Jump to content

ttoinou

Membre Adhérent
  • Posts

    6588
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4

Posts posted by ttoinou

  1. Il y a 7 heures, Philiber Té a dit :

    Et si à la place de températures, on parle de chaleur, d'énergie thermique, etc. et qu'on considère des volumes, des surfaces, etc. Est-ce qu'on pourrait calculer des moyennes de températures qui n'en seraient pas vraiment ? Comme la moyenne des hauteurs de précipitations qui serait une moyenne de volumes selon toi ?

     

    Oui on pourrait calculer légitimement des sommes de cette façon !

  2. Il y a 7 heures, Philiber Té a dit :

    Je ne te suis pas trop avec cette histoire de débit mais tant que tu comprends que la pluviométrie, ce n'est pas juste un volume mais bien un volume rapporté à une surface (et donc une hauteur), disons qu'on est d'accord.

     

    Oui vraiment tout indique dans mes messages que j'avais pas compris cela.

     


    Par contre tu laisses passer ceux qui disent que la pluviométrie c'est des millimètres par mètre carrés tranquilou bilou

  3. Il y a 7 heures, Philiber Té a dit :

    L'argument sur l'addition, c'est que tu le fais naturellement avec ta piscine à la fin de la journée ou de la semaine : tu as accumulé des hauteurs d'eau.

    Et vu que la pluviométrie est définie comme un volume rapporté à une surface, qu'on l'exprime usuellement en mm... bah c'est pour ça que tu trouves des précipitations moyennes en mm, des cartes en mm, des hauteurs pluviométriques journalières, mensuelles, annuelles, etc. en mm.

    Bah oui des volumes d'eau s'ajoutent entre eux, personne a jamais dit le contraire. Jamais critiqué le fait d'utiliser la hauteur de précipitation en mm pour mesurer ce qui est tombé tu te fais des films. J'imagine que c'est plus facile de répondre à un truc fantôme que j'ai jamais défendu

  4. il y a une heure, Mathieu_D a dit :

    @Philiber Té premier prix de patience, bravo.

     

    Sinon ce que tout ça m'inspire :

     

     

     

    On peut faire des bonnes choses avec des fausses mesures et des proxy. Mais il faut savoir qu'on fait une tambouille, faut connaître les limites et ses erreurs physiques (Ici par exemple la notion de sécheresse c'est un truc arbitraire donc osef un peu). Visiblement c'est pas acquis pour certains sur ce forum (par exemple toi qui pense que le pluviomètre fait un mètre carré) mais c'est toujours plus drôle de se moquer plutôt que de faire des progrès dans ses propres connaissances

  5. il y a 21 minutes, Jensen a dit :

    Il n'aura pas échappé à ta perspicacité que nous avons tout deux utilisé le mot agréger et pas ajouter, et que ces mots ne sont pas synonymes.

     

    Pour faire une moyenne tu dois ajouter à un moment ou un autre. Je n'ai pas dis que meteofrance utilisait la mauvaise méthode, j'ai dis que leur formulation était douteuse. Et maintenant que la discussion a dérivé même si météofrance utilise la bonne méthode on découvre dans ce topic que certains pensent que les hauteurs de précipitations s'ajoutent ou encore qu'elles sont des mm/m2 

     

    il y a 21 minutes, Jensen a dit :

    Rassure toi, tu n'es pas seul au monde, mon prof de thermo le savait, et vu les notes au DS, je dirais qu'environ 80% de la promo (à minima) l'avait compris à l'époque. Même en partant du principe que c'est un cas unique et que ce prof est une anomalie et qu'il n'a fait son cours qu'une fois dans sa vie, ça reste 81 personnes dans le monde. Tu n'es pas tout seul!

     

    Très content de l'apprendre !

     

    il y a 23 minutes, Jensen a dit :

    L'explication t'a été donné ici, sous plusieurs formes différentes.

     

    Ah non la finalité de la discussion sur la température sur le forum c'est que tout le monde le fait donc ca doit être vrai (et que je suis un clown mais ca c'est normal)

     

     

    il y a 22 minutes, Jensen a dit :

    C'est fascinant de voir que tu connais cette notion, mais n'est pourtant capable de voir l'évidence dans la manière d'agréger des précipitations.

    C'est ptêtre que je comprends ce dont je parle en fait.. ?

  6. il y a 4 minutes, GilliB a dit :

    Je ne comprend pas ce genre de pinaillage. aucun système de représentation du réel n'est parfait, les faits sont qu'il fait plus chaud, qu'il a moins plu en début d'année. L'approche du déni n'apporte rien, comme les socialistes qui refusent les différence de QI ( le QI ne veux rien dire), ou la grippe ne tue personne. On utilise des outils imparfaits que l'on a à notre disposition, et on peut discuter sur des faits. Il fait plus chaud, tant mieux, il pleut moins dans le sud de la France, aux agriculteurs de s'adapter. C'est leur métier, et il ne faut pas compter sur les politiques pour apporter une réponse efficace.

    C'est toi qui interprète mes propos comme cela mais c'est purement dans ton imagination

  7.  

    Il y a 2 heures, Philiber Té a dit :

    Surtout si ça te parait "faux" de manière aberrante, il y a quand même des chances que d'autres l'aient remarqué avant toi, non ?

    Oui je pense qu'il est totalement possible que ces gens là ne font que répéter ce qu'on leur a appris à l'école sans réfléchir. Je l'ai vu pleins de fois de mes propres yeux, tous des clones.

     

    Je suis le seul au monde avec un autre forumeur ici à savoir qu'on ajoute pas de températures, pourtant il semble que beaucoup de scientifiques le font. Moi, tant que j'ai pas l'explication (pour l'instant j'essaye de trouver des bouquins avec toutes les définitions de ce qu'est la température), je considère cela faux, point barre. Qu'il y aie 1 millions de scientifiques dans l'erreur ne me dérange absolument pas. Ca s'appelle avoir des principes. 70% de l'humanité est illibérale, ca ne fait pas de nous abandonner nos idées libérales pour autant, car on a des principes et on changera d'avis seulement devant des arguments rationnels et des expériences dansl la vraie vie qui y sont liées.

     

     

     

     

    il y a 56 minutes, Jensen a dit :

    Ben si en fait. Chacune de ces mesures peut être agrégé, et de manière relativement évidente, dans le bon contexte. Et heureusement, parce que un truc comme une densité de population (ou même une température suivant l'échelle) n'a de sens que agrégé.

    Tu n'ajoutes pas des densités de population. Tu ajoutes des populations, tu ajoutes des surfaces, et tu divises. C'est différent. Tu n'ajoutes pas des températures non plus. Je l'ai expliqué 10 fois.

     

     

    il y a une heure, Jensen a dit :

    Chacune de ces mesures peut être agrégé, et de manière relativement évidente, dans le bon contexte

     

    40 km/h + 240 km/h ca fait combien ? Evident c'est "j'enlève l'unité, j'ajoute les quantités mathématiques abstraites, puis je rajoute une unité" ? Oui c'est évident mais ca n'a aucun fondement scientifique. Après tu fais ce que tu veux mais appelons plutôt cela de l'astrologie pour éviter confusion avec les calculs rigoureux

     

     

    Il y a 4 heures, Solomos a dit :

    - on fait des interpolations linéraires à partir d'un nombre fini des mesures ponctuelles et on généralise à une surface.

    Oui on peut modéliser comme cela. N'oublions pas qu'il y a aussi la notion de temps ici, ca doit etre un poil plus complexe AMA.

     

    Il y a 4 heures, Solomos a dit :

     

    - on parle de mm au lieu de dire "litres/m²"

    Pas de pb du moment que la personne qui l'utilise comprends ce qu'il y a derrière l'unité (ce qui semble pas évident vu que certains ici sont confus sur l'unité)

     

    Il y a 4 heures, Solomos a dit :

     

    - on dit "agrégé" pour dire qu'on fait une moyenne, alors que "agrégé" peut aussi signifier "additionné"

    Oui il y a ambiguïté ! Et c'est pas clair dans la formulation météofrance

     

    Il y a 1 heure, Philiber Té a dit :

    - "Ben mon apriori pars d'une formulation douteuse sur le site officiel de météofrance." -> La formulation est pas douteuse : tu n'as jamais eu de cours d'hydrologie ou tu ne t'es jamais intéressé par toi même au sujet, tu ne connais donc pas la définition utilisée par Météo France. AMHA, tu pouvais regarder facilement sur internet ce qu'il en était avant d'expliquer que ça n'avait pas de sens. Surtout si ça te parait "faux" de manière aberrante, il y a quand même des chances que d'autres l'aient remarqué avant toi, non ?

    J'ai compris qu'on transformait un débit d'eau en volume d'eau en fixant une période. On peut appliquer mon même raisonnement pour le débit (extensif -> on ne fait pas de moyennes de débits, on ne les ajoute pas entre eux), si tu n'es pas rigoureux, tu serais tenté de faire " débit(t=14h00) + débit(t=15h00)+débit(t=23h00) = 3 * débit(plage de t=la journée)) "

     

     

    Il y a 2 heures, Philiber Té a dit :

    les polygones de Thiessen

    Bah oui. je connaissais ca sous le nom de Voronoï (et Delaunay). Mais bon comme tu l'as dis faut prendre en compte pleins d'autres trucs genre le relief. Ou alors si tu mesures les précipitations sur des fleuves vs. des endroits plats (exemple au pif pour démonter l'argument qu'on peut toujours ajouter des trucs au pif sans réfléchir)...

     

     

    Il y a 2 heures, Philiber Té a dit :

    si on peut et ça a du sens, comme tu viens de le dire.

    Ca a du sens selon le modèle que tu utilises, qu'il faut expliciter, et ca n'a de sens que dans ce modèle. Et faut pas se faire avoir par des coefficients qui re-transforme ton truc en variable extensive (volume ici)

     

    Citation

    - "Pas compris l'argument. "Tout le monde utilise des mm donc ils ont raison donc j'ai raison" ?" -> Ça va avec la question sur l'unité du calcul des précipitations moyennes. Je me goure pas dans les unités, seulement on utilise usuellement les millimètres pour parler de pluviométrie parce que c'est comme ça qu'elle a été définie (et c'est pratique pour faire des mesures, pour raisonner en 2D ou en 3D, pour par d'infiltration qui est aussi exprimée en mm, etc.).

    Ben tu me balançais ces trucs là pour répondre à ""on ajoute des hauteurs de précipitations ? ca s'ajoute pas, ca n'a pas de sens"" je vois pas où est l'argument qui explique pourquoi tu peux les ajouter. "Regarde les autres utilisent les distances pour parler de hauteur d'eau, ergo j'ai le droit de faire ce que je veux avec cette variable physique" euh non

     

    Citation

     On est finalement d'accord ?? 😲

    J'pense pas qu'on aie beaucoup de désaccords non plus

     

     

  8. il y a 38 minutes, Philiber Té a dit :

    Des mm, encore des mm, toujours des mm...

     

    Pas compris l'argument. "Tout le monde utilise des mm donc ils ont raison donc j'ai raison" ? On parle pas de la même chose ici

     

    La seule chose qu'on peut potentiellement ajouter ici ca seraient des mol de quantité d'eau. Après selon la plage de conditions (pression, température, pH etc.) il se trouve que le volume est une bonne approximation à 1% (ou même 1 pour mille). Les mm de précipitations, c'est comme une densité sauf que son unité te fait penser que c'est intensive alors que c'est en fait extensif (regarde ici https://fr.wikipedia.org/wiki/Extensivité_et_intensivité_(physique) )

     

    extensif (volume de précipitation) :

     

    G(S_{1})+G(S_{2})=G(S_{1}\cup S_{2})

     

    intensif (hauteur de précipitation) :

    {\text{si :}}\ G(S_{1})=G(S_{2})\quad {\text{alors}}\quad G(S_{1}\cup S_{2})=G(S_{1})=G(S_{2})

     

     

     

     

     

    il y a 53 minutes, Philiber Té a dit :

    Quelle est l'unité de ce calcul ?

     

    equ3.8.gif

     

    Avec :
    Pmoy
     : précipitation moyenne sur le bassin,
    A
     : aire totale du bassin (=å Ai),

    Pi : précipitation enregistrée à la station i,
    Ai
     : superficie du polygone associée à la station i.

    Et donc ? J'te dis juste que ce que tu fais ce n'est pas une moyenne de hauteurs de précipitations, les pondérations ont une unité physique qui te cachent la réelle signification physique de ce que tu fais. Le calcul derrière peut être bon, comme Jourdain qui fait de la prose sans le savoir.

     

     

     

     

    Citation

    D'ailleurs, si on te demande combien il a plu cette semaine chez toi, tu répondras "environ 35 mm" et pas 35 litres, et les gens comprendront très bien.

    Ben oui je ne critique pas le fait que les hauteurs de précipitations soient mauvaises pour donner une idée de combien il a plut, je l'ai expliqué plusieurs. Simplement, on ne peut pas utiliser purement les hauteurs pour les agréger, il faut faire appel à un modèle plus global dans lequel les hauteurs de précipitations peut être une des variables in input

     

    il y a 45 minutes, Philiber Té a dit :

    Pourquoi "complètement faux" ?

     

    Parce que 1mm de précipitation à Lille + 2mm de précipitation en Ardèche n'est pas un sujet de la science physique, c'est tout. Tu peux essayer de démontrer que ca existe, mais bonne chance.

     

    il y a 51 minutes, Philiber Té a dit :

    Comment mesurer la quantité de pluie tombée sur ta commune alors ?

    Ben les pluviomètres et les modélisations de volume de pluie c'est bien. La moyenne arithmétique, c'est nul.

     

    il y a 47 minutes, Philiber Té a dit :

    Ils sont sympas, ils te donnent des indices sur un nouveau facteur à considérer : le relief ! Mais ils ne l'expliquent pas en détails, comme s'ils voulaient brider ton esprit supérieur et continuer impunément à bafouer la physique de base ?! 😲

     

    Tout à fait, il faut expliquer le truc source et c'est à des humains doués d'intelligence d'en tirer toutes les conséquences. A moins que le but ne soit de les préparer à bachoter par coeur un examen pour recevoir un papier torche cul pour faire plaisirs à des fonctionnaires et aux parents, là pas de problème il faudra courber l'échine et apprendre par coeur pour devenir l'élite de la nation.

     

    Et oui quand tu parles de relief quand on parle de surface d'une aire géographique je me suis toujours demandé si on parlait de la surface terrestre ou de la surface sur une modélisation patatoïde de la Terre. Mais apparemment faut être un ubermensch pour se poser ce genre de questions et oser critiquer ce que les autres répètent sans réfléchir.

     

     

    il y a 52 minutes, Philiber Té a dit :

    Arrête ta parano : personne ne veut t'empêcher de comprendre "la source du problème". On compte simplement sur ton intelligence et ta capacité à approfondir (découvrir ?) les choses. Toute la connaissance du monde ne se trouve pas sur une page Wikhydro !

     

    On a pas la même définition d'approfondir. Un élève qui a approfondi comprends pourquoi ces méthodes on ces avantages ou désavantages, il ne devrait pas à le lire pour l'apprendre.

     

     

     

    il y a 56 minutes, Philiber Té a dit :

    Tu additionnes des hauteurs, que tu divises par un nombre de jours pour obtenir une moyenne en mm/j. Tu n'utilises pas de surface, tu ne calcules pas de volume, tout le monde s'en fiche de la taille de ta piscine.

    Bah parce que tu as un modèle dans lequel ca peut avoir un sens, ici ta piscine reste la même pendant ta semaine. Si t'as rajouté des gouttières le jeudi ben ton calcul foire. Je l'ai dis qu'il peut y avoir des modèles dans lequel on peut ajouter, tu ne fais que prouver mon point. Simplement, encore une fois tu fais de la prose sans le savoir.

  9. Il y a 3 heures, cedric.org a dit :

    Un troll sauvage apparait. Lancez 2d6.

    Si le résultat est :

    - Entre 1 et 6 : fuyez

    - Entre 6 et 12 : allez au choix à la page 183, 112 ou 61 pour rencontrer son contre-troll, ou à d'innombrables applications de la loi de Brandolini totalement ignorées sur ces centaines d'autres pages

    - 13 : vous lui faites entendre raison

     

    La seule conclusion que j'en tire, c'est que si en fait toutes ces études qu'on a vu passer sur le fil nutrition sont du même acabit, ça me laisse un peu plus réservé sur le low carb qu'avant.

    Sinon suffit de pas lui répondre, ca évitera de te comporter comme un enfant en cours de récréation ;) 

  10. Il y a 8 heures, Jean_Karim a dit :

    1 mm en Ardèche/m² + 2 mm à Lilles/² = 1.5mm/m² dans le système ardèche + Lille. Pourquoi non ? Maintenant c'est ton tour de faire le ELI5 :)

    Ca sort d'où ? Comment tu fais ce calcul ? Quelles sont tes hypothèses cachées / implicites ?

     

    Ca fait combien trois carottes plus une serpillère plus un atome de carbone, ca fait cinq objets ? Pratique

     

     

     

     

    On a le droit d'ajouter des kg entre eux car on a créée un modèle physique qui permet d'agréger plusieurs objets / points de poids différents dans certain référentiels. Mais ce modèle a des hypothèses aussi, qui peuvent se casser. Par exemple si tu sors de la physique newton pour aller dans des trucs quantiques, si tu changes de référentiel etc. Pareil pour les secondes, les mètres etc. Il se trouve que dans la vie de tous les jours des scientifiques il n'y a pas besoin de répéter ces modèles car ils sont donnés pour évidents tellement on les utilise tous les jours. Il n'empêche qu'ils existent et qu'ils ne sont pas toujours valables au problème étudié, il faut voir.

     

    Il n'existe aucun modèle commun (tellement classique qu'il n'y a pas besoin de le répéter) pour ajouter des hauteurs de précipitations, même si ce sont des mètres que tu penses pouvoir ajouter car c'est une unité que tu as déjà vu avant dans ta vie et que tu pouvais ajouter des mètres avant, c'est juste une illusion en fait ces millimètres sont des densités (c'est toi même qui l'a remarqué) et des densités ne s'ajoutent pas (et donc on n'en fait pas des moyennes non plus), comme je l'ai donné dans mon exemple tu ne vas pas ajouter 2 Balles de tennis / m2 à Lille avec 1 Balles de Tennis / m2 en Ardèche.

     

    Il n'existe aucun modèle commun évident non plus pour les 1/m (ce que tu proposes avec mm/m2).

     

    Il n'existe aucun modèle commun évident pour agréger les températures.

     

    Il n'existe aucun modèle commun évident pour agréger les densités de populations.

     

    Il n'existe aucun modèle commun évident pour agréger les vitesses.

     

    Il n'existe aucun modèle commun évident pour agréger les accélérations.

     

    Il n'existe aucun modèle commun évident pour agréger les pressions.

     

    Il n'existe aucun modèle commun évident pour agréger les fréquences.

     

    etc.

     

    Pour certains de ces trucs, selon ce que tu cherches, tu peux créer un modèle et créer l'opération d'addition dans ton modèle. Selon ce que cherches quelqu'un d'autre, il trouvera un modèle différent.

  11. Il y a 4 heures, Philiber Té a dit :

    Peut-on estimer la quantité de pluie qui est tombée sur votre commune cette semaine ? Oui, vous prenez une carte, vous tracez le segment qui rejoint vos deux maisons, puis vous tracez la médiatrice : votre village est maintenant divisé en deux. Vous faites l'hypothèse que vos jardins sont représentatifs de chacune de ces moitiés. Vous calculez les superficies de ces deux zones, vous les multipliez par vos mesures respectives, vous faites la somme de vos deux résultats, que vous divisez par la superficie totale de votre commune... et vous avez la moyenne pondérée des précipitations dans votre patelin !

    You had one job :D . Et hop tu te goures dans les unités dans ton propre exemple ELI5. Tu cherches une quantité tombée dans le village et tu finis par parler d'une hauteur de précipitation. Un peu comme les énergéticiens qui confondent puissance et énergie  

  12. Des fois y'a aucun désaccord et c'est juste la discussion qui dérive.

     

     

     

    Il y a 3 heures, Philiber Té a dit :

    et vous avez la moyenne pondérée des précipitations dans votre patelin !

     

    Pondérée par les surfaces. Donc t'ajoutes des volumes et pas des hauteurs de précipitations. Le coefficient que tu mets dans ta pondération te fait croire que tu fais des moyennes de hauteurs de précipitations mais c'est physiquement faux

     

     

    Il y a 4 heures, Philiber Té a dit :

     

    Bravo, vous savez maintenant utiliser la méthode de Thiessen... à deux points. Les portes de la modélisation spatiale s'ouvrent à vous !

     

    Merci pour le lien, j'avais pensé à une méthode similaire. C'est une modélisation comme une autre mais c'est moins con que la moyenne arithmétique. Il n'y a pas marqué dans les désavantages que c'est complètement faux. Ils expliquent pas pourquoi elle ne peut être utilisée que dans ces cas là, ils te balancent juste ca comme ca. Comme quoi ils ne veulent pas que tu comprenne la source du problème, juste que t'ingurgite des "connaissances" par coeur 

     

    Citation

    Cette méthode est assez grossière et est potentiellement source d'erreurs importantes. Elle est donc à proscrire le plus souvent. Elle reste néanmoins acceptable dans les cas suivants :

    • densité importante et répartition régulière des points de mesure ;
    • altitude du bassin homogène ;
    • mesures ponctuelles peu différentes de la valeur moyenne (pluies stratiformes).

     

    Il y a 4 heures, Mathieu_D a dit :

    Enfin, un ancien de ce forum a dit un jour qu'il ne fallait pas débattre de choses avec quelqu'un qui les découvre quand on essaie de l'en instruire.

    Mais bien sûr. Tes un expert, un vrai, tu sais que les précipitations de pluie s'expriment en m/m2 = inverse du mètre, bravo, waw. Incroyab'. Much science

     

    Il y a 3 heures, Prouic a dit :

    J'ai l'impression d'avoir affaire au paradoxe du littoral revisité en mm de pluie tombée. J'imagine que ttoinou est pas super content que tu puisses mettre 1 pluviomètre tous les 10 km et estimer qu'avec la magie de la simplification des aires attenantes tu peux dire que pouf magie toute la pluie est moyennable sur le territoire.

    Vu que je pense que ttoinou est pas assez débile pour pas comprendre le concept de aire*h = volume ce qui le gène c'est le fait de pouvoir le faire ici, pas de pouvoir le faire tout court.

     

    Mais non voyons la seule façon correcte de débattre c'est de traiter l'autre de débile, que fais-tu !

     

    il y a 30 minutes, Jean_Karim a dit :

    Haaaaaaaaannn c'était ça le problème ? Tu comprends parfaitement comment sont mesurées les précipitations mais tu n'es pas content avec l'utilisation d'une mesure de distance pour parler d'un volume.

     

    Euh non t'as le droit d'utiliser une hauteur de précipitation. Tu te fais des histoires, j'ai pas dis tout ces trucs (les balles de tennis c'était une analogie pour comprendre). Simplement, tu ne peux pas ajouter des hauteurs de précipitations entre elles, 1 mm en Ardèche + 2 mm à Lilles est une opération physiquement invalide. Dès que tu fais ça tu sors du domaine de la science et tu rentres dans l'astrologie. C'est bien l'astrologie hein, mais c'est surtout pour les magazines féminins 

     

  13. il y a 1 minute, Jean_Karim a dit :

    C'est marrant comme exercice, c'est comme essayer d'expliquer un truc évident à un élève qui ne comprend pas (ce qui peut être très désarmant), mais là l'élève à un meilleur bagage scientifique que le prof.

    J'magine que c'est le but ici : Quand on décompose un truc évident pour l'expliquer à quelqu'un d'autre on se rend compte qu'on ne le comprend pas non plus.

     

    Sauf que là c'est pas le cas.

    Tu ferais un bon prof

    • Haha 2
  14. Il y a 13 heures, Philiber Té a dit :

    Évidemment, si on considère que les piézomètres sont des mesures ponctuelles et qu'ils ne peuvent rien dire des nappes phréatiques... alors c'est de la géopoésie ! :icon_rolleyes:

    On est d'accord qu'on a un problème de modélisation pour partir d'une mesure ponctuelle et arriver à la France toute entière. Mais selon tes formulations j'ai l'impression que ca a l'air d'être un problème évident à résoudre

     

    Merci pour le lien EPFL !

     

    Il y a 13 heures, Philiber Té a dit :

     Après tout, l'école ne sert plus à rien et les profs rabâchent des mensonges pour ne pas perdre leur boulot et leur réputation !

    Oui, j'assume complètement, cette modélisation de leur comportement est plus proche de la réalité que de croire qu'ils passent vraiment tout leur temps à essayer de s'approcher d'une vérité scientifique. On l'a bien vu avec la crise du covid, tout le monde a bien gentiment fermé sa bouche pour garder son boulot et sa réputation je ne dis pas quelque chose d'extra-ordinaire

  15. il y a 12 minutes, Jean_Karim a dit :

    Le volume en lui même ne nous apprends rien, puisque pour comparer la quantité de pluie tombée à deux endroits différents on a besoin que ces deux endroits aient la même surface.

    Mais une fois que tu as créée ce ratio artificiel de hauteur, tu ne peux plus l'utiliser pour agréger et faire tes moyennes sur toute la France. Chaque variable physique a sa propre utilité, ses cas d'usages

  16. il y a 7 minutes, Jean_Karim a dit :

    C'est pour ça qu'on parle toujours en rapport à une surface. les mm sont toujours par m². Quand on multiplie une surface par une hauteur on obtien un volume.

    Non les millimètres ne sont pas par rapport aux m2, il n'y a plus de notion de surface dedans. cf. mes explications et le post de @GilliB que tu cites je comprends pas ce qui te dérange. Les millimètres, c'est des millimètres. Les m3 sont des m3, tu les divises par des m2 ca fait des mètres et pas des mètres sur m2

×
×
  • Create New...