Jump to content

Dépucelage liborgien Shakya


Recommended Posts

Bonjour à tous  les membres du forum,

je suis Shakya, un jeune libéral (dans les deux sens du terme) 😉.

Comme beaucoup ici j'imagine, le libéralisme n'est pas mon premier engagement politique. J'ai plutôt oscillé entre Mélenchon et l'UPR jusqu'à récemment. J'étais encarté à l'UPR (mouvement souverainiste) en pensant que son président était une bonne personne, honnête et intègre (comme chacun sait, les qualités de tout homme politique...). Mais suite à certaines histoires dans ce parti j'ai remis ma carte d'adhérent et je suis parti. Ce fût ma première déception politique et au final une bonne leçon. 

Parallèlement à mon engament politique la première personne à m'avoir fait découvrir le libéralisme c'était Charles Gave, le seul libéral que je connaissais notamment via la chaîne Grand Angle qui l'invite souvent.

Par curiosité j'ai commencé à lire un peu de John Locke et je suis vraiment devenu libéral en lisant Frédéric Bastiat. J'ai seulement lu 2,5 livres sur le libéralisme, ma principale source d'information est Youtube.

Autant dire que ma culture libérale de zappeur est très limitée.

J'ai plusieurs questions que j'aimerais poser mais pour rester concis : Je me demande quel est l'avis des libéraux/libertariens/anarcap du forum sur le principe du brevet. Est-ce un droit de propriété légitime ou est-ce un monopole illégitime ? Si oui certains aspects devraient-ils être modifié comme sa durée ?

Link to post

Bienvenue.

 

18 minutes ago, Shakya said:

Je me demande quel est l'avis des libéraux/libertariens/anarcap du forum sur le principe du brevet. Est-ce un droit de propriété légitime ou est-ce un monopole illégitime ? Si oui certains aspects devraient-ils être modifié comme sa durée ?

 

https://www.wikiberal.org/wiki/Brevet

Quote

Introduction

La propriété intellectuelle désigne une exclusivité sur une création de l'esprit. Cela peut notamment porter sur une invention, une marque, un dessin, un modèle industriel, une œuvre littéraire ou artistique (roman, poésie, pièce de théâtre, film, œuvre musicale, œuvre d'art plastique -dessins, peintures, photographies, sculptures-), ou une création architecturale. La forme prise par la protection prend généralement la forme d'un droit d'auteur (ou copyright) ou d'un brevet.

La notion de propriété intellectuelle ne fait pas l'objet d'un consensus parmi les libéraux du point de vue éthique. Les uns considèrent qu'il s'agit comme pour toute propriété de la préservation et de la transmission contractuelle du fruit de son travail. Les autres considèrent qu'il ne s'agit pas réellement de propriété, mais d'un monopole, d'un privilège, ou d'une règlementation limitant la liberté des autres.

En effet, la propriété intellectuelle a des caractéristiques fonctionnelles très différentes de la propriété matérielle. Une propriété intellectuelle (à l'exception des marques et autres signes d'identification ou codes confidentiels) peut être partagée sans qu'elle vienne à manquer à ceux qui l'ont produite. Cette nature partageable fait dire aux détracteurs de la propriété intellectuelle que celle ci n'est pas naturellement sujette à appropriation. En outre une idée ou une invention peut être trouvée par plusieurs personnes, sans que les uns ne volent le fruit du travail des autres. Enfin assurer l'exclusivité d'une invention ou d'une œuvre à son concepteur et à ceux qu'il a choisi requiert au naturel une discipline et une honnêteté parfaite ; une fois le secret éventé la diffusion indélicate peut fort bien ne connaître aucune limite ; ce sont ces problèmes de mise en œuvre qui ont justifié les législations dérogatoires que sont le copyright (qui inverse la charge de la preuve de la bonne foi de l'utilisateur) et du brevet (qui accorde temporairement l'exclusivité d'une invention qu'une autre personne pourrait faire elle aussi). Il est fréquent qu'une même invention ou une même théorie scientifique puisse être attribuée à différents auteurs (théorie de la relativité, calcul différentiel...) dont les travaux progressent en parallèle, parfois même sans communication entre eux.

D'autres libéraux adoptent un point de vue utilitariste selon lequel la législation sur la propriété intellectuelle et industrielle agit sur l'incitation à innover des entreprises, favorise la concurrence et la diffusion des connaissances. Pourtant d'autres techniques existent, telles que le secret industriel (la formule du Coca Cola, l'algorithme de Google, etc.) ou les techniques de fencing (protection à l'égard des retombées commerciales d'une innovation)

 

[...]

Synthèse

Les adversaires de la propriété intellectuelle dénoncent sa conception actuelle dans le droit positif qu'ils l'assimilent à un instrument de politique publique, avec tout l'arbitraire qui s'y attache. Les revenus tirés de la "propriété intellectuelle" ne proviennent pas simplement de la propriété naturelle (c'est-à-dire de l'échange libre) mais aussi de la menace étatique déployée à l'encontre des "contrevenants".

Les partisans de la propriété intellectuelle soulignent la légitimité du contrat par lequel l'auteur, l'inventeur, l'artiste, diffuse sa création, et la protège s'il en décide ainsi. Ce contrat peut être contraignant (droit d'auteur classique) ou au contraire très laxiste (copyleft, logiciel en shareware, libre, semi-libre, etc.). Ce contrat entraîne des obligations de la part de celui qui y a souscrit : c'est sur cette seule base qu'on peut parler de piratage, contrefaçon, plagiat, "photocopillage", etc. Le brevet, qui accorde une exclusivité temporaire interdisant à tout tiers d'exploiter une invention qu'il aurait redécouverte de bonne foi, porte en lui-même une importante part d'illégitimité.

Le respect de telles dispositions contractuelles, malgré leur légitimité et leur utilité, peut difficilement être efficacement protégé face au piratage. Dès lors qu'en est-il du règne du droit les concernant ? Pour répondre à cette attente, des dispositions dérogatoires ont été introduites dans le droit positif avec l'inversion de la charge de la preuve de la bonne foi de l'utilisateur d'une œuvre copyrightée et avec l'exclusivité temporaire accordée au brevet. Certains y voient un arbitrage, dont l'équilibre est éventuellement perfectible, entre deux imperfections pratiques du règne du droit naturel théorique (le piratage trop facilement impuni vs. l'absence de dérogation dans l'exercice du droit). D'autres y voient l'octroi inadmissible de privilèges. En outre, un débat existe sur l'éventuelle parfaite conformité au droit naturel de l'inversion de la charge de la preuve concernant l'utilisation d'une œuvre copyrightée ; ainsi Murray Rothbard la justifie au motif de copyright de notoriété publique que Stephan Kinsella rejette. La mise en œuvre des copyrights et des brevets a justifié à son tour de pénibles dispositifs inquisitoriaux et de douteux prélèvements forfaitaires.

Les auteurs et les créateurs ont trop tendance à se reposer sur la contrainte légale pour assurer leur revenu - assurance illusoire le plus souvent, car les œuvres numériques sont facilement reproductibles et il est difficile de faire la part entre un usage privé "légal" et un "piratage". Auteurs et créateurs devraient plutôt faire preuve d'imagination et envisager des modèles économiques nouveaux et des stratégies commerciales ou technologiques adéquates pour protéger leur création sans attenter à la liberté de leurs clients en faisant appel systématiquement au droit positif :

En fin de compte, presque tous les libertariens estiment que le système actuel de droits de propriété intellectuelle est trop rigide et devrait être libéralisé. Jusqu'où nous devrions aller dans le démantèlement de ce système, et pour quelles raisons, voilà les véritables points de discorde. (Lawrence H. White, "Intellectual property", The Encyclopedia of Libertarianism, SAGE Publications, 2008)

 

Link to post

Bienvenue.

De ce que j'ai observé la propriété intellectuelle c'est un peu comme les canapés explosifs et le contraception ici, c'est un peu la pomme de discorde.

Link to post

Bienvenue 

Si tu lis l’anglais, Against Intellectual Property de Kinsella devrait t’intéresser (tu le trouveras gratuitement en pdf sur mises.org et ce n’est pas long), en plus de t’initier à la théorie libertarienne de la propriété (critique de Locke, non agression etc)

Link to post

Merci pour vos réponses, je ne savais pas que c'était un sujet "clivant" !

 

il y a 29 minutes, Vilfredo Pareto a dit :

Bienvenue 

Si tu lis l’anglais, Against Intellectual Property de Kinsella devrait t’intéresser (tu le trouveras gratuitement en pdf sur mises.org et ce n’est pas long), en plus de t’initier à la théorie libertarienne de la propriété (critique de Locke, non agression etc)

J'irai voir ça.

Link to post
il y a une heure, Tramp a dit :

Les brevets sont objectivement la forme la plus bancale de propriété intellectuelle 

Oui, le sujet de la propriété intellectuelle mérite qu'on y fasse quelques distinguos, compte tenu de son étendue et de sa complexité. 

Link to post

Bienvenue @Shakya

T'inquiètes pas d'aovir lu seulement 2,5 livres sur le libéralimse, ça fait toujours 2 de plus que le plébéien moyen de Liborg :lol: 

 

Il y a 2 heures, Rincevent a dit :

Oui, le sujet de la propriété intellectuelle mérite qu'on y fasse quelques distinguos, compte tenu de son étendue et de sa complexité. 

ne serait-ce que parce qu'une fois sur deux les gens on mélange propriété intellectuelle et paternité intellectuelle.

Link to post
il y a 1 minute, NoName a dit :

ne serait-ce que parce qu'une fois sur deux les gens on mélange propriété intellectuelle et paternité intellectuelle.

Un truc qui va du brevet au droit des marques, en passant par les droits moraux sur une œuvre, c'est vraiment large. ;)

Link to post

Bienvenue !

 

Plus le temps passe et plus je me dis que Francois Asselineau est plus libéral que Charles Gave... Quelles sont ces histoires de l'UPR ? Et pourquoi chercher des personnes politiques honnêtes et intègres ? 

 

Il y a 12 heures, Shakya a dit :

J'ai plusieurs questions que j'aimerais poser mais pour rester concis : Je me demande quel est l'avis des libéraux/libertariens/anarcap du forum sur le principe du brevet. Est-ce un droit de propriété légitime ou est-ce un monopole illégitime ? Si oui certains aspects devraient-ils être modifié comme sa durée ?

L'information n'est pas physique / matériel. Elle a temporairement des supports physiques mais elle reste intacte à travers eux. Il faut donc la traiter complètement différemment. 

 

Il y a 11 heures, Alchimi a dit :

le contraception ici

Sur ce coup c'est un sujet tabou et banni ici non ? Jamais vu qqun en parler :D . ou alors ca doit être le seul topic que j'ai pas lurké 

 

Link to post
8 hours ago, ttoinou said:

Bienvenue !

 

Plus le temps passe et plus je me dis que Francois Asselineau est plus libéral que Charles Gave... Quelles sont ces histoires de l'UPR ? Et pourquoi chercher des personnes politiques honnêtes et intègres ? 

 

 

Ses agressions sexuelles je suppose.

 

Sinon, quitte à suivre un politique, si on peut éviter celui qui va déconner au sofitel, cela évite de passer pour un c.. après...

Link to post
Il y a 9 heures, ttoinou a dit :

Sur ce coup c'est un sujet tabou et banni ici non ? Jamais vu qqun en parler :D . ou alors ca doit être le seul topic que j'ai pas lurké 

 

Ce n'était pas la contraception mais l'avortement. Le clash a eu lieu dans les années 2000 et a effectivement marqué le forum. Les débats étaient toutefois instructifs, j'en ai retiré à titre personnel des idées plutôt claires sur le sujet.

 

Plus récemment, il y a eu des débats agités sur l'immigration, le covid-19 les a mis en stand by mais ils reprendront.

 

EDIT : Je ne crois pas qu'il y ait une discorde ici au sujet des brevets. La communauté du forum est globalement en désaccord avec le reste du monde en prenant position contre les brevets.

Link to post
Il y a 10 heures, ttoinou a dit :

Plus le temps passe et plus je me dis que Francois Asselineau est plus libéral que Charles Gave... Quelles sont ces histoires de l'UPR ? Et pourquoi chercher des personnes politiques honnêtes et intègres ? 

Il ne faut pas abuser quand même, surtout que Charles Gave même s'il a des propos "originaux" pour un libéral, est le seul libéral vraiment connu sur les réseaux sociaux et a permis a beaucoup de personnes de découvrir cette famille de pensée. Dont moi.

 

Sur F.A je ne cherchais pas forcément de politiques honnêtes et intègres (il est déjà suffisamment compliqué de trouver un politicien qui partage nos idées) c'est juste ce que je pensais de cette personne. Cette personne est justement à l'origine de toutes les histoires qu'il y a eu : agressions sexuelles, trucage du nombre d'adhérents, mauvaise stratégie électorale, opacité et verticalité du fonctionnement du parti, un peu trop "complotiste", etc. Au final à part les cadres du parti la grande majorité des adhérents ont reconduit F.A  à son poste de président, bref c'est un grand gourou que ses fidèles suivent aveuglément peu importe ce qu'il fait. Sur le terrain des idées, même si je reste très sceptique sur le fonctionnement actuel de l'UE je suis maintenant convaincu que les maux dont la France souffre proviennent de politiques nationales et non européennes surtout au niveau économique.

Link to post
Le 13/02/2021 à 18:23, Rincevent a dit :

Un truc qui va du brevet au droit des marques, en passant par les droits moraux sur une œuvre, c'est vraiment large. ;)

 

Tout ca c'est dla merde.

 

Secret industriel avec NDA et fat lawsuits pour calmer tout le monde.

 

Welcome Shakya Shakya

 

Image result for shakira shakira

Link to post
il y a 6 minutes, Hayek's plosive a dit :

J'aime manger dla merde.

Tu vois que c'est important, les droits moraux sur son œuvre. ;)

Link to post
il y a 2 minutes, Rincevent a dit :

Tu vois que c'est important, les droits moraux sur son œuvre. ;)

 

Bin non. Si t'as envie de me parodier, c'est ton droit. C'est même précisément la-dessus que les ayant-droit de Hergé l'ont eu dans le fion sur le seul "dérivé" de Tintin autorisé par la justice belge.

Link to post
il y a 6 minutes, Hayek's plosive a dit :

Bin non. Si t'as envie de me parodier, c'est ton droit.

Tut tut tut. Les droits moraux, c'est avant tout le droit d'associer ton nom à ton oeuvre (ou le droit d'un auteur débutant mais inconnu de ne pas voir publier son texte sous le nom d'un autre sans son accord), et d'associer ton oeuvre à ton nom (i.e. de ne pas voir ta création déformée sans ton accord, ou, comme j'ai tenté de te faire comprendre par l'exemple, de ne pas laisser publier à ton nom des propos qui ne sont pas les tiens si tu ne les approuves pas).

 

il y a 5 minutes, Tramp a dit :

L’usurpation d’identité n’est pas une question de droit d’auteur. 

Et bien en fait, un peu quand même par certains aspects. Et les trois premières branches mentionnées dans l'article (droits de divulgation, de paternité, et au respect de l'oeuvre) ne me semblent présenter absolument aucun problème d'un point de vue libéral.

Link to post
il y a 32 minutes, Rincevent a dit :

Tut tut tut. Les droits moraux, c'est avant tout le droit d'associer ton nom à ton oeuvre (ou le droit d'un auteur débutant mais inconnu de ne pas voir publier son texte sous le nom d'un autre sans son accord), et d'associer ton oeuvre à ton nom (i.e. de ne pas voir ta création déformée sans ton accord, ou, comme j'ai tenté de te faire comprendre par l'exemple, de ne pas laisser publier à ton nom des propos qui ne sont pas les tiens si tu ne les approuves pas).

 

Dans ces cas-là on est dans de la fraude/tromperie/falsification. 

Link to post
il y a une heure, Sekonda a dit :

Bienvenue !

Un intérêt particulier pour Taiwan ? 

Taïwan est un beau pays avec 23 millions d'âmes, ce serait vraiment triste qu'ils soient envahis par l'organisation la plus meurtrière de l'histoire de l'humanité (le PCC).

En dehors de l'aspect coup de cœur pour Taïwan et le dégoût moral que j'ai à l'encontre du gouvernement chinois. Taïwan c'est aussi tout un symbole, une seconde Chine, une alternative au modèle dictatorial de la Chine continentale. La Chine libre qui permet de relativiser la réussite du modèle autoritaire continental, son soi-disant miracle économique et sa maîtrise de l'épidémie du SARS-COV-2. Taïwan a fait bien mieux sur tous les tableaux. C'est un antidote face à l'illusion chinoise et de son Etat planificateur qui fait rêver pas mal de gens.

Bref la préservation de l'indépendance de Taïwan est un enjeu absolument majeur de la décennie qui s'annonce pour tous les amoureux de la liberté et de la culture chinoise (l'île n'a jamais subit la dictature du PCC et sa "révolution culturelle")!

Link to post
23 minutes ago, Shakya said:

Taïwan est un beau pays avec 23 millions d'âmes, ce serait vraiment triste qu'ils soient envahis par l'organisation la plus meurtrière de l'histoire de l'humanité (le PCC).

En dehors de l'aspect coup de cœur pour Taïwan et le dégoût moral que j'ai à l'encontre du gouvernement chinois. Taïwan c'est aussi tout un symbole, une seconde Chine, une alternative au modèle dictatorial de la Chine continentale. La Chine libre qui permet de relativiser la réussite du modèle autoritaire continental, son soi-disant miracle économique et sa maîtrise de l'épidémie du SARS-COV-2. Taïwan a fait bien mieux sur tous les tableaux. C'est un antidote face à l'illusion chinoise et de son Etat planificateur qui fait rêver pas mal de gens.

Bref la préservation de l'indépendance de Taïwan est un enjeu absolument majeur de la décennie qui s'annonce pour tous les amoureux de la liberté et de la culture chinoise (l'île n'a jamais subit la dictature du PCC et sa "révolution culturelle")!

Je pense qu'on sera tous d'accord ici pour préférer Taiwan à la Chine (et Taiwan à de nombreux pays).

Link to post
On 2/13/2021 at 12:46 PM, Shakya said:

Comme beaucoup ici j'imagine, le libéralisme n'est pas mon premier engagement politique.

 

Beaucoup (la plupart) ne se sont jamais engagés dans un parti politique.

 

 

On 2/14/2021 at 12:28 PM, Shakya said:

Il ne faut pas abuser quand même, surtout que Charles Gave même s'il a des propos "originaux" pour un libéral, est le seul libéral vraiment connu sur les réseaux sociaux et a permis a beaucoup de personnes de découvrir cette famille de pensée. Dont moi.

 

Je pense plutôt que ton impression est due à la teneur de TES réseaux sociaux. Je ne doute pas que dans les réseaux de droite dure, Charles Gave soit le seul connu.

Sur mes flux de réseaux sociaux je ne vois jamais remonter quoi que ce soit de Charles Gave. Jamais.

En revanche, je vois plein de partages de vidéos, articles, propos de nombreuses autres personnes : Olivier Babeau, Cécile  Philippe, Nicolas Bouzou, Ferghane Azihari, Maxime Sbaihi, Gaspard Koenig, Nicolas Lecaussin, Mathieu Laine, etc.

Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...