Aller au contenu

FabriceM

Animateur
  • Compteur de contenus

    8 438
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    6

FabriceM a gagné pour la dernière fois le 5 décembre 2017

FabriceM a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

743 Populaire

À propos de FabriceM

  • Rang
    Apprenti-sage.
  • Date de naissance 09/12/1989

Previous Fields

  • Tendance
    Minarchiste

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    @_dXf_

Visiteurs récents du profil

4 809 visualisations du profil
  1. FabriceM

    Gilets jaunes

    Si c'était le message principal, énoncé haut et fort, par la base et/ou par des représentants du mouvements, je soutiendrai évidemment. Oui, ce message est exprimé, je l'ai souligné dans ma première intervention, mais de ce que je vois, ce message est noyé dans la masse des revendications confuses de tous ceux qui se sont agrégés dans ce mouvement. http://www.francesoir.fr/politique-france/nouvelle-liste-de-revendications-d-une-partie-des-gilets-jaunes-document https://www.lci.fr/politique/gilets-jaunes-baisse-des-taxes-et-retour-de-l-isf-suppression-du-senat-hausse-des-retraites-et-du-smic-les-multiples-revendications-du-mouvement-2106066.htm Ton message, je crois, c'est qu'il y a encore le potentiel pour que le mouvement prenne la bonne direction et donc, à ce titre, on doit le soutenir pour le guider. Mais concrètement, si poincaré arrive à se projeter dans un futur plus libéral avec des gens qui sont dans ce mode de pensée : tant mieux et je lui souhaite de réussir mais je ne peux pas.
  2. FabriceM

    Gilets jaunes

    Certains combats sont symboliquement importants et méritent qu'on se batte, qu'on se fatigue, qu'on perde un peut, pour obtenir la victoire. Mais ici, on sait que oui, l'adversaire, c'est le gouvernement, mais de l'autre côté, les GJ, qui sont-ils, que veulent-ils vraiment dans leur majorité et qu'y a-t-il à gagner en participant à leur combat ... franchement je n'en sais rien et eux mêmes, visiblement, n'en savent pas grand chose, vu les dissensions chez les portes paroles nommés il y a moins d'une semaine ... Ce n'est pas une révélation, je suis globalement un démocrate. Au sens ou même si j'entends tous les défauts au système représentatif, et notamment dans la configuration française, je ne vois pas, pour l’instant, de meilleur système pour aligner les intérêts du gouvernement avec ceux de la population. Dans ce cadre, pour moi, le rôle des manifestations c'est de dire haut et fort un message. Mais attendre directement que les manifestations aient pour conséquence des décisions politiques immédiates, c'est inefficient et dangereux. Des gens prêts à balancer tous les immigrés à la mer, on en a aussi un bon paquet. S'ils manifestaient comme les gilets jaunes le font, on verrait votre tête ... Bref, les luttes sociales dans la rue, c'est une spécialité française dont je me passerais bien. Et par exemple, le fait que les flics soient obligés de surveiller les GJ, ça en fait d'autant moins pour assumer correctement les missions régaliennes que l'Etat peine déjà à assumer. Si tu fais un sitting devant le centre des impôts de mon département ou l'URSAFF je te soutiendrai ouvertement, aucun problème. Soutenir les blocage routiers, c'est niet. Mais même alors, il n'empêche qu'il ya beaucoup à dire et que je soutiens évidemment le fait qu'il faut diminuer la pression fiscale, la pression des cotisations obligatoires, etc ...
  3. FabriceM

    Gilets jaunes

    En quoi c'est nécessaire de soutenir le mouvement pour expliquer ça ?
  4. FabriceM

    Gilets jaunes

    Les dommages collatéraux, sur les salariés, les petits entrepreneurs, etc. sont 100 fois supérieurs. Le fait d'ignorer ou de ne pas concevoir ça, c'est pour le moins inquiétant ...
  5. FabriceM

    Gilets jaunes

    Soutenir directement et ouvertement un mouvement, dont les contours flous poussaient dès le départ à une certaine réserve, et qui maintenant dégénère totalement. Heu. Permet moi de discuter. Dès le début, notamment, une grande partie avait des revendications HS, délirantes, notamment la démission de macron (élu démocratiquement depuis moins de 2 ans, WTF) ou la revalorisation des retraites. Dès le début, aussi, le fait que le mouvement autorise la récupération politique par tous les bords était suspicieux. Le message des gilets jaunes c'est juste : je veux plus, je mérite plus, donnez moi plus, maintenant. La majorité n'a rien à branler de la pression fiscale en tant que telle, le problème c'est juste qu'elle repose sur eux et pas plus sur "les riches". Les gilets jaunes, en masse, s'organisent notamment pour faire chier les commerces et notamment la grande distribution en mode "tu possèdes un commerce, donc t'as de la l'argent,donc ferme là". Et globalement, le fait de faire chier les gens du commun pour emmerder "symboliquement" le gouvernement par extension.... permettez moi de trouver ça complètement .. fou, pour être poli. Ceux qui vont faire chier des députés, des préfectures, directement, m'attiraient plus de sympathie si leurs modes d'action particulièrement violent ne confirmaient pas par ailleurs que ceux là ne sont pas plus réfléchis et raisonnables mais en fait plus cons et radicalisés que les autres. Oui, le mouvement a du mérite par ailleurs : signifier au gouvernement que ça suffit de ponctionner toujours plus les gens qui bossent et qui veulent juste vivre une petite vie décente. Mais amha il y a bien plus à gagner en éduquant le public sur les causes profondes du malheur français, qu'en soutenant directement ce mouvement.
  6. FabriceM

    Banni ?

    Pour faire bonne mesure, je vous laisse, environ 10 secondes pour dégager et aller raconter votre life, dire qui est papa, maman et comment on joue au docteur, dans le sujet approprié. Après, ce sujet sera fermé pour cause de déviation terminale.
  7. FabriceM

    Banni ?

    C'est pas faux. Mais je ne vous oublie pas. Juste, j'ai significativement moins de temps pour glandouiller, depuis un certain temps déjà. J'ai d'autant plus de respect pour ceux qui, depuis longtemps, concilient leur boulot, leur famille et le forum.
  8. Moui. C'est quand même rudement facile de descendre les emmerdeurs à vue et de les gratifier du titre de "terroriste" post mortem.
  9. http://foreignpolicy.com/2012/02/27/10-things-you-didnt-know-about-drones/ Quand même, oui.
  10. FabriceM

    Le propriétarisme, c'est le mal ?

    Rothbard, ethics of liberty : Autrement dit, pour faire un argumentaire convainquant, il faudrait avoir sous la main une contre argumentation d'un auteur libertarien d'influence comparable. On ne peut pas balayer juste renvoyer ceux qui voudraient jouer cette carte d'un revers de la main comme s'ils caricaturaient la pensée libertarienne.
  11. FabriceM

    L'obsolescence programmée

    Ca dépend vraiment de la conception du bouzin. Ca peut autant être à chaque fois que tu changes le sac ou une fois par an. Et il peut y avoir plusieurs filtres, dont certains qu'il faut carrément changer.
  12. FabriceM

    L'obsolescence programmée

    Si tu peux couper une tomate en deux sans la déformer, tu as un couteau pas trop mal dans les mains. De même, pour couper la viande, un couteau qui coupe vraiment tranche à peu près n'importe quelle épaisseur de viande maigre et sans os en un seul mouvement. Les couteaux à dents, c'est bien pour le service car les dents protègent le fil de la lame dans les creux quand tu mets le couteau au contact de l'assiette. Assiette qui est généralement en céramique, bien plus dure que l'acier et qui bousillerait donc très vite le fil d'un couteau "lisse".
  13. FabriceM

    L'obsolescence programmée

    Un constructeur peut très bien s'opposer activement aux tentatives des agents extérieurs de tripoter son produit sans que ce soit de l'obsolescence programmée. Rendre plus difficile la rétro-ingénierie, ou même plus prosaïquement, rendre idiot-proof le produit, notamment pour se conformer aux normes et autres lois de protection des consommateurs sont des motifs justifiés. Et comme je l'ai déjà dit, il n'est pas raisonnable pour un consommateur d'attendre que son produit soit ""réparable"" si le constructeur ne lui fait pas des promesses explicites en ce sens, auquel cas l'appareil est en fait "maintenable". Mais les vieux machins qu'on peut bidouiller parce que les techniques qui ont servi à leur fabrication étaient archaïques et restent à la portée du tout venant muni de deux tournevis et d'un bout de scotch n'étaient pas conçus pour être réparable pour autant. C'est très probablement un fait que la complexification des objets et des techniques de fabrication à un impact sur la capacité des bricoleurs à allonger la durée de vie des appareils. Mais on ne peut pas parler d'obsolescence programmée pour autant. Ce qui est programmé, c'est de faire des objets satisfaisant le plus grand monde, qui veut juste un truc qui marche et qui' n'a pas le temps, ou pas les compétences, ou pas les moyens de bricoler. Le consommateur lambda est à peine foutu de nettoyer les filtres de son aspirateur à la fréquence préconisée par le fabricant, et a dans sa cuisine 10 couteaux différents qui ne coupent pas, infoutu qu'il est de les aiguiser ou de les faire aiguiser alors que c'est possible.
  14. Sur les gros porteurs longues distance, le mouvement de fond, impulsé par un triple mouvement de 1/ sécurisation des vols via l'électronique de bord + 2/ optimisation du comportement de l'avion pour limiter la conso de carburant + 3/des avions qui s'appuyant sur l'électronique deviennent de plus en plus difficile à piloter manuellement fait que le pilote devient de moins en moins utile non seulement en temps normal, mais aussi en situation d'urgence vu que les trajets sont de plus en plus routiniers, qu'il y a de moins en moins d'incidents, ce qui émousse forcément à la longue à la fois les compétence et l'incitation à développer/conserver des compétences de pilotage "difficile" (mais il reste les exigences liées à la licence ou autres exigences internes des compagnies aérienne, et heureusement). Amha les pilotes auraient disparu, au moins à l'intérieur des cabines, remplacés par des gestionnaires au sol, si on pouvait assurer avec 100% de fiabilité des liaisons à distance avec les avions. Ce qui n'est pas le cas. Ensuite, il y a un problème fondamental qui est la qualification d'un éventuel "pilote virtuel", notamment dans sa capacité à gérer des problèmes de défaillance des équipements de mesure et plus généralement dans sa capacité à rejeter ou questionner des informations aberrantes + les situations de merde genre intervention militaire + la résistance au piratage. Et il y a probablement pleins d'autre problèmes. Et par dessus tout ça il y a le poids de la structure existante qui rend des adaptations à un nouveau système possibles, mais difficiles. Amha (encore), si une telle évolution devait arriver dans le transport aérien gros porteur/longue distance ce serait soit via le transport de fret, pour lequel on utilise des avions vieillissants qu'on peut "sacrifier" en cas de défaillance soit en copiant ce que les développements des modèles émergents de transport type drone-taxi. Ces derniers peuvent et doivent tout construire de A à Z, et même si certaines difficultés sont communes avec celles que rencontreraient les développeurs d'avions autonomes, elles semblent plus facile à surmonter (encore que, à la réflexion, même les risques liés au piratage et autres détournement ne sont pas si négligeables que ça même avec des petits appareils. Mais au moins en plaçant les stations de départ suffisamment loin des frontières, on peut assurer aux voisins inquiets que les drones ne survoleront pas leur espaces aériens, ce qui fait déjà un gros morceau en moins à gérer.)
  15. FabriceM

    Insolite, excentrique, baroque et déviant

    https://www.koreus.com/modules/newbb/topic184868.html
×