Jump to content
  • Members

  • Forum Statistics

    51.5k
    Total Topics
    1.9m
    Total Posts

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation since 11/04/22 in all areas

  1. Les ateliers yoga ont été annulés ? Sinon une interprétation de la méthode Elon :
    4 points
  2. Y a gros overlap au vu de la popularité de Trump au sein de la base du GOP. Oui et non. Trump a gagné parce qu'il a su mobiliser une partie de l'électorat qui ne se retrouvait pas dans le GOP neo-con à la McCain (cf Hillbily Elegy). Ils resteront peut-être mobilisés pour DeSantis, il aura la tâche difficile de savoir parler à la Rust Belt et à la classe moyenne des banlieues aisées. Petit aparté : je ne suis pas convaincu que le vote par courrier avantage tant que ça les Dems. Leur électorat est jeune (donc soit abstentionniste dans tous les cas, soit prêt à faire 2 heures de queue sous la pluie à Seattle), urbain (avec plein de centres de votes) et éduqué (et par inférence cols blancs qui peuvent prendre une heure de leur taf pour aller voter). De l'autre côté, l'électorat républicain est plus âgé (un bon point, c'est la démographique qui vote), vit en banlieue ou loin des villes (avec les centres de votes pas si nombreux et qui ferment plus tôt) et ne peut pas forcément prendre une demi-journée de congés un mardi. Sans compter qu'on est en Novembre et qu'il neige dans plusieurs endroits (je connais des gens dans l'est du Washington qui se sont retrouvés coincés chez eux et qui n'ont pas voté). Le problème, c'est les primaires où les Républicains choisissent des candidats "extrémistes". Genre WA-3 qui était un district républicain depuis 2011, mais leur Rep a voté pour l'impeachment de Trump, donc s'est fait sortir lors de la primaire par un Républicain pro-Trump. Résultat : ce dernier perd un district considéré comme "safe R" par la plupart des analystes. EDIT: à y penser un peu plus, ce sera l'enjeu principal de 2024. Les élites républicaines commencent à se ranger derrière DeSantis vu qu'elles ont l'intelligence de voir qu'il a une meilleure chance que Trump. La base du parti reste acquise à Trump pour le moment. C'est en quelque sorte un remake de 2016, mais DeSantis est un adversaire d'un autre niveau que Jeb Bush.
    4 points
  3. Pas mal de témoignages ici : a priori peu d'ampleur pour le moment mais c'est quand étonnant qu'il y ait quand même ce peu compte tenu du niveau de verrouillage. Nous verrons bien ce qu'il adviendra.
    2 points
  4. Je reviens un peu là-dessus pour l'exprimer avec mes mots. Brand safe me semble être de ces très belles expressions corporate avec laquelle tout le monde est obligé d'être d'accord, sans qu'elle ne veuille rien dire. Brand safe n'a de sens que si tu précises brand safe from WHAT. Et ma conviction, comme le dit NoName, est qu'une partie notable de la brand safety est "from la critique des groupes bruyants de gauche", ce qui en fait quelque chose d'éminemment politique. Deux exemples en particulier : Il me semble que Fdesouche est globalement correctement noté par Newsguard (https://www.fdesouche.com/2019/07/26/une-start-up-americaine-anti-fake-news-veut-noter-90-des-sites-dinformation-francais-dici-a-juin/ (badurl) et https://www.petitweb.fr/pub-et-medias/newsguard-la-premiere-lutte-efficace-contre-la-desinformation/ [si le seul truc qu'ils ont à dire, c'est que Fdesouche n'annonce pas sa couleur idéologique clairement, c'est qu'ils sont cleans sur le reste (*)]). Pourtant, ils ont dû arrêter la publicité. C'est donc bien qu'il y a autre chose dans la brand safety qu'un certain nombre de critères de transparence et d'honnêteté intellectuelle, qui sont défendus (honorablement et je pense correctement) par Newsguard. Sur Twitter, il semble que la modération a été réorientée vers la chasse au contenus pédophiles (il y avait un long thread sur ce compte https://twitter.com/elizableu, et une certaine couverture dans la presse), et avec une certaine efficacité. Il semble donc que ce soit moins brand safe de faire de la pub à côté de contenus crypto-pédos qu'à côté de trucs qui pourraient choquer Sleeping Giants, non ? C'est pas tout à fait un hasard si je mentionne cet exemple le lendemain de l'erreur publicitaire industrielle de Balenciaga. Comme si leurs processus de contrôle ne visaient pas la brand safety from pedophiles. (*) Et j'aimerais quand même voir la tête de quelqu'un qui dit sans rigoler : "Alors oui, votre site Fdesouche n'affiche pas clairement sa ligne politique très à droite.".
    2 points
  5. Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que si ce discours boycott si pas de modération fonctionne ici, c'est parce qu'il appuie sur un levier puissant chez les annonceurs. Il y a peu de choses pire pour un annonceur que d'avoir sa publicité apparaître à côté de contenus antisémites, racistes, etc. Qui plus est alors que la publicité sur Twitter est surtout du branding pour construire une image de marque (vs de la campagne à la performance, comme acheter des mots clefs sur un moteur de recherche ou générer de la vente immédiate). Twitter en plus, c'est un nain dans la publicité, qui n'a jamais réussi à vraiment s'imposer sur ce front. Pour les annonceurs, Twitter est vraiment accessoire. Si en plus ça doit leur coûter du temps et de l'argent pour gérer des incidents tous les matins, ils vont vite trancher. En outre, il ne faut vraiment pas surestimer l'impact de ces campagnes de lobby vs le premier point. E.g. Zerohedge par exemple a été suspendu par Google en 2020, avant qu'ils reviennent sur leur décision quelques semaines plus tard. Et tout le monde bosse avec eux aujourd'hui encore. En particulier, et de mémoire, parce que la publicité n'apparaît plus sur les espaces réservés aux abonnés et où se concentraient les "problèmes" de textes polémiques. Au global, les annonceurs veulent pouvoir atteindre leurs objectifs, dans un environnement brand safe, et il y a des solutions pour savoir gérer ces contraintes business. Les activistes à cheveux bleus, c'est du détail. Voir ici par exemple cet article intéressant : Musk a beau jeu de dire que c'est la faute des méchants gauchistes si il perd son revenu publicitaire mais il avait six mois pour avoir un discours cohérent pour les annonceurs, et leur expliquer comment Twitter de demain allait être la plateforme parfaite pour faire de la pub. On en est loin. Très loin. Les calls avec les annonceurs sont aujourd'hui encore lunaires, alors que ces mêmes annonceurs n'ont absolument pas besoin de Twitter. Là, tu as carrément le patron de la plateforme qui relaie des théories du complot (sur Pelosi, avant heureusement d'effacer son tweet), et fait du shaming d'annonceurs. Qui irait dépenser son argent chez lui ? Voir aussi cet article de The Atlantic (dont j'ai extrait la citation précédente), en particulier sur la portabilité (ou non) des qualités de CEO de Musk d'une boîte indus à une boîte publicitaire (cc @Bézoukhov). Twitter perdra gros en termes de revenus publicitaires s'ils n'ont pas un discours très cohérent très rapidement sur la modération de la plateforme, et plus précisément sur le risque pour les marques d'avoir leurs publicités apparaître dans un contexte inapproprié. Ce qui, je l'ai déjà dit, ne veut pas dire qu'il va nécessairement échouer/qu'il n'y a pas une voie autre que la publicité. Mais dans cette voie publicité, c'est vraiment pas convaincant.
    2 points
  6. Non. Ton biais à toi, c'est de connaitre le biais de l'autorité et de t'en méfier par défaut, et de te dire que si s'appelle un canard, que ca sent le canard, et que ca vole comme un canard c'est que c'est un canard (ici le canard étant le plantage manifeste, même par "Mossieur De Elon Musk." ), because c'est quand même évident que le biais d'autorité a lieu. Sauf que le seul biais d'autorité qui a lieu, c'est votre analyse au QI off the roof evident, et la repetivité du combat social. Personnellement j'en ai rien à secouer qu'il arrive à ses objectifs ou pas, je suis en mode pop corn, je conchie twitter et son trust de la pensée en 140 caractères. Seulement, quand je change de "chaines" d'info avec mon pop corn, je m'aperçois assez facilement que mon alerte à signaux faibles s'allume toutes les heures : que ca soit sur mon téléphone, sur google news ou sur le forum, tout le monde ne voit qu'une seule trajectoire, le plantage, because il est riche et que la lutte des classes en 2020 s'est d'essayer de prophétiser l'échec en mentant 10000 fois d'affilée, pour pouvoir dire qu'on avait raison . le mec est boss depuis une semaine et tout est déjà de sa faute, puisque chacun à un avis et une action dans la prophétisation (rester et faire chier les cocos ou partir pour battre Elon car il est trop riche.) : C'est pas objectivement critique tout ça , c'est juste ne pas reconnaitre le mécanisme de l'effet streisand 2022, façon anticapitaliste. testons: tel: "twitter sous elon: des marques humiliées et des milliards perdus en quelques heures" "des developpeurs s'en donnent a coeur joit pour moquer le service d'abonnement twitter blue porté par elon" google news: "Twitter dans le chaos, deux semaines après son rachat par Elon Musk" "Le chaos s'installe chez Twitter : Elon Musk fait perdre des milliards de dollars à des entreprises et continue de ..." "De la poche d'Elon à celle de Musk : SpaceX achète une grosse campagne de pub sur Twitter" ce forum: "Venant du CEO de la plateforme, ça me semble surtout profondément ridicule" "ca se passe comme ca chez elon musk: tesla / tesplusla" J'ai fait aucun refresh de page, j'ai même pas scrollé mes pages de news, et je vous propose de confirmer le volume d'ineptie demain. On peut même pas mettre ça sur l'algo de selection de news, car s'il sélectionnait quelque chose de pertinent, il me filerait l'inverse à lire.
    2 points
  7. Oui c'est dans l'ensemble une victoire de l'establishment républicain (au sens non trumpiste et plus Reaganien) face aux candidats trumpistes. La réélection de Desantis (et de Abott) me conforte que c'est lui qui doit prendre la candidature pour 2024. Et pour avoir discuté avec un pote d'Heritage Foundation, pas mal de personnes souhaiteraient que ça soit lui et pas Trump. DeSantis a suffisamment de radicalité mais sans tomber dans l’excès de Trump et surtout est moins un repoussoir que Trump vis à vis des indécis. Je vous conseille aussi de lire le document cité en fin d'article qui montre que la polarisation politique n'est pas partagé par la majorité de la population qui en a marre de cet extremisme qui vient de 14% de la population (de gauche et de droite). D'ailleurs le fait que le Montana et le Kentuky votent contre l’interdiction de l'avortement alors que ce sont des bastions majeurs GOP montre que la population ne se résume pas à des wokes contre des conservateurs durs.
    2 points
  8. Hallucinante cette vidéo. Et c'est bien véridique. Evenement du 28 novembre, panel 1 https://ecobuild.brussels/evenements/investment-forum-2022-greater-kyiv/ Elle est bien au programme https://investinkyiv.info/ Et tu peux retrouver sur le fond de sa vidéo ces infos :
    1 point
  9. Dans cette interview, il ne s'agit pas seulement de l'épisode mondial de covidémence. Samuel Fitoussi est excellent, je recommande : https://www.contrepoints.org/2022/11/30/444706-covid-19-les-biais-cognitifs-qui-nous-ont-conduit-a-laffaissement-des-libertes
    1 point
  10. Ouais enfin Airbus compte pas vraiment sur l'Europe pour vendre le plus, c'est rapport genre 10% east , 20% europe ;70 le reste. Le problème c'est plus l'essor de Comac que Jancovici.
    1 point
  11. Très intéressante cette vidéo. D'autant plus que je suis convaincu que, s'il devait y avoir un sujet vaccin, ce serait par les assureurs que ça sortirait de manière la plus claire, vus les montants en jeu pour eux. Et je suis tristement intéressé de revoir ce que je disais plus haut : Surmortalité long terme élevée chez les personnes ayant eu le COVID dans le passé (Différent du COVID long), même si la vaccination permet de réduire ce risque Surmortalité cardio-vasculaire. Plus de 90 000 opérations cardio-vasculaires n'ont pas eu lieu vs la tendance, à cause des confinements & co (chiffres UK). Le retard n'a jamais été rattrapé. On commence à en payer le prix. Surmortalité cancer non encore visible, mais on devrait se prendre la vague des opérations non réalisées en pleine figure aussi Sur les deux derniers, on voit bien le bilan totalement désastreux des confinements. Je serais intéressé de savoir s'il y a des comparables FR sur la situation hospitalière, le retard de +/+ important des ambulances, etc. Parce que ce qu'ils montrent sur le UK est assez flippant. En synthèse de la vidéo : Spoiler, la partie vaccin, ce sont les vaccins qui vont permettre de baisser la mortalité future Dans tous les cas, rien de bien emballant pour nous : - la surmortalité long terme de ceux qui ont eu le COVID, ça pourrait bien être le nouvel étage de la fusée qu'on va se prendre pour justifier des mesures liberticides. La mortalité COVID a été sous-estimée, c'est la fin du monde, etc. - la situation des hôpitaux, on va nous la ressortir en mode "plus d'argent" Mais si j'extrapole sur des messages libéraux : Le fait de n'avoir toujours pas réintégré les soignants non vaccinés est un scandale moral mais aussi sanitaire énorme, dont on doit pouvoir chiffrer l'impact en milliers de morts. Les confinements ont surement tué plus d'individus qu'ils n'ont sauvé de vies (ça ne doit pas être bien compliqué à calculer)
    1 point
  12. Sur pourquoi Musk a finalement décidé de yolo la modération La coalition en quesrion Ça resemble pour le coup plus a de l'activisme politique qu'à de la maximisation de revenus pour les actionnaires mais dans ce genre de secteur basé sur la réputation ça se recoupe donc bon. A part ça ambiance a twitter
    1 point
  13. Tiens, je sors d'une conférence de l'Association Actuarielle Internationale (avec un focus sur le Royaume-Uni ; je sais pas si vous avez accès : The Impact of the COVID-19 Pandemic on Future Mortality Trends (institutdesactuaires.com)). On ne voit pas encore la surmortalité liée au confinement sur les cancers, mais ça commence pour les cardiovasculaires. Accessoirement, au Royaume-Uni, ce que disait déjà le FT, il y a un effondrement de la NHS qui explique la surmortalité. A un moment, c'est dommage de se concentrer sur la question des vaccins, d'un point de vue technique et non politique. L'obligation vaccinale était en dehors de toute sagesse, mais on est à peu près sûrs aujourd'hui que l'impact d'éventuels effets secondaires n'est pas statistiquement discernable (tant mieux ; je préfère de manière générale que les mauvais risques ne se réalisent pas). Politiquement, les libéraux ont un boulevard rhétorique à critiquer l'effondrement des systèmes de santé centralisés (parce que de ce que j'entends en France, on est pas encore au niveau de la NHS mais ça commence), et les conséquences du confinement. Et il y a une concentration énorme sur un risque qui ne se réalise pas de manière observable. Les vaccins, c'est juste pour finir de péter les rotules : "Et heureusement, vu vos compétences en Santé Publique, qu'il n'y a effectivement pas d'effets secondaires majeurs de vos nouveaux vaccins. C'était un pari audacieux et c'eût été la cerise sur le gâteau."
    1 point
  14. Sinon une réflexion intéressante sur les conséquences politiques de la gestion de la crise covid https://unherd.com/2022/05/covid-was-liberalisms-endgame/?utm_source=substack&utm_medium=email&fbclid=IwAR0ikvHi7N74IllLR2tlzr4QvPY0AnedU2kc93Utjik1kCpkYNxxm2KTkuA
    1 point
  15. Bitcoin est la seule monnaie réellement décentralisée et par preuve de travail. Concrètement, c'est LA valeur sûre des cryptos. Sans forcément être des shitcoins, les autres appartiennent à des entreprises, et/ou sont davantage centralisées, et/ou fonctionnent par preuve d'enjeu. Certaines sont même conceptuellement l'antithèse de Bitcoin, comme Ripple (XRP). Donc si tu ne veux pas trop te poser de questions et faire du DCA / hodl : BTC. Si tu veux jouer un peu, c'est carte blanche. Pour ma part, j'aime bien Monero aussi, mais ce n'est pas une aussi bonne réserve de valeur. Quant à Ethereum, ça part en sucette et j'ai tout vendu. Pour le DCA, tu as des options sans KYC : Relai et Mt Pelerin en Suisse, c'est "set and forget". Sinon tu t'ouvres un compte sur Revolut et achètes directement sur Bisq ou Robosats. Si la surveillance étatique ne te dérange pas, en France tu as StackinSat, "agréé" avec KYC, transmission des données à Bercy et tout ce qui va bien. Pour les wallets, Edge et Samourai sur Android et Wasabi sur Windows (et mac/Linux), mais c'est juste mon opinion. Et enfin, je ne te recommande pas d'utiliser un wallet Android pour le hodl. Achète toi un Ledger Nano S plus pour conserver tes fonds.
    1 point
  16. Alors quand ça merde, l'hôpital s'abrite toujours derrière le secret médical pour refuser de commenter et de diffuser des infos, c'est la base. Il faut que la famille fasse des pieds et des mains pour obtenir le dossier. Sans un peu de connaissance des rouages administratifs ou l'assistance d'un avocat, il y en a déjà qui vont se décourager. Il ne faut pas oublier que pour beaucoup de gens, faire un courrier un peu formel pour réclamer le respect de ses droits, c'est un problème. L'hôpital le sait. Même si la demande d'accès au dossier a été faite correctement et enregistrée, cela prend du temps parce qu'en pratique le service des archives médicales est constitué de Sylvaine, 59 ans, militante CGT (50 % de son temps de travail est en représentation syndicale), et Maurice, 57 ans, tous deux reclassés sur des postes administratifs suite à une décision de la médecine de travail de les déclarer inaptes à leurs postes d'aide-soignante et d'ouvrier polyvalent. Si par contre on est sur un cas chaud, le problème n'est pas trop de récupérer les archives, mais que tous les responsables vont aller foutre leur nez dans le dossier pour le toiletter avant diffusion. Donc il faut différer, essayer de gagner du temps pour compléter ce qui manque et "mettre à jour". C'est un a priori totalement personnel, mais je n'aurais pas la moindre confiance dans ce que raconte l'hôpital sur les commandes et le service des repas. C'est pas le plus compliqué à trafiquer a posteriori. Dans ce cas, partant de l'hypothèse que la famille ne se trompe pas, on peut se demander pourquoi elle n'a pas réagi plus tôt. Déjà, tous les proches ne se pressent pas au chevet des vieux à l'hosto tous les jours. Mais je leur donne le bénéfice du doute. Par contre, il y a toujours beaucoup de gens qui sont facilement intimidés par le personnel médical et para-médical. Je peux très bien imaginer qu'ils ont pu être rembarrés en mode "laisser faire les pros" et qu'ils se sont écrasés. Il n'existe guère de situation où on est plus vulnérable qu'à l'hôpital. Cela crée une relation potentiellement très malsaine avec les soignants, qui peuvent abuser de leur position. Et cela peut s'étendre à la famille. Les chartes des droits des patients sont censées être une réponse à cette dynamique relationnelle profondément déséquilibrée, mais soyons sérieux deux secondes, c'est juste du papier. En cas d'erreur médicale, je pense que la tentation est très forte de surjouer cette partition de l'autorité du sachant, dans l'espoir d'échapper aux questions gênantes.
    1 point
  17. Et ce n'est pas également l'explication de Diamonds et autres quant à la divergence politique entre Europe orientale et occidentale ? La première ayant pu maintenir le servage suite à la Peste Noire, tandis que la seconde a innové économiquement puis politiquement. On s'éloigne du sujet tout de même ; il n'y avait pas un topic sur la robotisation ?
    1 point
  18. La cour suprême de l'état de New York réintègre tous les employés suspendus, faute de vaccination. Elle ordonne des compensations financières et déclare que l'état a violé le droit et a agi de manière arbitraire et fantasque. Elle déclare "qu'être vacciné n'empêche pas les personnes de contracter et de transmettre le COVID-19."
    1 point
  19. Danielle Smith, Premier ministre de l'Alberta, présente ses excuses aux non-vaccinés. "Je suis profondément désolée pour toute personne qui a été victime de discrimination de manière inappropriée en raison de son statut vaccinal, je suis profondément désolée pour tout employé du gouvernement qui a été licencié de son travail, en raison de son statut vaccinal, je souhaite son retour s’il veut revenir. Ce ne sont pas des choses normales pour lesquelles on peut recevoir des amendes et être poursuivi en justice. Je vais examiner l’éventail des amendes en suspens et obtenir un avis juridique sur celles que nous pouvons annuler et amnistier, nous devons nous éloigner de cette attitude qui consiste à diaboliser ceux qui font un choix différent. "
    1 point
  20. Ce qui peut être malsain dans la monogamie/ce qui a pu l'être pour moi est l'attente de devoir remplir absolument tous les besoins affectifs, charnels, éventuellement financiers etc de l'autre, et à la fois -et surtout, en fait- d'attendre de l'autre qu'il ou elle en fasse de même. Ce n'est, je crois, pas possible ni souhaitable pour des humains complexes et ayant plusieurs dimensions à leur existence. C'est, je crois aussi, un poids plus fort pour les femmes qui encore sont plus souvent amenées à penser leur vie autour de leur couple, alors que beaucoup d'hommes s'imaginent plus facilement se réaliser ailleurs. Mais ça reste un problème pour moi d'imposer ça à l'autre. A la racine de ça, il y a quelque chose comme ce mauvais mythe dans le Banquet de Platon, selon lequel nous ne serions pas complet avant de trouver sa moitié. Mais je doute que deux demi-humains fassent une vraie personne, et je doute qu'il soit possible de se réaliser entièrement seulement à travers un autre qui pourrait combler ce que l'on est pas. J'aspire plutôt -et je crois qu'il vaut mieux aspirer- à une autoréalisation personnelle et individuelle, à être soi même total. Je crois que ça se fait d'autant mieux avec d'autres personnes, et en accompagnant d'autres personnes dans leur propre réalisation, mais sans que ce ne soit sur le mode d'une dépendance de quelque façon que ce soit. Il me semble que cette approche des choses ouvre la porte au polyamour, mais n'y contraint pas pour autant. Pour moi c'est six personnes, pour d'autres c'est une seule, et pour d'autre encore ça peut n'en n'être aucune de cette façon là, et c'est tout aussi valable. Une autre chose que je trouve plus facile à vivre sainement dans le polyamour est le communication. La conformité au modèle relationnel par défaut permet de s'y lancer avec des préconceptions et des non-dits qui peuvent sembler évident sans avoir besoin de communiquer, faisant qu'on ne se rend parfois compte que trop tard que les préconceptions de l'autre ne sont pas forcément les mêmes, ou encore, que l'on ne se rende pas compte que certains choix par défaut puisse ne pas plus convenir à l'autre qu'à nous. Alors que du coté des modèles relationnelles alternatifs, il y a tellement de façon de les vivre que l'on se retrouve contraint de communiquer à tous les sujets avec l'autre ou les autres, et être d'autant plus attentif à créer le cadre qui conviendra à tous le monde. Encore une fois, je pense qu'une bonne communication est aussi possible en monogamie, je pense seulement que c'est un problème auquel les monogames risquent plus d'être confrontés. Et il y a bien entendu d'autres problèmes qui concerneront plus le polyamour. Multiplier les partenaires dans le but d'amortir la peine de la perte de l'un ne me semble pas être une très bonne chose, même si c'est confortable. Je préfère vivre la totalité d'une relation, jusqu'à la tristesse qui la suit si elle se termine. Autrement, ce serait comme s'anesthésier et vivre à chaque fois moins qu'un vrai amour. Tout ceci fait que je ne sais pas quoi te répondre sur la jalousie ou le désir possessif, puisque ce n'est pas tout à fait en lien avec ça. Désir possessif, non, c'est un peu contre l'idée générale. Jalousie, pour moi, peu, ou pas. Même quand j'étais monogame, j'avais plutôt un sentiment d'outrage à l'idée d'une trahison et d'une rupture de contrat qu'une véritable jalousie, je crois. Mais la jalousie fait toujours tout de même partie du panel d'émotions de base même des polyamoureux, et fait partie de ce que l'on peut être amené à prendre en compte chez l'autre pour trouver ce qui convient à tout le monde. Et je n'ai pas d'enfants, donc je ne peux pas répondre pour moi. Mais je connais des polyamoureux dont les enfants connaissent plusieurs de leurs partenaires, et je n'ai pas connaissance de problème de leurs cotés. Avec quelques partenaires, on discute de l'éducation communautaire, mais on connait peu de personnes ayant d'expérience de ce coté.
    1 point
  21. Du bon et du moins bon là-dedans, en tant que praticien du secteur : Oui la profitabilité comme critère est importante, pas juste la levée de fonds. Le focus quasi exclusif de la communication publique sur les levées est bien trop excessif. Si tu es en croissance et rentable, tu as nettement moins de chances d'être dans les FrenchTech120 & co, ce qui est assez débile. Ça ferait nettement plus de sens de prendre la rule of 40 par exemple, largement utilisée dans la tech, pour vérifier qu'un business est sain : profitabilité + croissance doivent être au-dessus de 40%. Comme toujours l’État a un train de retard... Dans certains cas quand même, il faut accepter de se mettre en pertes massives longtemps, sur des marchés où seul un leader émergera. Avec des chances de ne pas y arriver. Et ça les boîtes FR ne savent pas le faire à ce stade, et les investisseurs FR sont bien trop timorés. Les investisseurs FR veulent du profit plus tôt, quite à faire moins de profit sur le long terme. Gros sujet d'acceptation de la prise de risque... C'est juste sur certains marchés que ça fait sens, et ça n'invalide pas le point précédent. Le gros sujet reste celui du financement, et il est quasi impossible de trouver des fonds français pour des opérations de taille importante. Tu as max 2-3 fonds FR qui peuvent suivre, du genre Apax ou Ardian, et ils ont leurs limites. Tu es quasi obligé de te vendre à des acteurs US sur des tours de table à 9 chiffres et plus. Ça s'est un peu amélioré avec, pour une fois, de l'action publique pas trop mal orientée (rapport Tibi) mais ça va lentement et il y a un vrai sujet d'éducation financière des investisseurs sur le private equity. Les deals de PE en France font 85Mds $, vs... 1000 Mds aux US. Les écrits de Zimmern pour l'iFRAP restent malheureusement assez vrais. Parler plus des "entrepreneurs ordinaires", euh oui, bof. C'est très noble l'entrepreneuriat individuel, c'est clairement à encourager, mais est-ce vraiment le principal sujet là ? En l’occurrence, on manque en France se sociétés qui arrivent à grossir, et grossir en France. C'est bien de valoriser cette première étape de l'entrepreneuriat, mais pour le coup je suis pleinement d'accord avec le fait que c'est la professionnalisation de l'entrepreneuriat qui est importante. La priorité ce n'est pas d'avoir plus de boîtes avec 0-1-2 salariés, c'est d'en avoir plus avec 1000-2000, etc. Le chiffre qu'ils sortent du rapport France Stratégie ressemble à du bon gros cherry picking.
    1 point
  22. 1 point
  23. Oh ben l'ordre de grandeur est rapide. y a 70 000 000 de vols annuels et 7 milliards d'humains. A 100 place par vol, et considérant que 3 quarts de la pop ne prend pas l'avion cette année car avec ou sans idéologie il faut d'abord pouvoir se payer des billets, l'année prochaine on ferme boutique dans l'aero, et à Airbus on ferme boutique Lundi. Il commence à sérieusement me casser les couilles avec son death wish celui là.
    0 points
  24. C'est comme d'habitude chez lui de très mauvaise foi. - Si on n'avait pas de pénurie de médecin à cause de l'ordre des médecins, on aurait peut-être un rendez-vous en moins de 3 jours. Malheureusement, ce n'est pas le cas. - Une bonne partie des boîtes offrent des "jours enfant malade". Évidemment à la condition d'avoir un certificat médical, sinon ça se transforme en absence non justifiée à posteriori, avec tous les risques et inconvénients liés. - Chez moi, les centres aérés sont tellement sous-dimensionnés que deux absences non justifiées (i.e sans justificatif médical) dans l'année provoquent un renvoi définitif. Imagine la merde... Je ne connais personne autour de moi qui va perdre 45 minutes pour aller chez le médecin pour se faire rembourser de la cantine. Par contre tout le monde va effectivement chez le médecin en pestant contre ce système débile et en prenant sur son temps libre juste pour pouvoir continuer à travailler par la suite.
    0 points
  25. Un camp a imposé de manière décomplexée des saloperies totalitaires, l'autre non. Ça fait une sacrée différence.
    0 points
  26. Oh on dirait mes 3 dernieres heures au boulot : pas de spec, pas de refine, pas d expression du besoin correcte mais une fois qu'on a determiné que c est parce que le client veut faire comme tous les autres, on peut lui conseiller n'importe quelle merde carrefour.
    0 points
  27. Vous avez pas compris : il veut jouer à Overwatch 2, c'est pas avec votre linux qu'il va le faire.
    0 points
  28. Encore sur le theme ESG, le CEO de JP Morgan Jamie Dimon https://www.aol.com/news/jamie-dimon-says-oil-gas-150000096.html
    0 points
  29. donc t'as bien compris la phrase sur 45 ^^. Je pense que biwi a juste fait un raccourci à ton crédit sur l'extrapolation.
    0 points
  30. Alors que moi le fossé, je le ressens beaucoup plus entre ceux qui ont voulut imposer leurs névroses aux autres et ceux qui se sont gardé les leurs. Et ils sont dans les deux camps, même si seuls les paranos du COVID ont eu le soutien étatique, les paranos du vaccin n'avait rien à leur envier sur le fond. (Par contre je ne comprends pas la phrase sur les collabos de 45. Car c'était une engeance qui avait bien diminué par rapport à 42. Au contraire des résistants, pour lesquels y en avait beaucoup plus en 45, et encore plus en juin 45. A moins que tu parles de la vague de dénonciation faites sur des critères qui avait pas tout le temps de rapport avec la collaboration mais aussi, de se débarrasser d'un voisin gênant en se refaisant une virginité).
    0 points
  31. Le 8 novembre, Maurice Karnaugh... https://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Karnaugh Souvenirs des cours d'électronique... https://en.wikipedia.org/wiki/Karnaugh_map
    0 points
  32. ... je serais carrément très étonné que ce ne soit pas le cas.
    0 points
  33. L'acceptation de certains gauchos à bosser pour des prunes, dans des conditions pire qu'avec le pire des capitalistes, c'est bluffant. On a exactement la même mécanique avec les gauchos stagiaires esclaves dans les fermes bio. La rentabilité repose 100% sur leur esclavage (... et il leur faut 3 à 5 ans pour finir par piger et être bien aigris).
    0 points
  34. Oui au moins il a le bon goût de suivre ses idées jusqu'au bout, mais je ne serais pas étonné qu'il mouille à l'idée de mettre en place une grande politique de l'enfant unique en France pour forcer tous ces vilains français pollueurs à se rendre compte du coût démentiel d'un enfant sur la gentille planète. Bon on peut quand même se rassurer en se disant que la sélection naturelle trouve toujours sa voie.
    0 points
  35. Je rappelle, juste pour remettre les pendules à l'heure, qu'un ingénieur logiciel "senior" (dans le jargon, 5-7 ans d'xp environ, donc moins de 30 ans) a une paye moyenne de 250000$ chez Twitter. Ce ne sont pas des gens à plaindre. Maintenant, objectivement, quand, pour reprendre uniquement l'exemple de la journée, on t'empêche de rentrer dans les locaux parce qu'on ne sait pas si tu veux rester ou non parce que tout le monde s'y est pris dans l'urgence et donc mal, et que c'est la douzième foies en 3 semaine que ce genre de choses lunaires arrive, on peut commencer à admettre que c'est devenu une société gérée à la truelle et que le respect humain du management est totalement inexistant. Il existe un juste milieu entre une boîte rongée de l'interieur comme pouvait l'etre le Twitter d'il y a un mois et la boîte esclavagiste qu'est en train de devenir le Twitter d'aujourd'hui. Ne mentez pas : si on vous faisait le quart de ce qu'on fait aux employés de Twitter en ce moment, vous seriez quasiment tous en train de chercher du taf ailleurs. Musk sait que le marché est de son côté temporairement, et ce qu'il fait est immoral et il le paiera quand le marché sera repassé de l'autre côté.
    0 points
  36. Un peu de lucidite sur le mouvement ESG https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6999170486773444608?updateEntityUrn=urn%3Ali%3Afs_feedUpdate%3A(V2%2Curn%3Ali%3Aactivity%3A6999170486773444608)
    0 points
  37. ama le fossé était déjà là (et n'a en fait jamais disparu depuis WWII). C'est juste que cette crise a permis à tous d'afficher publiquement et concrètement leurs positions et donc de réexhiber ce fossé qu'on pouvait (naïvement) croire disparu. ça a été un révélateur de la réalité sous le vernis. Un tel fossé existe dans beaucoup de pays (tous ?). Voir eg les articles sur les trahisons en Ukraine. La mécanique à l'oeuvre est de facto simple et implacable. Il y aura toujours des gens pour s'y prêter avec ferveur.
    0 points
  38. On peut aussi envisager que les tire-au-flanc / parasites nuisent à l'activité quotidienne ou à l'ambiance de la boîte (par exemple, en politisant tout), et que les productifs se retrouvent ravis de leur départ et prêts à enfin appuyer sur le champignon. Bref, l'avenir nous le dira.
    0 points
  39. "Je vois pas pourquoi l'allié du mec sur lequel je tire se met à me tirer dessus" c'est vraiment ce que tu est en train de dire..? edi: et je vois bien pourquoi tu parle d'escalade nucléaire si les russes dégainent l'arme atomique. Mais c'est ça le truc. L'arme nucléaire c'est le no go final. Et on ne peut probablement pas sortir ce genre de chose sans qu'en face on soit obligé de sortir l'équivalent, et là c'est la course finale. C'est comme mon exemple de fusillade. A partir du moment où quelqu'un sort une arme à feu il n'y a en général plus que les armes à feu qui parlent. Et on ne gagne pas une fusillade en étant moins efficace dans le tir que le camp d'en face. Les bombardements de masse de civils allemands par les armées alliées pendant la seconde sont clairement des crimes de guerre. De nombreux pilotes de guerre alliées l'ont écrit dans leur mémoires. C'est pas pour autant que si je me retrouvais dans la seconde, je me battrais chez les nazis.
    0 points
  40. Je dépoussière le sujet, au Canada certains spécialistes veulent le retour du masque et il y a quelques répliques sur ce tweet comme celle-ci.
    0 points
  41. C'est assez juste ce que tu dis. Mais particulièrement au début de ce fil, et parfois jusqu'à la fin, j'ai eu un sentiment étrange. Comme si certains intervenants mettaient plus d'importance à se défaire du "mainstream" qu'à regarder ce qui se passe. Etant libéraux, on a l'habitude du mensonge. @Tramp fait un très joli boulot là dessus, sur le fait qu''aucune préconception n'est valable en elle même. C'est pas juste ça. J'interprète, mais je pense qu'il y a aussi une volonté de principe de montrer que le monde n'est pas blanc et noir, et même si cette vision est plus vraie dans 99% des cas, je ne comprends pas l'objectif ici. L'objectif c'est de dire que les ukraniens aussi ils tuent des innocents, donc il faut relativiser ce que font les russes ?
    0 points
  42. Ah, en 45, je ne suis pas sûr que ça courrait les rues...
    0 points
  43. Je trouve ce Dilbert particulièrement adapté au forum.
    0 points
  44. C'est clairement un truc à apprendre de savoir susurrer dans l'oreille de la machine pour avoir un output cool. Encore une fois la compétence humaine ne disparaît pas, elle se décale.
    0 points
This leaderboard is set to Paris/GMT+01:00
×
×
  • Create New...