Jump to content

Rincevent

Animateur
  • Content Count

    43895
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    72

4 Followers

About Rincevent

  • Rank
    Talmudiste épais
  • Birthday 05/08/1983

Previous Fields

  • Tendance
    Libéral classique
  • Ma référence
    Revel, Simonnot, Sowell

Contact Methods

  • Website URL
    http://
  • Skype
    Demandez-le moi par MP !

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Près des grottes, pas loin du bout du monde
  • Interests
    Histoire, économie, science-fiction et genres afférents, sciences… Bref, la connaissance dans tous ses domaines ! Sinon l'humour, le coupage de cheveux en quatre et les livres de quelques auteurs dont j'apprécie les thèses et/ou le style.
    Ah oui, le pr0n aussi.

Recent Profile Visitors

11936 profile views
  1. D'où le souhait de Madame que Monsieur meure (pour le dire de manière un peu trash).
  2. Certes, mais il se trouve qu'en France la bigamie est interdite. Après, j'ignore si il est interdit de divorcer d'un conjoint qui n'est pas conscient, mais il faudrait peut-être chercher dans cette direction-là aussi.
  3. Un peu comme de dire que les Vogoules et les Ostyaks sont des crétins de n'avoir jamais pensé à se développer en tirant le pétrole sous leur pieds.
  4. Et donc, le deuxième épisode de Linguisticae, consacré, lui, à cette nouvelle tentative de traduction.
  5. Pas de source, c'est une hypothèse (d'où je "je crains"). Je voudrais bien qu'un spécialiste du droit de la santé vienne ici confirmer ou infirmer. Vue la mobilisation autour de cette cause dans les milieux cathos, je ne doute pas que la charité leur donnera ces moyens.
  6. C'est surtout un précédent extraordinairement dangereux. Je ne serais pas étonné que cet acharnement euthanatique soit un ballon-test de la part de certains milieux aspirant à une plus grande collectivisation de la santé (et à dire qui va mourir pour alléger les comptes de la sécu). Je crains que le problème, c'est que la possibilité de prendre en charge les soins lui soit précisément interdite. Si sa femme dit stop mais que ses parents disent encore (et sont prêts à payer pour), il me semble judicieux de pencher par défaut vers ceux qui comptent le maintenir en vie.
  7. Ces cons-là me font claquer ma réserve de pop-corn de grattons plus vite que je ne peux en racheter !
  8. Une "politique féministe européenne". Cette pauvre Simone Veil doit se retourner dans sa tombe de ce que ces salopards se soient appropriés son nom.
  9. Hihihi. Je pense qu'il en recevra presque autant, parce que ce qui intéresse les femmes qui en envoient, ce n'est pas le fait que le destinataire soit derrière les barreaux (un statut social pas tellement plus enviable), mais qu'il ait agi violemment pour s'y retrouver (ce qui restera le cas quelle que soit la peine). Au moins en prison, il ne fera pas d'enfants et ne commettra pas d'actes répréhensibles envers le reste des membres de la société ; alors qu'en servitude, il aura toute latitude pour le faire.
  10. Rincevent

    Qui a dit ?

    J'aurais plutôt dit Delors (époque Mauroy).
  11. Hmmm, la servitude envers qui ? Foncièrement, si tu as fait un truc qui n'est pas réparable genre buter un type, aller servir sa famille (et donc les fréquenter tous les jours) n'est pas de nature à calmer les esprits, du tout du tout (tu peuc dire adieu au rétablissement de la concorde, pour parler en termes aristotéliciens). Si tu as fait un truc qui est réparable, bah c'est plus du pénal, c'est du civil (et la réparation, en argent ou en nature, c'est fondamentalement adapté au civil). Les inconvénients ? Ça n'isole pas de la société le temps que ta testo baisse et que les proches de la victime renoncent à te buter. Mais si c'est pour croupir deux pauvres mois en prison, alors l'effet ne sera pas suffisamment important. Bref, je peux concevoir que ce soit éventuellement adapté pour les "petites" peines.
×
×
  • Create New...