Jump to content

Présentation de Daumantas


Recommended Posts

il y a 10 minutes, Vilfredo a dit :

c'est mon petit côté nazi

What?

il y a 22 minutes, Daumantas a dit :

niveau B2 en Anglais

J'avais a peu pres le même niveau quand j'ai commencé a lire de la philo en anglais, commence par des textes qui paraissent les plus aisés à lire et si c'est trop dur, commence par lire des articles de journeaux (la qualité sera moindre mais tu pourras acquérir une plus grande facilité de lecture)

il y a 10 minutes, Vilfredo a dit :

en 1e avec un prof que j'avais 7h/semaine et qui ne parlait que de sexe en anglais

What (l'expression cours de langues prend un tout autre sens)

il y a 10 minutes, Vilfredo a dit :

J'avais deux copines avec qui je ne parlais quasiment qu'en anglais

What (tu etais donc parmi cette espèce rare de khagnes qui discutaient en latin dans la cours?)

il y a 10 minutes, Vilfredo a dit :

qui commence par une description dans les moindres détails de la vie sexuelle de l'héroïne, on se mordait les lèvres pour ne pas rire et on priait de ne pas être le suivant à devoir lire)

J'ai eu une expérience similaire en cours de grec ancien (mais c'etait entre hommes pour le coup)

Link to comment
il y a 1 minute, Pelerin Dumont a dit :

What?

Quand je rencontre quelqu'un assez vite je vois comment il réagit quand je dis par exemple "je me suis jamais senti aussi bien depuis le procès de Nüremberg". Pour voir if we have anything in common. C'est une cross reference à Woody Allen (Hannah and Her Sisters, la scène à la sortie du jazz club) et Leonard Cohen (Waiting for the miracle: I haven't been this happy since the end of World War II).

il y a 3 minutes, Pelerin Dumont a dit :

ne parlait que de sexe en anglais

 

il y a 4 minutes, Pelerin Dumont a dit :

qui discutaient en latin

Non: en anglais.

Link to comment
Il y a 2 heures, Vilfredo a dit :

que je lisais en gueulant à moitié [...] les livres de Jünger à mes copines dans la cafétéria

La dernière fois que j'ai tenté un truc pareil, j'ai fini au poste.

Link to comment
il y a 32 minutes, Ultimex a dit :

La dernière fois que j'ai tenté un truc pareil, j'ai fini au poste.

Il faut trouver les bonnes copines.

Link to comment
19 minutes ago, Vilfredo said:

Il faut trouver les bonnes copines.

 Comme signalé plus haut, le Tribun de la Plèbe @Mégillepeut également t'assister sur ce point.

Link to comment
Il y a 1 heure, Vilfredo a dit :

Il faut trouver les bonnes copines.

Concernant Jünger, celui qui a écrit Orages d'acier ou un homonyme ? Si c'est l'auteur susnommé il me paraît en effet important de choisir les bonnes amies pour leur faire la lecture, sa prose ne rencontrant, du moins de mon point de vue, pas un grand succès chez le beau sexe.

Link to comment
il y a 16 minutes, Vilfredo a dit :

Oui c’est lui. C’est vrai ça marche peut-être mieux pour draguer les mecs 

C'est pire que Julius Evola? 

 

il y a 8 minutes, F. mas a dit :

ou des mines

Pas compris 

Link to comment

Jünger c'est vrai que c'est très bien mais j'ai toujours préféré Von Salomon et Les Réprouvés, sans doute une conséquence de mon adoration pour la baltique et pour l'œuvre de Jean Mabire se situant à Berlin, si tu vois ce que je veux dire. Le côté singulièrement épique du combat des anti-bolcheviques m'a toujours laissé un peu béat d'admiration, admiration surtout dirigée vers les Corps Francs de la Baltique. :bouquin:

Link to comment
il y a 36 minutes, Vilfredo a dit :

Jean mabire ca devient chaud quand même 

Le Baron Ungern von Sternberg approuve 

 

il y a une heure, Vilfredo a dit :

C’est pire que rien du tout, c’est très bien Jünger

Je ne le remets pas en cause ses qualités, je parlais du degré de misogynie

Link to comment
il y a 57 minutes, Vilfredo a dit :

Jean mabire ca devient chaud quand même 

 

Loin de moi l'idée de défendre Mabire au niveau des idées politiques mais il faut lui reconnaître que son style, que ce soit pour dépeindre l'épopée des Normands ou celle des volontaires de la Division Charlemagne, est tout bonnement incroyable et franchement entraînant, spécialement la façon qu'il a de présenter la lutte comme eschatologique avec des volontaires qui acceptent quand même leur sort.

Link to comment

Mouais si on veut un point de vue strictement littéraire ça se prend quand même vachement au sérieux. En fait ce genre de trucs c’est soit politique et dans ce cas là c’est atroce, soit c’est esthétique et dans ce cas c’est juste que ça m’ennuie de lire l’éloge de la musculature de jeunes allemands pendant des pages 

 

Ce que j’aime dans Jünger n’est pas la branlette viriliste, c’est les aspects authentiquement modernistes de ce qu’il fait avec la narration (dans Orages d’acier comme dans Heliopolis par ex)

Link to comment
il y a 26 minutes, Vilfredo a dit :

Mouais si on veut un point de vue strictement littéraire ça se prend quand même vachement au sérieux. En fait ce genre de trucs c’est soit politique et dans ce cas là c’est atroce, soit c’est esthétique et dans ce cas c’est juste que ça m’ennuie de lire l’éloge de la musculature de jeunes allemands pendant des pages 

 

Ce que j’aime dans Jünger n’est pas la branlette viriliste, c’est les aspects authentiquement modernistes de ce qu’il fait avec la narration (dans Orages d’acier comme dans Heliopolis par ex)

 

Tout à fait d'accord avec toi, ne serait-ce que le fait que Jünger décrive la réalité du front avec tout ce qui va avec contraste vraiment avec la vision se concentrant plus sur les combats qui était dominante dans les premiers récits de guerre. Par contre pour Mabire je trouve que tu le caricatures bien méchamment, par exemple dans Mourir à Berlin (roman traitant des débris de la division Charlemagne défendant Berlin) il parvient vraiment à installer une ambiance avec la crainte permanente des soviétiques ; ennemi sans visage dépeint tantôt comme un mongoloïde tantôt comme un slave rustique ; cette crainte du rouge est d'ailleurs très semblable à l'attente des soldats dans le roman de Buzzati Le désert des Tartares, après c'est sûr que ce n'est pas du niveau d'un Proust ou d'un Flaubert mais c'est tout de même au-dessus d'un Musso et je ne pense pas (du moins pour ses œuvres que j'ai lu) que ce soit un simple torchon viriliste vantant la musculature parfaite de l'aryen idéalisé de Goebbels. Après les goûts et les couleurs ne se discutent pas (si j'étais taquin je citerais Nietzsche : "Et pourtant on ne parle que de ça." :jesors:).

Link to comment

Quand je vois les débats des lycéens (ou lycéens il y a peu de temps) de nos jours, je me dis que le déclin de la jeunesse française c'est un mythe.

De mon temps les lycéens cela s'écharpait sur Nirvana Vs Gun's Roses, pas sur Mabire VS Jünger (on ne connaissait aucun des deux).

 

 

Bienvenu en tout cas :)

 

 

Link to comment
il y a 31 minutes, Marlenus a dit :

Quand je vois les débats des lycéens (ou lycéens il y a peu de temps) de nos jours, je me dis que le déclin de la jeunesse française c'est un mythe.

Je me souviens d'un debat de lycée sur l'écologie contre les jeunesses socialistes, que de souvenirs 😊.

On les avait accusé d'entrée de jeu de detourner les fonds pour l'aide au développement et de s'acoquiner avec les tyrans du tiers monde, qu'au fond notre camp était le véritable camp écologique car on soutenait le nucleaire et le projet astrid, et qu'il ne fallait pas surtout pas arrêter d'utiliser le gaz ou le petrole sinon les états du golfe ne pourraient plus payer zlatan ou les stars de city ! 

Sur la question du logement, c'était un faux problème puisque notre equipe (celle dans laquelle je debattais) vivait dans la rue depuis 10 ans et ce style de vie plus spirituel et ecologique convenait mieux au XXI eme siecle, les HLM polluent, et qui êtes vous pour remettre en cause nos choix de vies, bande de bourgeois matérialistes décadents ! 

Et bien sûr à la fin du débat nous en etions venus aux mains (au sein même de mon equipe). On avait quand même remporté la victoire haut la main.

Link to comment
il y a 56 minutes, Marlenus a dit :

Quand je vois les débats des lycéens (ou lycéens il y a peu de temps) de nos jours, je me dis que le déclin de la jeunesse française c'est un mythe.

De mon temps les lycéens cela s'écharpait sur Nirvana Vs Gun's Roses, pas sur Mabire VS Jünger (on ne connaissait aucun des deux).

 

 

Bienvenu en tout cas :)

 

 

Merci beaucoup tant pour le compliment que pour la bienvenue, mais rassure-toi la majorité de la jeunesse suit toujours avec une délectation infinie les derniers clashs Kaaris VS Booba et rêve d'un monde où chacun doit donner à l'état tout son argent s'il gagne plus que le SMIC, pas pour rien que le grand ami des criminels, Mélenchoum, fait carton plein chez les 18-24 ans. Donc tout va bien le déclin de la jeunesse n'est pas un mythe et nous pourrons bientôt tous nous tenir par la main dans la grande farandole socialo-totalitaire voulue par les (in)soumis. :paris:

Link to comment
11 minutes ago, Daumantas said:

mais rassure-toi la majorité de la jeunesse suit toujours avec une délectation infinie les derniers clashs Kaaris VS Booba

Là pour le coup je préfère mon temps :D

 

 

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...