Jump to content

Ce que vous apprend ou vous a appris cette crise Covid


biwi

Recommended Posts

perso ça m'a éclairé sur plusieurs trucs, en résumé  :

 

- que le Québec bah ils sont pas très libéraux 

- que les US non plus

- que nombre de français sont des glands passéistes, obéissants et d'une connerie sans nom (mais ça je m'en doutais depuis fort longtemps)

- que l'Europe n'a pas de couilles (faut pas taper sur ces vilains  gentils chinois, même s'il est fort probable qu'ils sont la cause de toute cette merde )

- que les merdias français sont pro larem (ou féodés au pouvoir en place)

- que la soit disant droite française est composée de nombreux petits dictateurs ( Estrosi pas la peine de te cacher )

 

y'en a surement d'autres mais ça viendra plus tard

  • Yea 1
Link to comment
  • confirmation qu'il faut encourager la concurrence entre gouvernements pour avoir des points de comparaison et envisager de voter avec les pieds (imaginez l'horreur si on avait eu un gouvernement mondial, si on n'avait pas eu par exemple la Suède en Europe ou le Texas aux États-Unis, ne serait-ce que la comparaison entre UK et France me donne régulièrement des arguments contre les délires locaux de part et d'autre)
  • constat glaçant que si, si, le totalitarisme ça arrive aussi facilement que ça et sous les applaudissements de la foule en liesse
  • Yea 5
Link to comment

-L'australie (surtout) et la NZ ne me font plus rêver.

 

-Que le deal de l'état: "Tu respectes la loi et je ne t'emmerdes pas" n'existe pas.

 

-Que la constitution ne te protège de que dalle, vu que le CC peut dire "Oui c'est anticonstitutionnel, mais je vous donne l'autorisation quand même au vu des circonstances".

 

-Qu'il suffit d'une "crise" (oui je met des guillemets car c'est ridicule par rapport à ce qu'on put connaitre nos ancêtres) pour que des barrières morales basiques sautent et que l'on fasse des concours Lépine pour savoir comment punir des gens respectant la loi mais qui sont du mauvais côté "moralement" selon la majorité.

 

 

 

  • Yea 9
  • Post de référence 1
Link to comment

-que le glissement vers la ferme des animaux est bien plus avancé que je le pensais.
-qu'il y aura de notre vivant probablement à lutter (avec de vrai risques skin in the game) pour sa liberté.
-plus que jamais, qu'il n'y aura aucune sortie politique/'democratique' du lent glissement vers le communisme 2.0 (commencé bien avant le Covid)   
-que l'union européenne est a un stade d’intégration plus avancé que les USA: l'Europe est bien plus un pays que les USA sous pas mal d'aspects.
-que la proportion de gens capable de (ou enclin à ?) prendre un peu de hauteur, dézoomer est incroyablement faible.
-que l'homme du 21e siècle a désespérément besoin d'une religion transcendantale ... même une version bigote faute de mieux... / (je ne suis pas trop sûr de ca, mais le covid m'a pas mal fait changer de regard sur les religions/spiritualité en tout cas)
 

  • Yea 3
Link to comment
3 minutes ago, Salim32 said:


-que l'union européenne est a un stade d’intégration plus avancé que les USA: l'Europe est bien plus un pays que les USA sous pas mal d'aspects.

L'avantage, c'est que l'on peut en sortir sans guerre. 

 

  • Yea 2
Link to comment
il y a une heure, biwi a dit :

 

- que les US non plus

 

 

Ah? Pourtant les endroits les plus épargnés par les restrictions covid en occident sont la bas.

Link to comment

je ne sais pas si c'est du à la forte polarisation politique locale (vs le centre mou qui règne en Europe) ou si c'est plus une question technique: que Washington laisse plus les coudée franches aux états que Bruxelles ...

 

Link to comment
  • Que l'ordre libéral revêt une contradiction interne qui aboutit à la négation des principes sur lesquels il repose
  • Que les inclinaisons personnelles sont malheureusement plus fortes que les idées
  • Que ceux qui nous gouvernent sont des fous furieux et qu'il n'existe pas de presse réellement libre en France (je le savais déjà, mais le cas pratique étendu pendant des mois littéralement sous mes yeux n'a fait que le confirmer)
  • Edit : le concept de centrisme autoritaire

     
  • Yea 6
Link to comment

J'étais autrefois d'accord avec Madelin, qu'un politique est plus souvent bête que méchant. Désormais je sais que, pour beaucoup, c'est le cumul qui est la règle.

  • Yea 2
Link to comment

Que certains hommes sont nés pour servir et d'autres pour être libre

Que la Vème République est bien un coup d’État permanent (aucun semblant de contre pouvoir face à la volonté du Prince)

Que les individus n'ont, par certains aspects (notamment les effets de foule/groupes), pas beaucoup évolué depuis les chasses aux sorcières, les buchers des vanités, et les traques de boucs émissaires

Que les français ont tendance à préférer l'égalité dans la servitude à toute autre valeur

Que la vieillesse (ou du moins la peur passionnée de la mort)  est souvent un naufrage

Que n'importe qui peut céder aux sirènes du conformisme/de l'obéissance et abdiquer sa pensée autonome,qu'importe son éducation/intelligence etc..

Que la liberté commence par soi, nous et seulement nous avons intérêt à défendre ce bel acquêt

 

 

  • Yea 2
Link to comment
il y a 40 minutes, poincaré a dit :

Que l'ordre libéral revêt une contradiction interne qui aboutit à la négation des principes sur lesquels il repose

 

il y a une heure, Bézoukhov a dit :

La loi ne sert à rien. Il n'y a que le pouvoir.

 

il y a 7 minutes, Pelerin Dumont a dit :

Que certains hommes sont nés pour servir et d'autres pour être libre

 

Je crois qu'on dessine une nouvelle idéologie politique très intéressante.

  • Haha 3
  • Ancap 1
Link to comment
49 minutes ago, poincaré said:
  • Que les inclinaisons personnelles sont malheureusement plus fortes que les idées

J'ai failli mettre la même idée formulée un peu différemment : que le libéralisme est peut-être fondamentalement une question de personnalité plus qu'autre chose, que nombre de gens qui se croient/se revendiquent libéraux ne le sont pas au moment de walk the walk et vice versa.

  • Yea 1
Link to comment

Mouais. Je pense que le walk the walk , quand c'est facile, on en parle, on a l'impression d'en être, mais que quand c'est difficile, ça s'apprend, car l'effort c'est pas instantané. Il y a des adeptes du collier et de la laisse, si la laisse est lâche, le périmètre suffit pour beaucoup. Malheureusement la liberté c'est pour les forts et pour être fort faut s'entrainer, c'est un constat sur la durée du covid, j'accepte bizarrement moins de choses qu'au début de la période.

 

 

 

  • Yea 1
Link to comment

Il y a un niveau plus élémentaire : quand tu as vu pour la première fois les images de villes confinées, tu as senti ta bite frétiller un peu ou tu as eu la nausée ?

Link to comment
il y a 18 minutes, Prouic a dit :

Mouais. Je pense que le walk the walk , quand c'est facile, on en parle, on a l'impression d'en être, mais que quand c'est difficile, ça s'apprend, car l'effort c'est pas instantané. Il y a des adeptes du collier et de la laisse, si la laisse est lâche, le périmètre suffit pour beaucoup. Malheureusement la liberté c'est pour les forts et pour être fort faut s'entrainer, c'est un constat sur la durée du covid, j'accepte bizarrement moins de choses qu'au début de la période.

Absolument. Et que le collier peut bien serrer fort, beaucoup continueront à se féliciter que la laisse soit longue.

 

Il y a 1 heure, Salim32 a dit :

-qu'il y aura de notre vivant probablement à lutter (avec de vrai risques skin in the game) pour sa liberté.

Oui, et ajouté à :

il y a 29 minutes, Lancelot a dit :

que nombre de gens qui se croient/se revendiquent libéraux ne le sont pas au moment de walk the walk et vice versa.

, et bien j'en conclus qu'on est réellement nés en 17 à Leidenstadt. L'Histoire ne nous épargnera pas d'avoir à choisir un camp.

 

(Oui c'est cheesy, mais c'est une des rares chansons de JJG que j'apprécie.)

  • Yea 1
Link to comment

1) que je connais des gens qu'auraient dénoncé les voisins dans le passé (sous Staline, Hitler, apartheid, esclavage, etc);

2) que le ministère public, la justice, les juristes, le barreau ( ou grands avocats) sont contre la liberté;

3) que les institutions publiques et aussi privés que disent lutter pour la liberté, égalité, éthique, etc, ne luttent pas et même attaquent.

4) que la désorganisation d'Amérique Latine a des avantages

  • Yea 3
Link to comment
Il y a 4 heures, Largo Winch a dit :

Que la misanthropie a du bon.

J’ai vraiment un rapport ambivalent à la misanthropie. Ça peut me prendre dans un emportement comme la colère et parfois j’ai ce délire Fight Club/Glamorama dans un bus ou un avion d’imaginer ou de souhaiter un accident mais je me méprise d’être comme ça. Le vrai misanthrope dans cette crise c’est surtout celui qui peste quand il voit des (jeunes) gens s’amuser dans les bars, peste contre le plaisir et rappelle qu’on va tous mourir, et qu’il faut s’y préparer chaque jour en ne touchant plus personne (ça me rappelle la réplique de la mauvaise reine dans Le Roi se meurt; quand l’autre reine dit du roi mourant: “c’est terrible, il n’est pas préparé!” Elle répond: “il aurait du s’y préparer depuis le début. Cinq minutes chaque jour. Ce n’est pas grand chose cinq minutes. Puis dix minutes un quart d’heure etc. C’est ainsi que l’on s’entraîne.” Je cite de mémoire.) Je méprise la misanthropie chez moi et je déteste la voir chez les autres parce que j’ai l’impression qu’elle dérive de cette réponse primaire, une sorte de cheap nihilisme face aux problèmes dans la vie. Qui empêche le contact entre les êtres travaille à l’apocalypse.

  • Yea 3
  • Ancap 1
Link to comment
Il y a 9 heures, poincaré a dit :
  • Que l'ordre libéral revêt une contradiction interne qui aboutit à la négation des principes sur lesquels il repose

 

Pas compris non plus

Link to comment

Que l'on ne connaît pas grand chose à la science malgré ce qu'on essaye de faire croire.

Que le peuple fait tout ce que dit le pouvoir, même le plus absurde.

Qu'assigner à domicile un pays entier pendant deux mois n'est pas si dur avec les bonnes incitations.

 

Edit : que, sans surprise, les gens qui avaient une peur panique de la mort avant cette histoire sont prêt à littéralement ruiner la vie des autres pour se protéger (croient-ils).

  • Yea 5
Link to comment
5 hours ago, Vilfredo said:

Le vrai misanthrope dans cette crise c’est surtout celui qui peste quand il voit des (jeunes) gens s’amuser dans les bars, peste contre le plaisir et rappelle qu’on va tous mourir, et qu’il faut s’y préparer chaque jour en ne touchant plus personne 

 

Ces comportements de chieurs ne sont pas de la misanthropie :

 

Quote
A. − Haine à l'égard du genre humain. 
B. − P. ext. Caractère sombre, humeur chagrine qui pousse à fuir les rapports humains.

 

Ces gens qui pestent contre les brebis galeuses sont parfaitement intégrés à la "communauté" des hommes, adhèrent pleinement aux valeurs communes de cette communauté et s'en font les porte-voix vertueux.

  • Yea 1
  • Sad 1
Link to comment

Que ne plus avoir peur est définitivement une grande force.

Que machin, truc, et tarte en pion sont en fait des sales cons, chose que j'ignorais.

Que les réseaux sociaux et l'information en continue détruisent certains.

Que nous sommes en fait dans la Matrix, c'est sûr.

Que je vais finir par devoir demander l'asile politique au Costa Rica.

  • Yea 3
Link to comment

Ce que j'ai découvert, pour ma part, c'est que l'Australie et la Nouvelle Zélande sont parmi les pires pays liberticides. Ils sont capables, comme en Chine, de déporter des innocents dans des camps sans aucune forme de procès.

 

Pour le reste, rien ne m'a étonné. J'ai été et suis toujours intéressé par la vitesse du tournant autoritaire mais je ne me faisais pas d'illusion. Les gens des années 30 n'étaient pas pires que nous.

 

Le 14/01/2022 à 22:18, poincaré a dit :

Que l'ordre libéral revêt une contradiction interne qui aboutit à la négation des principes sur lesquels il repose

 

Il existe plusieurs contradictions. Mais ici il ne s'agit pas d'un aboutissement. Je ne pense pas qu'il puisse exister un ordre libre et durable. Mais à l'inverse, les mauvaises forces à l'œuvre n'auront pas définitivement le dessus.

  • Yea 3
Link to comment
Il y a 2 heures, PABerryer a dit :

Déprimant ce fil.

oui je m'y attendais en créant ce fil et je m'en excuse; mais les réponses apportées par les membres sont pleines de bon sens 

 

@L'affreux: oui j'avais oublié l'Australie je suis tombé de très très haut et je ne pensais pas que ce pays était aussi totalitaire..

Link to comment

Que l'esprit de soumission et de collaboration qui a prévalu en France de 1940 à 1944 est encore bien présent en Australie.

Que la Ve République est vraiment le régime de l'UE.

Que la Chine s'est éveillée et que le monde s'est masqué. 

Que beaucoup de libéraux étaient simplement des pro-business (mais je m'en doutais un peu). 

Que les héros du libéralisme ben y'en a pas.

Que la liberté n'intéresse quasiment personne (mais j'avais lu il y a longtemps Le loup et le chien).

Que je plie comme tout le monde (et plus encore car je suis fonctionnaire) mais je le savais déjà.

Que la jeunesse contemporaine est la plus moutonnière que l'on ait vu peut-être dans l'histoire (mais il est vrai qu'on les a éduqué dans le catastrophisme et l'attente de la fin du monde).

Que j'ai failli me brouiller avec ma famille et la plupart de mes amis.

Que les délires des méchants régimes fascistes agités dans tant de fictions type V pour vendetta sont vraiment des délires.

Non, c'est bien le doux et bienveillant despotisme vue par Tocqueville qui est l'avenir de nos sociétés.

Et vous pouvez être résistant contre le "fascisme" mais pas contre des gens paternels, bienveillants et modérés qui veulent votre bien. 

 

  • Yea 15
  • Sad 1
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...