Jump to content

L'écriture inclusif et inclusive


Recommended Posts

Just now, Wayto said:

C'est comme "toutes et tous" je suppose. Le masculin l'emporte donc "Messieurs" tout seul est correct.

 

Dans les années 80 cela ne l'était déjà pas et vu comme impoli.

 

J'ai pas de souvenirs où s'adresser à une assemblée mixte en disant "Messieurs" était vu comme correct.

 

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, Zagor a dit :

 

C'est de la politesse ça, non?

 

Le doublement des termes fait partie de l'écriture inclusive.

Ça marche aussi avec la définition donnée dans la proposition de loi : "[...] en écriture dite inclusive, qui désigne les pratiques rédactionnelles et typographiques visant à substituer à l’emploi du masculin, lorsqu’il est utilisé dans un sens générique, une graphie faisant ressortir l’existence d’une forme féminine."

Ça risque de faire un paquet d'amendes pour des entreprises privées qui ont le malheur de toucher une subvention !

Link to post
Share on other sites
à l’instant, Philiber Té a dit :

 

Le doublement des termes fait partie de l'écriture inclusive.

 

 

La formule "toutes et tous" et "Mesdames et messieurs" existaient bien avant que l'on ne parle d'écriture inclusive.

Ce qui est appelée écriture inclusive c'est les mots avec . ou -es

  • Yea 2
Link to post
Share on other sites
18 minutes ago, Wayto said:

Rajouter "Mesdames" c'est techniquement de l'écriture inclusive.

Oui selon la définition utilisée plus loin dans le texte. 

Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Zagor a dit :

 

La formule "toutes et tous" et "Mesdames et messieurs" existaient bien avant que l'on ne parle d'écriture inclusive.

Ce qui est appelée écriture inclusive c'est les mots avec . ou -es

 

Et la féminisation des noms de métiers / fonctions ? Et l'usage des parenthèses ? Et les formules épicènes ? Etc. L'écriture inclusive, ce n'est pas seulement l'usage du point médian (ou des formes contractées de manière générale).

La proposition de loi est mal foutue, ou alors elle devrait s'intituler : "Proposition de loi visant à interdire lusage du point médian par toute personne morale publique ou privée bénéficiant dune subvention publique"

Link to post
Share on other sites

C'est vrai que "mesdames, mesdemoiselles, messieurs" eût été plus classe. Peut-être considèrent-ils que l'Assemblée n'est pas un lieu convenable pour demoiselles, et peut-on vraiment leur donner tort ?

Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Lancelot a dit :

C'est vrai que "mesdames, mesdemoiselles, messieurs" eût été plus classe. Peut-être considèrent-ils que l'Assemblée n'est pas un lieu convenable pour demoiselles, et peut-on vraiment leur donner tort ?

Allons, les demoiselles sont illégales depuis 2012. ;)

Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, Marlenus a dit :

Dans les années 80 cela ne l'était déjà pas et vu comme impoli.

 

J'ai pas de souvenirs où s'adresser à une assemblée mixte en disant "Messieurs" était vu comme correct.

En français le masculin l'emporte non ? On se dit pas "ils et elles" ou je ne sais quoi.
A partir de là je suppose que "Mesdames Messieurs" n'est pas grammaticalement correct. Que ce soit poli ou quoi c'est une autre question.

Link to post
Share on other sites

La grammaire ça a quand même à voir avec la politesse. Et une adresse est un objet spécifique, qui n'a sûrement pas ce nom en grammaire mais osef.

 

il y a 27 minutes, Philiber Té a dit :

L'écriture inclusive, ce n'est pas seulement l'usage du point médian (ou des formes contractées de manière générale).

 

Argument de la grenouille qui cuit.

 

Enfin, moi mon opinion c'est que toute écriture publique devrait être écrite dans les règles orthographiques de l'Académie, et avec un vocabulaire issus du dictionnaire de ladite Académie sous peine de nullité.

 

Ma vraie opinion est que ça devrait être considéré comme un faux en écriture publique mais on va me dire que je suis extrémiste.

D'une pierre deux coup, si on met en prison tous les plumitifs administratifs qui font une faute d'orthographe, ça réduira à toute vitesse les folies réglementaires.

  • Yea 2
Link to post
Share on other sites

Non mais "le masculin prime" comme accord dans une liste de noms des deux genres. Ça ne veut pas dire qu'on peut pas faire une énumération à la Desproges (il était visionnaire avec son "territoires d'outre-mère et d'outre-père"). Simplement on dira "Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, je vous remercie d'être tous venus à Coquinville aujourd'hui". L'écriture inclusive, c'est autre chose.

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
21 minutes ago, Wayto said:

En français le masculin l'emporte non ? On se dit pas "ils et elles" ou je ne sais quoi.
A partir de là je suppose que "Mesdames Messieurs" n'est pas grammaticalement correct. Que ce soit poli ou quoi c'est une autre question.

Je ne suis pas linguiste.

 

Mais personne ne comprendra que cela inclut les femmes, si dans une assemblée mixte si tu commences ta phrase par "Messieurs...."

 

De même que personne ne comprendra que tu parles de l'ensemble des enfants si tu dis "Les garçons de maintenant...".

Tu dis "Les garçons et les filles" ou "les enfants" mais jamais "les garçons".

 

 

Maintenant je laisse à des gens qui ont fait plus d'étude que moi t'expliquer pourquoi cela ne se fait pas.

 

 

  • Yea 2
Link to post
Share on other sites
il y a 52 minutes, Lancelot a dit :

C'est vrai que "mesdames, mesdemoiselles, messieurs" eût été plus classe.

Tu veux dire "mes.sieur.d.am.emoisell.e.s" ? :mrgreen:

 

il y a 33 minutes, Vilfredo Pareto a dit :

"Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, je vous remercie d'être tous venus à Coquinville aujourd'hui". L'écriture inclusive, c'est autre chose.

Il me semble qu'en inclusif, on dira "tous et toutes" au lieu de simplement "tous", ce qui je crois n'est pas académiquement correct, mais qui me semble être un usage assez spontané. Par contre, on l'écrira "tou.s.tes" (ou quelques choses comme ça). Reste à évaluer la pertinence d'une abréviation lorsqu'elle ne simplifie pas la lecture, et sa légitimité dans un texte administratif ou artistique.

Chose amusante : chez Derrida (monsieur déconstruction), la primauté de la parole sur l'écriture est vue comme le parallèle de la domination de l'homme sur la femme, ce qu'il appelle le "phallogocentrisme". Je me demande s'il n'y a pas quelque chose de volontaire chez les partis.âne.s à se doter de règles particulièrement écrites et qui ne concerne pas (ou très peu) l'usage oral (et c'est quelque chose qui échappe à la tribune de Marianne). Par contre, ça n'est pas le cas de la nouvelle génération avec ses "iels" et "celleux".

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Wayto a dit :

En français le masculin l'emporte non ? On se dit pas "ils et elles" ou je ne sais quoi.
A partir de là je suppose que "Mesdames Messieurs" n'est pas grammaticalement correct. Que ce soit poli ou quoi c'est une autre question.

J'ai le souvenir que ce n'est pas le masculin qui l'emporte sur le féminin mais surtout le neutre et le masculin (issu du latin) qui sont indissociables en français.

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Antoninov a dit :

Je ne pense pas que les auteurs et signataires de l'article en question remettent en cause le "Mesdames et Messieurs, ..."

 

 

Bien sûr que non. Ça c'est compréhensible et lisible par tout le monde et pas torturé comme ce point merdique. Rien à voir avec l'inclusivité militante réservée à une élite 

Link to post
Share on other sites

 

Il y a 2 heures, Bézoukhov a dit :

Argument de la grenouille qui cuit.

 

Pas compris.

 

Il y a 2 heures, Bézoukhov a dit :

Enfin, moi mon opinion c'est que toute écriture publique devrait être écrite dans les règles orthographiques de l'Académie, et avec un vocabulaire issus du dictionnaire de ladite Académie sous peine de nullité.

 

Ma vraie opinion est que ça devrait être considéré comme un faux en écriture publique mais on va me dire que je suis extrémiste.

D'une pierre deux coup, si on met en prison tous les plumitifs administratifs qui font une faute d'orthographe, ça réduira à toute vitesse les folies réglementaires.

 

L'Académie est obsolète depuis un moment, on a un truc administratif déjà prêt pour ça : la DGLFLG  !

 

Il y a 1 heure, Antoninov a dit :

Je ne pense pas que les auteurs et signataires de l'article en question remettent en cause le "Mesdames et Messieurs, ..."

 

Hum... Ce qui voudrait dire que la proposition de loi serait débile ? Un peu comme l'idée de mettre des amendes aux organismes et aux entreprises qui touchent des subventions pour une histoire de point médian ? C'est une proposition pondue par le RN, on pouvait s'y attendre. ;)

 

 

Link to post
Share on other sites
25 minutes ago, Philiber Té said:

Hum... Ce qui voudrait dire que la proposition de loi serait débile ?

Non ça veut dire que le ricanement "ils utilisent mesdames et messieurs donc ils se contredisent" est une objection débile.

 

25 minutes ago, Philiber Té said:

C'est une proposition pondue par le RN

Ils ne peuvent qu'y gagner donc tant mieux pour eux.

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Lancelot a dit :

Non ça veut dire que le ricanement "ils utilisent mesdames et messieurs donc ils se contredisent" est une objection débile.

 

Quoi ?! Tu veux dire que ma remarque ne va pas anéantir totalement la crédibilité politique de ces députés ?? :D

Leur définition de l'écriture inclusive est bancale, leur proposition de loi est inapplicable, il y a zéro chance que ça aboutisse à un truc concret, ouf. Comment est-ce que vous dites déjà, "virtue signalling", c'est ça ? Si on peut même plus se moquer du travail des députés maintenant...

Link to post
Share on other sites
il y a 58 minutes, Philiber Té a dit :

Pas compris.

 

"Vous voyez monsieur, vous faîtes déjà de l'écriture inclusive sans le savoir. Mettre des points partout, ce n'est qu'un petit effort de plus qui n'engage à rien."

C'est incroyable à quel point tu ressors tout le petit missel.

 

il y a 59 minutes, Philiber Té a dit :

L'Académie est obsolète depuis un moment, on a un truc administratif déjà prêt pour ça : la DGLFLG  !

 

Ah, des hauts fonctionnaires à ajouter à la liste des gens à guillotiner.

 

il y a 23 minutes, Philiber Té a dit :

Leur La définition de l'écriture inclusive est bancale

 

Corrigé.

  • Yea 2
Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Bézoukhov a dit :

"Vous voyez monsieur, vous faîtes déjà de l'écriture inclusive sans le savoir. Mettre des points partout, ce n'est qu'un petit effort de plus qui n'engage à rien."

C'est Monsieur Jourdain.

Link to post
Share on other sites

Ah, oui, mais Jourdain, il est déjà bête. Alors que ceux qui essaient de vous faire utiliser l'écriture inclusive, ils essaient de vous rendre bête.

 

D'ailleurs, pourquoi on dit pas écriture pluriclusive ? C'est pas un peu raciste contre les gens pluriels ?

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Bézoukhov a dit :

 

"Vous voyez monsieur, vous faîtes déjà de l'écriture inclusive sans le savoir. Mettre des points partout, ce n'est qu'un petit effort de plus qui n'engage à rien."

C'est incroyable à quel point tu ressors tout le petit missel.

 

C'est exactement mon discours, bravo ! :icon_tourne:

Mais c'est noté : pour vous l'écriture inclusive, ça se résume à l'utilisation du point médian (comme pour ces députés j'imagine).

Petite question du coup : les autres choses que j'ai évoquées, on appelle ça comment ?

 

Le truc qui m'amusait au départ, c'était simplement la proposition de loi débile qui contenait une définition suffisamment large de l'écriture inclusive pour condamner par là même des formulations courantes comme "Mesdames messieurs". Une proposition de loi bricolée avec les pieds par des députés pour montrer qu'ils s'opposent courageusement aux progressistes !

Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Philiber Té a dit :

Petite question du coup : les autres choses que j'ai évoquées, on appelle ça comment ?

De l'écriture inclusive.

il y a 11 minutes, Philiber Té a dit :

Le truc qui m'amusait au départ, c'était simplement la proposition de loi débile qui contenait une définition suffisamment large de l'écriture inclusive pour condamner par là même des formulations courantes comme "Mesdames messieurs".

Mmmhh c'est faux. "Mesdames, Messieurs" ne peut pas être remplacé par "Messieurs" en gardant le sens originel (la proposition de loi s'adresse à tous). Ça aurait pu être remplacé par "Citoyens", à la limite, mais on n'est plus en 1793.

il y a 11 minutes, Philiber Té a dit :

Une proposition de loi bricolée avec les pieds par des députés pour montrer qu'ils s'opposent courageusement aux progressistes !

Que l'AN soit le théâtre d'un combat d'infirmes, rien de nouveau sous le soleil. De là à raconter nawak pour se moquer des infirmes suscités...

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Neomatix a dit :

Mmmhh c'est faux. "Mesdames, Messieurs" ne peut pas être remplacé par "Messieurs" en gardant le sens originel (la proposition de loi s'adresse à tous). Ça aurait pu être remplacé par "Citoyens", à la limite, mais on n'est plus en 1793.

 

Ce "Mesdames, messieurs" s'adresse aux personnes présentes lors de la présentation de la proposition de loi : député(e)s, etc. On rencontre d'ailleurs encore les formules "mesdames, messieurs les députés", voir "messieurs les députés*" pour parler des occupants (et occupantes) de l'Assemblée Nationale. Donc, est-ce que la formule constitue une pratique rédactionnelle "visant à substituer à l’emploi du masculin, lorsqu’il est utilisé dans un sens générique, une graphie faisant ressortir l’existence d’une forme féminine"... comme dire "député(e)s" ou "député·e·s" ou "députés et députées", etc.

 

* Même sur Contrepoints qui lutte activement contre l'écriture inclusive (ou presque).

Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, Neomatix a dit :

Ça aurait pu être remplacé par "Citoyens", à la limite, mais on n'est plus en 1793.

"Mes chers concitoyens", "mes chers compatriotes", ce genre de choses qui étaient courantes dans les adresses politiques il y a encore quelques décennies. Mais ça exclut des trouzilliards de gens, évidemment (ceux qui n'ont pas le passeport du pays en question).

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Vilfredo Pareto a dit :

Yaka dire "bonjour les gens". C'est plus simple.

 

C'est ce que font les québecquois, ils disent "bonjour tout le monde". C'est peut-être ce qui les rend plus chaleureux et sympathiques.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...