Jump to content

Présidentielles 2022


Présidentielles 2022  

73 members have voted

  1. 1. A qui le trône ? (11 mars 2022)

    • Nathalie Arthaud
      0
    • Fabien Roussel
      0
    • Emmanuel Macron
      10
    • Jean Lassalle
      0
    • Marine Le Pen
      0
    • Éric Zemmour
      2
    • Jean-Luc Mélenchon
      0
    • Anne Hidalgo
      1
    • Yannick Jadot
      0
    • Valérie Pécresse
      0
    • Philippe Poutou
      0
    • Nicolas Dupont-Aignan.
      0

This poll is closed to new votes

  • Please sign in or register to vote in this poll.
  • Poll closed on 03/24/22 at 11:00 AM

Recommended Posts

Dans les idées reçues que l'on nous bassine, le monde culturel est vent debout contre Le Pen et soutien à fond Macron dans ce deuxième tour. Qu'ils appellent au barrage républicains.

Que cela va être une vraie révolution si Le Pen est élue et qu'ils mangent dans la main de Macron

 

Ben le monde culturel, visiblement ferme de plus en plus sa grande goule:

 

 "Plus personne n’y croit, poursuit le professeur à Sciences Po. Chez les intellectuels de gauche, une partie a pu être séduite par Jean-Luc Mélenchon, mais elle ne l’est pas du tout par Emmanuel Macron. Il n’y a pas que l’anti-lepenisme. Il y a aussi l’anti-macronisme. Beaucoup d’artistes le partagen"

 

https://www.huffingtonpost.fr/entry/presidentielle-2022-le-silence-des-people-na-rien-detonnant_fr_62582263e4b06c2ea328119e

Link to comment
Il y a 7 heures, BirdyNamNam a dit :

Mais, bordel, il va s'en tirer à si bon compte sur le COVID ? Personne pour lui apporter la contradiction ? 

Ceux qui s'attendaient à une sanction dans les urnes vont être déçus dimanche. 

Link to comment

Tain j'ai pas regardé mais les commentaires me suffisent. Quelle gourde c'est frustrant. Même pas foutue de foutre une mandale au pire président de la 5ème, c'est pas possible d'être aussi nulle. Fallait envoyer Bardella qui l'aurait joué langue de pute au dessus de la table et coups de pied dans le genou en dessous quand Léa Salami détournait les yeux pour lancer son regard de chienne en chaleur à son pimp. Quand tu t'appelles Jordan tu sais rixer, c'est dans le package enfance difficile, collège public et boucle d'oreille à l'oreille gauche jusqu'à 23 ans.

 

FQNGKWmWUAEye8Y?format=jpg&name=small

 

Et puis merde je ne voterai pas finalement, tout ça est vraiment trop vain. Ce sera politique de la terre brûlée et que les gens de ce pays souffrent le plus possible. Avec un peu de chance les générations futures grandiront comme les Polonais grandissent avec la haine du communisme câblée en série. Peut être que les nouveaux petits Français porteront une saine et bienveillante haine de cette salope de raie-publique progressiste franc-maçonne dégénérée. Ou pas.

  • Nay 2
Link to comment
Il y a 15 heures, Pelerin Dumont a dit :

C'est surtout la réalisation que le jeu politique est à somme nulle. Le gain espéré ne vaut pas la peine d'y participer. 

Le problème c'est qu'on est des noobs en la matière  (Dedicace a Benjamin Constant)

Quand tu vois que les libéraux ou les libertariens sont associés à tous les maux qui sevissent dans le pays je ne vois pas bien comment on pourrait légitimer qui que ce soit (surtout lorsque des énergumènes tels que Bouzou ou Koenig appellent à voter Macron au nom des libéraux) 

Le problème c'est qu'elle n'en a rien faire d'une alliance avec les libéraux, que peux t-on amener sur la table qu'elle n'aurait pas deja. Le socialisme fait recette, lui.

 

Si vous partez perdant, vous ne gagnerez jamais, c'est clair. Moi, ce que je vois, c'est que même en Californie (la France des USA), des comtés républicains (et libéraux pour le coup) résistent bien, en passant par la voie électorale mais pas que. La voie électorale seule ne suffit pas (il faut s'engager dans l'adminnistration, dans la police, dans les médias, bourriner les fake news, vouer à la vindicte populaire), mais la voie non électorale non plus (car on n'aura aucun représentant). 

Link to comment
Il y a 2 heures, Airgead a dit :

je ne voterai pas finalement

Si ton choix était de voter Marine, ou plutôt de voter contre Manu, je ne comprends pas l'intérêt de considérer l'amie des chats.

Pour ma part, je n'ai pas encore bien décidé si mon désir de voir ce Narcisse dangereux était tel que j'allais mettre un bulletin Marine dans l'urne. Ne serait-ce que pour espérer que l'écart entre eux deux soit le plus faible possible.

Link to comment

Un commentaire que j'ai lu et qui résume parfaitement le débat:

"Le Pen est nulle. Macron est nul.
La différence est qu'elle n'est pas capable de répondre quand il balance des conneries, alors que lui oui."

  • Yea 3
Link to comment
il y a 6 minutes, Calembredaine a dit :

Un commentaire que j'ai lu et qui résume parfaitement le débat:

"Le Pen est nulle. Macron est nul.
La différence est qu'elle n'est pas capable de répondre quand il balance des conneries, alors que lui oui."

 

Bien résumé.

Link to comment
il y a 45 minutes, Bisounours a dit :

Si ton choix était de voter Marine, ou plutôt de voter contre Manu, je ne comprends pas l'intérêt de considérer l'amie des chats.

 

J'ai des enfants à protéger de 4 injections à thrombose par an à vie et d'une liberté conditionnée par QR code.

 

Pour ça je pourrais voter pour n'importe quelle poire à lavement ou sandwich au caca au monde s'il y avait une micro chance qu'il puisse retarder ne serait-ce que de quelques jours l'échéance.

 

Il s'avère que ce n'est pas le cas et que mes enfants connaîtront donc ce monde, à un moment faut admettre qu'il n'y a rien à faire.

Link to comment
39 minutes ago, Calembredaine said:

Un commentaire que j'ai lu et qui résume parfaitement le débat:

"Le Pen est nulle. Macron est nul.
La différence est qu'elle n'est pas capable de répondre quand il balance des conneries, alors que lui oui."

 

Oui.

Quand MLP reprenait la parole, elle ne répondait pas directement à ce qui venait d'être dit : elle reprenait ce qu'elle avait prévu de dire sur son thème ("vous avez été d'une grande violence envers les classes moyennes") et ça semblait trop général.

Et elle fuyait son regard et le regard de la caméra, grosse erreur à ce niveau.

Macron avait l'ascendant psychologique : il l'attaquait sur ce qu'elle disait mais elle ne se sentait pas en confiance pour faire de même.

J'ai eu l'impression de voir une partie de poker entre un habitué et une débutante.

Link to comment

Compte tenu que le débat semble avor consisté en propositions démagogiques socialoïdes, la question est juste de savoir si mieux vaut s'abstenir ou bien tout faire pour exclure l'arrogant Micron ou minimiser sa victoire.

Link to comment
il y a 1 minute, Solomos a dit :

 

Oui.

Quand MLP reprenait la parole, elle ne répondait pas directement à ce qui venait d'être dit : elle reprenait ce qu'elle avait prévu de dire sur son thème ("vous avez été d'une grande violence envers les classes moyennes") et ça semblait trop général.

Et elle fuyait son regard et le regard de la caméra, grosse erreur à ce niveau.

Macron avait l'ascendant psychologique : il l'attaquait sur ce qu'elle disait mais elle ne se sentait pas en confiance pour faire de même.

J'ai eu l'impression de voir une partie de poker entre un habitué et une débutante.

 

Je n'ai pas vu le débat mais apparemment dès l'intro il y a eu un couac elle a parlé sur la bande son de l'émission le genre de truc qui peut bien te péter ta confiance si tu n'as pas full confiance en toi... 

Link to comment
il y a 22 minutes, Solomos a dit :

 

Quand MLP reprenait la parole, elle ne répondait pas directement à ce qui venait d'être dit : elle reprenait ce qu'elle avait prévu de dire sur son thème ("vous avez été d'une grande violence envers les classes moyennes") et ça semblait trop général.

 

C'est une technique de media training de base (ce n'est pas votre question mais c'est ma réponse).

Link to comment

Tout ça se résume à Macron sait parler. “Vous rigolez ou quoi?” Il sait être offensif sans être agressif, il est suffisamment intelligent pour attaquer des arguments en utilisant la logique (cette humiliation de Le Pen sur l’écologie et le nucléaire tout de même) et pas des buzzwords, et il fait tout ça naturellement, sans se fatiguer avec le sourire, alors que Le Pen avait l’air en souffrance. Assez vite elle ne répondait même plus aux attaques: elle souriait comme une debile et elle disait “c’est faux”. Ce n’était pas l’auto ficha de 2017 mais pendant quelques minutes j’ai été macroniste: cyniquement admiratif de ce high functioning sociopath. Et comme je regardais le débat avec des amis de prépa, on se disait que la façon dont Macron reprenait et même regardait le pen faisait penser à un colleur (“j’ai lu votre copie sur l’écologie, c’est très confus!” “Dans votre exposé, vous ne parlez pas une seule fois du chômage!”)

  • Yea 6
Link to comment
il y a 9 minutes, Vilfredo a dit :

on se disait que la façon dont Macron reprenait et même regardait le pen faisait penser à un colleur (“j’ai lu votre copie sur l’écologie, c’est très confus!” “Dans votre exposé, vous ne parlez pas une seule fois du chômage!”)

Oui j'ai pensé exactement la même chose.

Link to comment

Les débats d'entre deux tours, ça me fait toujours penser à cette vieille vidéo de Jean Amadou

C'est terrible de voir l'effondrement du niveau (de langue notamment) au passage d'ailleurs...

  • Yea 2
  • Love 2
Link to comment
il y a 13 minutes, frl a dit :

Les débats d'entre deux tours, ça me fait toujours penser à cette vieille vidéo de Jean Amadou

C'est terrible de voir l'effondrement du niveau (de langue notamment) au passage d'ailleurs...

Pour rappel : Jean Amadou n'a jamais eu le bac. Je connais beaucoup de bacs+5 d'aujourd'hui qui sont infoutus d'avoir le quart du début de l'ombre d'une telle subtilité.

  • Yea 4
Link to comment
il y a 41 minutes, Vilfredo a dit :

Et comme je regardais le débat avec des amis de prépa

 

Après le but est pas pour Macron de recruter des intellos de la Rive Gauche, mais plutôt des fonctionnaires catégorie B Melanchonistes.

  • Yea 3
Link to comment
il y a 4 minutes, Rincevent a dit :

Pour rappel : Jean Amadou n'a jamais eu le bac. Je connais beaucoup de bacs+5 d'aujourd'hui qui sont infoutus d'avoir le quart du début de l'ombre d'une telle subtilité.

Peut-être que Le Pen s’en est inspirée tout de même. Elle m’a semblee amadouée par rapport à 2017

  • Haha 2
Link to comment
il y a 53 minutes, Vilfredo a dit :

Tout ça se résume à Macron sait parler. “Vous rigolez ou quoi?” Il sait être offensif sans être agressif, il est suffisamment intelligent pour attaquer des arguments en utilisant la logique (cette humiliation de Le Pen sur l’écologie et le nucléaire tout de même) et pas des buzzwords, et il fait tout ça naturellement, sans se fatiguer avec le sourire, alors que Le Pen avait l’air en souffrance. Assez vite elle ne répondait même plus aux attaques: elle souriait comme une debile et elle disait “c’est faux”. Ce n’était pas l’auto ficha de 2017 mais pendant quelques minutes j’ai été macroniste: cyniquement admiratif de ce high functioning sociopath. Et comme je regardais le débat avec des amis de prépa, on se disait que la façon dont Macron reprenait et même regardait le pen faisait penser à un colleur (“j’ai lu votre copie sur l’écologie, c’est très confus!” “Dans votre exposé, vous ne parlez pas une seule fois du chômage!”)

 

C'est à ça que ressemble une discussion entre un arnaqueur et un arnaqué.

C'est pas un débat, c'est un vendeur de promotion immobilière qui sait comment refourguer un produit pourri en utilisant toute la malice nécessaire pour piéger la personne "honnête" qui ne connaît pas les armes de persuasion qu'il utilise pour torpiller patiemment toutes ses défenses.

Ces deux là ne sont pas sur le même plan.

 

On dit que tous les politiciens sont pourris jusqu'à l'os mais il y a des degrés de pourritude même dans leur monde.

A côté de Macron, MLP parait être cette mère de famille sans défense, un peu gogole, en train de se faire refourguer un produit de timesharing ou une assurance pour chat face au prédateur forceur qui est littéralement en train de la défoncer. Elle ne lutte pas sur le même plan, elle essaie de se raccrocher à "la logique", au "rationnel", mais c'est pas comme ça que tu défais un ex toxique ou un pervers narcissique. Tu ne défais pas Satan par la logique, tu ne combats pas le prince du mensonge en corrigeant un chiffre ou en réactualisant un fait. Tout le monde s'en branle de savoir si c'est 100 000 chômeurs de plus ou de moins dans la catégorie A, si les éoliennes vont atterrir au Touquet ou à Dunkerque, ON S'EN BRANLE, ça ne porte absolument aucune force de persuasion.

 

Ça me troue le fondement qu'une nana qui est restée aussi longtemps dans le game n'ait toujours pas compris ça.

 

C'est facile à dire de mon point de vue, il paraît que tous ceux qui ont débattu le Macron en sont ressortis lessivés et avilis mais bordel quoi, il faut la jouer sale, très très sale avec lui, il a un bilan catastrophique, il y a des prises absolument partout et cette gourde ne sait que dire euh, corriger à la marge des faits dont tout le monde se fiche et évite littéralement l'éléphant dans la pièce en tournant autour du pot pendant 3h.

 

Je serais dans ses équipes je serais furax. C'est ce qu'a dû ressentir Philippot en 2017.

  • Huh ? 1
Link to comment
2 hours ago, Airgead said:

 

J'ai des enfants à protéger de 4 injections à thrombose par an à vie

[Mode légèrement troll]

 

On sait que Macron ne rend pas la vaccination obligatoire.

MLP on ne sait pas

 

[/Mode légèrement troll]

 

😛

 

 

  • Haha 2
Link to comment
il y a 11 minutes, Airgead a dit :

A côté de Macron, MLP parait être cette mère de famille sans défense, un peu gogole, en train de se faire refourguer un produit de timesharing ou une assurance pour chat face au prédateur forceur qui est littéralement en train de la défoncer.

Très bon :D 

 

Par contre non justement elle n’a aucune logique et non, elle avait plein d’angles d’attaque qu’elle n’a pas utilisés 

  • Yea 2
Link to comment

Elle n'a vraiment aucune excuse en effet, elle n'avait qu'à se baisser pour piocher, sur ses propres angles et ses propres thèmes, comme pour activer la fibre socialiste strème-gauche des français, il y avait un océan.

Exemple dans son propre camp quoi... qu'elle écoute sa base elle aussi...

Elle prenait par exemple 5 arguments là dedans, n'importe lesquels, ses préférés, elle le défonçait.

 

 

Link to comment

J'ai regardé 5 minutes. Ce que j'en ai retenu c'est autant l'un que l'autre n'avaient aucunes convictions dans ce qu'ils disaient.

Ni l'un ni l'autre ne croit une seconde aux tas d'ânerie qu'ils déblatèrent. Tout est juste calculé pour récolter quelques voix ici chez les écolos, ou ici chez ceux proches de la retraite.
Bon c'est comme d'habitude vous me direz mais la je trouve que c'était quand même très visible.

 

  • Yea 2
Link to comment
il y a 14 minutes, Vilfredo a dit :

Très bon :D 

Probablement une allusion à ce détournement, plus vrai que nature :

 

Link to comment

J’en ai retenu plusieurs choses:

 

Sur la forme:

Le Pen avait l’air endormie et se limitait à réciter son programme. Elle était terrorisée à l’idée de s’emporter parce que une fois énervée elle n’est pas capable de se contrôler (ce qui avait eu lieu en 2017). Du coup 0 mention sur McKinsey, Benalla, peu de mention sur la covid et un peu les gilets jaunes.

Macron avait envie de la défigurer et ça se voyait, sa gestuelle et sa tête étaient insupportables. Face à l’apathie de son adversaire rapidement il s’est senti poussé des ailes et s’est trouvé à l’aise. Le Pen a loupé le coche.

 

Sur le fond:

Alternativement l’un a été nul puis l’autre. Ca a commencé sur le pouvoir d’achat et les distributions de chèques de Macron, puis la politique étrangère inexistante de Le pen qui sur l’Europe a répété son mantra d’Europe des nations sans rien préciser. Puis Macron sur l’écologie punitive s’est fait bien reprendre mais Le pen a enchainé un discours à la limite du pétainisme (libre-échange cause du réchauffement climatique lol). Sur les hôpitaux et l’éducation les solutions sont franchement pathétiques le pays va s’enfoncer, enfin sur l’immigration et le voile Le pen c’est Le pen quoi et Macron est un hypocrite sur le voile: «  vive le voile mais attention pas à l’école … ».

Le socialisme a de beaux jours en France et ce pays va s’enfoncer encore plus.

 

 

 

  • Yea 1
Link to comment
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...