Jump to content

Philiber Té

Utilisateur
  • Content Count

    4105
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

About Philiber Té

  • Rank
    SJW Vegan

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Bercy

Recent Profile Visitors

1192 profile views
  1. Probablement une mauvaise compréhension du concept de construction sociale. Ah merci ! Résultat, je veux bien que tu développes un peu ton point de vue. Qu'entends tu par "culture nationale" ? Pourquoi est-ce que sans ça le libéralisme ne peut pas exister ? Est-ce que certaines valeurs communes ne suffiraient pas (attachement à la liberté, etc.) ? Si c'est un pré-requis pour toi, est-ce que ça justifie pour autant une intervention de l'État (ou l'usage de la coercition) pour parvenir à l'instauration du libéralisme ?
  2. Ça ne m'a pas l'air très compliqué comme requête, mais pourquoi pas.
  3. Des stats sur une base de données des peines déjà prononcées... à quoi sert l'IA dans cette histoire ? Vous faites fort en terme de HS sinon.
  4. En fait, l'exemple du lac est trop facile ! Peut-on soulever un aquifère ?
  5. Il faut lire Wikibéral : https://www.wikiberal.org/wiki/Occident#Qu.27est-ce_que_l.27Occident_.3F L'héritage grec, sans les grecs.
  6. Tous les mouvements politiques se construisent ou se présentent en opposition à une idéologie ou à un phénomène, non ? Les SJW sont une réaction aux racistes / homophobes / etc.; le socialisme au capitalisme / aux bourgeois / etc.; le libéralisme à l'absolutisme / l'arbitraire / etc.; les nazis aux juifs / etc. En l’occurrence, si je reprends l'argument qui m'intéressait (" Pour ma part je pense pour que votre libéralisme puisse être possible, il faut un pré-requis fondamental : un peuple relativement homogène et à haut QI dans l'ensemble pour pouvoir user de façon intelligente de la démocratie libérale. "), on imagine assez bien que cette personne justifie aussi son idée comme une "réaction à" quelque chose. Oui, comme l'écologie ou d'autres thématiques à la mode*. J'ai l'impression que certaines infusent plus facilement que d'autres en fonction des valeurs historiques des différents mouvements politiques. Même à l'extrême gauche, où les anti-religions reprennent à leur compte des arguments contre le voile, l'islam ou l’immigration, fournis par l'extrême droite. Ce qu'ils appellent (entre autres) du "confusionnisme". Mais personne ici ne sera surpris qu'une partie de la gauche s'engouffre dans l'idée de contrôler les actes et les idées des individus pour atteindre un but supérieur : c'est dans leur ADN (les nazis ces socialistes, ou l'inverse... blablabla). Quid alors des libéraux ? Les commentaires de CP semblent bien contaminés et je ne connais pas de groupes FB qui ne le soient pas également. *On pourrait se poser les mêmes questions concernant la lutte contre le réchauffement climatique, l'hygiénisme, etc.
  7. Oh non les gars, vous avez déjà des topics que je plonke pour parler de ça, venez pas détourner celui sur les droitards... Un-e gentil-le modérateur-rice pour déplacer les messages, s'il vous plait ?
  8. Tant que je ne vais pas le raconter sur Twitter, je suis sauf.
  9. TIL que la veuve de Jaurès a reçu un franc de dommages et intérêts pour l'assassinat de son mari... et a été condamnée à payer les frais de justice. (J'adore les vieux journaux : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k572850f en passant, le petit article "Des mesures pour la danse" concernant le nouveau registre des professeurs de danse ! )
  10. J'hésitais à créer un nouveau sujet pour discuter de ça, mais celui-ci fera parfaitement l'affaire ! Je continue à arpenter les commentaires des articles de Contrepoints et je constate que l'on retrouve régulièrement la même faune de "libéraux" qui peuplent les réseaux sociaux (Facebook et Twitter). Parmi leurs caractéristiques communes, on trouve une manie de justifier des exceptions à la liberté : ce qui ferait d'eux des "libéraux pragmatiques / réalistes" (des "droitards" à mon sens) face à des "libéraux bisounours", trop versés dans la théorie, déconnectés des réalités, etc. Ces exceptions peuvent aller très loin : aujourd'hui c'est surtout la "guerre contre l'islam" qui a la cote, mais ça vaut aussi contre les communistes, etc. jusqu'à imaginer la nécessité d'une dictature (coucou Pinochet) pour faire table rase de ces "problèmes" et établir le libéralisme tout-bien-comme-il-faut sur de bonnes bases. Sans vouloir trop me disperser sur ces histoires, il y a un argument récurrent qui m'intéresse : les fameux pré-requis du libéralisme ! Mais le commentaire dont je voulais avant tout discuter se trouve sous la vidéo du Collectif Antigone : Personnellement, je considère que la seule condition nécessaire à l'installation et à l'épanouissement du libéralisme, c'est que la majorité des personnes soient attachées à la liberté. Ça me suffit pour penser qu'elles s'efforceront de combattre l'arbitraire et l'oppression, etc. Visiblement, ce n'est pas suffisant pour les "droitards" qui ajoutent d'autres pré-requis dans l'équation et notamment une homogénéité culturelle. Certains affirment même que le libéralisme n'est accessible qu'aux occidentaux, puisque ce sont eux qui l'ont vu naître. Je renvoie notamment aux commentaires du dernier article de Contrepoints sur Zemmour, Onfray et le droit naturel. Il y a déjà eu des discussions ici sur des sujets comme "le libéralisme est un universalisme", "le libéralisme est une humanisme", etc. Qu'en pensez-vous ? Que répondre alors à ce genre de raisonnement ? Est-ce que la liberté n'a vraiment de sens que pour les occidentaux ?
  11. Bienvenue. Ça m'a l'air d'être une sacrée usine à gaz tout ça ! Tu n'aurais pas un exemple à nous donner pour illustrer cette logique géolibertarienne ? Une histoire qui permet d'identifier clairement quelles sont les ressources naturelles concernées, qui sont les personnes lésées, comment est calculée la rente ou la taxe, etc. Tant qu'à rester sur le lacustre : je souhaite devenir propriétaire d'un lac (et de ses berges) pour y installer quelques activités nautiques. Qu'imaginerait un géolibertarien comme toi ?
  12. Bel exemple d'une actualité qui part dans tous les sens, avec un traitement médiatique dans l'instant, qui ne laisse pas le temps à la réflexion ni à de recul sur les événements, et qui s'invente une nouvelle histoire dès qu'un nouvel élément est fraichement révélé. On est parti d'un sourd-muet qui crie "Allah akbar", à un différend personnel entre un handicapé et sa direction, à un islamiste qui ne supportait pas d'avoir une supérieure, etc. Puis finalement (ou peut-être pas) : "Les vidéos de Daech contenues sur la clé USB de travail saisie par les enquêteurs appartenaient en fait à des collègues policiers du service. De fait, l'auteur de la tuerie était chargé de transférer des dossiers informatiques lorsque des agents changeaient de poste." Dans la même veine : Attaque de Bayonne : le suspect présente une « altération partielle » du discernement Personne ne semble trop s'inquiéter de retrouver sur le net des commentaires de soutien, des appels à peine cachés à la guerre civile ou les mêmes théories complotistes sur Notre-Dame.
  13. Je dis ça parce qu'il écrit régulièrement de grosses bêtises ! Si on prend juste le passage que j'ai cité : " Ce gaz est donc synonyme de vie. Depuis la fin des années 1970 des scientifiques à la petite semaine ont ressorti la théorie de l’effet de serre d’Arrhenius qui a pourtant été démentie à plusieurs reprises après sa publication en 1896. " Le premier lien renvoie vers un article de 2014 où il arrivait tout de même à expliquer que "[...] si les 13 à 20 % de CO2 que contenait l’atmosphère il y a encore un milliard et demi d’années avaient présenté un effet de serre, les océans où tout se passait alors avec les archéobactéries photosynthétiques (cyanobactéries) auraient été en ébullition permanente et aucune forme de vie n’aurait pu durablement s’établir. Ces travaux contredisent donc, certes indirectement, la thèse supposant que le CO2 ait un quelconque effet de serre." Et dans le deuxième, également de 2014, on retrouve la fameuse 2nde loi de la thermodynamique : "Par voie de conséquence, le CO2 émet des photons compris entre 13 et 17 microns de longueur d’onde. Ceci veut dire aussi que le pic de température de radiation du CO2 atmosphérique est situé vers environ -50°C. En d’autres termes, le CO2 ne peut émettre que vers des couches de l’atmosphère plus froides et non vers les couches plus chaudes. On peut énoncer les choses différemment en disant que le rôle du CO2 contribue en réalité au refroidissement de l’atmosphère et ce résultat contre-intuitif provient directement de l’application du deuxième principe de la thermodynamique revisité par Max Planck." Donc lui rappeler ce genre d'énormités risque d'en mettre un sacré coup à sa crédibilité... mais ça permet au moins de juger le niveau stratosphérique du monsieur.
  14. Au temps pour moi ! Je ne suis pas certain que c'est lui rendre service... mais on va dire que c'est une forme d’honnêteté intellectuelle.
  15. Jacques Henry, le retour ! Il en profite pour citer ses précédentes bêtises...
×
×
  • Create New...