Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Chitah

Mariage Homosexuel

Recommended Posts

Europe 

L'Espagne quatrième pays à légaliser le mariage homosexuel

AP | 30.06.05 | 11:51

MADRID (AP) -- L'Espagne est devenu jeudi le quatrième pays à légaliser le mariage homosexuel avec le vote par les députés d'une loi qui autorise les unions civiles pour les personnes de même sexe, malgré l'opposition des élus conservateurs et de l'influente Eglise catholique espagnole.

Cette loi a été adoptée par les 350 députés par 187 voix pour, 147 contre et quatre abstentions. Les autres députés étaient absents.

La loi défendue par le Premier ministre José Luis Rodriguez Zapatero et son Parti socialiste accorde aux couples homosexuels les mêmes droits que les couples hétérosexuels en matière d'héritage et d'adoption.

Selon les militants des droits des homosexuels, les premières unions homosexuelles pourront commencer aussitôt la publication de la loi au Journal officiel du royaume ibérique, ce qui devrait intervenir d'ici deux semaines.

Les Pays-Bas en 2000 et la Belgique en 2003 avaient été les deux premierss pays à légaliser les unions homosexuelles. Mardi, les députés canadiens ont voté une loi qui autorise les unions civiles pour les couples de même sexe. Le mariage homosexuel existait déjà dans sept provinces canadiennes mais le texte voté mardi accorde aux couples homosexuels de l'ensemble du pays les mêmes droits que les couples hétérosexuels.

Le projet de loi, défendu par le Premier ministre canadien Paul Martin, va prendre la route du Sénat, dominé par les Libéraux, pour l'ultime approbation, qui devrait intervenir avant la fin juillet. Si le Sénat l'approuve, le projet de loi devra ensuite recevoir la sanction royale. Ce n'est qu'après cette dernière étape que la loi entrera en vigueur et que les gays et lesbiennes pourront se marier dans toutes les provinces et territoires du Canada. AP

La question que je me pose est: est-ce que ces décisions légales vont se propager en Europe? Notamment, si un mariage est reconnu légal en Espagne, mais pas en France, comment tranche-t-on?

Est-ce que ici, la concurrence juridique entre Etats européens pourra faire que l'on s'achemine en fait vers des améliorations par le haut (comme on dit à gauche) dans un certains nombre de cas?

La compétence de marier les gens reste-elle une attribution des Etats ou est-ce que l'Europe, notamment la Cour de Justice a-t-elle son mot à dire?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca promet un beau bordel, surtout lorsque va se poser la question de la filiation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Personnellement, l'aspect civil du mariage est contractuel et ne doit concerner que les époux (quelque soit leur sexe). Les homme d'Etat qui s'en mèlent imposent leur vision morale de la chose, ce qui est inacceptable.

L'aspect religieux est de l'ordre de l'interprétation des écritures (ou de la Vérité) par les religieux. Et j'imagine bien qu'un prêtre catholique peut être réticent à un mariage homosexuel, l'homosexualité étant clairement interdit dans les Ecrits Saints (dans le Pentateuque si ma mémoire est bonne).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le mariage à la mairie ne devrait pas avoir beaucoup d'importance aux yeux des croyants, il me semble. Donc si les homsexuels se mariaient à la mairie, ça n'aurait pas d'impact au niveau religieux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore un coup du p'tit frère de notre prince du désert ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, toi aussi c'est lui que tu suspectes ?

Ce doit être ça, le délit de sale gueule ! :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si je trouve une sale gueule de ce genre allongée sur mon lit dans une pose lascive, je ne vais pas lui demander d'aller voir à Fourvière si j'y suis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tout cas, c'est un Français: il y a une faute d'orthographe dans le texte.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas inscrit, de toute façon je serais banni sur le champ. :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
En tout cas, c'est un Français: il y a une faute d'orthographe dans le texte.

Ses pa vré, cé zalaigacions mes nerves oh plu hot poin.

Ses dut praussais an difamacion ah la claix,sa.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben c'est pas compliqué, je savais que Fabfab allait nous zapper ça à la vitesse de l'éclair, donc j'ai conservé l'url.

J'espère d'ailleurs que Fabfab a sauvegardé le corps du délit quelque part, c'est son auteur qui risque de le zapper maintenant.

Faut pas déconner, ce sont des heures de rigolade assurées ! :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai déjà exposé mes arguments ici : http://www.peres-fondateurs.com/forum/view…php?id=5761&p=4

C'est violent, en général. On sent que ça touche des tabous infranchissables.

J'aime beaucoup ton post en tout cas.

Ce que j'ai pu apprendre sur le sujet ici c'est que je pouvais dépasser des convictions et une morale en désaccord avec l'homosexualité pour prendre une position en accord avec la liberté de former le couple que l'on souhaite.

Malgré les réactions suscitées par ton post, je souhaite aux virulents agités de la pureté hétérosexuelle de parvenir à composer ainsi un jour (lointain je crois).

Share this post


Link to post
Share on other sites

J’adore cette question :

D’une part le mariage :

un contrat passé entre deux personnes libres et consentantes n'ayant aucune influence sur autrui ne regarde que ces deux personnes .

Pour la question de l'adoption :

1° je réponds au cdh et aux autres qui sont de leur avis que si un enfant a droit à un papa et une maman, il faut immédiatement interdire l’adoption par les célibataires. (Si le père célibataire est hétéro çà va mais s’il est homo çà ne va pas. Non mais je rêve !!! Où est la logique la dedans ???)

2° Il sera toujours plus souhaitable pour un enfant de grandir au sens d'une famille qui lui offre de l'amour même si elle est gay, que dans un orphelinat.

3° Etre la risée des enfants à l’école à de multiple sources, je ne suis ni gros, ni pauvre, ni laid, ni petit, ni bêtes, ni enfant de divorcé, ni quoi que ce soit, j’ai pourtant été la risée de tous à l’école, simplement parce que je n’avais aucun caractère, que ne savais pas me défendre et que les enfants sont cruels entre eux.

S’il fallait protéger tous ces enfants au lieu de leur apprendre à se défendre il n’y aurait plus grand monde dans les écoles ! On à tous quelque chose susceptible d’attirer la moquerie dans une courre de récréation. La différence c’est le caractère.

4° Les magnifiques législations allakon de tous les gouvernements de la terre nécessitent des papiers certifiant que nous sommes bel et bien le père, la mère ou le tuteur d'un enfant. Il existe 100 000 enfant de couple homosexuel en France et à peu près ma même proportion en Belgique, le père/mère de fait (le non biologique) ne peut disposer de tels papiers, vous imaginez la quantité infernale de difficultés administratives qui existent pour ses parents surtout en cas de décès du parent biologique (en plus de devoir encaisser un deuil, l'enfant doit à l'heure actuelle subir en plus la séparation du parent restant, c'est plus que cruel, c'est inhumain !!!)

5° L’argument du développement en l’absence de l’un des deux sexes : depuis 30 ans de multiples études ont été faites a travers le monde, en voici les conclusions des plus prestigieuses d’ente elles :

États-Unis - Dans un communiqué publié le vendredi 13 décembre 2002, l'American Psychiatric Association (APA, Association des psychiatres américains) se déclare favorable à l'adoption par les couples homosexuels. Selon l'APA, qui représente plus de 38000 professionnels de la santé mentale aux Etats-Unis, "les études menées au cours des 30 dernières années ont constamment démontré que les enfants élevés par des parents homosexuels présentent les mêmes caractéristiques émotionnelles, cognitives, sociales ou sexuelles que les enfants élevés par des parents hétérosexuels". L'APA rejoint ainsi la position d'autres associations de professionnels de santé telles que l'American Academy of Pediatrics (Académie américaine de pédiatrie) et l'American Association of Child and Adolescent Psychiatrists (Association américaine des psychiatres pour enfants et adolescents)

Le docteur Katrien Vanfraussen de l’université libre de Bruxelles a lancé récemment une étude de suivi en interrogeant 370 enfants et leurs mères, à la fois dans des familles hétérosexuelles et dans des familles lesbiennes. Les enfants ont entre 7 et 17 ans et sont nés grâce à l'assistance médicale à la procréation.

L'étude s'est centrée sur les points suivants :

• impact de l'utilisation d'un donneur anonyme sur les enfants

• impact d'une vie dans une famille non traditionnelle sur le bien-être général des enfants

• réaction des autres enfants et des enseignants

• la fréquence d'actes de violence

Elle a trouvé que le fait de grandir dans une famille lesbienne n'a pas d'effet négatif sur l'ensemble du développement psychologique des enfants. Aucune différence n’a été observée.

Voici enfin la conclusion de l’étude sur le développement des enfants de parents homosexuels comparé à celui des enfants de parents hétérosexuels

Menée par :

Danielle JULIEN - Université du Québec à Montréal

Monique DUBÉ - Université du Québec à Montréal

Isabelle GAGNON - Université du Québec à Montréal

Conclusion :

Il ressort de la présente recension que l'idée selon laquelle les enfants de parents homosexuels sont psychologiquement vulnérables n'a aucun fondement empirique. Aucune des recherches effectuées à ce jour ne permet de conclure que les enfants de parents homosexuels sont désavantagés sous quelque aspect que ce soit par rapport aux autres. Les résultats convergent tous vers un message clair et sans ambiguïté : l'environnement familial construit par les parents des deux groupes d'enfants leur fournit des contextes comparables de croissance psychosociale. Lorsque se produisent des problèmes, la qualité des environnements de croissance en est vraisemblablement responsable dans tous les cas.

Les recherches futures pourraient être axées sur la détermination des obstacles auxquels font face les familles de parents homosexuels et sur les causes du plus grand succès de certains parents homosexuels par rapport aux parents hétérosexuels sur le plan du développement harmonieux de leurs enfants.

Je pourrais publier les conclusions des autres études principalement anglo-saxonnes, mais je vais m’arrêter là.

Tous les scientifiques sont d’accord, le bien être de l’enfant n’est aucunement menacé, il apparaît même que certains parents homosexuels apportent un environnement meilleur à leurs enfants, car ceux-ci sont souvent plus désirés (non seulement jamais issus "d'accident" !!!Mais aussi plus attendus, plus réfléchis), et les parents plus anxieux de leur bien être. Çà s’explique aussi par le fait que les parents homosexuels se sentent dans l’obligation de prouver à leur entourage qu’ils sont des bons parents

Je suis libéral, quand il n’y a pas de victime, il n’y a aucune question à se poser.

Je viens de lire le sujet sur le site des PF :icon_up: et ma conclusion est que ce site est à chier, il est conservateur ou pour le moins peu fréquenté par des libéraux.

Amen.

.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais déjà constaté ça au sujet de jeunes californiens. Ca m'a vraiment fait changer de jugement. Comme quoi on a de ces préjugés…

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

×
×
  • Create New...