Jump to content

Largo Winch

Habitué
  • Content Count

    9763
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    17

About Largo Winch

  • Rank
    Libéral de salon

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Annecy

Recent Profile Visitors

3393 profile views
  1. Au temps pour moi, j'ai mal lu effectivement : j'ai pris la maximale pour la moyenne. Mais bon, il reste que ton propos précédent était volontairement exagéré : les températures ne varient pas autour de 1°C. Mais au final ça ne change strictement rien à ce que je voulais dire : c'est ridicule de prendre un événement météo localisé particulier pour tenir un discours alarmiste sur le changement climatique.
  2. Illustration parfaite de ce que rappelait NicolasB plus haut : Et les températures de la journée varient plutôt habituellement autour d'une moyenne (13°C) et non autour d'une minimale (1°C)... (et -6°C c'est une température de nuit froide, HS ici).
  3. Je viens de regarder la 2e partie de l'émission, et cette connasse de Pinçon-Charlot a l'audace de dire qu'elle n'a rien à voir avec les communistes. Alors celle-là, c'est la meilleure.
  4. Ferghane Azihari est très bon. Mais aller débattre avec Monique Pinçon-Charlot, c'est vraiment du gâchis. Je ne comprends pas que Taddéï l'invite régulièrement. Elle est totalement caricaturale dans son idéologie communiste primaire et personne ne la prend sérieux. Une recherche dans google scholar permet de voir qu'elle n'a jamais publié dans une revue scientifique à comité de lecture. Elle n'a publié que des bouquins militants avec son mari, déconsidérés par les sociologues universitaires : Même la presse gauchiste (Le Monde, Libé) ne la prend pas au sérieux, c'est dire :
  5. Il y a deux semaines pour quelques jours de canicule on nous a bassiné sur le réchauffement climatique dans tous les médias 24h/24. Aujourd'hui, 15 juillet, neige en Savoie : silence radio...
  6. Une semaine et deux pages plus tard, et ce sont toujours les mêmes hommes de paille :
  7. Avec les mêmes sources d'info et un peu plus de neutralité journalistique que Le Monde, RTL donne un son de cloche qui n'est pas catastrophiste. https://www.rtl.be/info/magazine/science-nature/terre-1103708.aspx
  8. @Lancelot Ah, tu vois que toi aussi tu peux parfois t'énerver et rembarrer autrui.
  9. John Turturro serait sur le point de réaliser un spin-off de The Big Lebowski des frères Coen. Il reprendrait son fameux personnage de Jesus dans un film remake des Valseuses de Bertrand Blier, avec Audrey Tautou dans le rôle que jouait Miou-Miou... je sais, dit comme ça c'est un peu dur à suivre et on peut craindre le pire. C'est un flm qui devrait sortir l'année prochaine.
  10. Ouh là là. Quel excès d'optimisme ! On voit que tu es en vacances ! Tu ne nous as pas habitué à ça... Où se trouve le CPEF ?
  11. Bien sûr. Contrairement au conditionnement opérant qui conduit à une routinisation et une intériorisation de pratiques sans prises de conscience, l'apprentissage vicariant nécessite a minima une attention de celui qui observe et apprend. Mais l'apprentissage vicariant peut aussi fonctionner en étant dépourvu de cette capacité de mise en perspective chez celui qui apprend. Par exemple lorsqu'elle est essentiellement fondée sur la transmission/répétition/mémorisation de bonnes pratiques. C'est ce qui a été observé dans les processus d'apprentissage par campagnonnage par exemple : l'apprentissage se fait davantage "dans les mains" que dans la tête. En revanche, comme l'ont montré tous ceux qui ont étudié la question (Spencer, Dewey, Lewin, Piaget, Kolb, etc.), l'apprentissage expérientiel ne peut se construire sur un vide conceptuel et réflexif comme le croient Néomatix ou ttoinou.
  12. Selon certains ici les vertus d'un apprentissage direct par immersion en entreprise, en sortant au plus vite d'un système scolaire moutonnier, serait de permettre d'échapper au conformisme. Or, l'apprentissage sur le tas, en entreprise, au travers d'une expérience professionnelle peut se faire grosso modo de trois façons différentes : par modelage de comportements ou conditionnement opérant (tel que cela a été théorisé par Burrhus Skinner) par apprentissage vicariant (théorisé par Albert Bandura) par apprentissage expérientiel (théorisé par Kurt Lewin ou David Kolb) Les deux premiers cas sont des formes d'apprentissage qui reposent totalement sur le conformisme (on apprend de façon plus ou moins consciente de l'expérience des autres) et le reproduisent. Seul le dernier cas permet réellement à celui qui apprend de sortir du conformisme, en apprenant surtout de sa propre expérience. Mais cela nécessite une forte capacité à l'autonomie qui elle-même nécessite de bonnes capacités à la réflexion et à l'abstraction. Les exemples donnés par Néomatix sont du pur apprentissage vicariant. Prendre l'exemple du secteur bancaire pour s'échapper du conformisme de l'EN ne manque pas de sel : la banque est l'un des secteurs les plus procéduriers et conformistes.
  13. Chut... C'est à 13 ans dans son garage, qu'il a tout inventé le petit mouflet...
  14. Si on pouvait cesser le concours de celui qui a la plus grosse bite libérale. Ce n'est pas le sujet. Personne ne justifie ici le maintien d'un monopole public de l'instruction.
  15. Homme de paille : personne n'a prétendu ici que l'expérience professionnelle ne servait à rien. Strictement personne. De même que personne n'a prétend ici que tout emploi nécessitait un bagage intellectuel important. Strictement personne. En revanche il y a plusieurs personnes qui nous expliquent ici que tout apprentissage expérientiel peut se faire sans développement des capacités de réflexion et d'abstraction. Ou que le développement des capacités de réflexion et d'abstraction nécessite guère plus que de savoir lire et écrire et d'aller surfer une après-midi sur wikipedia. Et puisqu'apparemment il faut faire du virtue signalling ici, je vais faire de même en étalant à mon tour mon CV : comme je ne suis pas un fils à papa et maman, j'ai dû en grande partie financer mes études en accumulant des jobs en parallèle des cours (ma maman n'avait pas la possibilité de m'offrir un emploi) : j'ai donc travaillé à la chaîne en usine, chez Décathlon, chez McDo, et j'ai même été... guichetier dans une banque ! Et ? Eh bien toutes ces expériences m'ont énormément enrichi. Ai-je appris quelque chose ? Bien sûr, énormément. Est-ce que je regrette toutes ces années de galère ? Oh que non, je me suis construit au travers de toutes ces expériences, elles font partie intégrante de mon identité et j'en suis même très fier. Et donc est-ce que j'en conclus que la science infuse par le simple fait de vivre une expérience ? Non. Ce qui compte dans une expérience professionnelle n'est pas simplement de vivre une expérience, mais d'en faire une expérience. Biais du survivant qui ne prouve rien. Et sinon, j'apprécie le "entre autres raisons" mis entre parenthèses. Ce qui est intéressant dans ces histoires de self-made men ce sont justement ces "entre autres raisons"...
×
×
  • Create New...