Jump to content

Présentation — octanitrocubane


Recommended Posts

Bonjour à tous, 

 

je suis un homme âgé d'une trentaine d'années, résidant en France. D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours ressenti une aversion instinctive envers l'Etat français et ses agissements. Cette aversion avait commencé dès l'âge de 12 ans, début du développement de ma conscience intellectuelle et politique. Je n'ai pas été influencé par quiconque en direction du libéralisme, c'était même le contraire, puisque mes parents étaient socialistes, et mes professeurs n'en parlons même pas. 

 

Intuitions et réflexions qui m'ont vite amené à devenir critique de l'Education Nationale (premier poste de budget de l'Etat) et son fonctionnement souvent absurde et dispendieux ; puis de l'idée qu'il fallait "redistribuer les richesses" en faveur des pauvres (je voyais comme ça une injustice, puisque les richesses économiques ne sont pas les seules richesses de l'être humain, ce sont simplement celles qui peuvent être volées le plus facilement. On peut difficilement voler à quelqu'un la santé, la jeunesse, la beauté physique, la culture et l'instruction, l'amour, ou un réseau social, par contre l'argent lui, est transférable facilement d'une personne à une autre).

 

Du reste, j'avais vite compris que la pauvreté est le plus souvent une conséquence logique de mauvais choix ou d'infériorités innées et acquises, et que l'image d'Epinal du pauvre Jean Valjean malchanceux qui doit voler du pain pour survivre se retrouve en fait assez peu dans la société civile contemporaine (la misère économique durable chez une personne étant plutôt souvent aujourd'hui la conséquence de l'échec scolaire, du handicap physique ou mental, ou d'un choix de vie pleinement assumé. Rediriger l'argent vers ces personnes peut se défendre du point de vue de la charité, mais je suis d'avis que l'altruisme a souvent des conséquences négatives contre-productives, au niveau sociétal comme individuel).

 

Merci pour votre accueil.

 

PS : pour ceux qui se demandent, l'octanitrocubane est un explosif puissant. Je suis passionné par la chimie.

Link to comment

Bienvenue à toi !

Je partage ta critique de l'Education nationale qui constitue davantage un réservoir de rats musqués marxistes s'arrogeant le privilège de formatage des jeunes esprits malléables pour produire de bons citoyens obéissants et dociles (les controverses du XVIII et XIX eme siècle sur la liberté d'enseignement notamment Wilhelm von Humboldt,Bastiat, Mill, Constant ...)

Sinon pour les systèmes de redistribution quand on commence à s'intéresser aux details historiques cela devient savoureux d'ironie : L'Etat bismarckien n'ayant pas les moyens de son systeme d'assistance aux pauvres (précédemment géré par les institutions religieuses) il a tout simplement décharger les coûts sur les individus : une obligation légale pour la famille de prendre en charge les nécessiteux ce qui a amené de mosntrueux effets pervers (beaucoup n'en avaient pas les moyens et ont donc du vendrent leurs biens pour s'acquitter de cette charge supplémentaire pour ensuite tomber dans le dénuement à leur tour etc)

Le principe reste globalement valable nos jours, de façon plus indirecte et cachée (et donc d'autant plus vicieuse).

Link to comment

Merci à tous pour votre agréable accueil...

 

Il y a 1 heure, Pelerin Dumont a dit :

Bienvenue à toi !

Je partage ta critique de l'Education nationale qui constitue davantage un réservoir de rats musqués marxistes s'arrogeant le privilège de formatage des jeunes esprits malléables pour produire de bons citoyens obéissants et dociles (les controverses du XVIII et XIX eme siècle sur la liberté d'enseignement notamment Wilhelm von Humboldt,Bastiat, Mill, Constant ...)

Sinon pour les systèmes de redistribution quand on commence à s'intéresser aux details historiques cela devient savoureux d'ironie : L'Etat bismarckien n'ayant pas les moyens de son systeme d'assistance aux pauvres (précédemment géré par les institutions religieuses) il a tout simplement décharger les coûts sur les individus : une obligation légale pour la famille de prendre en charge les nécessiteux ce qui a amené de mosntrueux effets pervers (beaucoup n'en avaient pas les moyens et ont donc du vendrent leurs biens pour s'acquitter de cette charge supplémentaire pour ensuite tomber dans le dénuement à leur tour etc)

Le principe reste globalement valable nos jours, de façon plus indirecte et cachée (et donc d'autant plus vicieuse).

 

Je porte en moi un profond mépris de l'Education Nationale. Mépris qui ne découle pas d'un ressentiment de basse origine (ce dont vous accusent parfois les apologètes du mammouth) puisque j'étais régulièrement premier de la classe, mais d'une observation de ses erreurs, errements, gaspillages et violences (le consentement est la règle d'or en matière de sexualité, la cohérence voudrait qu'elle soit une règle d'or partout, et qu'on ne force pas des enfants qui ne sont aucunement intéressés par une matière, à l'étudier... c'est au mieux une perte de temps et au pire un lit à névroses, comme le remarquait déjà le grand psychiatre Claude Olievenstein). 

 

Tout ce système est à dynamiter. (Par les mots, hein, pas par la TNT. Ca, c'est illégal). 

 

Concernant les système de redistribution... pour moi cela rejoint la question plus générale de l'altruisme. L'altruisme est-il une bonne chose, en général ? Le fond chrétien de l'Occident fait qu'on a tendance à le voir positivement. Mais personnellement, je suis convaincu que l'altruisme est en fait un crime (j'avais sorti ça à un vieil instituteur démocrate-chrétien ayant été actif toute sa vie dans le secteur associatif, "l'altruisme est un crime", après avoir bu trop de rosé... le pire c'est qu'il était d'accord avec moi... il m'a dit "l'altruisme peut être un crime".)

 

Par le passé, j'ai prêté ou donné de l'argent et des ressources à des connaissances dans le besoin. Je me suis rendu compte qu'elles s'en étaient servi pour s'acheter du tabac, du shit voire de la cocaïne, pour stagner dans leurs vices ou leurs pathologies psy, ou pour payer des gens qui les rackettaient. Depuis, je ne pratique l'altruisme que si je suis sûr à 100% que mes ressources seront utilisées à de bonnes fins. J'ai vu dans ma propre vie que l'altruisme est plus dangereux qu'autre chose s'il n'est pas effectué avec intelligence et prudence.

Link to comment

Bienvenue! ;)

 

28 minutes ago, octanitrocubane said:

Concernant les système de redistribution... pour moi cela rejoint la question plus générale de l'altruisme. L'altruisme est-il une bonne chose, en général ? Le fond chrétien de l'Occident fait qu'on a tendance à le voir positivement. Mais personnellement, je suis convaincu que l'altruisme est en fait un crime (j'avais sorti ça à un vieil instituteur démocrate-chrétien ayant été actif toute sa vie dans le secteur associatif, "l'altruisme est un crime", après avoir bu trop de rosé... le pire c'est qu'il était d'accord avec moi... il m'a dit "l'altruisme peut être un crime".)

 

Tu as lu Ayn Rand?

 

Quote

Par le passé, j'ai prêté ou donné de l'argent et des ressources à des connaissances dans le besoin. Je me suis rendu compte qu'elles s'en étaient servi pour s'acheter du tabac, du shit voire de la cocaïne, pour stagner dans leurs vices ou leurs pathologies psy, ou pour payer des gens qui les rackettaient. Depuis, je ne pratique l'altruisme que si je suis sûr à 100% que mes ressources seront utilisées à de bonnes fins. J'ai vu dans ma propre vie que l'altruisme est plus dangereux qu'autre chose s'il n'est pas effectué avec intelligence et prudence.

 

Pour aider quelqu'un dans le pétrin il faut déjà que la personne concernée veuille s'en sortir. Sinon c'est peine perdue.

Link to comment

Présentation explosive !

L'altruisme est un crime, et l'égoïsme une vertu ! 

Et moi je ne suis pas convaincu !

Certes l'EN et l'éducation a des défauts, et contrarier profondément la spontanéité est un problème mais peut on arriver à quelque chose sans discipline, répétition, apprentissage scolaire ?

Quelle sorte d'éducation recommandes tu ? 

Bienvenu dans le bain !

Link to comment

Bienvenue,

 

Si j'ai bien compris tu crois à un libre-arbitre intégral, ce qui me semble aussi impossible qu'un déterminisme intégral à titre personnel. 

Link to comment

Bienvenue octanitrocubane.

L’altruisme un crime ? Voilà un raccourci bien abusif ! Tout aussi abusif que celui de ceux qui assimilent les libéraux à des individualistes ou des égoïstes.

Link to comment
Il y a 17 heures, POE a dit :

Présentation explosive !

L'altruisme est un crime, et l'égoïsme une vertu ! 

Et moi je ne suis pas convaincu !

Certes l'EN et l'éducation a des défauts, et contrarier profondément la spontanéité est un problème mais peut on arriver à quelque chose sans discipline, répétition, apprentissage scolaire ?

Quelle sorte d'éducation recommandes tu ? 

Bienvenu dans le bain !

 

Une dose minime de provocation est utile en rhétorique. Quand je dis "l'altruisme est un crime", c'est pour amener une sorte de choc neuronal propice à la discussion. Je pense que tout peut et doit être attaqué, y compris la notion d'altruisme. Dans la vie de tous les jours, je suis quelqu'un qui fais très attention au bien-être de mes proches, qui donne à la recherche contre le cancer... donc pas si égoïste que ça. 

 

Il y a 4 heures, Fried a dit :

Bienvenue,

 

Si j'ai bien compris tu crois à un libre-arbitre intégral, ce qui me semble aussi impossible qu'un déterminisme intégral à titre personnel. 

 

Je ne sais pas comment vous avez pu percevoir cela dans mes messages... Je suis plutôt fataliste et déterministe. Je vais même choquer beaucoup ici, mais je crois même à un destin déjà écrit. (qui laisse néanmoins la place à des décisions, des choix. Vous choisissez un chemin de vie parmi plusieurs déjà écrits à l'avance). 

 

il y a une heure, fm06 a dit :

Bienvenue octanitrocubane.

L’altruisme un crime ? Voilà un raccourci bien abusif ! Tout aussi abusif que celui de ceux qui assimilent les libéraux à des individualistes ou des égoïstes.

 

C'est du même tonneau que Nietzsche qui assimile le christianisme au ressentiment du faible, c'est effectivement un raccourci. 

Link to comment
Il y a 17 heures, POE a dit :

 

Certes l'EN et l'éducation a des défauts, et contrarier profondément la spontanéité est un problème mais peut on arriver à quelque chose sans discipline, répétition, apprentissage scolaire ?

Quelle sorte d'éducation recommandes tu ? 

 

 

Je ne crois absolument pas aux vertus du passage en force, nulle part. C'est d'ailleurs en grande partie pour cela que je suis anarchiste. Quand on doit forcer quelque chose, ou se forcer à quelque chose, c'est qu'il ne faut pas faire la chose. Vision partagée par certains penseurs, écrivains, courants spirituels. On peut la faire quand même par obligation sociale ou par orgueil. Le résultat va alors être obtenu (de manière inefficace et dispendieuse) mais fallait-il vraiment l'obtenir ? Combien d'anciens élèves de prépa devenus hauts-fonctionnaires finissent par tout plaquer à 40 ans, après une dépression faiblement résolue par du Zoloft, pour acheter une ferme en Creuse ou se lancer dans la métallurgie ?

 

Il faut suivre sa nature et son tempérament. Un homme de lettres intéressé par la poésie n'a rien à faire en section scientifique (lire les mémoires de Yann Moix, Orléans, pour comprendre pourquoi), un pur matheux n'a rien à faire en section littéraire. Quelqu'un qui est attiré par les univers aquatiques et la natation ne devrait pas être forcé à faire du rugby. Quelqu'un qui veut étudier la guitare ne devrait pas être forcé à étudier la clarinette basse. Bien sûr, la société fait que des situations comme ça vont se produire, et même le plus souvent. A part habituer le cerveau à la souffrance et la pénibilité, ce qui lui peut faire gagner en maturité, et l'aider à mieux réaliser quels sont ses vrais penchants, ça n'a aucun intérêt, je trouve même que c'est une forme de viol mental. Ca peut parfois déboucher sur des déscolarisations, des troubles anxieux et des dépressions. Mickael Jackson, qui fut forcé par son père à faire de la musique, a produit des morceaux d'un intérêt douteux (très overhyped à mon sens) et a fini par se suicider. C'est un cas d'école. 

Link to comment
il y a 5 minutes, octanitrocubane a dit :

 

Je ne crois absolument pas aux vertus du passage en force, nulle part. C'est d'ailleurs en grande partie pour cela que je suis anarchiste. Quand on doit forcer quelque chose, ou se forcer à quelque chose, c'est qu'il ne faut pas faire la chose. Vision partagée par certains penseurs, écrivains, courants spirituels. On peut la faire quand même par obligation sociale ou par orgueil. Le résultat va alors être obtenu (de manière inefficace et dispendieuse) mais fallait-il vraiment l'obtenir ? Combien d'anciens élèves de prépa devenus hauts-fonctionnaires finissent par tout plaquer à 40 ans, après une dépression faiblement résolue par du Zoloft, pour acheter une ferme en Creuse ou se lancer dans la métallurgie ?

 

Il faut suivre sa nature et son tempérament. Un homme de lettres intéressé par la poésie n'a rien à faire en section scientifique (lire les mémoires de Yann Moix, Orléans, pour comprendre pourquoi), un pur matheux n'a rien à faire en section littéraire. Quelqu'un qui est attiré par les univers aquatiques et la natation ne devrait pas être forcé à faire du rugby. Quelqu'un qui veut étudier la guitare ne devrait pas être forcé à étudier la clarinette basse. Bien sûr, la société fait que des situations comme ça vont se produire, et même le plus souvent. A part habituer le cerveau à la souffrance et la pénibilité, ce qui lui peut faire gagner en maturité, et l'aider à mieux réaliser quels sont ses vrais penchants, ça n'a aucun intérêt, je trouve même que c'est une forme de viol mental. Ca peut parfois déboucher sur des déscolarisations, des troubles anxieux et des dépressions. Mickael Jackson, qui fut forcé par son père à faire de la musique, a produit des morceaux d'un intérêt douteux (très overhyped à mon sens) et a fini par se suicider. C'est un cas d'école. 

Je ne suis vraiment pas un grand fan mais j'aime bien Smooth Criminal. 

Link to comment
2 hours ago, octanitrocubane said:

Combien d'anciens élèves de prépa devenus hauts-fonctionnaires finissent par tout plaquer à 40 ans, après une dépression faiblement résolue par du Zoloft, pour acheter une ferme en Creuse ou se lancer dans la métallurgie ?

Une proportion assez faible d'entre eux, à mon avis.

Link to comment
il y a 13 minutes, Boz a dit :

Une proportion assez faible d'entre eux, à mon avis.

 

Les gens qui osent s'affirmer et s'accomplir sont toujours une minorité. Les autres préfèrent fumer des cigarettes, regarder Netflix et se masturber sur YouPorn pour tenter d'oublier leur vie de merde.

Link to comment

 

C'est sympa de discuter avec toi mais ta façon de distinguer les différentes options me semble par trop caricaturale. Il y a un monde de nuances entre les glandeurs que tu décris et les tough guys accomplis.

Ensuite, il vaut peut être mieux glander à certains moments plutôt que poursuivre un but parfaitement futile. Et au fond, c'est ce qui fait la richesse de la société aussi, le fait que les buts et les aspirations des individus sont complètement différents.

A propos de l'EN, je n'ai pas l'impression qu'elle force qui que ce soit à suivre une voix qui le lui convienne pas. 

Ce que je voulais signifier pour ma part, c'est surtout qu'on risque de n'arriver nul part sans un minimum de discipline et d'abnégation. Avoir des buts lointains c'est une bonne chose, mais ne pas perdre de vue qu'on ne peut les atteindre sans faire un pas chaque jour, et pour cela, il faut parfois se forcer aussi.

Evidemment, le point central ici c'est au fond de savoir pour un individu quel but est il important de suivre dans sa vie, c'est une question difficile et sans doute que l'EN n'aide pas vraiment à y répondre.

 

Link to comment
On 1/29/2022 at 1:17 PM, octanitrocubane said:

J'ai vu dans ma propre vie que l'altruisme est plus dangereux qu'autre chose s'il n'est pas effectué avec intelligence et prudence.

:icon_bravo:

Bienvenue.

Link to comment



Combien d'anciens élèves de prépa devenus hauts-fonctionnaires finissent par tout plaquer à 40 ans, après une dépression faiblement résolue par du Zoloft, pour acheter une ferme en Creuse ou se lancer dans la métallurgie ?
 


Trop peu.

Bienvenue, sinon
Link to comment

Merci à tous pour votre accueil... J'avais lu quelque part que liberaux.org était assez exigeant dans ses recrutements donc je suis soulagé.

 

Quand sera-t-il possible pour moi de poster ailleurs que dans la section des néophytes ? Ce n'est pas que l'envie me démange, mais...

Link to comment

Normalement tu peux poster ailleurs, mais pas créer de sujets avant 100 messages, histoire de voir si tu tiens la route...c'est une sorte de permis de conduire minimal.

Sinon, en échange de 10 pouces verts, je te fais de la conduite accompagnée.

Link to comment

Bienvenue ici !

L'usage est au tutoiement sur le forum.

 

On 1/31/2022 at 12:25 AM, octanitrocubane said:

Quand sera-t-il possible pour moi de poster ailleurs que dans la section des néophytes ? Ce n'est pas que l'envie me démange, mais...

Il y a une limitation à la création de sujet pour les nouveaux pour leur laisser le temps de se familiariser avec le forum et ce qui existe déjà. Si tu as des questions spécifiques, tu peux les poser sur ce fil ou demander si un fil existe déjà sur un sujet.

Link to comment
Le 29/01/2022 à 14:17, octanitrocubane a dit :

 Depuis, je ne pratique l'altruisme que si je suis sûr à 100% que mes ressources seront utilisées à de bonnes fins.

Ce qui est donc conditionnel .. et donc ... :D

Bienvenue !

Link to comment
Le 01/02/2022 à 12:00, Sekonda a dit :

Bienvenue ici !

L'usage est au tutoiement sur le forum.

 

Il y a une limitation à la création de sujet pour les nouveaux pour leur laisser le temps de se familiariser avec le forum et ce qui existe déjà. Si tu as des questions spécifiques, tu peux les poser sur ce fil ou demander si un fil existe déjà sur un sujet.

 

Entendu merci. Par contre, pourquoi le tutoiement ? N'est-ce pas un peu trop "direct" surtout pour des nouveaux arrivants ?

 

Le 01/02/2022 à 13:13, Prouic a dit :

Ce qui est donc conditionnel .. et donc ... :D

Bienvenue !

 

Est-ce que, parce que c'est conditionnel, ce n'est plus de l'altruisme ?

 

Bonne question. Je pense personnellement qu'on peut toujours parler d'altruisme, mais plutôt de "effective altruism", "efficient altruism", avec une notion de conséquentialisme plutôt que de déontologie.

 

Il m'est déjà arrivé de donner de l'argent sans attendre aucun bénéfice personnel en retour (sauf celui d'une meilleure conscience), par exemple à la recherche sur les cancers infantiles. Mais avec le souci de savoir que mon argent va à un institut sérieux (en l'occurence l'institut Gustave Roussy, très à la pointe). 

 

L'altruisme complètement désintéressé existe-t-il ? Il m'a toujours semblé que même quand il prend sa source dans une religion, il est intéressé (puisqu'on attend une forme de reconnaissance de la part de Dieu, consciemment ou subconsciemment). 

 

J'avais lu chez un poète islamique du moyen-âge, dont j'ai oublié le nom depuis, que l'altruisme n'est jamais complètement désintéressé puisqu'on obtient en général du plaisir, une satisfaction, un bonheur à être généreux (et c'est donc ce plaisir qui est recherché).

 

L'altruisme complètement désintéressé, c'est un mythe de mon point de vue, et balancer de l'argent sur n'importe qui, n'importe comment, c'est, dans mon expérience et celle de beaucoup d'amis, un chemin vers le Mal, et même parfois vers la névrose. (Car mine de rien, le cerveau humain a tendance à attendre un minimum de réciprocité dans tout. Quand cet instinct est trop contrarié par des "amis" ingrats, profiteurs et injustes, qui non seulement n'ont pas de reconnaissance mais sont extrêmement désagréables par-dessus le marché, on a la désagréable sensation de s'être fait avoir, avec le cortège d'émotions négatives associées.)

Link to comment
il y a 42 minutes, octanitrocubane a dit :

Entendu merci. Par contre, pourquoi le tutoiement ? N'est-ce pas un peu trop "direct" surtout pour des nouveaux arrivants ?

C'est la "nétiquette" originelle. Du temps où il était bien vu que les discussions se fassent avec un minimum de considération, avant la contamination par la cancel culture, tout ça. ;)

Link to comment
56 minutes ago, octanitrocubane said:

Par contre, pourquoi le tutoiement ? N'est-ce pas un peu trop "direct" surtout pour des nouveaux arrivants ?

C'est une convention et ça simplifie les échanges. Beaucoup ici se connaissent personnellement et ce serait étrange d'avoir un mélange de vouvoiement et de tutoiement.  Le tutoiement n'empêche pas de se parler respectueusement. La norme de politesse représentée par le vouvoiement peut (et ici doit) être remplacée par le fait d'écrire correctement et de prendre son interlocuteur au sérieux.

Link to comment
Le 29/01/2022 à 14:17, octanitrocubane a dit :

 Mais personnellement, je suis convaincu que l'altruisme est en fait un crime (j'avais sorti ça à un vieil instituteur démocrate-chrétien ayant été actif toute sa vie dans le secteur associatif, "l'altruisme est un crime", après avoir bu trop de rosé... le pire c'est qu'il était d'accord avec moi... il m'a dit "l'altruisme peut être un crime".)

Bienvenue, sacrée déclaration...un peu provocatrice!

Pour ma part je constate que l'on est jamais assez généreux en n'oubliant pas que charité bien ordonnée...

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...