Aller au contenu

Bézoukhov

Membre Actif
  • Compteur de contenus

    9 380
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    12

À propos de Bézoukhov

  • Rang
    Scribe

Previous Fields

  • Ma référence
    Abu Ajar

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Seinoise

Visiteurs récents du profil

2 673 visualisations du profil
  1. Bézoukhov

    Gilets jaunes

    Oui, ont été élus dans un sens très imagé. C’est à dire ceux qui ont eu le concours.
  2. Bézoukhov

    Gilets jaunes

    1. Tant que ça reste de l’humour à la Dieudonne ou des graffitis, on pense, c’est peut-être une facilité, que c’est potache. Seul le choc de la vidéo avec le son impacte vraiment les gens. 2. En plus il y a une dissonance cognitive sévère parce que ça vient de l'extrême gauche. Ça serait un facho classique (comme, assez probablement, les tags des derniers jours), les réactions seraient différentes ; plus convenues disons. Et Guenole, Lancelin en rajoutent. Par contre je lis ici ou là qu’on entend « Dieu va te punir » dans la vidéo. Vous l’avez entendu ? Parce que si c’est ça quand on va retrouver les gars, ça va shitstormer sévère en France.
  3. Bézoukhov

    Gilets jaunes

    Tiens, j'avais récemment quelques échanges avec des camarades issus d'une école historiquement saint-simonienne sur cet article, que je trouvais débile, de l'énarque qui fait son mea culpa, tendance PCF : https://www.lemonde.fr/campus/article/2019/02/05/la-meritocratie-est-la-bonne-conscience-des-gagnants-du-systeme_5419241_4401467.html (il y aurait des choses à dire sur ce thème d'ailleurs). Et j'ai remarqué que tous, quand ils entendaient "élite de la nation", n'entendaient que "élite". Et, car ils sont des gens bien, ils critiquaient l'expression. Ils ne comprenaient pas, ni n'entendaient le "de la nation" ; ils ne peuvent donc pas comprendre que quand le directeur disait "élite de la nation", il ne disait pas "vous êtes les meilleurs", mais "vous portez la responsabilité de ceux qui ont été élus". Sinon, @Johnathan R. Razorback, je pense qu'on fait fausse route en cherchant des raisons idéologiques. Les raisons sont géographiques. Premièrement, les deux classes vivent séparées physiquement ; beaucoup plus fortement qu'avant. Aujourd'hui, c'est presque possible de faire toute une carrière de cadre sans jamais croiser quelqu'un des "classes populaires" (sauf les serveurs de la cantine). Deuxièmement, les tailles énormes des agglomérations diluent le devoir civique desdites élites. A une époque, elles s'occupaient du conseil municipal. Mais quand tout le monde vit dans le Paris d'Anidalgo, c'est pas vraiment ton problème le conseil municipal.
  4. Bézoukhov

    Gilets jaunes

    Keffieh + « sioniste ». Coucou Dieudonné (ou LFI) je sais pas. Je n’imaginais pas que l’antisemitisme de gauche puisse atteindre le niveau de nullité de Rivarol ; ils sont forts.
  5. Et les enfants seront ? Après, ça reste des mouvements positifs ; j'ai effectivement l'impression que le Liban réussit plus ou moins à construire sa nation ; tant que le hezbollah ne fout pas tout par terre...
  6. Je suis sûr qu'on aurait pu dire la même chose dans certains coins de Syrie/Irak il y a 15/20 ans. Et puis... ben suffit de lire des interviews de chrétiens du Levant. Mille ans de commerce réduits en poussière en quoi, dix ans ? Tout ça parce que le chrétien et le musulman en sont restés à échanger des dinars pendant mille ans ; jamais marier leurs enfants. Ou tu peux parler à un libanais qui a vécu la guerre civile, c'est la même.
  7. Tu as compris que je ne parlais pas que d'un échange commercial mais d'une forme d'échange au niveau social (toute la différence entre circuler et s'installer). Quand tu te retrouves avec des populations qui vivent dans une forme d'endogamie au sein de la population majoritaire, c'est bien qu'elles échangent peu avec le reste ; c'est le principe même de l'endogamie. Et le prénom, quoique tu en dises, est un symptôme de cette endogamie. Non, parce qu'on trouve dans les grandes villes ceux qui ont les moyens de mettre des frontières symboliques. Ceux qui habitaient dans le 93 il y a 40 ans, ils ont déménagé depuis bien longtemps. S'installer à long terme.
  8. Déjà, immigrer deux fois en moins de dix ans, je doute que ce soit réellement immigrer. Tu comptes rester combien de temps là où tu es ? Et partout où tu es allé, tu as profité des siècles d'histoire qui ont créer une certaine manière de sociabiliser avec un inconnu. De la confiance sociale, quoi. Enfin, sauf si tu es resté dans le club des expat's du coin à vivre entre expat's.
  9. C'est étrange, pourquoi la traduction française précise toujours "un peuple", alors que la citation originale de 1755 écrit "those" ? Et liberté et sécurité, ça veut dire quoi sous la plume de Franklin ? https://founders.archives.gov/documents/Franklin/01-06-02-0107#BNFN-01-06-02-0107-fn-0001 Dans un texte où il défend une taxe sur les grands propriétaires terriens de Pennsylvanie afin de pouvoir fournir des armes aux colons (encore des salauds d'immigrants) qui faisaient face aux raids indiens sur la frontière ? La liberté essentielle, dans ce contexte, c'est très probablement celle de l'Assemblée de voter une taxe qui toucherait tous les propriétaires. Peut-être également, aussi, la capacité pour les colons de se défendre (ie. qu'on leur achète des armes). L'achat d'une sûreté temporaire, et le mot purchase est probablement important, c'est justement ceux qui ne veulent pas payer la taxe, et qui demandent au gouverneur de mettre son veto. Cette citation, dans le sens où tu veux l'utiliser, ce n'est pas Benjamin Franklin ; à ma connaissance, c'est F.A. Hayek qui cite faussement Franklin dans La Route de la Servitude. Ce qui me ramène à la question initiale que je posais, et à laquelle @Rincevent a gentiment voulu répondre au début, sur les conceptions de l'immigration dans la tradition libérale, parce que les conceptions qu'ont eu les libéraux de l'idée même de liberté, et de ce à quoi elle se rapporte, ont varié. C'est ce qu'on voit ici. Et que souvent, la liberté, historiquement, ça commence par être la liberté politique d'un peuple. En fait, pour le traduire dans des concepts plus modernes, le développement de la liberté repose sur une confiance sociale assez importante, qui permet la définition d'un "peuple" et l'expression d'une volonté et d'une liberté politique. La spécificité profonde de l'immigration surtout de la manière dont on essaie de la vendre aujourd'hui est de rouiller cette confiance sociale, en menaçant ainsi l'un des fondements de notre univers politique. Le moteur principal de la confiance est l'échange ; via l'échange, on tisse petit à petit des liens de confiance. L'immigration ne s'inscrit pas vraiment dans cette sphère de l'échange, tout en ne pouvant pas s'appuyer, non plus, sur la confiance sociale millénaire. La circulation des biens et des capitaux, pour répondre à @Philiber Té, est un échange entre l'ingroup et l'outgroup. On peut le critiquer, mais il reste un échange de biens contre des sous. Et puis elle se repose sur la confiance, toute relative, qui existe entre la communauté et celui qui initiera cet échange ; si jamais il fait trop de la merde, il le paiera (*). Pour l'immigration, ça ne marche pas vraiment comme ça. Un mec arrive, et il a le droit à tout sans rien donner en échange. Avec le développement de l'avion, il ne fait même plus vraiment le sacrifice de sa terre natale. En tout cas, c'est comme ça que l'immigration est perçue. Quand Gauchet dit qu'un des problèmes de l'immigration, c'est que le choix démocratique n'a jamais été proposé, c'est un peu ça qu'il y a derrière. Comme l'immigration est unilatérale et pas un échange, il n'y a pas eu de choix. Quand Walter Block, et beaucoup d'autres libéraux, essaie de trouver une solution, il s'emploie à faire rentrer de force l'immigration dans la sphère de l'échange avec une immigration payante. (*) D'où le problème contemporain quand les élites urbaines s'arrogent les décisions tout en ne se croyant plus dans le même monde que ce vulgus pecum de province ou d'Alabama. Il y a une rupture de confiance sociale progressive.
  10. Bézoukhov

    Insolite, excentrique, baroque et déviant

    Logique écolo _o_.
  11. Bézoukhov

    Insolite, excentrique, baroque et déviant

    Les malades :
  12. Bézoukhov

    Airbnb n’a payé "que" €69 168 d’impôts en France en 2015

    Si tu as bien vue, my 2 cents sur le data scientist qui a mis le niveau de promotion dans son algorithme de province dynamique hyper compliqué. Et que personne n’a relu au delà du « ouah, bel uplift ! » « oui, c’est en croisant avec la database XZY_PRICE_RED_SS ».
  13. Bézoukhov

    Les Républicains

    La malédiction du PLD a encore frappé !
  14. Bézoukhov

    Matos & autres

    Non pour l'écran ; bof pour l'appareil photo ;). Merci. Globalement, je veux de la batterie, pouvoir jouer à 7Wonders ou regarder une vidéo Youtube et ne pas attendre 4 secondes quand je lance le navigateur. Oh, oui. Android Vanille ça doit être bien. Les surcouches Sony elles me prennent de la place !
  15. Bézoukhov

    Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Tiens, les anglais découvrent Mers El Kebir ?
×