Jump to content

Largo Winch

Habitué
  • Content Count

    10360
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    29

About Largo Winch

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Annecy

Recent Profile Visitors

3960 profile views
  1. J'étais encore convoqué cette année pour être Scribouillard Président de jury de bac (dont l'unique rôle consiste à signer à la chaîne des procès verbaux). On me demandait de traverser tout le département pour me rendre dans un centre d'examen... alors qu'on m'interdisait dans le même temps d'accéder à mon bureau à l'université. Pour la 3e année consécutive, j'ai refusé cette corvée noble tâche (en plus, ce n'est même pas payé !...).
  2. "Nous sommes en guerre." -- Emmanuel Macron, 16 mars 2020.
  3. Excellente métaphore. Je la réutiliserai.
  4. Hu hu, il suffisait de prononcer dans une même phrase "Fillon", "Macron" et "libéralisme" pour que ça démarre au quart de tour ! Je ne suis pas mécontent de mon coup.
  5. Mon propos c'est de dire que le caractère obligatoire de la règle dans les circonstances actuelles dénature l'effectivité de celle-ci. La règle finit pas devenir mauvaise aux yeux des gens parce qu'elle est encore obligatoire.
  6. @Vilfredo Pareto Tu es un peu ridicule de t'énerver comme ça. Il ne s'agit pas ici de donner des leçons de libéralisme (et mon post ne porte pas sur l'ordre spontané). Surtout si c'est pour dire grosso modo la même chose que moi au final (début de ton 2e paragraphe) La discussion portait sur l'effectivité d'imposer le port du masque actuellement et l'étonnement de certains de voir que les Français n'appliquent pas sérieusement cette règle actuellement. Mon propos est simple : ça n'a rien de surprenant ni de scandaleux. Ca me semble même assez logique quand on s'intéresse aux processus sociaux à l’œuvre.
  7. Entendu à la tv hier : à la primaire de la droite, il soutenait Fillon, non Sarkozy. Il a même fait partie des rares membres de LR à l'avoir soutenu jusqu'au terme de l'élection présidentielle.
  8. Cercle vicieux classique de l'ingénierie sociale : Être convaincu qu'il est possible de régler les comportements humains comme le fait un mécanicien avec une machine. Les gens ne savent pas ce qui est bon pour eux : enjoignons les d'adopter les bons comportements ! Décréter "savamment" une règle en ignorant les représentations et intentions individuelles, en négligeant totalement la compréhension des comportements humains et des normes sociales qui ont émergé spontanément des interactions sociales, avec la conviction que l'"ordre construit" sera passivement intégré par les individus et remplacera avantageusement l'"ordre spontané". Constater que les individus ne se comportent finalement pas comme le prévoit la règle, qu'ils ont un cerveau, qu'ils ont un locus de contrôle interne et qu'ils font preuve d'autonomie, qu'ils adaptent et transforment les règles aux éléments de contingences bien réels qu'ils vivent au quotidien, voire qu'ils les contournent s'ils ne les jugent pas légitimes. Ne pas se remettre en cause et considérer que les individus n'ont pas compris la règle "savamment" définie ou font décidément preuve d'incivisme. Rajouter une nouvelle couche de règles pour réguler ces nouveaux comportements déviants que l'on n'avait pas anticipés, ou faire preuve d'autoritarisme en déployant de la coercition contre les individus récalcitrants : décidément, les gens ne savent pas ce qui est bon pour eux.
  9. Dans un monde parfait, on pourrait certainement se contenter de décréter des obligations et des interdictions pour régler les comportements humains comme du papier à musique. Ah, voilà donc la preuve : si seulement les Français avaient la sagesse de l’État, on ne serait pas obligé de leur imposer avec efficacité le port du masque dans certains lieux !
  10. Tandis que les libéraux qui ont soutenu Fillon doivent être heureux de voir un filloniste à Matignon. On va enfin avoir la démonstration que le libéralisme filloniste c'est autre chose que le pseudo libéralisme macronien.
  11. Ce Monsieur vient de sortir d'un lieu où l’État a eu la sagesse d'imposer le port du masque. Il se dirige vers un autre lieu où l’État a eu la sagesse d'imposer le port du masque. Heureusement que l’État a la sagesse d'imposer le port du masque. Sinon ce Monsieur n'adopterait pas les bons comportements et ferait n'importe quoi ! Ah, voilà donc la preuve : si seulement les Français avaient la sagesse de l’État, on ne serait pas obligé de leur imposer avec efficacité le port du masque dans certains lieux !
  12. Tu dois faire partie de ces gens qui trouvent normal de verbaliser les piétons qui traversent une rue en dehors des passages cloutés. Pas moi.
  13. Note surtout sans déformer. Normes sanitaires maximalistes = imposer (et non simplement conseiller) à toute la population française le port du masque dans certains lieux alors que les services de réa Covid sont désormais quasi vides, que les "brigades de suivi Covid" se tournent les pouces et qu'il y a moins d'une vingtaine de décès liées au covid sur les 1500 morts quotidiens. Vas donc expliquer aux coiffeurs, aux patrons de restaurant, café, par exemple, que l'obligation du port du masque n'est rien du tout et que ça n'a aucune conséquence sur le développement de leur activité. Le gouvernement a justement menti à plusieurs reprises sur le port du masque. Et fait volte face dans la réglementation : d'abord stricte interdiction du port de masque avec verbalisation des pharmaciens qui en vendaient, puis obligation de port de masque dans certains lieux avec verbalisation des propriétaires des lieux s'ils ne font respecter cette obligation. Que certains viennent expliquer ensuite ici que les Français sont des débiles ou manquent de civisme quand ils portent négligemment leur masque, ça me troue le cul, oui.
  14. Bof. La capacité à tirer des leçons d'une expérience nécessite d'être doté d'éléments cognitifs permettant une mise en perspective. Si tu n'as qu'une grille de lecture social-démocrate, tu n'interpréteras l'expérience vécue qu'à travers cette grille de lecture. Et cela peut conduire à ne sélectionner que les infos qui ne font que conforter ta représentation initiale. Ce n'est pas une votation qui va sortir les gens d'un enfermement idéologique. Bref : ce n'est pas la votation qui a valeur éducative. C'est l'éducation qui donne de la valeur à la votation. Avec la crise sanitaire, on a mille exemples pour illustrer mon propos sur l'aveuglement des Français et leur incapacité à apprendre. Malgré une gestion calamiteuse (je dirais même scandaleuse) de la crise sanitaire, Edouard Philippe a gagné en popularité.
  15. On a quand même des exemples de "machins" participatifs. Par exemple, on ne peut pas dire que la convention citoyenne pour le climat soit couronnée de succès. Tu vas peut-être me dire que ça n'a rien à voir avec un référendum. Pourtant je pense que si, il y a une même mécanique à l’œuvre.
×
×
  • Create New...