Jump to content

All Activity

This stream auto-updates     

  1. Past hour
  2. C'est une astuce de base pour la malhonnêteté intellectuelle. Ce qui est effrayant est de voir à quel point tout le monde fait mine de ne pas voir une aussi grosse ficelle (?).
  3. Today
  4. @NoName et @Mégille vous soulignez ce qui est à mon sens un problème chez les déconstructionnistes de manière générale : la croyance que, sous prétexte qu'on a trouvé une exception ou un cas marginal où un modèle ne s'applique pas parfaitement, alors ce modèle perd toute pertinence.
  5. Ce n'est pas même pas forcément exactement ça. Par exemple on peut dire que le cerveau est effectivement le "centre de contrôle" du corps mais que l'activité cérébrale elle-même n'est pas spontanée mais générée par l'âme. En gros le corps est une voiture, le cerveau est le poste de pilotage et l'âme est le conducteur. Avec par exemple une étude en IRMf on peut regarder le volant tourner et l'effet sur l'orientation des roues mais ça ne veut pas dire qu'il tourne tout seul.
  6. Je n'ai pas encore tout regardé, mais dans la plupart des cas, il s'agit bien soit d'homme qui s'habillent comme des femmes, soit de femme qui s'habillent comme des hommes. Ca ressemble quand même pas mal à ce qu'on appelle transexualité/trans-genre. Les jugements de valeur à leur sujet ne sont pas ceux auxquels on est habitué, et il s'agit moins d'individus libérés des normes que occupant une catégorie traditionnelle. Mais s'agit-il vraiment d'un autre phénomène ? Que les tradis trans soient souvent perçus, dans leur société, comme "ni tout a fait homme, ni tout à fait femme", ou encore les deux à la fois, peut tout simplement signifier qu'ils sont bien reconnu comme homme/femme, bien que personne ne soit dupe, et que tout le monde sache qu'ils sont biologiquement mâle/femelle (et agisse différemment en conséquence). En tout cas, il me semble assez abusif d'affirmer Même si le nombre de combinaisons genre/sexe/orientation (plus deux ou trois autres critères, peut-être) est supérieur à deux, il n'est sûrement pas illimité. Et il faut reconnaître qu'à travers toutes les cultures, certaines combinaisons (deux, en particulier...) sont beaucoup plus fréquentes que d'autres.
  7. Euh OK. Bonjour. Bienvenue. Tits or ass ? L'argent saymal, le risque la speculation saymal. En Suisse ce n'est pas imposable.
  8. Cette solution au problème est celle qui a été adopté par les premiers disciples de Descartes, les occasionnalistes. Elle a une certaine logique : la pensée et l'étendue (la matière) étant deux genres d'être totalement hétérogènes, ils ne peuvent agir l'un sur l'autre, par conséquent, les affects et les mouvements du corps n'ont lieu qu'à "l'occasion" des sensations et de la volonté de l'âme, sans jamais qu'il n'y ait de lien de causalité entre les deux. Ensuite, Spinoza et Leibniz ont tenté de proposer des solutions moins magiques, chacun à sa façon, en faisant de l'âme et du corps deux facettes d'une même réalité. "On peut toujours s'amuser", dans la mesure où ce genre de question n'est pas empirique, et ne peut pas attendre une solution du coté de l'expérience (que ce soit les découpages de glande pinéal par Descartes ou l'état de l'art actuel qu'invoque Damasio). Mais ce n'est pas parce que ce n'est pas un problème empirique que ce n'est pas un problème, ni que ça échappe à la raison (on peut affirmer ça, mais c'est une nouvelle thèse, tout aussi osée, en théorie de la connaissance, et probablement pas plus empirique elle-même).
  9. Salut le mousquetaire, c'est un peu succinct comme présentation. Ici un certain nombre de personnes te diraient que l'optimisation fiscale c'est un truc de socialiste parce que ça implique une D'une manière générale, on remarque un certain clivage entre libéraux sur le sujet de l'optimisation fiscale: certains considèrent que l'impôt c'est du vol et donc moins d'impôt est toujours une bonne chose indépendamment de pourquoi ou comment; d'autres te diraient que les différentes mesures de différentiation fiscales sont du clientelisme et de l'achat de voix déguisées, et donc qu'un système libéral devrait avoir des impôts strictement sans niches; enfin (on en voit pas trop ici cependant) il y en a qui défendent des niches ou crédit ou réduction pour des principes supérieurs comme l'écologie, l'innovation ou le financement de certains principes sociaux (typiquement les comptes épargnes retraites aux USA qui bénéficient d'une fiscalité avantageuse). D'une manière générale l'ensemble des libéraux considèrent quand même que le système fiscal français mériterait une petite remise à plat ou au moins un sérieux debrousaillage,et d'une manière générale la meilleure niche fiscale cedt quand même la suppression des impôts
  10. Ben l'optimisation fiscale pour moi est une fausse question. Cela consiste juste à regarder ce qui permet de payer le moins d'impôts pour faire ce que l'on veut faire. C'est le B A BA que l'on devrait tous faire. Quant à l'imposition sur les plus values réalisées, à partir du moment où on est ok pour qu'il y ait des impôts sur le revenu (par flat tax ou autre), je ne vois pas en quoi ce serait plus scandaleux qu'imposer un entrepreneur.
  11. Dans une société vraiment libérale, il n'y aurait pas d'optimisation fiscale possible, puisqu'il n'y aurait pas d'impôt
  12. Moi je passe le rattrapage de contrôle de gestion ça compte ?
  13. Paré à picoler pour décupler la puissance de mes réponses aux sujets pondus cette année !
  14. Dire qu'il faut le faire à l'échelle européenne c'est aussi une façon de dire qu'on ne va pas le faire, hein.
  15. Salut à toi, L'optimisation fiscale est un faux problème , elle n'existe que par la complexité des règles fiscales, qui est le problème fondamental.
  16. On remarque quand même un joli saur lacantique entre "il existe un nombre restreint mais réel de situations où le concept d'homme et femme est difficile à appliquer" à "homme et femme sont de pures constructions sociales sans bases biologiques"
  17. Il faut distinguer au moins deux mouvements dans la déconstruction. L'origine est, d'après ce que je comprends, à chercher du côté de l'anthropologie. L'observation d'autres cultures a mis en évidence des différences possibles dans ce qui est considéré comme masculin ou féminin ou même l'existence potentielle de catégories à part. Homme et femme n'étant donc pas des concepts invariables et universels, "le genre" peut être considéré en tant que sujet d'étude. Le second temps se passe cette fois-ci du côté de la biologie, et plus particulièrement diverses conditions typiquement génétiques qui rendent le sexe d'un individu donné ambigu. Dans ce cas une décision est prise par la société (représentée par exemple par un médecin) qui assigne un sexe à l'enfant avec des conséquences plus ou moins heureuses. C'est ce qui permet la fameuse conclusion "biological sex is a social construct".
  18. Inversement il y a toujours des dualistes hardcore qui acceptent la corrélation entre activité cérébrale et mémoire, perception, action... mais qui ne l'acceptent pas comme preuve de l'origine matérielle de la pensée. Comme quoi en philosophie on peut toujours s'amuser.
  19. Je suis domicilié à Saint-Nazaire et j'aimerai discuter d'optimisation fiscale . C'est-à dire, ce qu'on peut faire actuellement et ce qu'il devrait être possible de faire dans une société libérale. Je suis outré que l'investisseur qui prend des risques sur le marché "actions" , se voit systématiquement puni et imposé sur la plus-value s'il a réalisé un gain parce qu'il a eu du flair.
  20. Et bien, il y a plusieurs approches... On te dira que la pure objectivité n'est pas possible, que l'activité du chercheur est toujours située dans un contexte socio-économique donné, etc. J'ai tout de même cette tendance bachelardienne à croire que ça ne devient de la science qu'à partir du moment où il y a une rupture avec tout ça. On s'élève à la scientificité en se coupant de nous même, de notre imagination, de nos passions contingentes, etc. Mais je ne sais pas ce que Bachelard pensait des sciences humaines. La théorie du genre a, je crois, un partie-pris épistémologique issu de la "théorie critique" de Horkeimer. Par opposition aux "théories traditionnelles", qui sont le produit des intérêts d'une classe dominante, une théorie critique est sensée être réflexive, et viser un changement de la société. Bien sûr, tout ça est un produit du marxisme universitaire à l'occidentale (qui se concentre sur le jeune Marx, philosophe plus que économiste). Quand on lit les thèses sur Feuerbach de notre barbu préféré : Pour eux, la pratique vient avant la théorie, et l'objectivité d'une théorie n'est rien d'autre que son effectivité pour changer la société (il y a une forme de proto-pragmatisme déviant là dedans...) Ca ne peut pas aller à l'encontre de leur conception de la science, puisqu'il définisse ainsi la science. Mais je ne suis pas sûr qu'ils soient allés, dans leur lecture, jusqu'au paragraphe d'en dessous : Etant donné qu'ils n'affichent pas de volonté révolutionnaire, mais qu'ils cherchent à agir par réformes, soit ils cachent bien leur jeu, soit ils sont heureux à l'idée de devenir la nouvelle partie supérieure de la société.
  21. De meme pour les astronautes, la gravité ne s'exerce plus, et si tu le fais tourner sur lui-meme une force centrifuge s'exerce, donc double whammy.
  22. @Bisounours Jessica Jones est très bien. Le personnage est tellement bourru qu'il en devient sympa
  23. Demain la philosophie ! Des nouveaux le passe ou sont -ils en pleine révision sur le forum philosophie ?
  24. Préjugé. Cela dit, je suis revenu à mes premières amours: le Jazz En ce moment même j'écoute Lulee Fisher et auparavant Melissa Morgan que j'apprécie particulièrement.
  25. Est-ce que quelqu'un sait s'il existe un genre de variateur wifi (comme un variateur normal, qui remplace un interrupteur, mais qu'on peut contrôler via wifi depuis toute la maison) ? J'ai installé l'éclairage de la terrasse mais le débile mental qui nous servait d'architecte a mis le seul interrupteur le contrôlant dans le garage. Je gère tout ce qui est gros œuvre/perçage de pierres/chevilles/gros bourrin mais l'électricité ça me dépasse sorti de NMROJVBVGB. Edit : j'ai trouvé en trois secondes sur Amazon, nevermind. Merci Amazon. All hail Bezos.
  26. peut-on considérer les gender studies comme une science avec ses méthodes propres pour le seul motif qu'elles on tpour but d'étendre la connaissance/traiter un sujet sous un autre angle alors qu'il y a un versant idéologique en contrariété avec l'exigence scientifique d'impartialité ? quels sont les critères pour considérer qu'un champ de recherche appartient au domaine scientifique ?
  1. Load more activity
×
×
  • Create New...