Jump to content

Les effets post covid sur la population française


biwi

Recommended Posts

j'ouvre ce sujet parce qu'on commence à voir des effets post covid sur les gens 

certains sont visibles d'autres moins , quels sont ils , y a t il des liens entre certaines informations relatées dans les médias etc..

 

- on parle en ce moment des 24-35 ans qui sont de plus en plus flemmards

- on nous dit que les gens ne font plus leurs courses mais utilisent des services comme uber eats pour se faire livrer chez eux , d'ou une explosion de ce genre de services

- les gens sont de plus en plus nombreux à démissionner de leur taf

- nouvelle mode la démission silencieuse

https://www.la-croix.com/Economie/Au-dela-clivage-politique-perception-valeur-travail-Francais-evolue-2022-10-20-1201238557

 

qu'en pensez-vous? voyez-vous d'autres effets à citer?

 

 

 

Link to comment

Je vais juste faire mon chiant et dire que ce ne sont pas des effets post-covid, mais des effets post-confinements. La distinction n'est pas neutre politiquement et je prends soin de bien la faire dans tous mes écrits professionnels quand j'analyse des situations de pénuries, délais, etc.

 

Cette précision étant faite, je partage globalement les observations. Je me demande cependant si on constate les mêmes effets à l'étranger.

 

Mon hypothèse est qu'il y a un contexte spécifiquement français où, pour parler en micro-économiste, la courbe d'indifférence entre travail et temps libre s'est de plus en plus déformée sous l'impact des politiques publiques : progression de l'imposition du travail et augmentation des revenus de substitutions. Les épisodes de confinement ont accéléré ce phénomène, car il a conduit une part de la population active à réajuster ses préférences suite à l'expérience de périodes d'inactivité rémunérées prolongées, mais je ne pense pas qu'ils l'aient provoqué.

  • Yea 8
Link to comment

Il y a, chez les enfants et adolescents, des effets directs (port du masque pour les tous petits) et indirect (le bac bradé) qui sont catastrophiques. Il faudrait en effet lister des études sur le sujet...

  • Yea 2
Link to comment

Les employés tolèrent de moins en moins qu'on leur refuse le télétravail et celui-ci explose.

Et l'explosion de celui-ci entraine  pas mal de conséquence.

 

Dans ma boite on a:

 

-Une accélération du flex-office (de moins en moins de personnes ont des postes attribués, tu viens le matin et tu te trouves un poste quand tu es sur place).

 

-Les réunions sont devenues totalement mixtes (présentiel et à distance en même temps)  avec les avantages (plus besoin de payer de billet de train/chambre d'hôtel pour faire venir celui qui est en province, possibilité d'y assister même malade, etc.) et les désavantages (cela limite les échanges sur le vif, oblige à une certaine tenue faisant perdre de la spontanéité, etc.)

 

-Clairement une perte du collectif et une augmentation de l'individualisme.

 

-Diminution des avantages dut au télétravail (les accords de boites ont clairement baissé depuis la généralisation du télétravail, notamment la prise en charge des frais que cela occasionne).

 

-Diminution de la qualité du Restaurant d'entreprise, notamment dut à la diminution du nombre de personne y allant. J'ai lu que beaucoup de restaurant avait eu leur CA baisser le midi.

 

Etc.

 

 

 

 

 

 

 

Link to comment
Il y a 10 heures, cedric.org a dit :

Il y a, chez les enfants et adolescents, des effets directs (port du masque pour les tous petits) et indirect (le bac bradé) qui sont catastrophiques. Il faudrait en effet lister des études sur le sujet...

Tu penses aussi à l'épidémie de bronchiolite? j'ai l'impression, mais ça reste une impression, qu'avec le port du masque nos facultés respiratoires en ont pris un coup et que les gens en général sont plus sensibles des voies aériennes (plus facilement touchés par des maladies respiratoires, de saison certes mais dans une proportion plus élevée)

Link to comment
1 hour ago, biwi said:

Tu penses aussi à l'épidémie de bronchiolite? j'ai l'impression, mais ça reste une impression, qu'avec le port du masque nos facultés respiratoires en ont pris un coup et que les gens en général sont plus sensibles des voies aériennes (plus facilement touchés par des maladies respiratoires, de saison certes mais dans une proportion plus élevée)

Je me garderai bien de pointer précisément la cause de cette épidémie, cependant il est certain que cela a un lien.

 

Ceci dit il y à une différence entre les effets évidents, prévisibles et, encore une fois, absolument dramatiques, des politiques de gestion du covid (coucou l'inflation, coucou les faillites, coucou les suicides, coucou les problèmes psychiatriques, coucou les retards de développement,...) , et ce type d'effets indirects moins prévisibles et, dans un système de santé pas totalement délabré, gérable.

Et si ça se trouve, c'est simplement une histoire de niche écologique bouleversée, même si plus probablement l'affaiblissement du système immunitaire à l'échelle de la société liée aux confinement aura suffit à suffisamment décaler la transmission de cette maladie, provoquant ainsi un déséquilibre complet de ses cycles pourtant parfaits depuis des années (décennies ?). Mais bon, va prouver cela...

  • Yea 1
Link to comment

Pour la bronchiolite vous le faites comment le lien?

 

Car visiblement, ceux qui sont touchés sont des bébés, donc nés après la covidémence.

Et j'ai pas eu l'impression que beaucoup de gens mettaient des masques aux bébés.

 

  • Yea 3
Link to comment

je ne fais aucun lien, c'est juste qu'on nous dit que la bronchiolite semble plus sévère cette année que précédemment, et ça coincide avec l'après covid..sans parler de faire porter un masque à des nourrissons ils sont sensibles aux microbes non? peut être que des gens infectés par le covid ou variants transmettent cette bronchiolite aux nourrissons? j'en sais rien je suis pas médecin. on sait que le covid s'attaque aux voies respiratoires la bronchiolite aussi c'est pas comme si une sévère apparition de diarrhées était plus importante cette année , là aucun lien possible.

  • Yea 1
Link to comment

Elle est peut-être plus précoce et sévère (je ne me suis pas intéressée au dossier) à cause de la météo particulièrement clémente depuis la fin de l'été ?

Et comme toute infection virale, elle se transmet et atteint gravement les plus fragiles, nourrissons et personnes âgées, il me semble.

 

Link to comment
Il y a 2 heures, Bisounours a dit :

Elle est peut-être plus précoce et sévère (je ne me suis pas intéressée au dossier) à cause de la météo particulièrement clémente depuis la fin de l'été ?

Et comme toute infection virale, elle se transmet et atteint gravement les plus fragiles, nourrissons et personnes âgées, il me semble.

 

c'est une maladie hivernale , or vu la douceur de cette année ça n'a aucun sens qu'elle soit aussi agressive.

Link to comment

J'ai entendu deux choses sur cette épidémie de bronchiolite :

- c'est le premier hiver après la décision incompréhensible de la Sécu de dérembourser la kiné respiratoire pour les nourrissons. Mon fils a dû en faire plusieurs fois avant six mois, c'est pourtant le seul truc qui lui permettait de se débarrasser totalement de ce qui encombrait ses bronches et recommencer à respirer normalement. L'augmentation des cas graves nécessitant l'hospitalisation peut s'expliquer comme ça

- dans la crèche de mon fils deux bébés ont été hospitalisés pour bronchiolite quelques jours après avoir chopé le Covid. Une surinfection sur un système immunitaire déjà affaibli.

  • Yea 1
Link to comment
22 hours ago, Marlenus said:

Car visiblement, ceux qui sont touchés sont des bébés, donc nés après la covidémence.

Et j'ai pas eu l'impression que beaucoup de gens mettaient des masques aux bébés.

 

Ce n'est pas totalement deconnant d'y voir un effet de retour d'elastique tiré trop fort liée à une immunité affaiblie deux années d'affilée (en fait, simplement moins de personnes qui l'attrapent) qui auraient perturbé le cycle extrêmement stable de cette maladie. Ce n'est pas non plus prouvé, en tout cas pas que je sache.

Link to comment

La kiné n'est plus recommandée par l'HAS pour la bronchiolite Haute Autorité de Santé - Bronchiolite aiguë : la kinésithérapie n’est plus recommandée (has-sante.fr)

Etude de Cochrane  Kinésithérapie respiratoire pour le traitement de la bronchiolite aiguë chez les enfants âgés de moins de deux ans | Cochrane

Citation

Les techniques d’expiration forcée consistent à augmenter soudainement le débit expiratoire en comprimant le thorax ou l'abdomen. Chez les participants atteints de bronchiolite sévère, ces techniques n'ont pas permis de réduire le délai de rétablissement ou de stabilisation clinique, comparativement à l'absence de kinésithérapie

..

 Les techniques de débit lent ont montré une absence globale d’impact positif sur les scores cliniques de gravité de la maladie. Cependant, dans deux essais cliniques, elles ont apporté soit une amélioration de courte durée pour ce qui est des scores cliniques, soit une diminution du besoin en oxygène chez les enfants atteints de bronchiolite modérée. Il n'y a eu aucun changement dans la durée du séjour à l'hôpital..

 

  • Yea 3
Link to comment

Oui, oui, je sais, la science, la haute autorité, etc. 

Ce que je constate, avec toutes les Madame Michu autour de moi, c'est ce que dit la fin de ta citation, à savoir que pour les versions modérées ça améliore les choses et que le gamin arrive mieux à respirer.

 

De là à dire que ça évite d'encombrer les urgences pédiatriques au détriment des cas graves nécessitant de l'oxygène ASAP, il y a un petit pas que je ne franchirai pas, bien sûr, n'étant pas une haute autorité... 

  • Yea 1
Link to comment
6 minutes ago, Miss Liberty said:

 

Ce que je constate, avec toutes les Madame Michu autour de moi, c'est ce que dit la fin de ta citation, à savoir que pour les versions modérées ça améliore les choses et que le gamin arrive mieux à respirer.

 

Ceci dit, si j'écoute les gens autour de moi, l'homéopathie marche du tonnerre...

Link to comment

Un truc que j'ai constaté pour moi est que ma première crève post-covid a été particulièrement violente. Sans doute un mélange d'affaiblissement du système immunitaire à force de rester chez moi sans être confronté à des germes divers, et du fait qu'après ne rien avoir choppé pendant deux ans j'avais juste oublié à quel point c'est chiant. Maintenant imaginez ça pour des bébés qui n'ont jamais été malades de leur vie.

  • Yea 1
Link to comment

Les bébés sont protégés pendant 3-6 mois par les immunoglobines G de la mère qui passent la barrière placentaire au 3° trimestre, et aussi par les Ig A contenu dans le lait maternel. C'est pour cela que les nourrissons ont rarement des infections avant 6 mois.  

Link to comment
1 hour ago, GilliB said:

Les bébés sont protégés pendant 3-6 mois par les immunoglobines G de la mère qui passent la barrière placentaire au 3° trimestre, et aussi par les Ig A contenu dans le lait maternel. C'est pour cela que les nourrissons ont rarement des infections avant 6 mois.  

 

Malheureusement on ne peut donner que ce qu'on a.

 

Donc les bébés sont aussi inégaux devant la nature que les adultes, non? 

 

Par exemple moi j'ai un système immunitaire pourri, mon fils est malade non stop, il l'était déjà bien avant ses six mois, au point d'être carencé en fer pour cause de ces infections répétées... Et pourtant il a été allaité exclusivement jusqu'à son premier anniversaire (et non exclusivement après). Je ne pense pas être une anomalie. 

 

 

Vous avez l'impression que les gens continuent à tout désinfecter tout le temps vous ? À part la poignée de main entre collègues qui n'est pas revenue, j'ai plutôt l'impression que c'est revenu à la normale, moi.

 

Donc je ne suis pas convaincue de l'effet Covid sur les nourrissons d'aujourd'hui, pour ma part. Les bébés un peu plus âgés peut-être, mais ceux nés en 2022 je ne pense pas qu'ils soient dans un monde si aseptisé par rapport au monde d'avant.

Link to comment

Fort heureusement la poignée de main est revenue. 
Et je ne dis pas ça forcément car je trouvais le check au delà du ridicule et une symbolique plutôt à l’opposé de la poignée de main.

  • Yea 2
  • Sad 1
Link to comment

j'ai aussi l'impression que ce post covid a élargi le fossé entre les gens que je qualifie de sensés (les non vaccinés non a risque qui ont tenu contre la propagande d'etat du vaccin ) et les autres ...et pardonnez moi d'avance de le dire en ces termes mais je comprend mieux pourquoi en 45 y'avait autant de collabos.

  • Yea 1
Link to comment
il y a une heure, biwi a dit :

j'ai aussi l'impression que ce post covid a élargi le fossé entre les gens que je qualifie de sensés (les non vaccinés non a risque qui ont tenu contre la propagande d'etat du vaccin ) et les autres ...et pardonnez moi d'avance de le dire en ces termes mais je comprend mieux pourquoi en 45 y'avait autant de collabos.

Ah, en 45, je ne suis pas sûr que ça courrait les rues... 

  • Yea 2
Link to comment
Il y a 11 heures, biwi a dit :

j'ai aussi l'impression que ce post covid a élargi le fossé entre les gens que je qualifie de sensés (les non vaccinés non a risque qui ont tenu contre la propagande d'etat du vaccin ) et les autres ...et pardonnez moi d'avance de le dire en ces termes mais je comprend mieux pourquoi en 45 y'avait autant de collabos.

ama le fossé était déjà là (et n'a en fait jamais disparu depuis WWII).

C'est juste que cette crise a permis à tous d'afficher publiquement et concrètement leurs positions et donc de réexhiber ce fossé qu'on pouvait (naïvement) croire disparu. ça a été un révélateur de la réalité sous le vernis.

Un tel fossé existe dans beaucoup de pays (tous ?). Voir eg les articles sur les trahisons en Ukraine. La mécanique à l'oeuvre est de facto simple et implacable. Il y aura toujours des gens pour s'y prêter avec ferveur.

  • Yea 1
Link to comment
12 hours ago, biwi said:

j'ai aussi l'impression que ce post covid a élargi le fossé entre les gens que je qualifie de sensés (les non vaccinés non a risque qui ont tenu contre la propagande d'etat du vaccin ) et les autres ...et pardonnez moi d'avance de le dire en ces termes mais je comprend mieux pourquoi en 45 y'avait autant de collabos.

Alors que moi le fossé, je le ressens beaucoup plus entre ceux qui ont voulut imposer leurs névroses aux autres et ceux qui se sont gardé les leurs.

Et ils sont dans les deux camps, même si seuls les paranos du COVID ont eu le soutien étatique, les paranos du vaccin n'avait rien à leur envier sur le fond.

 

(Par contre je ne comprends pas la phrase sur les collabos de 45.

Car c'était une engeance qui avait bien diminué par rapport à 42. Au contraire des résistants, pour lesquels y en avait beaucoup plus en 45, et encore plus en juin 45.

A moins que tu parles de la vague de dénonciation faites sur des critères qui avait pas tout le temps de rapport avec la collaboration mais aussi, de se débarrasser d'un voisin gênant en se refaisant une virginité).

  • Yea 1
Link to comment
2 hours ago, Marlenus said:

Et ils sont dans les deux camps, même si seuls les paranos du COVID ont eu le soutien étatique, les paranos du vaccin n'avait rien à leur envier sur le fond.

Un camp a imposé de manière décomplexée des saloperies totalitaires, l'autre non. Ça fait une sacrée différence.

  • Yea 3
Link to comment
2 minutes ago, Lancelot said:

Un camp a imposé de manière décomplexée des saloperies totalitaires, l'autre non. Ça fait une sacrée différence.

Oui parce que ce camp avait le pouvoir.

Et on est d'accord que cela fait une sacrée différence.

 

Mais cela ne veut pas dire que je vais qualifier de sensé des gars, juste car ils n'ont pas eu accès au pouvoir.

 

  • Yea 2
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...