FabriceM

Membre Adhérent
  • Compteur de contenus

    7 001
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    5

Tout ce qui a été posté par FabriceM

  1. La dette crée aussi de l'inflation, puisqu'elle multiplie temporairement, initialement, la vitesse de circulation de la monnaie. Par ailleurs, pour aller sur le fond, tu nous dit que le fond du débat c'est d'identifer de manière pragmatique, parmi les différents outils et méthodes d'action à disposition de l'Etat, lesquelles sont les moins "dommageables", sans préoccupation préalable, et notamment sans préoccupation morale. Sauf que savoir si on peut continuer à faire croitre le fardeau de la dette aussi bien que la question du remboursement , ne sont pas des questions morales, mais des questions de droit, de justice, touchant les individus et les institutions. Pour caricaturer, peu importe que couper les mains des voleurs soit une solution effective, d'un point de vue pragmatique contre le vol. L'important c'est de savoir, à la base, si une telle pratique rentre dans le cadre du droit. Le fait qu'aujourd'hui l'endettement public soit considéré comme "normal" n'implique pas qu'il doive le rester une fois confronté à l'exigence de respecter la souveraineté naturelle des individus.
  2. Ca m'évoque une question con. Du coup, comment définit-on le genre féminin en théorie du genre (comme construction sociale) ? (Avec des phrases finies et compréhensibles formant un tout cohérent répondant clairement à la question.)
  3. Hum. Chez moi, impossible de lire ce truc. Avec ublock, ça ne veut pas lire et quand j'ai ouvert une fenêtre privée et désactivé ublock, ça m'a ouvert un spam hyper aggressif essayant de me rançonner avant que la fenêtre ne crash complètement avec mes tentatives de fermer l'onglet. Je déconseille de cliquer la dessus.
  4. La CJUE valide le blocage des plateformes BitTorrent On va me dire que je débarque dans le milieu du droit mais je trouve ce passage " La Cour a commencé par rappeler que la directive avait instauré un niveau élevé de protection et que c’était donc à cette aune qu’il fallait interpréter la notion de communication au public. En référence aux jurisprudences Svensson, BestWater et GS Media, la Cour considère « que tout acte par lequel un utilisateur donne, en pleine connaissance de cause, accès à ses clients à des œuvres protégées est susceptible de constituer un acte de communication ». " purement scandaleux, invraisemblable, arbitraire. En gros, la CJUE fait ce qu'elle veut et se donne toute lattitude pour donner aux textes un sens qu'ils n'ont pas forcément sur le fond au nom du respect "l'esprit" dans lequel il a été écrit.
  5. Le problème ça n'est même pas l'EPR. Au plus haut sommet, chez EDF notamment, on jette sciemment des milliards à la poubelle en refusant de regarder la réalité. On ""espère"" gagner de l'argent en lançant toujours plus de projets qui en perde ... Le prochain ticket sera le bon.
  6. Les abstèmes se font du mal, c'est scientifiquement prouvé.
  7. Purée ... c'est quand même affreux. 129 morts, 40 blessés graves, 100 autres blessés. De la folie collective dans un pays où des quantités de gens survivent, à peine, en explorant les recoins les plus déplorables de la récupération et du micro-commerce. Combien étaient conscients du danger mais y sont allés quand même, comme d'autres vont travailler au fin fond de mines de charbon des plus lamentables ? (oui, c'est dimanche, et FabriceEMO est de sortie)
  8. Un magasin de sport attaqué et pillé à Nantes - 05 avril 2016 Des émeutiers pillent un magasin et au moins un tente de l'incendier. Pendant l'état d'urgence, c'est à dire, pendant une période de mobilisation exceptionnelle des forces de sécurité du pays.
  9. Pour moi c'est clair : toute surcharge en carb le soir = agitation, fourmis dans les jambes, bouffées de chaleur et sommeil difficile. Normal, la glycémie élevée est tellement nocive pour le corps que le repos passe logiquement après les manœuvres de rétablissement de la glycémie. Après, voilà, je continue à considérer que le midi notamment, sur une journée active, on peut se lâcher un peu sur les carbs (hors bonbons, sodas et autres bombes de sucre).
  10. Il y a bien sur une bonne raison, qui est que contrairement à ce qui passe quand un acteur privé contracte une dette, les acteurs publics ne sont pas responsables de cette dette, il y a un aléa moral tel que pour moi c'est quasiment une situation de conflit d’intérêt qui proscrirait même la dette "d'investissement" (et les engagements équivalents hors bilan style loyer sur 40 ans). Les gouvernants ont le pouvoir de contrôler les recettes et les dépenses c'est suffisant pour créer de la place pour un budget d'épargne et/ou un budget d'investissement. Le recours à la dette n'est que rarement indispensable. Le recours à la dette montre surtout une incapacité des dirigeants, qui se gorgent pourtant de leurs capacités de planification, à prioriser, à définir des stratégies pertinentes et à mobiliser l'investissement privé. c'est à dire ?
  11. Vu le nom de la marque .. c'était écrit.
  12. @ttoinou Même si les contribuables qui subissent la dette ont "théoriquement" le "pouvoir collectif" de ne pas la payer en élisant des gouvernants sur la promesse qu'ils ne paieront pas la dette, il n'empêche que ces contribuables "libérés" de la dette subiront quand même des coups importants liés à ce choix (faillite et restructuration du système bancaire, perte de crédibilité internationale, ... ) , des couts qui n'existeraient pas si la dette n'avait pas initialement été contractée. Les générations suivantes sont bien engagées de manière concrète et irrémédiable par les choix passés.
  13. Les bios n'ont aucune obligation de recourir à la fertilisation organique. Pour eux, des cailloux broyés, c'est bio. Qu'ils contiennent des impuretés plus ou moins nocives les rends "meilleurs" que des engrais raffinés. Les "conventionnels" n'ont aucune obligation de recourir à la fertilisation chimique, et sont même les premiers à épandre de la matière organique (lisier ..). Bref, introduire le bio dans la discussion n'apporte rien.
  14. J'en pense que je n'ai jamais vu de preuves que l'agriculture bio permettait réellement d'accroitre le % de matière organique dans les sols alors que des techniques conventionnelles "adaptées", notamment les travaux du sols simplifiés faisant appel à des couverture végétales, me semblent tout à fait aptes à maintenir une vie du sol dynamique. Même s'ils ne les utilisent pas de manière systématique, les défoliants systémiques sont un outil indispensable pour les agriculteurs qui se mettent à installer des couverts végétaux qui sont, amha, indispensables pour conserver une vie du sol à peu près saine et éviter l'érosion. Les bio qui retournent leurs champs trois fois plus souvent que les autres car c'est à peu près leur seul manière de lutter contre les adventices, je ne vois pas en quoi c'est désirable et encore moins comment ça pourrait permettre d'avoir des sols plus sains.
  15. Mais regarde toi même : les modèles ne voient pas le réchauffement climatique anthropique avant les années 80. Le "catastrophisme"" est donc basée sur 20 ans d'impossibilité des modèles à se passer des émissions humaines, et sur 20 ans de déni face à l'absence de prolongement des tendances catastrophistes ainsi anticipées. Les seuls modèles que je considère comme scientifiques*, ce sont les modèles de radiation-diffusion simples, en calcul ligne par ligne, qui ne prévoient qu'un réchauffement modeste, bien en deça de ce que "prédisent" les modèles de circulation générale, de 1,3°C par doublement de la concentration de CO2. Et oui, je défendrai clairement et sans aucune retenue le fait que l’accommodation est une stratégie beaucoup plus réaliste que le "combat contre les émissions" face à un changement prévu aussi faible. Ce d'autant plus que le réchauffement et l'augmentation de la concentration en CO2 eux-mêmes ont des effets positifs majeurs. *entre autres, parce qu'ils ne sont pas chaotiques, parce qu'ils sont entièrement déterminés par des paramètres physiques "durs", parce que leurs limitations sont connues.
  16. Chaque fois que j'ai un doute sur mon évaluation de la problématique du réchauffement climatique, je vais jeter un coup d'oeil aux 1500 pages du WG1 de l'AR5 de l'IPCC, ses divers graphiques, sources, etc. Et il n'y a rien à faire. Quand je regarde ça : Le signal du réchauffement anthropique qui apparait de manière fulgurante dans les modèles avec la "bosse" de température des années 80-2000 et qui disparaitra ensuite de manière tout aussi fulgurante avec l'effondrement de l'impulsion à partir des années 2000, malgré l'explosion concomitante des émissions*, je ne peux pas me dire autre chose que : le fait que ces modèles n'arrivent pas à "digérer" autrement (qu'en accusant les émissions humaines) cette bosse des années 80-2000 ne prouve rien. Et ça prouve d'autant moins de chose que je n'ai jamais eu la moindre preuve franche et directe que c'est effectivement impossible de calibrer les modèles sans faire appel aux émission anthropiques. *
  17. On parle énormément de l'élection présidentielle. Cet évènement a toujours tendance à éclipser les élections législatives qui se tiennent juste après. En l’occurrence les 11 (5 semaines après le second tour de la présidentielle) et 18 juin. Pourtant, l'enjeu des législatives est tout aussi important et, par exemple, un Macron élu par le jeu de la présidentielle aurait toutes les chances de se retrouver avec une majorité de droite à l'assemblée le rendant incapable d'actionner le levier législatif. A l'inverse, une Le Pen élue par accident pourrait permettre à la gauche de maintenir sa majorité parlementaire, par effet de réaction. La probabilité de cohabitation semble, dans tous les cas, assez élevée, ce qui permet, d'une certaine manière, de relativiser l'impact de cette présidentielle pour le moins chaotique, tout en renforçant le chaos et la confusion qui vont suivre. On peut saluer le fait qu'une cohabitation lie les mains des pilotes dégénérés à la tête du navire. Mais ça n'est pas spécialement rassurant pour autant vu la trajectoire (économique) du pays. Quelques données de base : La structure actuelle de l'assemblée : Socialistes, écologistes et républicains (290) dont 11 EELV Les Républicains (196) Union des démocrates et indépendants (30) Groupe Radical, républicain, démocrate et progressiste (18) Gauche démocrate et républicaine (15) dont 9 Front de Gauche Non-inscrits (25) La seule différence notable par rapport à la structure post-élection est la fusion du groupe écologiste et du groupe socialiste : La carte des circonscriptions à la sortie de l'élection de 2012 Vote majoritaire par commune : Alliance centriste - Centre pour la France - Nouveau Centre Divers droite Parti socialiste / Divers gauche - Parti radical de gauche Europe Écologie Les Verts / Divers écologistes Front national / Extrême droite Front de gauche Union pour un mouvement populaire / Divers droite Régionalistes Divers Le tableau des scores : Partis politiques Premier tour Second tour Élus Voix % Elus Voix % Sièges % Parti socialiste (PS) 7 618 326 29,35 22 9 420 889 40,91 280 48,53 Europe Écologie Les Verts (VEC) 1 418 264 5,46 1 829 036 3,60 17 2,95 Divers gauche (DVG) 881 555 3,40 1 709 395 3,08 22 3,81 Parti radical de gauche (PRG) 428 898 1,65 1 538 331 2,34 12 2,08 Majorité présidentielle 10 347 043 39,86 25 11 497 651 49,93 331 57,37 Union pour un mouvement populaire (UMP) 7 037 268 27,12 9 8 740 628 37,95 194 33,62 Divers droite (DVD) 910 034 3,51 1 417 940 1,82 15 2,60 Nouveau Centre (NCE) 569 897 2,20 1 568 319 2,47 12 2,08 Parti radical (PRV) 321 124 1,24 - 311 199 1,35 6 1,04 Alliance centriste (ALLI) 156 026 0,60 - 123 132 0,53 2 0,35 Droite parlementaire 8 994 349 34,66 11 10 161 218 44,12 229 39,69 Front national (FN) 3 528 663 13,60 - 842 695 3,66 2 0,35 Front de gauche (FG) 1 793 192 6,91 - 249 498 1,08 10 1,73 Le Centre pour la France (CEN) 458 098 1,77 - 113 196 0,49 2 0,35 Extrême gauche (EXG) 253 386 0,98 - - - - - Écologistes (ECO) 249 068 0,96 - - - - - Régionalistes (REG) 145 809 0,56 - 135 312 0,59 2 0,35 Autres (AUT) 133 752 0,52 - - - - - Extrême droite (EXD) 49 499 0,19 - 29 738 0,13 1 0,17 Inscrits 46 082 104 100,00 43 233 648 100,00 Abstention 19 712 978 42,78 19 281 162 44,60 source de tous les graphs/tableaux/illustration : wikipedia A noter, l'abstention record lors de ces législatives de 2012, indiquant de possible variations importantes du taux de participation cette année, avec d'éventuels bouleversements politiques à la clé. edit : A vrai dire, l'actualité sur ce sujet est déjà bouillonnante. http://www.la-croix.com/France/Politique/Legislatives-candidats-bousculent-chez-Emmanuel-Macron-2017-02-28-1200828297 http://www.lopinion.fr/edition/politique/lr-udi-accoyer-annonce-conclusion-d-accord-121283 Pour plus d'articles : https://www.google.fr/search?q=législatives+11+juin&safe=off&source=lnms&tbm=nws
  18. Joe Dalton. Voleur aussi colérique qu'ambitieux qui n'accumule que les échecs. Dirigeant pathétique d'une bande de nuls.
  19. What ?
  20. Moui. Un fait admis de l'histoire de l'islam, c'est qu'un des premier califes, Uthman, a créé une version standard du coran et cramé tout ce qu'il a pu des écrits précédents non "conformes", y compris des écrits de la main de compagnons du prophète. Dans l'islam sunnite, on ne lui en tient pas rigueur ...
  21. Viggo mortensen et Willem Dafoe
  22. Commentaire sur : Polémique des bouches d’incendie : entre hypocrisie et mépris de classe J'en profite pour souhaiter un bon retour parmi nous @neuneu2k
  23. Je demande qu'une chose pour commencer à croire que le réchauffement climatique est un problème. Des preuves scientifiques que c'est impossible de calibrer les modèles climatiques si on ne prend pas en compte la portion de GES d'origine anthropique. La dernière fois que j'ai posé cette question, à un auto proclamé expert de la question, elle restée sans réponse. Car un point sur lequel on ne peut pas passer, c'est que la charge de la preuve est bien du côté de ceux qui prétendent que les modèles valent quelque chose. Qu'ils soient conçus et exploités par les meilleurs experts en utilisant les meilleures bases scientifiques possibles ne change rien à la dure réalité qui est que ces modèles n'ont aucune valeur prédictive, jusqu'à preuve du contraire. Et en attendant que le temps permette de sélectionner par la voie darwinienne les modèles, oui, toute faille dans la technique* ou dans la procédure de réalisation de ces modèles est suffisante pour en rejeter directement et sans vergogne les résultats. *Genre, ce genre d'erreur : https://wattsupwiththat.com/2015/03/10/whoops-study-shows-huge-basic-errors-found-in-cmip5-climate-models/ Un autre point sur lequel on ne peut pas passer, c'est l'absence de scientificité de la technique qui consiste à considérer qu'on peut faire des statistiques qui ont le moindre en sens en moyennant les résultats des divers modèles. C'est juste aberrant. On ne parle pas de compte les clous dans un bocal à la louche. La "sagesse des foules" n'a aucune raison de s'appliquer à des problèmes aussi complexes. Et plus généralement, les attributions de probabilité dans les "assesment report" de l'IPCC ne sont pas scientifiques à proprement parler, c'est du jugement d'expert ("assessed lilkelihood"). Alors même que la complexité du sujet et l'endogamie dans certaines branches de la climatologie (les modélisateurs sont peut être une centaine en tout dans le monde ... ils se connaissent forcément presque tous) D'ailleurs, je viens de trouver ce petit bijoux. Towards improved and more routine Earth system model evaluation in CMIP Une publication du "world climate research program", plus précisément de la section du "working group on coupled model" qui coordonne tous les travaux scientifiques sur les modèles au coeur des rapports de l'IPCC.