Jump to content

La Peine De Mort!


Recommended Posts

J'ai pas vu de fil sur ce sujet……! Etes vous pour ou contre?

Moi j'ai toujours été contre! Or aujourd' hui je me pose des questions: Le pire des salauds ne merite-t- il pas la mort? Je veux dire que est ce que c'est juste que le contribuable paie pour qu'un connard vive tranquillement en prison a regarder la television toute la journée (je caricature)?

Apres c'est une question de moral: A-t-on le droit d'enlever la vie?

Sais pas……

Link to comment
Guest critico

J'ai pas vu de fil sur ce sujet……! Etes vous pour ou contre?

Moi j'ai toujours été contre! Or aujourd' hui je me pose des questions: Le pire des salauds ne merite-t- il pas la mort? Je veux dire que est ce que c'est juste que le contribuable paie pour qu'un connard vive tranquillement en prison a regarder la television toute la journée (je caricature)?

Apres c'est une question de moral: A-t-on le droit d'enlever la vie?

Sais pas……

[

Rétablir la peine de mort est impensable . On l'a et on se la garde .

Mais ça n'empêche pas de trouver des solutions qui sauvegarderaient simultanément justice et morale .

Plus de peine de mort physique , mais :

- PEINE DE MORT JURIDIQUE .Le condamné perd sa personnalité ( il n'existe plus pour la société ) : comme un défunt, ses biens sont immédiatement récupérés par la societé . Ca peut servir au dédommagement des victimes .

- Etant VIRTUELLEMENT MORT , il est placé dans un cachot sombre et insonorisé, d'où il ne ressortira que les pieds devant .

Bien entendu, plus aucun contact avec l'extérieur : ni journaux, ni livres, ni radio et encore moins de télé .

Pour sa famille et ses amis , y compris son avocat; il n'existe plus .

Son décès ne sera connu que des autorités judiciaires .

J'entends déjà les bonnes âmes crier au sadisme et évoquer la Déclaration des Droits de l'Homme .

Avec la notion de mort judiciaire, on les bloque . Tout se passe comme s'il était vraiment mort, avec cette grande différence que la société ne l'a pas exécuté .

Imaginez la tête des assassins, terroristes , brigands de grands chemins si on leur prédit qu'ils vont pourrir dans une fosse , sans aucune chance de s'évader .

Car c'est leur grand espoir aujourd'hui . Avec un hélicoptère, un bras d'honneur aux gardiens et puis s'en va….

Efficace aussi contre les petits copains terroristes qui réclament un échange ou une sortie par un odieux chantage .

" On voudrait bien , mais on ne sait pas où il est et même s'il est toujours en vie "

La société ne se venge pas : elle isole le criminel comme on isole un virus mortel .

Et aux moindres frais .

NB : Prévoir une corde car le gars ne resistera pas longtemps à cet isolement et à ce silence…tombal .

Link to comment
Moi j'ai toujours été contre! Or aujourd' hui je me pose des questions: Le pire des salauds ne merite-t- il pas la mort? Je veux dire que est ce que c'est juste que le contribuable paie pour qu'un connard vive tranquillement en prison a regarder la television toute la journée (je caricature)?

Apres c'est une question de moral: A-t-on le droit d'enlever la vie?

Sais pas……

Ce n'est pas à l'Etat de se mêler de cette question.

Mais… Oh là la, vais-je oser dire ce que je pense au fond de moi ? Bon allez, je me lance !

La peine de mort serait préférable. Parce que je vois pas pourquoi on nourrirait, on logerait cette pourriture aux frais des victimes ou de leurs familles. Non non, je ne vois pas. On pourrait leur en faire baver, non ? Le mec qui a violé deux gamins et qui les as tués, on le torture avec des trucs chinois, on le maintient en vie pendant des heures, et on l'achève petit à petit. Ce serait tellement monstrueux qu'aucun homme censé n'osera s'en prendre à quelqu'un en le volant ou en lui faisant du mal.

Bon je sais, c'est pas libéral c'est même quasiment du fascisme ce que je viens de dire, mais bon, franchement, c'est dur d'être clément avec des ordures qui vivent sur notre fric.

Link to comment
- Etant VIRTUELLEMENT MORT , il est placé dans un cachot sombre et insonorisé, d'où il ne ressortira que les pieds devant .

Bien entendu, plus aucun contact avec l'extérieur : ni journaux, ni livres, ni radio et encore moins de télé .

Pour sa famille et ses amis , y compris son avocat; il n'existe plus .

Son décès ne sera connu que des autorités judiciaires .

J'entends déjà les bonnes âmes crier au sadisme et évoquer la Déclaration des Droits de l'Homme .

Avec la notion de mort judiciaire, on les bloque . Tout se passe comme s'il était vraiment mort, avec cette grande différence que la société ne l'a pas exécuté .

Les bonnes âmes crient à la torture….

En gros, tu proposes un moyen "légal" de baffouer les droits de l'Homme pour que les contribuables n'aient pas à payer… :icon_up: ??!!

Mais ça n'empêche pas de trouver des solutions qui sauvegarderaient simultanément justice et morale .

C'est vrai qu'anéantir l'humanité de quelqu'un préservera la morale… :doigt:

Le pire des enfoirés de cette petite planète a autant le droit à la vie que le prix nobel de la paix, ça te parait cucu et nianniant, ça l'est…. Mais entre être niais et fou, j'ai choisis mon camp !!! :warez:

Link to comment
Bon je sais, c'est pas libéral c'est même quasiment du fascisme ce que je viens de dire, mais bon, franchement, c'est dur d'être clément avec des ordures qui vivent sur notre fric

T'as juste oublié que la justice fait parfois des erreurs, et que la prison est déja quelque chose de dur lorsqu'on est innocent, alors des actes de barbaries…

En plus, il faudrait payer un tortionnaire, les locaux et les ustensiles, ca ne résout donc pas le problème de l'argent.

Link to comment

@critico

Je te propose de poser le problème autrement. Par un exercice philosophique.

Faisons l'expérience de pensée suivante :

"Accepteriez-vous de vivre dans une société où toute souffrance aurait disparu, à la seule condition qu'une personne, inconnue, endure tous les maux de la terre ?"

Plutôt que de disserter sur léthique ou la morale de façon abstraite/théorique, j'aime bien dans mes conversations interroger les gens par ce genre d'expérience de pensée (ou des études de cas). J'en apprends parfois beaucoup plus…

Cet exercice a d'ailleurs inspiré Ursula Le Guin pour une de ses nouvelles de SF "Ceux qui partent d'Omelas".

Dans ce monde imaginaire, sur une planète inconnue, la cité d'Omelas a réussi (on ne sait trop comment, la technologie ou magie importe peu) à mettre en application cette idée. Fini les maladies, la douleur, la souffrance… Encore le thème de l'Utopie abordé par cette chère Ursula, qui de suite en souligne le côté ambigu (clin d'oeil au roman "Les Dépossédés" ?).

En effet, de temps en temps des gens se rendent dans ce lieu secret où est enfermé la personne qui endure à la place de tous (un enfant si je me souviens bien).

Certains ne veulent pas savoir. D'autres ont vu et font comme si…

Et puis il y a ceux qui partent d'Omelas.

Link to comment

Effectivement ce genre de raisonnement est intéressent !!!!

Et assez déprimant en fait, la nature humaine ne laisse pas de place aux rêveurs !!! :icon_up:

Parcontre ta cité d'Omelas me semble plus être une contre-utopie qu'une utopie…

Link to comment
Les bonnes âmes crient à la torture….

En gros, tu proposes un moyen "légal" de baffouer les droits de l'Homme pour que les contribuables n'aient pas à payer… :icon_up: ??!!

C'est vrai qu'anéantir l'humanité de quelqu'un préservera la morale… :doigt:

Le pire des enfoirés de cette petite planète a autant le droit à la vie que le prix nobel de la paix, ça te parait cucu et nianniant, ça l'est…. Mais entre être niais et fou, j'ai choisis mon camp !!!  :warez:

Pourquoi un autre homme (ou une société) ne pourrait-t-il pas prendre la vie? De toute maniere ca se passe tout les jours, notamment lors des conflits et des revoltes. La guerre par exemple est un moyen legal de tuer et pas seulement des fous mais des petits soldats ou des representants d'un camp.

Apres sur la morale….La peine de mort c'est moralement acceptable? Le pire des salauds merite-t-il plus de vivre que ses victimes? Si un membre d'une societe se donne des droits sur la vie d'autrui pourquoi la société ne peut il pas se donner ce droit?

Link to comment
Pourquoi un autre homme (ou une société) ne pourrait-t-il pas prendre la vie? De toute maniere ca se passe tout les jours, notamment lors des conflits et des revoltes. La guerre par exemple est un moyen legal de tuer et pas seulement des fous mais des petits soldats ou des representants d'un camp.

"De toute manière, ça se passe tous les jours" est tout sauf un argument pour moi. Tu raisonnes en fataliste, choix que je ne veux pour l'instant pas partager…. :warez:

Apres sur la morale….La peine de mort c'est moralement acceptable? Le pire des salauds merite-t-il plus de vivre que ses victimes? Si un membre d'une societe se donne des droits sur la vie d'autrui pourquoi la société ne peut il pas se donner ce droit?

Ca s'apelle la vengeance ton truc… La société qui se venge de ses plus mauvais concitoyens est aussi criminels que ces "salauds". Ce n'est que mon point de vue… :doigt:

  nottons que les anciens du forums laissent les nouveaux disserter entre eux du sujet, puisque les anciens ont déjà maintes et maintes fois débattu de ce sujet entre eux. Le sujet de la peine de mort réapparait sur le forum tous les six mois environ.

Désolé !! :icon_up:

Link to comment
"De toute manière, ça se passe tous les jours" est tout sauf un argument pour moi. Tu raisonnes en fataliste, choix que je ne veux pour l'instant pas partager…. :warez:

Ca s'apelle la vengeance ton truc… La société qui se venge de ses plus mauvais concitoyens est aussi criminels que ces "salauds". Ce n'est que mon point de vue… :warez:

Désolé !!  :icon_up:

Je comprends ton opinion! En France c'est un gouvernement socialiste qui a mis fin a la peine de mort (Badinter en 82 je crois)! Consequence de la "vague" rose! :doigt:

Link to comment
Parcontre ta cité d'Omelas me semble plus être une contre-utopie qu'une utopie…

Tout à fait, voilà pourquoi j'ai précisé l'adjectif "ambigu en disant que c'était un clin d'oeil". Dans Les Dépossédés (Prix Hugo & Nebula), Ursula Le Guin a mis comme sous-titre : "Une utopie ambiguë".

Link to comment
je trouve que le systeme de la guillotine, pratiqué en France, etait assez cool laugh.gif

Schlak et plus de tete! biggrin.gif Tres elegant!

*Peur peur*

Tiens v'la de quoi t'amuser !!! :warez:

Les français n'avaient pas beaucoup d'imagination… :doigt:

Fredo : Ce bouquin me branche bien, je crois que j'vais me l'offrir !! :icon_up:

Link to comment

Je vais poser quelques questions (qui n'ont aucun lien avec ma propre position sur le sujet, sur certaines, même, je me fais l'avocat du diable!), on va supposer que le crime dont on parle est un meurtre, pour simplifier:

1 - la peine de mort, en tant que prérogative d'Etat, est-elle juste et souhaitable?

2 - si cette peine est exécutée par un ayant-droit de la victime (mari, frère, ami, etc..) est-ce juste? Est-elle de nature à rendre justice? Peut-elle engendrer un cycle infini de vendetta (le criminel ayant lui-même des aynant-droits, ceux-ci peuvent exécuter la peine)?

3 - pardonner le meurtrier, n'est-ce pas d'une part lui rendre son humanité (et lui dire "je sais que tu vaux mieux que cela, je te pardonne"), mais aussi éviter de perdre la sienne (en effet, tuer quelqu'un "salit" l'âme de celui qui tue, donc est-ce souhaitable?)

Link to comment

Pour moi le "droit à la vie" ne fait pas partie du DN, je suppose que pour ceux qui pensent le contraire, la peine de mort est hors de question.

Personellement, je sais pas, en tout cas je suis de l'avis d'Evildeus. Oui je pourrais aller chercher les anciens débats mais j'ai la flemme.

Link to comment

Des réponses que je pourrai donner

1- L'état est un offreur (monopole) de services de justices. L'un des réglement d'un crime, peut etre la peine de mort. Ainsi, il n'est pas illégitime que l'état en fasse usage. Par contre, comme l'état n'est en rien responsable, il aura tendance à sur-utiliser la chose, et à n'etre jamais responsable en cas d'erreurs (l'une des raisons des jugements populaires, afin de se dédouaner?)

2- La légitimité dépend de la culpabilité. S'il y a culpabilité, et que le jugement semble raisonnable, oui pourquoi pas. L'exécutant est assez peu problématique dans ce cas précis.

3- Je ne pense pas. Je pense que le pardon, lorsqu'il s'agit de meurtre, est assez bizzare comme choix. Bien sur on peut pardonner, mais le fait est que la conséquence est irrémédiable. Mais d'une facon, générale, je pense que le pardon doit etre au contraire utiliser avec parsimonie, car si tout est pardonné, alors…

Link to comment
Pour moi le "droit à la vie" ne fait pas partie du DN, je suppose que pour ceux qui pensent le contraire, la peine de mort est hors de question.

Personellement, je sais pas, en tout cas je suis de l'avis d'Evildeus. Oui je pourrais aller chercher les anciens débats mais j'ai la flemme.

Tut tut tut, l'ami, toute personne au dessus de 400 ou 500 messages postés, comme l'a dit Eskoh, ne peut pas poster ici avant quelques temps. :icon_up:

A la limite poser des questions si possible neutres et contradictoires, mais c'est tout! :doigt:

Link to comment

Je suis pour ma part opposé à la peine de mort pour des motifs moraux. Ceci étant, elle est clairement autorisée par le droit naturel.

Comme le relève Evildeus, il faut cependant noter que lorsque ceux qui l'exigent seront également responsables des erreurs dans son application, il y a fort à parier qu'on exécutera fort peu.

A mon avis, le combat contre la peine de mort étatique, dont personne n'est responsable, qui peut parfaitement ne pas être désirée par les ayants-droit de la victime et qui est l'expression la plus puissante de la tyrannie de l'état, est une belle cause libertarienne.

Link to comment
Je suis pour ma part opposé à la peine de mort pour des motifs moraux. Ceci étant, elle est clairement autorisée par le droit naturel.

Comme le relève Evildeus, il faut cependant noter que lorsque ceux qui l'exigent seront également responsables des erreurs dans son application, il y a fort à parier qu'on exécutera fort peu.

A mon avis, le combat contre la peine de mort étatique, dont personne n'est responsable, qui peut parfaitement ne pas être désirée par les ayants-droit de la victime et qui est l'expression la plus puissante de la tyrannie de l'état, est une belle cause libertarienne.

Une question un peu egoiste: Qui entretient les prisons? c'est pas le contribuable? Sais pas si moi je veux que mon fric soit utilisé pour nourrir des salauds! (attention tout les criminels ne sont pas des salauds? Je raisonne sur les cas extremes….)!

Neanmoins rappelons nous "tu ne tuera point" ou "aime ton prochain comme tu t'aimes toi meme"! Euhhh c'est la Bible ca non?

Link to comment
Sais pas si moi je veux que mon fric soit utilisé pour nourrir des salauds! (attention tout les criminels ne sont pas des salauds? Je raisonne sur les cas extremes….)!

A vrai dire même si c'est gratuit leur position n'est guère enviable. Sinon, je serais pour que les criminels payent eux-mêmes leur séjours en prison.

Link to comment
Guest critico

Les bonnes âmes crient à la torture….

En gros, tu proposes un moyen "légal" de baffouer les droits de l'Homme pour que les contribuables n'aient pas à payer… :icon_up: ??!!

C'est vrai qu'anéantir l'humanité de quelqu'un préservera la morale… :doigt:

Tu n'as bien compris la prémice .

Si le condamné est déclaré " civilement mort " , il n'existe plus pour la société et on fait comme en cas de décès .

Maintenant pleurer sur l' "humanité " de quelqu'un qui n'en a pas eu, ça frise la sensiblerie ridicule .

C'est là dessus que surfe le laxisme . On voit où ça mène ..

Mais si c'est votre choix…..

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...