Jump to content

Marco33

Nouveau
  • Posts

    42
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Marco33

  1. Le droit de propriété disparaît. Dans leur logique, c'est parfait : un bien immobilier est par définition peu liquide. Les incertitudes pesantes sur les retraites futures amènent les français à acquérir leur habitation principale, pour avoir "au moins un toit à soi" et compléter une retraite fantomatique s'ils peuvent investir dans quelques appartements. C'est donc une cible pour cette caste d'aigris-jaloux collectivistes, et donc charger la barque fiscale et règlementaire. Mais il va y avoir un hic d'ici une poignée d'année : -l'open-bar des banques centrales et les taux bas, c'est presque fini -Le carcan règlementaire toujours plus serré pour le propriétaire loueur, toujours coupable et payant pour les locataires indélicats, -les obligations d'isolation, de certificats obligatoires, etc.. qui augmentent les coûts. -le dernière voie de rendement avec les locations de courtes durées, violement claquée à ceux qui avaient pensé pourvoir donner du rendement à ces biens. Et se rendre compte qu'avec tout ça, c'est moins rentable et plus risqué et gavé d'emmerdes que des placements basiques et pas ou peu risqués. Et surtout, s'apercevoir que cela ne pourra pas être compensé par une plus-value à la revente. On a le parfait cocktail pour un crack immobilier. Pronostic : crack en 2023-24 (parce que c'est à ce moment là que les conséquences économiques de la pandémie vont faire effet en France, sans compter les programmes socialisant que l'on aura après 2022).
  2. Salut! L'info "backyard-static.meilleursagents.com : c'est un accès privé? (c'est dans le but de lire d'autres publis plus récentes)
  3. Je viens chercher des infos sur un resserrement des politiques de prêt des banques : un ami cadre sup de CER France me dit que de puis le début de l'année et pour TOUS ses clients, LES banques coupent ou réduisent drastiquement les découverts permanent (facilités de caisse) et ce "sans explications". Quelqu'un a-t-il des infos?
  4. Une entreprise peut très bien attribuée des avantages en nature : ces avantages doivent "juste" être assujetties aux charges salariale et patronales car ce sont des compléments de salaire. Bien sûr, cet avantage, doit être ensuite calculée pour être cumulé au revenu imposable..... Est-ce le cas pour EDF?
  5. Il y a 2 ans, j'ai donné des cours à des licences pro en RH : ils sont tombés des nues quand je leur ai détaillé la fiche de paie. Ils savaient plus ou moins qu'il y avait une "part patronale" mais en leur montrant le détail et la complexité du calcul (et les risques de redressement avec les allègements Fillon), ils ont spontanément réagi par une sorte d'écoeurement. Après, j'explique couramment que l'Etat nous prend pour des débiles légers (genre curatelle), avec encore le droit de choisir son assurance auto et habitation, mais pas l'assurance chômage, retraite et santé... J'adore voir la réaction des gens qui tout d'un coup découvrent cette vérité bien dérangeante.
  6. J'ai comme l'impression qu'il y a accélération des attaques de plus en plus basses contre D. Trump. En même temps, il semblerait que la parti Démocrate soit en grand danger avec divers scandales en perspectives. Qui aurait d'autres informations? Parce qu'en France, à part le Trump bashing.....
  7. Merci pour ces infos. L'impression générale donnée par les médias français : pas trop de bruits sur ce camouflet bien mérité... L'homme malade de l'Europe, c'est la France, qui ose donner des leçons à tous et est incapable de respecter ses engagements. Du hollandisme pur.
  8. Je viens d'écouter un replay de C dans l'air (30/08/2018) où Jean-Marc Daniel parle plusieurs fois d'une "lettre" écrite contre la France par 8 pays d'Europe du nord, sermonnant la France de vouloir faire des traités mais n'en respectant aucun. Quelqu'un aurait-il des infos sur cette lettre?
  9. Sur ce fil mais peut-être en trouver ? Lu sur le site du Figaro ce matin : un Loi pour imposer 50% de bio dans le cantines.... promesse de Macron. A quand une Loi sur la couleur du PQ aussi? C'est à taper de rage ou hurler de rire?
  10. Taxes et coûts salariaux trop élevés : une autre démonstration de la courbe de Laffer? http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/inquietude-sur-la-cote-d-azur-ou-sont-passes-lesyachts-1229242.html
  11. A mon avis, la baisse des 5€ des APL est juste une énorme bourde politique : -L'impact économique est insignifiant -L'impact politique, notamment les nombreux jeunes qui ont voté Macron pour ne pas voter Méluche, sera terrible. Va y avoir pas mal d'étudiants à se mettre à l'athlétisme à la rentrée : le lancer de pavés. J'avais cru que Macron avait compris, mais il est entrain de faire les mêmes erreurs que les autres : il n'avait que peu de temps pour casser la baraque tout en justifiant de sa légitimité électorale. Meilleur moyen pour défoncer violemment toute manifestation d'opposition (ie violence légale). Pour revenir à l'immobilier, l'APL n'en est qu'un petit volet, c'est tout un système qu'il faut changer. -Sabrer dans les réglementations, les recours et surtout le pouvoir des maires dans l'attribution des PC (d'ailleurs il existe un adage qui dit qu'un maire qui construit est un maire qui n'est pas réélu....) : TOUT pour faciliter et augmenter les surfaces constructibles. -Arrêter toute aide à la pierre. -Alléger le contrat bailleur/locataire et facilité l'expulsion d'un locataire mauvais payeur. Cela relancera la construction, offrira plus de possibilité de logement avec à la clé une baisse importante de la charge "logement" dans le budget des français. Bien sûr, ceux qui morfleraient ne seront pas les locataires pauvres mais les "anciens" proprios qui verraient la valeur de leur bien baisser (et par ricochet, mois d'ISF!!!(s'il existe toujours...)). Ils y gagneront avec moins d'impayés et de locataires inexpulsables...
  12. Je viens de lire les principales mesures de Macron : c'est beau, l'effet placebo......ça marche avec le mal de gorge, pour le cancer métastasé par contre....
  13. Macron/Lepen, donc Macron président... Je me demande avec quelle majorité il pourra appliquer son... quoi déjà? Le truc intéressant, c'est l'explosion du PS et du RPR UMP LR.
  14. Est-ce que quelqu'un ici à un tuyau pour connaître les sondages en sortie des urnes? Vu qu'il paraît que les instituts de sondage français n'ont pas le droit de le faire... Histoire de voir si je dois prendre un billet de TGV pour lundi, aller à la RBC m'ouvrir un compte... Y a un côté maso chez moi qui aimerait presque un second tour Lepen/Mélenchon,... Peut-être pour ne pas vivre le long déclin prévisible et préférer un flash crash pour désaccoutumer de manière définitive les français au socialisme?
  15. Si Fillon passe, il y aura pour moi un indicateur d'une réelle volonté de réformer : arrêter le paritarisme, envoyer des juges enquêter les comptes des syndicats, stopper les subventions à la presse. La droite n'avait jamais compris (et encore moins Sarkosy avec son "ouverture") que leur principal opposant une fois au pouvoir, ce sont les syndicats et les torchons subventionnés. S'il fait juste ces 3 points en premier, alors on peut s'attendre à des réformes presque libérales, d'un point de vu économique. Mais tout doit être fait en moins de 3 mois. Après, c'est mort.
  16. A voir ces intentions de vote, les socialistes ont tout intérêt à voter "utile" dès le 1er tour, donc à voter pour le clown rouge pour la révolution bolivarienne française. Comme pour certains ex-rouge devenus bleu-marine et agacés par les casseroles Lepenistes. La tendance sondagière le concernant est donc à surveiller pour les prochains jours.
  17. L'article 62, ou comment on fait tomber les masques ! Comme le dit Kassad, c'est le MOAB contre les mélanclownesques : ça fait des dégâts considérables, et je connais 2-3 relations qui sont mal, mais mal!!!!! Il suffirait que les média et politiques reprennent devant le Méluche, et il pétera un câble!
  18. @DeadBot Sur BFM Business (radio et TV). Possibilité de revoir en podcast. Ach! Parti trop vite : BFM Business, émission "Les Experts"
  19. Tous ces pseudo-sondages et enquêtes qui mettent en avant Macron ou Mélenchon, ça fait GROS écran de fumée...
  20. Je ne sais pas si cela a été mentionné sur ce fil, mais voilà de quoi éclairer sur le "renouveau" Mélenchon. Pas souvenir d'un article dans le canard boiteux ou un début d'enquête par le PNF du chamallow....
  21. La gauche au pouvoir, c'est : Pendant deux, leur programme. Constat d'échec cuisant. Changement de gouvernement. Pendant trois ans, des mesures sociétales de gauche pour contrebalancer leur revirement économique, ultra-libérale aux yeux du "peuple de gauche". Le plus incroyable à chaque fois (de mémoire), c'est qu'ils bénéficient d'un contexte économique mondial de reprise de croissance. Imaginez Hollande à la place de Sarkozy au moment de la crise... Un grand moment de rigolade bien douloureux. Quoique, cela aurait peut-être eu pour effet de déciller ces moutons qui encensent le boucher étatiste?
  22. Mélenchon est celui qui comprend et utilise le mieux le marketing politique : sa volonté de contrôle des images n'est pas nouvelle, d'ailleurs j'ai l'impression de ce que j'ai pu voir, que c'est le seul candidat pour lequel ces meetings sont retransmis avec en haut à gauche "images fournies par le candidat" (ou quelque chose comme ça). C'est le nouveau chouchou de médias et des bobos : Macron, ce n'est plus tendance. Jusqu'à peu, il était pour moi une pure bulle médiatique. Mais grâce à Hollande, l'explosion du PS (les journaleux n'ont pas encore ressenti l'onde de choc) a scindé ses supporters en 3 groupes : Macron, Mélenchon et Hamon. Mais Hamon paie sa traîtrise, et comme son pédalo coule, son électorat se réfugie sur le Potemkine relooké en "Oasis of the seas". Donc Mélenchon est devenu le vrai nouveau opposant de la gauche dur. Et comme il fait plus tendance, il doit même rameuter des gens qui étaient prêts à voter Marine. Il pourrait être l'exutoire électoral qu'était JM Lepen. Autre conclusion : l'ignorance crasse ou la complaisance coupable et lâche des médias, mais aussi d'une large majorité des français dans l'histoire de l'extrême gauche, démontrent le niveau de déliquescence de notre pays.
  23. C'est vrai que l'ex-URSS a bien tenu un peu plus de 70 ans... J'aimerais que vous ayez tort ( ) car ne pouvant pour des raisons familiales "m'échapper" d'un pays que j'aime malgré tout (bouffe, picole, soleil, ....), je ne voudrais pas subir cette longue agonie. J'ai bientôt 50 balaies, au chômage, je me prends de plein fouet un bon paquet des travers légaux et administratifs aux conséquences désastreuses : -droit du travail pourri : je suis considéré comme un sénior, donc à risques -pas de travail : il a fallu que je bloque 3 ans de loyers, versé sur un compte dédié et en relation avec l'agence immo pour trouver un appartement... (heureusement cela n'a duré qu'un an : maintenant en couple, j'ai pu emménager chez ma moitié et récupérer mon pécule). -J'avais repris des études "supérieures" car mon cursus sans tampon "Grandes Ecoles" ne rassurait pas dixit les recruteurs. J'ai du tout financé de ma poche, et découvert que mes camarades de promos salariés se voyaient tout ou en parti payés se deux années d'études. J'ai fait court sur mes expériences, et je pourrai presque en faire un bouquin. Non pas pour me lamenter sur mon sort, mais pour dire combien j'attends avec impatienceun RESET de ce système soviétique.
  24. Cela sera comme ces grands arbres sciés à la base : la chute au début est lente, puis cela ne fait que s'accélérer. L'accélération de la hausse des déficits a été ralenti (!!!), mais au détriment de notre compétitivité et en remerciant l'alignement des planètes. Après chaque crise, le rebond français est moins grand. Hollande a validé expérimentalement la courbe de Laffer et les fonctions régaliennes telles quelles, sont à l'os (je le constate en direct aussi bien dans la gendarmerie que pour la justice). Alors je ne sais pas si c'est très proche, proche, ou pas si proche que ça, mais rien n'indique un changement de direction et ça m'étonnerait que l'on atteigne le niveau d'endettement du Japon : cela aura éclaté avant. Le plus démoralisant pour moi, ce n'est pas de savoir quand ça va éclater, mais d'être presque sûr qu'aucune expérience n'en sera tiré. On ne sera qu'un pays musée, pittoresque, un mix entre Cuba et la Grèce quoi....
×
×
  • Create New...