Jump to content

Joseph "Robinette à pognon" Biden


Recommended Posts

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-11-23/-sigh-of-relief-for-markets-on-yellen-news-wall-street-reacts

Citation

News that Joe Biden will nominate Janet Yellen to be Treasury Secretary landed gently on Wall Street.

 

Traders intensely familiar with the former Federal Reserve chair cheered the pick in anticipation of her working well with the central bank to help the economy bounce back from the pandemic. Just last month, Yellen said the U.S. needs to “continue extraordinary fiscal support.” The pick also put an end to Wall Street’s fretting over Senator Elizabeth Warren, who has vowed to clip big banks with tighter financial regulations.

 

Link to comment

@Mégille Spiked publie un article sur Maggie. Ils confondent tout dans “violation de libertés” donc big disclaimer: toute la partie économique est un contresens mais ils donnent beaucoup de sources intéressantes sur les autres aspects conservateurs et non libéraux de ses deux mandats

ceci est amusant d’ailleurs: https://www.legislation.gov.uk/uksi/2020/1200/pdfs/uksi_20201200_en.pdf (le Public Health Act de 1984 est la base légale du lockdown actuel semblerait-il)

voici l’article https://www.spiked-online.com/2020/11/24/margaret-thatcher-was-no-friend-of-freedom/

Link to comment
il y a 50 minutes, Rincevent a dit :

@Zagor ?

 

Egoïstement, c'est une équipe (à part Kerry) qui devrait aller dans le sens de la Pologne et de l'Europe centrale. Et donc risquent de choyer (ou du moins de tenir compte des volontés) ces pays contre une UE et une Europe de l'ouest qui les emmerderait.

Objectivement, ca m'a l'air d'être des faucons donc pour un potentiel rapprochement occident Russie ça à l'air mal parti. Après ne jamais oublier que le "vital center" (le centre gauche d'où sort Biden) était la tendance politique où les néoconservateurs ont débutés avant d'être dessus par Carter.

Link to comment
il y a une heure, Rincevent a dit :

"Prêts à guider le monde". Je t'en foutrais, du multilatéralisme comme ça... (Et même si c'est "mener" plus que "guider").

 

Pour le coup j'ai l'impression que l'on va plus vers du Bush Jr. que du Obama (qui avait pas mal axé sa com sur le retrait là où Biden est plus dans l'activisme mondial).

Impatient de voir les relations entre la France qui veut diriger l'Europe et les Etats-Unis qui ne risquent de pas vouloir un concurrent s'ils veulent guider le monde.

 

Et comme je l'ai dit plus haut, l'interventionnisme américain peut être bénéfique pour l'Europe centrale à condition que les Etats-Unis se concentre sur la Russie. Par contre si par interventionnisme Biden pense à user du soft power pour répandre le progressisme US en Europe, il va y avoir un sérieux différend avec l'Europe centrale.

Link to comment

https://www.thelocal.fr/20201124/joe-biden-antony-blinken-secretary-of-state-paris-loving-francophone-who-will-be-representing-the-united-states-on-the-world-stage

 

Suis-je le seul à traduire francophile "friend of France" par attiré par les délires étatiste français?

Ursula Von der Leyen était aussi considérée comme francophile et on voit le résultat.

Link to comment

J’ai lu ces dernières années avec beaucoup d’intérêt les articles de Foreign Policy. C’était relativement centriste voire gauchiste pour les Etats-Unis mais toujours intéressant, souvent érudit et, même lorsque je n’étais pas d’accord, j’apprenais des choses. 

Puis, je viens de lire cet article https://foreignpolicy.com/2020/11/24/biden-has-the-team-obama-always-wanted/

 

C’est vraiment honteux. À croire que l’auteur a écrit l’article tout en fantasmant recevoir un bukkake de Biden et ses nouveaux collaborateurs.

Link to comment
Le 30/11/2020 à 21:18, Johnnieboy a dit :

J’ai lu ces dernières années avec beaucoup d’intérêt les articles de Foreign Policy. C’était relativement centriste voire gauchiste pour les Etats-Unis mais toujours intéressant, souvent érudit et, même lorsque je n’étais pas d’accord, j’apprenais des choses. 

Puis, je viens de lire cet article https://foreignpolicy.com/2020/11/24/biden-has-the-team-obama-always-wanted/

 

C’est vraiment honteux. À croire que l’auteur a écrit l’article tout en fantasmant recevoir un bukkake de Biden et ses nouveaux collaborateurs.

 

Foreign Policy est plus centriste que Foreign Affairs. Mais le gros problème c'est que la plupart des grosses revues de Relations internationales aux USA tombent dans un internationalisme Wilsonien qui n'est jamais loin du néoconservatisme.

L'ironie est que c'est la revue National Interest qui est en passe d'être la moins faucon/neocon alors qu'elle a été fondé par Bill Kristol, le père du neoconservatisme...

Link to comment
il y a 32 minutes, Zagor a dit :

L'ironie est que c'est la revue National Interest qui est en passe d'être la moins faucon/neocon alors qu'elle a été fondé par Bill Kristol, le père du neoconservatisme...

Je pense qu'il faut distinguer la première génération du néoconservatisme (les Greatest/Silent Gen à la Irving Kristol, Reaganiens qui publient dans Commentary, la National Review, le Public Interest), de la deuxième génération (les boomers à la Francis Fukuyama et les Bushistes, qui publient dans l'American Interest, qui est explicitement une scission du National Interest suite à la publication d'un édito avançant "on ne peut pas faire la guerre à tous les régimes non-démocratiques du monde"). L'acte de naissance de la nouvelle génération étant probablement la publication de La Fin de l'Histoire et le Dernier Homme.

 

Mais je soupçonne que @F. mas ait davantage de précisions.

Link to comment
il y a 41 minutes, Rincevent a dit :

Je pense qu'il faut distinguer la première génération du néoconservatisme (les Greatest/Silent Gen à la Irving Kristol, Reaganiens qui publient dans Commentary, la National Review, le Public Interest), de la deuxième génération (les boomers à la Francis Fukuyama et les Bushistes, qui publient dans l'American Interest, qui est explicitement une scission du National Interest suite à la publication d'un édito avançant "on ne peut pas faire la guerre à tous les régimes non-démocratiques du monde"). L'acte de naissance de la nouvelle génération étant probablement la publication de La Fin de l'Histoire et le Dernier Homme.

 

Mais je soupçonne que @F. mas ait davantage de précisions.

 

Etrangement je trouve American Interest plus dur et neoconservateur que National Interest alors qu'il y a 5 ans c'était l'inverse. 

Ils ont même publié un article de la russe accusée d'espionnage (avant qu'elle se fasse attaquer bien sur) en faveur d'un rapprochement avec la Russie : https://nationalinterest.org/feature/the-bear-the-elephant-13098

Aussi le NI est dirigé depuis 2001, par le Center for the National Interest (ex-Nixon Center for Peace and Freedom) qui se revendique ouvertement réaliste (d'un autre coté quand tu es fondé par Nixon qui avait pour conseillé Kissinger c'est logique). Et je pense qu'il y a eu un basculement progressiste de la ligne éditorale du neo-conservatisme au réaliste. Le fait que les neoconservateurs se soient barré du GOP pour le parti démocrate avec l'élection de Trump a du aider.

 

Edit: j'ai peut-étre mal lu ton message: tu voulais dire qu'american Interest est composé de neocon deuxième génération?

 

Link to comment

Grand jeu : ceux qui ont pu considérer Biden comme un choix moins pire que Trump seront invités à se signaler sur ce fil, le jour où Biden-Harris commencera à leur faire regretter Trump-Pence. :)

  • Yea 1
  • Haha 1
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...