Aller au contenu

L'affreux

Animateur
  • Compteur de contenus

    7 222
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    4

L'affreux a gagné pour la dernière fois le 2 mars

L'affreux a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

560 Populaire

2 abonnés

À propos de L'affreux

  • Rang
    Moine-copiste

Previous Fields

  • Tendance
    Libéral conservateur

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Benin

Visiteurs récents du profil

1 588 visualisations du profil
  1. L'affreux

    Initiation de noobs gauchistes

    J'ai bien aimé ce point de vue également : https://www.contrepoints.org/2018/06/19/318474-aristote-pour-tous-et-si-lintelligence-artificielle-etait-la-chance-des-moins-qualifies
  2. L'affreux

    Initiation de noobs gauchistes

    La façon dont on vit le moment où son travail devient inutile dépend d'abord de son état d'esprit. C'est toujours une période désagréable et stressante, mais c'est aussi une opportunité d'évoluer, et de réfléchir sur comment être à nouveau utile aux autres. Et ce n'est pas parce que le job est remplacé par un automate qu'il faudrait nécessairement bosser pour le robot. C'est même un réflexe idiot.
  3. L'affreux

    Encore une politicienne fantastique humiliée par une fake news

    Elle pouvait compter sur la paresse des journalistes. Sauf que ce genre de détails amusent beaucoup d'internautes. Il ne fallait pas publier sur le web.
  4. L'affreux

    Robots

    Mais non, ce n'est pas vrai. Et j'ai même deux contre-exemples en tête.
  5. L'affreux

    Robots

    Si tu fauches une maman-poucette en tuant le bébé à 50 km/h sans même déclencher les air-bags tu ne seras pas fier, en plus d'aller en prison.
  6. L'affreux

    Robots

    La voiture autonome est un outil. Elle n'est pas autonome sur le plan du droit pour voir tous les humains comme des égaux. Elle a au contraire un propriétaire. Ce dernier lui délègue une tâche (la conduite), elle doit donc agir en respectant la loi en lieu et place de son propriétaire. Le mode de choix "rationnel" que tu décris @Bisounours serait en revanche peut-être valable pour un véhicule de service public.
  7. L'affreux

    Robots

    Sur un véhicule privé, le simple décompte des vies humaines ne peut pas être le premier critère de choix. J'espère que ce mode de choix ne sera pas retenu. En plus d'être injuste, ce serait une incitation dans le mauvais sens comme seul l'État y est habitué. La qualité des freins, la tenue de route d'une voiture dépendent du prix que l'on y met. Mais si la voiture fait payer la pingrerie du propriétaire à des tiers, alors c'est la fête à l'irresponsabilité.
  8. L'affreux

    Robots

    Certes. Et je vois plusieurs autres cas : Le bus autonome chargé de passagers est dans la situation que tu décris ; Le poids lourd autonome est souvent incapable de se crasher quelque part parce que en perdant le contrôle il pourrait tuer bien plus que les piétons écrasés, par exemple en déversant une cargaison toxique ou juste en risquant de faire faire des tonneaux à sa remorque en centre ville. D'ailleurs je pressens dans le cas du bus autonome une intéressante différence selon qu'il appartient à un service public ou à une entreprise privée.
  9. L'affreux

    Robots

    S'il est aussi rapide que l'électricité, il passe brutalement en seconde puis percute un obstacle solide plutôt qu'autrui en comptant sur les airbags, le tout en klaxonnant. Je ne vois pas une autre manière correcte d'implémenter cette situation.
  10. L'affreux

    Robots

    Tramp a raison. Celui qui ne ferait pas ce choix serait une ordure. Sauf peut-être s'il a son enfant à bord (mais c'est le cas contraire de celui que tu évoques). J'ai un ami handicapé à vie depuis qu'il a fait le bon choix, en moto. Et en fait, si une voiture était programmée pour sacrifier des vies d'autrui plutôt que celles des passagers, je pense qu'il devrait être possible de la rendre illégale ? Finalement la voiture autonome pose bien un problème nouveau : celui de la légalité des comportements programmés mais non encore exécutés.
  11. L'affreux

    Robots

    En fait je n'arrive pas à répondre, à aucune question. Le questionnaire s'appelle "Machine Morale", il s'agit donc d'implémenter dans une machine un choix qui correspondrait à notre morale. Et alors on juge de s'il vaudrait mieux tuer telle personne ou telle autre selon son statut social. Sur le plan de la morale, contrairement à celui du droit, les vies humaines n'ont pas la même valeur, j'imagine qu'on pourrait dire que nos vies valent pour les contributions espérées à la société. Sauf que là n'est pas le problème car la machine devrait suivre le droit. Pour moi la machine n'est qu'une extension de son propriétaire, et, par suite, directement ou indirectement, ce sont les occupants de la voiture qui sont responsables. La voiture doit se crasher sur les bornes et donc faire prendre le risque aux occupants, en préservant au maximum les piétons.
  12. L'affreux

    Robots

    Bien sûr que si.
  13. L'affreux

    Decisions de la Modération

    @kaleidoskop est nonossé.
  14. L'affreux

    Conservateurs et libertariens: un cousinage malaisé

    Puisque le contexte a changé, les bases doivent certainement être revues. D'un milieu communautaire devenu inadapté nous sommes passés à un excès de gestion par les lois. Mais bon ce sont deux sujets distincts : 1/ Sur pourquoi la liberté engendrerait du conservatisme en Occident et donc le cousinage n'a rien de "malaisé", cf les liens donnés plus haut : la critique de Koenig, mon exposé, et Bakounine. Et 2/ en quoi le régime démocratique n'est pas une garantie suffisante ni même nécessaire aux libertés individuelles, contrairement au capitalisme qui lui est nécessaire. Et inversement ?
  15. L'affreux

    Conservateurs et libertariens: un cousinage malaisé

    Historiquement Locke et Montesquieu n'étaient certes pas englués dans des démocraties.
×