Jump to content

  

107 members have voted

  1. 1. Mariage

    • c'est une question purement privé
      81
    • on doit prévoir un statut légal le mariage 1 homme- 1 femme
      13
    • on doit prévoir un statut légal pour le mariage sous toutes ses formes (gay, polygamie, polyandrie...), adapté à chaque cas
      1
    • on doit pour le mariage sous toutes ses formes (gay, polygamie, polyandrie...), le même dans tous les cas
      1
    • on doit prévoir un statut légal seulement pour les familles (quelqu'en soit la forme) chargées d'enfants
      9


Recommended Posts

Je ne doute pas de la valeur de certaines de tes sources, mais je subodore que tu n'as pas saisi certaines subtilités, dont notamment la distinction entre tel ou tel prêtre ou prélat et l'Eglise en tant que telle.

Ok, considérons que je sois con : étant donné le célibat, ne peut-on considérer que l'argent volé par les prélats soit revenu à l'Eglise après leur mort ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Remarquez comme une fois de plus Patrick tente de décrédibiliser un propos qu'il ne peut réfuter en essayant de me faire endosser des affirmations ridicules. :doigt:

Comme on dit chez nous, "j'ai bon". :icon_up:

Je n'essaye ni de te décrédibiliser ni de réfuter quoi que ce soit, je m'essaye à l'art irrespectueux de la caricature.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne t'ai pas accusé de connerie, petit susceptible, c'est d'ailleurs un truc dont je me suis moi-même aperçu tout récemment, précisément en bouquinant au sujet du célibat des prêtres.

Souvent prêtres et prélats avaient des enfants ou des neveux à qui ils s'efforçaient de transmettre leurs biens. Il arrivait même assez souvent que le titulaire d'un bénéfice ecclésiastique ne soit pas prêtre. Généralement, la dîme ne permettait par ailleurs à son titulaire que de vivoter.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je n'essaye ni de te décrédibiliser ni de réfuter quoi que ce soit, je m'essaye à l'art irrespectueux de la caricature.

Lorsque la caricature devient la norme, elle porte un autre nom. :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens, redevenons sérieux. Cites-moi 1 truc vraiment dégueulasse fait par des curés (ou assimilés) et dont tu juges que l'Eglise Catholique Romaine est responsable en tant qu'institution.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y en a plein.

L'Inquisition (même si on en exagère l'importance), l'Index, la propagande anti-judaïque (pour laquelle JPII a demandé pardon aux Juifs, à mon avis un des grands moments de l'histoire de l'Eglise) la condamnation de Galilée et d'autres scientifiques, etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Souvent prêtres et prélats avaient des enfants ou des neveux à qui ils s'efforçaient de transmettre leurs biens. Il arrivait même assez souvent que le titulaire d'un bénéfice ecclésiastique ne soit pas prêtre. Généralement, la dîme ne permettait par ailleurs à son titulaire que de vivoter.

Dans quelle proportion ?

Mais de toute façon : considérons que la majorité des biens de l'Eglise à la veille de la révolution ait été acquise de façon honnête :

1° Qu'est-ce qui légitime que l'Eglise perçoive aujourd'hui de l'argent volé au contribuable ? Cela sous-entendrait que les contribuables belges actuels sont responsables des agissements des révolutionnaires français ?

2° C'est la première fois que j'entends que ces subsides constituent une réparation. Soit, mais comment a-t-elle été calculée ? N'a-t-elle toujours pas été repayée après tout ce temps ? Les autres cultes qui reçoivent des susbsides en Belgique (musulman, laïque, orthodoxe, protestant) perçoivent-ils également une réparation ?

3° Les descendants des autres personnes qui ont été dépossédées à la révolution, les nobles entre autres, mais également tous les gens de rien qui sont morts pour un oui ou un non, peuvent-ils demander aujourd'hui, exiger plutôt, un subside ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dans quelle proportion ?

Mais de toute façon : considérons que la majorité des biens de l'Eglise à la veille de la révolution ait été acquise de façon honnête :

1° Qu'est-ce qui légitime que l'Eglise perçoive aujourd'hui de l'argent volé au contribuable ? Cela sous-entendrait que les contribuables belges actuels sont responsables des agissements des révolutionnaires français ?

Le Concordat de 1801. Je n'ai pas écrit que je trouvais ça bien d'ailleurs, je me borne à souligner un fait.

2° C'est la première fois que j'entends que ces subsides constituent une réparation. Soit, mais comment a-t-elle été calculée ? N'a-t-elle toujours pas été repayée après tout ce temps ? Les autres cultes qui reçoivent des susbsides en Belgique (musulman, laïque, orthodoxe, protestant) perçoivent-ils également une réparation ?

Il faudrait vérifier, je n'en ai aucune idée. Les autres cultes et la laïcité organisée ont reçu des subsides parce qu'on ne voulait pas que l'Eglise soit la seule à percevoir des fonds de l'état.

3° Les descendants des autres personnes qui ont été dépossédées à la révolution, les nobles entre autres, mais également tous les gens de rien qui sont morts pour un oui ou un non, peuvent-elles demander aujourd'hui, exiger plutôt, un subside ?

Ben non. A nouveau, je n'ai pas écrit que trouve ça bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Trouvé !

http://www.newadvent.org/cathen/04204a.htm

The Church agreed not to trouble the consciences of those citizens who, during the Revolution, had become possessed of ecclesiastical property (Art. 13); on the other hand the Government promised the bishops and parish priests a fitting maintenance (sustentationem, Art. 14).

Je conseille tout particulièrement à nos amis français la lecture de la dernière section de cet article, consacrée à la fameuse loi de 1905.

Share this post


Link to post
Share on other sites
1° Qu'est-ce qui légitime que l'Eglise perçoive aujourd'hui de l'argent volé au contribuable ? Cela sous-entendrait que les contribuables belges actuels sont responsables des agissements des révolutionnaires français ?

2° C'est la première fois que j'entends que ces subsides constituent une réparation.

Ben moi, j'apprends que l'Eglise reçoit des subsides de l'Etat. A part le cas déplorable de l'Alsace, j'aimerais bien connaître la nature et le montant de ces subsides pour le reste.

Jamais entendu parler de cela.

Veux-tu parler de l'entretien des lieux de cultes qui appartiennent à l'Etat depuis leur confiscation?

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai coché la dernière solution, car c'est l'arrivée des enfants dans l'équation qui change tout. L'enfant doit être protégé étant donné son statut particulier.

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai coché la dernière solution, car c'est l'arrivée des enfants dans l'équation qui change tout. L'enfant doit être protégé étant donné son statut particulier.

L'enfant issu ou non d'un mariage a les mêmes droits!

Share this post


Link to post
Share on other sites
L'enfant issu ou non d'un mariage a les mêmes droits!

Oui, c'est justement pour ça qu'il faut être attentif aux enfants, qui sont vulnérables.

Share this post


Link to post
Share on other sites
L'enfant issu ou non d'un mariage a les mêmes droits!

En pratique, pas tout à fait, non.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour préciser un peu mon idée, je dirai que je fais une différence fondamentale entre deux aspects du mariage:

-l'aspect "couple" : pas d'intervention, chacun fait ce qu'il veut

-l'aspect "foyer" destiné donc à accueillir des enfants : là selon moi la conception libérale de l'être humain trouve ses limites… En enfant ne peut être résumé à une clause d'un contrat.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben moi, j'apprends que l'Eglise reçoit des subsides de l'Etat. A part le cas déplorable de l'Alsace, j'aimerais bien connaître la nature et le montant de ces subsides pour le reste.

:icon_up: Pourquoi le cas déplorable de l'Alsace ?! C'est très bien ce qui se passe en Alsace.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben moi, j'apprends que l'Eglise reçoit des subsides de l'Etat. A part le cas déplorable de l'Alsace, j'aimerais bien connaître la nature et le montant de ces subsides pour le reste.

Nous à coté, on reste furtif :icon_up: merci l'Alsace

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour préciser un peu mon idée, je dirai que je fais une différence fondamentale entre deux aspects du mariage:

-l'aspect "couple" : pas d'intervention, chacun fait ce qu'il veut

-l'aspect "foyer" destiné donc à accueillir des enfants : là selon moi la conception libérale de l'être humain trouve ses limites… En enfant ne peut être résumé à une clause d'un contrat.

Les droits de parentés peuvent l'être.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les droits de parentés peuvent l'être.

Tu veux dire un droit à l'enfant? Ca me parait être typiquement un faux droit.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Small government, then and now

ALMOST half of Mississippi's Republicans think interracial marriage should be illegal, according to a recent poll by Public Policy Polling. (Some have accused PPP of having a liberal bias, but the pollster has proven rather accurate, and the question in this poll was straighforward.) Call me naive, but I find this level of support for anti-miscegenation laws in 2011 shocking. And these are Republicans, who are no doubt nominally in favour of less government, yet see no problem with government stopping a man and a woman who love each other from getting married because their skin tones clash. To call this attitude pernicious, small-minded and contradictory is merely to state the obvious, but it does have a long pedigree.

http://www.economist.com/blogs/democracyin…vernmentthennow

La classe quoi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est la folie nécromancienne en ce moment, dis donc.

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est la folie nécromancienne en ce moment, dis donc.

J'utilise google pour retrouver les fils, et apparemment c'est celui qui me semblait le plus pertinent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai lu le topic en entier, j'ai pas compris.

Un mariage, ce n'est pas juste deux (ou plus ) personnes qui baisouillent, non ? C'est surtout comme je l'ai lu une reconnaissance d'un foyer, des héritiers, et des successions futures.

Donc oui, qu'un mariage s'inscrive dans un registre du garant des lois locales (état français, chef de clan, patron des yakuzas, peu importe), ça m'apparaît tout ce qu'il y a de plus normal.

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai lu le topic en entier, j'ai pas compris.

Un mariage, ce n'est pas juste deux (ou plus ) personnes qui baisouillent, non ? C'est surtout comme je l'ai lu une reconnaissance d'un foyer, des héritiers, et des successions futures.

Ben oui et alors? On est toujours dans le registre du privé, là.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C’est important qu’on vous dit !

En ces temps d’incertitudes, alors que notre pays sera certainement dans quelques mois, tout comme la zone euro, en récession voir en dépression, (Fabrice Drouin Ristori l’explique très bien ici : https://fr.goldbroke…litique-38.html) l’état semble s’engager sur des questions de société absolument fondamentales telles la lutte contre les divorces. (http://lci.tf1.fr/fr…de-6940729.html)

A cet effet Claude Greff, la secrétaire d’état chargée de la famille propose, je cite, de « mieux responsabiliser les futurs candidats au mariage. » Pourtant, n’est ce pas l’Etat qui est le meilleur organe de déresponsabilisation des individus, avec l’avalanche d’obligations et de « droits » qu’il nous impose ou décerne, pour le motif de contribuer à l’élévation de notre niveau de vie et de notre bien être ?

L’ état s’introduisant dans l’organisation de nos vies privées, ici l’un des passages préparatoires obligatoires à l’un des événements les plus symboliques de notre vie, c’est évidemment révoltant, mais comme pour bien d’autres sujets, les français ne semblent pas gêné d’être pris pour des moutons. Il faut dire que l’état et son personnel si « représentatif » ont prit l’habitude d’agir en toute impunité, en ayant de moins en moins de respect pour ses électeurs qui les allaitent grassement.

Comme nous le pronostiquons, le projet sera - et si encore cela représentait une exception à la règle quant à l’efficacité ou à l’honnêteté des mesures publiques … (un exemple parmi tant d’autres : http://anticor.org/2…-le-16-janvier/) - très certainement infructueux. En voici les grandes lignes :

- Réhabiliter ou revaloriser le mariage civil (avec encore quelques dépenses publiques à la clé, mais, à vrai dire, on peut se le permettre, pourquoi hésiter ?)

- Une petite préparation aux engagements du mariage, avec, comme Claude Greff l’a évoqué, un "kit de préparation au mariage civil". (bien, bien, encore des dépenses inutiles)

Je rappel simplement, en passant, que le but de ces « mesurettes » est la diminution du nombre de divorces en France, atteignant un couple marié sur deux…

Bref, on peut se demander : A quand des examens préliminaires au mariage civil pour juger de la durabilité d’un couple ?

Et si l’état se mettait à combattre les véritables problèmes de notre société, (dépenses publiques, système éducatif médiocre, système de retrait inefficace, code du travail excessivement contraignant, …) ne serait ce pas préférable que de créer des ministères et organisations pléthoriques sous couvert de défendre l'intérêt général et de se rendre indispensable à une population manipulée par tant d'année de propagande tacite ?

(Par ailleurs, vous constaterez que l' état se propose de combattre le divorce mais s'exclut de toute critique l'égard de cette recrudescence…)

PS : - j'aimerais apporter à cet article les quelques moyens d'action qui pourront faire évoluer les choses aux élections présidentielles (soutien au PLD, …) ; vos idées sont les bienvenues.

- S'il est possible que cet article paraisse sur Contrepoints, j'en serais évidemment très honoré.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Poil au nez.

Sinon, la République poursuit simplement son but, sa quasi raison d'être : Se substituer à l'Eglise.

C'était presque prévisible en fait.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce pauvre "secrétaire d'Etat" doit s'ennuyer bien ferme pour nous pondre des propositions de ce genre. Cotisons-nous pour lui offrir l'intégrale de Derrick en version originale, ça l'occupera et lui évitera de nous faire perdre notre temps (et notre argent).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...