Aller au contenu

Largo Winch

Habitué
  • Compteur de contenus

    9 039
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    4

Largo Winch a gagné pour la dernière fois le 20 janvier

Largo Winch a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

201 Aimé

À propos de Largo Winch

  • Rang
    Scribe

Profile Information

  • Gender
    Male

Visiteurs récents du profil

2 776 visualisations du profil
  1. @poney OK, je ne pensais pas que tu allais être autant blessé par mes provocations qui se voulaient seulement déstabilisantes (pour faire réagir) et non insultantes. Du coup, je les regrette et je te prie de m'excuser. De ton côté, je t'invite à relire dans quelques temps à tête reposée tes différents propos sur les cursus professionnalisants et la nature des compétences auxquelles sont formés les étudiants concernés, ainsi que le monde de l'entreprise. Peut-être comprendras-tu pourquoi j'ai sur-réagi. Sur le fond du problème, je te redis simplement où se situe notre différend : je suis en profond désaccord avec toi parce que tu commets l'erreur de croire que l'enseignement-recherche dans les cursus professionnalisants est et devrait être un métier différent de celui que tu connais à l'université.
  2. C'est grosso modo le format de ce qu'on appelait autrefois une thèse de 3e cycle (qui existait en parallèle de la thèse dite de doctorat d’État). Ce format existait dans toutes les disciplines scientifiques jusqu'au début des années 80.
  3. Tout le monde : pas du tout. Insultes : non. Provocation et ironie mordante : oui, tout à fait et c'est parfaitement assumé. Quand quelqu'un balance des idées erronées sur des sujets dont il n'a aucune expertise particulière en méprisant explicitement autrui, il n'a pas à être surpris que ceux qui ont un peu plus de connaissances que lui sur les sujets en question lui ruent dans les brancards. On récolte ce que l'on sème. Pas la peine de venir chouiner ensuite, c'est ridicule. (chacun pourra relire le sympathique message initial de poney qui apparemment "n'empoisonnait pas la discussion", lui : expliquer par exemple que les cursus professionnalisants ne forment que "des technocrates bêtes à bouffer du foin" et qui ne sont que "de la merde" ... et qui donc n'ont pas leur place à l'université)
  4. Bof, c'est juste une discussion musclée. Et pour des "universitaires" vous êtes bien sensibles... Les échanges entre universitaires sont traditionnellement autrement plus houleux... Et figure toi, Lancelot, qu'on apprend en management à cultiver le conflit, dans certaines circonstances. Et sinon, poney, ce n'est pas parce qu'il y a désaccord que "personne ne comprend personne". J'ai parfaitement compris ta position mais je suis en total désaccord, c'est tout. Je suis en désaccord avec ta vision restrictive du rôle de l'université. Et j'ai bien compris quelle était ta vision des "études sup professionnelles" et je considère qu'elle est erronée.
  5. @Rincevent Je suis bien d'accord avec ce que tu dis. Et je ne vois rien dans tes compléments qui s'opposeraient à ce que je raconte.
  6. Tu tombes très mal car j'ai fait une fac d'éco tout ce qu'il y a de plus classique avant de m'orienter vers des études de gestion... universitaires (master pro puis... master recherche). Bien essayé. Contrairement à d'autres qui pérorent sur des choses qu'ils ne connaissent pas, je ne parle que de choses que je connais parfaitement.
  7. Seulement dans votre petite vision étriquée. Bizarrement ce n'est pas exactement ce qu'il se passe dans le monde.
  8. C'est ce que je me tue à expliquer à notre phare de la culture scientifique estampillée Université belge.
  9. Nous y voilà... Au moins c'est clair pour qui n'avait pas encore perçu ton mépris ridicule pour les gens qui ne font pas les mêmes choix d'études que toi.
  10. Monsieur est un connaisseur sur les pratiques qui ont cours dans les entreprises. Quelque chose qu'il a dû apprendre à l'Université.
  11. Chose qu'on n'apprend pas dans les filières professionnelles bien sûr...
  12. Ah ok, ce n'était rien d'autre que du belgo-centrisme.
  13. Tous les établissements d'enseignement supérieur ne sont pas universitaires. Il existe par exemple des écoles "boites à fric" qui proposent de la formation bidon qui ne repose sur aucun savoir académique. Partout dans le monde, quand on veut faire de l'enseignement supérieur de qualité, on associe recherche (production de connaissances) et enseignement (diffusion de connaissances). La distinction franco-franchouillarde qui visait à distinguer université (seul lieu de production de connaissances) et grande école (formation professionnelle élitiste fondée sur la sélectivité) est une aberration : dissocier recherche et enseignement est une belle connerie réserver les formations professionnelles de qualité à une élite est une autre connerie : en dehors des grands dirigeants, la France a besoin de formations de qualité pour les cadres intermédiaires et les personnels d'encadrement de premier rang, formations qui nécessitent de la recherche académique n'en déplaise à ceux qui prennent de haut tout ce qui est professionnel (c'est donc bien à l'université de jouer ce rôle, comme ça se passe partout ailleurs dans le monde) C'est tellement une aberration que dans les faits les différences se sont estompées. On produit également de la recherche dans les grandes écoles (le plus souvent de meilleure qualité d'ailleurs) et l'université a développé de nombreuses formations sélectives... à vocation professionnalisante. Évidemment cette évolution tout à fait naturelle ne plait pas à ceux qui, dans un réflexe corporatiste, préfèrent que perdure le gaspillage d'argent public à leur petit profit.
  14. Ben justement, si je comprends bien ce que tu dis, ne serait-ce pas plus intéressant d'étudier la taille de la classe comme variable dépendante ? Sans y avoir bien réfléchi, j'émettrais bien l'hypothèse que la taille des classes devrait dépendre de l’hétérogénéité du niveau des élèves. Une classe composée d'élèves de niveau homogène ne souffrirait pas d'avoir une taille élevée, contrairement à une classe composée d'élèves de niveaux hétérogènes...
×