Jump to content

Bac 2022 le retour !


Recommended Posts

il y a 4 minutes, Daumantas a dit :

Notre professeur de philosophie nous avait donné cette définition : ce qui est mais aurait pu ne pas être, à différencier de possible qui est : ce qui aurait pu être sans contradiction.

Et à différencier aussi de nécessaire, ce qui n'aurait pas pu ne pas être. 

Link to comment
il y a 39 minutes, Rincevent a dit :

Et à différencier aussi de nécessaire, ce qui n'aurait pas pu ne pas être. 

En effet, il nous a donné les quatre définitions (nécessaire, contingent, possible, impossible) lors d'une leçon où nous avons étudié quelques repères du programme (en gros des mots-clés dont il faut connaître la définition).

Link to comment

Autrefois, la technique pour donner le bac à tout le monde consistait à faire pression sur les correcteurs en réunions d'harmonisation pour qu'ils montent leurs notes.

Désormais, un formidable gain de temps grâce à "Santorin", l'application de correction en ligne : la hausse des notes est faite directement par le ministère via le logiciel sans besoin d'en informer les correcteurs ! :icon_ptdr:

 

https://etudiant.lefigaro.fr/article/bac-2022-les-accusations-de-bidouillage-des-notes-s-invitent-au-programme_ba96541c-ee16-11ec-8e5d-d344422990d8/

 

Quote

Bac 2022: les accusations de «bidouillage» des notes se multiplient

 

De nombreux professeurs se sont plaints d’une réévaluation des copies qu’ils avaient corrigées dans le cadre des épreuves de spécialité du bac, qui se sont tenues les 11, 12 et 13 mai derniers, sans avoir été consultés. Ils pointent du doigt le logiciel de numérisation des copies Santorin, via lequel le ministère de l’Éducation nationale peut modifier les notes de certaines copies sans passer par les correcteurs. (...)

 

Ces témoignages ont été relayés par des associations d’enseignants, à l’image de l’Association des professeurs de philosophie de l’enseignement public (Appep). «Des correcteurs ont constaté que les moyennes de leur lot avaient été modifiées à la louche, sans qu’ils en soient avisés ni qu’ils sachent par qui, dans le cadre de réunions d’harmonisation restreintes et opaques», a-t-elle commenté dans un communiqué. Elle voit dans l’usage du logiciel Santorin un manque de confiance et de considération envers les professeurs, «une mise en cause inédite et inadmissible du travail d’harmonisation que les correcteurs accomplissent de façon collégiale».

 

Les syndicats de l’enseignement ont immédiatement embrayé. «Le Snes-FSU dénonce ce bricolage indigne et exige la transparence sur ce qui s’apparente à des opérations d’harmonisation en masse», a réagi le premier syndicat des professeurs de lycée. Il ne mâche pas ses mots, qualifiant Santorin d’«outil de surveillance permanente des correcteurs, Big Brother de l’Éducation nationale du XXIe siècle». 

 

  • Yea 1
  • Sad 1
Link to comment
On 6/15/2022 at 12:40 PM, Marlenus said:

Étant nul en philo j'avoue que j'aurais bien pris le sujet sur l'état en général avec le plan de:

 

C'est l'état de décider ce qui est légal.

Mais le légal doit-il être juste et ce qui est juste doit-il être légal?

 

Et j'aurais bien fait intervenir dans cela la religion (qui elle aime dire ce qui est juste) et la laïcité là dedans.

 

Bon je sens que j'aurais été hors sujet mais cela m'aurait au moins intéressé.

 

Ca me rappelle au bac blanc de philo j'avais fait un hors-sujet mais le prof a trouvé que c'était tellement bien argumenté qu'il m'a mis un 15/20!   😆

Link to comment

Sylvie germain s'en prend la tronche sur Twitter à cause de son texte trop difficile à comprendre:

 

 

«Ils étaient hommes des forêts. Et les forêts les avaient faits à leur image. À leur puissance, leur solitude, leur dureté. Dureté puisée dans celle de leur sol commun, ce socle de granit d’un rose tendre vieux de millions de siècles, bruissant de sources, troué d’étangs, partout saillant d’entre les herbes, les fougères et les ronces. Un même chant les habitait, hommes et arbres. Un chant depuis toujours confronté au silence, à la roche. Un chant sans mélodie. Un chant brutal, heurté comme les saisons, - des étés écrasants de chaleur, de longs hivers pétrifiés sous la neige. Un chant fait de cris, de clameurs, de résonances et de stridences. Un chant qui scandait autant leurs joies que leurs colères.

Car tout en eux prenait des accents de colère, même l’amour. Ils avaient été élevés davantage parmi les arbres que parmi les hommes, ils s’étaient nourris depuis l’enfance des fruits, des végétaux et des baies sauvages qui poussent dans les sous-bois et de la chair des bêtes qui gîtent dans les forêts ; ils connaissaient tous les chemins que dessinent au ciel les étoiles et tous les sentiers qui sinuent entre les arbres, les ronciers et les taillis et dans l’ombre desquels se glissent les renards, les chats sauvages et les chevreuils, et les venelles que frayent les sangliers. Des venelles tracées à ras de terre entre les herbes et les épines en parallèle à la Voie lactée, comme en miroir. Comme en écho aussi à la route qui conduisait les pèlerins de Vézelay vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Ils connaissaient tous les passages séculaires creusés par les bêtes, les hommes et les étoiles.

La maison où ils étaient nés s’était montrée très vite bien trop étroite pour pouvoir les abriter tous, et trop pauvre surtout pour pouvoir les nourrir. Ils étaient les fils d’Ephraïm Mauperthuis et de Reinette-la-Grasse».

 

 

 

 

https://www.nouvelobs.com/bibliobs/20220617.OBS59815/sylvie-germain-l-ecrivaine-devenue-la-bete-noire-des-candidats-au-bac-de-francais.html

 

Un choix qui a dérouté les candidats. Beaucoup ont jugé très difficile, voire incompréhensible, le texte à disséquer en commentaire composé et ont déversé leur dépit et leur frustration sur les réseaux sociaux,

 

 

 

 

 

Link to comment

Un beau texte qui respire la beauté sauvage et l’expansivité revêche de la Nature. Le seul vrai problème c’est que le granite est une roche métamorphique donc forcément trop jeune pour accuser des “millions de siècles” mais bon, licence poétique et hyperbole...

  • Haha 5
Link to comment
Il y a 2 heures, Jesrad a dit :

Un beau texte qui respire la beauté sauvage et l’expansivité revêche de la Nature. Le seul vrai problème c’est que le granite est une roche métamorphique donc forcément trop jeune pour accuser des “millions de siècles” mais bon, licence poétique et hyperbole...

 

Ce n'est pas une épreuve de géologie mais... outch !

Voici un extrait de la légende de la carte géologie de la France au 1/1 000 000, qui présente l'âge des plutons granitiques en millions d'années. Le véritable problème, c'est ce granite sans E !!

 

Révélation

datations-massif-central-fig02.jpg


Sinon l'extrait me fait penser à la description d'une tribu barbare d'héroic fantasy... ça forcément parlé aux nerds ! 😁

  • Yea 2
Link to comment
20 minutes ago, Philiber Té said:

c'est ce granite sans E !!

 

TIL granit =/= granite

 

Je croyais qu'on pouvait toujours écrire granit pour parler de la roche, comme dans cet extrait (qui ferait un bon "qui a dit ?"):

 

Quote

Le fleuve roulait dans sa force. À travers mille pays de pierres, d’herbes et d’arbres, il avait bu les sources, englouti les ruisseaux, dévoré les rivières. Les glaciers s’accumulaient pour lui dans les plis chagrins de la montagne, les sources filtraient aux cavernes, les torrents pourchassaient les granits, les grès ou les calcaires, les nuages dégorgeaient leurs éponges immenses et légères, les nappes se hâtaient sur leurs lits d’argile. Frais, écumeux et vite, lorsqu’il était dompté par les rives, il s’élargissait en lacs sur les terres plates ou distillait des marécages; il fourchait autour des îles ; il rugissait en cataractes et sanglotait en rapides. Plein de vie, il fécondait la vie intarissable.

 

Link to comment
il y a 10 minutes, Marlenus a dit :

Moui.

Cela m'a l'air d'être dans le débat autant/au temps pour moi. 

 

 

L'académie française autorise les 2:

https://www.dictionnaire-academie.fr/article/A9G1235

 

Le granite est généralement un granit mais tous les granits ne sont pas des granites !

D'ailleurs, l'académie française donne la définition scientifique du granite...

 

Link to comment

Bon, j'avoue qu'il y a un mot que je ne connaissais pas dans ce texte qui en plus, si j'en crois les définitions que je trouve sur le net, est en l'occurrence une "licence poétique".

 

Et, l'énoncé en donnait une définition, pas du tout raccord avec la définition de l'académie française (et de toutes les autres définitions que j'ai trouvé) mais raccord avec le sens que lui a donné l'auteur.

 

 

 

Link to comment
il y a une heure, Lancelot a dit :

Le texte est assez ampoulé, mais difficile à comprendre ?

Ça suppose d'avoir plus de dix secondes de concentration, en effet. 

  • Haha 1
Link to comment

«Ils ont une haine de la langue, de l’effort de réflexion»: Sylvie Germain répond aux lycéens qui la harcèlent

 

Citation

Je ne suis qu’un prétexte, je ne me sens pas concernée personnellement. Je suis plutôt inquiète du symptôme que cela révèle. C’est grave que des élèves qui arrivent vers la fin de leur scolarité puissent montrer autant d’immaturité, et de haine de la langue, de l’effort de réflexion autant que d’imagination, et également si peu de curiosité, d’ouverture d’esprit. Le passage à analyser n’était pas délirant, le vocabulaire était accessible, mais certains se contentent d’un vocabulaire si réduit, riche seulement en insultes et en invectives, que tout écrit un peu élaboré leur est un défi, un outrage.

 

Les plus «vénères» se sont donc défoulés (propos grossiers, goguenards, agrémentés parfois d’intimidations..., et montages photos et vidéos visant à me ridiculiser). Je n’éprouve même pas de colère, seulement de la désolation devant tant d’aveuglement et d’absence de remise en cause (s’ils ratent leur épreuve de français ce sera à cause de mon texte «de m... qui va niqué leur bac» (sic), pas du tout à cause de leur manque de travail et de réflexion), devant aussi leur rejet hargneux de la culture qui leur est dispensée au lycée. Ils veulent des diplômes sans aucun effort, se clament victimes pour un oui pour un non et désignent comme persécuteurs ceux-là mêmes qu’ils injurient et menacent. Quels adultes vont-ils devenir?... J’espère que cette flambée de rage, où comme toujours le mimétisme et le goût de la surenchère électrisent la meute, va retomber aussi vite qu’elle a éclaté. Tout cela est aussi absurde qu’affligeant.

 

  • Yea 3
Link to comment
Le 29/06/2022 à 17:01, Mathieu_D a dit :

Exercice de math début CP à la maison :

Bon mademoiselle D, imagine un Salamèche avec 70 PV, tu l'attaques avec Pikachu à coup de Queue de fer qui inflige 30 dégâts.

Il faut combien d'attaques pour mettre Salamèche KO ?

Sujet brevet de maths 2022 :

https://etudiant.lefigaro.fr/article/brevet-2022-decouvrez-le-sujet-de-maths_0137a152-f617-11ec-a311-08ed0407f6e0/

Citation

• Exercice 3 (20 points)

Une collectionneuse compte ses cartes Pokémon afin de les revendre.Elle possède 252 cartes de type «feu» et 156 cartes de type «terre».

1. a. Parmi les trois propositions suivantes, laquelle correspond à la décomposition en produit de facteurs premiers du nombre 252:

 

XVM8b7d57d6-f87d-11ec-a311-08ed0407f6e0-

 

b. Donner la décomposition en produit de facteurs premiers du nombre 156.

2. Elle veut réaliser des paquets identiques, c’est à dire contenant chacun le même nombre de cartes «terre» et le même nombre de cartes «feu» en utilisant toutes ses cartes.

a. Peut-elle faire 36 paquets?
b. Quel est le nombre maximum de paquets qu’elle peut réaliser?
c. Combien de cartes de chaque type contient alors chaque paquet?

3. Elle choisit une carte au hasard parmi toutes ses cartes. On suppose les cartes indiscernables au toucher.

Calculer la probabilité que ce soit une carte de type «terre»

 

Link to comment
13 minutes ago, Rincevent said:

... souligne le mot "patate" et discutes-en avec ton voisin.

Le problème du sujet c'est qu'il existe des pokémons de type "sol", et non pas "terre".

Sinon ça ne semble pas si mauvais comme sujet pour des 3ème.

  • Yea 2
Link to comment

Alors j'avoue que ça fait 1/2h que je suis resté bloqué sur la question 2.b. On attend que le gamin dise quoi ? Je fais 156 paquets de 2 cartes et ça marche, lol ? Et par raisonnement par l'absurde (inconnu en 3ème), si je faisais plus de 156 paquets, j'aurai des paquets avec 0 cartes schmilibiilick ? Voire je fais 252 paquets de 1 carte feu. Et ça marche aussi.

 

Il est sensé mobiliser quelles connaissances mathématiques de son programme dans cet exercice ? (à part les tables de multiplications et la décomposition en facteur premier)

Vraiment, je ne capte pas ce qu'on essaie de faire.

 

Ah, et je ne comprends pas non plus le délire qu'ont les inspections depuis quelques années de rajouter des "probabilités" partout. On leur a sûrement dit que c'était vachement important pour les mathématiques appliquées du monde réel. Mais l'intérêt pédagogique me dépasse. Pour les gamins qui "voient", ça revient à des questions triviales et ils n'apprennent rien ; et pour ceux qui ne "voient" pas, j'ai l'impression que ça arrive bien trop tôt dans le développement de l'abstraction pour que ça aie une quelconque utilité.

Link to comment

Niveau maths pour des collégiens il me semble que ça ne se fout pas trop de leur gueule, oui. Du coup j'ai regardé le reste des exos et à froid c'était stimulant. J'aurais quand même eu aux alentours de 20 (moins des problèmes de formatage spécifique des réponses) en me laissant disons une petite heure.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...