Jump to content

Largo Winch

Habitué
  • Content Count

    9951
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    21

About Largo Winch

  • Rank
    Libéral de salon

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Annecy

Recent Profile Visitors

3613 profile views
  1. Clayton Christensen, le théoricien de "l'innovation disruptive", est mort.
  2. L'Unsa ferroviaire, syndicat important à la SNCF et à la RATP, a décidé de faire une pause dans la grève. La CGT-cheminots se retrouve isolée dans sa volonté de poursuivre la grève. Et puis le coup de force de la CGT au siège de la CFDT est mal passé auprès des deux syndicats sociaux-démocrates (CFDT et UNSA).
  3. Des masters de gestion sans stage, ça n'existe pas. Et la plupart auront fait une L3 gestion, avec stage également. Quant à la filière DCG DSCG, ça fait une vingtaine d'années que je donne des cours là dedans, dans des programmes organisés par l'université integralement en alternance, de la première à la dernière année...
  4. Sacré Villani ! 🤣 Sinon, j'ai regardé l'intégralité de l'interview : https://www.lci.fr/politique/retraites-cedric-villani-appelle-le-gouvernement-a-ne-pas-s-arc-bouter-sur-l-age-pivot-2142194.html J'ai rarement entendu un politique aussi mauvais dans l'argumentation. Pour convaincre ceux qui doutent encore que l'intelligence n'empêche pas l'incompétence crasse, Villani est un exemple de premier choix.
  5. C'est l'éducation à la solidarité intergénérationnelle qui est évoquée. Il suffit d'aller observer ce qui se passe dans les pays sous-développés qui ne bénéficient pas de nos systèmes sociaux...
  6. Excellentissime article de xara : https://www.contrepoints.org/2020/01/07/361775-2-contradictions-internes-au-systeme-de-retraites-francais Tout y est.
  7. Un bon article de CP qui montre de façon chiffrée la sur-administration de l'EN : https://www.contrepoints.org/2020/01/06/361702-salaire-des-enseignants-ces-chiffres-favorables-que-les-profs-ne-citent-jamais
  8. Apparemment il aurait organisé une soirée concert chez lui, et se serait caché dans une des caisses d'instrument de musique pour s'échapper...
  9. Bien vu. Mais non, en fait, ce n'est pas la traduction qui "a" du sens... J'aurais dû écrire "donne du sens".
  10. Surtout, ne mangez pas trop gras pendant les fêtes car... l'obésité contribue au réchauffement climatique : https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/l-obesite-engendre-un-surplus-de-20-d-emission-de-co2_2112044.html
  11. Non, les ouragans ne sont pas plus importants, plus violents et plus dangereux Article de Forbes : https://www.forbes.com/sites/rogerpielke/2019/11/15/no-hurricanes-are-not-bigger-stronger-and-more-dangerous/#65a5066e4d9e
  12. Oui, j'avais vu passer ce détournement. Amusant.
  13. C'est faux, en termes productifs, on ne peut pas mettre sur le même plan public et privé. Contrairement à une structure publique, toutes les grosses structures privées ne sont pas fatalement inefficientes ou ineffectives. D'abord, mon propos n'est pas de dire que toute bureaucratie est un mal en soi : pour certaines entreprises, le choix d'une structure bureaucratique est la meilleure façon d'optimiser les ressources (efficience) pour la réalisation d'une activité demandée compte tenu du jeu concurrentiel en présence (effectivité). Tout est affaire de contingence. Ensuite, évidemment il arrive que des boites soient mal gérées, mais cela est indépendant de leur taille, et surtout cela ne peut durer qu'un temps, car si la mauvaise gestion perdure il finit toujours par y avoir tôt ou tard une sanction du marché : Par exemple si une grosse entreprise connait des dérives bureaucratiques et devient inefficiente, c'est parce qu'elle est en position de force du point de l'effectivité. Elle peut se permettre de gaspiller en interne des ressources puisqu'elle a de nombreux clients satisfaits. Sauf que les gestionnaires vont vite comprendre qu'il ne suffit pas d'avoir du chiffre d'affaires pour pérenniser une entreprise. Autre exemple : une grosse entreprise qui bâtit son succès sur la mise en place de certaines routines professionnelles redoutablement efficientes peut finir par s'ankyloser sur des systèmes de gestions aveugles concernant les évolutions de la demande et des marchés, et finir par disparaître faute de capacité à s'adapter (ses anciennes activités "vache à lait" devenant des "poids morts"). Donc tôt ou tard, dans le secteur privé, le gaspillage et la mauvaise allocation des ressources finissent par être sanctionnés. Contrairement à l'entreprise privée, la structure publique est dépourvue des signaux du marché pour assurer une bonne et saine gestion. Et elle est généralement pérennisée malgré tout, en dépit de ses évidentes contreperformances. Le statut de l'organisation (public ou privé) est donc bien un facteur majeur de piètre performance. Mieux, les étatistes portent aux nues de telles contreperformances, et font de ses vices improductifs des vertus : "la vocation de la fonction publique n'est pas de faire du profit, messieurs-dames"... ---- PS : il y a bien un cas où la grosse entreprise peut se comporter de façon improductive telle une administration publique : lorsqu'elle bénéficie d'un marché captif. Et c'est généralement le résultat d'un "capitalisme de connivence", dénoncé à juste titre par les libéraux, pour les mêmes raisons que les bureaucraties publiques.
  14. La fonction recherche m'a permis de vérifier que ce forum est toujours sur les bons coups : J’espérais bien que mon forum préféré ait abordé cette délicate question, car j'ai besoin d'un coup de main ! Repas de Noël trop arrosé en famille, et voilà que je me retrouve à relever un défi lancé par mes jeunes neveux : comprendre et traduire les chansons d'Aya Nakamura ! Comme je les charriais concernant leur goûts musicaux, les petites canailles prétendaient que j'étais has-been à écouter toujours en 2020 de la musique jazz et funk, et que je n'était plus capable de comprendre le RnB et le langage de la rue d'aujourd'hui... Et me voilà donc à tenter de comprendre et traduire Pookie : Donc voilà, j'ai bien bûché et voici ma traduction, dont je ne suis pas peu fier : elle fait sens. Mais avant que je rende ma copie, j'aimerais avoir un avis extérieur : pouvez-vous me dire ce que vous en pensez ? S'il y a parmi vous des personnes qui maitrisent l'argot de banlieue parisienne, leur retour est bienvenu ! ------------------------------------------- Ah, depuis longtemps, j'ai vu dans ça depuis longtemps Ah cela fait un moment que je vois venir ces choses Toi t'es bon qu'à planer Tu es à côté de la plaque Ouais je sens t'as l'seum, j'ai la boca Oui je vois que tu es dégouté, je vais être franche : Entre nous y'a un fossé Entre nous, il y a un fossé Toi t'es bon qu'à faire la mala Tu n'es qu'un hédoniste Bébé fait du sale, allô allô allô Monsieur fait des trucs louches, au secours ! Millions d’dollars, bébé tu vaux ça Monsieur vaut des millions de dollars ! Bébé fait du sale, allô allô allô Monsieur fait des trucs louches, au secours ! Million d’dollars, bébé tu vaux ça Monsieur vaut des millions de dollars ! J’suis gang, hors game Je suis au-dessus de ça, pas dans la même cour Boy ne joue pas, bang bang bang Mec ne joue pas avec le feu J’suis gang, hors game Je suis au-dessus de ça, pas dans la même cour Boy ne joue pas, bang bang bang Mec ne joue pas avec le feu [Refrain] Blah blah blah d’la pookie La balance est bavarde Ferme la porte, t'as la pookie dans l'side Mieux vaut te taire, tu as la balance chez toi Blah blah blah d'la pookie La balance est bavarde Ferme la porte, t'as la pookie dans l'sas Mieux vaut te taire, tu as la balance à ta porte Ah, depuis longtemps, j'ai vu dans ça depuis longtemps Ah cela fait un moment que je vois venir ces choses J'ai vu dans ça depuis longtemps, ah, ah, j'ai vu dans ça Je suis clairvoyante depuis longtemps Bye bye, j'ai pas besoin d’bad boy Adieu, je ne veux pas fréquenter de délinquant J't'es barrée fort, là j'ai pas l'time pour toi Je t’ai rayé de ma vie, je n’ai plus de temps à te consacrer J't'es barré fort, là tu fais trop d'efforts Je t’ai rayé de ma vie, tu vas trop loin Ces bails là, c'est pour les mecs comme toi Ces affaires-là, c'est pour les mecs comme toi Tacler pour des pépètes, Tremper dans des trucs louches pour de l’argent Ça va claquer pour des pipelettes Ce sera en pure perte à cause des pipelettes Ça va claquer crac Ça va mal tourner Pour les bons bails, ça va grave quer-cra Les bonnes affaires vont vraiment mal tourner J’crois qu’c’est l’heure, ding dong Je crois que le moment est venu de tourner la page J’suis gang, hors game Je suis au-dessus de ça, pas dans la même cour Boy ne joue pas, bang bang bang Mec ne joue pas avec le feu [Refrain] Bébé veut du sale, allô allô allô Monsieur aime les trucs louches, au secours ! Millions d’dollars, bébé tu vaux ça Monsieur vaut des millions de dollars ! Bébé veut du sale, allô allô allô Monsieur aime les trucs louches, au secours ! Million d’dollars, bébé tu vaux ça Monsieur vaut des millions de dollars ! Oh c'est chaud là haut, oh c'est chaud là Oh, ça devient dangereux, oh ça craint Ah, depuis longtemps, j'ai vu dans ça depuis longtemps Ah cela fait un moment que je vois venir ces choses J'ai vu dans ça depuis longtemps, ah, ah, j'ai vu dans ça Je suis clairvoyante depuis longtemps
  15. L’ambiguïté de l'adjectif "productif" vient du fait qu'il renvoie à deux substantifs à la signification différente : production (1) et productivité (2). Du coup, productif admet également deux significations. Un "salarié productif" peut désigner une personne qui produit, qui réalise son travail (sens 1) ou une personne qui a un bon rendement (sens 2). Dans le sens 1, c'est assez proche de l'efficacité : est productif un salarié qui réalise le travail pour lequel il est employé. Dans le sens 2, il s'agit d'efficience : est productif le travail d'un salarié qui rapporte : il produit davantage qu'il ne coûte. Une troisième signification du terme "productif" peut également être utilisée, plus rarement : est productive une personne qui réalise des choses utiles à autrui. C'est généralement ainsi que l'entendent les libéraux. Dans ce sens 3, il s'agit d'effectivité : est productif le travail d'un salarié qui produit des effets désirables (effets --> effectivité). L'adjectif productif appliqué à la fonction publique peut donc s'entendre comme : 1- une fonction publique efficace : elle produit des services publics en contrepartie des prélèvements 2- une fonction publique efficiente : elle optimise les ressources (impôts et taxes) mises à sa disposition pour produire les services publics 3- une fonction publique effective : elle produit des choses utiles à la société (elle produit les bons services, ceux qu'il faut faire, qui répondent aux réels besoins des concitoyens). Pour résumer, les étatistes considèrent que les fonctionnaires sont productifs en ce qu'ils produisent un travail (sens 1), ce qui est vrai ; alors que les libéraux contestent l'efficience et l'effectivité de la fonction publique. La gabegie qu'entraine une gestion bureaucratique des services publics peut se vérifier : dans le gaspillage des ressources : une bureaucratie publique est improductive dans le sens où elle fait mal les choses (sens 2, inefficience) dans la mauvaise allocation des ressources : une bureaucratie publique est improductive dans le sens où elle fait de mauvaises choses (sens 3, problème d'effectivité) : elle est incapable d'identifier les actions nécessaires et souhaitables car, coupée du marché, elle n'est pas en prise avec la demande Productive la fonction publique ? Certes elle fait des choses. Mais elle fait mal les choses et fait de mauvaises choses.
×
×
  • Create New...