Jump to content

Mégille

Utilisateur
  • Content Count

    2685
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    6

About Mégille

  • Rank
    anarco-platonicien

Previous Fields

  • Tendance
    Anarcap
  • Ma référence
    Augustin, Kant

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Lyon

Recent Profile Visitors

1811 profile views
  1. Intéressant. Le metal, dernière forteresse de la mélodie ?
  2. J'étais sous l'impression que les ex-ps étaient en recul face aux ex-lr, mais en fait non. Ils ont toujours les affaires étrangères, les armés, le travail et la santé. Et une ex-verte à la verdure. En tout cas, fort heureusement, le grand virage gauchiste/écologiste que certains appelaient n'a visiblement pas lieu. La nouvelle ministre du féminisme, Moreno, a l'air plus sérieuse que l'autre. On verra ce que ça va donner. Par contre, ils n'étaient pas bien inspirés pour trouver un nom au poste bidon de Shciappa. "ministre chargé de la citoyenneté". J'imagine que c'était ça ou "secrétaire d'état aux affaires d'action politique d'état pour la république".
  3. Je me trompe ou l'esprit général c'est : "quoi que je fasse, les français me prennent pour le nouveau LR, alors autant devenir le nouveau LR" ? C'est marrant tout de même un gouvernement d'anciens bleus qui va demander obéissance à un parlement d'anciens roses.
  4. Essaie de trouver des jeunes femmes entre 20 et 30 ans en centre-ville de Lyon qui ne soient pas sjw, pour voir.
  5. Mais justement, ça c'est peut-être de la discrimination, de l'exclusion, de l'aliénation même, si on tient à faire un peu de marxisme, mais ce n'est pas de l'exploitation. Pour Marx, les mendiants, leurs voleurs et les putes, le lumpenprolétariat, n'est pas naturellement du coté de la révolution, il est même plutôt un allié des réactionnaires, puisque ce n'est pas le système qui vit de lui mais lui qui vit du système. Le marxisme, c'est pas une défense des pauvres contre les riches, mais des producteurs contre les profiteurs (tel que compris par leur théorie bizarre. ergo : Rand est une marxiste hétérodoxe). Le sjw est dans une défense moralisatrice et vaguement humaniste du socialement pauvre, ce qui est radicalement différent. A la limite, on peut voir dans l'exclusion du queer un dommage collatéral du patriarcat, et dans celle de l'invalide, une conséquence du capitalisme qui réifie les humains etc, mais même dans ces cas là, en suivant la logique marxiste, le queer et l'invalide (tout comme certaines "races" comme l'amérindien et l'aborigène d'Australie) restent des ennemis des forces progressistes, puisqu'à court et moyen-terme, dans une analyse matérialiste, ils ont beaucoup que "leurs chaînes" à perdre. Son éthique minimale est quand même une petite cousine de notre NAP.
  6. Random up. (pourquoi pas changer "néo-chartalisme" par "néo-charlatanisme" ?) Quelqu'un a entendu parler de ce Nathan Tankus ? https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-07-02/nathan-tankus-s-newsletter-subscribers-don-t-care-about-diplomas
  7. C'est surtout historiquement vrai... Mais ils n'ont pas du le même avis sur le système qu'il s'agit de cimenter, ni pourquoi il a besoin de ça, ni pourquoi nous n'y avons pas intérêt. Sinon, mon optimisme vient du fait qu'une amie sjw est en train de lire Ogien et aime. Je suis sûr qu'il y a moyen d'aller dans le bon sens.
  8. Ew, depuis quand "graphic content" signifie "décapitation/démembrement tarantinesque irl" ? 🤢
  9. Parce que les intellos verreux qu'ils sont se plaisent à se prendre pour des travailleurs. Ils n'ont vraiment pas la moindre foutue idée de ce qu'ils veulent construire, et de ce qui doit venir après leur révolution. D'où leurs improvisations totalitaires. On parle tout au plus d'insurrection... Leur but final reste de faire pression sur le pouvoir en place, pas de le remplacer.
  10. Les marxistes construisent quedalle... toute leur théorie se résume à "pourquoi le capitalisme nous pousse à tout casser". Et si les sjw se situent dans l'héritage marxiste, ils en ont perdu les traits principaux. Si le discours en terme d'exploitation est vite fait possible à propos des femmes et des noirs, on l'entend de moins en moins, et il est de toute façon tout à fait impossible à propos des homos, des trans, des gros et des invalides ("les hétéros en bonne santé vivent du travail des homos obèses !", bonne chance à l'universitaire qui voudra défendre ça). Ils ont aussi abandonné toute volonté sérieusement révolutionnaire, ils fonctionnent en tandem avec la social-démocratie. Mais ce qui est plus intéressant, c'est que même si eux-mêmes se croient nihilistes et relativistes, ils sont fondamentalement moralistes. Finis le matérialisme, leur truc, c'est la justice, la réparation des torts passés, et même en partie la propriété de soi. Ca laisse pas mal de prises. Plus qu'avec les vrais marxistes.
×
×
  • Create New...