Jump to content

Mégille

Tribun de la Plèbe
  • Posts

    4447
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    18

3 Followers

Retained

  • Member Title
    social justice wizard

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Lieu
    Lyon

Ideas

  • Tendance
    Anarcap
  • Ma référence
    Saint Augustin

Recent Profile Visitors

3356 profile views
  1. Je ne voulais surtout pas valoriser le diplôme plutôt que le concours, et je reconnais la supériorité du deuxième sur le premier. C'est contre le concours comme mode de recrutement uniforme et automatique que je suis. Il me semble qu'il faut plutôt laisser les établissements embaucher (et virer) qui ils veulent, en fonction de leurs besoins. Libre à eux d'accorder plus ou moins d'importance à tel diplôme et tel concours, ou d'organiser leur propre concours.
  2. Sur le tout-hôpital et le déclin de la médecine de ville, et les causes de tout ça, je ne suis pas très renseigné, vous avec de la doc fiable et synthétique ?
  3. Nan, pas ce genre de communiste, il est fan de Roussel (ouai, à son âge), et pas si mauvais que ça. Mais il a envie d'en découdre de façon générale, c'est sûr. Le lycée est au milieu de champs, et il doit y avoir grosso modo 200 élèves, donc bonne chance pour bloquer plus que le coin fumeur. Quand à renverser l'administration, les profs, qui sont beaucoup plus vénèrs, sont déjà sur le coup, et ne réussissent déjà pas. Je trouve la situation rigolote. J'espère seulement que ça ne va pas faire faire faillite à l'établissement.
  4. Débat d'étatiste. Le principe même du concours national est fautif. Il l'est dans l'état actuel des choses parce que les concours évaluent souvent principalement la maîtrise de la discipline au détriment des compétences pédagogiques des candidats. Mais il l'est aussi parce que différents établissements, avec différentes populations d'élèves, sont susceptibles d'avoir des besoins pédagogiques très différents, qui ne se mesurent pas tous sur la même échelle unidimensionnelle. Il l'est enfin parce qu'il a pour principale fonction de contrôler le mieux possible la population en contrôlant le mieux possibles les profs. Il revient à conditionner les futurs profs pour en faire des machines à accorder le plus d'importance possible à la note et à la méthodologie contingente des exercices (parfois au détriment de la méthode propre à l'objet d'étude, qui est elle-même un objet de réflexion), et à la fois, en parachutant n'importe où les nouveaux lauréats, à en faire une classe homogène et déracinée (ce qui était traditionnellement plutôt le rôle de l'armée).
  5. Crise au bahut aujourd'hui. Un élève (comme par hasard, un petit communiste qui se voit faire carrière en politique), énervé contre l'administration pour je ne sais plus quelle raison (entre autre, parce qu'on a viré ses potes qui ont ramené de la beuh) a décidé de se venger... en appelant tous ses potes à venir mettre "une étoile" au lycée sur google map. Et maintenant, il y a une guerre de notation sur google entre les rebelles et les premiers de classe qui viennent nous mettre cinq étoiles pour contrebalancer. Au moins, même les rebelles qui prennent le temps de commenter ne disent du bien de nous autres les profs.
  6. Pas tout à fait un TIL, mais je découvre tout juste l'univers de "the backrooms". Toute une mythologie élaborée collectivement sur internet... https://en.wikipedia.org/wiki/The_Backrooms
  7. Non, c'est quelque chose de très bien en soi, parce que le contraire était une contrainte parfaitement illégitime.
  8. Je propose d'instaurer en Ukraine une république Khazar sous tutelle israélienne, comme ça, tout le monde est content. Ou presque.
  9. Je suis très classique avec eux, on reste sur les plus gros auteurs. Donc rien d'extraordinaire.
  10. Ah, quel plaisir, de corriger des mini-mémoires d'étudiants en bts, et de voir des articles de Contrepoints parmi les sources de certains ! (je leur demande explicitement des sources de différentes natures -pas que scientifiques- , et de différentes orientations, mais je n'ai dirigé personne vers cp moi-même)
  11. Au moins, ce n'est pas ce qui a gagné, puisque c'est du rap et de la pop qui l'ont emporté. Apparemment, le nombre de ballades de cette année est dû à une imitation de ce qui avait fonctionné l'an dernier ? Si on applique la même formule, pour l'an prochain, il faut s'attendre à ce que la moitié des groupes exhibent de splendides fessiers et voient leurs pays envahis par la Russie. Ce qui me tue, c'est que nos techno-druides bretons aient moins séduit que les innombrables ballades chiantes. Oh, et mention spéciale à la Serbie, qui a chanté pour partie en latin, en ironisant sur l'injonction à être en bonne santé, qui à y être contraint, et à être malheureux. Référence à la pandémence ? Personne n'en a parlé. (et c'était pas mal musicalement)
  12. Hier soir, pour la première fois de ma vie, j'ai regardé l'eurovision. Bilan : beaucoup trop de ballades, c'était chiant. La France a présenté un groupe très chouette, les autres sont des rageux de ne pas avoir plus voté pour nous. Et du coup, très grosse victoire pour l'Ukraine (dont le groupe était plutôt bon), devant l'Espagne, récompensée elle pour les vraiment très belles fesses de sa chanteuse. Mais du coup, si c'est toujours la guerre l'an prochain, ce sera rigolo d'envoyer tous les artistes là bas...
  13. Et une jolie démonstration de force, ce qui lui ressemble. Un peu comme lorsqu'il s'était amusé à montrer qu'il était capable de faire exploser le cours du dogecoin à coup de tweet pour faire flipper les autres actionnaires de Tesla et en reprendre le contrôle, après avoir été mis à l'écart pour sont joint fumé avec Joe Rogan. kamulox?
  14. A Lyon, il y a bien une semaine ou deux qu'au moins la moitié des passagers de métro ne portent plus de masque.
×
×
  • Create New...