Jump to content

Mégille

Utilisateur
  • Content Count

    2084
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

About Mégille

  • Rank
    anarco-platonicien

Previous Fields

  • Tendance
    Anarcap
  • Ma référence
    Augustin, Kant

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Lyon

Recent Profile Visitors

1356 profile views
  1. Lui non, donc pas de malhonnêteté. Les articles de journaux ont tendance à en rajouter et pourraient le laisser croire... mais rien d'inhabituel, les journalistes de droite valent bien ceux de gauche.
  2. Ce n'est pas à proprement parler faux, mais il semblerait que ce Dummitt soit très loin d'être une figure importante des études de genre : https://www.liberation.fr/checknews/2019/11/07/est-il-vrai-qu-un-des-peres-des-etudes-de-genre-a-admis-que-ce-domaine-des-sciences-sociales-n-etait_1762055
  3. Oui, ça fait flipper dès qu'on commence à voir la connexion entre toutes ces choses ! Évidemment, sur les sites officiels de chacune de ces organisations, tout lien autre qu'historique avec la société anthroposophique est strictement nié. Mais ça n'empêche pas Weleda de refiler ses bénéfices aux autres organisations anthroposophiques... (ce qu'ils évoquent à demi-mot, par contre). Le mouvement Colibri semble avoir une connexion plus distante. Mais Pierre Rahbi dit avoir été initié à l'anthroposophie dans une autobiographie, et d'après Gregoire Perra (un ex-anthroposophe et l'une de mes principales sources), tous les anthroposophes en sont fan. C'est une porte d'entré parmi de nombreuses autres. Oui, c'est assez difficile de trouver des sources sur l'ariosophie, et j'extrapole un peu au niveau de ses liens avec l'anthroposophie. Mais étant donné leurs délires à bases d'aryens et d'hyperboréens, étant donné que la théosophie et l'anthroposophie sont des poids lourds de l'occultisme, difficilement contournables dans ce milieu là, et étant donné que tous les éléments du mysticisme nazi y sont déjà présents (polythéisme, racisme, antisémitisme, etc), je ne crois pas m'avancer beaucoup. Sebottendorf, le fondateur de la société de Thulé, était théosophe, je crois. Sur les liens plus précis entre anthroposophie et nazisme, il y a ça qui traine https://sites.google.com/site/waldorfwatch/sympathizers Et sans doute des trucs sur le blog de Gregoire Perra, mais je ne sais pas si on peut toujours lui faire confiance. (il parle beaucoup -en mal- de la sexualité débridé des anthroposophes, mais sans que je ne trouve d'autres sources là dessus, par exemple) Le plus fun c'est que la théorie du complot anthroposophe derrière la suppression de la miviludes vient des milieux zététiques !
  4. Mais de rien. Grâce à ça, tu pourras draguer les nanas complotistes en leur expliquant que leur huile essentiel weleda fait partie d'un complot nazi ! 👍
  5. Sur leur rapport historique avec le nazisme : en gros, c'est issu d'un schisme de la société théosophique (un club international d'occultistes orientalistes). Lorsque Annie Besant, la successeure de Helena Blavatsky à la tête de la société, a prétendue que son fils adoptif Jiddu Krishnamurti était la réincarnation du Christ, la branche allemande et autrichienne de la société, dirigée par Rudolf Steiner, a fait sécession. And thus was born la "société anthroposophique", mais ils se distinguaient déjà en insistant sur leurs racines occidentales plutôt que sur l'orientalisme. Ils s'inscrivent dans une mode ésotérique völkish aux cotés, par exemple, de la société moniste de Ernst Haeckel. Et ils sont plus ou moins l'étape intermédiaire entre la théosophie et les groupuscules "aryosophiques" à proprement parler (société von List, ordre germanique, société de Thulé, sommet des SS...). Il est assez difficile d'identifier des différences doctrinales précises entre théosophie, anthroposophie et aryosophie tellement leurs idées sont confuses. La différence est surtout esthétique : les premiers te foutent de l'imagerie hindoue et bouddhiste partout, les deuxièmes (les nôtres) essaient d'avoir l'air chrétiens (mais ils croient tout de même à la réincarnation, au karma, aux gnomes, et aux dieux païens...), et les troisièmes (les vrais nazis) avaient plutôt un décorum inspiré de la mythologie germanique. Et ils croient tous en la théorie des "races racines" inventée par révélée par des êtres immortels à Helena Blavatsky. Il y aurait eu cinq "races" humaines successives, polariens, hyperboréens, lémuriens, atlantes puis aryens. Tout le monde serait aujourd'hui "aryens" au sens large, mais ceux qui ont la peau jaune ou noire auraient des origines lémuro-atlantes. Quant aux sémites, ce seraient des aryens plus tardifs et spirituellement dégénérés. Les anthroposophes se distinguent en mettant les races en rapport avec l'astrologie. D'après Steiner, si les amérindiens sont en déclin, c'est parce que Jupiter est trop loin, par exemple. Je crois que les aryosophes se distinguaient en croyant à un héritage hyperboréen chez les aryens les plus purs. Sur l'influence de l'anthroposophie aujourd'hui : c'est une espèce de multinationale occulte qui a ses tentacules partout. Ils ont leurs écoles, les écoles Waldorf-Steiner, où ils endoctrinent des enfants en loucedé. Ils ont leur "agriculture", la biodynamique, dont l'agriculture biologique est une version édulcorée (sans les gnomes, les incantations et les influences astrales). Ils ont leur "médecine", et leur laboratoire homéopathique, Weleda. Ils ont des "banques solidaires", comme la Nef en France. Ils ont leur pseudo-église, la Communauté des chrétiens. Ils ont des mouvements politiques affiliés, comme le mouvement Colibri de Pierre Rabhi. Et encore d'autres trucs... Et bien sûr, toutes ces organisations sont dirigées par des membres de la société anthroposophique, dirigée par les dirigeant de "l'école de la science de l'esprit" qui se réunit au Goethanum, en Suisse alémanique. Françoise Nyssen, ex ministre de la culture, a ouvert une école Waldorf-Steiner, qui s'est d'ailleurs faite pincer en justice pour avoir fait faire des rituels étranges aux enfants sans prévenir les parents. Didier Guillaume, l'actuel ministre de l'agriculture, vante les mérites de la biodynamique, qui repose entièrement sur les théories anthroposophiques. On suppose aussi des liens avec d'autres membres et ex-membres du gouvernement, mais sans certitude. On soupçonne aussi que la récente suppression de la Miviludes, l'organisme qui luttait contre les sectes, soit due non pas à un engagement pour la liberté de culte de notre cher gouvernement (lol) mais à une influence des anthroposophes à laquelle elle commençait à avoir envie de s'attaquer. C'est une histoire de fou... digne des coréens et de leur président sous l'influence du chaman.
  6. A propos du mec qui s'est immolé... On parle d'un gars qui n'a plus eu ses bourses parce qu'il a redoublé trois fois sa L2 de sociologie. Je veux bien faire preuve d'humanité et de pitié, mais au bout d'un moment...
  7. Hilter non. Et Röhm, qui l'a introduit (no pun intended) auprès du parti, et qui en a par la suite représenté l'aile socialiste, non plus. Mais avant l'arrivée de Hitler et de Röhm, le parti a d'abord été fondé pour servir de façade à un groupuscule ésotérique, la fameuse "société de Thulé". D'où leur usage de la croix gammé. D'ailleurs tout le mouvement völkish dont est issu le nazisme était très friand de ce genre de mysticisme, et la société de Thulé était loin d'être un phénomène isolé. Il y avait aussi l'ordre des germains, la société des amis de List, l'anthroposophie (très influente aujourd'hui en France), la société moniste, etc. Arrivé au pouvoir, Hilter a un peu tapé sur tout ça, et Sebotendorf (le mystique musulman fondateur de la société de Thulé) a du s'exiler. Mais l'autre ex-mignon de Röhm, Himmler, s'est découvert une passion pour cette famille d'occultisme, et le mysticisme nazi a confortablement continué sa vie du coté des hautes instances SS.
  8. Les gens n'y connaissent rien en ésotérisme nazi. D'après les aryosophes, Thulé est importante car c'est là que les aryens se sont mêlé aux hyperboréens (une grande race plus ancienne, que les théosophes considéraient disparu à la suite de l'apparition des géants noirs pondeurs d'oeuf dans l'océan indien). True story.
  9. L'interdiction des pizzas hawaïennes fait parti des prérogatives d'un état minimal.
  10. Je viens d'apprendre qu'une amie (bon, que je n'ai pas vue depuis quelques années) est désormais pornographe. Mais de l'autre coté de la caméra. Alors qu'elle encore plus belle que les nanas qu'elle filme. Le monde est étonnant.
  11. Oui, mais on ne peut parler de sexes qu'en cas d'anisogamie (répartition des tâches entre gamètes différents), et donc, que lorsqu'il n'y a que deux types sexuels. (il y a aussi des isogames à deux types, mais dans ce cas là, il n'y a aucune raison de dire que l'un est mâle et l'autre est femelle). Donc tous les isogames entrent dans ma catégorie "gamète ni grand, ni petit" (par rapport aux autres gamètes de l'espèce, entendons), et donc, "ni mâle, ni femelle".
  12. Je savais bien que c'était encore un coup des musulmans...
  13. Même plus que ça, à un moment (je ne sais plus si c'est dans le dernier tome ou avant) Aslan se manifeste sous la forme d'un agneau, et explique aux enfants qu'il existe bien dans chaque monde, et qu'ils pourront toujours le trouver dans leur monde, mais qu'il faudra le chercher dans leur coeur, ou quelque chose comme ça... En même temps, Lewis est avant tout un apologète, et il n'a jamais prétendu ne pas l'être. Sur Tolkien et Martin : ils ont tous les deux très bien réussi ce qu'ils cherchaient à faire. Chez Tolkien, une spiritualité sans religion, puisque son univers est tout entièrement "dans" sa spiritualité et qu'il aurait été grotesque d'y insérer une parodie de christianisme. Chez Martin, des religions sans spiritualité, montrées de façon crue et "réaliste" (comme le sexe, le pouvoir et la violence), c'est à dire, comme des institutions influentes et hypocrites ou comme de dangereuses sectes de fanatique. Pas d'accord sur leur caractère antiquisant, on est bien sur du médiéval, à peine déformé. Le culte des sept est visiblement calqué sur l'Eglise catholique séculière (à partir du moment où on a trois personnes de Dieu, pourquoi pas trois ou quatre de plus ?), même si les ordres monastiques y brillent par leur absence (l'ordre des mestres joue en partie ce rôle), la révolte des moineaux est une proto-réforme comme il y en a eu au moyen-âge avec les vaudois par exemple, le culte de R'llhor est plus directement inspirée du zoroastrisme, mais on peut aussi l'assimiler au catharisme (voire à l'Islam). Les survivances locales de cultes plus anciens évoquent plutôt le haut moyen-âge, mais dans tous les cas, on est loin des grands cultes polythéistes organisés de notre antiquité. Le problème avec la religion et la fantasie, c'est qu'à partir du moment où tu as de la magie sur Terre, et sans limite a priori au pouvoir des hommes (outre celle que pose l'auteur, mais il est toujours tentant de les repousser un peu), et bien, le divin perd de son exceptionnalité. Il se met à n'y avoir plus qu'une question de degré entre un mage très puissant et un dieu. Les univers qui s'en tirent le mieux sont ceux qui font le choix d'une magie minimale (Tolkien et Martin se retrouvent ici, mais aussi l'Assassin royal, la Roue du temps, etc), ou alors, qui en jouent et accepte le caractère un peu ridicule des dieux qui en résulte, comme Pratchett. Sinon, tristesse et impatience de ne pas trouver Rick et Morty. Et colère et incompréhension que ce ne soit pas sur netlfix. Pascontence.
  14. Je pense que la macronie et la mélanchonie se valent bien sur ce plan là.
×
×
  • Create New...