Jump to content

Néobanques


Recommended Posts

il y a 3 minutes, Mathieu_D a dit :

Je bosse dans un endroit où on regarde où vous êtes domiciliés si vous nous demandez des sous.

 

Ha ok. Si je comprends bien, si un français avec un compte étranger vous demande des sous, hop, alerte!

 

Mais avec les neobanques, le nombre de français ayant un compte à l'étranger a dû exploser. Vous ne mettez pas à jour vos procédures dans ce cas?

Link to comment
6 minutes ago, Calembredaine said:

 

Ha ok. Si je comprends bien, si un français avec un compte étranger vous demande des sous, hop, alerte!

 

Mais avec les neobanques, le nombre de français ayant un compte à l'étranger a dû exploser. Vous ne mettez pas à jour vos procédures dans ce cas?

Ça reste un facteur de risque important pour nous de pas revoir les sous qu'on prête. (Je ne suis pas dans une banque de dépôt.)

 

Et il y a Bercy qui pose un flingue sur la tempe de tous les établissements financiers pour qu'on leur remonte des trucs. (Enfin je ne crois pas qu'on doive remonter les comptes des neobanques actuelles tant qu'elles ne se domicilient pas dans des pays flaggués terroristes. J'imagine que l'Estonie n'y est pas.)

Link to comment

Je partage tout à fait la lecture de @Arna

 

A notre humble niveau professionnel, quand je dois régler des fournisseurs, la différence entre le pays de la société avec laquelle j'ai contractualisée et le pays du RIB est un red flag. Cela déclenche une revue plus fine, pour vérifier que le fournisseur en question ne fait rien de louche. Même un salarié qui se fait payer sur un compte de néobanques, tu peux supposer (à tort ou à raison) qu'il est interdit BDF avec impossibilité d'avoir un "vrai" compte. Je n'ose imaginer ce que ces red flags donnent dans des organismes financiers (sachant que ça doit dépendre des banques, donc en moyenne), soumis aux obligations de déclaration Tracfin.

 

La protection vie privée est par ailleurs très limitée : ces néobanques disent expressément qu'elles partagent les informations avec le fisc FR par exemple, donc non seulement tu dois déclarer ces comptes mais surtout c'est risqué de ne pas le faire. J'ai sorti les liens dans des fils autres.

 

Et il faut vraiment ne pas fantasmer le risque... Si demain l'Etat FR doit se servir sur tes comptes, c'est qu'on est au bout du bout. Actuellement, tu as la BCE qui imprime tout le papier toilette nécessaire.

 

Il faut savoir s'inspirer de La Lettre volée et cacher beaucoup plus prêt ce que tu souhaites cacher. Bien sûr le cash, parfois l'or, etc. Multiplier les frais et le temps perdu en gestion avec des comptes à droite à gauche, ça a un intérêt très limité à mes yeux. Chacun voit midi à sa porte ensuite, et je sais qu'on ne manque pas de findumondistes ici :)

  • Yea 3
Link to comment
Il y a 2 heures, Neomatix a dit :

Les institutions françaises n'ont pas un accès automatique aux comptes bancaires étrangers et n'y branchent pas leurs macros à deux balles manipulées par des pignoufs. Ils peuvent y accéder mais via procédure judiciaire donc ça ajoute un voile de protection contre l'arbitraire sans contradictoire.

Les Etats dans lesquels tes comptes sont disposent d'un accès automatique mais n'iront pas te chercher des noises d'eux-mêmes vu que tu n'as aucune activité dans leur pays.

 

Mais c'est de la théorie ça.

 

Concrètement tu l'ouvres comment ton compte bancaire sans aucune attache ? T'as aucun document justifiant un besoin d'un compte externe à la France et t'es incapable de le justifier oralement hormis "le FISC français c'est des gros cons". C'est se donner en pâture.

Link to comment
Il y a 19 heures, Arna a dit :

Mais c'est de la théorie ça.

C'est mon expérience des 4-5 dernières années. Donc c'est plutôt de la pratique.

Citation

Concrètement tu l'ouvres comment ton compte bancaire sans aucune attache ? T'as aucun document justifiant un besoin d'un compte externe à la France et t'es incapable de le justifier oralement hormis "le FISC français c'est des gros cons". C'est se donner en pature.

Lolilol. J'ai ouvert mon N26 il y a 4 ans et mon Revolut il y a 2 ans donc ça a peut-être changé depuis mais à l'époque, la procédure d'onboarding était simple et correspondait à un pays civilisé : remplissage d'un formulaire d'identité classique, vérification d'identité via photo du passeport et selfie en direct, choix du forfait et c'est tout.

Je ne sais pas ce que tu t'imagines mais c'est assez simple et répandu : presque tous ceux qui étudiaient avec moi en Suisse ou à Londres ont un Revolut et ils n'ont jamais ouvert de compte local.

  • Yea 2
Link to comment

En gros avoir un compte à l'étranger c'est envoyer le message que vous préparez votre insolvabilité.

Vous pensez vous rendre insolvable vis à vis de l'Etat mais votre fournisseur va penser que vous essayez de vous rendre insolvable vis à vis de lui en premier lieu.

 

Après ça ne veut pas dire qu'il ne faut pas avoir de compte à l'étranger, hein.

Link to comment
il y a 35 minutes, Lexington a dit :

A notre humble niveau professionnel, quand je dois régler des fournisseurs, la différence entre le pays de la société avec laquelle j'ai contractualisée et le pays du RIB est un red flag. Cela déclenche une revue plus fine, pour vérifier que le fournisseur en question ne fait rien de louche.

 

 

Jamais vu cela et j'ai beaucoup de fournisseurs étrangers (européens ceci dit).

 

Citation

Même un salarié qui se fait payer sur un compte de néobanques, tu peux supposer (à tort ou à raison) qu'il est interdit BDF avec impossibilité d'avoir un "vrai" compte.

 

C'est quoi un "vrai compte"? Un compte dans une dinobanque française?

 

Je pense que ce sont des procédures obsolètes, vu le nombre exponentiel de français qui ont un compte dans une neobanque style N26 ou Revolut, je vois mal la BDF ficher inutilement tous ces gens.

Autrefois, quand la procédure pour ouvrir un compte à l'étranger était lourde et difficilement justifiable, "l'alerte fraude" était sans doute justifiée.

 

Si je me trompe alors le système état-banque français est dans une état de déliquescence bien pire que je ne l'imaginais.

Link to comment
il y a 15 minutes, Neomatix a dit :

presque tous ceux qui étudiaient avec moi en Suisse ou à Londres ont un Revolut et ils n'ont jamais ouvert de compte local.

Il semble que la donne ait subitement changé il y a quelques années (en 2016 ou 2017) avec Revolut, ce qui avait causé quelques sueurs froides à mes nombreux collègues frontaliers qui utilisaient leurs services.

Link to comment

Non mais très clairement on a des taux de défaut très élevé chez les gens qui mettent leurs sous à l'étranger.

 

Je ne sais pas si spécifiquement les comptes Revolut, N26 ou autres y échappent notez bien.

Link to comment
il y a 24 minutes, Calembredaine a dit :

 

Jamais vu cela et j'ai beaucoup de fournisseurs étrangers (européens ceci dit).

Je suis dans une industrie où il y a pas mal de fraude, le pays du fournisseur / pays du compte est très classique comme info contrôlée mais ça peut être lié au risque de fraude plus présent dans mon cas que le tien.

 

il y a 24 minutes, Calembredaine a dit :

 

 

C'est quoi un "vrai compte"? Un compte dans une dinobanque française?

 

Je pense que ce sont des procédures obsolètes, vu le nombre exponentiel de français qui ont un compte dans une neobanque style N26 ou Revolut, je vois mal la BDF ficher inutilement tous ces gens.

Autrefois, quand la procédure pour ouvrir un compte à l'étranger était lourde et difficilement justifiable, "l'alerte fraude" était sans doute justifiée.

 

Si je me trompe alors le système état-banque français est dans une état de déliquescence bien pire que je ne l'imaginais.

 

Je voulais dire interdit banque de France, pour chèque en bois, etc. J'ai reformulé pour plus de clarté si besoin est.

 

  • Yea 2
Link to comment
il y a 10 minutes, Rincevent a dit :

Il semble que la donne ait subitement changé il y a quelques années (en 2016 ou 2017) avec Revolut, ce qui avait causé quelques sueurs froides à mes nombreux collègues frontaliers qui utilisaient leurs services.

C'est pas à cause de l'échange automatique (EAR), ça ? Où tout le monde s'est aperçu qu'il fallait non seulement déclarer l'ouverture et la fermeture d'un compte à l'étranger mais aussi le re-déclarer tous les ans, avec une grosse amende possible si on oublie ? 

Link to comment
il y a 1 minute, Neomatix a dit :

C'est pas à cause de l'échange automatique (EAR), ça ? Où tout le monde s'est aperçu qu'il fallait non seulement déclarer l'ouverture et la fermeture d'un compte à l'étranger mais aussi le re-déclarer tous les ans, avec une grosse amende possible si on oublie ? 

Aucune idée, je n'ai jamais utilisé Revolut.

Link to comment

Pour info, sur N26 : https://support.n26.com/fr-fr/compte-et-informations-personnelles/verifier-mon-identite/crs-pourquoi-avons-nous-besoin-d-informations-de-votre-part

 

Citation

N26 suit la norme d’échange automatique de renseignements (CRS en anglais), comme tout établissement de crédit. Nous sommes donc tenus de communiquer directement aux autorités fiscales de l'Union Européenne les informations des comptes financiers détenus par nos clients résidents fiscaux dans d'autres pays.

 

Et sur Revolut https://community.revolut.com/t/revolut-and-common-reporting-standard-crs-aeoi/32818/2 En tant qu'établissement UK, ils informent le fisc, avec les red flags associés.

 

  • Yea 1
Link to comment
il y a 36 minutes, Neomatix a dit :

C'est mon expérience des 4-5 dernières années. Donc c'est plutôt de la pratique.

Lolilol. J'ai ouvert mon N26 il y a 4 ans et mon Revolut il y a 2 ans donc ça a peut-être changé depuis mais à l'époque, la procédure d'onboarding était simple et correspondait à celui d'un pays civilisé : remplissage d'un formulaire d'identité classique, vérification d'identité via photo du passeport et selfie en direct, choix du forfait et c'est tout.

Je ne sais pas ce que tu t'imagines mais c'est assez simple et répandu : presque tous ceux qui étudiaient avec moi en Suisse ou à Londres ont un Revolut et ils n'ont jamais ouvert de compte local.

 

Ok, mais N26 et Revolut ils ont des branch en France même si ils n'ont pas d'IBAN FR (pas encore du moins, il me semble que N26 voulait faire ça). Ils ont un MLRO FR qui répond à toutes les demandes des autorités françaises. 

 

Les néobanques ou tu ouvres un compte de partout c'est forcément une quenelle, j'étais plus sur les banques locales.

Link to comment
il y a 4 minutes, Arna a dit :

Ok, mais N26 et Revolut ils ont des branch en France même si ils n'ont pas d'IBAN FR (pas encore du moins, il me semble que N26 voulait faire ça). Ils ont un MLRO FR qui répond à toutes les demandes des autorités françaises. 

Demande de renseignements != mainmise sur le compte. C'est plus facile de discuter avec l'Etat quand il n'a pas encore ton pognon dans sa poche.

Ca vaut aussi pour les cartes grises, d'ailleurs. Je connais quelqu'un dont les cartes grises ont été bloquées (DVS) par un huissier (habilité au SIV) maintenant parti en retraite. L'huissier s'est gourré : au lieu de bloquer les CG d'une boîte de sa région qui est en faillite, il a bloqué toutes les cartes grises de toutes les sociétés homonymes en France (le nom est un acronyme). Ca va faire 2 ans (il a mis 1 an avant de s'en rendre compte) qu'il harcèle tout le monde (préfecture, cabinet de l'huissier, etc.) via son avocat pour lever la DVS. Pour ça, détenir une SC au Luxembourg pour y faire immatriculer ses bagnoles est parfaitement légal et peut être un bon deal. 

il y a 4 minutes, Arna a dit :

Les néobanques ou tu ouvres un compte de partout c'est forcément une quenelle, j'étais plus sur les banques locales.

Une quenelle ?

  • Yea 2
Link to comment

Neomatix fait simplement remarquer que ça rajoute une couche le fait que le compte soit pas en France, c'est correct et c'est déjà ça de pris, en plus ces banques sont beaucoup plus pratiques à utiliser, des fois moins cher et plus de fonctionnalités. Le topic ici parle d'un particulier qui y place une partie (et qui laisse un compte en France), pas de B2B. Pour finir, fm06 n'as pas dit qu'il voulait cacher des trucs au FISC

Link to comment
45 minutes ago, ttoinou said:

fm06 n'as pas dit qu'il voulait cacher des trucs au FISC

 

Tout à fait.  Il n'est pas question de cacher quoi que ce soit au fisc (en tout cas pas dans mon cas).  Il est simplement question d'avoir un compte hors de France.  L'idée c'est que le jour où ça se passe mal en France l'Etat peut décider du jour au lendemain de bloquer tous les comptes ou de limiter fortement les retraits.  Je suis peut-être naïf, mais j'ose espérer que Bercy ne peut pas bloquer aussi facilement un compte détenu dans une banque étrangère.

Link to comment
Il y a 18 heures, Arna a dit :

 

Mais c'est de la théorie ça.

 

Concrètement tu l'ouvres comment ton compte bancaire sans aucune attache ? T'as aucun document justifiant un besoin d'un compte externe à la France et t'es incapable de le justifier oralement hormis "le FISC français c'est des gros cons". C'est se donner en pâture.

 

Ce n'est pas de la théorie, @Neomatix a entièrement raison. Les échanges automatiques de données ne concernent QUE le fait que tu possèdes un compte dans telle ou telle banque étrangères, mais en aucune façon le fisc a systématiquement accès à toutes tes transactions, comme cela d'un simple clic.

Et ce pour deux raisons:

- D'abord tu as encore droit à une vie privée. Je sais que cela semble fou en France, mais la loi protège encore ton droit à ce que tout le monde ne sache pas que tu fais tes courses tous les jours chez Aldi, alors que tu es à 5K net par mois.

- Techniquement, c'est compliqué d'interfacer une banque avec une officine fiscale; et ce essentiellement pour des raisons de sécurité et de confidentialité. Je rappelle aussi que rien qu'en Europe, il y a 27 officines fiscales, soit potentiellement 27 points de connexion à gérer, sans compter derrière toutes les banques à intégrer. 

 

Un accès à tes comptes se fait automatiquement sur décision de justice, et se borne à un extrait de tes comptes sur une date bien précise, le tout dans un simple fichier CSV.

Les banques collaborent toujours avec l'état, et font le nécessaire. Mais ce n'est pas l'état qui prend, ce sont plutôt les banques qui font la partie proactive et informent le cas échéant.

C'est d'ailleurs beaucoup plus efficace dans ce sens et corrobore les propos de @Mathieu_D qui parle de "pression sur tous les établissements financiers pour qu'on leur remonte des trucs."

Le danger, si on peut appeler cela du danger vient certainement plus des banques que de l'état en lui-même, d'où l'intérêt d'être toujours carré et en bon terme avec ta banque.

 

Ce que l'on voit à la télé dans des séries US comme NCIS où tout un service gouvernemental accède en un clic à toutes les infos, généralement derrière un cluster de firewalls, reste à la télé, mais certainement pas dans la réalité.

 

 

 

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 19 heures, Arna a dit :

Concrètement tu l'ouvres comment ton compte bancaire sans aucune attache ? T'as aucun document justifiant un besoin d'un compte externe à la France et t'es incapable de le justifier oralement hormis "le FISC français c'est des gros cons". C'est se donner en pâture.

Non, ça ne marche pas comme ça. Une photo de ta carte d'identité et un selfie suffisent.

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 18 heures, fm06 a dit :

 

Tout à fait.  Il n'est pas question de cacher quoi que ce soit au fisc (en tout cas pas dans mon cas).  Il est simplement question d'avoir un compte hors de France.  L'idée c'est que le jour où ça se passe mal en France l'Etat peut décider du jour au lendemain de bloquer tous les comptes ou de limiter fortement les retraits.  Je suis peut-être naïf, mais j'ose espérer que Bercy ne peut pas bloquer aussi facilement un compte détenu dans une banque étrangère.

 

Si c'est l'objectif principal, prendre un compte au UK ou en UE ne me semble pas vraiment la bonne protection... Les économies sont trop liées. Si la France est dans la merde au point de bloquer les comptes (ce scénario), ce ne sera pas mieux dans les pays voisins. Il faut viser bien plus loin ou penser cash/or.

Link to comment
il y a 14 minutes, Lexington a dit :

 

Si c'est l'objectif principal, prendre un compte au UK ou en UE ne me semble pas vraiment la bonne protection... Les économies sont trop liées. Si la France est dans la merde au point de bloquer les comptes (ce scénario), ce ne sera pas mieux dans les pays voisins. Il faut viser bien plus loin ou penser cash/or.

 

Compte en Suisse c'est toujours ok et ça le restera pour toujours (et pour le coup c'est à proximité!).

 

Le soucis c'est le coût que cela représente.

Link to comment
il y a 10 minutes, Loi a dit :

Compte en Suisse c'est toujours ok et ça le restera pour toujours (et pour le coup c'est à proximité!).

Sur quel point ? Le secret bancaire suisse est fini je crois. Et l'économie est autant liée voire plus que le UK

Link to comment
il y a 5 minutes, ttoinou a dit :

Sur quel point ? Le secret bancaire suisse est fini je crois. Et l'économie est autant liée voire plus que le UK

 

Je reformulerais tes propos différemment.

 

Quels sont les risques à détenir un compte en Suisse?

 

Je ne crois pas un seul instant à la possibilité que l'état français saisisse une partie de ton capital sur ce compte là. En cas de rapatriement c'est un autre sujet, mais dans une optique de conservation de patrimoine en temps de crise, je ne vois pas mieux.

 

Que ces sommes soient déclarées ou non ça ne change rien, je n'imagine pas le petit banquier suisse ouvrir la porte à l'etat français (ou le gars de bercy se pointer dans ta banque pour mettre en place un virement...).

 

Pour minimiser les risques il est certain qu'il vaut mieux déclarer ces sommes, et quoi qu'il en soit la banque suisse restera à peu de chose près 1000 fois plus solide que ta banque française.

  • Yea 1
Link to comment

J'aurais toujours plus confiance en le UK que l'UE mais à choisir entre UK et Suisse je prends la Suisse (contexte économique plus séduisant, proximité géographique, absence de la barrière de la langue -si je peux éviter de parler anglais je m'en porte mieux-, et puis leur réputation n'est plus à faire, donc ils auraient bien trop à perdre à se comporter comme des collaborateurs).

 

 

  • Yea 1
Link to comment

Pardonnez moi de revenir à des choses plus abordables, mais le jour où vous en êtes à vous demander s'il ne faut pas ouvrir un compte en Suisse, il est à mon avis plus judicieux d'envisager de quitter la Socialie. Les solutions intermédiaires permettent déjà de sécuriser vos avoirs.  

Link to comment

Hé sinon on embauche un expert open banking par ici. Si quelqu'un se sent de venir nous aider à vendre du prêt amortissable ...

Faut connaître l'Open banking, le crédit et la data.

Link to comment
  • 3 months later...

Pour tous ceux qui utilisent ces néobanques pour la protection de la vie privée ou la communication avec le fisc FR qui serait moins aisée :

 

Citation

L'avertissement a payé. La star allemande des néobanques N26 renforce sa structure de lutte contre le blanchiment d'argent, a-t-elle indiqué vendredi dans un communiqué. Cette annonce fait suite aux récentes révélations du quotidien économique Handelsblatt sur une possible sanction à venir de la BaFin, l'autorité allemande de contrôle des marchés financiers.

Insatisfaite des mesures prises jusqu'à présent par la néobanque pour lutter contre la fraude et le blanchiment d'argent, celle-ci aurait en effet envisagé de bloquer l'adhésion de nouveaux clients, ont indiqué des sources « proches du dossier » au Handelsblatt. De quoi freiner sérieusement l'expansion internationale de N26, qui gère actuellement 7 millions de clients dans 25 pays.

 

https://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/blanchiment-dargent-n26-reagit-au-coup-de-semonce-du-gendarme-financier-allemand-1340042

  • Sad 1
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...