Jump to content

Mégille

Utilisateur
  • Content Count

    1760
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

About Mégille

  • Rank
    anarco-platonicien

Previous Fields

  • Tendance
    Anarcap
  • Ma référence
    Augustin, Kant

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Lyon

Recent Profile Visitors

1106 profile views
  1. Il me semble que non. C'est complètement mécanique, il n'y a rien d'intentionnel, donc pas de complot à proprement parler. Chez Marx en tout cas, chez ses adorateurs pas forcément. J'ai l'impression qu'il part bien d'un certain imaginaire complotiste, et antisémite, et qu'il cherche à en abstraire une idée générale de toutes les superstitions et de tout le folklore qui l’accompagne. A propos des intérêts de classe : pas besoin de complot ou même de concertation, dans la nature, les prédateurs ne conspirent pas contre leurs proies, ils ont simplement des intérêts antagonistes. J'imagine qu'il en va un peu de même avec les oppresseurs et les oppressés chez Marx. J'imagine aussi que quand tu es toi même un comploteur professionnel (ce qu'étaient les socialistes pendant tout le XIX) tu es moins enclin à utiliser le mot "complot" comme repoussoir !
  2. Il me semble que ce n'est pas vraiment ça l'idée. Même un "bon" patron (au hasard, Engels, Owen...) ne pourrait rien faire contre le paupérisme. Dans le marxisme, la valeur d'échange de chaque chose étant ce que sa production a coûté (ultimement, du travail), la valeur d'échange de la force de travail d'un prolétaire n'est rien de plus que le strict nécessaire à sa survie, et à celle de ses enfants. Un patron qui voudrait les payer plus, tout comme un patron qui par charité voudrait payer plus ses fournisseurs qu'il ne le peut, serait vite écrasé par ses concurrents, qui eux ne s'imposent pas de telles contraintes. Non seulement les patrons ne conspirent pas, mais ils se tirent dans les pattes, et creusent leur tombe, car ils sont amené, pour se concurrencer les uns les autres, à "augmenter la composition organique du capital", c'est à dire à remplacer les travailleurs (seul vraie source de valeur) par des machines, ce qui a pour conséquence la baisse tendancielle du taux de profit, ce qui concrètement donne régulièrement des crises économiques, et à terme, l'effondrement du capitalisme. Donc aucun complot, il y a plutôt une main invisible qui se donne de claque à elle-même.
  3. Je viens de lire le fil, et c'est marrant, on remarque le split, c'est à dire le moment où ça cesse d'être le hs d'un autre thread, au moment ou ça part en HS sur le titre ! @Johnathan R. Razorback, tu poses l'équation anarchie = guerre civile. Mais la guerre civile, c'est quand, pour un territoire/une population donné, il y a un état de plus, pas quand il y en a un de moins. C'est clairement le cas chez Platon, où il parle de la situation menant à la guerre civile/révolution, à savoir l'oligarchie, comme une coexistence entre deux cités destinées à s'affronter. Et même si ça a été théorisé autrement par Hobbes, comme absence d'état, l'exemple historique dont il part, la guerre civile anglaise, est bel et bien la coexistence de deux états, chacun avec ses lois et son armée, l'état parlementaire et sa new model army contre l'état royal et ses cavaliers. Et puis, tu oublies qu'il y a un sacré paquet de penseurs anarchistes. Les cyniques, les premiers chrétiens, Augustin, Godwin, Spencer... Je trouve aussi amusant de te voir utiliser l'impératif catégorique en scred. Tu dis au début du thread quelque chose comme "il faut que je respecte les lois sans lesquels la société ne peut pas tenir, puisque si personne les respecte etc". Si c'est un simple raisonnement pragmatique, alors il est mauvais : ce n'est pas parce que toi, individuellement, tu cesses d'obéir aux lois, que le reste du monde va spontanéement se mettre à en faire autant. Ca risque même d'avoir une incidence assez mineure sur le cours des choses. Konkin a sans doute acheté énormément de beuh dans l'espoir de renverser le gouvernement, et que je sache, ça n'a pas marché.
  4. Un article un peu long mais que j'ai trouvé intéressant : https://www.spiked-online.com/2019/07/12/the-rise-of-left-wing-conspiracy-theories/ Il explique comment la gauche, d'une théorie de la production est passé à une théorie de la consommation (du mouvement ouvrier à la nouvelle gauche, en passant par le marxisme occidental et sa théorie de la culture), et comment celle-ci abandonne le projet initial de Marx de mettre en évidence des lois impersonnelles à l'oeuvre pour sombrer dans un bête manichéisme faussement profond, et qui revient souvent à une théorie du complot.
  5. Ou alors, c'est juste une bête sauvage au régime fiscalivore. C'est l'étape intermédiaire entre le charognard et le parasitoïde.
  6. @Mister_Bretzel d'après ce que j'ai cru comprendre de l'orthodoxie sjw, le genre est entièrement une construction sociale, sans aucun rapport avec les différentes caractéristiques physiques (elles mêmes floues sur les bords) qu'on appelle "sexe". Le rapport entre un sexe et un genre est tout au plus une simple convention, comparable à celle entre signifiant et signifié. Le genre, c'est un ensemble de représentations, de rôles, et surtout de normes, qui te disent, plus ou moins explicitement, ce que tu dois faire, ce que tu dois vouloir, ce que tu dois aimer, etc, et qui indique aussi aux autres comment se comporter envers toi. Un genre t'es "assigné" à la naissance, que tu le veuilles où non, et ce même si tu n'as pas de sexe biologique clair. Même le (rare) nouveau-né hermaphrodite va se voir opérer par le médecin afin que l'on puisse dire de lui qu'il est homme ou femme, et ce de façon tout à fait artificielle. L'idée, c'est de généraliser ce cas là, et de considérer que c'est la même chose pour tous. Ensuite, tu es susceptible de développer une identité de genre différente du genre auquel tu as été assignée (c'est ce qui fait de toi un transgenre, quel que soit ton sexe), mais ça, je n'ai pas compris comment ça marche. J'imagine que l'on pourrait dire que l'humain est trop riche et divers pour entrer entièrement dans un moule culturel sans que ça ne déborde par endroit. D'où la nécessaire existence de "queer", par-ci par là. Etant donné que le rapport entre les genres est comprise comme un rapport de domination, ces queers, qui sont une faille dans le système, sont vu comme la clef pour en sortir, comme un élément suffisamment subversif pour potentiellement tout renverser. Il faut donc que tout le monde devienne queer, ou plutôt, cesse d'inhiber ses inévitables moments où il est un peu queer, pour mettre fin au patriarcat. J'imagine qu'il y a des mots techniques différents pour ces deux choses. Le monsieur, dont on aime se moquer, non-binaire qui s'identifie comme non-blanc parce qu'un peu libanais distingue "expression de genre" et "identité de genre". C'est peut-être ça.
  7. Mais non, elle est en train de s'éveiller, il faut que je l'accompagne dans sa transition...
  8. La vraie question est : qui que soit cet Andrew Yang, qu'a-t-il bien pu faire pour avoir le tag "sens of humour" alors que Gary ne l'a pas ?
  9. Ouai enfin, pour confondre 33x et 10y, il faut ne pas savoir compter, ou être sacrément imbécile, quand même. Ou alors, soupçonner que l'un des deux soit en mesure impériale ?
  10. @Rincevent what if I told you... que le çaikhsse, ça ne se limite pas au coït vaginal ?
  11. Je ne suis pas sûr d'avoir tout très bien suivi. Je crois avoir du des articles de journaux d'après lesquels l'Allemagne avait reçu une très belle part du gâteau institutionnel, avec des allemands dans beaucoup de poste clef. En outre, je ne comprenais pas pourquoi Macron avait tant insisté pour ne pas avoir Weber, et j'avais un peu l'impression qu'il avait du faire de trop gros sacrifices pour obtenir que ce soit quelqu'un d'autre (ça + la couille de Loiseau). @Zagor, tu sembles dire qu'au contraire la France a tout gagné. Est-ce que la stratégie française consistait à s'assurer qu'il y ait partout des technocrates interventionnistes à la française, quitte à ce qu'ils ne soient pas français ?
  12. Je ne peux pas croire que ce soit une simple méprise. Comment confondre 33cl et 10 ml ? Même si tu confonds cl et ml (et que tu as donc cessé ta scolarité en cm2), ça te rendrai le "petit verre de jus de fruit" trois fois plus gros que la cannette de soda. Même un journaliste verrait bien qu'il y a quelque chose qui cloche. Non, il y a visiblement une claire volonté de manipuler. C'est à la fois incompréhensible et effrayant.
  13. D'habitude je n'interviens pas ici, mais je suis tombé sur une perle de journalisme qui mérite d'être partagée... A propos du papier qui emmerde le monde en montrant que les jus de fruits ne sont pas mieux que les sodas, le Progrès trouve une super défense : https://www.leprogres.fr/magazine-lifestyle/2019/07/16/faut-il-mettre-les-jus-de-fruits-et-les-sodas-dans-le-meme-panier Si vous buvez à peu près trois fois moins de boissons sucrées, vous prenez à peu près trois fois moins de sucre... Comment peut-on sérieusement écrire très sérieusement des choses pareilles ?
×
×
  • Create New...