Jump to content

Référendum sur l'environnement


Recommended Posts

Bonjour,

 

Il n'est pas improbable qu'on se farcisse un référendum sur l'environnement l'an prochain pour modifier la Constitution (déjà bien malmenée par les tocards du préambule de la IVème et Jacques Chirac).

 

Ca me semble un sujet propre à (1) fédérer la plupart des libéraux contre, (2) porter une voix spécifiquement libérale sur ce que doit être une Constitution, (3) être dans le rôle du challenger face aux idées dominantes. Les grands partis politiques auront sûrement peur de s'engager frontalement là dedans parce que c'est aller contre la doxa, et les quelques uns qui iront contre le feront de manière débile en opposition totale (coucou Marine, coucou Jean-Luc). Ca laisse une petite fenêtre pour faire quelque chose, non ?

La question, c'est comment on fait ? Si ça arrive, les grandes manœuvres se déclencheront dans 5 à 8 mois, mais je pense qu'il faut avoir des structures en ordre de marche d'ici là.

 

Comment faire pour être capables de sortir une tribune assez rapidement dans les grands quotidiens nationaux pour se dire contre ?

Comment faire pour que les grandes télés nationales pensent à inviter un libéral pour porter ce message ?

Comment faire pour que le fundraising tombe surtout dans l'association politique créée pour l'occasion ?

Et surtout comment faire pour que le discours soit suffisamment populiste pour intéresser les gens, et suffisamment policé pour ne pas être rejeté par les semi-habiles des villes ?

 

 

  • Yea 4
Link to post
Share on other sites
14 hours ago, Bézoukhov said:

(2) porter une voix spécifiquement libérale sur ce que doit être une Constitution,

C'est un point important et moins risqué politiquement que d'attaquer l'aspect écologique.

 

J'ai l'impression que le meilleur moment pour commencer à communiquer serait au moment où le référendum n'a pas été annoncé mais est considéré comme acquis par la majorité des observateurs. S'il n'a finalement pas lieu, on peut crier victoire ; s'il a lieu, on a pris de l'avance. En revanche, c'est sans doute plus dur d'avoir de l'attention à ce moment.

  • Yea 3
Link to post
Share on other sites

Le seul porte-parole libéral assez visible, c'est Ferghane Azihari. Peut-être par son intermédiaire ?

Parce que politiquement, euh, comment dire...

Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, fm06 a dit :

 

Se rapprocher des climato-réalistes?

 

il y a 4 minutes, Sekonda a dit :
il y a 33 minutes, Bézoukhov a dit :

 

C'est un point important et moins risqué politiquement que d'attaque l'aspect écologique.

 

Sekonda a un peu répondu. Pas que je sois contre une alliance avec eux. Mais il y a des messages à porter sans entrer dans des débats affreusements techniques.

 

il y a 6 minutes, Sekonda a dit :

En revanche, c'est sans doute plus dur d'avoir de l'attention à ce moment.

 

De toute manière il faut commencer avant. Le seul moyen d'avoir de l'attention médiatique, c'est d'être dans les répertoires téléphoniques des journalistes au moment où le sujet devient chaud, pas deux semaines après.

 

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Bézoukhov a dit :

Sekonda a un peu répondu. Pas que je sois contre une alliance avec eux. Mais il y a des messages à porter sans entrer dans des débats affreusements techniques.

Et aussi immédiatement politisé dans le mauvais sens. Les Bréon, Cassou, VMD, janco et les collapsos, donc tout le monde, accuseront immédiatement de débiles climato-sceptiques platistes. Ils ont le pouvoir médiatique et politique, impossible de passer au-delà, ils ont gagné (en France).

L'Etat a décidé ce qu'il en serait, impossible de revenir en arrière.

Link to post
Share on other sites

Si on fait l'impasse sur les débats affreusement techniques, on risque de se faire balayer sur le mode "les experts ont dit que... vous n'y connaissez rien, donc taisez vous".   La force des climato-réalistes c'est qu'ils avancent sur le terrain scientifique avec des faits.

 

Cela-dit, l'étiquette climato-sceptique est disqualifiante pour la plupart des médias.  Je pense qu'il faut laisser le côté technique aux climato-réalistes, mais sans pour autant se couper d'eux car leur message est tout de même important: si le délire de fin du monde climatique n'a pas lieu d'être, la modification de la constitution pour y faire face perd tout son sens.

 

Par ailleurs, l'étiquette libérale (inévitablement ultra- ou néo-) est presque aussi disqualifiante.  Si on veut avancer sur le terrain strictement politique (non scientifique) il est préférable à mon avis de parler de défense des libertés publiques que de libéralisme (ou même de défense des libertés individuelles).

 

Les sujets écologiques sont hautement émotionnels (la planète est en danger, on va tous mourir, quel monde allons-nous laisser à nos enfants, les insectes disparaissent, c'est notre faute, etc.)  On ne peut pas se contenter de répondre avec des arguments philosophiques (même s'ils sont importants aussi).  Ce que doit être une Constitution c'est très abstrait pour une très grande partie des citoyens. 

 

Bref, je pense qu'il faut agir sur plusieurs axes:

  • technico-scientifique pour montrer que la situation du monde ne fait que s'améliorer grâce à l'être humain (et pas le contraire)
  • juridique pour montrer les conséquences redoutables que pourrait avoir la modif de la Constitution sur les libertés individuelles
  • économique pour montrer les conséquences redoutables que pourrait avoir la modif de la Constitution sur la liberté d'entreprendre
  • etc.
Link to post
Share on other sites
Pourquoi le moralisme est une plaie : « les croyances jugées moralement bonnes nécessitent moins de preuves pour être acceptées »
 
What happens when moral beliefs collide with documented evidence? For many people, it means doubling down on whichever compliments their worldview.
Link to post
Share on other sites

1) Se focuser sur un core message modéré (libéral classique), acceptable par la majorité. Par exemple :

 

Ne polluez pas nos Droits.

 

Notre Constitution a été écrite non pas pour renforcer la démocratie, mais pour garantir la liberté. 

 

La Constitution n'est pas un document infiniment élastique qui permet au Pouvoir de grossir pour répondre aux demandes publiques de toute nature, en marginalisant nos Droits fondamentaux. Au contraire, la Constitution garantie nos Droits fondamentaux, en définissant et limitant le Pouvoir.

 

Plus long :

 

Il est nécessaire de punir et de dissuader les pollueurs dont les actions peuvent mettre en danger la santé publique et l'environnement. Aussi souhaitables que soient ces objectifs politiques, ils ne doivent pas occulter les moyens par lesquels le gouvernement poursuit son mandat environnemental, qui ne doit jamais compromettre nos principes constitutionnels les plus fondamentaux.

 

Les Français doivent se rendre compte que notre esprit constitutionnel est issu de la conscience des tendances expansives du Pouvoir, et qu'une Constitution existe précisément pour contrecarrer ces tendances. L'accent mis à l'origine par la Constitution est sur un Pouvoir limité et de plus grandes libertés individuelles. L'esprit constitutionnel français voulait que le Pouvoir soit notre serviteur, pas notre maître, et il voulait qu'il nous serve de façon très limitée : d'une part en garantissant nos droits, et d'autre part en faisant les quelques autres choses qu'un gouvernement fait le mieux.

 

La DDHC dispose que toute société dans laquelle la garantie des droits n'est pas assurée n'a pas de Constitution. Faire passer nos droits après cette notion certes noble, mais aussi vague, vaste et interprétable à l'envi qu'est la protection de l'environnement, c'est se mettre dans une situation où les barrières du gouvernement sont abattues et les limites de la Constitution franchies, c'est donner au Pouvoir un blanc-seing pour bafouer notre liberté et notre égalité, c'est donc rendre le Pouvoir sans limite et notre Constitution superflue.

 

N.B.1: vous remarquerez que le mot libéral n'apparait pas ici.

N.B.2: il faut rendre cela un peut plus punchy, of course.

N.B.3: il faut développer en notant le track record/les échecs/les abus de l'Etat sur ces questions.

N.B.4: dans nos communiqués de presse et nos sound bites, il faut radicaliser d'un degré et rendre imagé le mot clef principal de notre message ("bafouer nos droits" devient "piétiner nos droits", par exemple), ce qui attire l'attention. Mais garder tout le reste modéré.

 

2) Pour une lettre ouverte, voilà le benchmark https://www.lejdd.fr/Politique/tribune-liberons-la-societe-pour-sortir-de-la-crise-3964364

 

  • Yea 5
Link to post
Share on other sites

Créer un groupe pour diriger l'opposition à ladite réforme constitutionnelle ?

 

Les groupes adhoc semblent fonctionner mieux que les parti sur les One Issue.

  • Yea 2
Link to post
Share on other sites

Sujet libéral de fond.

J'avais fait un article sur la question il y a environ 1 an, non limité à l'aspect écolo.

Ca peut contribuer à monter une tribune :

 

Quand la Constitution se met à ressembler à un tract électoral… (8 juin 2019)
https://leblogdenathaliemp.com/2019/06/08/quand-la-constitution-se-met-a-ressembler-a-un-tract-electoral/

  • Yea 1
  • Love 1
Link to post
Share on other sites
Le 27/07/2020 à 14:59, NoName a dit :

Créer un groupe pour diriger l'opposition à ladite réforme constitutionnelle ?

 

En pratique tu entends quoi par groupe ? C'est un peu la même idée que j'ai derrière la tête ; le truc, c'est de trouver une manière pratique de fédérer les opposants au sein d'un seul groupe.

Link to post
Share on other sites

Les dernières interventions télévisuelles de Ferghane Azihari concernent majoritairement les soucis environnementaux

 

 

Link to post
Share on other sites

Sans se focaliser sur l'aspect technique, on peut dire que dans une démocratie les options fondamentales sont prises par le peuple et non directement par des experts. 

Or, pour que le peuple puisse décider souverainement, il doit pouvoir recueillir les deux avis (pour ou contre une réforme). 

Link to post
Share on other sites

On peut ajouter que c'est la même chose en économie. Les gens protestent quand des experts décident à leur place...

Link to post
Share on other sites
Le 26/07/2020 à 20:53, Bisounours a dit :

Le seul porte-parole libéral assez visible, c'est Ferghane Azihari. Peut-être par son intermédiaire ?

Parce que politiquement, euh, comment dire...

 

Ferghane Azihari est -de très loin- notre meilleur représentant. Excellent à l'oral, excellent à l'écrit. Je sais que certains lui reprochent un petit côté pédant mais pour ma part, ce côté supposé est totalement éclipsé par ses extraordinaires prestations.

  • Yea 3
Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, Calembredaine a dit :

certains lui reprochent un petit côté pédant

C'est vrai que les libéraux représentés en surnombre dans les media ont raison de pinailler sur ses nœuds pap.

  • Yea 1
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...