Jump to content

Les générations pour sortir de la pauvreté


Recommended Posts

Ca fait 2/3 fois que je vois sortir ce nouveau totem gogol pour combattre les zinégalités: le nombre de générations nécessaire pour sortir de la pauvreté.

 

En France, il en faudrait 6. Du coup il faut aussi 6 générations pour un foyer médian pour tomber dans la grande pauvreté. Et donc?

 

(au passage le point "gogolisme mental fronssais: un probleme, une taxe")

 

 

  • Yea 1
Link to comment

L'Italie aurait un ascenseur social plus efficace, ce pays où, dans chaque ville, les familles les plus riches aujourd'hui sont exactement les mêmes qu'il y a 500 ans ? 

 

(X) Doubt

  • Yea 1
Link to comment

Je ne sais pas comment ils pensent calculer ça mais ça doit être un gros bordel (ou peut-être que ça fait partie des conclusions scientifiques qu'on ne doit pas questionner parce que fenêtre d'Overton tout ça ?).

  • Yea 1
Link to comment
il y a 10 minutes, Hayek's plosive a dit :

Ca fait 2/3 fois que je vois sortir ce nouveau totem gogol pour combattre les zinégalités: le nombre de générations nécessaire pour sortir de la pauvreté.

 

En France, il en faudrait 6. Du coup il faut aussi 6 générations pour un foyer médian pour tomber dans la grande pauvreté. Et donc?

 

(au passage le point "gogolisme mental fronssais: un probleme, une taxe")

 

 


On se demande bien comment un pays comme Singapour a réussi à sortir quasiment tout son pays de la pauvreté en deux générations...

  • Yea 3
Link to comment
il y a 14 minutes, Hayek's plosive a dit :

Gogol sur twitter : "Si les gens de droite étaient vraiment cohérents avec leurs histoires de travail et de mérite, ils seraient les premiers à militer pour taxer lourdement le patrimoine et l'héritage afin que la réussite de chacun ne soit due qu'au travail et au mérite".

 

Je... C'est quoi ce raisonnement ? J'ai beau chercher, je ne vois pas le lien entre taxer lourdement le patrimoine et l'héritage et sortir de la pauvreté plus rapidement (enfin si, j'en vois un mais qui n'irait pas dans son sens : taxer lourdement le patrimoine et l'héritage -> incitation à cramer son capital avant sa mort, bref, à avoir une mentalité de fourmi plutôt que de cigale -> moins d'investissements, de recherche, d'amélioration de la qualité de vie et de conditions de travail).

 

A moins qu'il ne s'agisse uniquement d'une marotte à caser partout, d'une question d'égalité initiale sans lien avec la question du nombre de générations pour sortir de la pauvreté. (Mais, dans ce cas, il convient de pousser la logique à son terme et de proposer de casser les bras et jambes de tout individu à sa naissance, afin de combler l'inégalité qui existe entre tétraplégiques et les autres).

 

il y a 3 minutes, Johnnieboy a dit :


On se demande bien comment un pays comme Singapour a réussi à sortir quasiment tout son pays de la pauvreté en deux générations...

Ou Hong-Kong.

Link to comment

Ceux qui démarrent dans la vie avec un gros héritage ne sont pas méritants puisqu'ils sont riches indépendamment de ce qu'ils font. Donc, il faut que chacun soit sur la même ligne de départ.

Évidemment, l'idée ne vient pas à ces débiles que si je sais que je bosse pour la gloire et pas pour transmettre je risque fort de moins me briser le fondement.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 29 minutes, Rincevent a dit :

L'Italie ... ce pays où, dans chaque ville, les familles les plus riches aujourd'hui sont exactement les mêmes qu'il y a 500 ans ? 

Sources? Je crains que tu ne sois victime de propagande partageuse, ou pire, d'une erreur de raisonnement. 

Link to comment

Pour vérifier l'information de rincevent, suis parti sur le riche que je connais en Italie: Berlusconi:

 

"Son père, Luigi Berlusconi (1908-1989), a travaillé la majeure partie de sa vie à la Banque Rasini, passant du rang de simple employé à celui de fondé de pouvoir. Sa mère, Rosa Bossi (1911-2008), était femme au foyer, après avoir été secrétaire chez Pirelli durant la guerre3."

 

 

Cela ne sent pas la famille super riche...

Link to comment

Rincenvent parlait de la reproduction sociale des vielles élites, en prendre une nouvelle ne le contredit pas, c'est juste répondre à coté.

 

(je dis ça en ayant aucune connaissance des tables de mobilités italiennes)

  • Yea 1
Link to comment
il y a 10 minutes, poney a dit :

Rincenvent parlait de la reproduction sociale des vielles élites, en prendre une nouvelle ne le contredit pas, c'est juste répondre à coté.

 

(je dis ça en ayant aucune connaissance des tables de mobilités italiennes)

Oui, et si j'ai bien précisé "dans chaque ville", c'est que la "old money" italienne est très ancrée : il s'agit le plus souvent des familles ayant obtenu le droit de bourgeoisie dans leur propre cité il y a des siècles. (Je suppose donc que c'est un peu moins ancré dans le Sud, où l'aristocratie / la noblesse est à ma connaissance moins attachée à une unique cité).

Link to comment
1 hour ago, Ultimex said:

Je... C'est quoi ce raisonnement ?

 

Si le mérite vient du travail, pour devenir riche il faudrait bosser et non hériter.

 

Pour la gauche, il n'y a aucun mérite à être riche par héritage.

Ce qui est partiellement vrai dans une société qui interdit de déshériter ses enfants.

 

Dans une société où tu fais hériter qui tu veux, hériter c'est du boulot.

 

 

Link to comment
1 hour ago, Hayek's plosive said:

Ca fait 2/3 fois que je vois sortir ce nouveau totem gogol pour combattre les zinégalités: le nombre de générations nécessaire pour sortir de la pauvreté.

 

En France, il en faudrait 6. Du coup il faut aussi 6 générations pour un foyer médian pour tomber dans la grande pauvreté. Et donc ?

C'est une mesure de la mobilité sociale générationnelle.

C'est intéressant de montrer que le modèle français bloque davantage la mobilité sociale que d'autres pays. Les phénomènes de trappes à pauvreté propre au modèle français sont si toxiques qu'elles se propagent sur des générations.

 

C'est très aisément intégrable dans une propagande libérale. (On peut faire un lien positif entre liberté économique et mobilité sociale intergénérationnelle.)

  • Yea 2
Link to comment

Revenons à des choses très simples: si taxer était la solution à tout problème, la France serait l'un des pays les plus prospères du monde.

 

"Oui, mais si cela ne fonctionne pas, c'est que l'on n'a pas assez <SNIP>"

 

C'est vraiment du réchauffé à la sauce gauchiste.

  • Yea 5
Link to comment
4 minutes ago, Waren said:

Revenons à des choses très simples: si taxer était la solution à tout problème, la France serait l'un des pays les plus prospères du monde.

 

Ce qui est le cas.
Mais malgré ça, pas à cause de ça.

 

 

  • Yea 1
Link to comment

Sur l'Italie, j'ai regardé les premiers résultats "social mobility Italy" en diagonale donc nanalyse à la louche :

 

- grosse différence nord sud, et Oh surprise, plus le capitalisme est dynamique (au nord donc), plus la société est fluide : https://voxeu.org/article/intergenerational-mobility-italy

- la mobilité s'est améliorée entre 1900 et ~1990 mais la reproduction sociale est quand meme forte, ça ressemble à un U (fort en bas et en haut) : https://www.semanticscholar.org/paper/Social-Mobility-in-Italy-since-the-Beginning-of-the-Schizzerotto-Marzadro/703ea2e90913c8fe0b17bdc4eeb146a602cfcf6e

- un autre U ici assez visible (chap. 4 et 5, en particulier les tableaux de mobilités : http://eprints.biblio.unitn.it/4324/1/quad17.pdf (bourgeois reste bourgeois ; prolo reste prolo)

 

ceci dit ça ne répond pas tout à fait au point très particulier de la vielle bourgeoisie héritière en Italie.

Bon après ça fait longtemps que je pense qu'une mobilité en U est le destin des pays européens et que les boomer n'ont été qu'une parenthèse

Link to comment
il y a 24 minutes, Marlenus a dit :

Si le mérite vient du travail, pour devenir riche il faudrait bosser et non hériter.

 

Pour la gauche, il n'y a aucun mérite à être riche par héritage.

Ce qui est partiellement vrai dans une société qui interdit de déshériter ses enfants.

 

Dans une société où tu fais hériter qui tu veux, hériter c'est du boulot.

Même dans ce cas, il n'y a généralement pas grand mérite à hériter. Pour autant, il n'y a aucune injustice non plus à cela. 

 

il y a 3 minutes, Marlenus a dit :

Ce qui est le cas.

Riche oui, prospère non.

Link to comment
il y a 6 minutes, Marlenus a dit :

Ce qui est le cas.
Mais malgré ça, pas à cause de ça.

 

 

 

Oui, et n'oublie pas que la France a été un moment une sorte de paradis fiscal 😂

 

Link to comment
2 minutes ago, Rincevent said:

Même dans ce cas, il n'y a généralement pas grand mérite à hériter. Pour autant, il n'y a aucune injustice non plus à cela. 

 

Tout dépend ce que l'on qualifie de mérite.

 

J'ai une connaissance familiale qui était spécialisé dans la captation d'héritage (un peu la honte de la famille), faut voir qu'il avait un vrai don pour ça et que c'était un vrai boulot de s'occuper des vielles riches en fin de vie.

Perso, même en ne prenant pas en compte l'aspect moral, cela ne me tente pas du tout.

 

 

Link to comment
il y a 8 minutes, poney a dit :

ceci dit ça ne répond pas tout à fait au point très particulier de la vielle bourgeoisie héritière en Italie.

Oui, pour cette frange très spécifique, je pense qu'une étude diachronique des patronymes des fortunés, ville par ville, porterait des fruits pertinents. Ceci dit, c'est un travail de bénédictin.

Link to comment

Ce chiffre de six générations sort d'une étude de 2018 de l'OCDE qui l'a vraiment calculé à la truelle. Et évidemment, ça été repris par des tonnes de médias.

Mais ça a été critiqué, y compris par des gens pas franchement turbolibéraux

Le lien donné est intéressant pour comprendre (oui, c'est un site du gouvernement, beurk).

  • Yea 3
Link to comment

Les français de droite parlent de mérite pour de vrai, ou bien c'est juste une lubie des gauchistes qui ne se parlent qu'entre eux ? Les droitards que je connais soit sont vaguement libéraux et suffisamment intelligent comprendre que respecter le consentement dans les échanges n'est pas la même chose qu'une distribution en fonction du mérite, soit ne sont pas libéraux et sont trop stupides pour parler d'autre chose que des arabes.

  • Haha 3
Link to comment
il y a 9 minutes, Mégille a dit :

Les français de droite parlent de mérite pour de vrai, ou bien c'est juste une lubie des gauchistes qui ne se parlent qu'entre eux ?

Je crois que c'est une lubie de bête à concours (énarques et autres). Les entrepreneurs ne parlent pas de mérite, mais de travail, d'efforts et d'argent gagné.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...