Aller au contenu

Mégille

Utilisateur
  • Compteur de contenus

    651
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

Mégille a gagné pour la dernière fois le 11 août

Mégille a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

25 Neutre

À propos de Mégille

  • Rang
    anarco-platonicien

Previous Fields

  • Tendance
    Minarchiste
  • Ma référence
    Socrate

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    France

Visiteurs récents du profil

601 visualisations du profil
  1. Mégille

    Liberté d'expression

    La loi de 1905 ne met pas hors la loi Christine Boutin, hein...
  2. Mégille

    Les sites de rencontre

    Wut ? Genre, une kabyle qui se ferait passer pour une européenne ? Ou une roturière qui se ferait passer pour une princesse ? Mais d'accord avec vous. Il m'est arrivé plusieurs fois, via tinder d'ailleurs, de me retrouver à boire un verre avec des qi-2-chiffres. Effroyable perte de temps, effectivement. C'est dommage, parce qu'avant de leur parler, j'étais assez intéressé par une interaction sexuelle. Avant de leur parler.
  3. Mégille

    Anthropologie libérale

    Notez que tout en défendant ça, certains (les fans de Bernard Friot) réussissent à défendre, sur les mêmes arguments, qu'ils méritent une part de la richesse issue du travail des générations antérieures, et donc, que les autres ont une dette envers eux. Plus c'est gros, plus ça passe.
  4. Mégille

    Initiation de noobs gauchistes

    C'est sûr. Après la réfutation des grands systèmes d'erreurs (Marx, Keynes...), quand on voit les chipotages des néo-keynésiens à base d'asymétrie de l'information et de défaillance de marché, dire "okay d'accord, regardons maintenant ce que donne l'intervention de l'Etat, en utilisant les mêmes outils" est sans doute la façon la plus simple et la plus puissante pour mettre fin aux bêtises. Et puis, c'est si important que ça devrait n'être ignoré par aucun théoricien politique, quel que soit son bord. Toutafé. Ayant eu une forte sensibilité écolo, la lecture de Coase, et m'apercevoir que mon amour pour la nature et les petits oiseaux n'impliquait pas nécessairement une égal affection pour l'autorité étatique à changé ma vie ! Et pas mal contribué à ma conversion. Cependant, je n'ai pas prévu de parler de Rothbard... à moins que vous ne voyez une contribution majeur de sa part en économie. Pas lu, non. Après, je fais une introduction à l'économie, et à l'histoire de la pensée économique, pas au libéralisme. Sinon, je ferais passer les économistes au second plan. Mais vu mon public, constitué d'étudiants en philo, qui se croient tous très malins et qui sont déjà tous persuadé d'avoir un avis très éclairé sur le droit, l'Etat et la liberté (comme moi, quoi ), je doute qu'une tribune sur Locke et Constant les touche beaucoup. (et ce serait moins justifié de ma part de le faire, vu qu'ils sont sensé maîtriser aussi bien que moi le sujet) Je mise sur le coté pluraliste de mon introduction (il y en a qui sont suffisamment teubé pour ne pas savoir que Say est libéral, et qui ne vont pas se douter en voyant le plan de la première partie que Marx va prendre pour son grade. Idem avec Keynes en deuxième partie). Le but reste vraiment d'initier à une science en particulier, l'économie, et de montrer pourquoi dans celle-ci une approche libérale semble triompher. Et même si ce n'est pas le plus fondamental pour nous autres, qui n'appartenons pas, pour la plupart, au courant utilitariste, savoir que le laissez-faire n'amène pas nécessairement mort, guerre, famine et pestilence est déjà un premier pas pour pouvoir le regarder au moins avec clémence.
  5. Mégille

    Ces petites phrases qui vous ont fait plaisir…

    C'est pour ça que j'adore les fictions de Borgès... en guise de fantastique, c'est de la pure métaphysique, débarrassée de cette contrainte idiote de devoir faire un truc plausible et convaincant ! Sans rigoler, Platon mérite effectivement sa place parmi les grands maîtres de l'imaginaire. Ces mythes sont incroyables... entre l'anneau de Gygès, l'Atlantide, les androgynes primordiaux... ou d'autres moins connus, comme le mythe du politique (avec l'univers qui se met à tourner à l'envers, et tous les processus naturels qui s'inversent). Bref, rien que pour ça, c'est une bonne raison de lire Platon. Sans compter ses innombrables descriptions de ce qui se passe après la mort, sans doute l'un de ses thèmes préférés.
  6. Mégille

    Les libéraux en vacances témoignent pour Contrepoints

    Je découvre aussi. Je suis toujours étonné que des peuples avec des mentalités si peu individualistes, ou au moins, disons, ressemblant si peu à celle qui a donné naissance au libéralisme et au capitalisme, puissent s'en sortir si bien dans un monde libre. C'est le cas des scandinaves, mais aussi des japonais, des coréens du sud, et des chinois de Taïwan, Singapour et Hong Kong. C'est assez positif, ça semble indiquer que les libertés individuelles peuvent être comprise et respectée même dans les civilisations qui auraient été les moins susceptibles de les trouver d'elles mêmes. Qui sait, peut-être qu'on aura un libéralisme musulman dans une cinquantaine d'année.
  7. Mégille

    Initiation de noobs gauchistes

    On risque de me la faire, en plus, celle là. La réponse risque d'être : revenez la semaine prochaine les enfants, on parlera de Schumpeter !
  8. Mégille

    Les sites de rencontre

    Si Ayn Rand revenait d'entre les morts, on serait tous ses biatchs... J'ai une amie a qui j'ai révélée ma libéralite et qui non seulement ne m'a pas (totalement) privée de sexe mais qui se met à parler positivement de libéralisme. Mais j'ai peur qu'elle ait compris liberals à l'américaine...
  9. Mégille

    Les sites de rencontre

    Que lis-je ?
  10. Mégille

    Initiation de noobs gauchistes

    Ma foi, je vous tiendrais au courant après l'avoir fait, selon les résultats obtenus... ce ne sera pas pareil avec de simples connaissances qu'avec des amis proches. Je fonctionne de façon très oral, généralement, je ne prends que quelques notes pendant l'élaboration du discours, et ensuite je répète mentalement avant de présenter. Si ça donne quelque chose, j'essaierais peut-être de mettre le tout à l'écrit, mais gardez à l'esprit que ce sera la production d'un amateur qui s'adresse à des profanes. Je n'ai rien à apporter à l'économie, à sa vulgarisation ou sa pédagogie, je me contente d'essayer d'utiliser vertueusement une ressource qui m'est propre : ma présence physique, auprès de mes fréquentations. A propos de Ricardo, je ne comptais de tout manière pas parler d'autres choses que des avantages comparatifs. Enfin, après avoir brièvement présenté le bonhomme. Peut-être quelques mots à propos de la théorie de la valeur travail intégrée. Il s'agit vraiment de donner quelques notions clef, et au moins leur apprendre l'existence du truc, dans l'espoir que quelques uns soient assez curieux pour vouloir en connaître plus. L'autre coup, je discutais avec un type qui n'avait même jamais entendu parlé de Malthus... vous n'imaginez pas le niveau d'inculture générale (hors des sentiers battus) des étudiants en humanités. Je risque de tout de même le charcuter, mais c'est aussi un parti pris. L'un des préjugés que je vais combattre est l'association "libéralisme économique = truc d'anglo-saxon". D'où mon insistance sur certains auteurs français, même marginaux (Cantillon, tout particulièrement). D'où aussi la quasi-absence de néo-classique anglais et américain dans ce que je prévois pour la deuxième séance. Je vais évoquer Jevons et Marshall, évidemment, et ensuite parler de Friedman puis (très brièvement) Lucas pour donner la réplique à Keynes (même si, vu ce que je leur aurai auparavant, ils devraient être capables de comprendre l'entourloupe eu même). Mais du coup, il y en a pas mal qui passent à la trappe... en partie à cause de mon inculture personnelle. En partie aussi parce que je me focalise moins sur les développements techniques et mathématiques que sur les idées générales. Oui, je vais sans doute coincer de l'économie de la firme ! Je ne suis pas encore très bien sur de ce que je mets dans la partie finale. L'idée est de montrer des applications de l'économie dans divers domaines, tout en enfonçant un peu le clou libéral... Je sais que je vais parler un peu du public choice, ce que je n'avais pas fait la dernière fois. Et sans doute aussi de Coase, oui, c'est un crush personnel. On verra plus tard pour cette histoire de vidéos ! Non, je n'ai pas lu ! Je vais essayer de mettre la main dessus.
  11. Mégille

    Initiation de noobs gauchistes

    Oulà, ce ne sera pas une vrai conf, il y aura 15 ~ 20 personnes max en face de moi, dans mon salon, et je n'aime pas être enregistré !
  12. Mégille

    Initiation de noobs gauchistes

    Je vais voir ce que je vais retrancher... Peut-être supprimer Mill pour un peu plus de Ricardo, déjà, oui. Supprimer la théorie des jeux, aussi. Oui, je ne manque pas de rappeler que Walras se disait lui même socialiste, et j'aime évoquer Oskar Lange, cet économiste néo-classique communiste (prenez ça dans vos faces, messieurs les manichéens de l' "orthodoxie") à propos de la controverse du calcul socialiste. Je cherche aussi à souligner que les maths en économie (qui inspirent la méfiance de mes gauchistes), c'est d'abord et surtout un truc de keynésien.
  13. Mégille

    Les sites de rencontre

    Possible. Je ne lui ai pas parlé (enfin, elle ne m'avait pas répondu, plutôt). Mais a un moment elle avait changé ces photos... donc si ça se trouve non. Va savoir. Avec toutes ces conneries de robots, bientôt, même la drague de rue va devenir plus difficile. "salut, est-ce que tu suces et passe le test de Turing ?"
  14. Mégille

    Les sites de rencontre

    Ca m'est arrivé deux fois*. Sauf que les deux m'avaient laissé découvrir la sinistre vérité live. Du coup, malaise, à chaque fois, je suis tout de même allé boire un verre avec elles, en me contentant de discuter poliment, en évitant les sujets intimes, et puis en rentrant chez moi le plus tôt possible dans les limites de la politesse... Puis, le lendemain, excuse du genre "désolé, en fait, les rencontre en ligne, ce n'est pas trop mon truc tu vois, mais je suis sûr que tu es une baleine personne super, alors bonne chance pour la suite" La vie ne doit pas toujours être facile, pour ces filles là. Mais il y a des hommes qui aiment, il paraît. * sans compter l'assistante de ma patronne, du coup, avec laquelle je n'ai pas eu de date, mais que j'ai finis par rencontrer tout de même, malgré moi
  15. Mégille

    Images fun et leurs interminables commentaires

    Putain, l'inclusif utilisé pour désigner une seule personne...
×