Jump to content

GilliB

Utilisateur
  • Posts

    2812
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Lieu
    derrière mon écran

Ideas

  • Ma référence
    Liberal-traître

Recent Profile Visitors

2375 profile views
  1. Je n'ai jamais appris la sténographie, mais c'est une méthode efficace de prise de note. Dans l'autre sens, j'ai suivi des méthodes de lecture rapide qui permettent de booster ta capacité d'apprentissage.
  2. D'après le ministère de l'écologie "Sur la saison 2020-2021, 80 accidents de chasse ont été recensés, dont 7 mortels concernant 6 chasseurs et 1 non-chasseur." Donc les chasseurs se tirent entre eux, ils prennent leur risque. 29% des accidents sont des auto-accidents, et en 20-21 représentent 3 morts sur 7. Bilan des accidents-incidents de chasse 2020-2021 (ofb.gouv.fr) D'après moi, ce sont les chasses avec balle qui sont les plus dangereuses, et surtout exposent les non chasseurs (jusqu'à 5 km). Je n'ai pas la fréquence de la munition utilisée dans les stat d'accidents.
  3. La plupart des accident de chasse, d'après ce que j'ai lu sur google news, sont des accidents pendant la chasse aux sangliers qui doit se faire, réglementairement, avec des balles, puisque que les chevrotines sont interdites au prétexte que cela blesse les cochons. Les balles sont létales sur plus de un kilomètre, même par ricochet. J'ai chassé, avec du plomb qui ne peut tuer au delà de qq dizaines de mètres. Jamais je n'ai tiré en pleine nature avec des balles, ce qui t'expose à des accidents mortels.
  4. J'ai toujours pensé que je préfère vivre dans un pays en paix qu'en guerre, ensuite un pays riche que pauvre, ensuite un pays qui respecte les libertés, en dernier un pays démocratique qu'une dictature. Dans les faits, en général, c'est un package, la suisse étant l'exemple à suivre, et Cuba à ne pas suivre. La guerre est ce qu'il y a de pire (Israël est en guerre), être pauvre c'est une absence de liberté de facto, une social-démocratie ne respecte pas les choix individuelles (politique de redistribution), et enfin la démocratie est après tout cela acceptable, si elle respecte la paix, la richesse et les libertés.
  5. D'après les témoignages, on intubait précipitamment pour protéger le personnel soignant qui n'avaient pas de protections. Les malades intubés ne toussent plus, on fait juste des aspirations trachéales et les secrétions vont dans un bocal ad hoc. C'était un cercle vicieux, les IDE attrapaient le COVID, partaient en arrêt maladie, le service fermait. Alors que les IDE avait juste un PCR+ Je reste persuadé que l'utilisation du PCR a été toxique, ce qui ne se faisait jamais avant. Le PCR a provoqué une explosion de cas, au minimum d'un facteur 10.
  6. Le problème des respirateurs c'est que tu modifies la physiologie hémodynamique de la circulation du coeur droit. La réa a été créée pendant la guerre de Corée sur des hommes jeunes. Tu passes d'une ventilation spontanée à pression négative (inspiration) tandis que le respirateur fonctionne à pression positive (tu pousses). Un coeur de 85 ans ne supportera pas, avec un mauvais retour veineux, chute du débit cardiaque, surtout en cas de PEP (pression expiratoire +). En plus avec la curarisation, les complications de l'alitement explosent. Cours - Réanimation - La ventilation artificielle (infirmiers.com) Edit D'un autre coté il y a un biais de recrutement, les malades les plus graves sont mis sous respirateurs, les atteintes bénignes, non.
  7. Je ne suis pas d'accord. Les problèmes de la professions ne peuvent pas être réglés par qq réformes. Le marché de la santé est totalement vicié par le socialisme qui dirige le marché depuis 1945. C'est la fiction de la gratuité qui vice tout.
  8. Malheureusement il n'y a pas de publications de qualité francophone. CPEF
  9. Je suis pour l'abolition de l'exercice illégale de la médecine. Toute personne devrait avoir le droit de proposer des soins sans limites, que ce soit des rebouteux ou des marabouts. Par contre l'allégation fallacieuse de titre de 'médecin' ou 'Docteur' doit être poursuivi pour tromperie comme toute tromperie.
  10. De toute façon, tant que c'est l'état qui contrôle le diplôme de médecin, ce sera la catastrophe. On a bien une pénurie, une explosion des coûts, une file d'attente et une mauvaise qualité de l'offre de soins. Abolissont le monopole de la médecine par les diplômés d'état, et laissons le marché réguler les intervenants, c'est à dire par les assurances maladies privées.
  11. De toute façon, tout examen est faillible. La docimologie (étude de l'évaluation) montre une variabilité des notations suivant les matières, suivant la forme de l'évaluation. Il n'y a pas de notation 'juste'. C'est pour cela que je suis contre les examens et pour l'évaluation in situ (c'est au pied du mur que l'on voit les maçons). Et encore.. Pour la médecine, commencer la formation par celle d'infirmière ou aide-soignante, et après évaluation in situ et 1 an d'exercice, faire de la médecine, pour finir par une spécialité. On évite les étudiants hors sol.
  12. La population étudiée n'est pas à risque, des femmes (64.5%) et d'un âge modéré (44.9 ans) et un IMC de 26.1. Il aurait fallu tester des hommes âgés obeses.
  13. Tout à fait d'accord, on pinaille sur des détails, pendant que les libertés individuelles se font piétiner, que le politique construit une dystopie, et que E Borne nous fait la leçon sur la sobriété énergétique. Une dictature écologique, après une dictature sanitaire se met en place, et on discute des modèles climatiques (après la faillite de modèles covidiens).
  14. Oui, enfin c'est toujours la lâcheté qui est 'choisie'. L'état nounou manque de c..ille.
×
×
  • Create New...