Jump to content

Le gouvernement Borne to be alive dépassera-t-il les limites ?


Recommended Posts

Il y a 2 heures, Pelerin Dumont a dit :

Quand Borne sera remerciée on continuera sur ce fil ou devra en créer un nouveau?

On en créera un nouveau, si ce gouvernement s'avère stillborne.

Link to comment
19 hours ago, Marlenus said:

Après Darmanin et Abad, on en est au 3ème ministre du gouvernement accusé de viol.

 

Cette fois-ci il y a bien plainte et; parité oblige, c'est une femme qui est accusée:

 

https://www.huffingtonpost.fr/entry/chrysoula-zacharopoulou-ministre-visee-par-deux-plaintes-pour-viols_fr_62b2fc88e4b0c77098b595f7

 

Je sais que parler de présomption d'innocence est un marronnier. Mais ici, ça me semble encore plus nécessaire que d'habitude.

  • Yea 2
Link to comment
22 minutes ago, Lancelot said:

Pourquoi ?

 

Parce que j'ai beaucoup de mal à trouver l'histoire convaincante, en tout cas sur la base de l'article du Figaro que j'avais survolé.

Link to comment

Sur ce que j'en ai lu, l'accusation serait qu'elle est un médecin qui ne demande/respecte pas le consentement de la patiente avant certains actes.

 

Connais pas la ministre, mais c'est un classique de médecin c.. que j'ai put voir.

 

Donc oui, respect de la présomption d'innocence, mais rien d'incohérent sur l'idée.

 

 

Seule chose qui me gêne, c'est que l'on est la même qualification pour un médecin abusif et pour les comportements reprochés à Abad.

 

Ce sont 2 logiques totalement différentes même si juridiquement cela se comprend.

Link to comment
il y a 35 minutes, Marlenus a dit :

qui ne demande/respecte pas le consentement de la patiente avant certains actes

Quand une femme consulte un gynécologue, la plupart du temps ce n'est pas pour se faire examiner la sphère ORL. Ce n'est pas tant l'acte que la façon de le pratiquer qui peut être problématique.

  • Yea 2
Link to comment
3 hours ago, Bisounours said:

Quand une femme consulte un gynécologue, la plupart du temps ce n'est pas pour se faire examiner la sphère ORL.

Ou au minimum se laver les mains entre les deux :mrgreen:

Link to comment
Il y a 3 heures, Bisounours a dit :

Quand une femme consulte un gynécologue, la plupart du temps ce n'est pas pour se faire examiner la sphère ORL. Ce n'est pas tant l'acte que la façon de le pratiquer qui peut être problématique.

Oui, c'est le fait d'y aller sans prévenir qui pose problème. Puis de continuer sans écouter le malaise du patient. 

Link to comment

Oui, un peu de tact ne nuit pas pour ce genre d'examens intimes. Après, parler d'agression sexuelle... franchement, j'ai du mal à comprendre en quoi ça peut consister. 

Évidemment, si mon dentiste me palpe les seins, j'aurais du mal à croire que c'est pour y chercher une carie. Mais là...

  • Yea 3
Link to comment
12 minutes ago, Bisounours said:

Oui, un peu de tact ne nuit pas pour ce genre d'examens intimes. Après, parler d'agression sexuelle... franchement, j'ai du mal à comprendre en quoi ça peut consister. 

 

La pénétration, si elle est non consentie, suffit pour qualifier cela de viol.
Pas besoin d'y chercher un plaisir sexuel.

 

Si demain, des voyous veulent punir un mec en lui mettant une barre en fer dans le fondement, ce sera considéré comme un viol alors que cela n'a rien de spécifiquement sexuel que c'est "juste" de la torture.

 

 

Link to comment

:lol: Comparer des voyous à barre de fer avec des touchers vaginaux chez le gynéco....

Quand il te demande de mettre les pieds sur les étriers, c'est rarement pour un palper des seins.

Bref... je ne sais pas si on en saura davantage, mais déjà à la base, diffuser ce genre d'infos dégueu, c'est limite, la nana ou le mec sont déjà repérés avant même le moindre début d'enquête.

 

 

  • Yea 3
Link to comment
5 hours ago, Bisounours said:

 

Quand il te demande de mettre les pieds sur les étriers, c'est rarement pour un palper des seins.

 

Oui enfin tu as le droit de refuser un toucher rectal, et si tu dis non, il me semble normal que le médecin ne le fasse pas contre ton gré.


Or c'est ça qui est reproché à la ministre:

 

"

Une première femme explique avoir refusé un toucher rectal lors d'une consultation en janvier 2016, un acte qui lui a quand même été imposé par la gynécologue.

"Moi je lui dis non. Je vois que je n'ai pas mon mot à dire et elle met son gant. Je me suis mise à pleurer. Puis elle est rentrée", raconte-t-elle, expliquant s'être "totalement figée, je ne pouvais plus parler, je ne respirais plus, j'étais coupée de tout. Je pleurais en silence. J'ai dit que j'avais mal, elle m'a dit: 'non c'est bon, ce n'est qu'un toucher rectal'"."

https://www.bfmtv.com/police-justice/plaintes-pour-viol-ce-que-l-on-sait-des-accusations-visant-la-secretaire-d-etat-chrysoula-zacharopoulou_AV-202206230180.html

 

 

La 2ème dit rien, c'est déjà plus zone grise, même si la charte des bonnes pratiques demande à ce que celui-ci soit recueillit:

http://www.cngof.net/Publications-CNGOF/Pratique-clinique/Examen-gynecologique/Charte-de-consultation-gynecologie -obstétrique-2021-10.pdf

 

 

Après on est d'accord, on est pas dans un Damien Abad. 

 

Link to comment

L'article de Mediapart étant réservé aux abonnés :

 

Citation

Affaire Damien Abad : une plainte pour "tentative de viol" déposée à l'encontre du ministre des Solidarités pour des faits remontant à 2010

 

L'information a été communiquée à France Télévisions par l'avocate de la plaignante, confirmant une information de Mediapart. Le ministre des Solidarités a annoncé déposer plainte pour "dénonciation calomnieuse".

 

Le ministre des Solidarités, Damien Abad, fait désormais l'objet d'une plainte pour "tentative de viol", a appris France Télévisions, lundi 27 juin, confirmant des informations de Mediapart. "Je suis allée déposer la plainte tout à l'heure pour des faits [qui se seraient] produits au premier semestre 2010", a précisé l'avocate de la plaignante, Raphaële Bialkiewicz. A l'époque, dans son département, Laëtitia, sa cliente, présidait la fédération des Jeunes centristes, le mouvement de jeunesse du Nouveau Centre. Damien Abad, lui, était alors fraîchement élu eurodéputé.

 

L'avocate de la plaignante, Raphaële Bialkiewicz, raconte à franceinfo que sa cliente était présente au domicile parisien de Damien Abad. Elle a vu "une saleté" au fond du verre que l'eurodéputé lui avait offert, et s'est précipitée aux toilettes pour recracher la gorgée qu'elle venait d'avaler. Selon sa version, elle s'est ensuite retrouvée nez à nez avec Damien Abad, qui l'a poussé dans une pièce avant de lui faire une clé de bras et de tenter de lui imposer une fellation. La plaignante affirme s'être défendue et l'avoir frappé au ventre avant de sortir de la pièce. Selon elle, le mis en cause s'est mis à geindre et lui a demandé pourquoi elle refusait de coucher avec lui.

 

D'après l'avocate, Damien Abad a commencé à faire des avances à sa cliente à partir du moment où il a été élu député européen. Sa cliente lui a raconté également qu'il se frottait à sa poitrine dès qu'il l'a croisait, en disant "ce n'est pas ma faute, je suis handicapé et tu as de gros seins". Elle rapporte également que l'élu est allé "plus loin" lors d'un mariage, organisé fin juillet 2010. La plaignante, selon elle, a accepté qu'il soit quelques secondes à ses côtés sur la piste de danse mais Damien Abad est devenu très insistant et grossier.

 

Depuis sa nomination, le 20 mai, au sein du gouvernement de la Première ministre Elisabeth Borne, le nouveau ministre des Solidarités, Damien Abad, principale prise de la macronie à droite après la présidentielle, est accusé de viol ou de tentative de viol par trois femmes dont les témoignages ont été révélés par Mediapart. Mais le parquet de Paris, jusqu'ici, a fait savoir qu'il n'ouvrait pas d'enquête préliminaire "en l'état", faute de pouvoir identifier les victimes et d'organiser une audition.

 

Damien Abad réfute les accusations portées sur lui. "Une nouvelle fois, je conteste avec la plus grande fermeté toute accusation de tentative de viol ou d'agression sexuelle portée contre moi", a déclaré le ministre des Solidarités à France Télévisions. "Je ne laisserai pas ces accusations mensongères et scandaleuses sans réponse", ajoute le député de l'Ain, qui annonce avoir demandé à ses avocats de "déposer une plainte en dénonciation calomnieuse". A Matignon, on répond que "comme le dit la Première ministre depuis l’origine, il est important que les plaignantes saisissent la justice qui est la seule à pouvoir établir la vérité dans cette affaire de manière impartiale et dans le respect de la parole des femmes".

 

Extraits d'un article en anglais (dont les informations proviennent, j'imagine, de l'article de Mediapart) :

 

Citation

The elected official’s complaint, which Mediapart was able to consult, is supported by eight statements from witnesses or trustees (such as her doctor, relatives, friends or other elected officials), messages and elements noted by a bailiff, and a attestation from Chloé, another heard who accuses Damien Abad of rape, and whom Laëtitia does not know.

 

In 2010, Laëtitia first described an “unhealthy” climate and existed at the federation of Young Centrists in her department, which she chaired. Damien Abad, who was then the national president, became elected MEP. “It twisted. He fell into a feeling of omnipotence and permanent impunity,” she says. She asserts that he had become “sticky”, offered him “one-to-one night visits” which she says she declined, and that he sometimes rubbed his arms and hands on her breasts when kiss him.

 

Citation

On the occasion of a festive evening in 2010 at Damien Abad’s, the latter would have offered her a glass at the bottom devoid, she says she “saw something”. Suspicious, she would have gone to the bathroom to spit out her sip and it was on leaving that she would have discovered that Abad was waiting for her “behind the door”. The deputy would then have pushed him into a room, uttered “insanities” and pushed the head of the young woman towards his crotch. “His penis had not come out, but his pants were open,” she told our colleagues.

 

She claims to have been “surprised” by the strength of the deputy and to have struggled. He would then have “completely reversed the roles”, posing as the victim. Laëtitia explains that she was able to leave the room thanks to the appearance of a guest. The story of this elected centrist was supported by the testimonies of eight people, to whom she had addressed or who had been able to attend certain elements that she describes, indicates Mediapart.

 

In the complaint filed on June 27, consulted by our colleagues, Laëtitia’s lawyer believes that “the intention of a minimum oral penetration, imposed by Mr. Abad on the suspect by force” does not require “the slightest doubt” .

 

Link to comment

Porte parole du gouvernement, c'est au niveau de secrétaire d'État alors qu'il est passé à toute vitesse de Ministre à Ministre Délégué. C'est une dégringolade.

 

Il conserve un poste. Mais c'est tparce qu'il a été réélu. Les Grenoblois sont des crétins.

 

 

  • Haha 1
Link to comment

Hmmm, on va voir : il gardera sans doute son statut de ministre délégué. Je vois ça au contraire comme un retour en grâce c'est un bon petit soldat, Macron a besoin de ce genre de profil actuellement.

Link to comment

Nous partîmes 23 ; mais par un prompt renfort, nous nous vîmes 42 en arrivant à l’Élysée. 42 ! 42 ministricules remuants aux dents longues et aux poches bientôt pleines, un gouvernement "resserré" de combat pour se mettre au travail sans nul doute ! A croire que le président s'essaie au rondeau, car l’intitulé de certains postes sonnent comme un refrain.

4 ministres de la santé :

Citation
  • François Braun Ministre de la santé et de la prévention
  • Jean-Christophe Combe Ministre des solidarités, de l'autonomie et des personnes handicapées
  • Geneviève Darrieussecq Ministre déléguée chargée des personnes handicapées
  • Agnès Firmin Le Bodo Ministre déléguée chargée de l'organisation territoriale et des professions de santé

3 ministres de l'écologie :

Citation
  •  Bérangère CouillardSecrétaire d'Etat chargée de l'écologie
  •  Agnes Pannier-Runacher Ministre de la transition énergétique
  • Christophe BéchuMinistre de la transition écologique et de la cohésion des territoires

Et enfin la valse des ministres-strapontins :

Citation

3 ministres pour l'enfance :

  • Pap NdiayeMinistre de l'éducation nationale et de la jeunesse
  • Charlotte Caubel Secrétaire d'Etat chargée de l'enfance
  • Sarah El Haïry Secrétaire d'Etat chargée de la jeunesse et du service national universel

3 pour l'espace maritime :

  • Gérald Darmanin Ministre de l'intérieur et des outre-mer
  • Jean-François CarencoMinistre délégué chargé des outre-mer
  • Hervé Berville Secrétaire d'Etat chargé de la mer

Et enfin les ministres des strapontins  :

Marlène Schiappa Secrétaire d'Etat chargée de l'économie sociale et solidaire et de la vie associative

Caroline Cayeux Ministre déléguée chargée des collectivités territoriales

Sonia Backès Secrétaire d'Etat chargée de la citoyenneté

Olivier Véran Ministre délégué chargé du renouveau démocratique

Laurence Boone Secrétaire d'Etat chargée de l'Europe

Chrysoula Zacharopoulou Secrétaire d'Etat chargée du développement, de la francophonie et des partenariats internationaux

Patricia Mirallès Secrétaire d'Etat chargée des anciens combattants et de la mémoire

Dominique Faure Secrétaire d'Etat chargée de la ruralité

Isabelle Rome Ministre déléguée chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes

Gabriel Attal Ministre délégué chargé des comptes public

Roland Lescure Ministre délégué chargé de l'industrie

Olivia Grégoire Ministre déléguée chargée des PME, du commerce, de l’artisanat et du tourisme

Olivier Becht Ministre délégué chargé du commerce extérieur, de l'attractivité et des Français de l'étranger

Carole Grandjean Ministre déléguée chargée de l'enseignement et de la formation professionnels

Olivier Klein Ministre délégué chargé de la ville et du logement

 

Je me permets d''assortir cette annonce du nouveau gouvernement des déclarations de l'affable Véran pour justifier que la décision de la Première Ministre, qui ne demandera pas de vote de confiance au Parlement :

Citation

« Nous avons fait un décompte a priori du nombre de voix qu’Elisabeth Borne aurait été sûre de recueillir en cas de vote de confiance, nous ne sommes pas sûrs que les conditions de ce vote de confiance auraient été réunies », a aussi justifié le porte-parole du gouvernement.

Citation

 C’est finalement banal dans l’histoire de la Vᵉ République de ne pas demander la confiance », justifie Olivier Véran

Véran ex-ministre des relations avec le Parlement, affirme donc vouloir piétiner les traditions parlementaires ,

Véran, fraichement nommé Ministre du Renouveau Démocratique, insiste : Les votes compteront seulement s'ils sont en sa faveur !

  • Contrepoints 4
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...