Aller au contenu
Eagle

Fin du roaming et neutralité du net

Messages recommandés

Le Parlement Europeen vient de voter la fin des frais de roaming des telephones portables a partir du 15 decembre 2015 dans les pays de l'UE.

 

Il a egalement vote la neutralite du Net, etablissant que les FAI ne pourront plus bloquer ou ralentir les services Internet proposes par d'autres entreprises.

 

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/04/03/97002-20140403FILWWW00188-europe-le-parlement-vote-la-fin-du-roaming.php

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis personnellement assez partage sur ce sujet...

 

D'un cote, en tant que liberal, j'ai toujours une reticence a voir les politiques (au niveau de la France ou de l'UE d'ailleurs) se meler de la gestion des reseaux telephoniques et Internet, qui doivent rester dans la sphere privee.

 

D'un autre cote, on connait la propension de l'Etat francais a intervenir pour favoriser les entreprises publiques ou les entreprises proches du pouvoir. Donc cette decision peut garantir une certaine libre concurrence des services entre les entreprises dans le domaine de l'Internet, ce qui peut eviter certaines derives liees a l'Etat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne connais pas suffisemment le business pour expliquer pourquoi jusqu'à présent les communications téléphoniques coûtaient plus chers à l'étranger, mais peut-être que les opérateurs téléphoniques doivent supporter des coûts supplémentaires. Evidemment c'est mieux pour mon portefeuille, mais peut-on craindre que les opérateurs se récupèrent par ailleurs ou est-ce simplement du bullshit?

Quant à la neutralité du net, c'est bien, mais obliger les FAI c'est moins bien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne connais pas suffisemment le business pour expliquer pourquoi jusqu'à présent les communications téléphoniques coûtaient plus chers à l'étranger, mais peut-être que les opérateurs téléphoniques doivent supporter des coûts supplémentaires. Evidemment c'est mieux pour mon portefeuille, mais peut-on craindre que les opérateurs se récupèrent par ailleurs ou est-ce simplement du bullshit?

Quant à la neutralité du net, c'est bien, mais obliger les FAI c'est moins bien.

 

Je ne vois aucune raison technologique objective pour laquelle une communication telephonique devrait couter plus cher entre Paris et Londres qu'entre Paris et Marseille...

Et si ca peut donner un cout de pied dans l'oligopole des telecoms francais, largement domine et controle par l'Etat, c'est toujours ca de pris...

 

D'accord avec toi sur la neutralite du net... Obliger les FAI, c'est moins bien, mais n'oublie pas que l'Etat demeure le 1er FAI en France et de loin (Orange 41,1% du marche)...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A propos de la neutralité du net, rappelons les propos de Louis Pouzin, le papa d'Internet :
 

Je crois surtout qu'il y autant de neutralité que de personnes qui en parlent. C'est ce qui rend les choses un petit peu confuse.
En réalité je déplore qu'on utilise le terme neutralité, parce que ce n'est pas vraiment le fond du problème. Le fond du problème c'est la transparence. C'est à dire que ce qu'on a besoin de savoir, c'est comment les opérateurs gèrent le trafic. Et si on s'embarque dans des grands mots comme "Neutralité", c'est à dire "Liberté, Égalité, Fraternité", on sait pas très bien de quoi on parle, et en fait, tout est faux. Le réseau n'a jamais été neutre.

Dès qu'on se met à gérer des ressources, qu'elles soient de mémoire ou de bande passante ou de fréquence, eh bien ce n'est plus de la neutralité, on fait des choix. On est obligé d'avoir certains trafic dont il faut respecter les caractéristiques, par exemple la voix il faut que ce soit relativement continu, mais on peut perdre quelques paquets éventuellement, les fichiers ce n'est pas forcément continu, mais il faut que ce soit rigoureusement correct...Donc il y a certain nombre de variable comme ça que tout les techniciens appliquent, il faut tenir compte de ces différentes caractéristiques de trafic.

Donc c'est pas de la neutralité, ce sont des choix techniques pour optimiser le système. Alors c'est vrai qu'aujourd'hui la neutralité en sens de transparence, souvent elle n'est pas très bien respecté, parce que lorsqu'on se connecte à Internet, quels sont les délais de transmission? Si quelqu'un se met à transférer des gros fichiers vidéos, est ce que ça va impacter le trafic des autres usagers? On ne sait pas très bien quelles sont les interférences entres tout ces trafics. Par ailleurs on est pas toujours très sûr de la manière dont c'est facturé, en ce sens que vis à vis des FAI ou des gros FAI, l'utilisateur est très souvent démuni. On lui promet quelque chose, mais en fait c'est bidon. C'est : "Vous pourrez avoir de la bande passante jusqu'à tant de Megabits." "Jusqu'à" ça veut dire n'importe quoi.
Donc la qualité de service dans les réseaux est pratiquement sans aucune garantie. Ce qui n'est pas normal dans un sytème de bonne technologie moderne. Donc il y a beaucoup de choses à améliorer, alors on met ça sous le terme "neutralité" parce que c'est plus facile à prononcer, mais en réalité c'est un ensemble de considérations types techniques, commerciales...et puis aussi investissement, c'est à dire qu'il faut penser au futur.
On sait très bien qu'ajourd'hui la bande passante il faut la multiplier par dix à peu près tout les cinq ans. Donc il faut créer des sources d'investissements, et ça c'est pas toujours très clair en ce sens qu'aujourd'hui, les principaux bénéficiaires de la bande passante, c'est pas forcément ni les opérateurs, ni les utilisateurs, ce sont les distributeurs de contenus. Qui annonce avoir un accroissement de bénéfice de 36%? C'est Google. Donc c'est la pub qui finance. Mais ce n'est pas très partagé. C'est à dire que le fait que l'investissement qui a été fait dans les réseaux soit principalement bénéficiaire à un certain type de compagnie, c'est pas forcément très régulier. Il serait bon que tout les bénéficiaires soient amenés à investir dans le futur des réseaux.
Et ça c'est pas une des questions qui ne sont ni sur la table, ni bien comprise, ni acceptée comme une nécessitée. Chacun veut tirer son épingle du jeu, mais c'est pas pour ça qu'on va la tirer.

 

(à partir de 17'30)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Free avait des tarifs assez attractif même à l'étranger par rapport aux autres. La concurrence marchait bien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La 'neutralité' c'est un concept bidon pour ceux qui n'ont pas compris le fonctionnement d'internet.

Ca fait un bail qu'un ISP majeur ne se contente plus d'acheter de la bande passante à un Tier 1 mais au contraire fait du peering en fonction de ses besoins et de sa stratégie.

Autrement dit, par définition, la "qualité" de la connection à un tiers est une décision de l'entreprise, pas quelque chose de fixe qu'elle choisis de brider, mais bien quelque chose de dynamique sur lequel elle choisis d'investire ou non.

Neutralité du net c'est quoi dans ce contexte, une obligation d'investissement égal pour tous les AS ? Une obligation de bande passante égale pour tous les AS ? Une obligation de taille de route maximale ?

J'aimerai bien voir comment ils traduisent "neutralité" en BGP pour rire.

Le traffic shaping par protocole/port, c'est autre chose, mais je ne vois pas de raison légitime de le limiter, meme si par contre, ça ferait sens d'imposer la transparence sur les mesures de shaping mises en place.

Personnelement, mon trafic est shapé en amont de l'ISP de toute façon, il n'y a pas que l'ISP qui souhaite brider bittorrent, quiquonque utilise un réseau pour des usages multiples à tout interet à brider ce protocole saturant et particulierement buffer bloat-infriendly.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, c'est unfriendly, et ISP c'est FAI en français. Et "ça fait pas sens" puisque çaxiste pas en français.

 

Sinon, je suis d'accord : la neutralité, c'est comme dit papy Pouzin : c'est surtout la transparence. Si en tant que consommateur, je veux acheter une bande passante de 1 Mbps (ou 10 ou 100) avec garantie de service sur tel et tel type de trafic, je devrais pouvoir. Actuellement, ce n'est pas le cas. Et actuellement, contractuellement parlant, on ne sait pas si on va voir son trafic youtube ou bittorrent réduit ou pas.

 

C'est ça, le problème. Le reste, c'est, encore une fois, du bon collectivisme à la sauce gentille.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le truc, c'est que du traffic garenti vers un AS, ça coute une blinde, personne n'est pret à payer le prix, les garenties pour la bande passante c'est completement hallucinant comme concept pour du grand public.

Si youtube va vite, ce n'est pas parce que l'ISP dépense des fortunes pour qu'il aille vite, c'est parce que google dépense du blé pour coller du matos chez le FAI, si google ne dépense pas ce blé pour hoster un POP chez l'ISP, paf, ça va pas vite, si l'ISP traite youteube comme un AS comme les autres, c'est NORMAL que ça soit lent (et c'est ce qui s'est passé à un moment avec free).

Les gens n'ont pas la moindre idée de ce qu'il faut pour faire un FAI grand public de nos jours qui soit consideré comme "rapide", il ne s'agit pas uniquement de "brancher à internet et ne pas brider" parce qu'aux niveaux attendus par les clients, la vision originelle d'internet bete et méchante avec des backbones et une hierarchie de fournisseurs de bande passante ne peut pas marcher !

 

Il faut acheter des liens spécifiques, négocier du peering, réserver du datacenter aux CDN, etc, pas "juste fournir un accès à internet ™"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est un concept qui aurait pu s'appliquer à l'internet du milieu des années 90 – sauf qu'il n'aurait servi à rien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De fait, les gens qui demandent "la neutralité du net", n'ont pas la moindre idée de ce qu'ils demandent, ils ont des problemes plus ou moins imaginaires, et au lieu de dire "ce profil de trafic est pourri sur le FAI X", ils s'imaginent un complot, alors que dans 90% des cas c'est juste que duh, ils sont minoritaires dans leurs besoins.

 

Quand on décide d'acheter un service mutualisé cheap pour profiter les effets d'échelle et de la spécialisation du travail, il ne faut pas ensuite se pleindre que c'est moins adapté à ses besoins spécifiques que de payer soi meme la maintenance d'un NOC, de la fibre, des accords de peering et de transit et ses propres wan-optimisers, en échange on paye 20€ au lieu de plusieurs centaines de milliers d'euros par mois...

 

Si il y a bien un marché ou il n'y a aucune restriction à l'entrée, c'est celui de l'accès direct à internet, 0 reglementation pour avoir un AS et ses propres routes BGP: 0, pas un poil de loi à ce sujet !

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si il y a bien un marché ou il n'y a aucune restriction à l'entrée, c'est celui de l'accès direct à internet, 0 reglementation pour avoir un AS et ses propres routes BGP: 0, pas un poil de loi à ce sujet !

Chuuuuteu ! Tu vas leur donner des idées !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De fait, les gens qui demandent "la neutralité du net", n'ont pas la moindre idée de ce qu'ils demandent, ils ont des problemes plus ou moins imaginaires

hum, penser qu'un opérateur majoritaire (au hasard Orange) puisse favoriser délibérément ses propres services via un saucissonnage de l'offre me semble tout sauf imaginaire.

C'est ama surtout de ça que les gens ont peur, et, vu le passé (et le passif) ils ont bien raison d'essayer d'être vigilants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

hum, penser qu'un opérateur majoritaire (au hasard Orange) puisse favoriser délibérément ses propres services via un saucissonnage de l'offre me semble tout sauf imaginaire.

Si ils ne font RIEN ils favorisent de fait leurs services parce que TADA !, ils sont dans leur AS, il n'y a pas de peering, pas de transit, rien.

Donc si demain je fais un FAI, que je suis pauvre et que j'achete un pauvre uplink pourri à level3 comme dans les années 90, et que dans mon propre datacenter, j'ai un transparent proxy pour les miroirs debian et que pour les miroirs debian je suis un méchant parce que mon net n'est pas neutre ou j'ai un réseau à valeur ajouté ?

Une étape plus loin, je suis un opérateur moyen, google me contacte pour coller un POP chez moi, j'accepte, la semaine suivante, DailyMotion me demande la meme chose, je dit "nyet, ton site est à chier, et tu est un suppot de l'état c'est mon datacenter je prends qui je veux dedans", j'ai violé la neutralité du net ?

Si ils "saussissonnent" l'offre pour adapter l'offre aux clients, c'est pas bien pourquoi exactement ?

Je payerai plus cher que le connard qui veut juste youtube et TF1.fr, parce que, duh, j'ai un usage plus couteux, et ou est le probleme, je dois faire semblant que c'est un probleme sous pretexte que ça va me couter du blé ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est ama surtout de ça que les gens ont peur, et, vu le passé (et le passif) ils ont bien raison d'essayer d'être vigilants.

Rien n'empeche que Auchan mette en valeur ses propres produits dans ses rayons plutot que ceux des concurrents, pire, ils peuvent augmenter artificiellement le prix des concurrents quand on passe par eux.

Vu le passé, et le passif, les gens ont bien raison d'essayer d'etre vigilants.

On ne parle pas içi de la saine méfience du client vis à vis d'un produit qu'il envisage d'acheter, mais bien de gros lobbying bien lourd par gens qui veulent se faire subventionner leur usage du net, par des communistes, et par des idiots utiles du librisme (quand ce ne sont pas des communistes libristes, ce qui pullule).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

hieroglyphe.suite.jpg

 

Vous pouez traduire avec des mots compréhensibles par des gens dont ce n'est pas le métier ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous pouez traduire avec des mots compréhensibles par des gens dont ce n'est pas le métier ?

Les gens qui parlent de "neutralité du net" n'ont pas la moindre idée de la complexité et de la diversité de ce qui se cache derriere "accès à internet", et n'ont pas la moindre idée de ce qu'ils veulent exactement.

Je vais essayer de trouver une métaphore, mais en faire une bonne n'est pas si facile :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Extraits du texte adopté (http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-%2f%2fEP%2f%2fTEXT%2bTA%2bP7-TA-2011-0511%2b0%2bDOC%2bXML%2bV0%2f%2fFR&language=FR) :

 

 

F.  considérant que certains pays tiers interdisent aux fournisseurs de haut débit mobile de bloquer les sites web licites et les applications de VoIP et de visiophonie qui concurrencent leurs propres services de téléphonie vocale ou de visiophonie;

 

 

3.  attire toutefois l'attention sur le risque de comportement anticoncurrentiel et discriminatoire dans la gestion du trafic, en particulier de la part des entreprises verticalement intégrées; se félicite de l'intention affichée par la Commission de publier les informations que les enquêtes de l'ORECE auront fournies en matière de pratiques présentant un risque potentiel pour la neutralité d'Internet dans les États membres;

 

 

6.  prie instamment la Commission de surveiller étroitement, en coopération avec l'ORECE et les États membres, l'évolution des habitudes de gestion du trafic ainsi que les accords en matière d'interconnexion, en particulier en matière de blocage et de limitation ou de tarification excessive de la VoIP et du partage de fichiers, ainsi que de comportement anticoncurrentiel ou de dégradation excessive de la qualité, comme l'exige le cadre réglementaire des télécommunications de l'Union; demande en outre à la Commission de veiller à ce que les fournisseurs de services internet ne puissent bloquer, défavoriser, affecter ou amoindrir la capacité de chacun à utiliser un service en vue d'accéder à tout contenu, application ou service mis à disposition via Internet, de l'utiliser, de le transmettre, de le poster, de le recevoir ou de le proposer, quelle qu'en soit la source ou la cible;

 

Ça a l'air de concerner plus la VoIP que le reste.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les gens qui parlent de "neutralité du net" n'ont pas la moindre idée de la complexité et de la diversité de ce qui se cache derriere "accès à internet", et n'ont pas la moindre idée de ce qu'ils veulent exactement.

Je vais essayer de trouver une métaphore, mais en faire une bonne n'est pas si facile :P

 

S'abonner aux interwebs, c'est pas comme avoir un ti tuyau qui amène de l'eau chez toi. En réalité, le tuyau amène de l'eau, du lait, de la confiture, du café, du ciment ou des graviers, selon ta demande. Et le fournisseur d'accès, il peut soit acheminer vers toi ces éléments en allant les pécher avec ses tuyaux à lui, plus gros, chez les fournisseurs d'eau, de lait, de confiture, de café, de ciment, de gravier, ou il peut aussi demander ou obtenir de ces fournisseurs qu'ils installent les "productions de confiture, etc..." chez lui et ainsi, il n'y a pas de pertes et pas de latence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Elle est pourrie ta métaphore h16 :)

Plus sérieusement cette directive pourrait quelque peu calmer les ardeurs protectionnistes d'orellifilipetititti (Tagada tsoin tsoin) sur netflix et co , qui occupent actuellement l'esprit des défenseurs de l'exception culculturelle française. ..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous pouez traduire avec des mots compréhensibles par des gens dont ce n'est pas le métier ?

 

Le citoyen lambda pense que les fournisseurs d'accès ont, par défaut une qualité moyenne pour tous les sites/protocoles (Vidéo - youtube, dailymotion ; Fichiers - bittorent ; Réplication des bouts de codes Javascript réutilisés par tous les sites, etc).

Il pense que le FAI va mettre en place un programme "Premium", i.e. "payer plus que l'abo de base pour aller sur tel site de vidéo plus vite".

Le citoyen lambda pense que si on force un FAI à ne pas mettre en place de solution technique pour favoriser tel ou tel site (donc à interdire une politique de prix différenciée) alors on va favoriser un meilleur internet.

Problème : les FAI doivent déjà mettre en place des solutions techniques pour que le web ne pète pas violemmment (du streaming de vidéos HD en temps réel avec du zapping au milieu de la vidéo, ça n'était pas prévu à la conception initiale des protocoles, il y a 40 ans pour certains d'entre eux). Ils doivent déjà mettre des systèmes de redondance (notamment pour la vidéo) : machine avec gros disques durs et RAM et gros switch réseaux chez le client, dans les répartiteurs, etc...

Si on dégage tout ça, ok, les FAI et distributeurs de contenus sont pour (ça leur coûtera moins cher). Par contre, suite à ça la qualité du web sera plus mauvaise pour tout le monde.

On a donc encore une fois une illustration de ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas.

En vulgarisant (beaucoup) :

Ce qu'on voit : interdire les solutions de différentiation technique des flux sur les réseaux (ou limiter leur mise en application)

Ce qu'on ne voit pas : conséquence directe = le réseau est de moins bonne qualité.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il s'agit donc de privilégier dans l'approvisionnement d'abord les gros consommateurs plutôt que les petits, et ensuite moduler selon la consommation desdits consommateurs ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Elle est pourrie ta métaphore h16 :)

 

 

J'ai fait ce que j'ai pu :(

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il s'agit donc de privilégier dans l'approvisionnement d'abord les gros consommateurs plutôt que les petits, et ensuite moduler selon la consommation desdits consommateurs ?

 

Non, il s'agirait de faire en sorte que le FAI puisse directement adapter ses offres commerciales. D'abord vers ses partenaires (les fournisseurs de contenu, peering & compagnie), et ensuite vers le client. Là, on verrouille le marché.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il s'agit donc de privilégier dans l'approvisionnement d'abord les gros consommateurs plutôt que les petits, et ensuite moduler selon la consommation desdits consommateurs ?

En fait c'est un problème d'organisation du réseau.

Pour schématiser, par exemple si on a un seul gros tuyau entre les USA et l'Europe par lequel tout les européens regardent youtube on comprend vite que si la politique c'est de faire de la neutralité complète, alors youtube serait inaccessible depuis l'Europe. Le streaming de vidéo vers 400 millions de personnes en instantané c'est simplement impossible à travers l'atlantique. Même pour seulement 10% de cette charge.

 

Bref il faut donc ruser, trouver de moyen de passer outre cette limitation technique. Youtube qui veut aller sur le marché européen signe donc des accords avec les FAI européens. Du genre j'installe cette machine chez vous pour que vos utilisateurs obtiennent les vidéos les plus populaires de leurs régions plus rapidement. Ainsi plus aucune de ces requêtes ne traversent l'atlantique et les autres utilisateurs, ceux de youporn peuvent garder un assez bon réseau.

 

Seulement là on arrive à un jeu entre les FAI et les gros site qui consomment beaucoup beaucoup de bande passante. Qui paient pour l'entretien des machines chez le FAI ? Le site qui consomment énormément de bande passante ou le FAI qui gagne des clients grâce aux sites qui consomment beaucoup ? C'est pas évident de répondre, personne ne sait exactement qui doit payer, c'est un processus de négociations, de découverte d'un prix, bref un marché.

 

De plus rajoute à cela que certain site comme youtube une fois devenu aussi populaire qu'ils le sont aujourd'hui, n'ont plus forcément autant envie de payer pour être mieux servi. Car au final si les utilisateurs s'attendent à avoir youtube en bonne qualité, c'est que youtube est devenu une source d'attractivité pour les clients des FAI, donc que la valeur ajoutée fournie par youtube au web justifie que ce soit le FAI qui assume complètement le coût de servir youtube à ces utilisateurs.

On comprend assez vite que la neutralité du net dans cette histoire c'est un raisonnement qui part de la schématisation de la réalité, pour arriver à des conclusions qui n'ont aucun intérêt.

La vraie neutralité du net ça voudrait dire que personne ne peut décemment surfer sur un site aux USA aux heures de pointes. Toute amélioration au-delà de ça c'est techniquement une entorse à cette neutralité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah oui d'accord je comprends mieux. Et on a des solutions ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le communiqué de LQDN sur le sujet :

http://www.laquadrature.net/fr/neutralite-du-net-un-grand-pas-en-avant-pour-linternet-libre

 

 Bruxelles, 3 avril 2014 — Après des années d'inaction, le Parlement européen vient d'adopter lors d'un vote en séance plénière et en première lecture le Règlement sur le Marché Unique des Télécommunications (voir le détail des votes). En adoptant les amendements déposés par les groupes sociaux-démocrates (S&D), verts (Verts/ALE), de la gauche unitaire (GUE/NGL) et libéraux (ADLE), les eurodéputés ont fait un pas historique pour la protection de la neutralité du Net au sein de l'Union européenne.

 

L'ADLE : http://fr.wikipedia.org/wiki/Alliance_des_d%C3%A9mocrates_et_des_lib%C3%A9raux_pour_l%27Europe

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×