Aller au contenu

Toute l’activité

Ce flux se met à jour automatiquement     

  1. Dernière heure
  2. Une fraude va enseigner chez une autre fraude, bof il y a une cohérence.
  3. Les droitards, quelle plaie

    C'est surtout que le libertarianisme me semble vraiment être justement la recherche d'une doctrine libérale complète. D'où le propriétarisme de Rothbard et la séduction chez les nerds. Le but est de rendre les dilemmes politiques aussi simple à résoudre qu'une équation de math. Ca a son charme. Mais j'ai toujours trouvé ça limité.
  4. Les droitards, quelle plaie

    Je ne connaissais pas cette distinction. J'aimerais bien que le libéralisme soit un jour objectivement justifiable, mais ça ne me parait pas être le cas à l'heure actuelle et je ne sais pas si c'est possible ou non (en gros, les thick mettent la charrue avant les bœufs). Par ailleurs, à mon avis, une telle justification impliquerait tout de même une grande modestie quant à l'évolution des sociétés humaines et éventuellement aussi sur la métaphysique. Sur les histoires de fœtus, c'est effectivement un des rares trous dans la doctrine, avec le droit de s'offrir soi-même en esclavage par exemple, mais c'est une autre question, ce n'est pas ça qui était ciblé quand on cherchait à expliquer le départ de certains vers l'alt-right par l'incomplétude de la doctrine.
  5. Les élections néo-Zélandaises

    Le parti très libéral/libertarien local est http://act.org.nz/ et était au gouvernement précédent. Il a 1 député à l'assemblée.
  6. Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Encore pire, deux cliques se formeront. En tant qu'ENTJ type Napoléon & Margaret Tatcher je vous propose d'être votre patron (c'est pour votre bien)
  7. Mélenchon, le Tout Petit Père des Peuples

    Mélenchon : c'est fait ce que je dis pas ce que je fais. D'ailleurs, le mec se plaint que l'UE soit l'instrument de l'Allemagne pour tordre la France, mais au début, avec Mitterand, son projet était justement de "clouer les mains sur la table" des allemands avec l'UE et de leur imposer le socialisme. Et le pire, c'est que le mec te dit ça dans la même phrase, sans que cela le choque.
  8. Les droitards, quelle plaie

    Mais si c'est une question d'interprétation alors sur tous les sujets, il y a plusieurs visions libérales qui sont contraires et tout aussi valable. Sur la propriété intellectuelle c'est libéral de défendre le travail produit par un individu et donc le défendre grâce au brevet par exemple mais c'est pas libéral d'interdire à quelqu'un d'autre d'utiliser le même concept car c'est violer ses droits aussi. Et les deux visions seraient tout aussi libérales l'une que l'autre ? Ca nous avance bien ça
  9. Donald Trump : candidat puis président

    Incapacité à réformer Obamacare, les impots, ou quoi que ce soit d'autre. Et la Corée qui se fout de sa gueule et le reste de l'opinion avec.
  10. Tiens d'ailleurs, j'ai toujours pris Assange pour quelqu'un d'extrême-gauche, mais finalement, je me suis trompé de bout.
  11. Les droitards, quelle plaie

    Non, tout ca est une question d'interpretation a partir d'un corpus ideologique. Toutes les doctrines politiques et intellectuelles sont dans ce cas, croire que le liberalisme serait une sorte d'exception au-dessus de la melee est une erreur.
  12. Les droitards, quelle plaie

    Si, en fonction de choix/croyances particulières ou encore une préférence pour tel ou tel concept comme la propriété de son corps.
  13. Gaspard donnera un cours chez Onfray : http://michelonfray.com/actualites/universite-populaire-de-caen-conference-de-gas C'est tout à l'honneur d'Onfray, mais il y a vraiment mieux que Koenig pour faire cette tâche... M'enfin.
  14. Les droitards, quelle plaie

    Non mais les socialistes aussi ont des points de vue divergents sur plusieurs sujets. Ce qui ne signifie pas qu'ils n'ont pas de projet moral et politique. Idem les liberaux.
  15. Les droitards, quelle plaie

    L'avortement c'est un peu particulier mais ça ne change rien, ne tombons pas dans le relativisme. Si les anti-avortement ont raison alors il s'agit bien de meurtre et le libéralisme condamne cela. Ou alors il n'y a pas meurtre et le libéralisme autorise la pratique. Il ne peut pas y avoir, politiquement, des " solutions contraires qui sont toutes les deux libérales". Il y a un camp qui a tort c'est tout
  16. Les droitards, quelle plaie

    Comme le rappelle PaB, l'avortement est typiquement une question que le libéralisme ne tranche pas (IMO). A quel moment le foetus peut-être considéré comme un être humain, je ne vois pas où le libéralisme donne une réponse.
  17. Les droitards, quelle plaie

    Et bien c'est la que divergent thick and thin libertarianism. Les thick libertarians considereront que le liberalisme recouvre egalement la dimension intellectuelle et morale.
  18. Les droitards, quelle plaie

    Pas d'accord vu les débats qu'il peut y avoir et souviens toi de l'avortement....
  19. Les droitards, quelle plaie

    Oui, et je t'ai déjà vu dire ça auparavant. Mais sur des sujets éminemment politiques, comme la gpa etc, et pas sur son aspect moral mais l'autorisation de cette pratique. Or le libéralisme tranche bien sur ces questions sociétales
  20. Les droitards, quelle plaie

    Après les grandes migration de la fin de l'empire romain c'était le cas: différents peuples, différentes cultures cohabitaient sur un même territoire. Résultat, en fonction de son appartenance à tel ou tel peuple on relevait de tel ou tel loi. Évidemment c'était le bordel et assez rapidement on est arrivé à un système coutumier qui s'appliquait à un territoire donné et à une population donnée. Bref je ne crois pas à la panarchie ni même à l'anarchie: ce sont des expériences intellectuelles intéressantes mais non viable sur le long terme.
  21. Bitcoin et autres cryptomonnaies

    Un très bon article sur la comparaison or/bitcoin et cryptos en général : http://www.bilan.ch/argent-finances-plus-de-redaction/faut-fuir-lor-acheter-bitcoins Les personnes fréquentant ce topic n'y apprendront pas grand chose, mais en réponse à l'analogie foireuse de Jamie Dimon, c'est vraiment pas mal.
  22. Ces petites phrases qui vous ont fait plaisir…

    Oui mais elles ne sont pas destinées à êtres vues du grand public normalement.
  23. Aujourd’hui
  24. Les droitards, quelle plaie

    Pour moi, un peuple, c'est avant tout une volonté partagée de développer une même culture. Plusieurs peuples peuvent donc cohabiter sur un même territoire ou se soumettre au même droit et, réciproquement, un même peuple peut habiter plusieurs lieux, expérimenter différentes politiques, etc.. (mais le risque serait alors grand que la volonté d'unité culturelle finisse par s'émousser). Ainsi ne suffit-il pas d'habiter un territoire pour faire partie du peuple qui l'occupe, de même qu'il ne suffit pour s'intégrer/s'assimiler à un peuple que d'une volonté partagée d'en faire partie. (En ce qui concerne les différents courants du libéralisme, c'était excessivement synthétique hein, et pas parfaitement objectif.)
  25. Les droitards, quelle plaie

    Je trouve la position classique détestable. Les doctrines panarchiste et anarcap reviennent au même, et je les trouve légitimes ,seulement je pense que cela doit être un choix démocratique et on retombe sur le même problème , comment définir un territoire où le choix d'une population de ne pas déléguer à un organisme politico administratif certainnes compétences serait légitime. La doctrine minarchiste me semble valable mais comment définir le peuple géographiquement?
  26. Le féminimse

    C'est une exception.
  27. Aujourd'hui, en France

    https://www.doctolib.fr/ Comme je dis, je ne l'ai essayé qu'à Paris.
  1. Charger plus d’activité
×