Jump to content

Soutanes et puériculture : l'honneur c'est Sauvé


Recommended Posts

Il y a 18 heures, Lameador a dit :

Le rapport Sauvé mérite un topic, même si j'exècre son contenu.

 

Je propose d'ouvrir le topic par cet article d'un blog intéressant, que je poste donc sans la balise badurl.

 

https://leblogdenathaliemp.com/2021/10/06/a-propos-du-rapport-sauve-sur-les-abus-sexuels-dans-leglise/

 

 


Oui, c'est assez normal d'exécrer la pédophilie, tu sais. Pas la peine de le préciser.

Link to comment
1 hour ago, Johnnieboy said:


Oui, c'est assez normal d'exécrer la pédophilie, tu sais. Pas la peine de le préciser.

 

Je ne déteste pas seulement la pédophilie.

 

Ce rapport explique, sans qu'on puisse douter de sa véracité, que mon Eglise a traité la pédophilie avec complaisance, au moins jusqu'au années 70. Et a sinon approuvé ou au moins délibérément toléré ce qui s'est passé, et regardé ailleurs en poussant la poussière sous le tapis en mode #pasdevagues. Les auteurs sont individuels, mais les actes ne sont ni rares ni isolés, et je doute que les évêques aient pu ne pas savoir. Cette complaisance a commencé à disparaitre à partir de 1970, même si certains groupes ont mis 20 ans à recevoir le message (le temps de changer d'équipe dirigeantes je présume). Je n'arrive pas à lire, dans le bruit médiatique, quel est la situations des trente dernières années, même si mon impression est que la pédocriminalité est devenue marginale et combattue, à défaut d'être complètement éradiquée.

 

Le seul point positif du rapport, c'est que l'Eglise française n'a pas attendu que les scandales éclatent pour traiter le problème (pas forcément avec assez de vigueur, mais traiter le problème). La reprise en main a commencé dans les années 70, et comme j'aime bien troller @PABerryer je dirais que c'est peut être un bénéfice de Vatican 2 et du déclin du curé comme figure d'autorité locale. Mais compte tenu de l'ampleur massive des chiffres annoncées, je pense que "c'était pire dans les pays voisins" n'est pas une réponse suffisante ou même pertinente.

Link to comment
il y a 59 minutes, Lameador a dit :

 

Je ne déteste pas seulement la pédophilie.

 

Ce rapport explique, sans qu'on puisse douter de sa véracité, que mon Eglise a traité la pédophilie avec complaisance, au moins jusqu'au années 70. Et a sinon approuvé ou au moins délibérément toléré ce qui s'est passé, et regardé ailleurs en poussant la poussière sous le tapis en mode #pasdevagues. Les auteurs sont individuels, mais les actes ne sont ni rares ni isolés, et je doute que les évêques aient pu ne pas savoir. Cette complaisance a commencé à disparaitre à partir de 1970, même si certains groupes ont mis 20 ans à recevoir le message (le temps de changer d'équipe dirigeantes je présume). Je n'arrive pas à lire, dans le bruit médiatique, quel est la situations des trente dernières années, même si mon impression est que la pédocriminalité est devenue marginale et combattue, à défaut d'être complètement éradiquée.

 

Le seul point positif du rapport, c'est que l'Eglise française n'a pas attendu que les scandales éclatent pour traiter le problème (pas forcément avec assez de vigueur, mais traiter le problème). La reprise en main a commencé dans les années 70, et comme j'aime bien troller @PABerryer je dirais que c'est peut être un bénéfice de Vatican 2 et du déclin du curé comme figure d'autorité locale. Mais compte tenu de l'ampleur massive des chiffres annoncées, je pense que "c'était pire dans les pays voisins" n'est pas une réponse suffisante ou même pertinente.

 

C'est quand même pas la plus grosse news du siècle. Du moins, pour quiconque ayant accès à internet depuis quelque temps. La nouvelle de ce rapport, c'est l'étendue gigantesque de la pédophilie dans l'Église catholique. C'est tout bonnement incroyable, je ne me serais jamais attendu à autant. On parle de 330 000 victimes de pédophilie en France. Et le rapport ne chiffre même pas les religieuses victimes de violences sexuelles. Une enquête aux États-Unis semble dire que 30% des religieuses auraient été victimes de violences sexuelles au sein de l'Église

  • Yea 1
Link to comment

Je pense qu'en Amérique Latine est pire et aussi un tabou. Ici l'Église est importante (et avec la théologie de la libération, ils ont importance politique aussi), il y a des pays avec l'Église catholique comme "religion officielle" dans la constitution (Argentine, Bolivie, Costa Rica), mais même dans les autres, l'Église est très importante et très puissante.

Link to comment
2 hours ago, Lameador said:

 

Je ne déteste pas seulement la pédophilie.

 

Ce rapport explique, sans qu'on puisse douter de sa véracité, que mon Eglise a traité la pédophilie avec complaisance, au moins jusqu'au années 70. Et a sinon approuvé ou au moins délibérément toléré ce qui s'est passé, et regardé ailleurs en poussant la poussière sous le tapis en mode #pasdevagues. Les auteurs sont individuels, mais les actes ne sont ni rares ni isolés, et je doute que les évêques aient pu ne pas savoir. Cette complaisance a commencé à disparaitre à partir de 1970, même si certains groupes ont mis 20 ans à recevoir le message (le temps de changer d'équipe dirigeantes je présume). Je n'arrive pas à lire, dans le bruit médiatique, quel est la situations des trente dernières années, même si mon impression est que la pédocriminalité est devenue marginale et combattue, à défaut d'être complètement éradiquée.

 

Le seul point positif du rapport, c'est que l'Eglise française n'a pas attendu que les scandales éclatent pour traiter le problème (pas forcément avec assez de vigueur, mais traiter le problème). La reprise en main a commencé dans les années 70, et comme j'aime bien troller @PABerryer je dirais que c'est peut être un bénéfice de Vatican 2 et du déclin du curé comme figure d'autorité locale. Mais compte tenu de l'ampleur massive des chiffres annoncées, je pense que "c'était pire dans les pays voisins" n'est pas une réponse suffisante ou même pertinente.

Pour le coup ce n'était pas la seule institution à faire cela.

 

Un Sauvé de l'EN le montrerait sûrement.

 

En 2007, tu pouvais être condamné pour pédophilie en Angleterre et être autorisé à exercer en France car absous par une commission de 35 (!!) membres.

https://www.ouest-france.fr/societe/justice/professeur-pedophile-le-proces-de-l-education-nationale-7109266

 

Le #pasdevague c'était dans toutes les institutions. Pour le coup l'église n'était pas meilleure que les autres, mais pas pires.

 

 

Alors ce n'est pas une excuse pour ce qui a été fait dans l'église, soyons clair.

Je suis juste content que ce rapport vienne d'une volonté de l'église elle-même.

C'est déjà ça cette volonté de faire la lumière et de bien la faire.

  • Yea 1
Link to comment
il y a une heure, Johnnieboy a dit :

 

C'est quand même pas la plus grosse news du siècle. Du moins, pour quiconque ayant accès à internet depuis quelque temps. La nouvelle de ce rapport, c'est l'étendue gigantesque de la pédophilie dans l'Église catholique. C'est tout bonnement incroyable, je ne me serais jamais attendu à autant. On parle de 330 000 victimes de pédophilie en France. Et le rapport ne chiffre même pas les religieuses victimes de violences sexuelles. Une enquête aux États-Unis semble dire que 30% des religieuses auraient été victimes de violences sexuelles au sein de l'Église

 

Justement, ce rapport est assez important parce qu'il permet de montrer toute l'ampleur de phénomène.

 

N'étant pas spécialement lié à l'église catholique, je pensais que ça arrivait peut-être un peu plus qu'ailleurs au vu du contact avec les enfants, mais faisait plus de vague parce que c'était des figures d'église. Le rapport est vraiment édifiant, et permet de poser les bases pour le reste de la discussion. Le fait que ce soit l'église qui le commandite permet aussi d'éviter les accusation qui aurait eu lieu si c'était un rapport venant d'un organe plus partisan. 

 

Sur la question de la pédophilie dans l'église, il y aura clairement en France un avant et un après le rapport. 

Link to comment
il y a 2 minutes, Orval a dit :

 

Justement, ce rapport est assez important parce qu'il permet de montrer toute l'ampleur de phénomène.

 

N'étant pas spécialement lié à l'église catholique, je pensais que ça arrivait peut-être un peu plus qu'ailleurs au vu du contact avec les enfants, mais faisait plus de vague parce que c'était des figures d'église. Le rapport est vraiment édifiant, et permet de poser les bases pour le reste de la discussion. Le fait que ce soit l'église qui le commandite permet aussi d'éviter les accusation qui aurait eu lieu si c'était un rapport venant d'un organe plus partisan. 

 

Sur la question de la pédophilie dans l'église, il y aura clairement en France un avant et un après le rapport. 


Attention, je n'ai jamais dit que ce rapport n'était pas important ! Mais que l'on savait déjà que l'Église catholique avait géré ces crimes pendant des décennies n'importe comment. Maintenant que l'on sait que l'on parlerait peut-être de 3% des membres du clergé coupables d'actes pédophiles, cela donne un autre éclairage, c'est certain... 

Link to comment
il y a 43 minutes, Orval a dit :

Sur la question de la pédophilie dans l'église, il y aura clairement en France un avant et un après le rapport. 

Mais comment peut-on croire une chose pareille ???

 

"La folie consiste à faire toujours la même chose et de s'attendre à un résultat différent à chaque fois" - Einstein

 

Rien de fondamental n'a changé du coté de l'église catho.

Les besoins sexuels naturels / physiologiques des hommes ne changent pas non plus.

C'est la 10° fois que je lis ça "jamais plus".

 

Le seul et unique changement est que moins de parents envoient leurs gamins se faire tripoter au catéchisme.

 

Mais les gamins qui continuent d'être envoyés à la casserole, continuent de passer à la casserole. ça ne peut pas être autrement.

 

Je vois des gens se dire surpris des chiffres.

Mais bon sang, faites une simple multiplication des besoins sexuels mensuels d'un mec moyen par le nombre de curés

et vous y êtes. Même en divisant pas 10.

 

PS : Je compte l'essentiel des curés pédos comme eux aussi des victimes.
On meurt réellement de nos illusions.

  • Nay 2
Link to comment
2 minutes ago, Rübezahl said:

Mais comment peut-on croire une chose pareille ???

 

"La folie consiste à faire toujours la même chose et de s'attendre à un résultat différent à chaque fois" - Einstein

 

Rien de fondamental n'a changé du coté de l'église catho.

Les besoins sexuels naturels / physiologiques des hommes ne changent pas non plus.

C'est la 10° fois que je lis ça "jamais plus".

 

Le seul et unique changement est que moins de parents envoient leurs gamins se faire tripoter au catéchisme.

 

Mais les gamins qui continuent d'être envoyés à la casserole, continuent de passer à la casserole. ça ne peut pas être autrement.

 

Je vois des gens se dire surpris des chiffres.

Mais bon sang, faites une simple multiplication des besoins sexuels mensuels d'un mec moyen par le nombre de curés

et vous y êtes. Même en divisant pas 10.

 

PS : Je compte l'essentiel des curés pédos comme eux aussi des victimes.
On meurt réellement de nos illusions.

 

Faut arrêter avec cela.

 

La pédophilie et aller faire crac-crac avec une paroissienne (ou un paroissien), ce sont 2 choses totalement différentes. 

L'une est un crime, l'autre est un pêché (dont personnellement je me fous).

 

Les "besoins" sexuels, absolument rien n'oblige à les effectuer sur des enfants.

 

Donc, si, le fait que cela soit vraiment réprimé, connut, etc. oui j'espère que cela changera des choses sur la pédophilie dans l'église.

Que l'on détournera peut-être toujours les yeux sur la bonne du curé (comme on disait par chez moi), mais pas sur les enfants de choeurs.

Link to comment
il y a 34 minutes, Rübezahl a dit :

Mais comment peut-on croire une chose pareille ???

 

"La folie consiste à faire toujours la même chose et de s'attendre à un résultat différent à chaque fois" - Einstein

 

Rien de fondamental n'a changé du coté de l'église catho.

Les besoins sexuels naturels / physiologiques des hommes ne changent pas non plus.

C'est la 10° fois que je lis ça "jamais plus".

 

Le seul et unique changement est que moins de parents envoient leurs gamins se faire tripoter au catéchisme.

 

Mais les gamins qui continuent d'être envoyés à la casserole, continuent de passer à la casserole. ça ne peut pas être autrement.

 

Je vois des gens se dire surpris des chiffres.

Mais bon sang, faites une simple multiplication des besoins sexuels mensuels d'un mec moyen par le nombre de curés

et vous y êtes. Même en divisant pas 10.

 

PS : Je compte l'essentiel des curés pédos comme eux aussi des victimes.
On meurt réellement de nos illusions.


Tu sais, avant d'aller tripoter des gamins, j'irai d'abord baiser toutes les putes et tous les thons de la Terre. Tu racontes vraiment n'importe quoi.

  • Yea 2
Link to comment
il y a 28 minutes, Marlenus a dit :

Faut arrêter avec cela.

 

La pédophilie et aller faire crac-crac avec une paroissienne (ou un paroissien), ce sont 2 choses totalement différentes. 

L'une est un crime, l'autre est un pêché (dont personnellement je me fous).

 

Les "besoins" sexuels, absolument rien n'oblige à les effectuer sur des enfants.

 

Donc, si, le fait que cela soit vraiment réprimé, connut, etc. oui j'espère que cela changera des choses sur la pédophilie dans l'église.

Que l'on détournera peut-être toujours les yeux sur la bonne du curé (comme on disait par chez moi), mais pas sur les enfants de choeurs.

Voilà. Et si la bonne du curé doit avoir atteint un âge canonique, ce n'est pas par hasard, c'est notamment pour éviter qu'il y ait descendance.

 

D'ailleurs, question pour les forumeurs catholiques : un curé peut-il aller voir une prostituée ? Est-ce plus "grave" pour un curé que pour un quidam ? Est-ce que ça compe comme péché ou comme action louable pour la prostituée, si elle le fait en facturant ou gratuitement ? Tant de question pour la casuistique...

Link to comment
Il y a 1 heure, Rincevent a dit :

Voilà. Et si la bonne du curé doit avoir atteint un âge canonique, ce n'est pas par hasard, c'est notamment pour éviter qu'il y ait descendance.

 

D'ailleurs, question pour les forumeurs catholiques : un curé peut-il aller voir une prostituée ? Est-ce plus "grave" pour un curé que pour un quidam ? Est-ce que ça compe comme péché ou comme action louable pour la prostituée, si elle le fait en facturant ou gratuitement ? Tant de question pour la casuistique...

Un curé a fait vœux de célibat, un moine de chasteté.

 

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 2 heures, Marlenus a dit :

Les "besoins" sexuels, absolument rien n'oblige à les effectuer sur des enfants.

Les besoins sexuels, ça se réalise en bonne partie largement avec ce qu'il y a a portée.
Ce n'est pas pour rien qu'il y a autant d'histoires de cul au travail.

 

Chacun doit / essaie de trouver son lot d'abord dans son environnement immédiat.

 

... quand les gens ont décidé d'avoir un angle mort dans leur comprenette, il n'y a rien à faire.

  • Yea 1
  • Nay 1
Link to comment
6 minutes ago, Rübezahl said:

Les besoins sexuels, ça se réalise en bonne partie largement avec ce qu'il y a a portée.
Ce n'est pas pour rien qu'il y a autant d'histoires de cul au travail.

 

Chacun doit / essaie de trouver son lot d'abord dans son environnement immédiat.

 

... quand les gens ont décidé d'avoir un angle mort dans leur comprenette, il n'y a rien à faire.

Là je sens le gars qui va nous expliquer l'inceste car madame ne donne pas assez de sexe à monsieur...

 

 

Il y a un moment où les besoins ont bon dos.

 

  • Yea 5
Link to comment
il y a 27 minutes, Rübezahl a dit :

Les besoins sexuels, ça se réalise en bonne partie largement avec ce qu'il y a a portée.

Quand tu es un animal, une brute, un ado immature, sans doute. Pas quand tu es un homme. Et si il s'avère qu'il y a parmi les hommes d’Église davantage de la première catégorie que dans la population générale, c'est qu'il y a un gros, gros problème de recrutement.

  • Yea 3
Link to comment
2 hours ago, Rincevent said:

un curé peut-il aller voir une prostituée ? Est-ce plus "grave" pour un curé que pour un quidam ?

physiquement oui. moralement, il n'a même pas le droit de se masturber (comme tout le monde), donc...

Je dirais que c'est moins grave, en supposant que le quidam soit marié. Le curé ne se rend coupable que de fornication, là où l'homme marié ajoute l'adultère.

 

36 minutes ago, Rübezahl said:

Les besoins sexuels, ça se réalise en bonne partie largement avec ce qu'il y a a portée.

Les prêtres sont entourés d'un certain nombre de paroissiennes tu sais. Les maîtresses de curé, ça n'est pas rare. Il y a même une chanson dessus...

 

 

36 minutes ago, Rübezahl said:

... quand les gens ont décidé d'avoir un angle mort dans leur comprenette, il n'y a rien à faire.

 

Le bon sens paysan, ça a ses limites.

 

Avant ce rapport, le taux de criminalité pédophile des prêtres était similaire à celui d'autre professions au contact des enfants, ce qui élimine le célibat comme cause. Est-ce que le rapport a changé quelques chose de ce côté là? En lisant le blog de Nathalie NP, je vois que l'ampleur insoupçonnée est du côté des victimes, pas des coupables.

  • Nay 1
Link to comment
il y a une heure, Rübezahl a dit :

quand les gens ont décidé d'avoir un angle mort dans leur comprenette, il n'y a rien à faire.

Tu veux dire comme ceux qui ont une dent contre (ou, plus généralement, ne comprennent pas) les religions et n'y voient que méchanceté, malignité et vices ?

  • Yea 3
Link to comment
58 minutes ago, Marlenus said:

Là je sens le gars qui va nous expliquer l'inceste car madame ne donne pas assez de sexe à monsieur...

 

Et bien ça serait intéressant d'aller voir s'il existe des études sur ces cas. Et en fait ça ne m'etonnerait même pas.

35 minutes ago, Rincevent said:

Quand tu es un animal, une brute, un ado immature, sans doute. Pas quand tu es un homme.

Ça tombe bien, si tu prends 1% de la population, tu as ces brutes dont tu parles. Les curés ont statistiquement leur part de brute (admettons moins, même si j'y crois peu). À l'echelle de l'eglise, voila.

Link to comment
il y a 3 minutes, cedric.org a dit :

Les curés ont statistiquement leur part de brute

Si le séminaire ne les filtre pas, à quoi sert-il donc ?

Link to comment
Il y a 7 heures, Lameador a dit :

Le seul point positif du rapport, c'est que l'Eglise française n'a pas attendu que les scandales éclatent pour traiter le problème (pas forcément avec assez de vigueur, mais traiter le problème). La reprise en main a commencé dans les années 70, et comme j'aime bien troller @PABerryer je dirais que c'est peut être un bénéfice de Vatican 2 et du déclin du curé comme figure d'autorité locale. Mais compte tenu de l'ampleur massive des chiffres annoncées, je pense que "c'était pire dans les pays voisins" n'est pas une réponse suffisante ou même pertinente.

 

C'est un des points qui m'a surpris je dois avouer. Bon la décennie 1970 est aussi celle où beaucoup de religieux ont jeté leur habit et sont partis donc j'avoue que je serai preneur de plus de données pour comprendre les dynamiques à l’œuvre (hypothèse : dans les années 1970 les abus baissent du fait de la baisse drastique de religieux, à partir de 1980 se rajoute le début de la prise de conscience du problème et le début de la reprise en main).

 

Sinon, je suis aussi marqué par l'ampleur de ce qui a été révélé dans le rapport et oui c'est au crédit de l’Église de France de l'avoir demandé et d'avoir ouvert ses archives pour l'occasion. Je prendrai le temps de me renseigner sur le détail du rapport (car la presse est trop souvent réductrice). Mais j'en retiens les points suivants :

- il y a eu et a un vrai manque d'attention aux victimes qui doivent être remise au centre des préoccupations (c'est vrai dans d'autres domaines mais d'autant plus important dans l’Église) ;

- il y a donc un grand travail à faire dans ce sens, d'autant plus (de mémoire c'était dans l'article de La Vie) que Sauvé a indiqué que la hiérarchie n'a été informé que dans 5% des cas (les victimes ne parlent pas; si elles parlent, elles ne sont pas crues; si elles sont crues, les parents n'en parlent pas à la hiérarchie). Bref cela n'aide pas, tout en ne justifiant pas la mauvaise gestion des cas remonté ;

- il y a quand même certaines limites au rapport et je pense en particulier la recommandation liée à la confession.

 

@Rübezahl je crains que tu ne confondes causes et conséquences. Ce n'est pas le célibat sacerdotale qui cause les tendances pédophiles, c'est par ce que les prêtes peuvent être en contact avec des enfants que des personnes pédophiles deviennent prêtres pour pouvoir en approcher (je pense que cela a été vrai mais l'est beaucoup moins, because meilleur sélection).

  • Yea 3
Link to comment
il y a 36 minutes, Rincevent a dit :

Et si il s'avère qu'il y a parmi les hommes d’Église davantage de la première catégorie que dans la population générale

 

Je ne sais pas exactement quelle grandeur tu évoques, mais il se trouve que le rapport Sauvé inclut une enquête en population générale sur 28 000 personnes représentatives de la population française majeure (méthode des quotas) - étude qui montre que les abus sexuels sur mineurs ont lieu massivement dans le milieu familial et amical.
Le milieu catholique est loin derrière, mais au-dessus des autres milieux de socialisation qui ont des problèmes de pédophilie en leur sein. Je remets ici le schéma extrait du rapport que j'ai mis dans mon article (que je vous invite à lire, pas envie de réécrire ici tous les chiffres)

Prévalence d'abus sexuels sur mineurs par milieux depuis 1950.png

Link to comment
à l’instant, Rincevent a dit :

Si le séminaire ne les filtre pas, à quoi sert-il donc ?

 

Il filtre et je pense beaucoup mieux qu'avant. Il fut un temps où le problème n'était pas connu et surtout un temps où devant la baisse des vocations l'on a été moins regardant (et je pense que cela est une des causes des affaires causées par des prélats formées dans les années 1960/1980). Ce n'est plus le cas, normalement avec notamment une évaluation psychologique des candidats.

Link to comment
il y a une heure, Nathalie MP a dit :

 

Je ne sais pas exactement quelle grandeur tu évoques, mais il se trouve que le rapport Sauvé inclut une enquête en population générale sur 28 000 personnes représentatives de la population française majeure (méthode des quotas) - étude qui montre que les abus sexuels sur mineurs ont lieu massivement dans le milieu familial et amical.
Le milieu catholique est loin derrière, mais au-dessus des autres milieux de socialisation qui ont des problèmes de pédophilie en leur sein. Je remets ici le schéma extrait du rapport que j'ai mis dans mon article (que je vous invite à lire, pas envie de réécrire ici tous les chiffres)

Prévalence d'abus sexuels sur mineurs par milieux depuis 1950.png

 

Ce graphe est très intéressant mais j'ai une question à son sujet, est-ce que les données des autres cas envisagés ont été collectées et construites selon un mécanisme équivalent ?

Link to comment
Il y a 1 heure, Jensen a dit :

Avant ce rapport, le taux de criminalité pédophile des prêtres était similaire à celui d'autre professions au contact des enfants, ce qui élimine le célibat comme cause.

N'importe quoi.

C'est juste qu'on commence, enfin, à un peu compter proprement.
Et au plus on compte, au plus on trouve.

Cétafreux. Refermons vite nos petits yeux.

  • Yea 1
Link to comment
il y a une heure, Ultimex a dit :

Tu veux dire comme ceux qui ont une dent contre (ou, plus généralement, ne comprennent pas) les religions et n'y voient que méchanceté, malignité et vices ?

Perdu (once more).

J'ai en effet peu de respect pour la religion catholique, que je connais deeply et à cause de cela.

J'ai du respect eg pour le protestantisme que je connais assez bien.

Et pour ce qui est de la comprenette, tu seras gentil de commencer par ta pomme. ... c'est pas le boulot qui manque.

  • Nay 2
Link to comment
Il y a 1 heure, Rincevent a dit :

Et si il s'avère qu'il y a parmi les hommes d’Église davantage de la première catégorie que dans la population générale, c'est qu'il y a un gros, gros problème de recrutement.

J'ai souvenir d'avoir discuté avec des moines circa 2000.

Les gars étaient quasiment à la limite de la débilité mentale.

  • Nay 2
Link to comment
il y a 4 minutes, Rübezahl a dit :

J'ai souvenir d'avoir discuté avec des moines circa 2000.

Les gars étaient quasiment à la limite de la débilité mentale.

Je me souviens avoir discuté avec un abbé il y a quelques années. Le gars n'avait pas volé son doctorat en philo.

  • Yea 2
Link to comment
Le 07/10/2021 à 21:28, Rübezahl a dit :

Perdu (once more).

J'ai en effet peu de respect pour la religion catholique, que je connais deeply et à cause de cela.

J'ai du respect eg pour le protestantisme que je connais assez bien.

Et pour ce qui est de la comprenette, tu seras gentil de commencer par ta pomme. ... c'est pas le boulot qui manque.

Oh pardon Grand Maître d'avoir heurté votre sensibilité. Vous n'aviez pas montré, jusqu'à présent, votre clairvoyante connaissance du catholicisme. Mais, devant la force de vos nouveaux arguments, je saurais à quoi m'en tenir et me tairais donc devant tant de sagesse.

 

Le 07/10/2021 à 21:32, Rübezahl a dit :

J'ai souvenir d'avoir discuté avec des moines circa 2000.

Les gars étaient quasiment à la limite de la débilité mentale.

En même temps, personne n'atteint votre lumineuse maîtrise des choses, ô Grand Yogi. Il faut donc nous pardonner, médiocres insectes incultes que nous sommes.

  • Haha 5
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...