Jump to content

La France des pénuries


Recommended Posts

Je parlais de burn-out pour les employés qui restent et continuent à faire tout le boulot mais cette fois explicitement, sans les autres pour les embrouiller ou faire tampon.

Link to comment

Je pense qu'effectivement il y a un effet pervers avec le télétravail qui démotive au delà des gens qui ne faisaient rien avant.

 

C'est que tu n'as plus l'opprobre sociale de tes collègues quand tu ne fous rien et sur qui retombe le travail.

Quand tu es 5 à faire le job, 1 qui bosse pas ce sont les 4 autres qui doivent faire son travail.
Et certains tenté par la glandouille, ne le faisait pas entrainé par l'équipe.

 

Là tu perds la motivation du groupe pour bosser.

 

 

Sinon, visiblement La défense déprime:

 

https://www.lemonde.fr/m-perso/article/2022/06/11/qui-veut-encore-travailler-a-la-defense_6129788_4497916.html

  • Yea 1
  • Post de référence 1
Link to comment
Il y a 2 heures, Jesrad a dit :

La croissance a disparu,

La croissance, au sens traditionnel, a bien fondu dans le monde occidental, entièrement bouffée par le trou noir socialiste.

Pour autant, la croissance (au sens générique de progrès humain) n'a certainement pas disparu pour autant, mais on est sans doute (actuellement) plus sur un phénomène qualitatif (ie qui profite à une minorité), que sur un phénomène quantitatif capable de profiter à des milliards de gens.

Link to comment

Moi j’ai ressenti une grande hausse de ma productivité et de celle des autres en télétravail. C’est un avis partagé par beaucoup de monde au Canada mais l’avis général c’est que le mode hybride est l’idéal: il combine la productivité chez soi quand on n’a pas d’enfant sur les bras et la socialisation au bureau.

 

Les avis sur l’effet du  télétravail sont d’ailleurs très différents en Amérique du nord par rapport à l’ Europe, puisqu’il y était plus répandu et accepté avant la covid déjà.

 

Je suis toujours surpris quand je lis encore aujourd’hui des français dire que les gens en télétravail n’en foutent pas une. J’ai l’impression qu’il y a un décalage culturel et générationnel énorme.

Pour moi ce sont des gens averses au télétravail dès le départ et qui pensent que venir sur place faire figuration pendant des heures et discuter avec ses collègues c’est être productif…

Et d’ailleurs, il est très intéressant de voir dans mon organisation que la baisse de productivité a justement touché nos ouvriers qui eux ont dû continuer à se rendre à l’usine pendant la pandémie. Des indicateurs démontrent une baisse de la productivité de certaines personnes ou services sur place. A quoi cela est dû? Baisses de motivation quand ton salaire ne suit pas dans un contexte de plein-emploi ici et bien ça joue.

 

Par contre je plussoie à ce qui a été dit plus haut , il y a une baisse de motivation générale qui peut être liée à la réouverture de l’économie. Les gens enfermés chez eux rêvent peut-être de vacances, de partir loin, de profiter en quelques sortes. Il y a ceux qui ont conclu que leur vie d’avant était de la chiotte, ou ceux qui voient ce qui s’en vient avec l’inflation etc… 

Au-delà de ça et plus fondamentalement, les politiques ont scrappé l’organisation générale de la société, et beaucoup d’organisations se croient encore en pandémie et tournent à moitié, c’est le cas dans la fonction publique surtout. Le fait aussi d’avoir des pénuries à droite à gauche décourage aussi les gens plus qu’on ne le croit.

 

 

  • Yea 4
Link to comment

Dans ma boîte de services (1000 employés répartis sur 3 continents), il n’y avait pas de home office avant le Covid mais un nouveau patron qui a imprimé un rythme beaucoup plus soutenu.

 

Pendant le Covid, le home office imposé a eu impact positif sur la productivité. On a travaillé bien plus qu’avant et collaboré d’autant plus qu’on était joignable hors des heures de bureau et pendant les vacances.

Le résultat c’est une organisation épuisée, beaucoup de gens en burn out ou presque, fort taux d’attrition. En réponse à l’épuisement on reçoit des webinaires de développement personnel en résilience. 


Les résultats se sont améliorés et l’entreprise a été racheté par des français. On verra ce que ça donne.

  • Yea 2
Link to comment
2 hours ago, Tremendo said:

Moi j’ai ressenti une grande hausse de ma productivité et de celle des autres en télétravail. C’est un avis partagé par beaucoup de monde au Canada mais l’avis général c’est que le mode hybride est l’idéal: il combine la productivité chez soi quand on n’a pas d’enfant sur les bras et la socialisation au bureau.

 

Les avis sur l’effet du  télétravail sont d’ailleurs très différents en Amérique du nord par rapport à l’ Europe, puisqu’il y était plus répandu et accepté avant la covid déjà.

 

Je suis toujours surpris quand je lis encore aujourd’hui des français dire que les gens en télétravail n’en foutent pas une. J’ai l’impression qu’il y a un décalage culturel et générationnel énorme.

Pour moi ce sont des gens averses au télétravail dès le départ et qui pensent que venir sur place faire figuration pendant des heures et discuter avec ses collègues c’est être productif…

Et d’ailleurs, il est très intéressant de voir dans mon organisation que la baisse de productivité a justement touché nos ouvriers qui eux ont dû continuer à se rendre à l’usine pendant la pandémie. Des indicateurs démontrent une baisse de la productivité de certaines personnes ou services sur place. A quoi cela est dû? Baisses de motivation quand ton salaire ne suit pas dans un contexte de plein-emploi ici et bien ça joue.

 

Par contre je plussoie à ce qui a été dit plus haut , il y a une baisse de motivation générale qui peut être liée à la réouverture de l’économie. Les gens enfermés chez eux rêvent peut-être de vacances, de partir loin, de profiter en quelques sortes. Il y a ceux qui ont conclu que leur vie d’avant était de la chiotte, ou ceux qui voient ce qui s’en vient avec l’inflation etc… 

Au-delà de ça et plus fondamentalement, les politiques ont scrappé l’organisation générale de la société, et beaucoup d’organisations se croient encore en pandémie et tournent à moitié, c’est le cas dans la fonction publique surtout. Le fait aussi d’avoir des pénuries à droite à gauche décourage aussi les gens plus qu’on ne le croit.

 

 

Faut pas oublier qu'en France, une culture importante c'est qu'une fois en CDI (ou mieux fonctionnaire), tu es très protégé.

Cela aide dans l'attitude aller vers la glandouille.

 

Tandis que dans une optique où tu peux être virer du jour au lendemain, tu as moins cette incitation.

  • Yea 1
Link to comment

Je n'ai rien ressenti de spécialement plus difficile dans le contexte post-covid chez mes deux derniers employeurs. (Dans la data)

 

Le télétravail même hybride remote a démultiplié les opportunités.

 

Les gens se remettent à consommer et la crise est effacée. (Visible depuis le secteur du crédit conso et du retail.)

Faut voir ce que l'inflation va apporter dans son sillage maintenant.

Link to comment
44 minutes ago, Marlenus said:

Faut pas oublier qu'en France, une culture importante c'est qu'une fois en CDI (ou mieux fonctionnaire), tu es très protégé.

Cela aide dans l'attitude aller vers la glandouille.

 

Tandis que dans une optique où tu peux être virer du jour au lendemain, tu as moins cette incitation.

Dans une structure entièrement basée sur le présentiel et l'augmentation à l'ancienneté, autant en tant que fonctionnaire non cadre avant tu faisais semblant de bosser avec la pression sociale, autant en télétravail si ne rien faire de ta journée ne change pas le cours de ta carrière, à quoi bon bosser. La semaine de 3 jours avant l'heure, en quelque sorte, dans la fonction publique.

30 minutes ago, Mathieu_D said:

Je n'ai rien ressenti de spécialement plus difficile dans le contexte post-covid chez mes deux derniers employeurs. (Dans la data)

 

Je me demande si on n'est pas en train de vivre en ce moment une immense cassure entre les métiers de la tech (et autres boulots à haute valeur ajoutée) d'un côté, et le reste de la population de l'autre. De manière bien plus pregnante que ces 10 dernières années qui ont pourtant vu le salaire moyen d'un développeur pas trop con augmenter significativement.

 

C'est assez frappant quand on a des groupes d'amis venant d'horizons différents. Autour de moi, les gens dans la tech-pas-trop-naze (cad pas chair à canon d'une grosse esn) ont tous presque doublé leur salaire en 3 ans, les autres en sont à essayer de ne pas sombrer.

 

Les rares personnes en dehors de la tech qui ont tiré leur épingle du jeu sont ceux qui sont au bon endroit dans la chaîne des métiers du BTP (cad assez proches du client).

  • Yea 5
Link to comment

Mediapart fait un article disant que l'une des raisons dont on ne parle pas pour expliquer la pénurie de saisonniers c'est la réforme de l'assurance chômage.

 

 

Ce qui devait être la solution miracle, la réforme de l’assurance-chômage, fait finalement partie du problème. « C’est même l’une des raisons principales de la pénurie ! », fulmine Alex Nicola, président de la Fédération française des employeurs du tourisme et des vacances (FFTV), une organisation patronale représentant des structures de l’économie sociale et solidaire.

[...]

Alex Nicola, de la FFTV, s’agace devant « l’aberration » des nouvelles règles et insiste : « Par sa nature même, l’activité saisonnière ne couvre pas l’ensemble des jours du calendrier. » Il réclame la création d’un « statut particulier » pour les saisonniers, à l’image des intermittents du spectacle. « Les allocations-chômage sont indispensables entre deux emplois. Il va falloir le comprendre, si on veut que la France reste la première destination touristique mondiale ! »

Le représentant patronal a agité le chiffon rouge dès la fin d’année 2021. Dans un communiqué, la FFTV alertait sans ambages : « Remettre en question le fonctionnement de l’activité saisonnière, c’est envoyer le secteur à sa perte. »

[...]

« Nous nous sommes habitués à un système qui n’était plus juste, où il suffisait d’aller travailler quatre mois dans les stations de sports d’hiver pour avoir le chômage tout le reste de l’année », avait déclaré, début décembre 2021, le président sur France Bleu.

Une affirmation un brin spectaculaire... et totalement erronée. Sous l’ancienne convention d’assurance-chômage, travailler quatre mois n’a jamais permis d’ouvrir huit mois de droits au chômage. Un jour travaillé équivalait à un jour indemnisé. Pas un de plus et certainement pas le double. À moins de bénéficier de droits plus anciens, acquis avant la saison grâce au travail.

 

https://www.mediapart.fr/journal/economie/100622/penurie-de-saisonniers-la-reforme-de-l-assurance-chomage-accroit-le-probleme

  • Yea 1
  • Contrepoints 1
Link to comment
3 minutes ago, Marlenus said:

Sous l’ancienne convention d’assurance-chômage, travailler quatre mois n’a jamais permis d’ouvrir huit mois de droits au chômage. Un jour travaillé équivalait à un jour indemnisé. Pas un de plus et certainement pas le double.

Toujours un jour de trop.

  • Yea 3
  • Huh ? 1
Link to comment
3 minutes ago, cedric.org said:

Toujours un jour de trop.

Moui.

Payer des cotisations chômage pour ne pas être indemnisé quand tu y es, bof.

 

On peut discuter sur le fait que c'était trop généreux.

Mais dire que les saisonniers devraient être privé de chômage, me semble un poil trop radical (surtout que comme je l'ai dit, ils payent des cotisations chômage).

 

 

Alors, oui dans un système libéral, ils n'auraient pas de cotisations chômage, comme tout le monde et chacun pourrait aller s'assurer chez qui il veut, mais en attendant, je vois mal comment défendre le fait de pouvoir prétendre au chômage pour les saisonniers, les CDD, etc.

 

  • Yea 2
Link to comment
2 minutes ago, Marlenus said:

Moui.

Payer des cotisations chômage pour ne pas être indemnisé quand tu y es, bof.

Je n'ai pas à payer pour des gens qui par nature bossent la moitié de l'année au mieux.

 

2 minutes ago, Marlenus said:

On peut discuter sur le fait que c'était trop généreux.

Mais dire que les saisonniers devraient être privé de chômage, me semble un poil trop radical (surtout que comme je l'ai dit, ils payent des cotisations chômage).

Si, on peut. Ce n'est plus une mutualisation du risque de ne plus avoir de travail un jour de manière ponctuelle, c'est un fait acquis. C'est tout à fait différent.

 

Ca me rappelle tous ces gens qui me disent "mais tu as cotisé pour ton chômage, tu as le DROIT de te prendre 3 mois de vacances entre tes deux boulots !". Non.

 

  • Yea 4
Link to comment
Just now, cedric.org said:

 

Si, on peut. Ce n'est plus une mutualisation du risque de ne plus avoir de travail un jour de manière ponctuelle, c'est un fait acquis. C'est tout à fait différent.

 

Et donc la solution c'est quoi?

Limiter l'assurance chômage aux seuls CDI (sachant que pour les CDD on sait aussi qu'ils vont se retrouver au chômage de manière quasi certaines et que certains s'en accommodent bien)?

 

 

 

 

Link to comment
8 minutes ago, Marlenus said:

Et donc la solution c'est quoi?

Je suis désolé, mais c'est un peu le monde à l'envers. On est sur libéraux.org ici. Ce n'est pas à moi de justifier le fait de ne pas payer des gens pour qu'ils puissent faire un boulot non rentable.

 

Edit : j'imagine une assurance auto que je veux souscrire, pour laquelle je dirais que je vais avoir de manière certaine un accident grave chaque année, juste pour le fun.

Si on veut un mécanisme de solidarité et/ou faire payer par les stations le salaire complet nécessaire à ce que les saisonniers puissent être autonome, tant mieux. Peut-être commencerait-on à payer le vrai prix pour partir au ski plutot que de faire subventionner ce sport de riches par tout le monde (j'écris ça tout en adorant la glisse...).

  • Yea 2
Link to comment
4 minutes ago, cedric.org said:

Je suis désolé, mais c'est un peu le monde à l'envers. On est sur libéraux.org ici. Ce n'est pas à moi de justifier le fait de ne pas payer des gens pour qu'ils puissent faire un boulot non rentable.

Ben c'est bien parce que l'on est sur liberaux.org que je demandais une solution, libérale justement, à ce problème.

 

Parce que là, la solution que tu sembles prôner c'est d'admettre que le job de saisonnier n'est pas rentable (et devrait même l'être encore moins), au moins pour des français.

Ce qui rend logique le fait que l'on soit en grosse pénurie.

Donc solution, par exemple, admettre que c'est un boulot pour des immigrés qui repartiraient au pays une fois la saison finie.

 

(et de façon général les personnes qui bossent en CDD).

 

Pourquoi pas.

Link to comment
21 minutes ago, cedric.org said:

Je n'ai pas à payer pour des gens qui par nature bossent la moitié de l'année au mieux.

Il n'y a pas déjà un fil sur l'école ?

 

Le Plus beau métier du monde: Amazon.fr: Gérard Depardieu, Michèle Laroque,  Ticky Holgado, Souad Amidou, Guy Marchand, Daniel Prévost, Philippe  Khorsand, Roschdy Zem, Gérard Lauzier, Gérard Depardieu, Michèle Laroque:  DVD et Blu-ray

  • Haha 1
Link to comment
5 minutes ago, Marlenus said:

Ben c'est bien parce que l'on est sur liberaux.org que je demandais une solution, libérale justement, à ce problème.

Une assurance privée pourrait couvrir la saison de ski suivante. Certainement pas l'entre deux qui n'est pas un risque mais une certitude. A la limite on pourrait voir apparaître des mini-fond de pension pour les gens qui se savent pas annualiser un budget.

 

Mais plus basiquement, le choix est :

- pratique d'une autre activité. Par chez mes parents la combinaison pisteur/charpentier-couvreur est assez populaire

- on accepte qu'en travaillant à mi-temps on ait un demi salaire

 

  • Yea 4
Link to comment
13 minutes ago, Marlenus said:

(et de façon général les personnes qui bossent en CDD).

Quel rapport entre le CDD, l'assurance chômage, et l'immigration?

Link to comment
4 minutes ago, Jensen said:

Une assurance privée pourrait couvrir la saison de ski suivante. Certainement pas l'entre deux qui n'est pas un risque mais une certitude. A la limite on pourrait voir apparaître des mini-fond de pension pour les gens qui se savent pas annualiser un budget.

 

Mais plus basiquement, le choix est :

- pratique d'une autre activité. Par chez mes parents la combinaison pisteur/charpentier-couvreur est assez populaire

- on accepte qu'en travaillant à mi-temps on ait un demi salaire

 

 

Totalement d'accord, tu oublies deux autres options:

- pendant la haute saison, on taffe beaucoup, de façon à gagner deux salaires ou plus et mettre de coté assez de cash pour toute l'année

- on alterne une activité saisonnière hivernale (au ski) et estivale ( à la plage). C'est courant entre les stations des Alpes du Sud et les villes de plage en Provence

  • Yea 1
Link to comment
12 minutes ago, Jensen said:

Quel rapport entre le CDD, l'assurance chômage, et l'immigration?

Le rapport c'est que @Marlenus ou dans un autre fil @Largo Winch restent sur l'idée qu'il faudrait une immigration de travail pour faire les jobs pour lesquels on ne trouve pas assez de candidats français AUX CONDITIONS PROPOSEES .

 

Le système d'assurance chômage finançant les saisonniers est pourtant assez proche dans l'esprit  de l'impôt négatif de Milton Friedmann, ou de la Prime pour l'emploi : une solution administrative pour corriger les effets pervers de l'étatisme.

Link to comment
il y a 58 minutes, Marlenus a dit :

Moui.

Payer des cotisations chômage pour ne pas être indemnisé quand tu y es, bof.

 

On peut discuter sur le fait que c'était trop généreux.

Mais dire que les saisonniers devraient être privé de chômage, me semble un poil trop radical (surtout que comme je l'ai dit, ils payent des cotisations chômage).

 

Pas d'accord. L'assurance chômage, par définition couvre un risque, celui de perdre son emploi. Il n'y a aucun risque dans un travail saisonnier de perdre son emploi puisque c'est une certitude. Ou plutôt le risque est de 100% et par conséquent le calcul d'une cotisation est impossible (ou celle-ci devient infinie).

CDD ou saisonniers ne devrait pas pouvoir bénéficier d'une assurance chômage, cela n'a aucun sens. Bien entendu, les salariés en question ne devraient pas non plus cotiser.

 

EDIT: doublé par @Jensen

  • Yea 1
Link to comment
27 minutes ago, Jensen said:

Quel rapport entre le CDD, l'assurance chômage, et l'immigration?

Ben si les saisonniers ne peuvent bénéficier de l'assurance chômage car ils ont un risque de 100% de perdre leur job, les CDD non plus vu que le risque est aussi de 100% qu'ils perdent leur job.

 

Ensuite, à partir du moment où on est d'accord que sans l'assurance chômage, ces jobs ne sont pas attractifs pour les natifs, la solution est de faciliter l'immigration pour qui les conditions pour ces jobs seraient intéressante.

 

 

 

 

 

Link to comment
1 minute ago, Marlenus said:

Ensuite, à partir du moment où on est d'accord que sans l'assurance chômage, ces jobs ne sont pas attractifs pour les natifs, la solution est de faciliter l'immigration pour qui les conditions pour ces jobs seraient intéressante.

Tout en continuant à payer les aides sociales des chômeurs français, ou en leur offrant des jobs de fonctionnaires territoriaux en télétravail et/ou dans des bureaux climatisés.

 

Mélenchon liberhallal ?

 

Ton système fonctionne aux émirats arabes unis, mais me paraît peu transposable en France.

  • Yea 1
Link to comment
Just now, Lameador said:

Tout en continuant à payer les aides sociales des chômeurs français.

 

LFI libéral ?

Oui mais vu que tu ne payes les aides sociales chômage qu'à ceux qui sont au chômage suite à un CDI tu baisses drastiquement le nombre de bénéficiaires surtout si tu ne peux remonter tes droits avec un job en CDD ou en intérim.

 

Link to comment
Just now, Marlenus said:

Oui mais vu que tu ne payes les aides sociales chômage qu'à ceux qui sont au chômage suite à un CDI tu baisses drastiquement le nombre de bénéficiaires surtout si tu ne peux remonter tes droits avec un job en CDD ou en intérim.

 

 

Les autres sont exécutés ou vont dans un laogaï ?

Link to comment
Just now, Lameador said:

 

Les autres disparaissent ou vont dans un laogaï ?

Quels autres?

Si tu parles des RSAstes, ben oui, mais c'est déjà le cas.

En libéralie, ils auront au mieux un revenu de base, sinon rien.

Link to comment
3 minutes ago, Marlenus said:

Quels autres?

Si tu parles des RSAstes, ben oui, mais c'est déjà le cas.

En libéralie, ils auront au mieux un revenu de base, sinon rien.

 

Non. Il y a des gens qui sont aujourd'hui en CDD+chomage entre les contrats. Si tu supprimes ce statut, il vont passer en mode chômage+minimas sociaux (pendant que tu feras venir des immigrés saisonniers pour actionner les tire-fesses et faire le service dans les restaurants). Dans tous les cas il vont continuer à exister, à consommer et être à charge des productifs (fusse leur famille) et de la société.,

  • Yea 1
Link to comment
il y a 58 minutes, Marlenus a dit :

Ben c'est bien parce que l'on est sur liberaux.org que je demandais une solution, libérale justement, à ce problème.

 

Parce que là, la solution que tu sembles prôner c'est d'admettre que le job de saisonnier n'est pas rentable (et devrait même l'être encore moins), au moins pour des français.

 

il y a une heure, Marlenus a dit :

(surtout que comme je l'ai dit, ils payent des cotisations chômage).

 

Tu réponds à tes propres interrogations. C'est pas rentable car ils se font matraqués d'impôts

Link to comment
6 minutes ago, Lameador said:

 

Non. Il y a des gens qui sont aujourd'hui en CDD+chomage entre les contrats. Si tu supprimes ce statut, il vont passer en mode chômage+minimas sociaux (pendant que tu feras venir des immigrés saisonniers pour actionner les tire-fesses et faire le service dans les restaurants). Dans tous les cas il vont continuer à exister, à consommer et être à charge des productifs (fusse leur famille) et de la société.,

Ils vont passer à CDD+Minimas sociaux, oui.

Mais c'est la logique de supprimer le chômage pour les CDD, saisonniers, etc.

 

L'immigration n'a rien à voir là dedans.

Avec ou sans immigration, à partir du moment où tu supprimes l'assurance chômage aux CDD, saisonniers, etc. tu vas augmenter le nombre de personnes aux minimas sociaux.

Et comme, la suppression du chômage va rendre ces boulots moins intéressants, ben va falloir faire sans ou trouver des personnes pour qui cela l'est.

Link to comment
3 minutes ago, ttoinou said:

 

 

Tu réponds à tes propres interrogations. C'est pas rentable car ils se font matraqués d'impôts

Même en leur redonnant leurs cotisations chômage, ils vont être perdant, vu que c'est clairement eux les bénéficiaires du système actuel et que, visiblement, beaucoup pensent que ce n'est déjà pas assez rentable.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...