Jump to content

Présidentielle américaine 2020, l'ultime combat


Qui sera le prochain président des USA ?  

52 members have voted

  1. 1. Qui sera le prochain président des USA ?

    • L'éléphant orange
      31
    • L'âne grabataire vicieux
      18
    • Le porc-épic hésitant
      3

This poll is closed to new votes


Recommended Posts

Un article qui détaille les bases juridiques de la contestation du dépouillement en Pensylvanie.

https://www.zerohedge.com/political/why-trump-will-triumph-pa-litigation

En résumé: la loi électorale dans cet état dispose explicitement que les votes reçus après 20h le jour de l’élection ne sont pas pris en compte.
Reste à déterminer si cela suffira à renverser le résultat.

Link to comment
il y a 44 minutes, Bézoukhov a dit :

 

Tu.. 

 

Je suis assez vieux pour me remémorer l'époque Bush fils puisque son élection est la première que je suis, cela correspond a mon adolescence et mon éveil politique. 

 

La presse, toute la presse, était farouchement anti Bush. C'est l'époque où les films de Michael Moore cartonnent et ou la Fnac vend "la guerre des Bush" comme des petits pains. C'est l'époque de la "war for oil". On le traitait d'idiot congénital et on montrait en boucle le moment où il tient un livre a l'envers quand il apprend le 9/11.

 

Pourtant malgré une opposition totale des médias Bush est réélu. 

 

Peut-être que la presse a été pire avec Trump, mais il n'y a qu'une seule raison, c'est Trump, ses mensonges, ses tweets, ses frasques, ses déclarations. Bref

Trump s'est mis la moitié du pays a dos et il l'a payé. Tout seul. 

  • Yea 1
Link to comment
3 minutes ago, fm06 said:


Reste à déterminer si cela suffira à renverser le résultat.

Il a été posté ici que non.

 

Biden a gagné sans ça.

 


Mais surtout depuis que Biden a l'Arizona et le Nevada, il se fout de la Pennsylvanie (enfin cela le met à l'abri d'avoir 2 personnes qui vont voir Trump pour lui demander 10M et un vol pour un pays tranquille).

 

Link to comment

Alexandria Occasio-Cortez pourrait arrêter la politique:

 

https://www.nytimes.com/2020/11/07/us/politics/aoc-biden-progressives.html

https://www.businessinsider.com/aoc-says-she-may-quit-politics-dems-blame-progressives-losses-2020-11?IR=T

 

Avec un peu de chance cette élection va faire dégager tous les excités.

  • Yea 3
  • Love 1
Link to comment
il y a 25 minutes, fm06 a dit :

Un article qui détaille les bases juridiques de la contestation du dépouillement en Pensylvanie.

https://www.zerohedge.com/political/why-trump-will-triumph-pa-litigation

En résumé: la loi électorale dans cet état dispose explicitement que les votes reçus après 20h le jour de l’élection ne sont pas pris en compte.
Reste à déterminer si cela suffira à renverser le résultat.

 

Franchement, arrêtez de citer ZeroHedge pour des trucs complètement en dehors de leur zone de compétence.

 

Les bulletins en question ne sont déjà pas pris en compte dans les décomptes officiels et pas suffisamment nombreux pour avoir un impact s'ils devaient avoir été comptés (ce qui ne semble pas être le cas).  https://www.forbes.com/sites/alisondurkee/2020/11/06/supreme-court-orders-pennsylvania-to-segregate-post-election-day-ballots-but-wont-block-them-from-being-counted/?sh=320585853026

 

Citation

Pennsylvania had already issued guidance to counties telling them to segregate their ballots and not include them in the vote count—which it did of its own volition, so that the GOP could not challenge every mail-in ballot if the ballots were combined—and the GOP admitted in their order that they did not have any evidence to suggest any counties were not complying with that guidance.

 

Et le texte de loi qu'il cite est bien moins clair que ce qu'il laisse entendre :

 

 

Citation

(8)  No absentee ballot under this subsection shall be counted which is received in the office of the county board of elections later than [eight o'clock P.M. on the day of the primary or election] the deadline for its receipt as provided in section 1308(g).

 

Et la section 1308 (g) dit :

Citation

 An absentee ballot cast by any absentee elector as defined in section 1301(a), (b), (c), (d), (e), (f), (g) and (h) [which is received in the office of the county board of elections after five o'clock P.M. on the Friday immediately preceding the election and no later than five o'clock P.M. on the seventh day following an election] shall be canvassed in accordance with this subsection if [the absentee ballot is postmarked no later than the day immediately preceding the election.] the ballot is cast, submitted and received in accordance with the provisions of 25 Pa.C.S. Ch. 35 (relating to uniform military and overseas voters).

 

An absentee ballot cast by any absentee elector as defined in section 1301(i), (j), (k), (l), (m) and (n), an absentee ballot under section 1302(a.3) or a mail-in ballot cast by a mail-in elector shall be canvassed in accordance with this subsection if the absentee ballot or mail-in ballot is received in the office of the county board of elections no later than eight o'clock P.M. on the day of the primary or election.

 

 Je n'ai nullement la prétention de m'improviser expert en droit électoral et d'aller vérifier si on rentre dans le cas (i), (j), (a) ou (xyz), mais une fois de plus ça a l'air plus complexe que ce que les groupies trumpistes en disent et, même s'ils devaient avoir raison, zéro impact car les bulletins en question ne sont pas pris en compte à ce stade. Ca ne peut être que du bonus pour Biden

 

Sinon sur l'auteur de cet article de droit, c'est un développeur de jeux vidéos https://ggwiki.deepfreeze.it/index.php?title=Alexander_Macris

 

P.S: pour ceux qui voudraient s'improviser expert en élections US, voici le texte de loi PA https://www.legis.state.pa.us/cfdocs/legis/li/uconsCheck.cfm?yr=2019&sessInd=0&act=77

  • Yea 1
Link to comment
il y a une heure, Bézoukhov a dit :

Et c'est pour ça que quand Greenwald démissionne, la seule interview conséquente est avec... Tucker Carlson. Ce mec devrait être une icône de la gauche US.

Je t'avoue ne pas avoir d'avis sur cette histoire ; les articles que j'ai vu étaient neutres en donnant les deux points de vue, mais je n'ai aucune idée pour la TV et il y a plus généralement définitivement de la dissatisfaction chez certains journalistes (des deux côtés).

Son article lui-même néanmoins, qu'il a publié indépendamment, n'apportait rien de nouveau ; simplement des déclarations déjà faites et sans plus d'évidences pour les soutenir.

Link to comment
il y a 11 minutes, Zagor a dit :

Alexandria Occasio-Cortez pourrait arrêter la politique:

 

https://www.nytimes.com/2020/11/07/us/politics/aoc-biden-progressives.html

https://www.businessinsider.com/aoc-says-she-may-quit-politics-dems-blame-progressives-losses-2020-11?IR=T

 

Avec un peu de chance cette élection va faire dégager tous les excités.

Ce serait bien mais j'en doute. Elle n'existe pas en dehors de la politique.

Link to comment
Just now, Neomatix said:

Ce serait bien mais j'en doute. Elle n'existe pas en dehors de la politique.

Elle s'est créé une image de marque et des relations.

 

Je vois plein de débouché possible pour la marque AOC en-dehors de la politique pour un entrepreneur ambitieux.

  • Yea 2
Link to comment
il y a une heure, poney a dit :

Mais moins que les anti Trump qui ont voté Biden a reculons mais pour lui quand-même. 

4 ans a faire l'imbécile, le résultat c'est que si beaucoup de gens aiment bien sa grande gueule populiste et que ses résultats économiques n'étaient pas degueu, ça ne suffit pas. 

 

... quand tu as les médias et l'establishment contre toi, non.

 

Pour le reste Trump a fait du Trump, et il a été tout à fait exceptionnel dans ce rôle, un animal politique sans égal (pas vu mieux du haut de ma courte existence).

 

Et même au fond du trou (genre là il a perdu de chez perdu), il continue, c'est phénoménal! Le genre de gars qui peut te gueuler dessus que le ciel est bleu alors qu'il fait nuit noire, et rassembler les foules autour de ce point de vue dissonant, vraiment c'est du grand art.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 19 minutes, poney a dit :

La presse, toute la presse, était farouchement anti Bush. C'est l'époque où les films de Michael Moore cartonnent et ou la Fnac vend "la guerre des Bush" comme des petits pains. C'est l'époque de la "war for oil". On le traitait d'idiot congénital et on montrait en boucle le moment où il tient un livre a l'envers quand il apprend le 9/11.

 

Dans la presse US ou dans la presse française / belge ? Parce que la seconde n'a jamais accepté que tout le monde ne soit pas de gauche depuis 30 ans. Farenheit 9/11 fait presque autant dans les restes du monde qu'aux US au box office ; c'est à Cannes qu'il a été primé, hein ; et la Fnac, c'est très français.

 

Aujourd'hui, le journaliste US est devenu un journaliste français comme les autres.

 

il y a 12 minutes, Loi a dit :

Pour le reste Trump a fait du Trump, et il a été tout à fait exceptionnel dans ce rôle, un animal politique sans égal (pas vu mieux du haut de ma courte existence).

 

Je n'ai jamais trop compris la haine que faisait émerger Trump chez beaucoup. Je vois ce qui ne colle pas dans sa politique, mais la haine viscérale...

 

il y a 22 minutes, Kosher a dit :

Son article lui-même néanmoins n'apportait rien de nouveau ; simplement des déclarations déjà faites, mais sans plus d'évidence pour les soutenir.

 

L'article de Greenwald n'était pas une enquête mais un résumé des éléments en possession pour dire qu'ils constituaient un faisceau d'indice suffisant pour poser des questions à Biden, ce que la presse US ne faisait pas. C'est pour ça.

Link to comment
il y a 7 minutes, Bézoukhov a dit :

Je n'ai jamais trop compris la haine que faisait émerger Trump chez beaucoup. Je vois ce qui ne colle pas dans sa politique, mais la haine viscérale...

Pour Jonathan Haidt (je ne retrouve pas la conférence où il dit ça), c'est une question complètement esthétique. Trump jure à leurs yeux.

Link to comment
il y a 11 minutes, Bézoukhov a dit :

 

Je n'ai jamais trop compris la haine que faisait émerger Trump chez beaucoup. Je vois ce qui ne colle pas dans sa politique, mais la haine viscérale...

 

 

A moindre intensité j'ai l'impression qu'il y a le même phénomène avec Sarkozy.

Link to comment
il y a 15 minutes, Zagor a dit :

A moindre intensité j'ai l'impression qu'il y a le même phénomène avec Sarkozy.

C'est esthétique. Sarkozy jurait aussi à leurs yeux (en plus de pas être énarque).

Link to comment
il y a une heure, Bézoukhov a dit :

L'article de Greenwald n'était pas une enquête mais un résumé des éléments en possession pour dire qu'ils constituaient un faisceau d'indice suffisant pour poser des questions à Biden, ce que la presse US ne faisait pas. C'est pour ça.

On en revient donc à dire que la presse ne le faisait pas, ce dont je ne vois pas comment cette histoire en serait un exemple. T'avais basiquement le trio WSJ, Fox et NY Post qui en relataient constamment fin 2019, sans compter des républicains comme Rand Paul ; Biden a dû en répondre et a aussi été critiqué à gauche pour ses réponses, alors que les primaires approchaient. Mais tout cela restait des allégations sans grand fondement.

Puis vient l'article du NY Post qui double WSJ dans son investigation ; WSJ qui montre que la date donnée de création des PDF semble fausse et leurs liens avec Bannon et Giuliani (qui refuse de fournir une copie du disque dur ou les emails). On en reste donc sans plus d'évidences ou nouvelles pistes.

Link to comment
Il y a 1 heure, Bisounours a dit :

.... En plus du retour du pays dans l’Accord de Paris, il souhaite annuler son retrait de l’OMS

Accord dans lequel les USA n'ont jamais été puisque jamais ratifié par le Sénat.

Ce truc n'est qu'un circle jerk de crony capitalisme de toutes façons. La Chine s'en réjouit.

Link to comment
52 minutes ago, Rincevent said:

Pour Jonathan Haidt (je ne retrouve pas la conférence où il dit ça), c'est une question complètement esthétique. Trump jure à leurs yeux.

 

32 minutes ago, Rincevent said:

C'est esthétique. Sarkozy jurait aussi à leurs yeux (en plus de pas être énarque).

 

Pas assez aristocratiques pour séduire la gauche. Alors qu'un Obama ou un Macron, quand même, ça présente mieux.

Link to comment
il y a 1 minute, Lancelot a dit :

 

 

Pas assez aristocratiques pour séduire la gauche. Alors qu'un Obama ou un Macron, quand même, ça présente mieux.

Sarko n'a pas justement "ouvert à gauche" en 2007?

Link to comment
il y a 8 minutes, Vilfredo Pareto a dit :

Sarko n'a pas justement "ouvert à gauche" en 2007?

Tu parles de politique alors qu'on parle d'esthétique. ;)

 

il y a 11 minutes, Lancelot a dit :

Pas assez aristocratiques pour séduire la gauche. Alors qu'un Obama ou un Macron, quand même, ça présente mieux.

Comme si l'obsession du petit peuple, des opprimés, des sans-*, des dominés était une forme de "playing hard to get" qui n'attendait qu'un aristocrate suffisamment supérieur pour les renvoyer à la cuisine à la niche.

Link to comment

Quels PDF ? C'est des histoires d'e-mail dont une partie ont été cross-checkés, ce qui est dans ma mémoire le démarrage de l'article de Greenwald.

 

il y a une heure, Rincevent a dit :

Pour Jonathan Haidt (je ne retrouve pas la conférence où il dit ça), c'est une question complètement esthétique. Trump jure à leurs yeux.

 

Les américains n'ont pas le bon mot (mais ça s'explique :mrgreen:) ; c'est une matière de politesse, voire d'étiquette, et pas d'esthétique. C'est une réaction qui est une réaction de salon parisien : moquerie sous cape, choc, insulte voilée... Ce qui fait que j'ai enfin trouvé le personnage littéraire qu'on comparera à Trump, c'est Albert Bloch. Sans filtre, vulgaire, choque la bourgeoise, séduit le décadent et défend Dreyfus.

Ah, cramé par @Lancelot le temps d'ouvrir mes bouquins :D .

 

 

Link to comment
19 minutes ago, Vilfredo Pareto said:

Sarko n'a pas justement "ouvert à gauche" en 2007?

Il a surtout piqué des voix au FN dans mon souvenir, expliquant que celui-ci ne soit pas arrivé au second tour dans les deux élections où il était candidat.

 

D'ailleurs le parallèle Sarko vs Ségo / Trump vs Clinton puis Sarko vs Hollande / Trump vs Biden est peut-être à creuser, en y réfléchissant. Les États-Unis se retrouveraient alors avec un Macron-like aux prochaines élections.

Link to comment
il y a 3 minutes, Rincevent a dit :

Tu parles de politique alors qu'on parle d'esthétique. ;)

Je ne suis pas sûr de comprendre. Si l'esthétique de Sarko rebutait les gauchistes autant que celle de Trump, il aurait pas eu les voix des gauchistes (comme Trump n'a pas eu les voix des gauchistes). Or il a eu les voix des gauchistes.

https://www.liberation.fr/france/2007/05/15/l-ouverture-de-sarkozy-seme-la-discorde-a-gauche-et-a-droite_9728

https://www.lefigaro.fr/politique/2008/03/24/01002-20080324ARTFIG00232-sarkozy-ne-renonce-pasa-l-ouverture-a-gauche.php

https://www.monde-diplomatique.fr/2007/06/HALIMI/14838

Citation

Pour gagner le premier tour, Nicolas Sarkozy s’est d’abord appuyé sur un électorat issu de la droite politique, ainsi que permettent de l’établir les données de la première vague pré-électorale du PEF 2007 : 67 % des électeurs de Jacques Chirac, 50 % des électeurs Madelin, 24 % des électeurs Bayrou et 19 % de ceux de Corinne Lepage en 2002 ont déclaré vouloir porter sur lui leurs suffrages. À cette mobilisation des soutiens classiques, se sont ajoutées des fractions d’électorat « mordues » également sur sa gauche et sur sa droite : 11 % des électeurs Jospin + Taubira + Chevènement, 19 % des électeurs Saint Josse et, comme évoqué plus haut, 26 % de l’électorat Le Pen 2002.

Si 98 % de ses électeurs lui sont restés fidèles d’un tour à l’autre, Nicolas Sarkozy a bénéficié d’un très bon report des voix, au-delà même de son camp politique (cf. tableau 4). Contrairement à la consigne de Jean-Marie Le Pen, 74 % de ses électeurs de premier tour ont voté pour N. Sarkozy, ce qui est beaucoup plus que les 65 % de reports lepénistes en 1988 et surtout que les 51 % dont avait bénéficié Jacques Chirac en 1995. Mais aussi 79 % des électeurs de Philippe de Villiers, 70 % de ceux de Frédéric Nihous ou encore 38 % de ceux de Bayrou ont choisi Nicolas Sarkozy au second tour. À ceux-ci, il convient d’ajouter des transfuges de gauche: 17 % des électeurs de Dominique Voynet, 20 % de ceux de Bové, 13 % de ceux de Besancenot ou encore 18 % de ceux d’Arlette Laguiller (sans oublier 3 % de l’électorat de Ségolène Royal et de Marie-George Buffet), mais aussi certains abstentionnistes de premier tour 

https://www.cairn.info/revue-francaise-de-science-politique-2007-3-page-459.htm

donc pas que le FN @Lancelot

  • Yea 1
Link to comment
il y a 12 minutes, Bézoukhov a dit :

Les américains n'ont pas le bon mot (mais ça s'explique :mrgreen:) ; c'est une matière de politesse, voire d'étiquette, et pas d'esthétique.

Tout cela est horriblement classiste. ;) La gauche occidentale contemporaine veut tout sauf le produit de la démocratie, seul un président qui se comporte comme un roi pourra les satisfaire.

Link to comment
il y a 56 minutes, Bézoukhov a dit :

Quels PDF ? C'est des histoires d'e-mail dont une partie ont été cross-checkés, ce qui est dans ma mémoire le démarrage de l'article de Greenwald.

Au lieu de publier des e-mails à partir de la copie du disque dur que le NY Post disait avoir, ils ont publié des PDF des e-mails qui ont été compilés ; WSJ montre que les PDF datent de fin 2019, alors que les e-mails étaient censés être de 2014 et 2015. Cela ne prouve pas en soi que ces derniers sont faux, mais ça ne permet définitivement pas de déterminer leur authenticité et origine, et appuie la façon dont l'histoire du NY Post affirmait comme des faits des choses qui n'était que présumées.

Giuliani refuse de fournir une copie du supposé disque dur et de donner l'ensemble des e-mails (juste un petit groupe et toujours sous PDF). Il était impossible pour les journaux de vérifier les données fournies.

Link to comment
2 hours ago, Bézoukhov said:

 

 

 

Je n'ai jamais trop compris la haine que faisait émerger Trump chez beaucoup. Je vois ce qui ne colle pas dans sa politique, mais la haine viscérale...

La forme, la forme....

 

Beaucoup attendent d'un président qu'il y mette les formes. Qu'il essaye de dire un truc du style "Je vais essayer d'être le président de tous les américains" ou un truc du style.

Qu'il ne soit pas grossier et plus généralement qu'il s'exprime dans un langage correct et pas limité avec moult superlatif.

Ne pas reprendre des thèses complotistes sans fondement (Oui Obama remplissait les règles pour être POTUS par exemple).

Par la forme, il y a clairement l'impression d'un président qui abaisse la dignité présidentielle, en tout cas pour certaines personne.

 

Et plus largement, beaucoup lui mette dessus la montée du populisme. Alors c'est confondre la cause et la conséquence pour le coup. Mais cela joue.

 

C'est le symbole le plus important que l'élite n'est pas forcément raffinée. Qu'elle n'est pas plus éduquée que la populace.

Et cela l'"élite" ne le supporte pas. Cela tue son image de marque.

 

  • Yea 3
Link to comment

C'est étrange tout ça parce que s'il y a un président qui est vraiment haï dans les présidents français, pour moi, c'est Macron. Mais je suis trop jeune pour pouvoir comparer avec Sarkozy. Toutefois, j'ai l'impression que c'est pour la même raison que celle soulignée par @Marlenus: ses "dérapages" formels (traverser la rue, le Comorien, le pognon de dingue). Il fut un temps où Piketty écrivait "Trump-Macron, même combat", un article bien mauvais ma foi, mais dans lequel il résume bien (c'est surtout à ça que Piketty sert) la doxa gauchiste bienpensante sur le sujet, à savoir que Macron est stylé et que Trump est un plouc mais que politiquement, c'est du pareil au même. Je pense pas ça. Il ne faudrait pas beaucoup me pousser pour me faire écrire que Macron est un populiste refoulé, mais un populiste de l'élite, ce qui fait buguer les gauchistes (habitués à Mélenchon) et le distingue de Trump (dont l'électorat ne ressemble pas à celui de Macron: en un sens, c'est un populiste comme les autres).

Link to comment

De même que Trump est détesté par ce que j'appelle les "élites", Macron est détesté par l'autre bout du spectre.

 

Car justement, il est le symbole de la "france qui réussit" et méprise celle oubliée par la mondialisation.

 

 

Maintenant, dur de dire si il est plus impopulaire parmi ceux-ci que ne l'était Sarkozy à gauche à l'époque. Des phrases comme "Maintenant, quand il y a une grève en France, on ne s'en rend plus compte" avait pas aidé (et j'ai l'impression qu'en 2019 on s'en rendait encore bien compte... ).

Mais Sarkozy avait (et a toujours) son fan club.

J'ai toujours pas trouvé de Fan Club de Macron.

Juste des partisans sous l'idée que c'est un moindre mal.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 41 minutes, Vilfredo Pareto a dit :

C'est étrange tout ça parce que s'il y a un président qui est vraiment haï dans les présidents français, pour moi, c'est Macron. Mais je suis trop jeune pour pouvoir comparer avec Sarkozy.

Sarko a été haï car il n'a pas fait ce qu'on attendait de lui (il a fait un truc mollasson centre/social dem avec "ouverture" et tout le tintouin au lieu d'être un président de droite, en substance). 

 

Macron est haï pour ce qu'il est, ses réflexions à la con, sa façon de se comporter qui transpire souvent le mépris des petites gens et surtout le besoin de jouer, faire le beau.

 

il y a 41 minutes, Vilfredo Pareto a dit :

Il ne faudrait pas beaucoup me pousser pour me faire écrire que Macron est un populiste refoulé, mais un populiste de l'élite, ce qui fait buguer les gauchistes (habitués à Mélenchon) et le distingue de Trump (dont l'électorat ne ressemble pas à celui de Macron: en un sens, c'est un populiste comme les autres).

Trump est un gros lourdingue dans sa façon de parler, de se comporter, mais c'est aussi un type qui peut facilement s'identifier avec des gens simples et les gens simples le savent et le ressentent (en démontre d'ailleurs l'augmentation des votes de toutes les catégories de minorités, sauf... de l'homme blanc). Ce clash lourdingue / populaire le fait passer pour un populiste, ce qui est encore autre chose.

  • Yea 4
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By Johnathan R. Razorback
      Vu que Macron et même Henry de Lesquen ont leur fil dédié, je me suis dis qu'on pouvait en faire un sur Mélenchon, d'autant qu'il est déjà en campagne pour la présidentielle (en route vers ses 5 %).
      Et donc Mélenchon s'est décidé à reprendre la rhétorique du FN, lequel à lui-même repris le discours anti-immigration du PCF des années 80: https://www.slate.fr/story/120961/melenchon-travailleurs-detaches
      Ce n'est pas très bisous ça.
    • By Tramp
      Pour tout ce qui concerne Hidalgo mais pas la Mairie de Paris
       
      Aubry, Rebsamen, etc. Équipe de choc pour Hidalgo. On va bien se marrer. 
       
      Le Monde - Hidalgo lance sa plate-forme politique et consolide son dispositif de campagne   La maire de Paris a lancé une plate-forme « dans la perspective de 2022 ». De Martine Aubry à François Rebsamen en passant par Carole Delga, elle a réuni autour d’elle nombre d’élus socialistes. https://www.lemonde.fr/politique/article/2021/03/17/hidalgo-lance-sa-plate-forme-politique-et-consolide-son-dispositif-de-campagne_6073514_823448.html
    • By h16
      Je note la bousculade dans les urnes et les 7 threads différents sur liborg pour parler des régionales. C'est vraiment de la palpitance pure.
       
      Et vous verrez que malgré cette abstention record, on aura encore une des crevures politiques pour revendiquer une victoire (lol) ou une pourriture journalistique pour ne pas remettre les 30% de voix en rapport (15% réels). 
       
      CPEF. 
    • By Waren
      Le Salvador annonce qu’il va reconnaître le bitcoin comme monnaie légale
       
       
    • By Lexington
      Je n'ai pas vu de sujet sur le GOP, plutôt que de continuer à poster dans présidentielle US, sujet derrière nous, j'ouvre ce fil. A fusionner si j'ai raté un fil GOP quelque part
       
      https://www.cbsnews.com/news/impeachment-trial-trump-conviction-opinion-poll/
       

       

       
      Ca reste ultra divisé, avec les Démocrates qui mettent de l'huile sur le feu avec l'impeachment. Mais mine de rien ça se calme et le risque de split du GOP semble s'éloigner. Ca va rester un parti divisé de l'intérieur, avec des courants qui ne peuvent pas se blairer, mais diviser le parti en deux (cf. deuxième graphique) ferait tellement perdre tout le monde que c'est assez peu probable. Dans le même temps, la cote du GOP chute à 38%
×
×
  • Create New...