Jump to content

Le Covid autour de moi


Recommended Posts

Un fil pour parler, sous pseudonymat strict, du CoviD dans son cercle social proche.

 

Un collègue et ami, indien, vient de perdre son père et son frère. Les deux étaient en bonne santé avant de chopper le variant indien du Covid. Il est rentré à Mumbaï pour les obsèques, et m'a décrit une ville en état de siège (confinement autant sinon plus strict et accepté  que phase 1 en France début avril 2020), avec pénurie de médicaments (remdesevir et oxygène).

Link to comment

are you working for bfm?

 

De mon coté et en perso beaucoup de cas mais aucun décès à déplorer.

 

Coté pro, un petit vieux avec lequel on faisait beaucoup de business (équivalent "collègue") nous a quitté, mais il avait un paquet de problème de santé bien avant que la covid débarque.

 

Link to comment
3 minutes ago, Loi said:

are you working for bfm?

 

Non. Je relate (gratuitement et sans toucher de thune du gouvernement)  une expérience personnelle.

 

Quote

De mon coté et en perso beaucoup de cas mais aucun décès à déplorer.

 

C'était le cas jusqu'à récemment.

Link to comment

Je lis peut être mal, mais c'est toujours le cas non ? la famille éloignée des contacts pro, de mon point de vue c'est toujours assez loin. Je dis pas ça pour amoindrir leur chagrin, juste que si on fait des liaisons multiples et distantes , on devrait tous trouver quelqu'un à cette heure ci je pense.

 

De mon côté en familial , personne ne l'a encore eu (mais j'ai une petite famille proche) et en pro , deux personne l'ont attrapé au 1er confinement et ont eu des impacts notable. Du coup ca reste léger, mais j'ai peut être un environnement peu apte à l'attraper ( télétravail massivement)

Link to comment
17 minutes ago, Prouic said:

Je lis peut être mal, mais c'est toujours le cas non ? la famille éloignée des contacts pro, de mon point de vue c'est toujours assez loin. Je dis pas ça pour amoindrir leur chagrin, juste que si on fait des liaisons multiples et distantes , on devrait tous trouver quelqu'un à cette heure ci je pense.

 

Il est déjà venu à la maison, c'est un peu plus qu'un "contact".

 

Quote

De mon côté en familial , personne ne l'a encore eu (mais j'ai une petite famille proche) et en pro , deux personne l'ont attrapé au 1er confinement et ont eu des impacts notable. Du coup ca reste léger, mais j'ai peut être un environnement peu apte à l'attraper ( télétravail massivement)

 

Coté familial, 6 cas, dont deux graves mais guéris. Quelques collègues, sans gravité extrême.

Link to comment

Dans mon entourage plus ou moins proche:

 

-Un cas grave d'une personne de 50ans sans aucune comorbidité en mars/avril 2020. Réanimation et fatigue longue, il a cru y passer.

 

-Un décès d'une personne de 75ans, bourré de comorbidité mais qui avait refusé le vaccin, il y a 1 mois.

 

-Pas mal de cas avec des symptômes qui justifient un arrêt de travail sur plusieurs semaines, jeunes et moins jeunes, avec ou sans comorbidités.

 

Et en collatéral:

 

-Décès d'une personne de 93ans (pas dut au COVID) et où le médecin a dit au fils (mon oncle par alliance), "Vous comprenez bien que dans cette période, nous n'avons pas essayé de la ranimer" de façon froide.

Pour info, ce genre de déclaration à froid, c'est violent.

Heureusement que mon oncle n'est pas un violent, car je n'aurais pas plaint le médecin si il s'était reçu une baffe.

 

-Mon père qui a une opération qui est plus ou moins vitale qui est tout le temps décalé...

Link to comment
1 minute ago, Marlenus said:

Dans mon entourage plus ou moins proche:

 

-Décès d'une personne de 93ans (pas dut au COVID) et où le médecin a dit au fils (mon oncle par alliance), "Vous comprenez bien que dans cette période, nous n'avons pas essayé de la ranimer" de façon froide.

Pour info, ce genre de déclaration à froid, c'est violent.

Heureusement que mon oncle n'est pas un violent, car je n'aurais pas plaint le médecin si il s'était reçu une baffe.

 

Il n'y a pas que des purs corses dans ta famille.

Link to comment
Just now, Lameador said:

 

Il n'y a as que des purs corses dans ta famille.

Non, aucun Corse dans les cas cités.

Quasiment que des françiliens.

 

(Même mon père, ne l'est pas).

 

 

Link to comment

Chez moi un oncle (plus de 80 ans) est décédé  au printemps 2020.

La plupart de mes neveux ont eu le virus, ont passé une semaine avec de la fièvre et s'en sont remis.

Le frère d'une amie est en réa, intubé.

Côté pro, la plupart de mes collègues en Inde sont touchés les uns après les autres. Certains ont perdu des parents proches âgés.

La plupart des collègues britanniques ont été malades aussi (et maintenant ils sont vaccinés).

Link to comment

Une collègue (qui doit avoir la quarantaine) a perdu son père. Sinon, je connais personnellement quelques personnes qui l'ont choppé, mais sans que ça ne soit jamais très grave.

Link to comment

Deux cas intéressants que je connais directement : 

- un homme de 98 ans, aucune comorbidité. Prends ses deux doses. Meurt du covid 3 semaines plus tard. Mais le vaccin protège des cas graves (sauf la mort). 

- une femme de 105 ans, pas de comorbidité. Prends une dose. Meurt dans son lit la nuit suivante. La vieillesse évidemment.

 

Quelques (<5) personnes sont décédées dans mon entourage professionnel large. À chaque fois, obèses et/ou diabétiques.

 

Link to comment

À partir d'un certain âge (et à chacun d'en juger), se vacciner n'est peut-être pas très pertinent. C'est plutôt le moment où jamais d'en profiter, se remettre à fumer, boire, s'embrasser, bref, vivre autant que possible.

Link to comment

Ma fille de 16 ans l'a eu. Juste un gros rhume avec 39 de fièvre et perte d'odorat pendant quelques jours. 

Plusieurs cousins-cousines, 40-55 ans. Pas de décès et rien de bien grave à part une cousine de 51 ans qui en a quand même bavé pendant plusieurs semaines.

Plusieurs cas chez les amis et les collègues: pas de décès, globalement pas grave. 

 

Sinon je note plusieurs cas contact autour de moi. A la louche, je dirais une bonne dizaine de milliers.

Link to comment

Ma fille aussi, à Paris, a pas mal de cas contacts autour d'elle, dont des amis assez proches, et pour le moment elle ne l'a pas chopé (test PCR négatif, dont j'espère qu'ils sont fiables...)

Link to comment

Parmi les personnes que je fréquente dans la vie réelle, personne ne l'a eu (la maladie). Je connais une personne qui a obtenu un test positif mais c'est tout. Si on élargit à internet, je connais quelqu'un (avec antécédents médicaux) qui a eu le "covid long". Mes deux grands-parents restants sont vaccinés et vivants.

 

De mon point de vue, c'est comme s'il n'y avait jamais eu d'épidémie, d'où mon sentiment d'incompréhension totale face aux mesures et au comportement des gens...

Link to comment

On l'a tous eu entre amis, et toute la famille à chaque fois. Amis ayant la trentaine avec enfants. Ce qui n'ont pas d'enfants sont les seuls à ne pas l'avoir eu malgré le respect plus que moyen du confinement. Voila.

Link to comment

Plein de cas autour de moi

  • L'une de  mes étudiantes, dès février 2020, à la Balme-de-Sillingy, premier cluster français, petite ville de l'agglomération d'Annecy totalement confinée un mois avant le confinement national de mars 2020. Cette étudiante a été contaminée une 2e fois cette année. Les deux fois, en dehors de la perte de goût, elle n'a strictement rien ressenti.
  • Plein d'étudiants qui n'ont strictement rien ressenti (environ 1/3 de mes étudiants, je pense) : heureusement que les tests PCR leur ont indiqué qu'ils étaient "malades" sinon ils ne s'en seraient pas rendus compte. Tellement "malades" qu'ils préféraient suivre les cours à distance que de se faire chier à ne rien glander chez eux...
  • En revanche, je pourrais vous parler de plusieurs cas concrets d'étudiants qui ont sombré dans de sérieux problèmes psychologiques suite aux mesures de restrictions sanitaires. Ce n'est pas une légende, c'est bien réel.
  • Plusieurs collègues, trentenaires jusqu'à quinquagénaire, pour lesquels ça a fait l'effet d'une "petite grippe". J'en connais deux qui sont restés une semaine cloués au lit. Mais pour les autres, justes quelques maux de tête qui ne les ont pas empêchés de continuer de faire leurs cours à distance...
  • Parmi l'entourage de mes parents octogénaires : rien, que dalle... Aucun cas, ni chez leurs amis, ni chez leurs voisins, ni dans la famille. En revanche, j'ai bien un oncle octogénaire décédé non pas à cause du Covid mais en raison d'une opération chirurgicale repoussée à cause d'une indigente organisation de la bureaucratie hospitalière qui se fout ouvertement de tout ce qui n'est pas covid...

En bref, je ne connais strictement AUCUN cas de décès de Covid, ni de cas grave dans mon entourage direct ou élargi. En revanche je peux parler de plusieurs cas de personnes ayant de sacrés problèmes psychiques ou de santé en raison de la nullité de la gestion de cette crise sanitaire. En clair, je ne connais que des victimes de la gestion bureaucratique catastrophique de cette crise mais strictement aucune de cette soi-disant dramatique épidémie. Par conséquent, j'ai vraiment vraiment vraiment du mal avec tous les connards qui font la leçon et qui expliquent que ceux qui ne soutiennent pas les mesures liberticides ne sont que des égoïstes. Selon mon expérience personnelle, les égoïstes ne sont pas ceux que l'opinion majoritaire croit...

  • Yea 11
Link to comment

J'ai eu plusieurs cas dans mon entourage :

  • Un oncle, cet hiver, qui a passé 2 mois dans le coma (il était obèse).
  • Un voisin de mes parents qui est décédé au début de l'épidémie.
  • Un ancien collègue de mon père qui est décédé à l'automne.
  • Mon meilleur ami a été hospitalisé brièvement à cause du covid, puis alité pendant 2 semaines (fumeur).
  • Un cousin éloigné et sa femme l'ont eu à l'automne (pareil hospitalisation), ils ont des séquelles au niveau respiratoire.

Après ma soeur bosse régulièrement au service covid de son hôpîtal, et les services sont pleins depuis quelques mois (surtout des moins de 50 ans depuis quelques semaines).

 

Cela ne justifie toujours pas les mesures liberticides bien entendu, m'enfin pour ma famille et moi cetté épidémie a été très concrète.

  • Yea 3
  • Sad 1
Link to comment
il y a 23 minutes, Largo Winch a dit :

les égoïstes ne sont pas ceux que l'opinion majoritaire croit...

oui

je crois que l'opinion audible est très différente de l'opinion majoritaire en réalité...

  • Yea 1
Link to comment

Pour quantativiser un peu ce fil selon les enquêtes on aurait entre 1/3 et 1/5 des muricains qui connaissent une personne décédée de la Covid.

 

https://www.google.com/amp/s/www.axios.com/coronavirus-death-know-someone-263d12d2-9296-4547-8d57-e619f65d47e2.html

https://news.uchicago.edu/story/nearly-one-fifth-americans-know-someone-who-has-died-covid-19-survey-says

 

(J'avais vu passer 40% des New Yorkais mais je ne retrouve plus.)

 

Je n'ai pas vu passer d'enquêtes de ce genre pour le cas Français.

(Après on sait qu'il ne s'y est quasi rien passé dans l'Ouest, on aurait des chiffres différents selon le territoire considéré évidemment.)

  • Yea 1
Link to comment

Perso, rien eu, et sauf erreur de ma part aucune connaissance personnelle ne l'as eu (pour l'instant). Touchons du bois.

Link to comment

Ma femme l'a eu. Deux trois jours de maux de tête, deux trois semaines de perte de goût/odorat et... c'est tout. Elle n'a même pas réussi à me le refiler alors qu'on a pris aucune précaution particulière.

Link to comment

Quand je l'ai eu en mars je n'ai pas consulté je pensais faire une rhino-pharyngite banale. (Je ne toussais pas et je n'avais pas de fièvre et en mars 2020 il fallait ces symptômes.)

 

Comme mon épouse a été diagnostiquée covidée peu après j'ai fait un test antigénique en juin qui a révélé des anticorps dirigés contre mister corona. (Et mon épouse ensuite aussi.)

Link to comment

Cinq cas dans mon entourage:

Mon frère (50a) : équivalent à une grosse vrai grippe qui te cloue au lit mais pas/peu de symptômes respiratoires. (Il a été l'un des premier cas car à son taf travaillent 2 personnes qui l'ont ramené du rassemblement évangélique en Alsace) 
Ma sœur (45a) : perte de gout et un peu nauséeuse pendant une semaine c'est tout.
Un ami (35a) : pas d'hosto mais syndrome respiratoire assez dingue selon ses mots avec sensation de s’étouffer (on lui a dit que s'il y avait eu de la place à l'hosto il y aurait été admis)
Un ami (35a): légèrement grippé qques jours + perte odorat.
Un collègue (45a): vrai grosse grippe d'une semaine.
Ils l'ont tous eu en fin d'hiver / printemps 2020 et aucun n'a de problème de santé ou de surpoids. Aucun cas cet automne/hiver

  
 

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...