Jump to content

La chute de l'empire romain


Recommended Posts

Depuis les années 70 avec l'historien Peter Brown, s'est peu à peu imposée l'école révisionniste quant à cet événement. Selon les tenants de ce courant, il faudrait plutôt parler de continuités entre l'empire romain et les royaumes qui ont succédé. Certains vont plus loin en expliquant que finalement c'est abusif de parler de "chute" de l'empire et que ce dernier s'est simplement transformé (Dumézil soutient cette thèse notamment)

 

Évidemment, il y a des résistances quant à cette thèse. Bryan Ward-Perkins par exemple insiste bien sur le fait qu'une coupure nette semble avoir eu lieu vers le Veme siècle, attestée par un niveau de vie moindre et une production artisanale moins nombreuse et de plus faible qualité.

 

J'ai un peu lu les auteurs défendant la première approche et j'avoue n'avoir jamais vraiment été convaincu et ça me semble même surprenant que cette école soit devenue majoritaire dans les pays anglophones. Peut être que certains ici ont des connaissances plus poussées sur la période et pourraient nous livrer leurs avis.

Link to comment

L'empire romain s'est effondrée lors de la crise du troisième siècle, est c'est un autre empire qui a été fondée par Dioclétien (la rupture est au moins aussi importante que celle entre Octave Auguste et la république). Le centre de gravité de ce nouvel empire, le Dominat, était d'emblée à l'est, l'ouest était un champ de bataille géant, avec de vagues alliances avec les peuples "fédérés" (mais sans très grand contrôle sur eux) en guise d'autorité impériale.

 

Je pense que ce changement de centre de gravité de l'empire est la rupture la plus importante, sans doute plus que le changement institutionnelle, qui ne changeait pas grand chose pour la majorité de l'empire, et en particulier pour les grecs. Et clairement bien plus que la "division" de l'empire, puisque celle-ci n'en était pas une. Il s'agissait d'une co-gestion du même empire par deux empereurs, comme ça avait déjà eu lieu par le passé avec Marc-Aurèle et Lucius Aurelius Verus, et sans que ce ne soit systématiquement le cas par la suite, comme sous Constantin par exemple.

 

Formellement, la chute de l'empire d'occident n'a été rien d'autre qu'un nième retour au modèle à un seul empereur, puisque Odoacre a symboliquement prêté allégeance à l'empereur d'Orient (ce qui était de toute façon déjà à peu près tout ce qu'un empereur pouvait espérer comme autorité à l'ouest).

 

Donc il me semble qu'il y a quelques ruptures. La chute puis la reconstruction de l'empire par Dioclétien en est une. Des siècles plus tard, le sacre de Charlemagne en est une autre, puisqu'il s'agit d'une déclaration d'indépendance de l'évêque de Rome vis-à-vis de Constantinople. Mais la déposition de Julius Nepos entre les deux, non, c'est une anecdote. 

  • Yea 4
  • Post de référence 1
Link to comment
Il y a 8 heures, Mégille a dit :

Odoacre a symboliquement prêté allégeance à l'empereur d'Orient

Il est proclame roi par ses troupes, c'est quand même un détail qui a son importance. Ensuite, il se fait rétamer par les Ostrogoths de Théodoric, qui lui se proclame "roi des Ostrogoths", introduit le droit des goths et marque une vrai rupture pour le coup.

Il y a 8 heures, Mégille a dit :

avec de vagues alliances avec les peuples "fédérés" (mais sans très grand contrôle sur eux)

Notons que certains généraux romains eurent une autorité réelle sur les dits fédérés : Aetius, Anthemius, Majorien...

Il y a 8 heures, Mégille a dit :

la chute de l'empire d'occident n'a été rien d'autre qu'un nième retour au modèle à un seul empereur,

Qui au passage perd Rome, l'Italie et d'autres provinces historiques d'importance (certes c'est progressif, mais perdre Rome quand tu t'appelles l'empire Romain...)

Il y a 8 heures, Mégille a dit :

le sacre de Charlemagne en est une autre, puisqu'il s'agit d'une déclaration d'indépendance de l'évêque de Rome vis-à-vis de Constantinople

Pour le coup l'émancipation de la tutelle byzantin par la Papauté a commencé avant, le couronnement de Charlemagne en est juste l'aboutissement. Et entre les deux tu as les guerres et la peste de Justinien qui marquent également une rupture.

Link to comment

Parlant de la chute de l'empire romain. Sur Wikipédia et d'autres sources, certains mentionnent que la chute de Constantinople aux mains des Ottomans était la fin des restes de l'empire romain et de l'empire byzantin. Aussi certains avait remis en question la date de la fin du monde antique qui est présentement l'an 476 après J-C. https://fr.wikipedia.org/wiki/Fin_du_monde_antique

Link to comment

J'ai toujours un peu de mal avec l'idée qu'il ne s'est "rien passé" au Vème siècle. Ça ne semble pas être ce que nous disent les sources textuelles, don't beaucoup évoquent des troubles majeurs, ni l'archéologie.

 

Dans les faits, la civilisation matérielle induite par l'empire a bien disparu à l'ouest ou alors n'est demeurée qu'à un état résiduel très loin de ce qu'elle avait pu être des siècles auparavant. C'est variable en fonction des régions, mais dans l'ensemble on assiste bien à une baisse démographique qui semble majeure, à la fin des grands centres urbains. Ward-Perkins explique de manière assez convaincante que l'empire romain avait mis en place un système économique complexe incitant à la spécialisation des différentes régions agricoles. C'est cette complexité, ces ensembles interconnectés, qui expliquent aussi la relative fragilité de l'édifice. Carthage tombe aux mains des Vandales et c'est tout un grenier à blé de l'empire qui disparaît. La production se réduit et doit retourner à un niveau local mais aussi perd immédiatement en qualité. Il y a sans doute une comparaison possible à faire avec le monde moderne je suppose.

 

En tous cas, en Grande Bretagne le reflux de cette civilisation matérielle a l'air assez stupéfiant.

 

Il y a 2 heures, Stephdumas a dit :

Sur Wikipédia et d'autres sources, certains mentionnent que la chute de Constantinople aux mains des Ottomans était la fin des restes de l'empire romain et de l'empire byzantin

L'empire byzantin c'est les Grecs héritant de l'empire et de ses institutions. Veyne avait écrit un article assez stimulant là dessus. Si je me rappelle bien il expliquait que l'identité grecque était restée extrêmement vive pendant toute la durée de l'empire mais n'a jamais cessé de mépriser la partie latine, tout en lui étant fidèle politiquement. La partition était juste ce qu'attendait l'identité grecque pour prendre sa revanche et s'extirper de la domination latine, pas mal de textes évoquaient alors la trahison de l'empire d'orient envers sa partie latine, mais je dis tout ça de mémoire il faudrait que je retrouve le livre.

  • Yea 3
Link to comment
Il y a 7 heures, Pegase a dit :

la civilisation matérielle induite par l'empire a bien disparu à l'ouest

Pas seulement, le droit romain s’affaisse au profit d'autres traditions, le latin se vulgarise selon les régions où seul les élites aristocratiques dont les clercs savent encore parler un latin "pur" (mais il faudra encore attendre quelque siècles avant que les masses ne comprennent plus les sermons des clercs), une révolution militaire commence à s'opérer (au profit de la cavalerie et au détriment de l'infanterie et de la légion), et j'imagine sans mal que l’architecture et les infrastructures connurent elles aussi un déclin, donc au final les caractéristiques de l'Empire Romain disparaissent (ou se transforment selon les points de vues) durablement. Une vue plus juste serait sans doute une succession de crises étalées sur plusieurs siècles débutant avec la crise du IIIème siècle, suivi de celle du Vème, les invasions arabes et slaves sous les Héraclides et enfin les invasions seldjoukides-latines de la fin du XI ème siècle (Runciman qualifie les dernières croisades de "dernières invasions barbares").

Il y a 7 heures, Pegase a dit :

 

En tous cas, en Grande Bretagne le reflux de cette civilisation matérielle a l'air assez stupéfiant.

En même temps c'est l'une des provinces les plus récemment incorporées à l'Empire (sous le règne de Claude) donc celle qui a  passé le moins de temps au contact de l'Empire pour se "latiniser".

Link to comment
il y a 1 minute, Pelerin Dumont a dit :

En même temps c'est l'une des provinces les plus récemment incorporées à l'Empire (sous le règne de Claude) donc celle qui a  passé le moins de temps au contact de l'Empire pour se "latiniser".

Et surtout c'est une province d'où les Romains se sont complètement barrés sans faire souche, sans laisser d'élites locales plus ou moins fusionnées à la population et qui auraient pu progressivement imiter les barbares, leurs cultures et leurs coutumes comme ça a pu se passer sur le continent. 

Link to comment
  • 4 weeks later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...