Jump to content

Chem Sex, Slam et liberté de promotion de la drogue


Recommended Posts

Je viens de découvrir le slam (également appelé chem sex), et je vois des mecs attractifs a la gueule d'influenceur TikTok diffuser des videos sur Twitter ou ils se montrent en train de pratiquer cette activité qui a l'air super cool ( 😱😱😱)

 

Il s'agit de l'injection (principalement par intraveineuse) de divers types de psychostimulants (Crystal Meth, mephedrone, GHB/GBL) dans le cadre d'activités sexuelles, dans le but d'augmenter la stimulation, le plaisir et l'endurance sexuelle, principalement chez l'homme. Ces substances étant illégales, les consommateurs n'ont aucun moyen de connaitre la qualité de ce qu'ils consomment.

 

Ca a apparement commencer a devenir populaire en France,  il y a une dizaine d'année, puis aux USA, et ca se repend un peu partout dans le monde.

 

Etant donne que ca concerne surtout le plaisir de l'homme, il n' est pas étonnant que la pratique soit particulièrement observée dans le milieu gay.

Etant donne que c'est une pratique dangereuse, il n'est pas non plus étonnant de l'observer plus particulièrement chez les amateurs de sex non-protégé entre personnes séropositives (bareback).  C'est a dire des personnes fragilisées, parfois en plein désespoir et/ou en phase auto-destructive, a la recherche d'un plaisir maximum et immédiat  (comme beaucoup d'autres pratiques addictives)

C'est a priori souvent pratiquer en groupe (orgies, dans des milieu privés). C'est a dire des trucs auquelle j'avais peu acces dans ma jeunesse mais qui sont beaucoup plus accessible grace au web.

 

Ce qui me fait douter de mon libertariansime (limiter la liberte d'expression a dessus ne changerais rien a mon avis, mais ca fait peur) c'est de voir des personnes attractives (au look d'influencer Instagram / TikTok) se filmer en train de s'injecter du crystal meth et immédiatement apres pratiquer un acte sexuel pendant lequel ils éprouvent très visiblement énormément de plaisir.

Dans ma jeunesse, (je n'ai que 39 ans, mais bon) j'entendais que la drogue c'est mal, et l'interdit etait attractif, mais je n'avais jamais vu un mec cool prendre son pied en en consommant. 

 

En marketing on apprend que ce qui influence le plus c'est l'empathie et l'autorité. Et les mecs au look insta, il ont l'air cool aux yeux de pas mal de jeunes gay (autorité) et ils expriment des emotions que beaucoup de jeunes gays ressentent (empathie). J'aimerais beaucoup que ces mecs qui diffusent ca sur Twitter soient décrédibiliser par des icônes plus positives qui inspirent les memes jeunes.

 

Par exemple ce jeune homme a le compte @khal_drug_oh sur twitter (NSFW obviously) il diffuse beaucoup de videos de ce genre d'autres personnes, mais aussi de lui, ou on le voit s'injecter du crystal meth et "performer"

v3FVOdWh_400x400.jpg

 

Et je vois des gamins de ce type (sérieusement, il a quel age le premier ???) s'injecter des truc dans le bras

Screenshot 2020-08-13 at 16.40.29.pngScreenshot 2020-08-13 at 17.28.08.png

 

 

 

 

Link to post
Share on other sites

Bouleversifiant :toufou:

De mon temps, c'était le poppers. On n'arrête donc pas le progrès.

Les photos de beaux mecs qui se cament, c'était nécessaire ? On te fait confiance là dessus.

Link to post
Share on other sites

Je doute que ça change grand chose à la tendance générale, qui est que les jeunes baisent moins, se protègent plus, et se drogue moins. Ces trucs là, c'est pour les néo-boomers. 

Link to post
Share on other sites

Le chem sex cela fait longtemps que cela existe.

Même si je n'entendais pas parler d'injection, cela fait longtemps que le GHB est utilisé.
Et plus généralement le couplage de drogue+sexe cela doit exister depuis l'antiquité.

 

 

 

Maintenant, je doute que cela engendre beaucoup de pratiquants.

Pour moi cela restera cantonné à quelques milieux underground.

Surtout si, pour les hétéros, les filles n'y trouvent pas leur compte.

 

Peut-être qu'il y aura des tests par certains, mais cela n'ira pas plus loin.

 

 

 

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, Bisounours a dit :

Les photos de beaux mecs qui se cament, c'était nécessaire ? On te fait confiance là dessus.

C'est pour contribuer indirectement au fil sur l'esthétique (définir "attractif").

Link to post
Share on other sites

Il est urgent de supprimer la Sécurité Sociale. Ils s'autodétruiront, mais pas avec l'argent des honnêtes gens.

 

Et si ça attire les plus influençables, ça laissera vivre les plus indépendants d'esprit, ce qui est tout à fait libéral-eugénique. :lol: 

 

il y a 14 minutes, Marlenus a dit :

Et sinon, Twitter ne censure pas ça mais censure les fake news?

C'est très, très pertinent, comme remarque. 

Link to post
Share on other sites
38 minutes ago, Marlenus said:

Et sinon, Twitter ne censure pas ça mais censure les fake news?

Peut-être que si Trump s'y essayait....

  • Haha 4
Link to post
Share on other sites

Je comprends et partage ton inquiétude @Librekom mais je crains que ce genre de pratique underground ait toujours existé et que comme beaucoup d'autres choses le numérique facilite l'accès à des choses qui restaient autrefois confidentielles.

Link to post
Share on other sites

Tant que ça reste confiné sur Twitter alors personne n’est au courant. 
 

Je connais quelqu’un qui qui connaît quelqu’un qui a dû vendre deux maisons en 2 ans pour financer ses orgies gays à base de drogue mais à mon avis le phénomène va rester marginal. Si même la presse n’en parle pas alors qu’ils sont les premiers à fantasmer des pratiques de masses dès qu’un type prend une drogue ou regarde du porno...
 

Ca fait assez reefer madness

Link to post
Share on other sites
2 hours ago, Librekom said:

Etant donne que c'est une pratique dangereuse, il n'est pas non plus étonnant de l'observer plus particulièrement chez les amateurs de sex non-protégé entre personnes séropositives (bareback).  C'est a dire des personnes fragilisées, parfois en plein désespoir et/ou en phase auto-destructive, a la recherche d'un plaisir maximum et immédiat  (comme beaucoup d'autres pratiques addictives)

C'est a priori souvent pratiquer en groupe (orgies, dans des milieu privés). C'est a dire des trucs auquelle j'avais peu acces dans ma jeunesse mais qui sont beaucoup plus accessible grace au web.

 

L'abus de faiblesse, ça peut se requalifier très vite en viol (notamment suite à l'usage de psychotropes, un changement de consentement ex-post et/ou une forte différence de maturité entre participants). De quoi refroidir quelques ardeurs. Parce que inclure "des personnes fragilisées, parfois en plein désespoir et/ou en phase auto-destructive", ca nous éloigne assez vite du consentement éclairé.

 

Quote

Et je vois des gamins de ce type (sérieusement, il a quel age le premier ???) s'injecter des truc dans le bras

 

Le consentement éclairé entre adultes, c'est  partir de la majorité. Avant, direction la prison (sauf si tu t'appelles Brigitte).

 

Quote

Dans ma jeunesse, (je n'ai que 39 ans, mais bon) j'entendais que la drogue c'est mal, et l'interdit était attractif, mais je n'avais jamais vu un mec cool prendre son pied en en consommant. 

 

Le film Trainspotting, malgré son côté glauque, ne m'a pas marqué autant par hasard et la musique géniale ne fait pas tout.

 

Quote

 

En marketing on apprend que ce qui influence le plus c'est l'empathie et l'autorité. Et les mecs au look insta, il ont l'air cool aux yeux de pas mal de jeunes gay (autorité) et ils expriment des emotions que beaucoup de jeunes gays ressentent (empathie). J'aimerais beaucoup que ces mecs qui diffusent ca sur Twitter soient décrédibiliser par des icônes plus positives qui inspirent les memes jeunes.

 

Au boulot ! Je pense qu'il est possible de faire passer des messages sanitaires sensés sur la drogue tant que tu sais repousse vertement ce genre d'étrons https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/08/12/jeunes-attention-danger-le-covid-19-vous-attaque-aussi_6048741_3232.html . Il faut faire ce qu'a fait le milieu gay avec la capote : épurer le message sanitaire du puritanisme (en mode le plaisir c'est mal) , du conformisme (comme le dit @Marlenus, il y  un public pour les pratique borderline, et tant que ca reste marginal ca ne pose pas de problème grave), de la jalousie ("des trucs auxquels j'avais peu accès dans ma jeunesse mais qui sont beaucoup plus accessible grâce au web", ça veut dire tant mieux pour la génération actuelle qui y a accès) ou de l'alarmisme injustifié (qui, comme dans l'article que j'ai lié, décrédibilise le message auprès de jeunes qui voient bien qu'on leur ment). Genre oui au chemsex entre deux partenaire réguliers, de confiance, et protégés.

  • Yea 4
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Lameador a dit :

 

L'abus de faiblesse, ça peut se requalifier très vite en viol (notamment suite à l'usage de psychotropes, un changement de consentement ex-post et/ou une forte différence de maturité entre participants). De quoi refroidir quelques ardeurs. Parce que inclure "des personnes fragilisées, parfois en plein désespoir et/ou en phase auto-destructive", ca nous éloigne assez vite du consentement éclairé.

 

 

les mecs font ca entre eux, personne ne les force. Ce qui m'interpelle, c'est le coté "regarder comme j'ai l'air trop cool et que je prend mon pied, faite comme moi" 

 

il y a une heure, Lameador a dit :

Le consentement éclairé entre adultes, c'est  partir de la majorité. Avant, direction la prison (sauf si tu t'appelles Brigitte).

 

Je pense sincèrement qu'il est majeur, mais ce n'est pas la légalité qui m'horrifie, c'est la maturité. Je sais qu'avec l'esprit que j'avais a 18 ans, c'est tout a fait le genre de connerie qui m'aurait attirer.

 

il y a une heure, Lameador a dit :

 

Le film Trainspotting, malgré son côté glauque, ne m'a pas marqué autant par hasard et la musique géniale ne fait pas tout.

 

A et bien justement, moi le coté "meilleur que le sex" m'attirait mais tout ce qui suit (la dependance, la terreur, l'anxiété devorante, l'humiliation et la mort) avait tres tres bien contrebalancé.

 

il y a une heure, Lameador a dit :

 

Au boulot ! Je pense qu'il est possible de faire passer des messages sanitaires sensés sur la drogue tant que tu sais repousse vertement ce genre d'étrons https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/08/12/jeunes-attention-danger-le-covid-19-vous-attaque-aussi_6048741_3232.html . Il faut faire ce qu'a fait le milieu gay avec la capote : épurer le message sanitaire du puritanisme (en mode le plaisir c'est mal) , du conformisme (comme le dit @Marlenus, il y  un public pour les pratique borderline, et tant que ca reste marginal ca ne pose pas de problème grave), de la jalousie ("des trucs auxquels j'avais peu accès dans ma jeunesse mais qui sont beaucoup plus accessible grâce au web", ça veut dire tant mieux pour la génération actuelle qui y a accès) ou de l'alarmisme injustifié (qui, comme dans l'article que j'ai lié, décrédibilise le message auprès de jeunes qui voient bien qu'on leur ment). Genre oui au chemsex entre deux partenaire réguliers, de confiance, et protégés.

 

Oui sur tout ca, je suis d'accord, mais par contre quand tu associes ma phrase a la jalousie, je corrige.

Entre mes 12 ans qu'a 29 ans, j'avais une difficulté marquée a faire confiance a mon entourage, une attraction pour l'hyper-sexualisation et une tendance a l'auto-destruction qui m'ont amené a franchement essayer tout ce qui me passait sous le nez.

J'étais aussi très sensible a l'idée de plaire (peur du rejet). Tout ca m'a amener a copier et tenter de ressembler aux beaux gosses populaires qui ont l'air cool, et essayer les trucs +/- extremes coté drogue et coté sex 

 

Comme dans le cas qui nous occupe, les trois sont combinés,  je me visualise en train de plonger dedans la tette la premiere, si j'y avais eut un accès aussi facile que je ne l'aurais eut si j'étais né en 2000.

Comme j'essayais tout ce qui me passait sous le nez, ca m'effraie de voir ce qui me passerais sous le nez aujourd'hui.

 

Mais je suis bien d'accord avec ton diagnostique

 

 

 

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Marlenus a dit :

Et sinon, Twitter ne censure pas ça mais censure les fake news?

 

C'est une bonne question. J'ai verifier leur policy, et je vois qu'il est clairement interdit de promouvoir ou faciliter la vente de substances interdites, mais il n'est pas indiquer qu'il est interdit de promouvoir ou simplement montrer leur usage.

Je suppose donc que ce n'est pas interdit.

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Tramp a dit :

Tant que ça reste confiné sur Twitter alors personne n’est au courant. 
 

Je connais quelqu’un qui qui connaît quelqu’un qui a dû vendre deux maisons en 2 ans pour financer ses orgies gays à base de drogue mais à mon avis le phénomène va rester marginal. Si même la presse n’en parle pas alors qu’ils sont les premiers à fantasmer des pratiques de masses dès qu’un type prend une drogue ou regarde du porno...
 

Ca fait assez reefer madness

 

j'ai du mal a comprendre comment on peut se ruiner en organisant des orgies. Les gens sont souvent d'accord pour partager les frais d'un barbecue. On voit de plus en plus de personnes aider leur youtuber favoris avec patreon. Je n'imagine pas qu'il y ait une reticence a partager les frais pour ce genre de fete.

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Bisounours a dit :

Bouleversifiant :toufou:

De mon temps, c'était le poppers. On n'arrête donc pas le progrès.

Les photos de beaux mecs qui se cament, c'était nécessaire ? On te fait confiance là dessus.

 

je ne les trouve meme pas "beau" mais ils sont attractif selon les code esthétique du moment.

Un peu comme les style qu'on retrouve dans les emissions de tele-realite (en imaginant qu'il y ait encore des personnes pour les regarder)

Link to post
Share on other sites

Ça rejoint les débats qu'on a pu avoir sur la pornographie.

Grosso modo, la question est l'impact sur des jeunes peu matures de la diffusion de pratiques sexuelles extrêmes.

Link to post
Share on other sites

Comme dit Marlenus ca fait des siecles que ca existe. C'est pas un sujet aussi facile a juger que ca, car pour beaucoup de gens ca augmente leur qualite de vie, voir meme ca donne un sens a leur vie.

L'essentiel c'est qu'en parralelle de ces videos qui montrent que la meth c'est super, il y en ait d'autres qui montrent que justement le fait que ca soit super c'est tout le probleme. Trainspotting est effectivement marquant, mais pas assez realiste pour toucher tout le monde. Quelqu'un qui pour moi fait de tres bonne videos sur le sujet "chem sex":

 

 

 

 

Link to post
Share on other sites
8 hours ago, Rincevent said:

Il est urgent de supprimer la Sécurité Sociale. Ils s'autodétruiront, mais pas avec l'argent des honnêtes gens.

Et si ça attire les plus influençables, ça laissera vivre les plus indépendants d'esprit, ce qui est tout à fait libéral-eugénique. :lol: 

 

Un jeune (moins de 50 ans) qui se drogue donne plus a la securite sociale qu'il ne recoit, et de loin a mon avis, c'est pas la bonne approche.

C'est pas une question d'independance d'esprit non plus, l'attrait pour le plaisir est naturel et instinctif sans besoin d'influences exterieurs.

Fondamentalement je pense que c'est plus un probleme de preference temporelle, favoriser un plaisir intense immediat sur un bonheur plus diffus et durable. Apres il y a aussi la possibilite de gerer une vie equilibre entre ces deux extremes, mais ca me semble difficile pour un jeune de 20 ans.

Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Librekom a dit :

 

j'ai du mal a comprendre comment on peut se ruiner en organisant des orgies. Les gens sont souvent d'accord pour partager les frais d'un barbecue. On voit de plus en plus de personnes aider leur youtuber favoris avec patreon. Je n'imagine pas qu'il y ait une reticence a partager les frais pour ce genre de fete.

 

 

La cocaïne ça coûte cher, d’autant plus quand tu fais tellement la fête que tu ne peux plus travailler. 

Link to post
Share on other sites

J'dois être sacrément naïf mais il y a aussi la possibilité de pratiquer ces activités en toute sécurité relative et pour des gens qui ne finiront pas junkies ? Et donc on peut aussi ne pas essayer de décourager ces pratiques en soi ?

1. qualité et connaissance des produits utilisés, et parfois matériel adéquat  2. dosage progressif 3. avant de faire des cocktails dangereux connaître chaque élément séparement

 

 

Il y a 13 heures, Librekom a dit :

Dans ma jeunesse, (je n'ai que 39 ans, mais bon) j'entendais que la drogue c'est mal

Technique de dissuasion un peu con con faut aussi l'avouer.

 

Il y a 14 heures, Librekom a dit :

Ce qui me fait douter de mon libertariansime (limiter la liberte d'expression a dessus ne changerais rien a mon avis, mais ca fait peur)

 

Les armes pour contrer ce mouvement c'est évidemment (on s'y attendait tous :D ) des réformes libérales, faire le maximum pour informer sur les drogues et ses pratiques (et s'y faire à l'idée que ces actions vont mener vers plus de consommation de drogues) et sur le plan culturel se moquer des gens stupides qui se bousillent la vie aussi rapidement (/ continuer à la Trainspotting comme certains l'ont mentionné ici ou vidéos youtube postées ici).

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, jubal a dit :

C'est pas une question d'independance d'esprit non plus, l'attrait pour le plaisir est naturel et instinctif sans besoin d'influences exterieurs.

Si l’attrait pour le plaisir est naturel et instinctif on ne prend pas pour autant tous de la meth au lit. Donc c’est bien une question d’influence non?

Il y a 5 heures, jubal a dit :

Fondamentalement je pense que c'est plus un probleme de preference temporelle

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, Bézoukhov a dit :

Ça rejoint les débats qu'on a pu avoir sur la pornographie.

Grosso modo, la question est l'impact sur des jeunes peu matures de la diffusion de pratiques sexuelles extrêmes.

Houlala, tu es en train d'ouvrir ube boîte de Pandore là ! :lol: 

 

Il y a 9 heures, jubal a dit :

Un jeune (moins de 50 ans) qui se drogue donne plus a la securite sociale qu'il ne recoit, et de loin a mon avis, c'est pas la bonne approche.

C'est pas une question d'independance d'esprit non plus, l'attrait pour le plaisir est naturel et instinctif sans besoin d'influences exterieurs.

Fondamentalement je pense que c'est plus un probleme de preference temporelle, favoriser un plaisir intense immediat sur un bonheur plus diffus et durable. Apres il y a aussi la possibilite de gerer une vie equilibre entre ces deux extremes, mais ca me semble difficile pour un jeune de 20 ans.

Tu auras compris que le sous-entendu de mon message était plutôt dans ce sens-là. Le problème de préférence temporelle est renforcé par la Sécu, qui redistribue le pognon de ceux qui cultivent des vertus bourgeoises vers ceux qui ne font rien pour préserver ces dernières et leurs bienfaits.

 

(Et pour que ce soit bien explicite, prendre du pognon aux uns pour le donner aux autres est d'autant plus odieux que les uns méprisent les autres... et ont raison de le faire).

Link to post
Share on other sites

@Librekom Si tu dis que quand tu étais jeune, tu prenais littéralement tout ce qui te passait sous le nez, ou au creux de ton bras, qu'est-ce que ces influenceurs auraient changé à ta consommation ?

 

Peut être que je mésestime la tendance à être influencé par les influenceurs, mais j'ai l'impression que le désir d'autodestruction vient plus de l'intérieur que de l'extérieur.

 

Au final, il y a surement plein de gens qui auraient voulu se fracasser le crane, mais qui ne l'ont pas fait, par manque d'opportunité. Et parmi tous ceux que j'ai essayé de droguer, il y en a plein qui n'en voulait pas.

Link to post
Share on other sites

Pff, évidemment, tu as fait ça dans le désordre...quel manque d'éducation.

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...