Jump to content

Le Tapage Nocturne


Recommended Posts

Plus que la musique, c'est le bruit, c'est surtout à partir de 23h de la salle au premier étage, vu qu'y ont lieu les beuveries des étudiants de l'école de médecine ce qui pose problème à la voisine du dessus. Ils sont attirés, il est vrai, par des tarifs plus qu'honorables pour le quartier, 3,5€ la pinte d'Amstel, 4€ la pinte de Grolsch de 12h à 22h.

En fait, il y a deux ans, les plaintes étaient plus rares, car alors le propriétaire précédant étant nul, le bar ne marchait pas très bien (donc pas de bruit). Maintenant qu'il cartonne il y a plus d'ennuis.

Link to comment
Et que penser du tappage "choisi" par les plaignants (par exemple quelqu'un qui s'installe pret d'un aeroport puis fini par se plaindre et demander un aide pour isoler sa maison) ou bien quelqu'un qui s'installe dans un appart donnant sur une place qui est un lieu de fete "traditionnel" de la jeunesse et va foutre la merde (petitions en mairie ect) apres ???

Personnellement si j'etait la justice je les enverrais petre mais dans les faits ça se passe pas comme ça …

A mon avis (et effectivement la loi ne l'entend pas de cette oreille) tu dois te renseigner avant de t'installer et accepter ce qui existe et est d'usage.

Certains urbains venant s'installer à la campagne ne respectent pas du tout ce principe (on en a discuté ailleurs, chacun à son anecdote).

Link to comment
A mon avis (et effectivement la loi ne l'entend pas de cette oreille) tu dois te renseigner avant de t'installer et accepter ce qui existe et est d'usage.

Certains urbains venant s'installer à la campagne ne respectent pas du tout ce principe (on en a discuté ailleurs, chacun à son anecdote).

Ah la campagne, ses voisinages paisibles, son accueil charmant, on comprend que ça attire le citadin en manque de chaleur communautaire :icon_up:

http://www.europe1.fr/informations/article…d-une-piec.html

Link to comment
Ah la campagne, ses voisinages paisibles, son accueil charmant, on comprend que ça attire le citadin en manque de chaleur communautaire :icon_up:

http://www.europe1.fr/informations/article…d-une-piec.html

Ceci dit, Marcq en Baroeul c'est loin d'être la campagne, ça aurait nettement plus à voir avec une banlieue lambda. De toute manière, comme disait Desproges : " le nuisible le plus proche de l'Homme, c'est le voisin ".

Link to comment
Cette histoire est atroce, où est la gêne occasionnée ?

Elle serait presque banale si l'on n'était pas monté d'un cran dans l'abjection. Si je devais recenser tous les litiges de voisinages à la mords-moi-le-noeud que j'ai dû me farcir dans ma carrière, je me balancerais au bout d'une corde depuis longtemps, désespéré par la bêtise et la méchanceté gratuite du genre humain.

Link to comment
Elle serait presque banale si l'on n'était pas monté d'un cran dans l'abjection. Si je devais recenser tous les litiges de voisinages à la mords-moi-le-noeud que j'ai dû me farcir dans ma carrière, je me balancerais au bout d'une corde depuis longtemps, désespéré par la bêtise et la méchanceté gratuite du genre humain.

Aaah ! Aaah ! Quelle horreur !

[dailymotion]wQnplf2uDHJJMp839[/dailymotion]

Link to comment
Elle serait presque banale si l'on n'était pas monté d'un cran dans l'abjection. Si je devais recenser tous les litiges de voisinages à la mords-moi-le-noeud que j'ai dû me farcir dans ma carrière, je me balancerais au bout d'une corde depuis longtemps, désespéré par la bêtise et la méchanceté gratuite du genre humain.

Tu finirais peut-être à la "maison de Dieu", un grand mas dans le coin légué à une association (un peu évangéliste) qui accueille aussi en son sein des gens qui ont pété un plomb, genre le pompier traumatisé par un accident impliquant des enfants…

Pour en revenir à des choses banales, je trouve que les gens ne se supportent plus. Je le vois dans mon métier, où je recueille les plaintes absurdes de voisinage.

Il m'est même arrivé de placarder la porte d'un immeuble avec la phrase suivante :

"vous vivez dans un immeuble de plus de 10 logements destinés à l'habitation principale de familles avec enfants, merci de faire en sorte de vous supporter les uns les autres."

Ca n'avait pas marché. Si on aime *pas* les bruits, les autres, l'activité commerciale etc.. on part dans la cambrousse et on fait chier personne.

Link to comment
Tu finirais peut-être à la "maison de Dieu", un grand mas dans le coin légué à une association (un peu évangéliste) qui accueille aussi en son sein des gens qui ont pété un plomb, genre le pompier traumatisé par un accident impliquant des enfants…

Pour en revenir à des choses banales, je trouve que les gens ne se supportent plus. Je le vois dans mon métier, où je recueille les plaintes absurdes de voisinage.

:icon_up:

C'est une devinette?

Dans mon métier aussi je vois des trucs pas possible.

Mon nom c'est Ratzinger.

(Parfois j'ai des voix… et je vous raconte pas le bruit qu'elle font la nuit!)

Link to comment

Le bruit est très clairement une agression insidieuse.

Non, le bruit n'est pas une agression, c'est une nuisance, c'est très différent. Et encore, ce n'est une nuisance que pour certaine personne. Il y a de nombreux cas ou il est légitime que le bruit soit sanctionné, mais le bruit n'est pas une atteinte fondamentale au droit. Si je fais du bruit je ne porte atteinte ni à la liberté, ni à la propriété de qui que ce soit. Je pense qu'il faut éviter de voir une "agression" dans tout est n'importe quoi. "Agresion" recouvre un sens précis dans l'optique libertarienne. Ou alors il faudrait considérer que les insultes et la concurence sont des agressions.

Un libertarien doit défendre les droits de l'individu, et en particulier la liberté et la propriété. Donc, à priori, j'ai le droit d'écouter du punk à fond chez moi si j'en ai envie. Seulement, si moi j'ai le droit de faire autant de bruit que je le désire, cela veut dire qu'il en est autant pour mes voisins. De fait, nous pouvons nous géner l'un à l'autre. du coup, même si nous n'avons pas par nature le "devoir" de ne pas nous géner, nous finirons pas avoir des accords en ce sens, pour sastisfaire tout le monde. Donc j'ai le droit de faire autant de bruit que je veus mais dans la limite des accords passés avec mes voisin selon un intéret mutuel. Bien sur, si je n'en ai pas passé, ça ne change rien, mais comme il y en aura forcément..

Pour revenir sur la propriété, il est important de prendre en compte le droit du premier occupant. Si par exemple, je me suis installé dans un quartier composé uniquement de bruyants mélomane comme moi. Imaginons qu'une famille avec un bébé s'installe, et que la nuit venu, alors que j'acoute de la musique très fort avec quelques amis, le père vient se plaindre du bruit que je fais, rapport à son bébé qui dort. Bon, en pratique, j'accepte de couper le son pour laisser dormir le boud'chou car le sommeil d'un enfant a plus de valeur à mes yeux que ma petite soirée, mais en même temps, je n'ai pas à obéir à un type avec qui je n'ai passé aucun accord. Donc, ça pourrait aller les première fois, mais je le préviendrais que moi, et tous dans le quartier nous sommes chez nous et nous tenons à notre mode de vie, et qu'on ne se laissera pas emmerder. J'ajoute qu'il n'y a pas d'agression, cet homme a choisi les nuisances qu'il subit en décidant de s'installer ici. Si le sommeil de son enfant est perturbé, c'est de sa faute, et il est de sa responsabilité de père de s'installe dans un quartier plus tranquille, pas à la mienne de jouer les pouponneurs. La situation contraire est vraie, si Mr Bruyant mélomane s'installe dans un quartier ou la règle prévaut qu'il faut laisser dormir les enfants, il doit s'incliner, dans le cas contraire, on l'y forcera, par la violence si cela est nécéssaire.

Autre exemple, imaginons que j'arrive dans un quartier composé en grand majorité de musulmans, ou la vie est rythmées par le culte, et ou il est donc permis aux minarets de la mosqué d'emmetre de bruyants appel à la prière 5 fois en l'espace de 24 heures. Et bien cela aura beau me déranger, je n'ai rien à redire, ou à me plaindre que je suis agressé. Je suis face à des personnes qui tiennent à leur mode de vie, et qui n'ont pas le devoir d'y renoncer pour moi.

Link to comment

Non, le bruit n'est pas une agression, c'est une nuisance, c'est très différent. Et encore, ce n'est une nuisance que pour certaine personne. Il y a de nombreux cas ou il est légitime que le bruit soit sanctionné, mais le bruit n'est pas une atteinte fondamentale au droit. Si je fais du bruit je ne porte atteinte ni à la liberté, ni à la propriété de qui que ce soit. Je pense qu'il faut éviter de voir une "agression" dans tout est n'importe quoi. "Agresion" recouvre un sens précis dans l'optique libertarienne. Ou alors il faudrait considérer que les insultes et la concurence sont des agressions.

Un libertarien doit défendre les droits de l'individu, et en particulier la liberté et la propriété. Donc, à priori, j'ai le droit d'écouter du punk à fond chez moi si j'en ai envie. Seulement, si moi j'ai le droit de faire autant de bruit que je le désire, cela veut dire qu'il en est autant pour mes voisins. De fait, nous pouvons nous géner l'un à l'autre. du coup, même si nous n'avons pas par nature le "devoir" de ne pas nous géner, nous finirons pas avoir des accords en ce sens, pour sastisfaire tout le monde. Donc j'ai le droit de faire autant de bruit que je veus mais dans la limite des accords passés avec mes voisin selon un intéret mutuel. Bien sur, si je n'en ai pas passé, ça ne change rien, mais comme il y en aura forcément..
1) Harald n'est pas libertarien il me semble.

2) Le bruit peut être interdit même sans accord mutuel. Tu dois pouvoir poursuivre un aéroport qui s'installe à proximité de chez toi et fait beaucoup de bruit malgré l'absence de contrat quelconque entre toi et l'aéroport.
Link to comment

1) Harald n'est pas libertarien il me semble.

2) Le bruit peut être interdit même sans accord mutuel. Tu dois pouvoir poursuivre un aéroport qui s'installe à proximité de chez toi et fait beaucoup de bruit malgré l'absence de contrat quelconque entre toi et l'aéroport.

1)Puet-être, mais ce n'est le sujet, Saucer Fly désire des avis libertariens, je lui donne le mien

2)Non, tu ne "doit pas pouvoir" poursuivre un aéroport sous pretexte que le bruit te dérange. C'est encore un "droit à", il y avait le "droit à" l'éducation, le "droit à" la santé, le "droit à" l'avortement, maintenant il ya le droit au silence..

Les accords mutuels servent à limiter les nuisances sonores
dans la mesure du
possible.
Or il y a des cas ou ce n'est pas possible, il semble que le cas de l'aéroport en soit un (encore que l'abscence de réstriction étatique dans l'accés au foncier puisse permettre aux gens d'éviter de s'installer à proximité d'une voie aérienne), le cas de la voie férrés est un autre de ces cas.
Prenons le bruit la nuit. Le fait d'empêcher de dormir ne devient pas une agression ?

Il y a agression lorsque tes droits sont nié. Or ta liberté n'est pas niée (personne ne t'empèche de t'éloigner du bruit), ta propriété non plus, ni ta vie: les éclats de rire des fétards du dessous ne sont pas des armes à ultrasons braquées sur toi tel les modules étranges de Dune (ou là, le bruit est effectivement une agression).
L'agression suppose la volonté de nuire. Les éclats de voix d'une fête de voisinage n'en relèvent pas par exemple. Ce qui ne veut pas dire qu'on ne peut pas s'en plaindre.

Effectivement on peut s'en plaindre, et après?

Link to comment
2)Non, tu ne "doit pas pouvoir" poursuivre un aéroport sous pretexte que le bruit te dérange. C'est encore un "droit à", il y avait le "droit à" l'éducation, le "droit à" la santé, le "droit à" l'avortement, maintenant il ya le droit au silence..
Tu préfère le droit de dormir tranquille? Franchement la distinction droit à/droit de c'est vraiment le degré zéro de la réflexion.
Il y a agression lorsque tes droits sont nié. Or ta liberté n'est pas niée (personne ne t'empèche de t'éloigner du bruit), ta propriété non plus, ni ta vie: les éclats de rire des fétards du dessous ne sont pas des armes à ultrasons braquées sur toi tel les modules étranges de Dune (ou là, le bruit est effectivement une agression).
Après le n'importe quoi linguistique, l'exemple absurde… Y a pas à dire tu es un bon libertarien. :icon_up:
Link to comment

Tu préfère le
droit de
dormir tranquille? Franchement la distinction droit à/droit de c'est vraiment le degré zéro de la réflexion.

Fondamentalement, il n'y aucun "droit à", il n'y a que des "libertés de" (c'est la confrontation des "liberté de" qui engendre des "droit de"). Dans ce cas-ci, tu a la "liberté de" dormir tranquile, c-à-d de te donner les moyens pour ça. Mais dans le respect de la liberté des autres, hein, t'es gentil.
Après le n'importe quoi linguistique, l'exemple absurde… Y a pas à dire tu es un bon libertarien.
:icon_up:

Ce n'est pas moi qui ait commencé dans l'absurde en prétendant que le bruit était une agression. Car il n'y a effectivement aucun exemple dans la vie réelle ou c'est le cas, donc je suis bien obligé donner un exemple absurde pour trouver un cas il l'est bien.

Et si, plutôt que de clamer mon "degré zéro " de la réfléxion tu avançait des arguments? Parce que je te trouve un peu sec là..

Link to comment
Fondamentalement, il n'y aucun "droit à", il n'y a que des "libertés de" (c'est la confrontation des "liberté de" qui engendre des "droit de"). Dans ce cas-ci, tu a la "liberté de" dormir tranquile, c-à-d de te donner les moyens pour ça.
J'ai décidément toujours autant de mal avec ce genre de rhétorique incompréhensible.
Ce n'est pas moi qui ait commencé dans l'absurde en prétendant que le bruit était une agression. Car il n'y a effectivement aucun exemple dans la vie réelle ou c'est le cas, donc je suis bien obligé donner un exemple absurde pour trouver un cas il l'est bien.
Une agressions au "sens libertarien" signifie "ce qui est illégitime pour les libertariens". Dire le bruit n'est pas illégitime parce que ce n'est pas une agression signifie en fait : le bruit n'est pas illégitime parce qu'il n'est pas illégitime. Aucun intérêt.
Et si, plutôt que de clamer mon "degré zéro " de la réfléxion tu avançait des arguments?
Que construire un aéroport bruyant à proximité d'une résidence soit une atteinte à la propriété des habitants et même dans une certaine mesure à leur personne est tellement évident que c'est difficile d'avancer des arguments, c'est un peu comme argumenter pour dire que deux et deux font quatre. C'est à l'aéroport d'avoir leur accord, et non l'inverse, et c'est à lui de s'installer dans une zone peu dense.
Parce que je te trouve un peu sec là..
C'est que le truc du "droit à" m'a toujours prodigieusement exaspéré.
Link to comment

En tout cas, vous avez tous de la chance si c'est un débat théorique pour vous! Moi j'apprends a dormir avec des boules Quies. J'ai une famille asiatique avec 3 gosses au dessus de chez moi. C'est probablement des sans papiers vu qu'ils ne parlent pas français et qu'ils ne sortent pas de chez eux le week-end. Meme s'il fait un temps splendide ils restent a la maison toute la journée, a courir dans leur 30 m2.

En plus, on ne peut pas trop raler quand c'est des gosses en bas age.

Je ne sais pas si c'est un point de vue libertairien mais j'aimerais bien leur apprendre le vol plané a ces 3 gosses là. Au lieu de ça, je vais surement devoir déménager pour ne pas péter un cable. Adieu ma belle vue sur Montmartre et la tour Eiffel…

A part ca il y a la solution des immeubles ou des quartiers "NO KID", qui me parait trés prometteuse. Je n'ai pas a supporter les gosses DES AUTRES. En plus si j'aimais les larves, je m'acheterais des tétards…

Link to comment
C'est probablement des sans papiers vu qu'ils ne parlent pas français et qu'ils ne sortent pas de chez eux le week-end.

Que voilà des paramètres pertinents pour repérer les clandés !

En plus, on ne peut pas trop raler quand c'est des gosses en bas age.

Je ne sais pas si c'est un point de vue libertairien mais j'aimerais bien leur apprendre le vol plané a ces 3 gosses là. Au lieu de ça, je vais surement devoir déménager pour ne pas péter un cable. Adieu ma belle vue sur Montmartre et la tour Eiffel…

Tu peux aussi rouspéter deux minutes. Et puis, un peu moins de jambes en l'air te ménage un confortable pécule pour aménager ailleurs, hein :icon_up:

Link to comment
2) Le bruit peut être interdit même sans accord mutuel. Tu dois pouvoir poursuivre un aéroport qui s'installe à proximité de chez toi et fait beaucoup de bruit malgré l'absence de contrat quelconque entre toi et l'aéroport.

Il me semble que Simon parle bien des us "avant" une nouvelle installation, ie, creer une nuisance, pas vivre dans un lieu où le bruit est toléré.

Link to comment

En tant que parent d'un enfant de 2 ans, je peux affirmer qu'un enfant fait du bruit. Ma voisine du dessous est compréhensive, elle accepte sans broncher. Je vis dans un vieil immeuble et, pour connaître son appartement, je sais que les pas sont les bruits qui s'entendent le plus, sachant que Junior court tous les matins à 6h30 pour me rejoindre, je vous laisse imaginer ce qu'elle subit.

Bien évidemment, jamais je ne me permettrai d'aller me plaindre si elle venait à faire du bruit.

Faut supporter les autres sinon personne ne vous supportera.

Il y a des degrés dans le bruit. Si mon voisin d'habitude très calme organise une nouba un soir, je n'irai aps 'embêter, si c'est tous les soirs qu'il y a du bruit, j'irai lui en parler. Bref..

Je trouve que Simon exprime très bien l'idée de la nuisance "bruit", nuisance qui peut devenir une agression je pense, en prenant soin de faire la différence entre occasionnel/régulier, nb de décibels, volonté ou non de nuire etc..

ArnO : tu es particulièrement mal luné ou tu fais expres de ne pas lire Simon ?

Link to comment
En tout cas, vous avez tous de la chance si c'est un débat théorique pour vous! Moi j'apprends a dormir avec des boules Quies. J'ai une famille asiatique avec 3 gosses au dessus de chez moi.

Monte les voir quand c'est nécessaire, et s'ils persitent appelles le commissariat du coin, et annonces sur un ton désespéré que tu vas tuer quelqu'un si personne n'intervient rapidement. Une brigade va débarquer chez toi et ca sera pas une équipe de moustachus. Après le tapage nocturne constaté, ils vont monter faire leur boulot, ce qui devrait sérieusement refroidir tes voisins.

Link to comment
Monte les voir quand c'est nécessaire, et s'ils persitent appelles le commissariat du coin, et annonces sur un ton désespéré que tu vas tuer quelqu'un si personne n'intervient rapidement. Une brigade va débarquer chez toi et ca sera pas une équipe de moustachus. Après le tapage nocturne constaté, ils vont monter faire leur boulot, ce qui devrait sérieusement refroidir tes voisins.

Parlent pas français, si ?

Link to comment
J'ai décidément toujours autant de mal avec ce genre de rhétorique incompréhensible.

ce n'est pas incomprhéhensible. Il se trouve juste que la notion de "droit à", implique forcément l'idée de devoir envers toi ou la société chez les autres, ie, implique une violation des droits individuels. Tandis que l'idée de "liberté de" signifie qu'on est libre, tant qu'on ne viole pas la liberté (et donc la propriété) des autres, c'est ce qui forme le DN.

Une agressions au "sens libertarien" signifie "ce qui est illégitime pour les libertariens". Dire le bruit n'est pas illégitime parce que ce n'est pas une agression signifie en fait : le bruit n'est pas illégitime parce qu'il n'est pas illégitime. Aucun intérêt.

Je dis que le bruit n'est pas (pas toujours) illégitime, et j'explique pourquoi. Donc effectivement il n'est pas illégitime, ie il n'est pas illegs, ie il n'est pas illeg etc. Ce raisonnement est valable pour tout autre cas et tu essaie d'embrouiller quelque chose de simple. Là ou je m'explique posément, toi tu t'efforce de pédaler dans la choucroute, c'est ça qui n'a aucun intéret.

Que construire un aéroport bruyant à proximité d'une résidence soit une atteinte à la propriété des habitants et même dans une certaine mesure à leur personne est tellement évident que c'est difficile d'avancer des arguments, c'est un peu comme argumenter pour dire que deux et deux font quatre. C'est à l'aéroport d'avoir leur accord, et non l'inverse, et c'est à lui de s'installer dans une zone peu dense.

Nullement, c'est moi qui démontre que deux et deux font quatre. Toi tu essaie de te convaincre que deux et deux dont cinq, et dans ce cas là, je comprend ta difficulté à argumenter, effectivement..

Par ailleurs, je n'exclus pas le fait que les résidents s'approprie une relativement vaste zone vierge alentour pour pouvoir tenir à distance les éventuels géneurs. Cependant, tu dit que le problème est résolu quand un aéroport s'installe dans un zone peu dense. Mais cela ne résoud rien, car une faible population reste une population, avec des individus qui suporterons les nuisances de l'aéroport et qui chercherons à l'éviter. De toutes façon, le problème de l'aéroport est subi parce que l'Etat à un contrôle sur l'acquisition du foncier, c'est ce qui conduit certaines personne à devoir s'installer à proximité d'un aéroport ou en dessous d'une ligne aérienne. Ce problème se poserait beaucoup moins en anarcapie.

C'est que le truc du "droit à" m'a toujours prodigieusement exaspéré.

Le truc du "droit à" est un étendard sans cesse brandi en faveur de la spoliation est de l'opression, il est donc tout à fait normal de le rejetter.

Raisonnement purement adolescent.

Je suis un adolescent, donc cela n'a rien d'alarmant. Mais je ne comprend pas ce que tu dis. Qu'est-ce qu'un raisonnement adolescent?

Il me semble que Simon parle bien des us "avant" une nouvelle installation, ie, creer une nuisance, pas vivre dans un lieu où le bruit est toléré.

Voilà c'est ça. Je n'ai pas à me plaindre des nuisance d'un aéroport si j'ai décidé de m'installer non loin de celui-ci. Si j'étais là avant l'aéroport, je peus prendre des mesures préalables pour me protéger de ce type de nuisance.

En tant que parent d'un enfant de 2 ans, je peux affirmer qu'un enfant fait du bruit. Ma voisine du dessous est compréhensive, elle accepte sans broncher. Je vis dans un vieil immeuble et, pour connaître son appartement, je sais que les pas sont les bruits qui s'entendent le plus, sachant que Junior court tous les matins à 6h30 pour me rejoindre, je vous laisse imaginer ce qu'elle subit.

Bien évidemment, jamais je ne me permettrai d'aller me plaindre si elle venait à faire du bruit.

Faut supporter les autres sinon personne ne vous supportera.

Cela revient à ce que je disais tout à l'heure, on est libre de faire ce qu'on veut chez soi, mais cela veut dire qu'il faut accepter la même chose de la part de ses voisins. Toi et ta voisine semblez relativement tolérante l'une envers l'autre, mais vous pourriez également être deux grosse mégères irascibles qui ne peuvent se supporter. Dans ce cas je ne vois que 2 solution : soit vous êtres de grosse mégères irascibles ET stupide, et vous continuez à vous supportez même si vous en êtes incapable, soit vous êtes de grosses mégères irascibles ET raisonnable et vous vous arragez entre vous pour ne pas avoir des envies de meurtres l'une envers l'autre.

Je trouve que Simon exprime très bien l'idée de la nuisance "bruit", nuisance qui peut devenir une agression je pense, en prenant soin de faire la différence entre occasionnel/régulier, nb de décibels, volonté ou non de nuire etc..

Certains peuvent faire du bruit avec la volonté de nuire. vJe distingue deux cas

1 Le cas ou je débarque dans un quartier tranquille ou il est de rigueur de préserver la tranquilité du lieu, et que je décide de mettre du free jazz à fond juste par plaisir faire chier. Il est tout naturel que les habitants me virent.

2 Le cas ou cette fois-ci je débarque dans un quartier tranquille, et je prend moi-même la résolution d'être tranquille aussi. Imaginons que, même je ne leur ait rien fait, les habitants ne m'aime pas, pour X raison (ils n'aiment pas les jeunes, ils n'aiment pas les blancs, ou tout simplement ils n'aiment qu'eux et déteste le reste du Monde), et qu'ils fassent exprès de faire du bruit pour me faire fuir. Je crois que là, c'est à moi de partir pour trouver des voisins plus sympas.

Le deuxième cas a l'air beaucoup plus improbable: qui irait se fourrer dans un quartier pareil?

Link to comment
Certains peuvent faire du bruit avec la volonté de nuire. vJe distingue deux cas

1 Le cas ou je débarque dans un quartier tranquille ou il est de rigueur de préserver la tranquilité du lieu, et que je décide de mettre du free jazz à fond juste par plaisir faire chier. Il est tout naturel que les habitants me virent.

2 Le cas ou cette fois-ci je débarque dans un quartier tranquille, et je prend moi-même la résolution d'être tranquille aussi. Imaginons que, même je ne leur ait rien fait, les habitants ne m'aime pas, pour X raison (ils n'aiment pas les jeunes, ils n'aiment pas les blancs, ou tout simplement ils n'aiment qu'eux et déteste le reste du Monde), et qu'ils fassent exprès de faire du bruit pour me faire fuir. Je crois que là, c'est à moi de partir pour trouver des voisins plus sympas.

Le deuxième cas a l'air beaucoup plus improbable: qui irait se fourrer dans un quartier pareil?

Il y a tout autant de cas que d'individus. Je le vois tous les jours.

Link to comment

L'absence de bruit doit être traité comme un "fondement" (homesteading) de la propriété. Si votre propriété a été établie et utilisée sur base d'un environnement calme (le sommeil nocturne et réparateur étant une telle utilisation - la sieste ne semble pas compter, sauf dans certaines communauté), tout changement fondamental de cet environnement est une agression et enfreint dsur les droits dérivés de la propriété. Dans le cas des hopitaux il y a des règle à observer également de jour…

Les bruxellois ont empéché l'implantation de DHL (société monopoliste allemande) , spécialiste des vols de nuit récemment sur base de telles considérations, et malgré les exigences socialistes de "créer des emplois" coute que coute.

C'est le point de vue du libre-échange.

Link to comment
Voilà, ayant cherché en vain sur le forum et sur Wikibéral, et étant moi-même un liberal-newbie, j'aimerais connaître la position libertarienne concernant le tapage nocturne.

Pour un libertarien jabialien :icon_up: c'est clair, c'est une question d'antériorité.

Donc, dans la plupart des endroits normaux, c'est interdit.

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...