Jump to content

Besoin de vider mon sac


Recommended Posts

Bonjour toutes et tous,

 

enseignant en université, freelancer, adorateur critique du capitalisme, libertarien minarchiste. J'ai lu Bastiat, je connais de loin Rothbard, l'école autrichienne / l'école de Chicago. Je crois fermement en la responsabilité individuelle, la personnalité, la liberté d'expression quitte à choquer / provoquer mais à l'européenne, c'est à dire conséquences vis à vis de la loi.

 

Je viens ici parce que je pense que le covid a précipité ce qui nous pendait au nez depuis longtemps: de facto, l'Occident est morte, il ne reste qu'à l'enterrer. Le marxisme a triomphé, et a de facto gagné.

 

Laissez moi détailler.

 

D'abord, je tiens à préciser que ce constat est social et économique, ainsi que philosophique.

 

Je rejette complètement les théories du complot sur le covid. Je "crois" personnellement aux masques et au vaccin (y compris AstraZeneca) et j'irais me faire inoculer dès que possible.

 

Je rejette complètement la théorie du grand remplacement et les délires de l'extrême droite.

 

Je considère que les marxistes et les fascistes font partie du même camp, imposer par la violence de l'Etat une forme de collectivisme, qu'elle soit basée sur la couleur de peau ou la classe sociale.

 

La liberté individuelle, civile et économique, est en état de respiration agonale.

 

Et "nous" l'avons cherché.

 

Ce qui m'amène ici, c'est pour vider mon sac, car je n'ai personne à qui en parler.

 

Voilà: mes étudiants, pourtant brillants et issus de la "bonne bourgeoisie", poussent de plus les conneries marxistes du moment dans leurs copies et en classe: "privilège blanc", anti-capitalisme primaire mais constant. Alors que l'établissement est privé, mais passons.

 

Je ne peux pas leur en vouloir, soyons honnête: si le marxisme a triomphé, c'est car le capitalisme actuel (y compris pré covid) était à bout de souffle. Il n'avait plus rien à offrir, il était corrompu, inégalitaire, violent, abrutissant. Je place la destruction écologique de la planète du côté de la surpopulation, mais mes étudiants font systématiquement le raccourci "abattre le capitalisme = sauver la planète".

 

Bref, en réponse à un vide total de sens, d'avenir, et de justice compréhensible, le marxisme a triomphé. Il est présent dorénavant partout, la culture war américaine s'est importée. Films, jeux vidéos, probablement musique, médias... tout y va de son couplet anti capital, anti "cis hétéro blanc", anti famille...    et quand on fouillle un peu, juste un peu... pro collectiviste et marxiste.  Vous n'avez qu'à chercher des articles sur les Césars français pour vous en convaincre.

 

Terminé l'idée de se développer personnellement, de prendre des risques, d'entreprendre. Il n'y a maintenant plus que de l'activisme social, de la traque sur internet contre les mauvais pensants, de l'écriture inclusive, et de la propagande non stop. Faire tomber des statues, et imposer un totalitarisme par les sciences sociales.

 

Et les seuls qui s'intéressent à la question sont malheureusement souvent proches de l'extrême droite. Laissant de facto le choix entre la peste et le choléra.




Comprenez-vous mon malaise ?

 

 

Je regarde maintenant pour me barrer en Europe de l'Est, vaccinée par l'Histoire contre le marxisme, je cherche un vrai pays libre... et mon choix se porte pour l'instant sur la Rep. Tchèque, très libertarienne (malgré son administration lourdingue) d'où le choix de mon pseudo.

Link to post

Bienvenue.

 

C'est vrai qu'on a un peu un rôle de club de thérapie comme ceux des anciens alcooliques ou quelque chose comme ça.

 

il y a une heure, Jan Palach a dit :

enseignant en université, freelancer

[…] Je regarde maintenant pour me barrer en Europe de l'Est, vaccinée par l'Histoire contre le marxisme, je cherche un vrai pays libre... et mon choix se porte pour l'instant sur la Rep. Tchèque

 

Et du coup ce serait pour vivre d'une activité freelance ?

Link to post

Bienvenue.  Ici tu peux t'exprimer sans crainte (sauf si... mais passons 😉)

 

1 hour ago, Jan Palach said:

le capitalisme actuel (y compris pré covid) était à bout de souffle. Il n'avait plus rien à offrir, il était corrompu, inégalitaire, violent, abrutissant. Je place la destruction écologique de la planète du côté de la surpopulation,

 

Là je suis un peu perdu.  Si tu pouvais développer ces idées?

Link to post
Il y a 1 heure, Jan Palach a dit :

Je ne peux pas leur en vouloir, soyons honnête: si le marxisme a triomphé, c'est car le capitalisme actuel (y compris pré covid) était à bout de souffle. Il n'avait plus rien à offrir, il était corrompu, inégalitaire, violent, abrutissant.

... en voilà une pensée achement originale.

Et certainement soutenue par d'intéressantes sources.

Link to post
Il y a 2 heures, Jan Palach a dit :

Je ne peux pas leur en vouloir, soyons honnête: si le marxisme a triomphé, c'est car le capitalisme actuel (y compris pré covid) était à bout de souffle. Il n'avait plus rien à offrir, il était corrompu, inégalitaire, violent, abrutissant. Je place la destruction écologique de la planète du côté de la surpopulation, mais mes étudiants font systématiquement le raccourci "abattre le capitalisme = sauver la planète".

C'est juste une copie du narratif que tu dénonces, tu as toi même intégré la cause fallacieuse de la destruction écologique ( qui détruit rien, faut juste accepter les changements de cap de la civilisation)  pour justifier leur raccourci qui lui même est le produit de cette même paresse intellectuelle. Pour moi ce qui fait avancer le marxisme culturel, c 'est la perversion des mots qui a lieu au quotidien sur tous les axes politiques non marxistes: on définit les mots comme leur partie pouvant amener à combattre cette idéologie, (puisque la gauche joue le jeu d'être le réferent duquel on s'écarte)  et on en retient plus que ça. C'est comme ca que le libéralisme ne traite plus de la liberté, que le capitalisme ne traite plus du capital, la justice est maintenant sociale,  et que l'économie est redéfinie par des gens qui n'en ont pas.
Le bon exercice est d'essayer de demander aux gens de définir le libéralisme dès qu'lls te parlent de le combattre, ce qui permet de remarquer qu'il est facile de taper sur quelque chose qui n'existe pas, puisque leur définition se bornera à t'expliquer que le problème c'est l'argent ( quand on a qu'un marteau tout devient un clou)

Dans tout ca , le capitalisme n' a jamais été à bout de souffle, et se renouvelle constamment, c'est pas comme si les cryptos n'explosaient en ce moment n'est ce pas.  Par contre la connivence dénoncée sur liborg et CP depuis des lustres bat son plein (c'est bien pour ça que les cryptos sont dénoncées partout, puisqu'elles sont propres, dans le même exemple) , et si tu demandes a tes étudiants de faire la différence entre l'argent sale volé sansavoir affaire à la  justice, et l'argent comme outil, ils ne comprendront même pas la question, car ça ne fait pas de difference, ce qui prouve bien que leur conception du capitalisme est totalement aux fraises.  De là à penser que pour l'écologie c'est la même vu l'incohérence dont ils font preuve au quotidien, ca te donne le ton de l’égalité qu'ils prônent. Mais ne nous trompons pas, le problème c'est pas le signe dans ton equation, c'est les termes.  si tu remplaces les bons mots bizarrement ca remarche: "abattre le socialisme = sauver les humains"

edit: bienvenu :D

Link to post
Il y a 3 heures, Jan Palach a dit :

Bonjour toutes et tous,

Bonjour

Il y a 3 heures, Jan Palach a dit :

Je viens ici parce que je pense que le covid a précipité ce qui nous pendait au nez depuis longtemps: de facto, l'Occident est morte, il ne reste qu'à l'enterrer. Le marxisme a triomphé, et a de facto gagné.

Le covid est un révélateur, une conséquence, non une cause. Pour moi, c'est plus le collectivisme que le marxisme qui n'en est qu'un avatar.

 

Il y a 3 heures, Jan Palach a dit :

Je "crois" personnellement aux masques et au vaccin (y compris AstraZeneca) et j'irais me faire inoculer dès que possible.


Masques inutiles en extérieur rappelons le et vaccin 100% d'accord avec toi.

 

Il y a 3 heures, Jan Palach a dit :

Je rejette complètement la théorie du grand remplacement et les délires de l'extrême droite.

 

C'est pas le lieu pour en parler mais il faut toujours s'interroger pourquoi une théorie, même farfelue, se répand. Elle répond d'une façon ou un autre à un sentiment réel. Je ne suis personnellement pas d'accord avec R.Camus mais plutôt que de catégoriser en "délire" (pour ne pas te disqualifier auprès de la "pensée correcte" ?) il vaut mieux s'interroger sur les phénomènes. Même migratoires.

 

Il y a 3 heures, Jan Palach a dit :

La liberté individuelle, civile et économique, est en état de respiration agonale.

Et "nous" l'avons cherché.

100% d'accord

 

Il y a 3 heures, Jan Palach a dit :

Ce qui m'amène ici, c'est pour vider mon sac, car je n'ai personne à qui en parler.

Pas mieux.

 

Il y a 3 heures, Jan Palach a dit :

Je ne peux pas leur en vouloir, soyons honnête: si le marxisme a triomphé, c'est car le capitalisme actuel (y compris pré covid) était à bout de souffle. Il n'avait plus rien à offrir, il était corrompu, inégalitaire, violent, abrutissant. Je place la destruction écologique de la planète du côté de la surpopulation, mais mes étudiants font systématiquement le raccourci "abattre le capitalisme = sauver la planète".

Encore une fois, un paragraphe pour ne pas te voir accoler l'étiquette "méchant réac" ? Le capitalisme est tellement à bout de souffle que le monde entier l'importe chez lui, que l'Asie nous bouffe grâce à lui et que les chinois depuis Deng Xiaoping (40 ans...) sont passés de "tiers monde" à maître du monde.

La surpopulation est un thème has been, totalement années 80. A long terme, le problème sera la sous-population, la fécondité chute partout dans le monde et un continent entier, l'Europe, voit ses indigènes blancs littéralement se suicider démographiquement. D'où les mouvements migratoires d'ailleurs.

 

Il y a 3 heures, Jan Palach a dit :

Bref, en réponse à un vide total de sens, d'avenir,

 

Ca c'est intéressant. Pourquoi le libéralisme est vide de sens et d'avenir ? Parce qu'il ne dit pas aux gens quoi faire de leur vie. Il leur dit de faire ce qu'ils souhaitent. Ce qui est infiniment moins rassurant qu'un projet de groupe. Nostalgie de la tribu.

Il y a 3 heures, Jan Palach a dit :

Et les seuls qui s'intéressent à la question sont malheureusement souvent proches de l'extrême droite. Laissant de facto le choix entre la peste et le choléra.

 

Si un mec d'extrême-droite disait des choses intelligentes, tu le ban parce qu'il a la mauvaise étiquette ?

Mais je t'accorde qu'il est infiniment triste de laisser des problématiques entières aux extrêmes.

Il y a 3 heures, Jan Palach a dit :

Comprenez-vous mon malaise ?

 

Hug.

Il y a 3 heures, Jan Palach a dit :

Je regarde maintenant pour me barrer en Europe de l'Est, vaccinée par l'Histoire contre le marxisme, je cherche un vrai pays libre... et mon choix se porte pour l'instant sur la Rep. Tchèque, très libertarienne (malgré son administration lourdingue) d'où le choix de mon pseudo.

 

J'ai du mal à imaginer un quelconque pays européen échapper à ce qu'il se prépare. A mon sens, mieux vaut penser en aire régionale.

 

Link to post

Bienvenue,

 

Je comprend ton sentiment. Etant moi-même en Europe centrale, je partage une partie de ton constat. Je serais juste beaucoup plus nuancé sur le capitalisme qui est une valeur positive et en rien mourante mais qui est gangrénée par des forces illibérales.

 

 

Il y a 4 heures, Jan Palach a dit :

Bonjour toutes et tous,

 

enseignant en université, freelancer, 

 

 

Quelle discipline? Droit? Economie?

 

 

Il y a 4 heures, Jan Palach a dit :

 

 

 c'est car le capitalisme actuel (y compris pré covid) était à bout de souffle. Il n'avait plus rien à offrir, il était corrompu, inégalitaire, violent, abrutissant. 

 

 

Peux-tu préciser?

 

Il y a 4 heures, Jan Palach a dit :

 

Je regarde maintenant pour me barrer en Europe de l'Est, vaccinée par l'Histoire contre le marxisme, je cherche un vrai pays libre... et mon choix se porte pour l'instant sur la Rep. Tchèque, très libertarienne (malgré son administration lourdingue) d'où le choix de mon pseudo.

 

J'habite en Pologne et j'ai passé plusieurs mois en Republique tchèque.

Cette dernière me semble un bon choix d'un point de vue libéral. Par contre, peu importe le pays où tu décidera à t'installer ne reste pas avec les expatriés car un nombre non négligeable ont la mentalité gauchiste ou illibérale.

Prend aussi en compte que les activistes sont de plus en plus présent en Europe Centrale, même si ils restent minoritaires. Pour l'instant ils sont beaucoup plus soft que ceux de l'occident, mais pas sur que dans 10 ans ca soit encore le cas.

Link to post

Bienvenue.

Bon à te lire je comprend assez ton ressenti. J'ai eu de nombreux contrats où j'intervenais en tant que formateur sur des métiers de l'audiovisuel avec des étudiants ces 4 dernières années et même si je n'ai pas eu affaire à la fac et à ses délires le ressenti moyen fait que je pense que filer cours aujourd'hui en france est facilement un crève-cœur... alors si c'est pour se taper l'ambiance chasse-aux-sorcières médiatique actuelle c'est certainement d'autant plus désespérant intellectuellement.

Donc déjà courage, t'es pas le seul à en avoir marre de ces délires et te demander si la société ne se transforme pas en poulets sans tête.

 

  Pour nuancer la chose, tout ne tombe pas dans ces délires et pleins de gens se rendent compte du bullshit ambiant, mais c'est sûr qu'en ce moment ça demande de l’oxygène dont on est tous un peu privés..! (J'aurais jamais cru que les bars et la vie sociale pouvaient être aussi vitaux, et pourtant je ne suis pas sociopathe).

Oublie pas que tu est un peu en plein milieu d'un environnement très particulier, la fac. Perso c'est un environnement que déjà étudiant je fuyais tellement je trouvais que c'était un bocal mental effrayant!

 

Il y a 4 heures, Jan Palach a dit :

Je ne peux pas leur en vouloir, soyons honnête: si le marxisme a triomphé, c'est car le capitalisme actuel (y compris pré covid) était à bout de souffle. Il n'avait plus rien à offrir, il était corrompu, inégalitaire, violent, abrutissant.

Probablement l'unique point sur lequel je me permet de te faire remarquer que tu te fourvoie/contredit quelque peu... mais plusieurs ici en discutent déjà avec toi.

Rien à redire sur la culture war américaine qui débarque chez nous. C'est d'ailleurs assez fou de voir ça en france.

 

Bref. re bienvenue. Respire, tout le monde n'est pas encarté au pc. :icon_volatilize:

Link to post

I know that feel, bro. Bienvenue, @Jan Palach. :)

 

il y a 3 minutes, Alchimi a dit :

(J'aurais jamais cru que les bars et la vie sociale pouvaient être aussi vitaux, et pourtant je ne suis pas sociopathe).

Le libéralisme est né dans les pubs britanniques et les cafés du continent. 

Link to post

un tel mélange de gage à libertaire (nier les changements démographiques connus depuis 60 ans alors qu'une position libérale serait de voir s'ils posaient problème; capitalisme à bout de souffle ;) , écologie) doublée de critique du marxiste c'est de l'Angela Merkel CDU typique.

-Le sous population c'est un concept étrange, le monde fonctionnait très bien avec moitié moins de pop qu'aujourd'hui (mais je ne vais pas sortir de néo malthusianisme) et les ressources sont inexploitables si la technologie n'est pas disponible ou épuisée. Une France de 40 Millions de pop est une France où le niveau de vie croît, où l'immobilier ne vaut pas cher, où les ressources sont relativement abondantes. A technologie constante c'est assez positif.

La (sur)densité de population est connue pour avoir des effets négatifs (pour le troll: coucou les Mayas), le manque de population nuit à la division du travail.

Sauf pour les détenteurs importants de Capitaux qui y perdent de fait (c'est un peu le principe d'une droite&gauche du travail anti immigration d'un point de vue électoral mais dont les financements repose sur le CAC qui aime la main d'oeuvre gratuite).  C'est un objet de la lutte des classes.

 

Link to post

Le nonossage c'est quand un communiste franchit les barrières, on le signale aux chiens de garde.

Personnellement j'ai rien contre les communistes tant qu'ils ne s'en prennent pas à moi ni cherchent à me contraindre, contre le communisme oui.

Vous avez le droit de penser ce que vous voulez, mais pas ici.

Link to post

Je pensais que les non-libéraux étaient virés du forum et que le nonossage c'était une sorte de bizutage lol. Dernières questions (désole du HS l'auteur et bienvenue à toi, mais je ne sais pas où les poser) : C'est quoi la barre en dessous du pseudo et comment peut-on créer un nouveau sujet (je ne peux proposer que dans 3 catégories) ?

Link to post
il y a 4 minutes, Shakya a dit :

je ne sais pas où les poser

tu peux les poser dans ton fil de présentation

il y a 4 minutes, Shakya a dit :

C'est quoi la barre en dessous du pseudo

c'est une jauge proportionnelle à ton nb de messages

il y a 5 minutes, Shakya a dit :

comment peut-on créer un nouveau sujet (je ne peux proposer que dans 3 catégories)

en cliquant sur "commencer un nouveau sujet" (je sais c'est contre-intuitif) mais il faut attendre d'avoir posté 100 messages pour que ça se débloque

la règle des 100 messages est un filtre à nonosses en fait

Link to post
Il y a 3 heures, Vilfredo Pareto a dit :

c'est une jauge proportionnelle à ton nb de messages

Plutôt à son logarithme, mais on s'en fout. :)

Link to post
Le 20/03/2021 à 17:01, Shakya a dit :

@Pragmatique Aucun rapport mais c'est quoi le "nonossage" et pourquoi tu es "nonossé" ?

 

Nonossé est un statut qui signifie que tu portes une sorte de pancarte "Idiot du village" autour du cou. Tu n'es plus protégé par la modération pour les infractions mineures à la charte (en gros, si quelqu'un te répond "Ta gueule", la modération fermera les yeux dessus). C'est un statut qu'on ramasse soit quand on refuse de faire des efforts pour s'intégrer, soit quand on vient d'arriver et qu'on s'obstine à raconter n'importe quoi. 

 

C'est une pratique qui paraît cruelle à première vue mais qui en fait est plutôt miséricordieuse. Ça signifie qu'on juge que tu as assez de potentiel et d'intelligence pour te remettre dans le droit chemin, tout en considérant que t'es assez grand pour comprendre le message. Ça n'est pas définitif et on a sur le forum plusieurs cas de nonosses qui ont été graciés, même si ça a pris longtemps.

Link to post

Pragmatique en registre liborgien signifiant libéral-traître "tenants du compromis qui chutent dans la compromission" selon le dictionnaire.
Dire que le(s) libéralisme(s) n'est pas le seul prisme sur terre mais un outil et une philosophie est un acte de haute trahison envers La Cause.

être plus libéral que 99% des français n'est pas un signe de libéralisme sur liborg.

Nonobstant le socialisme est avant tout le produit idéologique de la bonne bourgeoisie pour tuer la compétition et conserver le pouvoir.
De même que le libéralisme qu'elle a crée, lui a permit de le prendre.


 

Link to post
Il y a 2 heures, NoName a dit :

Ça signifie qu'on juge que tu as assez de potentiel et d'intelligence pour te remettre dans le droit chemin,


Non. 
Pour preuve roger qui est nonoss depuis 15 ans. 

Link to post
Il y a 10 heures, Tramp a dit :


Non. 
Pour preuve roger qui est nonoss depuis 15 ans. 

 

 certes mais Roger quoi :lol: 

 

Link to post

Roger a été viré plus d'une fois. Le statut de nonosse peut aussi servir à garder quelqu'un qui raconte des bêtises dont on pense reconnaître la signature, mais dans le doute on ne le vire pas immédiatement.

Link to post

Je reprends donc.

 

Merci pour vos réactions.

 

Vous me demandiez de préciser ma pensée, je vais le faire rapidement. J'ai, qui plus est, de nouveaux arguments à apporter, tirés de la vraie vie [plus tard en fait].

 

Allons y.

 

 

Premièrement, je ne parle pas du débat "qu'est-ce que le vrai capitalisme ?" qui est le sujet des dizaines de milliers de poste de ce forum, mais du          ressenti des étudiants et la génération Z en général (nés entre 1997 et 2010)

 

Il est fondamental de comprendre la différence.  Peu importe ce que nous pensons ici à titre personnel de l'état de la planète.

 

Aussi je vais comparer la situation, ce que nous libéraux proposons contre ce que le néo-marxisme propose.

 

Libéralisme (sens européen, sens large):  efforts, développement personnel, responsabilité personnelle douleur, prise de risque, penser par soi même, liberté de choquer et provoquer, accepter la liberté d'opinion, etc etc etc... création destructrice... au final nous donnent une petite chance de sauver la planète (lire plus bas avant de sauter de colère devant votre écran) et d'améliorer la société

 

Néo-marxisme: paresse intellectuelle, physique, mentale; absence de prise de risque et rester le cul sur la chaise (à avaler et revomir twitter toute la journée, par exemple); aucun effort; aucune prise de risque; se taire et rentrer dans le rang de peur de provoquer ou choquer... joindre la meute et traquer les hérétiques, blâmer l'entièreté de ses échecs et frustrations personnelles sur le système. Et donc, abattre le CaPiTaLiSmE  dans son ensemble résoudra tous les problèmes d'un coup -par magie-

 

 

[Je rappelle: ceci n'est pas un débat  sur ce que JE pense - vos arguments que la situation écologique désastreuse actuelle sont largement dus à la surpopulation / pression démographique sont parfaitement recevables, et je rajoute que notre avidité humaine naturelle aussi + possibilité de sauver par techno-science et esprit humain recevables aussi]     [le néo-marxisme sous-entend que les problèmes de fond seront réglés par magie, bref, il prétend pouvoir également modifier les lois de la physique fondamentale...]

 

 

 

Bon, ça c'est une chose, pour recadrer le débat.

 

Et donc, à votre avis, qui gagne entre ces 2 écoles de pensée dès maintenant, et pour le futur ? Le libéralisme au sens européen et large vous semble péter la forme en ce moment (indépendamment du covid, j'insiste) ? Et n'avez vous pas vu un déferlement de néo-marxisme y compris dans le monde physique ces derniers mois ?

 

 

Je précise que dès le départ, je me projette à horizon 10 ou 20 ans, et que je suis convaincu que le libéralisme au sens large est à l'agonie, et que le collectivisme va l'emporter par KO technique face à un vide de sens, culturel, philosophique de plus en plus prégnant. 

Ce n'est pas que le néo-marxisme soit efficace ou pas... c'est que du point de vue d'un étudiant paumé (et même ayant de très bonnes notes), il n'y a rien en face.

 

-----------------------------------------------------------------------

 

Avant que je passe aux anecdotes, je voulais préciser ceci. Sommes-nous suffisamment d'accord ?


 

 

 

Link to post
il y a 19 minutes, Jan Palach a dit :

Sommes-nous suffisamment d'accord ?

Avant que nous décidions de prendre du temps pour lire tes convictions/certitudes que tu as la générosité de vouloir partager,

n'hésite pas aussi à lire un peu le forum, ça te donnera déjà une idée de la réponse à ta question.

Link to post
2 hours ago, Jan Palach said:

Sommes-nous suffisamment d'accord ?

Réponse courte: non 😉

 

2 hours ago, Jan Palach said:

vos arguments que la situation écologique désastreuse actuelle sont largement dus à la surpopulation / pression démographique sont parfaitement recevables,

Alors 1) la situation écologique actuelle est meilleure qu'elle ne l'a jamais été.  La rengaine "c'était mieux avant" est tout simplement fausse.  Pour ceux qui ont des doutes, voici un petit florilège en images.

 

2) La surpopulation est une notion très relative.  Le simple fait d'employer ce mot révèle un biais.  La population mondiale est en meilleure situation qu'elle ne l'a jamais été (voir point précédent). 

 

3 hours ago, Jan Palach said:

je suis convaincu que le libéralisme au sens large est à l'agonie

Ce que certains résument en 4 lettres: CPEF.  Perso je me refuse à faire du défaitisme.  Si le combat est perdu d'avance, à quoi bon perdre son temps?  Autant aller à la pêche (à moins de 10km, dans le respect des mesures sanitaires et avec la bonne attestation).  Je pense que tous les habitués de ce forum savent que le point de vue libéral est ultra-minoritaire actuellement.  Cela n'empêche pas de réfléchir et de préparer la reconstruction du pays après l'effondrement inéluctable (la seule incertitude c'est la date).  Cela n'empêche pas non plus d'inculquer des principes libéraux à ses enfants. Ni de s'investir dans une cause à laquelle on croit.

 

Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...