Jump to content

Recommended Posts

Une petite commune des Alpes Maritimes que je connais limite l'eau courante à 6h par jour à cause de la sècheresse et de l'augmentation des habitants dans cette période.

 

 

 

 

  • Huh ? 3
Link to comment

Franchement si c'est nécessaire pour assurer le maintien de la source, il faut le faire. En espérant que ces pauvres habitants puissent bientôt retrouver un mode de fonctionnement plus normal...

Link to comment
55 minutes ago, Bisounours said:

Cela en est une autre mais la cause est relativement identique.

 

Problème d'approvisionnement et "surconsommation".

Une autre commune proche a eu un problème similaire et a interdit toutes nouvelles habitations, celle que je connais (mais je ne vois rien dans les news c'est une connaissance sur place qui m'a signalé le problème) a au contraire essayé d'attirer de nouveaux habitants pour relancer la commune.

 

Le résultat est celui-ci. Quand les gens viennent occuper leur résidence secondaire en période de sécheresse, il y a plus assez d'eau.

 

Cela a été en 2 fois, au début c'était les restrictions d'usage (pas de piscine, pas de lavage de voiture, etc.) avec des recommandations comme ne pas tirer la chasse à chaque fois

Et là, comme cela s'est aggravé, ils en sont arrivés aux coupures.

Link to comment

Il y a un gaspillage dingue, on utilise de l'eau potable pour les wc, pour nettoyer les voitures, pour arroser, alors que le  recueil de l'eau de pluie serait suffisant pour ces usages, en tout cas pour des maisons individuelles. 

C'est un tout, la fourniture d'eau et l'épuration. On a fait des réseaux partout avec des stations d'épuration qui sont débordés quand il y a une grosse averse. 

Alors qu'il faudrait laisser les propriétaires décider de leur approvisionnement et de leur épuration.

  • Yea 3
Link to comment
il y a 29 minutes, Marlenus a dit :

 

Et là, comme cela s'est aggravé, ils en sont arrivés aux coupures.


Et depuis le temps, aucune solution pour apporter davantage d’eau? Mais c’est leur boulot, bordel!

  • Love 1
Link to comment

Ouais, quand tu vois le bordel en Charente Maritime où les bassines de retenues d'eau hivernale à destination des agriculteurs en été font l'objet de manif et dégradations au motif qu'elles nuisent à l'environnement...

 

https://objectifaquitaine.latribune.fr/agroalimentaire/2022-05-18/la-justice-confirme-l-interdiction-de-cinq-bassines-en-charente-maritime-et-deux-sevres-918388.html

 

https://www.sudouest.fr/economie/agriculture/charente-maritime-les-anti-bassines-devoilent-un-nouveau-plan-d-action-muscle-pour-leur-lutte-11523272.php

 

https://reporterre.net/En-Charente-Maritime-cinq-bassines-agricoles-de-nouveau-jugees-illegales

 

Les projets donnent lieu depuis des années à des manifestations, quelquefois avec heurts, organisées par des opposants réunis dans le collectif "Bassines Non Merci", soutenu par la Confédération paysanne, la LPO, EELV, Attac, La France Insoumise, etc, qui dénoncent un "accaparement de l'eau" au profit de la culture intensive chimique. Le dernier épisode de contestation en Deux-Sèvres a eu lieu le 26 mars 2022 avec 4.000 à 6.000 manifestants dans les bocages deux-sévriens.

Link to comment
il y a 4 minutes, Bisounours a dit :

Ouais, quand tu vois le bordel en Charente Maritime où les bassines de retenues d'eau hivernale à destination des agriculteurs en été font l'objet de manif et dégradations au motif qu'elles nuisent à l'environnement....


Ça, c’est probablement le mouvement « écologique » le plus hallucinant. J’ai lu une grande quantité d’articles militants pour tenter de comprendre cette opposition, en vain.

Il faut avoir une ou plusieurs cases de vide pour soutenir ce mouvement.

Link to comment
37 minutes ago, Calembredaine said:


Et depuis le temps, aucune solution pour apporter davantage d’eau? Mais c’est leur boulot, bordel!

C'est la première année où ils coupent.

Donc je suppose qu'ils cherchent.

Link to comment
17 minutes ago, Calembredaine said:


Ça, c’est probablement le mouvement « écologique » le plus hallucinant. J’ai lu une grande quantité d’articles militants pour tenter de comprendre cette opposition, en vain.

Il faut avoir une ou plusieurs cases de vide pour soutenir ce mouvement.

 

Pour le coup, je pense que dire il manque une case, est un peu simpliste.

Regardons les arguments de ce site (le premier qui me tombe sous google):

 

https://www.vienne-nature.fr/bassines-vienne/

 

- Contrairement aux idées reçues, elles ne sont pas remplies par les pluies, mais principalement par pompage en hiver dans les nappes souterraines.

 

Effectivement, si c'est bien comme ça que cela se passe, je comprends totalement l'idée de privatisation de l'eau au détriment du commun

 

 

-Un coût exorbitant de 72 millions d’euros, financés à 70 % par le financement public, pour les bénéfices privés de 4% seulement des agriculteurs et agricultrices.

 

Un libéral est potentiellement sensible  à cet argument

 

 

 

Seul l'argument: "Encourage une agriculture gourmande en eau" est un véritable truc d'écolo, mais en dehors d'ici, il est pas aussi facilement jetable que ça.

 

 

Alors je ne dis pas qu'ils ont raisons.

C'est un dossier que je maitrise mal.

 

Mais le discours atteint des gens qui n'ont pas forcément des cases vides.

Cela ne se contre pas juste en disant "Arguments débiles".

 

 

Cela peut se contrer en disant qu'ils mentent par omission, par exemple en expliquant que cela ne gêne pas les nappes phréatiques de pomper dedans en hiver (j'en sais rien).

 

 

Link to comment
Il y a 13 heures, Marlenus a dit :

 

- Contrairement aux idées reçues, elles ne sont pas remplies par les pluies, mais principalement par pompage en hiver dans les nappes souterraines.

 

Effectivement, si c'est bien comme ça que cela se passe, je comprends totalement l'idée de privatisation de l'eau au détriment du commun

 

C’est un mensonge très insidieux. Cependant tu as raison sur un point: ils maîtrisent leur communication en direction des faibles d’esprit.

dans les faits, les bassines sont remplies d’une eau qui aurait été perdu (océan).

 

Il y a 13 heures, Marlenus a dit :

 

 

-Un coût exorbitant de 72 millions d’euros, financés à 70 % par le financement public, pour les bénéfices privés de 4% seulement des agriculteurs et agricultrices.

 

Un libéral est potentiellement sensible  à cet argument

 

Tu as raison mais un raisonnement légèrement plus poussé permettrait de comprendre que financer des bassines permet une économie d’eau potable pour la population.

un calcul est à faire pour confirmer tout cela mais peut-être est-il plus efficace et moins coûteux de financer des bassines que de financer de nouvelles infrastructures permettant d’amener davantage d’eau.

 

Il y a 13 heures, Marlenus a dit :

Mais le discours atteint des gens qui n'ont pas forcément des cases vides.

Cela ne se contre pas juste en disant "Arguments débiles".


Cela fait parfois du bien de dire les choses sans ambage.

 

Il y a 13 heures, Marlenus a dit :

 

Cela peut se contrer en disant qu'ils mentent par omission, par exemple en expliquant que cela ne gêne pas les nappes phréatiques de pomper dedans en hiver (j'en sais rien).

 


Ha, toi qui a des neurones, tu comprends bien qu’il y a un loup dans la communication des anti-bassines.

Link to comment
3 minutes ago, Calembredaine said:

 

 

 


Ha, toi qui a des neurones, tu comprends bien qu’il y a un loup dans la communication des anti-bassines.

Non, je dis qu'il est possible que...

 

Mais que si tu n'as qu'un son de cloche, ce son de cloche n'est pas stupide en tant que tel.

Et je me ferais défoncer par un écolo sur ce sujet si on devait débattre ensemble.

 

Que pour contrer ces arguments, il faut à minima connaitre le sujet.

Et ne pas connaitre le sujet, ce n'est pas ne pas avoir de neurones.

 

 

(Ce qui ne veut pas dire en passant que j'en ai).

Link to comment
il y a 3 minutes, Calembredaine a dit :

 

C’est un mensonge très insidieux. Cependant tu as raison sur un point: ils maîtrisent leur communication en direction des faibles d’esprit.

dans les faits, les bassines sont remplies d’une eau qui aurait été perdu (océan).

 

On en avait déjà discuté dans le topic sur l'écologie :

 

Et non, ces bassins sont bien remplis en pompant dans les nappes. Ce n'est pas un mensonge, ni un incroyable coup de com des opposants, c'est même écrit dans les projets de construction !

 

AMHA, la question centrale reste : quel(s) impact(s) sur le renouvellement des nappes phréatiques ?

Aujourd'hui le débat s'étend également aux bassins créés en montagne pour la fabrication de neige artificielle.

Link to comment
il y a 23 minutes, Philiber Té a dit :

Et non, ces bassins sont bien remplis en pompant dans les nappes. Ce n'est pas un mensonge, ni un incroyable coup de com des opposants, c'est même écrit dans les projets de construction !

 

Dans ce cas, pourquoi construire des bassines s'il suffit de pomper dans la nappe?

C'est donc un coup de com des opposants, un mensonge insidieux qui laisse entendre que pomper dans la nappe va fatalement l'assécher. 

Quant à l'argumentation et les debunkages ils ont été faits et refaits, en vain. A chaque fois me vient l'image d'un joueur d'échec dont l'opposant est un pigeon.

  • Yea 2
Link to comment

Prélever et provisionner de l'eau de la nappe phréatrique lorsqu'elle est pleine (donc en périodes de pluies) c'est prévoir les périodes sèches. En quoi est-ce défavorable à l'environnement ?

Je lis que le souci c'est que peu d'agriculteurs en profitent. C'est là le problème ?

  • Yea 2
Link to comment
13 minutes ago, Bisounours said:

Prélever et provisionner de l'eau de la nappe phréatrique lorsqu'elle est pleine

L'argument des opposants c'est de dire que, non elles ne sont pas pleines et que donc pomper c'est prendre dans des réserves communes pour les donner à une petite partie de la population.

En gros, avant les bassins, tu as une réserve commune: la nappe.

Après les bassins, tu as une réserve uniquement consacré aux agriculteurs concernés et une autre, diminuée du bassin, pour le reste de la population.

 

C'est le problème principal qui est relevé (avec le coût et d'autres plus mineurs).

 

 

Argument contesté.

Je n'ai pas les tenants et aboutissants, mais ce ce que je retiens).

Link to comment
il y a 24 minutes, Bisounours a dit :

Prélever et provisionner de l'eau de la nappe phréatrique lorsqu'elle est pleine (donc en périodes de pluies) c'est prévoir les périodes sèches. En quoi est-ce défavorable à l'environnement ?

Je lis que le souci c'est que peu d'agriculteurs en profitent. C'est là le problème ?

 

154007-schemaressubstitution.jpg

 

Les agriculteurs doivent respecter des mesures de restriction d'usage de l'eau en période de sécheresse ou lorsque le niveau des nappes est bas. Pour palier à ce problème, les agriculteurs envisagent de construire des bassines qu'ils rempliront lorsque le niveau des nappes est suffisamment haut, que la ressource hydrique est suffisamment abondante pour qu'il n'y ait pas d'arbitrage entre les différents usagers / consommateurs.

La question que je soulève est la suivante : est-ce que ces prélèvements vont affecter la recharge des nappes phréatiques ?

Si c'est pour se retrouver avec la même situation de pénurie en été mais avec seulement une partie des consommateurs qui pâtissent des restrictions et d'autres qui sont épargnés car ils ont réalisés des prélèvements précoces... je n'ai pas l'impression qu'on se dirige véritablement vers une résolution du problème d'approvisionnement dans ces régions.

 

Mais je repose la question à @Calembredaine : si ces bassins ne sont pas remplis par pompage, comment le sont-ils ? Et question subsidiaire, qui arbitre le volume des prélèvements ?

 

  • Yea 1
Link to comment
3 minutes ago, Philiber Té said:

si ces bassins ne sont pas remplis par pompage, comment le sont-ils ?

 

Il me semble que @Calembredaine a déjà répondu.  Ils sont remplis par pompage avec de l'eau qui, si elle n'était pas pompée au bon moment, serait perdue dans l'océan.

Les nappes phréatiques ne sont pas des réservoirs d'eau statiques. Ce sont des réseaux d'eau souterraines qui finissent comme tous les cours d'eau.

 

Et pour répondre à tes autres questions: il y a une foultitude d'organismes qui prétendent gérer l'eau en France.  On ne manque pas de personnel pour surveiller les nappes phréatiques et les pompages.

http://ordrespontane.blogspot.com/2017/04/de-la-gestion-de-leau-en-france.html

 

  • Yea 1
Link to comment
il y a 10 minutes, fm06 a dit :

 

Il me semble que @Calembredaine a déjà répondu.  Ils sont remplis par pompage avec de l'eau qui, si elle n'était pas pompée au bon moment, serait perdue dans l'océan.

Les nappes phréatiques ne sont pas des réservoirs d'eau statiques. Ce sont des réseaux d'eau souterraines qui finissent comme tous les cours d'eau.

 

Et pour répondre à tes autres questions: il y a une foultitude d'organismes qui prétendent gérer l'eau en France.  On ne manque pas de personnel pour surveiller les nappes phréatiques et les pompages.

http://ordrespontane.blogspot.com/2017/04/de-la-gestion-de-leau-en-france.html

 

 

Si je pose ces questions, c'est justement parce que les réponses apportées font débat. Les nappes phréatiques sont rechargées par 20 à 25% des précipitations annuelles. Dans des zones où la ressource hydrique est déjà sous tension, pomper directement dans les nappes en hiver, lorsqu'elles se rechargent, ne garantit pas qu'elles se trouveront à un niveau normal pour l'été... ni que cela n'aura pas également un impact sur les cours d'eau, les milieux humides, etc.

Je passe sur les concepts de pluie efficace, de vitesse d'écoulement, etc. mais le fonctionnement hydrologique de ces systèmes est loin d'être aussi simple qu'une baignoire avec une entrée et une sortie.

  • Yea 3
Link to comment

Cela ressemble surtout aux conséquence d'un gros bordel et comme l'a précisé @Calembredaine d'un manque d'anticipation.

Je vais être radical, mais s'il y a bien un problème qui ne devrait plus exister, c'est bien celui de l'eau. On a désormais des moyens considérables pour gérer et produire suffisamment d'eau pour tout le monde. Entre les hydro-éoliennes, la désalinisation, la gestion des fleuves, du littoral, etc. avoir à couper l'eau dans un pays tempéré tel que le notre, c'est vraiment tomber plus bas que terre. Nous ne sommes quand même pas au Sahel !

Pour moi, c'est le signe d'une flagrante incompétence ou encore de blocages administratifs et autres joyeusetés dont notre beau pays a le secret. 

  • Yea 7
Link to comment
Il y a 2 heures, Philiber Té a dit :

Mais je repose la question à @Calembredaine : si ces bassins ne sont pas remplis par pompage, comment le sont-ils ? Et question subsidiaire, qui arbitre le volume des prélèvements ?

 

Je ne comprends pas où tu veux en venir. Quand il est dit que les bassines sont remplies d'eau de pluie, c'est un fait. Bien entendu, les bassines ne sont pas entièrement remplies par les gouttes qui tombent du ciel directement dans la bassine. La pluie remplit les nappes phréatiques et il faut pomper cette eau pour remplir les bassines.

Le niveau des nappes baissent naturellement, l'eau termine sa course dans un fleuve avant d'être déversée dans l'océan et par conséquent perdue. L'objectif est donc de pomper cette eau avant qu'elle ne soit perdue.

  • Yea 1
Link to comment
2 hours ago, Waren said:

Pour moi, c'est le signe d'une flagrante incompétence ou encore de blocages administratifs et autres joyeusetés dont notre beau pays a le secret

Peut-être un des symptômes précurseurs de l'effondrement à venir?

 

Link to comment
il y a 43 minutes, fm06 a dit :

Peut-être un des symptômes précurseurs de l'effondrement à venir?

 

 

A l'instar de La Grève, le meilleur des symptômes est l'arrêt des machines. Guettez ce signe avec attention.  

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 3 heures, Calembredaine a dit :

l'eau termine sa course dans un fleuve avant d'être déversée dans l'océan et par conséquent perdue.

Si on s'attache à la théorie du cycle de l'eau, il semble que non. Sauf qu'à partir d'un certain point de chaleur, il y ait pénurie et sécheresse, donc l'eau vient à se raréfier en chemin, non ?

Mais je ne suis pas hydrologue.

 

Cycle de l'eau - Vikidia, l'encyclopédie des 8-13 ans

Link to comment
Il y a 2 heures, Calembredaine a dit :

 

Je ne comprends pas où tu veux en venir. Quand il est dit que les bassines sont remplies d'eau de pluie, c'est un fait. Bien entendu, les bassines ne sont pas entièrement remplies par les gouttes qui tombent du ciel directement dans la bassine. La pluie remplit les nappes phréatiques et il faut pomper cette eau pour remplir les bassines.

Le niveau des nappes baissent naturellement, l'eau termine sa course dans un fleuve avant d'être déversée dans l'océan et par conséquent perdue. L'objectif est donc de pomper cette eau avant qu'elle ne soit perdue.

 

Justement, c'est un peu trop simpliste et je pense que c'est pour cette raison que tu ne comprends pas certains arguments des opposants aux bassines.

 

Ça n'a pas grand sens de dire que l'eau qui sert à remplir les bassines provient de l'eau de pluie, car ce sont les précipitations qui régénèrent les nappes phréatiques. A ce compte là, tout n'est qu'eau de pluie (un peu comme la blague sur les molécules d'eau et l'urine des dinosaures) !

 

Non, les bassines ne sont pas remplies avec l'eau de pluie, contrairement à ce qu'expliquaient également Julien Denormandie ou Barbara Pompili. Il ne s'agit pas de retenues collinaires, qui se trouvent dans une position topographique spécifique et sont alimentées par le ruissellement (cf. l'image ci-dessous et celle dans mon post précédent).

 

Schema_retenues.png

 

Oui, si on considère le cycle de l'eau et la variabilité saisonnière, une partie des précipitations parvient à s'infiltrer (20 à 25%) et à alimenter les aquifères. Mais ce processus peut prendre un certain temps, il faut parfois plusieurs mois pour que les sols soient saturés et que l'infiltration atteigne la nappe. Oui, les aquifères sont affectés par des processus d'écoulement dont la vitesse va de quelques heures à quelques années. Oui, à cause du drainage naturel, les aquifères sont connectés aux eaux de surfaces et la finalité des rivières et des fleuves est de se jeter dans les lacs, les mers et les océans.

 

Révélation

recharge_par_pluie_modifie-37c88.jpg?163

 

Non, et c'est l'essentiel de mon message, ce n'est pas la même chose de prélever de l'eau provenant des précipitations, des cours d'eau ou des nappes phréatiques ! Dans ce dernier cas, on va chercher de l'eau qui a déjà passé l'étape d'infiltration (cf. l'image ci-dessous) et qui va contrôler directement le niveau de la nappe durant l'été. Si tu prélèves trop en hiver, même si les précipitations sont abondantes, etc. et que la nappe ne parvient pas à se régénérer, tu te retrouves avec la même situation de pénurie en été. D'autant que, si on regarde la situation de cette année par exemple, je cite le BRGM : "La période de vidange a débuté dès février avec deux à trois mois d’avance. [...] Alors que l’étiage de l’automne 2021 était peu sévère, la situation s’est rapidement dégradée en février et mars 2022." Source https://www.brgm.fr/fr/actualite/communique-presse/nappes-eau-souterraine-au-1er-avril-2022 (avec la carte synthétique de la situation des nappes au 1er avril 2022)
Il y a déjà des exemples de régions où l'installation de retenues n'a clairement pas amélioré la situation estivale, au contraire. Et, pour être parfaitement honnête, d'autres cas où les solutions mises en œuvre ont permis d'atteindre un certain équilibre. Tout est donc une question d'anticipation, d'équilibrage et d'arbitrage des besoins... ce qui est loin d'être simple.

 

 

Révélation

du1-1b.gif


Si cela vous intéresse, il y a eu un gros rapport d'expertise scientifique publié en 2017 intitulé "Impact cumulé des retenues d'eau sur le milieu aquatique" : https://professionnels.ofb.fr/fr/doc-comprendre-agir/impact-cumule-retenues-deau-milieu-aquatique-expertise-scientifique-collective

Je vais essayer de retrouver le résumé plus digeste qu'avait sorti l'INRA.

 

Et pour la privatisation des aquifères, comme pour les océans, ça m'a l'air totalement utopique aujourd'hui...

  • Yea 2
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...