Jump to content

Traitements médicamenteux


Adrian

Recommended Posts

il y a 52 minutes, Carl Barks a dit :

Je ne suis pas sûr qu'il y ait encore débat là-dessus, mais ça n'a vraiment pas l'air de marcher, l'ivermectine contre le Covid (ici, cas légers à modérés): https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2797483

Si tu lis l'abstract, ce qui est mesuré est le temps avant rémission complète (pourquoi pas, mais ce n'est qu'un des aspects de ce qui permet de déclarer que "ça marche" ou non) ; et on a p = 0,09, ce qui n'atteint pas le seuil classique de 0,05, mais pourrait indiquer simplement que l'étude n'a pas assez de puissance statistique pour mesurer un effet réel mais faible (qui semble inférieur à 10 %, aka un jour d'amélioration).

 

Et c'est amusant parce que si tu regardes les "effets secondaires", tu trouves moins de pneumonie due au Quauvide dans le groupe IVM, et aussi moins de thromboembolie (symptôme aussi dû au Quauvide) dans le groupe IVM. Si il y a un stateux dans la salle, il pourrait pousser jusqu'à calculer la valeur-p relative à ces deux événements... :devil:

  • Yea 1
Link to comment
  • 3 weeks later...
  • 4 months later...
  • 3 weeks later...
  • 1 month later...
  • 4 weeks later...
  • 2 weeks later...
  • 3 weeks later...
  • 4 months later...

L’article est très lisible. Il décrit bien le protocole mis en œuvre. Je reste sur ma faim sur un point: les facteurs de confusion ne sont pas évoqués. Corrélation n’est pas causalité.

Link to comment
Il y a 19 heures, GilliB a dit :

En fait c'est une étude qui estime sur la base de recovery une surmortalité hypothétique. Surmortalité qui n'est pas basée sur des faits.

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S075333222301853X

16k morts pour 6 pays. J'attend une étude sur l'effet du confinement, confinement dont on paye encore les effets.

 

Ce n'est pas moi qui vais défendre l'usage d'HCQ contre le Covid, mais cette étude est effectivement plus un coup médiatique qu'un travail intéressant et apportant de nouveaux éléments. Je trouve son contenu bien faiblard.

Sur les confinements (et plus largement l'effet des restrictions sanitaires), je note quand même qu'il est désormais admis - plus ou moins explicitement - que ça a tué des gens. Ici, l'Inserm/Santé publique France : https://presse.inserm.fr/grandes-causes-de-deces-en-france-en-2021/67922/

Citation

Ces hausses de la mortalité pourraient être liées à des effets indirects de l’épidémie de Covid-19 (retard de prise en charge, isolement social plus important jouant sur les comportements, hausse de la consommation nocive d’alcool, difficultés d’accès aux soins, séquelles pour ceux dont la Covid-19 est en cause associée, …) sans qu’il soit à ce stade possible d’évaluer la part de ces facteurs sur la hausse observée

Je reste malheureusement sceptique quant à la possibilité de mesurer précisément les décès liés aux restrictions. On ne peut passer que par des modélisations arbitraires et hasardeuses. Le fait est que les autorités sanitaires sont friandes de ce type d'"études" quand le sujet les arrange plus, et c'est la lie de lan santé publique. Mais ça ne justifie pas à mon sens d'assumer le même manque de rigueur en face (je pense notamment à l'étude assez moisie de John Hopkins).

Link to comment
Il y a 2 heures, Carl Barks a dit :

Ce n'est pas moi qui vais défendre l'usage d'HCQ contre le Covid, mais cette étude est effectivement plus un coup médiatique qu'un travail intéressant et apportant de nouveaux éléments. Je trouve son contenu bien faiblard.

Sur les confinements (et plus largement l'effet des restrictions sanitaires), je note quand même qu'il est désormais admis - plus ou moins explicitement - que ça a tué des gens. Ici, l'Inserm/Santé publique France : https://presse.inserm.fr/grandes-causes-de-deces-en-france-en-2021/67922/

 

Ce qui a tué les gens (les vieux), c'est une éviction des médecins généralistes du circuit d'intervention. Et des protocoles d'intubation agressifs qui ont precipité l'évolution fatale, et l'embolisation des services de réanimation qui a fourni le prétexte du viol des libertés individuelles.

Mais il faut être honnête, les médecins généralistes (qui sont âgés) n'étaient pas très "chaud" pour aller au front sans protection.

On ne parle que de solidarité, mais plus personne ne veut risquer sa peau pour la collectivité ( en plus si c'est pour Macron).

On est en plein dans l'état providence, ne rien devoir à l'état, mais attendre tout de l'état.

 

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...