Jump to content

Pirot

Yabon Nonosse
  • Content Count

    133
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Pirot

  1. Mais en % du PIB, les prélèvements obligatoires sur les entreprises étaient de combien entre 1970 et 2000 ? Je n'arrive pas à trouver ce genre de graphique pour les entreprises avant 2000.
  2. Merci, mais pensez-vous que si on baissait le cout du travail fortement, les prix suivraient ?
  3. En plus, je ne comprends pas. Si on prend l'entreprise Radiall de Gattaz, qui emploie 5000 salariés et qui a fait 156 850 000 euros de chiffres d'affaire, en admettant que les salariés sont payés en moyenne à 2000 euros ( salaires et cotisations), cela coute 10 millions d'euros à l'entreprise. Il reste quand même 146 milliards... L'investissement des entreprises coute si cher ?
  4. C'est aujourd'hui très dur de vivre avec 800 euros... Alors qu'au-dessus, il y a des patrons qui vont s'augmenter les salaires...
  5. Bonsoir, Je voudrais savoir pour qu'elle raison il faudrait baisser le SMIC sur les emplois peu ou pas qualifiés. Ces derniers couperaient plus cher que ce qu'ils rapportent ? Merci à vous.
  6. C'est sur... Un flat tax sur les revenus du travail ne serait pas de refus. Un IR à taux unique ( à 7% me semble pas mal) + 9% de CSG + 0,50% CRDS + 25 % de cotisations salariales.
  7. Bonjour, Petite question qui m'est venu à l'esprit: Combien pourrait rapporter la flat tax de 30 % ? Et plus généralement , combien rapporte la fiscalité du capital à l'Etat ? Merci d'avance.
  8. Merci En faite, si je ne me trompe pas, l'ouverture à la concurrence a bien permis d'éradiquer la pauvreté en France ( et dans le monde). Concernant la France, on passe de 18% de pauvres en 1970 à à 13% en 1984. Pat la suite, le taux de pauvreté est toujours resté en dessous des 14%. Auriez-vous des chiffres pour les années 2015/2016 et 2017 ? Merci encore et désolé
  9. Merci et désolé, je m'excuse auprès le communauté du forum de mon comportement irrespectueux.
  10. Désolé, je m'excuse... Je comprends bien le raisonnement qui consiste à dire que, si on donne la richesse aux pauvres, alors, on créé de nouveaux pauvres...
  11. Merci de votre réponse. Banni ? Ce forum est donc une dictature ? A faire tourner. Je vais vous en faire de la belle pub.
  12. Rincevent, des économistes du FMI ont recommandé de taxer les riches, car, ils sont bien étudié ce cas là justement. Oui, quand les riches sont davantage riche cela se fait en détériorant les classes moyennes car, des licenciements de masse se fond.
  13. Tramp, vous êtes piégé, la dernière phrase est une excuse, un prétexte à toute chose qui peut vous déranger. Et oui, quand les riches le deviennent encore plus les classes moyenne s'appauvrissent encore plus. TAXONS vites tout ces richards parasitaires de l'économie mondiale.
  14. A ces anarcapitaliste et autres libéraux avec leur beaux discours de supprimer l'IS, la flat tax et je ne sais quoi d'autres... Cel âne ferait qu'aggraver la situations des pauvres.
  15. La réalité fait mal aux yeux malheureusement... J'ai d'autres documents ( que je vais poster) issus du FMI qui montrent effectivement que dans les 1% les plus riches le sont encore plus, les pauvres le deviennent encore plus, de plus, ce sont eux qui consomment le plus (pauvre susceptible d'appartenir à la classe moyenne si ils décrochent un job) et donc de consommer et favoriser la croissance. C'est normal, la valeur ajouté ne peut pas aller dans les deux sens ( ver sel riches et pauvres).
  16. C'est sans appel: Quand les 10% les plus riches ( et plus particulièrement les 1%) le deviennent encore plus, les 10% les pauvres le deviennent encore plus. Donc la théorie selon laquelle " plus on donne au riches et plus cela permet aux plus pauvres de sortir de la misère" et totalement erronée. Forcément, quand le partage de la valeur ajouté augmente aux mains des 1% les plus riches, celles des 10% les plus pauvres baissent ( non pas que les salaires baissent) mais que cela se fait par le licenciement. Faut taxer un peu plus les riches et vite !!!!!
  17. TheRedBaron, c'est je seraiS car on peut dire: Nous serions. On parle bien de libéralisation du marché et non pas de l'orthographe.
  18. Merci Bisounours et Waren. En faite, ce qui me dérange dans ses analyses, c'est qu'il ne nous montre pas déjà l'assiette de l'IR, les niches comme tu dis, et les éventuels abattements...
  19. Bonjour, J'avais trouvé cela à propos de Picketty: En gros, il montre que le taux d'IR supérieur était plus élevé à l'époque que maintenant pour les personnes les plus aisées. Mais, cela est bien joli de montrer le taux supérieur d'IR mais qu'en est-il de l'assiette de ce dernier ? En effet, quand le taux d'IR augmente mais que l'assiette reste stable, les impôts à payer augmentent mécaniquement, en revanche, quand le taux diminue et que l'assiette reste inchangée, les impôts à payer diminues également. Peut-être qu'à l'époque le taux d'IR était élevé mais que l'assiette était également prononcée ? De meme l'allègement de l'IR s'est peut-être accompagné d'une augmentation de l'assiette pour compenser. Il y a avait-il également des abattements de x% ? Qu'en pensez-vous ?
  20. Wikibéral: Au vu de la définition supra, il apparaît que le minarchisme défend les idéaux du libéralisme classique. On ne peut confondre les tenants du minarchisme avec les sociaux-démocrates ni les néo-conservateurs, qui ont une vision très interventionniste du maintien de l'ordre par l'État. En réalité, ils sont généralement très proches de l'anarcho-capitalisme, à quelques nuances
  21. J'ai ça comme définition ( wikipédia): L’anarcho-capitalisme est un courant de pensée politique inspiré par le libéralisme philosophique, selon laquelle l’existence de l’État est illégitime et inutile. Ce courant est une branche du libertarianisme2, différent du minarchisme, qui soutient quant à lui l'existence d'un État minimal pour tous (« État veilleur »).
  22. Euhh Trop de recettes ?? Et comment comptes-tu financier la fonction publique hospitalière par exemple ? Faut bien que l'Etat est des recettes pour vivre ? Financer*
  23. En Irlande ils sont abaissé ce dernier à 12% et multiplié les recettes fiscales. Le supprimer serait stupide, l'Etat se priverait de recettes fiscales, en revanche, l'alléger fortement pour la passer à 10% sur toutes les entreprises me semble une bonne solution. Concrètement, voilà ce qu'est un programme libéral: -IS à 10% sur toutes les entreprises -Flat tax de 15% sur les dividendes et plus values mobilières -Transformation du CICE en une baisse de 10 points de cotisations patronales - Contrat de travail unique -Indemnité de licenciement payées par l'Etat
×
×
  • Create New...