Jump to content

Al Needs You


Edouard1984

Recommended Posts

Guest Propangang
Il y a peut-être un petit problème de discipline interne à régler dans ce cas : si ses propos n'engage que lui, qu'il dise : "personnellement, je me sent plus proche de la Coalition violette (libéraux et socialistes - NDLR) en Belgique", et non "On se sent plus proches de la Coalition violette (libéraux et socialistes - NDLR) en Belgique". Que tu le veuille ou non, vu la manière dont il le formule, il engage tout le parti.

Bonjour,

Je n'ai pas l'habitude d'intervenir dans les forums - si je commence, je ne m'arrête plus -, mais je lis de temps à autre avec intérêt vos discussions à propos d'Alternative Libérale. Cependant, puisque les propos qui me sont attribués dans Technikart font polémique, je me dois de préciser ce qui a été dit dans mon souvenir et nuancer ce qui peut paraître pour un éloge du consensus à la Belge, qui n'est vraiment pas ma tasse de thé.

Je ne pense pas avoir prononcé la phrase "On se sent plus proches de la Coalition violette en Belgique que des Libertarians américains.". Si je ne m'abuse, il doit s'agir d'une contraction que le journaliste a faite entre plusieurs propos tenus dans la conversation, sans penser en déformer le sens:

- j'ai dit que nous ne nous reconnaissions pas dans le radicalisme du parti libertarien américain, n'ayant pas inscrit à notre programme la disparition de l'Etat, le libre port des armes et la privatisation des rues…

- j'ai parlé de la coalition violette en Belgique, du FDP allemand et du D66 hollandais pour montrer qu'un parti libéral ne s'associé pas nécessairement avec des partis de droite et que d'autres combinaisons sont possible avec un mode de scrutin proportionnel;

- J'ai dit que cette coalition m'avait inspiré l'idée du violet, et que les bonapartistes l'avaient aussi utilisée, démontrant qu'elle n'était pas 'interdite' en politique comme beaucoup le pensent.

J'ajoute que j'ai quitté la Belgique il y a une dizaine d'années et n'en suit l'actualité que de très loin. A cette époque, ma sympathie allait alors plutôt pour un petit parti nommé "Vivant!", désormais allié du MR (libéraux), qui défendait l'idée d'un revenu d'existence…

Librement,

David Poryngier

Link to comment
Fabrice, j'ai l'impression que nos goûts pour la gente féminine sont opposés. Moi, Audrey Tautou me fait craquer !

Physiquement je la trouve pas exceptionnelle. Sinon sa prestation dans le film Da Vinci code était médiocre à mon goût.

Link to comment
J'ajoute que j'ai quitté la Belgique il y a une dizaine d'années et n'en suit l'actualité que de très loin. A cette époque, ma sympathie allait alors plutôt pour un petit parti nommé "Vivant!", désormais allié du MR (libéraux), qui défendait l'idée d'un revenu d'existence…

Il est vrai que la France nous a refilé tellement de mauvaises idées que c'était bien notre tour de vous en filer quelques unes de notre cru.

Link to comment

Bonsoir à tous!

Ca doit faire plus d'un an que je traîne dans le forum, et plus généralement dans les fora libéraux, et je suis quand même un peu triste qu'après tant d'effort, on en est arrivé à se suspecter les uns les autres et à vouloir nous auto-détruire comme on le fait en ce moment. J'ai souvent moi-même été violent et direct dans mes posts, surtout à mes débuts, je comprend tout à fait que le débat doit se faire entre libéraux, car comme l'avait si bien dit Hayek le libéralisme malheureusement n'a pas de dogme. Il y a beaucoup d'intervenants que j'aime beaucoup dans le forum, à commencer par Vincent Poncet qui me fait souvent rire par ses petites phrases assassines, et même si je ne partage pas toujours les idées de certains, au fond de moi je les respecterai toujours car bien souvent, à mes dépends, elles sont quelquefois redoutablement cohérentes.

Je me souviens encore de l'époque où Aurel gérait le forum de LC, pour ceux qui s'en souviennent, souvenez-vous, il y avait un topic où on avait tous rêvé d'un parti libéral français en accord avec toutes les idées qu'on publiait, c'était un peu utopique à l'époque, et puis un jour, paf, le projet d'Alternative Libérale d'Aurel, notre James Bond (histoire d'être un peu dans l'actu lol). Moi au début je n'y croyais pas beaucoup, car je me disais, non mais comment est-ce que l'autre avec son pull en poil de lama qui passe son temps sur la toile va faire pour créer un parti politique? Petit à petit un site web de merde avec rien dessus, juste une photo violette retouchée avec photoshop de gars perdus dans le désert, et puis regardons ce qu'est devenu ce projet aujourd'hui: c'est un parti politique qui certes n'égale pas les grands, mais qui fait parler de lui dans des petites chaînes de télé, et petit à petit on entend parler d'eux dans les grandes chaînes nationales.

Je n'ai pas du tout participé à l'évolution du mouvement, étant par nature un peu distant et détaché (pour ne pas dire timide, en fait, mais bon…), mais je me rends compte que j'ai eu quand même un certain privilège d'avoir vu ce mouvement grandir par écran interposé, en tant que spectateur. Derrière les pseudos, il y a des personnes qui ont bossé dur, et quand on voit à quel point Aurel a bougé de par les récits qu'il nous laisse, je pense qu'un minimum de respect s'impose.

Pour moi je crois qu'il ne faudrait pas qu'il y ait de conflit entre lib.org et AL, car les deux se complètent. lib.org a été pour moi l'une des plus belle aventure intellectuelle que j'ai jamais eu (si si, je vous jure, pas de cirage de pompe lol). Ayant suivi la plupart des grands débats du forum, et ayant surtout lu de mon côté quelques ouvrages libéraux (Hayek restera pour moi une grande révélation, l'ouverture sur ce qui sera sans doute la plus intense découverte intellectuelle de ma vie). A mes débuts, j'étais juste un simple "conservateur" comme tout le monde, un gars qui en avait marre des grèves, des blocages, de l'immobilisme, plutôt de droite (comme sans doute pour la plupart d'entre nous), et puis petit à petit, en quelque sorte pour justifier que j'avais "raison", j'ai essayé de comprendre, et en tentant de convaincre les autres j'essayais surtout de me convaincre moi-même. Je ne regretterai pas d'avoir sombré des centaines d'heures sur internet pour ces raisons. Quant à AL, je pense très sincèrement qu'un parti politique reste toujours un moyen parmi d'autres pour démanteler les barrages étatiques dressés contre la liberté, plus encore, je pense que ça reste un moyen efficace. Bien sûr, par harmonie intellectuelle, des libéraux seront toujours opposés à AL, les arguments se valent, mais personnellement, je trouve certaines critiques à la limite du caprice.

De mon côté, je suis presqu'entièrement d'accord avec le programme d'AL en général, ça me convient car ce sont des idées qui vont de soit pour un parti politique, je pense que ça doit être autre chose de bosser au sein d'un parti qu'au sein d'une association. Même si on peut reprocher tel ou tel point du programme, l'essentiel est que le débat tourne là où il faut, c'est-à-dire autour de l'individu, et non autour de la "communauté", de la nation, de l'intérêt général, de la société, etc. Moi je m'y retrouve chez AL car l'idée directrice est là, le reste pour moi c'est du détail.

Je suis d'accord avec Ronnie Hayek lorsqu'il m'avait rétorqué il y a très longtemps, en gros, que le pragmatisme au fond n'est qu'une illusion car toutes nos actions sont guidées par des schèmes moraux. Le pragmatisme n'existe pas en effet, et ça je l'ai bien compris. Et pourtant je crois qu'inconsciemment je n'y ai pas complètement renoncé et c'est peut-être pour ça que je soutiens moralement un parti politique, AL. C'est peut-être parce que je commence à devenir un vieux jeune, à sortir de l'adulescence, que petit à petit le libéralisme-conservateur burkien, plus "pragmatique", s'installe en moi lol. Français ou Autrichien (selon les cas) sur le forum, mais malheureusement peut-être plutôt Anglais dans la vraie vie, je pense que nous sommes tous comme ça même sans l'avouer sur lib.org, j'ai du mal à concevoir qu'il n'y a pas de chose pratique dans la vraie vie qui ne vous intéresse pas. Et c'est pour cette raison donc, qu'AL ne doit pas être rejeté et critiqué aussi violemment, car chez AL, eux au moins, sont dans ce qu'on appelle la "réalité".

Enfin bref. Tout ça pour dire peace and love quoi :icon_up:

Link to comment

Finalement je suis allé hier soir voir le James Bond au Grand Rex. Super ambiance, le Grand Rex rempli à craquer, ça vaut le coup :icon_up:

Ceci-dit c'est un des plus mauvais qu'il m'ait été donné de voir. Pas de voiture gadget ni même de gadget tout court, les seuls trucs techniques de 007 étaient de marque Sony, la musique traditionnelle manquait aux moments critiques. Et puis l'attitude de 007, bourrin puis émotif, j'ai pas du tout accroché.

Link to comment
Ceci-dit c'est un des plus mauvais qu'il m'ait été donné de voir. Pas de voiture gadget ni même de gadget tout court, les seuls trucs techniques de 007 étaient de marque Sony, la musique traditionnelle manquait aux moments critiques. Et puis l'attitude de 007, bourrin puis émotif, j'ai pas du tout accroché.

Pas encore vu mais selon certains c'est justement un point positif (et beaucoup plus proche de l'oeuvre de Ian Fleming).

Le plus mauvais est selon moi le précédent, Die Another Day, pour plein de raisons, dont une nécessaire et suffisante : les voitures typées "tuning" et l'invisibilité de celle de Bond.

(Euh au fait, pourquoi on parle de James Bond là ?)

Link to comment
Pas encore vu mais selon certains c'est justement un point positif (et beaucoup plus proche de l'oeuvre de Ian Fleming).

Le plus mauvais est selon moi le précédent, Die Another Day, pour plein de raisons, dont une nécessaire et suffisante : les voitures typées "tuning" et l'invisibilité de celle de Bond.

Ah d'accord. Eh bien moi je l'avais trouvé absolument génial, celui-là, justement. Bon comme ça ceux qui lisent encore ce fil sont prévenus que mon avis est celui d'un amateur de Die Another Day.

(Euh au fait, pourquoi on parle de James Bond là ?)

Une technique de diversion.

Link to comment

Pour moi de toutes façons, les meilleurs sont les deux Thimoty Dalton, et tout particulièrement The Living Daylights, que je trouve vraiment très très bon. Et, quinze ans auparavant, Diamons are Forever, avec celle qui restera peut-être ma JB Girl préférée, Jill St. John. On a fait tout un plat de Lazenby et de On Her Majesty's Secret Service, mais franchement, je n'ai pas accroché. Pas même au regard envoûtant de Diana Rigg.

Link to comment
Pour moi de toutes façons, les meilleurs sont les deux Thimoty Dalton, et tout particulièrement The Living Daylights, que je trouve vraiment très très bon. Et, quinze ans auparavant, Diamons are Forever, avec celle qui restera peut-être ma JB Girl préférée, Jill St. John. On a fait tout un plat de Lazenby et de On Her Majesty's Secret Service, mais franchement, je n'ai pas accroché. Pas même au regard envoûtant de Diana Rigg.

- Des deux avec Tim Dalton, celui que tu cites est le meilleur. Cependant, dans l'absolu, ce sont From Russia with Love, Goldfinger ou encore You Only Live Twice qui sont dans le haut du panier.

- Le Lazenby a été longtemps (injustement) décrié, mais il a été réévalué depuis. Sans être un chef-d'oeuvre, il est très plaisant à regarder (il y a aussi pas mal de sous-entendus lestes dans les dialogues).

- Diamonds are forever est l'un des plus délirants. Mais j'ai découvert - à ma grande surprise - que plusieurs fans le détestaient.

Dans un bouquin jubilatoire que Velodeus connaît par coeur, Encyclopédie du cinéma ringard, François Kahn note :

L'inéluctable se produisit en 1971 avec "Les Diamants sont éternels", le premier Bond à moumoute, à peine différent d' "Austin Powers", qui parodiera cet épisode 25 ans après. Célébré comme le retour en fanfare de Sean Connery, qui avait laissé "Au Service secret de sa majesté" au caractériel G. Lazenby, "Les Diamants…" n'a en fait pas grand-chose d'autre à offrir : le studio avait proposé un tel cachet à S. Connery qu'il ne restait plus le moindre sou pour le reste. Au point que que, pour l'ultime confrontation avec l'infâme Blofeld, la production n'avait même plus les moyens de réembaucher Donald Pleasance ou Telly Savalas, ce qui veut tout dire. Intrigue en carton-pâte, distribution pépère, atterrissage de Bond sur une cuvette de WC, tueurs gays à répliques lourdaudes : seule la perrruque de S. Connery, dissimulant sa calvitie naissante, surnage. Quand James Bpnd perd ses poils, la série y laisse des plumes.
Link to comment

:icon_up: J'adore…

En revanche, je n'ai pas spécialement aimé Goldfinger, et à peine plus From Russia… Je n'ai pas vu You Only Live Twice je pense, encore que je n'en suis pas sûr. En tout cas, je n'en ai strictement aucun souvenir.

C'est vrai que Diamons est très kitch, mais au final largement plus réussi (et plus marrant) que les ineffables A View to a Kill ou Octopussy, émaillés de passages "comiques" qui ne m'ont jamais fait rire.

Link to comment
Pour moi de toutes façons, les meilleurs sont les deux Thimoty Dalton, et tout particulièrement The Living Daylights, que je trouve vraiment très très bon. Et, quinze ans auparavant, Diamons are Forever, avec celle qui restera peut-être ma JB Girl préférée, Jill St. John.

La JBG de The Living Daylight est ma préférée :icon_up:

le violoncelle doit y etre pour qqchose…

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...