Jump to content

Bac 2022 le retour !


Recommended Posts

Il était temps de rétablir la vérité :

https://www.liberation.fr/checknews/lepreuve-de-ses-du-bac-2022-etait-elle-fortement-orientee-vers-le-liberalisme-20220513_KEQQRXB5SVFPTBKSVOX7SV73WY/?outputType=amp

Citation

Au-delà des réseaux sociaux, la polémique autour de l’épreuve de spécialité de SES a fait réagir l’Association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), réunissant plus de 2 100 professeurs de lycée.[...]

L’Apses déplorait également que les élèves aient à disposition un sondage commandé par le Medef plutôt qu’un véritable document scientifique sur le sujet. L’association, qui défend «un enseignement pluraliste de l’économie et des autres sciences sociales», réclamait que cette épreuve du baccalauréat soit «repensée afin de laisser plus de place aux débats permettant ainsi aux élèves d’exercer leur esprit critique

Le dogme marxiste c'est l'esprit critique et leurs souhaits de monopoliser l'enseignement c'est le pluralisme 

Citation

De même, sur la question portant sur l’approche en termes de classes sociales, il considère qu’«on peut répondre que des inégalités de genre /patriarcales ou le déclin de la conscience de classe viennent remettre en cause une lecture purement en termes de classes sociales…»

La peste combat le choléra 

On remarquera que leurs sources sont des randoms de twitter (le philosophe et le sociologue mentionnés plus haut dans le fil) et ne comportent bien sûr aucun économiste (qui risquerait d'être à la solde au grand capital outrancier et apatride)

Link to comment
il y a une heure, Mathieu_D a dit :

Il paraît qu'une question sur le progrès technique qui repousse ou pas les limites écologique a fait scandale.

La fameuse question 2, c'est d'ailleurs marrant de voir ces clowns se fairent les chantres du pluralisme et de l'esprit critique qu'ils refusent d'appliquer pour leurs propres dogmes : le changement climatique, l'Etat providence, le principe de précaution, la politique covidiste (masque, vaccin, confinement).

On croirait voir l'Eglise qui acceptait qu'on traite de l'hypothèse heliocentriste de Copernic pourvu qu'on la mette à égalité avec celle geocentrique de Ptolémée, on met sur le même plan leur idéologie mainte fois démentie par les faits et les résutats d'économie qui font partie du programme : la décroissance vaut bien la croissance, les politiques d'aide sociale n'ont pas d'effet pervers (ce qu'on ne voit pas) et le travail ne peut qu'aliener et asservir. 

D'autant plus que certains medias appellent à censurer les voix discordantes au nom du même pluralisme et de la démocratie. 

  • Yea 1
Link to comment

En fait oui selon les critères qu’on mesure ou ce qu’on considère comme légitime ou pas, la décroissance vaut la croissance. Si on place l’égalité des revenus devant l’accroissement des richesses eg. Il n’y a pas plus de neutralité en éco qu’ailleurs. Vous savez qui explique ça très bien? Rothbard

 

Et sinon oui aussi, la tolérance mène à l’intolérance etc grande nouvelle

  • Yea 1
Link to comment
  • 1 month later...
il y a 1 minute, Adrian a dit :

Bac 2022: l’«harmonisation» des notes, symbole de la constante fuite en avant du «monument national»

 

Pourquoi dire harmonisation quand les notes sont systématiquement augmentées

Pourquoi dire "socialement proches" quand il s'agit de voleurs, de violeurs et de tueurs ?

Link to comment

«Revient-il à l’État de décider de ce qui est juste ?» 🙄:icon_ptdr:

 

Edit : On a besoin de définir les mots suivants :

1 «empiriques» : issues de l’expérience.

2 «naturaliste» : celui qui étudie la nature, en particulier les êtres vivants.

Link to comment

Je les trouve intéressant les sujets.

En techno c'est:

 

Sujet 1: La liberté consiste-t-elle à n’obéir à personne?

 

Sujet 2: Est-il juste de défendre ses droits par tous les moyens?

Sujet 3: Expliquer un extrait de texte de l’Encyclopédie de Diderot (1751-1772)

Link to comment
47 minutes ago, Pelerin Dumont said:
«Revient-il à l’État de décider de ce qui est juste ?»

Bah du coup on peut répondre non. Ah pardon j'oubliais qu'on était dans le royaume de la thèse antithèse charentaise où il faut toujours répondre "oui mais non mais oui".

 

Sinon j'ose espérer qu'on se focalise sur une minorité de cancres pour les histoires de vocabulaire parce que ça me ferait vraiment de la peine que la plupart des bacheliers soient infoutus de comprendre "ludique", "empirique" et "naturaliste".

  • Haha 1
Link to comment

Étant nul en philo j'avoue que j'aurais bien pris le sujet sur l'état en général avec le plan de:

 

C'est l'état de décider ce qui est légal.

Mais le légal doit-il être juste et ce qui est juste doit-il être légal?

 

Et j'aurais bien fait intervenir dans cela la religion (qui elle aime dire ce qui est juste) et la laïcité là dedans.

 

Bon je sens que j'aurais été hors sujet mais cela m'aurait au moins intéressé.

Link to comment
il y a 21 minutes, Marlenus a dit :

Étant nul en philo j'avoue que j'aurais bien pris le sujet sur l'état en général avec le plan de:

 

C'est l'état de décider ce qui est légal.

Mais le légal doit-il être juste et ce qui est juste doit-il être légal?

 

Et j'aurais bien fait intervenir dans cela la religion (qui elle aime dire ce qui est juste) et la laïcité là dedans.

 

Bon je sens que j'aurais été hors sujet mais cela m'aurait au moins intéressé.

Pour moi c'est clairement 

1) La justice est un domaine régalien (donc l'Etat a travers le juge dit les décisions de justice) , elle fait oartie des attributs historique de l'Etat (la main de justice, les codes de loi) qui doit organiser la cité et definir des regles de vies communes en vue de l'harmonie des intérêts particuliers (qui doivent donc decouler de la justice; vu comme Suprême Bien cf Platon, Aristote etc).

2) Mais la justice diffère de la loi , le juge peut se tromper, il y a des justices privés (ex : justices seigneuriales vs justice royale, tribunaux de commerce privées), les décisions de justice se contredisant (par ex la cour de cassation qui casse les décisions des tribunaux ordinaires) prouve que l'état ne dit pas la justice (qui ne peut se contredire) . Cela peut être également dangereux d'identifier les décisions de l'Etat à la justice, car s'il existe une justice objective et connaissable comment pourrait-on rationnellement s'y opposer? cf code moral complet d'Hayek, les totalitarismes qui instrumentalisent la cause et le justice pour reprimer toute opinion dissidente 

3) La justice est une affaire de recherche individuelle, on peut l'atteindre par notre conscience morale et notre raison raisonnable (Milton) . L'individu peut s'imposer davantage de contraintes qu'il n'en demande aux autres pour parvenir à son idée de justice : la loi doit être faite pour tous et prendre en compte les besoins et les capacités de chacun et constitue un minimum, negatif (on ne vole pas, on ne tue pas etc), tandis que l'individu connait mieux ses limites propres et peut être plus exigent envers lui même (faire la charité, être honnête etc). Distintion entre morale défensive (ne pas faire le mal) et morale offensive?(faire le bien, que l'on retrouve dans la religion) que l'on retrouve chez Bastiat. Il y a donc tout intérêt à laisser au maximum les individus rechercher et adopter leurs propres règles de justice car on respecte plus facilement les regles que l'a choisi  par soi même, et les incentives/système de récompense fonctionnent bien mieux par la consience morale individuelle (les remords de rompre avec ses valeurs, le regard de nos proches) que par la contrainte étatique (risque de se faire prendre *risque d'être condamné peu dissuasif). 

 

Sinon tu peux aussi glisser une disquette 

3.5) Peut on connaître de ce qui est juste, avant de le décréter? Puis tu embrayes sur une position sceptique qui se conforme à peu près à la coutume parce que l'évolution culturelle et rôle épistémologique de la tradition .

Avec peut être un supplément de théologie : la justice peut seulement être révélée par Dieu ou autre chose de transcendant.

Link to comment

La réponse étant évidemment non, on peut faire un plan thématique:

- les nazi, pol pot, passe sanitaire et autres lois iniques. Légal != juste

- le rôle de la Justice est de dire le droit, pas de dire ce qui est juste, les juges et avocats nous le répètent assez souvent

- la notion de justice est bien plus ancienne que l'Etat ; mais on comprend qu'un Etat divinisé puisse se croire autorisé à définir le juste, alors qu'un Etat à sa place l'écoute

Link to comment
21 hours ago, Lancelot said:

Sinon j'ose espérer qu'on se focalise sur une minorité de cancres pour les histoires de vocabulaire 

 

Non malheureusement. J'ai déjà témoigné ici même des dizaines de fois sur ce problème majeur. Et ce n'est pas une lubie personnelle. Partout, à tous niveaux, dans toutes les disciplines, j'entends et je lis des témoignages qui font les mêmes constats : profs de droit, profs de gestion, profs d'école d'ingé, profs de... fac de lettres (petite anecdote : j'ai un ami qui est prof de philo en fac de lettres qui m'explique que les étudiants choisissent désormais massivement de travailler les pièces de théâtres (et non les romans) car plus faciles et rapides à lire...)

 

Je l'ai déjà rappelé sur le fil de l'école : il faut garder en tête que quasiment un quart des jeunes Français (22%, chiffre de la journée défense et citoyenneté) n'ont pas la capacité de comprendre un texte simple.

 

Et voici le constat fait par une prof de lettre en classe prépa :

 

https://www.lefigaro.fr/vox/societe/bac-2022-en-ignorant-le-sens-du-mot-ludique-certains-lyceens-confirment-la-baisse-dramatique-du-niveau-20220615

 

Quote

Cet épisode est en réalité symptomatique de la réduction accélérée du vocabulaire de nos élèves, et de la baisse dramatique de maîtrise de la langue française chez les jeunes générations, tous niveaux confondus. On aura beau faire assimiler aux élèves des listes entières de vocabulaire, rien ne résoudra réellement le problème de la langue, hormis la lecture régulière. 
(...)
nos élèves ne fréquentent plus les livres, ne savent plus parler correctement, leurs phrases sont totalement destructurées, parfois même à peine françaises, et leur vocabulaire se réduit comme peau de chagrin. Et ce sont ces citoyens à la logique défaillante et aux capacités de compréhension textuelle et langagière plus que limitées qui seront amenés à voter et à décider de la destinée de notre pays…
(...)
Alors que faire, en ce qui concerne plus spécifiquement le baccalauréat? Soit nous prenons acte de cette baisse de niveau et adaptons les sujets et les épreuves en conséquence. Dans ce cas, adieu la dissertation, adieu les termes un tant soit peu exigeants, adieu « ludique » et comparses. Et tant pis pour la préservation de la langue et de sa richesse. Soit, à l'inverse, nous refusons de nous résigner et prenons le problème à bras-le-corps pour redresser le niveau des élèves en langue française. Or l'Éducation nationale continue de s'accrocher à une posture à la fois bâtarde et mensongère: les épreuves et les programmes demeurent exigeants, et la baisse de niveau des élèves, faute d'être résolue, est soigneusement dissimulée par des bataillons de professeurs réquisitionnés pour attribuer aux futurs bacheliers des notes gonflées que l'Éducation nationale gonfle plus encore dans leur dos, a posteriori, si l'indulgence n'a pas été suffisante, en attribuant parfois jusqu'à trois points supplémentaires… Le but, c'est qu'ils soient toujours plus de 90% à obtenir leur bac. Et que la joie demeure.

Que demandera-t-on donc aux correcteurs de l'épreuve d'hier matin? De mettre la moyenne aux copies hors sujet qui auraient donné à «ludique» le sens de «dangereux» mais qui auraient ensuite composé une réflexion pertinente? Probablement. Qu'on n'aille pas s'étonner des démissions et pénuries de recrutement chez les enseignants. Il faut tout de même avoir le cœur bien accroché, certains jours, pour ne pas baisser les bras face à ce mensonge généralisé qui est une insulte à notre métier, face à cette vaste mascarade dont nos élèves sont les premières victimes.

 

  • Yea 2
  • Sad 1
Link to comment
5 minutes ago, Miss Liberty said:

J'ai une collègue, plutôt 50 ans que 20, qui ne savait pas ce que voulait dire "paradigme" hier. On est bien d'accord que ça n'est pas un mot "compliqué" ? Ou je vis dans le monde des bisounours ? 

Là on rentre dans les mots dont cela ne m'étonne pas que des personnes n'en connaissent pas la signification.

 

Même à titre personnel, je ne suis pas sûr que j'aurais été capable de sortir à brûle pourpoint une définition acceptable du mot, même si je le connaissais.

 

Pour moi, c'est un mot que l'on utilise dans les milieux intellectuels, mais qui est totalement absent des autres.

 

Link to comment
7 minutes ago, Pelerin Dumont said:

On l'utilisait au lycée 🤷‍♂️

Oui comme on utilise les intégrales par partie au Lycée.

 

Demande à quelqu'un 30ans après de te faire une intégrale par partie de tête alors qu'il n'en a plus fait depuis le lycée, je parie qu'il va te rendre copie blanche.

 

Maintenant, comme je disais aussi, si le niveau des lycéens français est celui des lycéens de Liborg, je ne vois pas le déclin de la jeunesse dont on parle.

Link to comment
1 hour ago, Marlenus said:

Maintenant, comme je disais aussi, si le niveau des lycéens français est celui des lycéens de Liborg, je ne vois pas le déclin de la jeunesse dont on parle.

 

2618: Selection Bias - explain xkcd

Link to comment
3 hours ago, Miss Liberty said:

J'ai une collègue, plutôt 50 ans que 20, qui ne savait pas ce que voulait dire "paradigme" hier. On est bien d'accord que ça n'est pas un mot "compliqué" ? Ou je vis dans le monde des bisounours ? 

 

Si. Dans la France d'aujourd'hui, il s'agit d'un mot compliqué. 0% de mes étudiants en L3 connaissent le sens de ce mot.

 

Autres exemples

  • J'ai vérifié cette année avec mes étudiants inscrits en bac+1 la compréhension du terme "concomitance" (qui apparaissait dans un exo) à peine 10% des étudiants le comprennent.
  • Même chose avec le terme "contingence" : très peu sont capables de l'expliquer.
  • Dans un DS, j'ai donné cette année un cas qui contenait l'expression courante suivante : "en avoir pour son argent". Environ un étudiant (bac+1) sur 4 ne la connait pas et l'interprète à contresens en croyant que cela signifie ne pas tenir son budget...
  • Sad 2
Link to comment
5 minutes ago, Largo Winch said:

 

Si. Dans la France d'aujourd'hui, il s'agit d'un mot compliqué. 0% de mes étudiants en L3 connaissent le sens de ce mot.

 

Pour moi, cela ne se limite pas aux étudiants, en tout cas sur ce mot.

Concomitance m'a l'air bien plus simple dans le sens où on l'utilise dans plus de domaines (et que la définition est aussi beaucoup plus simple).

 

Link to comment

Il suffit de lire les définitions de chacun de ces mots pour comprendre que l'un recouvre plusieurs sens complexes car faisant appel à des domaines de connaissance différents, tandis que pour l'autre, c'est plié en quelques mots.

 

https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/paradigme/57869

 

https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/ludique/48008

 

Bande d'intellos !

 

 

  • Nay 1
Link to comment
il y a 3 minutes, Carl Barks a dit :

Mince, je m'aperçois que je ne saurais pas définir "contingence", comme ça au débotté. 

Ce qui peut ne pas être ? Le contraire de nécessaire (cf amour contingent/absolument nécessaire de Sartre et Beauvoir) ?

Link to comment
il y a 2 minutes, Pelerin Dumont a dit :

Ce qui peut ne pas être ? Le contraire de nécessaire (cf amour contingent/absolument nécessaire de Sartre et Beauvoir) ?

J'aurais dit une sorte de synonyme de "circonstances" ("au dessus des contingences") mais tu as raison, il y a une notion de superflu ou, plutôt, de ce qui ne doit pas arriver nécessairement. 

Donc, bref, j'aurais été à côté de la plaque sans googler.

Link to comment
9 minutes ago, Bisounours said:

Il suffit de lire les définitions de chacun de ces mots pour comprendre que l'un recouvre plusieurs sens complexes car faisant appel à des domaines de connaissance différents, tandis que pour l'autre, c'est plié en quelques mots.

 

https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/paradigme/57869

 

https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/ludique/48008

 

Bande d'intellos !

 

 

Merci :D

 

Link to comment

Me fait penser à MMX où j'ai galéré sur une énigme, alors que les autres était hyper simpleet quand j'ai cherché la solution sur le net, je me suis dit:

"Bon, je pouvais chercher longtemps la solution, le mot je viens de le découvrir".

 

 

L'énigme:

 

l'histoire est contée, oubliée et narrée encore.
ce qui est couché sur le parchemin ne reste jamais immuable.
une vérité cède toujours la place à une autre,
mais le spectre d'antan ne disparait

 

La solution:

Spoiler

Palimpseste

 

C'est effectivement simple si on connait le mot.

(Et pas la peine de venir me dire que ce mot est hyper simple 😛 ).

 

Merci internet

Link to comment
il y a une heure, Bisounours a dit :


donc: 

 

image.png.5773a9e26592f787490a2d328f02ce97.png
Image


Peut être que c'est la question qui relevait plus de la bande d'intellos que liborg: car un terre à terre aurait tendance à dire que la réponse est écrite dans le titre. Donc voilà la dissert:
"Selon le Larousse, oui. Selon les conneries philo du week end: on s'en fout profondément, car la définition est claire, et je crois au rapport entre les mots et leur usage standard, rapport qui, par contre, aurait fait  une sacré bonne question. synthèse: Donc fous moi la paix si t'as que des questions aussi connes."

  • Yea 1
  • Haha 1
Link to comment
Il y a 3 heures, Pelerin Dumont a dit :

Ce qui peut ne pas être ? Le contraire de nécessaire (cf amour contingent/absolument nécessaire de Sartre et Beauvoir) ?

Notre professeur de philosophie nous avait donné cette définition : ce qui est mais aurait pu ne pas être, à différencier de possible qui est : ce qui aurait pu être sans contradiction.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...