Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 24/12/2018 dans toutes les zones

  1. 1 point
    un aspect à côté duquel les libéraux risquent de passer c'est la résistance à l'oppression. Pour exemple, bien que je réalise qu'il ne passera pas bien ici, les 80 km/h : injustifié, inefficace, inflexible, des assos majeures sont exprimé contre, des experts ont dit que ça ne ferait rien pour la sécurité et ça s'est vérifié Le pire n'est pas l'aspect fiscal de la chose, de faire rentrer plus de sous, non il y a un vrai aspect lugubre dans cette affaire, un dure idéologie de contrôler la vie des gens car on ne peut pas la laisser entre leurs mains, et une sincère conviction intime anti mouvement, anti activité. Comment toute cette histoire a été imposée au rouleau compresseur fait froid dans le dos. La résistance à l'oppression est un droit. Fait-elle ressortir les mauvais côté du peuple ? Oui. Cela supprime-t-il l'existence de ce droit ? Non.
  2. 1 point
    J'avais pris quelques "notes" en regardant le cours il y a un an. C'est très subjectif et peut-être pas très explicite hors contexte mais pour ceux qui souhaiteraient piocher des passages ça peut servir :
  3. 1 point
    Disons que la gauche s'est converti au dreyfusisme dans la mesure où la droite catholique et nationaliste, violemment anti-dreyfusarde, a fait de l'Affaire un moyen pour s'en prendre au régime. Au départ, les dreyfusards sont peu nombreux et appartiennent à diverses sensibilités mais qui vont essentiellement de la gauche extrême (les anarchistes) au centre-gauche (les libéraux). Si la gauche a évolué, la droite, elle, n'a pas varié. Le gouvernement Waldeck-Rousseau, qui rassemble toutes les gauches, s'efforce dès lors de trouver une solution à la question, après l'échec de la voie judiciaire (second procès) par la grâce présidentielle. L'Affaire témoigne surtout de l'incapacité de l'appareil d'État de reconnaitre ses erreurs. Il faut aussi rappeler le contexte historique : l'Armée intouchable car outil de la Revanche.
  4. 1 point
    Je dirais que les réseaux de neurones artificiels sont une classe de modèles dont l'unité de base et l'architecture s'inspirent de certains aspects du fonctionnement d'un cerveau, avec pour résultat des propriétés intéressantes par rapport à, disons, une régression. L'erreur est d'en déduire qu'un neurone artificiel et un neurone biologique sont la même chose, ou pire qu'un réseau de neurone artificiel est la même chose qu'un cerveau. Si on va par là, pour reprendre ma comparaison préférée sur le sujet, alors on doit aussi conclure qu'un marteau ou un tournevis sont la même chose qu'une main. Du coup la question de la capacité n'a pas trop de sens non plus. Un marteau a une plus grande capacité à enfoncer des clous qu'une main. La question du nombre de neurones est intéressante parce que, partant du principe qu'un réseau de neurones artificiels et un cerveau peuvent être équivalents, il y a des projets en cours qui engloutissent des tonnes de subventions dans le but de simuler des cerveaux. Parmi les nombreux problèmes plus ou moins insurmontables qu'ils rencontrent, le moindre n'est pas la puissance de calcul et la consommation d'énergie nécessaires pour simuler un réseau aussi grand que le cerveau de ne serait-ce qu'une souris, ce qui peut être considéré comme une indication qu'ils font fausse route puisqu'une souris arrive très bien à faire fonctionner son cerveau avec juste une quantité modeste d'oxygène, d'eau et un morceau de fromage de temps en temps La perspective est critiquée plus en détail dans cet article :
  5. 1 point
    Quand on parle de réseaux de neurones artificiels, les neurones en question sont toujours formalisés en prenant pour base (plus ou moins modifiée) le modèle défini par McCulloch and Pitts (1943, A logical calculus of the ideas immanent in nervous activity). Voici à quoi ça peut ressembler dans une implémentation moderne : Chaque neurone a donc un vecteur d'inputs x et un vecteur de poids w associés à chaque input (c'est la modification de ces poids qui permet à un réseau d'être accordé pour produire les réponses voulues). Ces inputs pondérés sont ensuite combinés (typiquement par une somme mais certains inputs peuvent être introduits après comme des biais) et une fonction d'activation est appliquée sur le résultat de cette combinaison pour déterminer l'output. Cette dernière étape peut être aussi bête qu'un seuil (si le résultat de la combinaison des inputs dépasse telle valeurs alors l'output est égal à 1, sinon à 0) mais on peut aussi utiliser une fonction sigmoïde par exemple. La figure montre comment ces différentes étapes sont calquées sur une vision schématique d'un neurone biologique : les inputs arrivent par les dendrites puis il se passe quelque chose dans le corps cellulaire qui fait que l'axone transmet ou pas un potentiel d'action à un instant t. Seulement comme je le disais c'est très caricatural (par exemple quel est l'équivalent biologique d'un poids négatif ?), et encore plus quand on prend en compte les mécanismes d'apprentissage utilisés pour déterminer les poids comme la rétropropagation du gradient de l'erreur qui est utile parce qu'elle permet d'entraîner des réseaux à plusieurs couches mais qui n'a aucune prétention à refléter quoi que ce soit de biologique. En outre et plus fondamentalement l'apprentissage dans un réseau de neurone artificiel est supervisé ce qui n'est pas le cas (ou au minimum de manière très lointaine) dans le cerveau. Pour terminer le rapide tour d'horizon, les derniers développements du domaine sont les spikings neurons qui sont en gros le même modèle mais dans une version dynamique supposée être plus proche du fonctionnement d'un vrai neurone, le deep learning qui est un joli nom pour dire "utilisation de réseaux avec beaucoup de couches" et le réservoir computing qui intègre des boucles d'auto-activation pour garder de l'information dans une sorte de "mémoire de travail" (si vous avez déjà joué avec des automates cellulaires vous voyez à quoi ça peut ressembler).
  6. 1 point
    Ou qu'ils n'ont pas envie de finir brûlé par la populace. Parce que le supprimer va supprimer plus d'emploi par les émeutes et leurs conséquences que cela va nous coûter?
  7. 1 point
    Notre plus récent ancêtre commun avec les plantes est sans doute un eucaryote unicellulaire d'il y a plus de deux milliards d'années, qui est entré en endosymbiose avec l'organisme qui deviendra la mitochondrie. Ensuite, on a eu une séparation entre les unikonta, qui ont une seule flagelle, et les bikonta, qui en ont deux. Les bikonta sont entré en endosymbiose avec les plastes, leur permettant de devenir autotrophe (de transformer la matière inorganique en matière organique). Les bikonta ont donné les plantes, les unikonta, les champignons et les animaux. Etant donné que nous sommes hétérotrophes, il me semble que les plantes (enfin, des colonies d'algues unicellulaires, au moins) ont due se développer avant nous pour que nous puissions voir le jour. Mais étant donné que les branches les plus basses de l'arbre des animaux pluricellulaires sont des éponges, les animaux n'ont sans doute pas été automatiquement plus "intelligent" que les champignons ou les plantes. Ce que j'ai du mal à comprendre, est le lien entre l'intelligence d'un animal quelconque, d'un homme spécifiquement, qui se demande ce qu'est l'intelligence, et d'une IA. A-t-on la moindre raison de croire que le mot "intelligence" renvoie à la même chose à chaque fois ?
  8. 1 point
    L'intérêt réel est évidemment uniquement de faciliter le vol.
  9. 1 point
    Le prélèvement à la source est un préliminaire à l'individualisation du taux de l'IR et la fusion IR-CSG avec CSG progressive. Une possible bombe fiscale pour les classes moyennes sup et aisées. Et le prélèvement à la source est en soi une possible bombe sociale qui risque de réveiller les GJ si ça foire.
  10. 0 point
    Assez amusant la dernière polémique sur Moix : http://www.leparisien.fr/actualite/pour-yann-moix-les-femmes-de-50-ans-sont-invisibles-surtout-si-elles-en-sont-pas-asiatiques-07-01-2019-7982274.php Je crois que ce qui choque le plus (on pourra trouver un défilé de prises de positions quasiment toutes interchangeables) c'est que Moix inverse la nature. Ce sont les femmes qui sélectionnent pas les hommes (eux ils font la compétition pour être sélectionnés), et tout le monde trouve ça normal (sinon c'est du viol voir du harcèlement). Or là Moix va frontalement à l'encontre de cet ordre naturel en sélectionnant des asiatiques et des femmes de moins de 50 ans. C'est fabuleux de voir comment ça fait danser les gens. Je dirais principalement par ce qu'ils ne se rendent pas compte de ce qui les gène dans le fond mais le collent sur un discours préformaté de type SJW en pleine auto contradiction non assumée. Very interesting times.
  11. 0 point
    J'aime bien aussi ce commentaire du tweet :
  12. 0 point
    Le médecin t'a proposé une infiltration à la source?
  13. 0 point
    C'est pire que ça : ils font du cherry-picking sans même comprendre les bases de la statistique et leur font dire ce qu'elles ne disent même pas (en deux mots : je choisis la corrélation qui m'arrange parmi une multitude, j'oublie les autres, je la transforme en causalité et pouf, voilà !) Sinon on peut être en meilleur santé en étant vegan qu'en bouffant comme tout le monde : tu coupes toute les saletés industrielles pleines de graisses trans/végétales et de sucres ajoutés, tu remplaces par des aliments soigneusement sélectionnés pour que tes apports macros soient équilibrés et tu te supplémentes bien en faisant des recherches pour compenser les micros. C'est loin d'être optimal (le fait de devoir prendre autant de suppléments importants devrait te mettre la puce à l'oreille) mais si c'est bien pensé ça reste bien meilleur que l'alimentation "standard" version tout industriel avec des pasta ou des pizzas tous les jours.
  14. 0 point
    J’espère que vous avez raison, mais ce ne sera pas la première fois qu'une minorité bruyante et représentant le "bien" pousse un truc qui passe comme une lettre à la poste...
  15. 0 point
    Si c’est le coeur qui répond, j’envoie évidemment Batistuta. Mais la vérité est qu’il m’a déjà trahi en 98 avec son « poteau rentrant qui n’est pas rentré » comme l’a dit Veron. A 2min27 : Si c’est la tête qui décide, j’envoie Messi qui est tout simplement un assassin devant le but comme je n’en ai jamais vu auparavant.
  16. 0 point
    Pour poursuivre l'objectif, je repose brièvement ce qui a été déjà proposé. A/Question de présentation - Comment se présente-t-il à ceux qui ne le connaissent pas ? B/Concernant ses travaux -Psychologie Une grande partie de votre travail de recherche porte sur la psychologie de la personnalité. Comment envisagez-vous la relation entre un modèle moderne tel que les Big 5 et les réflexions proposées par C. G. Jung dans Psychological Types ? -Livre Question sur ses bouquins ? Transition : Quel livre trouvez-vous le plus pertinent entre 1984 et Brave New World ? C/Regard sur l'actualité: La droite porte-t-elle une part de responsabilité dans la radicalisation de la gauche sjw ? On vous a vu récemment échanger avec Lomborg, qui remet en cause les décisions rapides et court-termistes concernant le climat. On sait aussi que votre fille suit une alimentation qui remet en cause à la fois la place essentielle des glucides, ainsi que la dérive végétale des recommandations officiels nutritionnelles. Qu'est-ce qui pourrait garantir de ne plus être suspicieux vis-à-vis de telles institutions ? Au regard de votre propre parcours ainsi que des militants de tous bords que vous pouvez rencontrer, que pensez-vous de la pratique héritée de l'antiquité et consistant à interdire l'accès aux responsabilités politiques avant un certain âge ? D/Regard sur la France Est-ce les gilets jaunes qui vous ont empêché de venir y faire une conférence ? Quel regard portez-vous sur la situation de ce pays ?
  17. 0 point
    Jeanne Calment est morte en 1934, et sa fille Yvonne a volé son décès et son identité pour éviter les taxes sur les héritages.
  18. 0 point
    SI vous n'allez pas dans les bonnes librairies, aussi.
  19. 0 point
    Ce gouvernement est mort parce qu’il a voulu emmerder les français avec les 80km/h, parce qu’il a trahi l’accord tacite sur le niveau des taxes diesel et parce qu’il met la pression sur les retraités (bon, sur ce dernier point, tant mieux). Faut éviter de tomber dans l’histoire que ces marioles vont sortir les prochaines années sur « la France, pays irréformable ». Irréformable pour les réformes à la con, certes.
  20. 0 point
    oui, ok. Je me permets quand même de rappeler que c'est très certainement une nième escroquerie. Perso, j'ai pensé depuis le début de la crise GJ qu'il y aurait des contre-offensives de la part des escrolos. L'escrologie est désormais une industrie, elle ne va certainement pas baisser les armes du jour au lendemain. https://mythesmanciesetmathematiques.wordpress.com/2018/12/26/petition-des-giletsjaunes-vs-petition-laffairedusiecle/
  21. 0 point
    Un article de Vox à la rue complet : https://www.vox.com/future-perfect/2018/12/21/18126576/ai-artificial-intelligence-machine-learning-safety-alignment Plusieurs affirmations sont directement fausses. Au delà on a droit aux scénari habituels qu'on croirait écrits par des gamins de 11 ans on retrouve cette idée que l'éthique ne pourrait pas émerger d'une super-intelligence. C'est à dire il y a cette contradiction interne suivante : on parle d'intelligence générale et en même temps on présente cette intelligence générale comme bornée et priorisant ses calculs sur tout le reste. C'est-à-dire qu'on garde une idée de l'IA qui est la maximisation d'une fonction pour intuiter l'idée du comportement d'une IA qui dépasserait l'humain. Sinon c'est marrant de voir comment le journaliste répond tout simplement "oui" à la question de savoir si une IA peut être aussi intelligente que l'homme sans donner aucun argument. Même pas un argument d'autorité. Ça me motiver ait presque pour faire un article pour contrepoints...
  22. 0 point
    Ben, sur un forum libéral, tout de même. Mais le débat est intéressant. J'y vais jamais dans la réalité, trop risqué. Mais ici ça va. Mais j'ai plutôt l'impression de débattre avec un socialiste, moi, avec ce type de phrases En tant qu'entrepreneur, tout salaire est une charge, c'est aussi évident que tout aliment s'ingère pour être digéré puis termine marron foncé. Pour apporter ma petite contribution. J'ai souvent besoin de main d'oeuvre. Mais avant de savoir ce qu'elle vaut, il faut bien que je l'embauche. Hors, si je dois m'engager à la payer autant qu'un très bon ouvrier en qui j'ai confiance pour ses compétences réelles, et son honnêteté, et bien je prend un risque (car c'est une charge bien réelle quand il faut signer le chèque, hein.. sans parler de l'engagement contrainte des contrats Français, du code du travail, etc..) Je préfère du coup attendre d'être certain d'un ouvrier plus tard. Et les années passent sans que je ne fasse profiter de mes opportunité de travail rémunéré des gens qui cherchent du travail. Du coup, ils restent chez eux. Et je fait le boulot pour deux. Perdant / perdant. L'ouvrier davantage que moi, car je génère moi même mon embauche, lui se retrouve sans doute à demander une aide, regarder la tv dans sa chambre dans le lit superposé en attendant un coup de téléphone.. ou aller faire le piquet dans le froid à la sortie d' un leroy merlin pour se faire embaucher au black. je ne vois rien de libéral dans cette suite de conséquence, mais justement de l'illibéralisme causé par le dit smic sous contrainte de violence juridiques qui desservent la liberté de l'ouvrier, et la mienne. (en sus, le droit du travail de 4,5 kg..et les charges obligatoires enfoncent un peu + le clou)
  23. 0 point
    D'où l'utilité de la fiction de la propriété de soi : on est toujours, tous, propriétaire d'un capital, c'est à chacun de le faire fructifier.
  24. 0 point
    je la convertirais (le vraiment gros lourd anglophone ajouterais " with my meat")
  25. 0 point
    Annecdote a propos de la cravate. Il y a 1 mois de cela, j'étais à un mariage dans le sud de la France. Code couleur avec des couleurs un peu reloues ... pour les gens normaux. Pour les gens comme moi et comme d'autres ici, c'était juste une excuse pour faire le fashionista. Il fallait du "bleu roi" ou du "terra cota" (la mariée est dizaïneuse). Ca tombe bien, j'avais acheté il y a quelques mois une cravate vintage Pal Zileri a carreau couleur Terra Cota. Fier comme si je possédais un bar tabac, je déambule au mariage, dans un costume bleu presque roi et ma cravate terra cota. Histoire d'avoir le combo. V'la que d'inconnus en inconnus (je ne connaissais que ma compagne et le couple, que j'avais vu 2 fois et qui sont des amis d'enfance de madame), je discute avec un jeune cadre dynamique de l'industrie pharmaceutique suisse qui me raconte : - "heureusement que les mariages c'est le samedi parce que je me suis rendu compte hier soir en préparant mes affaires que j'avais égaré ma cravate, ce matin j'ai du vite aller en acheter une" - "mais...tu n'as qu'une seule cravate ?" - "oui, pour les mariages, d'ailleurs j'ai probablement perdu ma cravate a un mariage" - "mais, tu n'es pas cadre dans l'industrie pharmaceutique ?" - "si, si, pourquoi, t'as beaucoup de cravates toi ?" - "heu, mais tu bosses en short ? moi j'en ai des dizaines..." - "des dizaines ? mais t'en porte pas au boulot*, moi j'ai pas besoin d'en mettre" (*on discutait avant de costume, et ma compagne avait trouvé le temps de dire que j'étais un geek du vêtement classique même si je pouvais aller bosser en short et tongues tous les jours si ça me chantait). Bref, y a des gens qui n'ont qu'une seule cravate. Ca me fait penser aux gens qui n'aiment pas le fromage. Comment peut-on vivre dans un monde pareil ? Sérieusement. Un peu de sérieux.
Ce classement est défini par rapport à Paris/GMT+01:00
×