Jump to content
Salatomatonion

[Sérieux] Immigration : questions et débats libéraux

Recommended Posts

Pour info, j'ai envoyé un MP à Vae Victis où je lui expose une sorte de canevas d'argumentation, afin de ne pas le laisser seul dans les brumes de son esprit simpliste:

pourquoi tu persistes à ne jamais donner TES éléments, TES positions de problème (ex, je parle à ta place: l'immigration pose les problèmes XX, YY. Ma conception de la vie en commun dans une ZZ, c'est AA. Jusqu'à présent, les politiques BB, CC, n'ont pas pris en compte XX ou YY, ou bien cherchent à le dissumuler, etc…  la raison étant DD, je propose, afin d'arriver aux objectifs AA, de prendre les mesures suivantes: EE, FF, etc)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un grand homme a dit:

"Tout bienfait à tout être vivant est récompensé par Dieu."

"La tendresse ne fait défaut que dans le coeur d'un damné."

"Celui qui ne compatit pas au sort des autres se verra privé de la miséricorde divine." "Evitez l'Enfer en faisant l'aumone même avec la moitié d'une datte."

Share this post


Link to post
Share on other sites
j'explique que l'immigration dont être ajustée par rapport aux besoins en particulier de main-d'oeuvre du pays.

Donc un immigré n'est pas invité à créer de nouveaux services dont personne n'a encore connaissance, sur notre "territoire" ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
On les emmerde!

Quel argument ! renversant ! à la question : " on fait quoi des 20 % de lepénistes, reponse

On les emmerde!

trés concret comme réponse, il suffisait juste d'y penser :

On les emmerde!
et le problème est réglé.
Non sans rire, si ton propos est de dire que l'immigration clandestine met les français au chômage, et bien… pouve-le! (Bonne chance)

Tiens, c'est marrant l'hystérie de ceux qui vous pretent des propose que vous ne tenez pas dés qu'on touche aux étrangers : je n'ai jamais dit que les clandestins menaçaient l'emploi en France, j'ai dit que leur présence massive créait un malaise et déplaissait aux Français qui n'étaient pas tenus de l'accepter.

NON MAIS ! On est maitres chez soi ou pas !

Et encore le chomage, mot que je n'ai pas employé ! là nous sommes d'accord, c'est précisément parce que les pays riches tels que le notre sont incapables de résorber la misère presente chez eux qu'il faut d'autant moins en ajouter en laissant s'installer massivement des misereux.

Ce n'est que du bon sens mathématique : comment des pays riches peu nombreux et largement minoritaires pourraient absorder de grands corps tels que les grands pays pauvres, poser la question, c'est y repondre, inutile d'argumenter, même un enfant de 10 ans serait d'accord pour dire qu'une minorité peut s'integrer a une majorité pas l'inverse.

Quant au travail au black, je ne vois pas où est le problème
!!!

Les femmes de ménages marocaines et régulières payées 8 euros de l'heure et déclarées apprécieront ! ci dessus, la preuve que les liberaux, entre choisir une marocaine régulière à 8 euros de l'heure et déclarée, et une polonaise au black a 3 euros de l'heure, ne voient pas ou est le problème, ben voyons, ça engrossera le bourgeois, rien de plus, en effet ou est le problème ?

Et bien, vas-y, dis-nous où est le vrai problème.

Voir ci dessus

A quelques rares exceptions près, la plupart des Français en âge de travailler ne s'est pas battu pour les acquis sociaux (et aucun Français encore en vie n'a décapité de roi dans sa jeunesse
). Ton argument est donc débile.

????

Ca alors ! la notion d'heritage culturel et social, à la trappe on dirait !

c'est parce que nos ancêtres se sont battus que nous possédons le gout de la lutte, la transmission tu connais ?

Au Maroc, la plupart des gens sont pauvres, crevent littérallement sur les trottoirs, et pourtant, ils font la prière quotidienne pour le roi !!!!!! Pourquoi, l'héritage culturel !

C'est parce que nous, Français avons une tradition révolutionnaire et républicaine que nous pouvons la léguer et la transmettre à nos enfants. Et oui, ce que tu donne a ton gamin, tu le tiens de ton père qui le tennait de son grand père….

C'est quand même marrant que pour vous, l'heritage n'existe que dans un sens et pas dans l'autre, quand il s'agit d'acquis sociaux, de luttes sociales, c'est pas nous, c'est nos parents et on n'a aucun merite la dedans, mais par contre lorsqu'on évoque la colonisation, là c'est de notre faute même si c'est le'arrière grand père.

Dans le fond, les liberaux ne sont que pour la libre concurence, sachant que celle là n'est qu'un leurre, l'égalité des chances s'arrêtant à la naissance !

Share this post


Link to post
Share on other sites

[Malik,20-May-05, 23:25]

[ Tu es fou, un immigré ça fait où on lui dit de faire.]

Bonjour la culture de la victimisation !

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est quand même marrant que pour vous, l'heritage n'existe que dans un sens et pas dans l'autre, quand il s'agit d'acquis sociaux, de luttes sociales, c'est pas nous, c'est nos parents et on n'a aucun merite la dedans, mais par contre lorsqu'on évoque la colonisation, là c'est de notre faute même si c'est le'arrière grand père.
Nul héritage culturel, national, moral, ou matériel ne saurait être obligatoire, car :
En outre, l'histoire nous l'apprend, seule une faible portion des personnes qui vivaient alors ont été consultées sur le sujet, ou interrogées, ou autorisées à exprimer leur accord ou leur désaccord de façon quelque peu formelle. Les hommes, s'il y en eut, qui donnèrent bien leur accord formel sont tous morts aujourd'hui. Pour la plupart, ils sont morts depuis quarante, cinquante, soixante ou soixante-dix ans. Et la Constitution, parce qu'elle était leur contrat, est morte avec eux. Ils n'avaient ni le pouvoir naturel ni le droit naturel de rendre cette Constitution obligatoire pour leurs enfants. Non seulement il est absolument impossible, selon la nature des choses, qu'ils lient leur postérité, mais ils ne tentèrent même pas de le faire. Autrement dit, ce document ne prétend pas être un accord entre qui que ce soit sinon entre « les hommes »alors vivants; il ne revendique pas non plus pour ces hommes, ni expressément ni implicitement, aucun droit, pouvoir ou désir de lier qui que ce soit d'autre qu’eux-mêmes.

(…)

Il en va de même pour ceux qui, à l'origine, ont adopté la Constitution. Quelles qu'aient pu être leurs intentions personnelles, le sens juridique des termes qu'ils emploient, pour ce qui regarde leur « postérité » est simplement qu'en concluant cet accord leurs espoirs et leurs motifs étaient qu'il puisse se révéler utile et acceptable pour leur postérité; qu'il pourrait promouvoir son union, sa sécurité, sa tranquillité et son bien-être; et qu'il pourrait tendre à lui « assurer les bienfaits de la liberté ». Ces termes n'affirment ni n'impliquent le moins du monde aucun droit, pouvoir ou désir, de la part des parties qui conclurent l'accord à l'origine, d'obliger leur « postérité à vivre sous cette loi s'ils avaient voulu contraindre leur postérité à vivre sous elle, ils auraient dit que leur objectif était non de lui assurer « les bienfaits de la liberté » mais de la faire esclave; car si leur « postérité » est contrainte de vivre sous cette loi, ces descendants ne sont pas autre chose que les esclaves de leurs grands-pères - grands-pères stupides, tyranniques et morts.

bye bye

Dans le fond, les liberaux ne sont que pour la libre concurence, sachant que celle là n'est qu'un leurre, l'égalité des chances s'arrêtant à la naissance !
Dans le fond, les pastilles de menthe se sont qu'à la menthe, sachant que c'est un leurre, le parfume vanille s'arrêtant à la carte des desserts !

Voilà, comme ça je crois que c'est plus clair.

(Sinon à part ça, Christo confond l'égalité matérielle des socialistes et l'égalité de droit des libéraux).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Marrant et intéressant à observer: en s'énervant, christo s'est laissé aller à écrire avec une orthographe aussi folklorique que celle de KKKristo…

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marrant et intéressant à observer: en s'énervant, christo s'est laissé aller à écrire avec une orthographe aussi folklorique que celle de KKKristo…
:icon_up: Certainement un des nombreux héritages culturels et autres acquis sociaux français dont il se revendique. Il lui reste encore à travailler plus assidûment cet héritage culturel là, qui est loin d'être socialement acquis si vous voulez mon avis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

( Nul héritage culturel, national, moral, ou matériel ne saurait être obligatoire )

???? Euh, oui, c'est un peu creux ça, ça veut dire quoi ? On parle d'héritage culturel et social, tu répond sur la constitution ???????

( Dans le fond, les pastilles de menthe se sont qu'à la menthe, sachant que c'est un leurre, le parfume vanille s'arrêtant à la carte des desserts ! )

sophisme ! rhétorique ! une de ces phrases choc qui ne veulent strictement rien dire,

je répete : l'égalité des chances s'arrête à la naissance, sachant que si t'es né dans une poubelle t'aura jamais l'ombre d'une demi chance même si t'es hyper intelligent alors que si tu es le fils Dassault tu peux être un crétin doublé d'un salaud, avoir un QI de 80, tu t'en sortira toujours ! alors la réponse sur les pastilles à la menthe, désolé mais non comprendo, vois pas le rapport, les mots ne peuvent pas combler le manque d''idées, ce serait trop facile !

( Christo confond l'égalité matérielle des socialistes et l'égalité de droit des libéraux )

Mdr, parce que la liberté du gueux, il en fait quoi avec ? Elle lui sert à quoi ?

pas de liberté sans moyens, la liberté, c'est avant tout la liberté économique, demande aux clochards qui eux, sont libres s'ils peuvent entreprendre ?

Comme disait Zola, quand on n'a pas d'argent, le plus court, c'est de se coucher !

Share this post


Link to post
Share on other sites

( un des nombres héritages )

mdr, trés trés français comme phrase, quelqu'un peux me traduire ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
( Nul héritage culturel, national, moral, ou matériel ne saurait être obligatoire )

???? Euh, oui, c'est un peu creux ça, ça veut dire quoi ? On parle d'héritage culturel et social, tu répond sur la constitution ???????

Parce que tout vient de là, mon cher. L'Etat t'oblige à être l'héritier responsable de ses conneries passées en vertu de sa pseudo légitimité selon le dit texte.
je répete : l'égalité des chances s'arrête à la naissance, sachant que si t'es né dans une poubelle t'aura jamais l'ombre d'une demi chance même si t'es hyper intelligent alors que si tu es le fils Dassault tu peux être un crétin doublé d'un salaud, avoir un QI de 80, tu t'en sortira toujours ! alors la réponse sur les pastilles à la menthe, désolé mais non comprendo, vois pas le rapport, les mots ne peuvent pas combler le manque d''idées, ce serait trop facile !
Tu emploie la rhétorique des extèmes ce qui n'a pas de sens. L'histoire est remplis de gens modestes qui ont su s'enrichir. Regarde Bill Gates, ses parents n'étaient pas milliardaires. Le seul moyen pour les gens modeste de s'enrichir, c'est d'être libre d'entreprendre, d'être les seuls détenteurs de leur activités et de ne pas être contraints à la servitude. Quand les sociétés s'enrichissent, les enfants cessent de travailler pour aller à l'école. Et pour enrichir une société entière, on n'a jamais trouvé mieux que l'économie libérale. Le socialisme ne fait que redistribuer ce qui existe déjà et empêche/décourage la création des richesses, ainsi, à terme le socialisme ne fait que partager la pauvreté.
Mdr, parce que la liberté du gueux, il en fait quoi avec ? Elle lui sert à quoi ?

pas de liberté sans moyens, la liberté, c'est avant tout la liberté économique, demande aux clochards qui eux, sont libres s'ils peuvent entreprendre ?Comme disait Zola, quand on n'a pas d'argent, le plus court, c'est de se coucher

La fondamentale différence entre une société liberale d'une société totalitaire, c'est que dans cette dernière la politique dirige l'économie, donc une idéologie, classe sociale décide du comportement économiques des hommes: de leur travail et de leurs loisirs. Dans n'importe quelle société nous dis Hayek, il y aura toujours des riches et des pauvres, à la différence que dans une société libérale ce sont le talent, le travail et la chance qui déterminent la réussite, alors que dans une société totalitaire c'est l'idéologie qui décide de qui doit être riche et de qui doit être pauvre.

Comment alors supporter de l'Etat son interventionnisme (de qui ? pour qui ?) d'une économie dirigiste et orienté vers l'équité ? Justement, en voulant être équitable l'Etat crée d'autres inégalités bien plus grave encore, et affirme un interventionniste discriminateur, tout en détruisant l'Etat de Droit - sa fonction première - garantir la liberté individuelle et l'égalité des droits pour tous.

Share this post


Link to post
Share on other sites
A la différence de toi que moi je ne me revendique d'aucun héritage de magnificence et de grandeur dont je n'arrive même pas à maîtriser les bases de ce prétendu héritage.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Apprends déjà utiliser les balises "quote" et on en reparlera.

J'aimerai bien mais moi, je ne suis pas Docteur ès lettres comme toi, je suis illétré, c'est marqué sur ma fiche ! alors aide moi stp, comment on utilise les balises quote, je veux être comme toi, fort sur la forme et zéro sur le fond !

Pas un politique mais un professionnel de la politique !

Share this post


Link to post
Share on other sites
je répete : l'égalité des chances s'arrête à la naissance, sachant que si t'es né dans une poubelle t'aura jamais l'ombre d'une demi chance même si t'es hyper intelligent alors que si tu es le fils Dassault tu peux être un crétin doublé d'un salaud, avoir un QI de 80, tu t'en sortira toujours ! alors la réponse sur les pastilles à la menthe, désolé mais non comprendo, vois pas le rapport, les mots ne peuvent pas combler le manque d''idées, ce serait trop facile !

C'est pas vrai ! même que Riddick il est né dans une poubelle, et il est très fort et très musclé et qu'on le pourchasse à tord. Et même qu'après avoir lutté contre les bêtes de la planète qui aiment pas la lumière et ben des années après il devient un héros et il sauve l'univers contre des fanatiques nihilistes.

Le socialisme ne fait que redistribuer ce qui existe déjà et empêche/décourage la création des richesses, ainsi, à terme le socialisme ne fait que partager la pauvreté.

Pour preuve certains des points du Manifeste du parti communiste où sont énoncés la suppression de l'héritage ainsi que, à terme, la propriété privée.

A quoi bon avoir des enfants et travailler toute une vie, si cela ne servira à rien pour eux ? J'ose penser que nous humains, en tant que mammifères supérieurs, avons une partie animale, et que à l'instar de la Nature, ce n'est pas à l'état de décider pour nos enfants.

Dans n'importe quelle société nous dis Hayek, il y aura toujours des riches et des pauvres, à la différence que dans une société libérale ce sont le talent, le travail et la chance qui déterminent la réussite, alors que dans une société totalitaire c'est l'idéologie qui décide de qui doit être riche et de qui doit être pauvre.

Comment alors supporter de l'Etat son interventionnisme (de qui ? pour qui ?) d'une économie dirigiste et orienté vers l'équité ? Justement, en voulant être équitable l'Etat crée d'autres inégalités bien plus grave encore, et affirme un interventionniste discriminateur, tout en détruisant l'Etat de Droit - sa fonction première - garantir la liberté individuelle et l'égalité des droits pour tous.

Même Platon arrive à cette conclusion dans La République. Certains de par leur naissance, feront de meilleurs athlètes et gagneront aux Olympiades. Quand on parle d'égalité on confond souvent égalité de moyens avec les résultats attentdus. Ou avec égalité de droits. Le but de l'éducation (de ex ducere, mener au dehors, faire sortir) est de garantir un contexte dans lequel les potentialités, quelles qu'elles soient, puissent s'exprimer et se réaliser.

Share this post


Link to post
Share on other sites
( Nul héritage culturel, national, moral, ou matériel ne saurait être obligatoire )

je répete : l'égalité des chances s'arrête à la naissance, sachant que si t'es né dans une poubelle t'aura jamais l'ombre d'une demi chance même si t'es hyper intelligent alors que si tu es le fils Dassault tu peux être un crétin doublé d'un salaud, avoir un QI de 80, tu t'en sortira toujours ! alors la réponse sur les pastilles à la menthe, désolé mais non comprendo, vois pas le rapport, les mots ne peuvent pas combler le manque d''idées, ce serait trop facile !

Comme disait Zola, quand on n'a pas d'argent, le plus court, c'est de se coucher !

Tu devrais te renseigner sur la biographie de vanderbilt qui a 20 ans savait à peine lire et écrire.

"Vanderbilt was born to a poor family and quit school at the age of 11 to work for his father who was engaged in boating. When he turned 16 he persuaded his mother to give him $100 loan for a boat to start his first business. He opened a transport and freight service between New York City and Staten Island for eighteen cents a trip. He repaid the loan after the first year with an additional $1,000. He was rough in manners and developed a reputation for honesty. He charged reasonable prices and worked prodigiously."

la suite :

http://www.stfrancis.edu/ba/ghkickul/stuwe…ph/vanderbi.htm

Lors de l'avant dernier Thalassa, on racontait l'histoire d'un paysan chypriote qui a la suite d'un accident (dela devait être en 1974) était parti s'installer en Angleterre. Il propose aujourd'hui à la location le dernier yacht de ses chantiers : 85 métres, 700 000 dollars la semaine (ou peut être même la journée).

Ces deux types là n'avaient aucun capital de départ. Et aucune culture. Heureusement pour eux d'ailleurs car sinon ils auraient lu Zola et seraient restés couchés !

Share this post


Link to post
Share on other sites

On peut aussi citer Orwell, qui, avant d'écrire la Ferme des Animaux et 1984, a été, entre autre, clochard à Paris.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette histoire de volonté des "installés" sur les "arrivants" est débile.

Emepche t'on les parisiens de s'sintaller en Cévennes ou en pays Basque ? Non, pourtant, bien 20% des cevenols ou des basques souhaiteraient le faire (ces parigots font monter le marché immobilier d'après certains)…

Emepche t'on les auvergnats ou les bretons de s'installer à paris sous pretxte qu'ils n'ont pas été invités par la population parisienne ?

Les français qui s'installent à londres ne sont pas invités, certains sont diplomés, d'autres non, et alors ?

Encore une fois (car cela a été developpé plusieurs fois ici) ce n'est pas l'immigration qui est un pb mais les différentes politiques d'immigration qui le sont et le seront tjrs.

Je n'oblige personne à accepter les étrangers, mais personne ne peut m'interdire de les accepter. Si je suis chef d'entreprise et que j'ai envie d'embaucher un étranger cela me regarde moi et pas les autres, idem si je suis bailleur qui loue à un étranger.

Si le racisme n'était pas un délit d'opinion, certains n'useraient pas d'arguments fallacieux et invérifiables (l'immigration un danger pour l'emploi des français) pour affirmer leur opposition à la libre circulation.

Et encore une fois, si tu t'appropries l'héritage de tes ancetres, alors il faut prendre la responsabilité de l'héritage en question et par là dédommager toutes les victimes de l'état français : africains (traite des noirs) et arabes (colonisation) notamment.

Quoi de mieux comme dédommagement que de les laisser eux aussi s'enrichir en France ???

Soyons logiques !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et encore une fois, si tu t'appropries l'héritage de tes ancetres, alors il faut prendre la responsabilité de l'héritage en question et par là dédommager toutes les victimes de l'état français : africains (traite des noirs) et arabes (colonisation) notamment.

La traite des noirs a toujours été une activité commerciale privée, je ne vois pas en quoi l'Etat serait responsable, de plus la faute revient aux vendeurs pas aux acheteurs. Si le vendeur prétend que l'esclave est sa propriété légitime, l'acheteur n'a aucun moyen de prouver le contraire, et je ne vois pas pourquoi la société devrait refusée à un homme qui s'engage à être esclave le droit de l'être. Tout cela est mû par un fort protectionnisme, privée l'Afrique de ses débouchés alors qu'elle était exportatrice d'esclaves n'a fait que ruiner son développement, c'est la même chose aujourd'hui pour les produits agricoles.

Quand à la colonisation il faudrait effectivement penser à indemniser les occidentaux qui ont investis de fortes sommes d'argent dans ces territoires, et qui se sont vus déposséder de leurs biens.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je tiens tout de même à dire qu'il est vrai que certains individus dans ces territoires ont subis quelques préjudices de la part de l'Etat français, il faut le reconnaitre, et il donc normal que celui-ci les indemnisent eux individuellement. Il ne serait être bien sûr question de "dédommagement" collectiviste où tous les français devrait indemniser uniformément tous les habitants de ces pays, sous le simple prétexte que certains ont subi un préjudice. Chaque peine si le préjudice est prouvé doit s'appliquer à une plainte précise, c'est le principe de la justice.

Quoi de mieux comme dédommagement que de les laisser eux aussi s'enrichir en France ???

Pourquoi l'inverse ne devrait-il pas être vrai ?

Pourquoi tout cela ne va-t-il toujours que dans un seul sens ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour mes tarifs, me demander… :doigt::icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...