Jump to content

L'affreux

Animateur
  • Content Count

    8326
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    6

2 Followers

About L'affreux

  • Rank
    Scribe

Previous Fields

  • Tendance
    Libéral conservateur

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Benin

Recent Profile Visitors

2557 profile views
  1. Nos parents ont été loyaux en tout et en ont beaucoup souffert.
  2. Héhé la première liste que j'avais écrite était effectivement Brassens, Brel, Moustaki, etc. mais j'aurais été en peine de retrouver leurs titres dépressifs, je ne les ai pas écoutés depuis l'enfance.
  3. Souchon, Cabrel, Christophe, Balavoine, Florent Pagny, Renaud et plein d'autres ont faits beaucoup trop de chansons qui mettent le moral dans les chaussettes. J'ai aimé leurs chansons, je n'aime plus. J'ai changé d'humeur en quittant la France.
  4. Je ne sais pas duquel tu parles. J'évite aussi la violence véhiculée en musique. Cela dit, je suis de moins en moins fan des gémissements dépressifs qui étaient populaires chez les chanteurs de la vieille génération.
  5. Le salariat a peut-être plus de parenté avec le servage, pour le côté paternaliste, la relation de subordination, avec des droits et des devoirs des deux côtés.
  6. Ça ne change pas le sens de ta remarque mais les araignées ne sont pas des insectes.
  7. Ce n'est pas un choix tactique, mais un idéal de progrès. Et cela implique une responsabilité de soi-même. À titre individuel il est toujours possible d'être bien inséré dans des communautés, en étant membres de groupes religieux ou autres ou tout simplement en fondant une famille nombreuse et/ou en y consacrant le temps qu'il faut. On peut aussi ne pas le faire et se mettre en danger. Ou bien ne pas le faire, s'en foutre des autres, et rester du coup solide. Mais effectivement la liberté individuelle implique que ceux qui gèrent mal sans avoir conscience de la situation ont un risque accru de désocialisation.
  8. Bonjour. Le libéralisme affaiblit effectivement les valeurs familiales et traditionnelles, au même titre que le socialisme, les deux étant des enfants de la modernité. C'est la modernité et son idéal progressiste qui est responsable et cela de manière assumée : diminuer les carcans traditionnels et familiaux afin de permettre l'accomplissement individuel. Nous devons l’essor technologique et économique du monde moderne à la modernité, ainsi que la solitude d'une part non négligeable de la population, et les clochards.
  9. https://www.numerama.com/sciences/629392-coronavirus-le-confinement-aurait-evite-690-000-deces-en-france.html C'est une blague. Des modèles. Sans vérifier la réalité dans les pays qui n'ont pas confiné. Mais ces études sont révélatrices de l'inquiétude de ceux qui mandatent leur résultat. À un moment, ça se saura.
  10. Ça ne sert a rien de s'énerver vous parlez de prééminence la proéminence c'est autre chose.
  11. En relation avec ce point, voici une réflexion de ma part écrite il y a quelques années. Ces considérations avaient contribué à me détourner de la branche progressiste du libéralisme. En revanche je ne vois pas le rapport avec une préférence pour l'école publique plutôt que l'éducation des parents. Les concours ne servent pas à diminuer le nombre d'enseignants malveillants. En outre, les parents malveillants sont une exception, tout comme d'ailleurs les enseignants malveillants. Des exceptions ne sont pas une bonne raison pour changer ce qui fonctionne d'une manière générale.
  12. L'affreux

    Coronawak

    C'est plutôt ici : https://blogs.mediapart.fr/marugil/blog/170320/le-6-mars-allez-au-theatre-le-16-mars-nous-sommes-en-guerre
  13. L'affreux

    Coronawak

    Il faudrait retrouver les vidéos de Macron qui parlait d'aller au théâtre qu début de l'épidémie. Et de Sibeth à propos des masques.
×
×
  • Create New...