Jump to content
Ixnay

XRP - Ripple : Une blockchain pour la finance traditionnelle

Recommended Posts

Je suis content d'en finir avec cette phase béate où tout grimpait sans limite, au moins les choses vont devenir plus rationnelles j'espère après ce petit krach. Mon champion pour 2018 c'est toujours le Ripple, go XRP :icon_vert:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, Ixnay a dit :

Mon champion pour 2018 c'est toujours le Ripple, go XRP :icon_vert:

 

XRP, c'est pas un truc ultra centralisé qui est juste à la mode parce qu'il y a une boite avec de la PR derrière ?

 

Je ne me suis pas renseigné plus que ça sur le sujet, mais ça n'a pas l'air d'être très populaire dans les milieux libertariens.

Share this post


Link to post
Share on other sites
17 minutes ago, Cthulhu said:

 

XRP, c'est pas un truc ultra centralisé qui est juste à la mode parce qu'il y a une boite avec de la PR derrière ?

 

Je ne me suis pas renseigné plus que ça sur le sujet, mais ça n'a pas l'air d'être très populaire dans les milieux libertariens.

pas populaire c'est le moins que l'on puisse dire ^_^ mais ils en font des tonnes. La blockchain est semi-privée puisque elle est contrôlée par un nombre de noeuds limités qui ont été autorisés par Ripple. Ils ont une stratégie de décentralisation [diversification] du réseau, certes ce n'est pas une décentralisation totale comme le btc mais avoir un réseau limité ça présente des intérêts énormes du point de vue de l'efficacité de la monnaie. Une autre critique  qui est valabe c'est que c'est une monnaie préminée dont une grande partie des tokens est détenue par Ripple, mais ils ont fait le nécessaire pour rassurer les investisseurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Ixnay a dit :

pas populaire c'est le moins que l'on puisse dire ^_^ mais ils en font des tonnes. La blockchain est semi-privée puisque elle est contrôlée par un nombre de noeuds limités qui ont été autorisés par Ripple. Ils ont une stratégie de décentralisation [diversification] du réseau, certes ce n'est pas une décentralisation totale comme le btc mais avoir un réseau limité ça présente des intérêts énormes du point de vue de l'efficacité de la monnaie. Une autre critique  qui est valabe c'est que c'est une monnaie préminée dont une grande partie des tokens est détenue par Ripple, mais ils ont fait le nécessaire pour rassurer les investisseurs.

 

Yep, j'ai personnellement acheté du XRP pour la force de leur com pas pour leur techno, qui ne repose pas sur l'utilisation de leur token. Une monnaie a faible valeur absolue qui fait croire à l'investisseurs greedy lambda qui ne soucie pas de la market cap que c'est plus facile d'accès et que ça peut éventuellement décoller au niveau de l'eth (combien d'indiens par méfiance de leur banque centrale n'ont pas accroché au btc en pensant qu'il n'était pas divisible), bonne couverture médiatique (mainstream, interviews par bloomberg ou dans le ft), couplé à des annonces régulières de nouveaux partenariats signés, une com qui insiste sur des slogans simples à retenir:  transactions en 4 sec contre au 4 jours en swift, faible coût de transactions, gros potentiel d'amélioration du système bancaire par le Ripple Labs, team sérieuse. 

Peut être que je me trompe, mais je vois le marché spéculatif des cryptos avec une très grosse majorité des types lambdas, qui mettent leurs billes sans avoir lu un seul whitepaper, et sont moins sensibles aux améliorations technologiques et au côté "reprendre le contrôle de notre monnaie" qu'aux effets d'annonce type "American Express, Santander team up with Ripple for cross-border payments via blockchain" qui vont générer des espoirs et petite envolée de cours.

Share this post


Link to post
Share on other sites
47 minutes ago, Tsuliaah said:

 

Yep, j'ai personnellement acheté du XRP pour la force de leur com pas pour leur techno, qui ne repose pas sur l'utilisation de leur token. Une monnaie a faible valeur absolue qui fait croire à l'investisseurs greedy lambda qui ne soucie pas de la market cap que c'est plus facile d'accès et que ça peut éventuellement décoller au niveau de l'eth.

- Ce n'est pas parce que le XRP est faiblement couplé avec leur protocole de paiement que ça en fait un token inutilisable. En quoi est-il moins utilisable que l'eth ou le btc ? Pour moi avoir associé la cryptomonnaie avec un autre marché, celui des transactions bancaires rapides, cela relève du génie marketing, j'en ai rien à faire s'il s'agit juste d'un quiproquo et que c'est du flan.

- Il est passé plusieurs fois au dessus de l'ETH.

50 minutes ago, Tsuliaah said:

Peut être que je me trompe, mais je vois le marché spéculatif des cryptos avec une très grosse majorité des types lambdas, qui mettent leurs billes sans avoir lu un seul whitepaper, et sont moins sensibles aux améliorations technologiques et au côté "reprendre le contrôle de notre monnaie" qu'aux effets d'annonce type "American Express, Santander team up with Ripple for cross-border payments via blockchain" qui vont générer des espoirs et petite envolée de cours.

 - Les types lambda détestent le ripple, car tout ce que l'on voit sur internet c'est qu'il s'agit d'une "shitcoin". Cependant cela change au fur à mesure, la couverture médiatique est relativement récente.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Ixnay a dit :

pas populaire c'est le moins que l'on puisse dire ^_^ mais ils en font des tonnes. La blockchain est semi-privée puisque elle est contrôlée par un nombre de noeuds limités qui ont été autorisés par Ripple.

 

... semi privée ? Totalement privée, oui. Et les noeuds, par construction, peuvent être obligés de refuser des tx voire de carrément bloquer des comptes. 

 

Citation

Ils ont une stratégie de décentralisation [diversification] du réseau, certes ce n'est pas une décentralisation totale comme le btc mais avoir un réseau limité ça présente des intérêts énormes du point de vue de l'efficacité de la monnaie. Une autre critique  qui est valabe c'est que c'est une monnaie préminée dont une grande partie des tokens est détenue par Ripple, mais ils ont fait le nécessaire pour rassurer les investisseurs.

 

Ils ont mis 60% sous séquestre, ce qui revient à promettre / jurer / cracher qu'ils n'y toucheront pas. La bonne blague.

 

Ripple, c'est un truc de netting interbancaire avec un token qui ne sert à peu près à rien réellement (le netting s'en passant assez bien), qui doit globalement tourner bien plus sur du SQL que sur une vague blockchain-pour-de-rire, qui pourra être copié directement par les banques sans le moindre souci et qui est destiné à terminer dans les flammes. En attendant, pour jouer, c'est toujours rigolo.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Tsuliaah a dit :

Peut être que je me trompe, mais je vois le marché spéculatif des cryptos avec une très grosse majorité des types lambdas, qui mettent leurs billes sans avoir lu un seul whitepaper, et sont moins sensibles aux améliorations technologiques et au côté "reprendre le contrôle de notre monnaie" qu'aux effets d'annonce type "American Express, Santander team up with Ripple for cross-border payments via blockchain" qui vont générer des espoirs et petite envolée de cours.

Oui. Bon résumé. D'où les pleurs quand ça va se résoudre dans le sang.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

43 minutes ago, h16 said:

 

... semi privée ? Totalement privée, oui. Et les noeuds, par construction, peuvent être obligés de refuser des tx voire de carrément bloquer des comptes. 

Pour être rigoureux, la blockchain est techniquement publique mais un réseau limité qui s'est construit initialement autour de Ripple. La technologie elle en revanche est privée. Pour ta seconde phrase je ne sais pas ce que tu veux dire, ce n'est pas l'intérêt de la blockchain que de pouvoir refuser des transactions ? En théorie, le réseau pourrait même se retourner contre Ripple si un autre consensus se forme dans le réseau.

 

1 hour ago, h16 said:

Ripple, c'est un truc de netting interbancaire avec un token qui ne sert à peu près à rien réellement (le netting s'en passant assez bien), qui doit globalement tourner bien plus sur du SQL que sur une vague blockchain-pour-de-rire, qui pourra être copié directement par les banques sans le moindre souci et qui est destiné à terminer dans les flammes. En attendant, pour jouer, c'est toujours rigolo.

Ca c'est ton jugement. On peut aussi penser que ça ira "to the moon".

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Ixnay a dit :

ce n'est pas l'intérêt de la blockchain que de pouvoir refuser des transactions ? En théorie, le réseau pourrait même se retourner contre Ripple si un autre consensus se forme dans le réseau.

 

Non justement. avec un soft propriétaire, rien de cela n'arrivera. Et quand je parle de blocage, le soft est fait pour qu'un ordre de Ripple Labs permette de bloquer l'un ou l'autre noeud. C'est explicité par Ripple Labs eux-même.

 

Citation

Ca c'est ton jugement. On peut aussi penser que ça ira "to the moon".

 

Pour cela, il faut que la technologie en dessous réponde à certains critères, notamment de transparence, que XRP est très loin de remplir. En concurrence avec une crypto qui, elle, offrira une meilleure transparence (ou une transparence complète) et des services supérieurs ou égaux, ça ne fera pas un pli.

Share this post


Link to post
Share on other sites

De façon générale, avec la multiplication des logiciels ouverts, je me pose des questions sur l'avenir à long terme des logiciels fermés (ou avec un morceau fermé, ce qui revient un peu au même coté confiance).

Les logiciels fermés sans concurrent(s) ouvert(s), ok pour eux.

Les logiciels fermés avec concurrent(s) ouvert(s) ... ama ça va continuer sur l'inertie actuelle (car elle est implantée dans les cranes), mais à moyen terme j'ai du mal à voir les acteurs d'un marché libre continuer à opter pour ça.

 

ça vaut évidemment pleinement pour les cryptos-monnaies.

Les cryptos fermées qui ont de l'avance, ça va fonctionner le temps que les acteurs/clients comprennent qu'il y a des concurrents ouverts et que ceux çi refassent leur retard.

Mais à long terme, à part chez Maduro/Poutine et consorts ??

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
24 minutes ago, h16 said:

 

Non justement. avec un soft propriétaire, rien de cela n'arrivera. Et quand je parle de blocage, le soft est fait pour qu'un ordre de Ripple Labs permette de bloquer l'un ou l'autre noeud. C'est explicité par Ripple Labs eux-même.

 

Je veux bien que tu me dises où. Ce que j'ai lu,  c'est que Ripple recommande une lite de nœuds certifiés mais chaque noeud du réseau fait sa sélection des "trusted nodes".

26 minutes ago, h16 said:

Pour cela, il faut que la technologie en dessous réponde à certains critères, notamment de transparence, que XRP est très loin de remplir. En concurrence avec une crypto qui, elle, offrira une meilleure transparence (ou une transparence complète) et des services supérieurs ou égaux, ça ne fera pas un pli.

ok mais tu ne peux pas dire qu'il n'y a aucune transparence, beaucoup de choses se trouvent en ligne dont le code pour la blockchain. Le problème est que le ripple est à peu près seul sur son créneau. Je ne serai pas contre un peu de concurrence (Stellar peut-être ?).

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Rübezahl said:

De façon générale, avec la multiplication des logiciels ouverts, je me pose des questions sur l'avenir à long terme des logiciels fermés (ou avec un morceau fermé, ce qui revient un peu au même coté confiance).

Les logiciels fermés sans concurrent(s) ouvert(s), ok pour eux.

Les logiciels fermés avec concurrent(s) ouvert(s) ... ama ça va continuer sur l'inertie actuelle (car elle est implantée dans les cranes), mais à moyen terme j'ai du mal à voir les acteurs d'un marché libre continuer à opter pour ça.

de façon générale, à part côté serveur, je ne sais pas trop ou sont les logiciels ouverts chez les GAFAMI! Les libristes ont toujours été très mauvais en UX/UI/PR ce qui les rend inaudibles voire inutilisables par le grand public.

C'est pourtant très important en terme de liberté... Cf la discussion actuelle : Ripple qui peut visiblement faire ce qu'il veut parce que magic.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Ixnay a dit :

Je veux bien que tu me dises où. Ce que j'ai lu,  c'est que Ripple recommande une lite de nœuds certifiés mais chaque noeud du réseau fait sa sélection des "trusted nodes".

 

Non non. Il y a bel et bien un mécanisme centralisé qui permet de fermer le business d'un noeud.

 

Il y a 4 heures, Ixnay a dit :

ok mais tu ne peux pas dire qu'il n'y a aucune transparence, beaucoup de choses se trouvent en ligne dont le code pour la blockchain. Le problème est que le ripple est à peu près seul sur son créneau. Je ne serai pas contre un peu de concurrence (Stellar peut-être ?).

Stellar c'est la version ouverte de Ripple. Et c'est déjà nettement mieux sur le plan transparence. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le problème avec Stellar c'est que je ne comprends pas comment ils sécurisent leur blockchain, ça me semble assez obscur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, cedric.og a dit :

de façon générale, à part côté serveur, je ne sais pas trop ou sont les logiciels ouverts chez les GAFAMI! Les libristes ont toujours été très mauvais en UX/UI/PR ce qui les rend inaudibles voire inutilisables par le grand public.

C'est pourtant très important en terme de liberté... Cf la discussion actuelle : Ripple qui peut visiblement faire ce qu'il veut parce que magic.

Pour moi c'est plus que ça. Les entreprises qui "enferment" les clients ont un avantage en terme d'investissement, de prévision sur le moyen terme et sont plus sereins sur le fait que personne ne copie collera leur code pour l'améliorer et faire concurrence. C'est pour ça que les libriste qui chient sur l'open source me gonflent ; souvent j'ai l'impression qu'ils ne comprennent pas l'économie ou alors qu'ils critiquent inutilement des projets qui sont à mi chemin entre les deux visions (libre / fermé) et offrent un bon équilibre (respectent certaines des libertés de R. Stallman tout étant capable d'avoir un business model solide).

 

L'aspect libre / ouvert du logiciel doit aussi venir des demandes des clients in fine. On peut se réjouir de toutes les Snowdeneries de ces dernières si ça fait évoluer les préférences des gens


Pour le côté UX / PR il y a plein de projets libres qui sont conçus exclusivement pour les développeurs et donc c'est normal d'allouer moins de ressources sur ces domaines là et de "faire avec les moyens du bord"

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, ttoinou a dit :

j'ai l'impression qu'ils ne comprennent pas l'économie

 

C'est grosso modo la tare la plus répandue surtout dans le monde francophone.

 

Il y a 1 heure, ttoinou a dit :

Pour le côté UX / PR il y a plein de projets libres qui sont conçus exclusivement pour les développeurs et donc c'est normal d'allouer moins de ressources sur ces domaines là et de "faire avec les moyens du bord"

Justement, c'est une erreur.

Rien que sur cet aspect, le fait que le client Bitcoin Core ait été fait à la va vite il y a 9 ans et qu'il ait été maintenu en l'état (même interface, mêmes menus, même console pourrite) en dit long, très long, sur la capacité des devs à se projeter vers leur public qui ne peut pas être composé de geeks mais de tout le reste.

 

Un soft moyen avec une interface user-friendly efficace et jolie se vendra toujours nettement mieux qu'un soft robuste en ligne de commande.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis d'accord mais dans la grande majorité du monde libre il n'y a pas de meilleur alternative. C'est soi ça, soit personne se bouge le popotin et il n'y a rien. Si les designers étaient aussi extrémistes idéologiquement que certains développeurs (et que faire du design était intellectuellement aussi gratifiant ? remarque écrire des drivers pour linux c'est pas mieux :P ) on aurait aussi moins de problèmes de ce type dans le monde libre. Et lancer un projet semi libre financé par les entreprises clientes c'est un boulot à plein temps. Il faut de meilleurs outils pour que les designers prennent leur pied et plus de développeur-entrepreneurs avec vision à moyen terme.

 

Ton exemple de Bitcoin est étonnant.. ils sont bien rémunérés en plus non ? Personne n'a envie de payer pour un wallet plus facile à utiliser ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, h16 a dit :

Justement, c'est une erreur.

Rien que sur cet aspect, le fait que le client Bitcoin Core ait été fait à la va vite il y a 9 ans et qu'il ait été maintenu en l'état (même interface, mêmes menus, même console pourrite) en dit long, très long, sur la capacité des devs à se projeter vers leur public qui ne peut pas être composé de geeks mais de tout le reste.

Un soft moyen avec une interface user-friendly efficace et jolie se vendra toujours nettement mieux qu'un soft robuste en ligne de commande.

L'envers de ce problème c'est que, si l'interface user-friendly est plus efficace et jolie que l'infra sous-jacente,

il y a un vrai risque de voir débarquer une clientèle quantitativement ingérable sur une infra qui ne peut pas tenir la charge (ni les promesses techniques).

Je crois que c'est une des raisons de fond pour lesquelles les devs essaient d'abord de faire au mieux pour l'infra ... et le reste se fait ben avec le reste du temps disponible (qui n'est souvent pas bezef).

 

L'arrivée lente de la clientèle, ça permet aussi de traiter lentement les soucis, sachant que la lenteur est imposée par l'absence de financement due à l'absence de modèle éco (au début).

 

En plus, sur ces projets cryptos, la partie infra est quand même vraiment compliquée, avec des vrais questions/choix théoriques aigus et qui pompent du temps de cerveau à des dev qui ne sont pas forcément des kadors universitaires sur les techniques qu'ils emploient.

Dans ces conditions, moi je trouve déjà admirable d'arriver à pondre un bout d'interface.

 

Une bonne soluce serait sans doute d'avoir au moins 2 devs, 1 coté infra et 1 coté UI ... mais pour pas mal de projets c'est soit 1 seul dev qui fait quasiment tout, ou bien un joyeux mélange.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, ttoinou a dit :

Ton exemple de Bitcoin est étonnant.. ils sont bien rémunérés en plus non ? Personne n'a envie de payer pour un wallet plus facile à utiliser ?

Certains sont rémunérés et il existe heureusement des wallets mieux conçus avec une interface utilisateur décente. Mais le fait que ce soit "le client de référence" qui soit pourri en dit long à la fois sur les objectifs recherchés (qui ne sont pas la pénétration marché - ce qui est une erreur) et sur le soin apporté aux détails (aucun, ce qui est une autre erreur).

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, Rübezahl a dit :

L'envers de ce problème c'est que, si l'interface user-friendly est plus efficace et jolie que l'infra sous-jacente,

il y a un vrai risque de voir débarquer une clientèle quantitativement ingérable sur une infra qui ne peut pas tenir la charge (ni les promesses techniques).

 

Ce genre de problème (en gros : du succès) se gère bien mieux qu'une pénétration anémique du marché. On est éventuellement encombré par trop d'utilisateurs et trop de pognon qui arrive, mais ce n'est pas mortel. L'inverse, si.

 

il y a 43 minutes, Rübezahl a dit :

Je crois que c'est une des raisons de fond pour lesquelles les devs essaient d'abord de faire au mieux pour l'infra ... et le reste se fait ben avec le reste du temps disponible (qui n'est souvent pas bezef).

 

Oui mais c'est une erreur tactique parce qu'ils recherchent le mieux qui est l'ennemi du bien. Ca ne sert à rien de prévoir 1 ou 2 ou 3 ans à l'avance : c'est impossible et ça remet juste à plus tard les travaux qui sont nécessaires maintenant pour le design et l'UI.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Perso, je trouve que ce n'est pas évident de bosser avec 1000 utilisateurs qui tapent à la porte.

Même pour des projets avec peu d'utilisateurs, il faut voir comment certains causent aux devs. Faut avoir la foi pour ne pas arrêter !

 

Même pour la montée en charge, ça me parait plus sain d'augmenter d'abord la base de devs (de traducteurs, de mainteneurs de docs, de mainteneurs de noeuds, etc),

justement pour pouvoir faire face à l'arrivée des utilisateurs le jour où ça se fait en quantité (si ça arrive).

 

Dans le cas de BTC, on doit d'ailleurs noter que même en faisant rien coté UI,

1/ ça n'a pas empêché le succès public de saturer l'infra

2/ ça a suscité des vocations pour pondre de meilleurs clients (UI), ce qui me semble plutôt une bonne division des tâches.

 

Dans pas mal de projets, quand l'infra commence à tenir la route derrière, les logiciels/applis clients émergent tous seuls (et s'entretuent gentiment), ça me parait plutôt sain.

 

Un des points importants, c'est que les devs coté infra fournissent une vraie API ouverte, potable et standardisée aux développeurs des applis clients.

C'est un des signes ama si le projet est bien barré, ou si la partie core se barre du coté obscur.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
24 minutes ago, Rübezahl said:

Perso, je trouve que ce n'est pas évident de bosser avec 1000 utilisateurs qui tapent à la porte.

Même pour des projets avec peu d'utilisateurs, il faut voir comment certains causent aux devs. Faut avoir la foi pour ne pas arrêter !

 

Même pour la montée en charge, ça me parait plus sain d'augmenter d'abord la base de devs (de traducteurs, de mainteneurs de docs, de mainteneurs de noeuds, etc),

justement pour pouvoir faire face à l'arrivée des utilisateurs le jour où ça se fait en quantité (si ça arrive).

C'est le travers d'à peu près 100% des ingénieurs de penser comme ça. La réalité c'est que ce sont les utilisateurs qui financent le produit, donc comment créer un cercle vertueux le plus tôt possible (quelles sont les fonctionnalités à sortir en priorité absolue pour ne pas crever et augmenter le cash qui rentre et ainsi pouvoir augmenter raisonnablement le nombre d'équipes qui bossent sur le produit, et ainsi de suite). Dire "je fais un truc bien pour le jour ou peut-être ça a du succès" est la première erreur des jeunes patrons de start-up.

 

Coté crypto, la thune tombe tellement de partout que c'est peut-être différent...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 50 minutes, cedric.og a dit :

C'est le travers d'à peu près 100% des ingénieurs de penser comme ça. La réalité c'est que ce sont les utilisateurs qui financent le produit, donc comment créer un cercle vertueux le plus tôt possible (quelles sont les fonctionnalités à sortir en priorité absolue pour ne pas crever et augmenter le cash qui rentre et ainsi pouvoir augmenter raisonnablement le nombre d'équipes qui bossent sur le produit, et ainsi de suite). Dire "je fais un truc bien pour le jour ou peut-être ça a du succès" est la première erreur des jeunes patrons de start-up.

 

Voilà.

 

il y a 50 minutes, cedric.og a dit :

Coté crypto, la thune tombe tellement de partout que c'est peut-être différent...

 

Oui et non.

D'un côté, il y a les grosses qui font un peu trop truc de geeks (typiquement ethereum et bitcoin) où l'argent ne change pas du tout le positionnement des geeks derrière. Ceci entraîne des problèmes déjà visibles (eth a subi de gros soucis dans la façon dont ont été implémentées certaines techno, avec du pognon perdu à la clé, et btc est tellement à la ramasse maintenant que ... vous connaissez ma position). 

 

De l'autre, il y a tout un paquet de "cryptos" qui n'existent que sur les échanges et qui n'ont aucune réalité software tangible ; là, c'est l'inverse : il n'y a plus d'ingés, que des commerciaux qui vendent de la vapeur.

 

Les cryptos qui ont un aspect marketing et qui font effectivement quelque chose, il y en a très très peu sur le marché. Je peux en citer 3 ou 4 (bch, dash, monero, zcash, probablement) et c'est à peu près tout.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 19/01/2018 à 09:44, cedric.og a dit :

Coté crypto, la thune tombe tellement de partout que c'est peut-être différent...

c'est vrai.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Rübezahl a dit :

Et cette problématique de réinventer le modèle éco ... elle ressemble furieusement à celle qui existait il y a 15 ans, et qui a été largement résolue.

? Pour les trucs de type blockchain tu parles ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, h16 a dit :

Ce genre de problème (en gros : du succès) se gère bien mieux qu'une pénétration anémique du marché. On est éventuellement encombré par trop d'utilisateurs et trop de pognon qui arrive, mais ce n'est pas mortel. L'inverse, si.

Pour le coup c'est toi qui réfléchis trop en mode business (maintenant oui il y a une grosse hype autour des cryptos, merci les moutons, donc si tu parlais cryptos il faut parler business effectivement), baucoup de projets libres ne se conçoivent pas comme cela à la base.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

 

? Pour les trucs de type blockchain tu parles ?

 

Il y a 15 ans, c'était le e-commerce, brick & mortar, etc.

Pas la peine d'y aller pour certains (qui ne sont juste plus là).

 

Aujourd'hui, ce sont plein de marchés transposables sur blockchain (ou blockchain-like).

(Pour du blablacar en P2P eg, pas besoin d'une blockchain de 10 ans d'âge, c'est pas du vin de garde, c'est de la réservation de trajet dans le trimestre).

Mais les façons de faire du business sans être 100% tenus par le caïd étatique (ça serait couillon que les cryptos-techniques servent pas un peu à ça !)

et de gagner quand même un peu de thunes sont (au moins techniquement et au niveau des formes exactes), à inventer.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui totalement c'est le problème selon moi et j'avais l'impression sur ce forum que vous disiez que la solution était une ICO.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, ttoinou a dit :

Pour le coup c'est toi qui réfléchis trop en mode business (maintenant oui il y a une grosse hype autour des cryptos, merci les moutons, donc si tu parlais cryptos il faut parler business effectivement), baucoup de projets libres ne se conçoivent pas comme cela à la base.

Merci oui je sais. Je dis : ceux qui rencontrent un gros succès, un truc massif, ce sont ceux qui ont pensé d'abord business, utilisateurs bien avant "faisons le truc génial qui fait tout et le café pour les 10 ans à venir".

 

Et quand on regarde, le nombre de projets libres qui ont un succès mondial vraiment sensible, y'en a pas des masses.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...