Jump to content

Recommended Posts

Suite à un post de @ttoinou dans les flims du moment qui évoquait Série Noire, je me suis rendu compte qu'on avait sur liborg un thread sur le cinéma soviétique mais pas sur le cinéma français (ou alors j'ai pas trouvé), ce qui est quand même un comble. J'ouvre celui-ci pour partager vos classiques/découvertes.

 

Par exemple ce soir j'ai regardé à nouveau Garde à vue, quasi huis clos psychologique étouffant (un peu comparable à 12 Angry Men dans l'ambiance mais en plus intime, moins cérébral).

 

(attention la bande annonce contient quelques spoilers, oui déjà à l'époque...)

  • Yea 1
Link to comment

I comme Icare, découvert par hasard et fascinant de bout en bout. 
un croisement entre the mandchourian candidate et JFK filmé quand les tours de béton était le futur

  • Yea 1
Link to comment
On 6/4/2022 at 9:27 AM, Mobius said:

I comme Icare

Je viens de le voir et effectivement il y a un côté fascinant. Du côté de l'enquête c'est un peu Da Vinci Code mais en bien.

Link to comment

Très gros classique en effet.

 

De mon côté j'ai découvert Le Trou, film au scénario simplissime (des prisonniers tentent de s'évader) mais qui parvient à rester fascinant pendant plus de deux heures grâce à un souci d'authenticité sous tous les angles imaginables. Un exemple parmi d'autres, il n'y a pas de musique, juste une sorte d'ASMR carcéral qui souligne les moindres détails de l'action :

 

 

  • Yea 2
Link to comment
Le 08/06/2022 à 18:38, Lancelot a dit :

Très gros classique en effet.

 

De mon côté j'ai découvert Le Trou, film au scénario simplissime (des prisonniers tentent de s'évader) mais qui parvient à rester fascinant pendant plus de deux heures grâce à un souci d'authenticité sous tous les angles imaginables. Un exemple parmi d'autres, il n'y a pas de musique, juste une sorte d'ASMR carcéral qui souligne les moindres détails de l'action :

 

 

Tu peux tenter Un condamné à mort s'est échappé, c'est un peu le même principe (et je crois que ça a inspiré directement le Trou). 

Dans le même genre, Du Rififi chez les hommes est bien aussi, avec une scène de casse qui dure trois quarts d'heures et est complètement muette. 

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...