Jump to content

La Dictature Des Actionnaires


Recommended Posts

Des employés de Danone se sont fait virer alors que l'entreprise allait très bien.

Hum, il me semble qu'à l'époque du plan social, la branche biscuits de Danone (dont LU) n'était vraiment pas au beau fixe, et en tout cas, la moins rentable du groupe. Mais, cela reste à confirmer, je peux avoir mauvaise mémoire.

Link to post
Share on other sites

J'aime pas trop cette attitude qui consiste à souhaiter qu'on vire des gens pour faire monter le cours de son action et spéculer.

Bien sur, c'est la règle du jeu, et je ne m'y oppose pas. Mais je trouve pas ça trés sympa, limite dégeulasse sachant que des tas de gens vont se trouver dans la merde.

C'est comme le trader qui croise les doigts pour un prochain 11 septembre afin de spéculer à la baisse. Ca me dégoute.

Je comprends que lorsque ca arrive on en profite ( je l'ai fait) , mais de là à espérer ce genre d'événement, c'est quand même bien triste.

Link to post
Share on other sites

Il y a bien des fois où on ne peut pas faire autrement, c'est ça ou fermer la boîte. Quand Tapie est arrivé chez Adidas, il a mis la moitié du monde dehors. Mais l'entreprise s'est redressée, et puis il y a eu aussi l'effet Coupe du monde.

On peut donner des indemnités suffisamment importantes, ça limitera le préjudice, et puis dans une société libre, les entreprises naîtraient un peu partout, on n'aurait pas de mal à retrouver du boulot !

reliées par des trains sur coussins d'air,

J'ai déjà assez dit que j'avais entendu parler d'un projet de train traversant l'Atlantique sur coussins d'air à la radio. Je ne fais que retranscrire l'information sur mes blogs.

Mais je connais quelqu'un qui s'est fait traité de fou quand il a parlé des dragons de Komodo, pourtant ils existent non ? :icon_up:

Link to post
Share on other sites
> http://www.novethic.fr/novethic/site/artic…ex.jsp?id=88585 :

Même selon un calcul économique purement rationnel - anti-humain selon les gauchistes -, un investisseur peut donc donner dans le "socialement responsable".

J'y connais que dalle à la bourse. :icon_up:

Comment on peut batir un indice boursier avec des "valeurs éthiques" ? Ca veut dire quoi concrètement ?

Link to post
Share on other sites
J'y connais que dalle à la bourse.  :icon_up:

Comment on peut batir un indice boursier avec des "valeurs éthiques" ? Ca veut dire quoi concrètement ?

Ce sont des indices - pondérés selon la capitalisation [prix d'une action*nombres de titres] - qui donnent une indication de la variation d'un panel de valeurs dites éthiques.

A savoir, les entreprises dans ces indices sont jugées selon un certain nombre de critéres prédéfinies, à savoir, que souvent elles ne doivent pas traiter leurs salariés comme des "chiens", ou ne pas opérer dans certains secteurs jugés "immoraux" (ie : armement, tabac…)

Link to post
Share on other sites
Mais j'ai écrit à Raffarin, vous pouvez lui demander.

Oui, on compte bien lui demander.

La prochaine fois dis lui de passer sur liberaux.org directement.

Je lui ai demandé de ses nouvelles il y a quelques temps.

Et toi, penses-tu à lui donner des tiennes ?

Dis lui de ma part qu'à Grenoble il fait super bon, il y a du soleil, de la neige, que c'est hyper méga cool.

En tout cas, il ne se laisse pas démonter !

Et tu peux en être fier, c'est sûrement en partie grâce à toi.

Veille bien à lui envoyer des textos cinq fois par jour, en orientant ton portable en direction de Paris. Five textos a day keep the doctor away comme on dit.

Je lui ai envoyé des textos ultra-libéraux, mais bon, les français ne sont pas prêts, à ce qu'il paraît.

Est-ce que tu peux nous recopier quelques uns de tes textos ici, afin qu'on puisse s'en inspirer ou même les reprendre ?

Link to post
Share on other sites

Tu vas rigoler, y'a même DSK qui m'a écrit ! Je viens de consulter mes archives…

Cher ami,

je compte sur toi pour relayer ces éléments auprès de nos amis,

amicalement,

Dominique Strauss-Kahn

Raffarin ne me répondant pas, j'ai donc écrit à Mehaignerie.

Bonjour monsieur Mehaignerie !

Voici quelques propositions concernant ce qui devrait être une bonne politique de la recherche et de la santé. Faites-moi part de vos réactions.

" Il faut mener une politique sanitaire efficace axée sur un plan de développement des instances paramédicales afin de progresser dans la recherche de la maladie d'Elsheimer, et dans d'autres maladies graves. Réalise-on, aujourd'hui, que le chiffre du nombre de ces malades va plus que doubler d'ici 2030, avec le vieillissement de la population ?

L'objectif, dans le domaine de la recherche, c'est de permettre une vraie collaboration entre les entreprises et les organismes de recherche, de créer un système de fondations nationales dédiées à de grands domaines ( comme les biotech, les nano technologies ), passant des contrats avec des laboratoires publics et privés. Il est nécessaire de ne  remplacer aucun départ à la retraite dans les administrations de la recherche, rénover le système d'évaluation existant dans les laboratoires. Il faut donc imposer ce que François d'Aubert appelle une restructuration financière, car les crédits publics n'ont pas d'efficacité réelle dans des structures cloisonnées ou corporatistes.

Christian Saint-Etienne, professeur aux universités de Tours, et de Paris-Dauphine, et président de l'Institut France Stratégie, a sans doute raison de préconiser que la somme de 0,5 € par boîte de médicaments ne soit plus remboursée et que celle de 1 € soit retenue sur les consultations médicales. Si nous appliquons ces mesures, et si nous réformons le statut des généralistes, et qu'on les applique le plus rapidement possible, on peut réaliser 5 à 8 milliards d'économie, ce qui n'est pas négligeable.

Nous devons aussi, concernant la santé, procéder à la légalisation de l'euthanasie. Pouvons-nous vraiment laisser des personnes atteintes de maladies incurables et souffrant atrocement vivre pendant plusieurs semaines dans cet état ? Si ceux-ci nous demandent d'abréger leurs souffrances, si ceux-ci n'en peuvent plus et n'ont aucune chance de s'en sortir un jour, est-il humain de les laisser dans leur malheur et leur tourment ? La pratique de l'euthanasie doit donc être autorisée mais uniquement en cas de souffrances majeures et contraignantes pour le patient ( des analyses doivent être faites pour vérifier si le patient est atteint d'une maladie incurable notamment ). Toute personne qui en use volontairement sans raison valable doit être jugée et condamnée. "

Veuillez agréer, monsieur Mehaignerie, mes salutations distinguées.

Ceux qui bossent pour lui m'ont d'ailleurs répondu ceci :

Bonjour,

Pouvez-vous nous donner votre adresse postale ?

merci

Secrétariat de Pierre Méhaignerie

Je ne crois pas aux miracles, mais bon…

Link to post
Share on other sites
C'est une idée fixe chez les gauchistes :

Les actionnaires ne pensent qu'à s'enrichir et poussent les patrons à licencier leurs personnels.

Connaissez-vous des liens ou des références pour casser ce mythe ?

Ce qui m'importe, c'est que ça monte. Plus l'action monte, plus je gagne. S'il faut virer un quart des employés pour doubler la valeur de l'action, et bien virons-les, sans état d'âme. Généralement ceux qu'on met à la porte de toute façon ne sont plus des jeunots…

Comprends pas..

Link to post
Share on other sites
Réveillez vous, on vire même quand une entreprise va bien aujourd'hui, pour augmenter les revenus des actionnaires ( dont je fais partie ) !

Maintenant que tu as acheté une douzaine d'actions, voilà qu'il te prend de vouloir virer des gens en affirmant que la relation entre cours de bourse et licenciements est évidente….

Alors, si tel est le cas, explique pourquoi. Et explique aussi ce qui fait la valeur fondamentale d'une entreprise plutôt que de commenter la bourse tel un labrador qui bouge la tête d'un côté et de l'autre en regardant le tennis à la télévision.

La seule chose susceptible d'intéresser un actionnaire, c'est le compte de résultat d'une entreprise ! N'oublie pas ça! Si les mouvements des planètes avaient une influence sur les profits, alors oui, les actionnaires achèteraient un téléscope et consulteraient des astrologues.

Je dirais contrairement à toi que les licenciements sont toujours un mauvais signal. Signal que l'entreprise n'est pas en position de croître, sinon elle garderait ses employés…

Trancher à l'aveuglette n'est pas une bonne solution => impact négatif sur l'image de marque, sur les relations avec la hiérarchie et la motivation.

Ce que l'on ne dit pas, c'est que le marché sanctionne positivement aussi bien les embauches que les licenciements lorsqu'ils sont justifiés.

Link to post
Share on other sites
Si les mouvements des planètes avaient une influence sur les profits, alors oui, les actionnaires achèteraient un téléscope et consulteraient des astrologues.

Des astronomes plutôt. (les astrologues c'est pour les présidents de la republique :icon_up: )

Link to post
Share on other sites
Maintenant que tu as acheté une douzaine d'actions, voilà qu'il te prend de vouloir virer des gens en affirmant que la relation entre cours de bourse et licenciements est évidente….

Alors, si tel est le cas, explique pourquoi. Et explique aussi ce qui fait la valeur fondamentale d'une entreprise plutôt que de commenter la bourse tel un labrador qui bouge la tête d'un côté et de l'autre en regardant le tennis à la télévision.

La seule chose susceptible d'intéresser un actionnaire, c'est le compte de résultat d'une entreprise ! N'oublie pas ça! Si les mouvements des planètes avaient une influence sur les profits, alors oui, les actionnaires achèteraient un téléscope et consulteraient des astrologues.

Je dirais contrairement à toi que les licenciements sont toujours un mauvais signal. Signal que l'entreprise n'est pas en position de croître, sinon elle garderait ses employés…

Trancher à l'aveuglette n'est pas une bonne solution => impact négatif sur l'image de marque, sur les relations avec la hiérarchie et la motivation.

Ce que l'on ne dit pas, c'est que le marché sanctionne positivement aussi bien les embauches que les licenciements lorsqu'ils sont justifiés.

Voilà, c'est tout à fait bien expliqué.

Et n'oublions pas, en plus, qu'il n'y a pas que les salariés ou les dirigeants qui se font virer: les actionnaires peuvent se faire "virer" aussi, lorsque leur comportement fait du tort à la boite.

Tout ça pour dire, Freeman, que seul le long terme rapporte de beaucoup d'argent, et que virer des gens, ce n'est pas toujours travailler pour le long terme.

Link to post
Share on other sites

Autre idée reçue: les entreprises ne surveillent pas seulement leur cours de bourse pour faire plaisir aux actionnaires, mais aussi pour minimiser le coût de leurs ressources financières et donc pouvoir financer plus facilement leurs développements futurs. Si le cours est faible, une augmentation de capital est désavantageuse. Aussi l'entreprise est conduite à s'endetter ce qui risque de l'amener à terme dans un cercle vicieux.

Autre chose: une entreprise dont le cours est trop bas est exposée à des OPA.

Link to post
Share on other sites
J'aime pas trop cette attitude qui consiste à souhaiter qu'on vire des gens pour faire monter le cours de son action et spéculer.

Bien sur, c'est la règle du jeu, et je ne m'y oppose pas.

Je vais me répéter : virer des gens ne fait monter le cours d'une actions que si ces gens sont inutiles, autrement dit que ces licensiements ont du retard.

Dans le cas contraire, on détruit de l'activité, donc de la valeur.

Mais je trouve pas ça trés sympa, limite dégeulasse sachant que des tas de gens vont se trouver dans la merde.

Se trouver dans la merde simplement parce qu'on a été viré, c'est très européen. Aux USA on retrouve un job en quelques jours. A Singapour, itou.

C'est comme le trader qui croise les doigts pour un prochain 11 septembre afin de spéculer à la baisse. Ca me dégoute.

Je te rapelle quand même que virer quelqu'un est simplement mettre fin à un consentement mutuel, alors que le meurtre d'une personne est une agression. Les choses n'ont vraiment rien à voir.

Link to post
Share on other sites
Maintenant que tu as acheté une douzaine d'actions, voilà qu'il te prend de vouloir virer des gens en affirmant que la relation entre cours de bourse et licenciements est évidente….

Une douzaine ? Tu rigoles ! Ca ne rapporte rien à ce niveau là ! J'ai prévu de placer 1000 € au minimum sur Vivendi d'ici l'année prochaine, et probablement 700 sur Silicomp ou Boursorama ( à moins que je ne renforce Alstom, on verra où elle en sera ).

Alors, si tel est le cas, explique pourquoi. Et explique aussi ce qui fait la valeur fondamentale d'une entreprise plutôt que de commenter la bourse tel un labrador qui bouge la tête d'un côté et de l'autre en regardant le tennis à la télévision.

Les grands patrons de certaines multinationales, aux USA, me feraient passer pour un ange à côté. Ils virent quand l'envie leur prend, même quand leurs salariés ont de bons chiffres, parce qu'ils ne satisfont pas leurs actionnaires ( pas assez de profit ). Alors voilà, on vire les plus de 50 ans, parce qu'ils coûtent trop cher, et on embauche des jeunes qu'ont fait travailler à temps partiel. Comme ça ça réduit les salaires, ça augmente les investissements, et donc le profit. Et les actionnaires, ils sont contents !

Et puis tiens, je balance quelque chose qui va faire mal aux libertariens de ce forum: en Indonésie, les entreprises ont racheté des terrains vierges pour y créer des villages privées avec des usines, et comme ils sont propriétaires des lieux, ils ont leur propre réglement. Les politiques n'interviennent pas. Les salariés travaillent à des cadences abominables, sont exploités, martyrisés… Je ne parle même pas de la chaleur, pendant que les dirigeants, eux, roulent en Mercedes avec la clim'. Mais bon, ça augmente les profits, d'exploiter des miséreux. On leur verse quelques centimes de l'heure, on les laisse crever et on se fait plus de fric sur leur dos. C'est plus rentable. C'est ça que font les multinationales américaines.

La seule chose susceptible d'intéresser un actionnaire, c'est le compte de résultat d'une entreprise ! N'oublie pas ça! Si les mouvements des planètes avaient une influence sur les profits, alors oui, les actionnaires achèteraient un téléscope et consulteraient des astrologues.

Et pour avoir de beaux comptes dans une entreprise, c'est pour ça qu'on délocalise dans des pays en voie de développement et qu'on fait travailler des gosses pour rien mais qu'on bat pour qu'ils accélèrent la cadence au Pakistan. Qu'est-ce que tu crois ? Si les politiques ne font rien, alors les entrepreneurs peuvent faire ce qu'ils veulent ! Qui les en empêchera ?

Je dirais contrairement à toi que les licenciements sont toujours un mauvais signal. Signal que l'entreprise n'est pas en position de croître, sinon elle garderait ses employés…

Mon pauvre vieux, tu es naïf… Plus l'Etat fédéral recule et libéralise son économique, plus les entrepreneurs trouvent des parades vicieuses pour nuire à leurs employés et se faire du fric sur leur dos. Je ne parle même pas des combines à la Enron, où on trafique les chiffres et trompe même les actionnaires !

Trancher à l'aveuglette n'est pas une bonne solution => impact négatif sur l'image de marque, sur les relations avec la hiérarchie et la motivation.

On voit bien que tu es français. Aux USA, ça n'a rien à voir. C'est quasiment des concours entre patrons en terrain de golf genre " celui qui vire le plus d'employés ce mois-ci gagne un assortiment de clubs ! ". On ne s'emmerde pas avec ce genre de critères…

Ce que l'on ne dit pas, c'est que le marché sanctionne positivement aussi bien les embauches que les licenciements lorsqu'ils sont justifiés.

Ca, je ne sais pas, mais je ne crois pas. Je pense plutôt que quand une entreprise américaine vire des employés, ça augmente le cours de son action. Il faudrait demander à French, je ne sais pas, je n'habite pas aux USA, mais ce que je sais, c'est que quand je vois les motivations des big boss américains, ça fait froid dans le dos… Si les USA deviennnent libertariens, ce ne sera pas peace and love entre les patrons et leurs employés. Et puis en plus, comme dans certaines entreprises comme Walmart qui exploitent et terrorisent leurs employés pour un salaire de misère, les syndicats sont interdits ( sauf en Chine, mais c'est un syndicat soutenu par le PCC, alors il ne nuira certainement pas beaucoup à la société ).

Link to post
Share on other sites

Dit Freeman, tu changes d'avis toutes les 24 heures ou quoi ? Il y a deux semaines t'étais libertarien, il y a quelques jours tu nous a pondu un post marxiste sur forum-politique, hier tu étais lib-con et aujourd'hui tu es social-démocrate.

Link to post
Share on other sites
Je te rapelle quand même que virer quelqu'un est simplement mettre fin à un consentement mutuel, alors que le meurtre d'une personne est une agression. Les choses n'ont vraiment rien à voir.

Evidemment.

Mais le licenciement, puis parfois le chômage qui s'en suit, représente quand même un évenement malheureux que je ne souhaite généralement pas à autrui, même quand ca pourrait aider mes intérets.

Link to post
Share on other sites

Ah, parce que tu croyais que je critiquais ?

Là où Jabial a raison, c'est qu'aux USA on retrouve du boulot très rapidement, plus facilement qu'en France. C'est bien pour ça qu'on vire à tour de bras dans certaines entreprises : on sait très bien que les employés retrouveront du boulot ailleurs.

J'ai toujours été libéral, je ne changerais jamais.

Link to post
Share on other sites

Et d'ailleurs, j'ajoute que les délocalisations comme les licenciements ne me gênent pas. Je regarde les résultats des entreprises dans lesquelles j'ai investit, si elles croissent, si elles ont des bénéfices, etc… Toutes sortes de paramètres… Je me fous totalement de savoir combien d'employés elles ont viré, ou exploités pour parvenir à ce résultat. De toute façon, je ne le sais pas. Mais même si je le savais, je m'en moque complètement.

Où c'est que vous voyez du Besancenot là-dedans ? :icon_up:

Link to post
Share on other sites
Et d'ailleurs, j'ajoute que les délocalisations comme les licenciements ne me gênent pas. Je regarde les résultats des entreprises dans lesquelles j'ai investit, si elles croissent, si elles ont des bénéfices, etc… Toutes sortes de paramètres… Je me fous totalement de savoir combien d'employés elles ont viré, ou exploités pour parvenir à ce résultat. De toute façon, je ne le sais pas. Mais même si je le savais, je m'en moque complètement.

En plus de ton analyse fondamental de tes sociétés, je te conseil de faire aussi de l'analyse technique graphique si ce n'est déja fait.

Je me suis aperçu que ces deux analyses étaient indispensables pour faire un bon investissement.

Link to post
Share on other sites

Oui, l'analyse technique, c'est le graphique qui représente l'action tout au long d'une journée ou d'un mois, et qui te dit de combien est la résistance, etc… Plus elle est élevée, je crois, et plus l'action a de chances de monter.

Mais bon honnêtement, n'étant pas un professionnel en Bourse, je fais confiance aux analystes des journaux que j'achète !

PS: elle marche bigrement bien la fonction ignorer, c'est incroyable !

Link to post
Share on other sites
Oui, l'analyse technique, c'est le graphique qui représente l'action tout au long d'une journée ou d'un mois, et qui te dit de combien est la résistance, etc… Plus elle est élevée, je crois, et plus l'action a de chances de monter.

C'est pas si simple que cela. De toute façon, il faut partir du principe que dés qu'on a vu que cette "analyse marchait", elle se retrouve auto-réalisatrice puisque chacun juge selon les mêmes critères.

Et puis, l'analyse technique ne se réduit pas aux principes des resistances/supports, c'est sensiblement lus compliqué, d'autant plus, qu'une action qui se trouve entre deux bornes ne monteras pas necessairement comme tu sembles l'affirmer. Au contraire, les resistances/supports, ce sont plutôt des seuils d'assurance : où l'action s'arretera "probablement" de croitre (résistance), ou de descendre (support).

De toute façon, il y a bon nombre d'indicateurs statistiques plus ou moins vaseux, du genre bandes de Bollinger, MACD, RSI et tout le tralala; et puis d'autres configurations graphiques, du style : épaule-tête-épaule.

Enfin, bref, ça ne se réduit pas à la resistance, et de plus, l'analyse fondamentale me parait bien plus "fiable", et en tout cas, elle a le mérite d'être plus "rationnelle". Mais, la bourse n'est pas toujours le temple de la rationnalité…

Link to post
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...