Jump to content

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation since 07/10/22 in all areas

  1. J'imagine que, comme moi, vous avez remarqué que beaucoup de gens établissent sur les réseaux sociaux un lien entre les mégafeux et le réchauffement climatique. Ils nous prédisent, l'air grâve, qu'il faudra s'attendre à ce que de tels incendies se reproduisent fréquemment dans les années à venir en raison du réchauffement climatique. L'inaction climatique est criminelle ! (perso, ça me semblait vraiment contre-intuitif car je me souvenais que dans mon enfance (les années 70-80), chaque été on avait droit à des reportages à la tv sur des canadairs luttant contre les feux de la côte d'Azur, alors que ça avait plutôt disparu ces dernières années) En fait, la tendance est plutôt à une nette baisse du nombre d'incendies (quasiment divisé par 2 sur la période des 40 dernières années) ou du nombre d'hectares de forêts brulées (divisé par 2 entre la décennie 2010-2020 et la décennie 2000-2010). Bref, si la tendance est au réchauffement climatique, c'est une tendance à la baisse des incendies qu'on observe dans le même temps.
    5 points
  2. J'avais, pour le fun, calculé finement ce que je lâchais en impôts, taxes et contributions sociales chaque année, en partant des fiches de paye et de mes fichiers de comptes. J'arrivais à +70% de ce que mon employeur me paye (cotisations patronales incluses évidemment) qui partait dans les poches de l'Etat ou de ses sbires. J'étais moins bien payé que maintenant, ça serait encore pire aujourd'hui... La cerise sur le gâteau étant la CSG non déductible, où on te fait payer des impôts sur des revenus que tu n'as jamais touchés ! On sous-estime massivement le niveau de spoliation en France pour ceux qui travaillent. Le Français lambda a en tête son x% de prélèvement à la source d'IR (et encore) mais c'est juste affolant la réalité de la spoliation.
    4 points
  3. Mais qu'il est démago. C'est une illustration de plus de la nullité de l'état planificateur, mais il a l'air tout aussi mauvais lui dans l'exercice à se poser en Colbert. Les obligations liées à l'inflation permettent aux deux parties d'avoir un taux de base plus bas (pour l'emprunteur) et une protection en cas de hausse de l'inflation (le créancier). Au moment où il a émis ces titres, l'Etat a pu s'endetter à moins cher que ce qu'il aurait dû faire à l'époque, mais il porte en contrepartie le risque de l'inflation. No pain, no gain. L'outil en lui-même a permis des économies importantes au démarrage et tant que l'inflation baissait (plus que les anticipations), et ça se retourne là puisque le risque se concrétise. Un peu comme un taux variable pour un particulier. Fidèle à lui-même, l’État a pris l'argent tout de suite et renvoyé au lendemain le risque, pour s'endetter à moins cher à l'époque. Du bon politicien de bas étage, à la manière emprunts toxiques. C'était il y a 2-5 ans qu'il fallait poser la question de rembourser, et je ne sais pas si l'Etat pouvait alors rembourser par anticipation des titres de dette existants, et dans quelles conditions surtout. C'est peut-être @Arturus qui saurait le mieux commenter ici (?). Mais je pressens que ça ne soit pas aussi évident que ce qu'il nous présente. De ce que je lis ici ou là, "Le coupon, fixe, est calculé sur une valeur nominale qui évolue au gré de l’inflation" donc je suppute que à taux très bas, le nominal explose (pour avoir un coupon qui reste au même niveau) et que donc il aurait fallu payer très cher pour les rembourser par anticipation. A confirmer, j'insiste. Ce n'est pas un sujet que je connais bien. Je ne sais pas en tout cas si France Trésor a fait son job de roller le maximum de dettes vieilles lors de la phase de taux négatif. Il y a bien une baisse forte du service de la dette mais ça n'épuise pas la question. Et supposer que l'Etat a mal fait son travail est quand même le scénario le plus crédible...
    3 points
  4. Ouais mais toi tu es dans un haut lieu du puritanisme calviniste. Le SJW est vraiment dangereux chez les puritains. Chez les cathos, comme suggére JB, c'est l'écologie. Courir après ton péché imaginaire et le laver en payant des taxes (tout en te justifiant moralement de continuer tes péchés imaginaires), c'est vraiment un truc de catho.
    2 points
  5. Depuis deux jours, les 2/3 des départements français (66) sont classés en canicule (vigilance rouge ou orange) par Météo France ; https://vigilance.meteofrance.fr/fr Alors je veux bien croire que ce soit vraiment la canicule dans les 15 départements de l'ouest classés en rouge. Mais les autres ? En Haute-Savoie, cela fait 2 jours que nous sommes classés en canicule (orange) : certes ces deux derniers jours, l'après-midi, il a fait chaud à Annecy (32°C) mais la nuit la température est tombée à 14°C ! On ne peut même pas garder les fenêtres ouvertes toute la nuit : ça caille dans l'appart au petit matin... Du coup je me suis intéressé à la définition de la canicule selon Météo France : "une période de chaleur intense pendant 3 jours et 3 nuits consécutifs". Avec mes 14°C la nuit, pour l'instant je suis loin du compte... J'ai regardé les températures de Lille, classé également en canicule : hier : t° max : 28°C - t° min : 13°C avant-hier : t° max : 26°C - t° min : 12°C La canicule dans le Nord a l'air vraiment trop horrible... Sur wikipedia, on apprend un truc encore plus amusant : les critères de classification en canicule sont variables selon les départements. Ben oui, il n'y a pas de raison, Lille a droit aussi à sa canicule ! J'imagine que si on appliquait les seuils de Marseille à Lille, les pauvres Nordistes n'auraient jamais de canicule. Du coup en abaissant les seuils pour ce département, le Nord peut lui aussi être classé de temps en temps en canicule. Ces différences de seuils me semblent plutôt idiotes et contradictoires avec l'objectif de vigilance qui est, selon Météo France, d'évaluer le "risque sanitaire pour l’ensemble de la population exposée". Apparemment les Lillois sont plus fragiles que les Marseillais et méritent plus d'attention des pouvoirs publics. On me rétorquera sans doute que les Nordistes, étant moins habitués à la chaleur, leur organisme est plus sensible... M'enfin 32°C le jour et 15°C la nuit, il faut vraiment être très fragile pour ne pas supporter ça... Personnnellement, j'appelle ça une belle journée d'été.
    2 points
  6. Merci, encore un autre indicateur du fait que le discours "Poutine a toutes les cartes en mains avec le gaz" est foncièrement trop optimiste pour la Russie, ou plutôt juste une face de la médaille. Le Kremlin annonce donc officiellement que les pensions sont revalorisées de 19,5% par rapport à l'an passé. Ça donne une idée de l'inflation réelle des prix si ils sont obligés de faire ça. Sur le reste et sauf erreur de ma part, c'est le discours qui servait de fondement aux articles partagés hier sur Poutine qui admet officiellement les difficultés "colossales" d'approvisionnement du pays en produits high tech en particulier. La situation de la Russie semble loin d'être fameuse, et si elle tient pour partie l'Europe par le gaz, la faiblesse du pays devient criante ailleurs. Les tanks des années 1970 (ça a bien été confirmé il me semble, non ?). C'est du jeu de la barbichette entre l'Europe et la Russie, et la conclusion est loin d'être écrite. Un indice qui ne trompe pas, à la @Marlenus, c'est le ton de la propagande russe via ses proxys, qui serine désormais que la Russie attend l'hiver avec impatience. Ça fait des memes qui amusent les fanboys de Poutine, mais l'insistance sur l'argument le décrédibilise plus qu'autre chose. Bien noté @Bézoukhov pour Kempf, ajouté à ma liste de suivi mais je ne vois rien de différent de ce que j'ai écrit. "Semaine apparemment statique et sans grand changement de lignes". "Pause opérationnelle" avec reprise du même ISW. OK...
    2 points
  7. Et même si la distribution est vaguement continue, elle est plus que massivement bimodale. Je veux dire, pas grand monde ne conteste la pertinence, au moins relative, des concepts de "grand" et de "petit", alors que c'est parfaitement unimodal ; et il faudrait contester "homme" et "femme", alors que la bimodalité en est évidente ?
    2 points
  8. Quelle mauvaise foi ! Après l'épisode des bassines, tu devrais peut-être envisager de réviser ton cycle de l'eau... La carte des précipitations provient de ce rapport : http://www.drias-climat.fr/document/rapport-DRIAS-2020-red3-2.pdf Page 41, on y retrouve un résumé concernant l'évolution des précipitations : Dans ce même rapport, page 63, concernant les sécheresses estivales : A propos des sécheresses, il faut surtout regarder ce qui se raconte du côté du projet ClimSec. Voici le rapport de 2011 (sachant qu'il doit y avoir une mise à jour des données et des projections pour bientôt mais à vérifier pour l'échéance) : http://www.drias-climat.fr/public/shared/rapport_final_CLIMSEC.pdf Sur le site de Météo France, il y a une page intitulée "Sécheresse et changement climatique" avec cette carte de l'indicateur sécheresse de l'humidité des sols :
    1 point
  9. L'industrie (terme pas choisi au hasard) de la transplantation d'organes en Chine Ça fait parti des nombreuses preuves accablantes On est literallement au niveau des Extros d'Hyperion là
    1 point
  10. Non mais ça aussi c'est n'importe quoi... Ce sont les mêmes arguments qui tournent en boucle alors que des contre-arguments scientifiques ont déjà été donnés 100 fois. Mais je sais, loi de Brandolini, etc. Je passe sur l'histoire de la saturation du CO2, je crois même y avoir déjà répondu ici, sinon deux minutes de recherches sur google et on trouve de très bonnes explications sur pourquoi c'est n'importe quoi. Concernant cet argument : " le taux de CO2 augmente quand la température augmente, ce n'est pas l'inverse" Oui, une augmentation de la température entraine des modifications du cycle du carbone et de la solubilité du CO2 dans les océans. Ce dégazage se répercute évidemment sur le taux de CO2 atmosphérique, que l'on retrace notamment à travers les analyses de carottes de glace. Non, ce n'est pas un mécanisme à sens unique, dire "ce n'est pas l'inverse" est faux ! Il y a plusieurs paramètres qui contrôlent le climat : depuis la position des continents, à l'activité solaire en passant par Milankovitch, etc. Est-ce que tous ces paramètres jouent toujours de la même manière, dans le même sens, avec le même poids sur le système climatique ? Non. Il ne suffit pas de prouver que telle variation climatique est, par exemple, due à un changement d'obliquité terrestre pour écarter tous les autres mécanismes d'un revers de main. C'est la même chose avec l'effet de serre et le CO2. Expliquer que telle variation climatique n'est pas due au CO2 ne permet pas de conclure sur l'inexistence de l'effet de serre... d'autant qu'on a déjà des exemples contraires dans l'histoire géologique de la Terre ! Rapide coup d'oeil à l'étude sérieuse et documentée que tu as partagé : - "Il est évident qu’il n’y a pas de bonne corrélation entre CO2 et température globale." -> "Ces observations jettent donc un doute sérieux sur la théorie de l’effet de serre radiatif qui nous dit qu’au plus l’atmosphère comporte de CO2 au plus sa température augmente" Bah non, parce que personne ne dit que la teneur en CO2 de l'atmosphère est le seul paramètre qui contrôle la température globale. Exemple : j'affirme que la position des masses continentales a un impact sur le climat terrestre. Pourtant, si je regarde les variations climatiques durant l'Holocène et les mouvements tectoniques sur les 10k dernières années, il n'y a pas de corrélation... et pourtant, mon affirmation est toujours vraie. - "Nous voyons que les pics de CO2 atmosphérique suivent les pics de température !!" -> " Ces observations jettent également un doute sérieux sur la théorie de l’effet de serre radiatif." Bah non toujours pas. Cf. le cycle océanique du carbone. Encore une fois, démontrer que la loi d'Henry existe ne répond pas à cette question. - "Contrairement au court terme, l’analyse des carottes de glace antarctique a démontré une très bonne corrélation entre concentration de CO2 et température. Cependant, il existe un déphasage : durant les centaines de milliers d’années qui nous ont précédé, l’augmentation du taux de CO2 atmosphérique a toujours suivi (et non précédé) les augmentations de température. C’est probablement le dégazage des océans provoqué par la hausse de la température qui a provoqué l’augmentation du CO2 de l’atmosphère. Les déphasages vont de 400 à 1000 ans. Cette observation jette également un doute sur la validité de la théorie de l’effet de serre radiatif!" Non, c'est encore un contre-sens scientifique. Montrer que le système climatique a fonctionné d'une certaine manière ne permet pas de conclure qu'il fonctionne toujours ainsi et jamais autrement. Il ne s'agit pas de contester la première partie (dégazage / déphasage) mais la façon dont il parvient à cette conclusion. Ce n'est pas une démonstration s'il n'y a pas de liens logiques entre les arguments et le résultat final. - Je passe sur la suite qui concerne l'activité solaire. Je ne vais pas me répéter, mais démontrer qu'un facteur existe n'est pas un argument suffisant pour conclure qu'il n'y en qu'un seul / qu'un autre n'existe pas. - " Malheureusement les médias et le GIEC prétendent que c’est le CO2 relâché par l’homme (donc seulement 10 Gt/an par rapport aux 200 Gt/an relâchés par la nature)" Un classique !
    1 point
  11. Trouvé parmi les commentaires du tweet de Goya : L'auteur : https://fr.wikipedia.org/wiki/André_Markowicz
    1 point
  12. https://www.lalettrea.fr/action-publique_parlement/2022/07/22/l-assemblee-vote-une-importante-augmentation-de-son-budget,109801331-art "L'Assemblée vote une importante augmentation de son budget" "We are all in the same boat..."
    1 point
  13. Avec l'image qui va bien : En France, il y a eu beaucoup d'efforts déployés pour lutter contre les feux de forêts : les graphiques de Largo le montrent bien, alors même que les départs de feu (différent du nombre d'incendies qui impliquent un seuil de surface brûlée) sont toujours très élevés dans certaines régions. Meilleurs aménagements forestiers, meilleurs dispositifs locaux, meilleure réactivité, etc. Quelques chiffres pour la zone méditerranéenne : En zone méditerranéenne, les surfaces incendiées diminuent grâce aux mesures de prévention Les questions qui se posent concernant les effets du réchauffement climatique sur les feux de forêts en France, c'est plutôt : - est-ce que l'année 2003 risque de se reproduire régulièrement ? La sévérité des incendies étant plus importante lors des épisodes de sécheresse / canicule, ce sont ces histoires de mégafeux qui mobilisent énormément de moyens et qui fragilisent le réseau de surveillance ailleurs. - est-ce que le territoire concerné par le risque incendie va s’agrandir ? - est-ce que la durée de la saison des feux va augmenter ? Dans le même registre, est-ce que les incendies seront plus précoces ? Pour ces dernières questions, il faut notamment regarder ce qui se dit du côté de l'Indice Forêt Météo. D'après Météo France : A priori, il suffit d'adapter les moyens déjà mis en oeuvre et de les étendre aux nouvelles régions concernées. Par contre, je paris que ça ira forcément de pair avec un nouvel arsenal réglementaire pour les propriétaires, comme par exemple avec l'obligation légale de débroussaillage... Maintenant, si on parle des effets à l'échelle mondiale, ça devient vite compliqué ! Les forêts ne sont pas toutes les mêmes et les régimes des feux non plus. Si ça vous intéresse, il y a une synthèse parue en 2020 (Climate Change Increases the Risk of Wildfires) et une autre en 2022 (Spreading like Wildfire: The Rising Threat of Extraordinary Landscape Fires). Ce sont toujours les mêmes questions donc je balance juste des cartes ci-dessous :
    1 point
  14. La vache ne produit pas de cellulase, donc elle ne tire pas ses nutriments de la verdure qu'elle broute. Comme tous les ruminants, elle est "microbophage" : ce sont les micro-organismes contenus dans son estomac qui se multiplient en digérant les plantes, et la vache digère une partie de ces micro-organismes chaque jour. La vache est à elle seule une petite ferme. (Ajoute à ça que, parfois, elle chope des insectes ou de petits mammifères en broutant, mais ça ne représente qu'une centaine de grammes quotidiens en moyenne, c'est marginal).
    1 point
  15. Je conseille la lecture de ce PDF concernant la forêt usagère de la Teste. Prêtez une attention particulière à la page 15 concernant le statut du propriétaire. J’ai trouvé scandaleuse la présentation de cette forêt particulière par le 20heures de TF1 qui, évoquant l’élargissement des accès pompiers, rejette la faute (sans le dire explicitement) de l’incendie sur les propriétaires. Or la faute en incombe sans aucune ambiguïté à l’ADDUFU (Association de Défense Des Droits d’Usage et la la Forêt Usagère). Cette association se bat contre le droit de propriété.
    1 point
  16. Un peu de respect pour le conservatisme. Mais il se trouve que je ne vois pas ce que ça a de nécessairement conservateur (même si on sait que Gave père et fille le sont, conservateurs). Traiter l'être humain comme fin et pas comme moyen, c'est le b a ba de l'humanisme post-kantien. Difficile de m'expliquer que le nain qu'on lance est considéré comme une personne et pas comme une chose. Le contrat n'y change rien. Si je me souviens correctement de la discussion (si on peut appeler ça comme ça) avec JRR dans son fil d'adieu bordélique, il s'agissait de développer un argumentaire moral contre la prostitution. Or je ne vois pas ce que la prostitution offre d'analogue en termes d'objectification. C'était le point qu'il défendait, mais qui ne me paraissait pas suffisamment justifié. On peut recommencer les objections réchauffées du type de l'argument transcendantal (comment un autre que l'individu concerné peut-il savoir ce qui est bon pour l'individu ragnagna) sauf qu'en l'occurrence, ça tombe à côté de la plaque. C'est peut-être "bon" pour le nain (ça lui fait plaisir, ça lui rapporte du fric) de se faire jeter en l'air. Je m'en tamponne, pas mon critère.
    1 point
  17. Lire et relire De Jasay. Qu'il n'y ait pas de plan n'exclut pas qu'il y ait un cadre conceptuel, une matrice de pensée, une Weltanschauung commune. Et qu'il n'y ait pas de plan n'exclut pas non plus que l'organisation n'ait pas de comportement émergent (à savoir pour ce qui est de l'État, survivre, s'étendre et approfondir son emprise).
    1 point
  18. Tu as en effet la version complotiste tendance LCE qui part du principe que cette épidémie a été créé de toutes pièce pour nous va-x-iner d'un produit ayant pour but de réduire la population mondiale selon un plan ourdi par les élites mondiales. Cela implique que nos politiques ont des convictions profondes qui vont dans tous les partis. Et dans ce cas, effectivement tu peux t'inquiéter de ce qui se passe, mais je dirais que cela ne change pas grand chose au final. De toutes façons ils vont arriver à leur fin, si ce n'est avec le COVID, ce sera autrement. Si on est dans une autre vision un peu moins complotiste, on voit une corporation (les médecins), qui voit une opportunité de pouvoir avoir un max de financement public en profitant de cette opportunité. Donc ils font peur car c'est leur moyen d'avoir du fric. Les politiques étant un peu moins enclin à les suivre, surtout tant que les hôpitaux ne sont pas remplit, surtout avec le mur de la dette qui arrive. Les rares politiques partant sur des trucs qui auraient put recueillir une majorité d'opinions favorables comme Estrosi ayant essayé de remettre le masque dans les transports se font rabroué par la justice et n'ont plus aucun soutien populaire. Tu as la version bisounours où tout le monde est altruiste et fonctionne pour le bien commun et donc tu peux t'inquiéter. Perso, suis plutôt dans la 2ème tendance. Tant qu'il n'y aura pas de pics d'hospitalisation, je pense que le gouvernement restera sur des messages d'incitation. Des mesures coercitives seront impopulaires avec une opposition qui se fera un plaisir de le mettre en échec à peu de frais. Si par contre on a un retour des hospitalisation comme au pic de la 1ère vague, on peut avoir du soucis à se faire.
    1 point
  19. L'empire romain s'est effondrée lors de la crise du troisième siècle, est c'est un autre empire qui a été fondée par Dioclétien (la rupture est au moins aussi importante que celle entre Octave Auguste et la république). Le centre de gravité de ce nouvel empire, le Dominat, était d'emblée à l'est, l'ouest était un champ de bataille géant, avec de vagues alliances avec les peuples "fédérés" (mais sans très grand contrôle sur eux) en guise d'autorité impériale. Je pense que ce changement de centre de gravité de l'empire est la rupture la plus importante, sans doute plus que le changement institutionnelle, qui ne changeait pas grand chose pour la majorité de l'empire, et en particulier pour les grecs. Et clairement bien plus que la "division" de l'empire, puisque celle-ci n'en était pas une. Il s'agissait d'une co-gestion du même empire par deux empereurs, comme ça avait déjà eu lieu par le passé avec Marc-Aurèle et Lucius Aurelius Verus, et sans que ce ne soit systématiquement le cas par la suite, comme sous Constantin par exemple. Formellement, la chute de l'empire d'occident n'a été rien d'autre qu'un nième retour au modèle à un seul empereur, puisque Odoacre a symboliquement prêté allégeance à l'empereur d'Orient (ce qui était de toute façon déjà à peu près tout ce qu'un empereur pouvait espérer comme autorité à l'ouest). Donc il me semble qu'il y a quelques ruptures. La chute puis la reconstruction de l'empire par Dioclétien en est une. Des siècles plus tard, le sacre de Charlemagne en est une autre, puisqu'il s'agit d'une déclaration d'indépendance de l'évêque de Rome vis-à-vis de Constantinople. Mais la déposition de Julius Nepos entre les deux, non, c'est une anecdote.
    1 point
  20. "Je n'ai rien volé, il m'a volontairement donné 100€." Tu peux rajouter à ton second point le travail des associations féministes qui militent pour l'amélioration de la prise en charge des victimes de viol, depuis le dépôt de la plainte au recueil des preuves. si quelque chose est condamnée par la loi mais que l'exécutif ne l'applique pas... Dommage que Lancelot ait également oublié de mentionner ces féministes là.
    0 points
  21. Je n'arrive absolument pas à faire passer l'idee d'un petit déjeuner sans chocolat à la maison... Ne prenant plus de petit-dejeuner moi-même, je n'arrive pas à imposer quoi que ce soit. Enfin, je dis ça, mais en cas de stress, je continue à me gaver de saloperies le soir. Or je suis souvent stressé ces dernieres années avec le boulot.
    0 points
  22. C'est plus choquant, oui. Mais dans ce cas d'espèce, on ne parle pas de mobilisation défensive mais d'enlèvement.
    0 points
  23. Désolé d'intervenir de cette manière mais, de source proche, c'est ce qui se passe aussi dans la région d'Odessa côté ukrainien.
    0 points
  24. Sans aller jusqu'au coca dans le biberon c'est vraiment difficile de lutter contre le sucre donné aux enfants. A part les gens exposés aux concepts cétogène tout le monde trouve normal que les enfants aient 4 repas par jour avec au moins un service sucré, même intégralement sucré concernant le petit déjeuner et le goûter. Et il faut lutter pour bannir les boissons sucrées. (Là je suis en vacances c'est encore pire...) Et soyons francs, c'est difficile d'avoir les deux parents alignés sur ce sujet. (Je passe déjà pour un monstre pour bannir les boissons sucrées à la maison et les desserts sucrés le soir seulement...)
    0 points
  25. Je crois que si j'habitais dans ce coin, je me ferais bâtir un réservoir que je ferai remplir par un camion. Un intermédiaire incompétent de moins.
    0 points
  26. This. Si on met des chiffres, la vérité est un peu entre les deux, mais clairement pas du côté russe. Le soutien à un rattachement à la Russie ne dépassait pas les 20 à 30% dans le Donbass en 2014, et 12% au niveau national. Ce 12% était un point haut vs le passé (20% au sortir de la fin de l'URSS, 9% en 2013), avec une petite remontée causée par Maïdan (source). Et surtout un souhait des vieux, qui avaient connu l'URSS (17% chez les +60 ans, 5% chez les moins de 25 ans). Et on ne peut pas fermer les yeux sur le fait qu'il restait nourri par les actions de déstabilisation russes depuis xx années, avec un modus operandi pas très subtil, en particulier sous la présidence Ianoukovytch. Un mouvement dont on peut donc penser qu'il était condamné à baisser hors interventionnisme russe (ou US btw, cf. les dollars de 2004). Les 25% dans l'est de l'Ukraine souhaitant un rattachement à la Russie en 2014, c'est beaucoup (et souligne que même sans la guerre actuelle, le pays avait des sujets à gérer) et très peu (si besoin était de souligner l'hypocrisie russe à vouloir venir "sauver" des populations qui ne veulent pas du tout l'être). En tout cas en rien une justification à des guerres par un autocrate en soif de puissance. Un indicateur assez clair aussi sur le souhait ou non d'être rattaché à la Russie, c'est les réfugiés : moins d'un réfugié ukrainien sur cinq est parti en Russie d'après l'ONU. Et parmi ceux-là, combien le sont vraiment de leur plein gré quand tu lis les horreurs sur les camps de filtration ?
    0 points
  27. qui lui même est similaire à celui utilisé pour soutenir militairement la Transnistrie contre la Moldavie en 1992.
    0 points
  28. Oui, ça évidemment, ça reste autorisé, je ne censure que les modernes, je suis pas un barbare. Oh, je ne sais plus, une obscure fabulation, en opposition à Newton, selon laquelle toutes les couleurs seraient un mélange de bleu sombre et de jaune, en lien avec la couleur du ciel le matin et le soir je crois. D'où les couleurs du costume du jeune Werther. J'ai surtout croisé ça au détour de Schopenhauer, qui propose contre ça une autre théorie encore plus fumeuse, préférant le rouge et le vert comme couleurs premières (ce qui aurait donné aux ados dépressifs du XIXe s l'air encore plus ridicule s'il l'avaient suivi lui plutôt que Goethe).
    0 points
  29. C'est ma vie qui est dissolue, du coup je manque de sommeil et mon clavier fourche.
    0 points
  30. Cela n'a jamais été évident. Et parler des russophones comme d'une population homogène c'est un peu léger. La russophonie est corrélée à l'attitude pro-russe (ou nostalgique de l'URSS) mais elle est aussi beaucoup plus fréquent que cette dernière. Il y a aussi beaucoup d'autres facteurs de russophonie complétement indépendants de l'attitude politique: -les vieux sont plutot russophones par effet de génération. -les intellectuels sont plutot russophones parce qu'ils ont participé à des échanges universitaires avec la Russie. -les urbains sont plutot russophones La région de Kharkov est russophone et pas du tout pro-russe. Beaucoup de personnalités ukrainniennes (Andriy Schevchenko, Volodymyr Zelensky) sont russophones Ce qui est devenu évident en 2014 par contre, c'est que les russes ne partageaient pas le projet ukrainien.
    0 points
  31. Où on apprend que les hongrois sont une race: https://www.bfmtv.com/international/hongrie-viktor-orban-cree-la-polemique-en-defendant-sa-vision-d-une-race-hongroise-non-mixte_AD-202207250200.html We [Hungarians] are not a mixed race, and we do not want to become a mixed race either” https://dailynewshungary.com/orban-hungarians-are-not-a-mixed-race-and-does-not-want-to-become-one/
    0 points
  32. Le referendum de 1991 était basé sur l'idée que les frontières correspondaient à celle de la RSS d'Ukraine et cela n'a choqué personne à l'époque. Le problème entre l'Ukraine et la Russie n'est pas un différend sur les frontières. Ou alors tu aurais voulu un referendum global russe+ukrainien sur la question de l'indépendance de l'Ukraine (qui légalement n'était rattachée à la Russie que par une entité disparue) ?
    0 points
  33. Il semble que le cours du blé est bien stabilisé, donc les experts semblent compter le coup d'éclat russe à Odessa pour des miettes : https://www.boursorama.com/bourse/matieres-premieres/cours/6xWWY/
    0 points
  34. T'inquiète, quand les pays africains se seront suffisamment développés pour qu'un demi-bataillon occidental ne soit plus capable de tenir un pays, tu les verras les guerres d'annexion. L'Europe occidentale, ça a mis quatre siècles entre la Paix d'Augsburg et la 2GM pour atteindre une certaine stabilité des frontières. Hitler et Staline ont probablement accéléré le phénomène de quelques siècles en Europe orientale en massacrant et déportant à des échelles inconnues. Mais il reste que la Hongrie déborde de ses frontières, et que les frontières exactes de la Russie sont mal définies. On ne peut pas d'un côté dire que les accords des années 1990 n'ont été écrits nulle part, et se plaindre de l'autre que les russes aient perdu toute confiance en la "bonne volonté" des américains. C'est la puissance du référendum. Si le Brexit s'était fait sans référendum, il n'y aurait pas eu de guerre, mais les faucons bruxellois ne se seraient pas privés d'être absolument odieux avec les anglais. Si les russes et les ukrainiens s'étaient accordés il y a 25 ans pour définir la frontière par référendum (*), la légitimité en aurait été suffisamment forte pour ne voir que très peu de violence. C'est peut-être la seule idée wilsonienne un peu intelligente. (*) Ce qui n'est dans le logiciel intellectuel d'aucune des deux parties, donc de la pure uchronie.
    0 points
  35. Ah ah, c'est exactement ça. Et si tu avais voulu pasticher davantage l'article de Lecaussin tu aurais pu dire : "Hitler était fan de Disney, à tel point qu'il visionnait en cachette son film préféré "Blanche Neige" et aimait dessiner des petits Mickeys... C'est bien la preuve que le nazisme visait à introduire la culture Disney en Allemagne." L'article de Lecaussin est vraiment mauvais. Il s'agit d'un procès d'intention. Blanquer avait subi exactement le même genre de procès d'intention de l'autre bord politique à sa nomination : ç'allait être un dangereux réac. Je n'ai pas souvenir d'une décision de Blanquer qui serait allé dans le sens de davantage de conservatisme au sein de l"EN, hormis ses déclarations médiatiques sur l'islamo-gauchisme... Ce n'était qu'une marionnette : le VRP qui a vanté auprès des Français les réformes préparées par la bureaucratie. À peine nommé, il a diffusé la réforme du bac qui avait été préparée par les technocrates du ministère avant son arrivée. Pour l'instant, il est bien difficile de dire ce que sera Pap Ndiaye, vu qu'il a fait peu de déclarations. Dans ses rares interviews ou dans sa "lettre aux enseignants", je ne vois aucun wokisme... Quand je l'écoute (par exemple ici), ce que je vois c'est plutôt un bureaucrate de la pire espèce (plutôt qu'un militant woke) : langue de bois, discours technocratique, enjolivement de la réalité pour faire passer des vessies pour des lanternes, mensonge pour cacher les failles des fonctionnements bureaucratiques (dans l'itw, il prétend que les contractuels suivent une formation avant de donner leurs premiers cours et sont étroitement suivis par l'institution, ce qui est faux), etc. Ca présage plutôt un ministre fantoche (comme son prédécesseur) dont l'action se limitera à assurer le service après-vente auprès du grand-public de décisions prises par les technocrates ministériels. En plus il semble dépourvu de charisme : il va se faire bouffer par Macron.
    0 points
  36. Ah mais clairement. Cet épisode est une nouvelle confirmation, si besoin était, de la nocivité totale du mélange des genres entre politique et science. Cela nous a généré une perte de crédibilité de la science (whatever that means), une poussée du complotisme, un clivage plus grand encore de la société. Tout ça pour permettre à quelques politiciens de jouer les gros bras afin de se faire réélire. Et on en est pas exempt ici. C'est tout autant valable avec les tentatives des anti de pousser telle ou telle solution miracle (ivermectine, HCQ, etc.).
    0 points
  37. Ce que j'ai tiré des sources, c'est que le vaccin a eu une certaine efficacité, notamment chez les personnes à risque. Ce qui a emporté ma décision c'est le nombre de personne qui sont rentré en hospitalisation en étant vacciné et celles sans l'être pour cause COVID. Que cela était clairement moins clair chez les enfants en bonne santé. Que le vaccin peut avoir des secondaires graves. Et comme dit, suis preneur de tout documents montrant que je me trompe sur un point ou l'autre. J'ai plus de mal à juger de son efficacité à l'heure actuelle avec les variants actuels. Toujours preneurs de sources sur le sujet.
    0 points
  38. Personnellement je peux admettre ce raisonnement sur les politiciens qui dé-escaladent en sauvant la face et le bon peuple rassuré par un placebo. Ça reste immoral et douteux (aucune garantie concrète qu'on ne reviendra pas au confinement) mais si je m'attendais à ce que le gouvernement soit moral je ne serais pas ici. D'ailleurs tout ça est cohérent avec ce que je disais en 2020 : Ce que je trouve insupportable c'est de mélanger ça avec une rhétorique de type "le vaccin c'est super et efficace, c'est la Science qui le dit, mangez-en", parce que ça justement on vient d'établir que c'est la rhétorique qu'on sert aux cons, et je n'apprécie pas qu'on me prenne pour un con. Ensuite la question de la dangerosité du vaccin est différente. Je suis d'avis que le vaccin n'est pas particulièrement dangereux ni efficace. D'ailleurs qu'il soit dangereux ou efficace est moralement un peu hors sujet sauf si on est utilitariste.
    0 points
  39. Ben oui, mais comme dit, à chaque fois que j'ai jugé le contenu de ceux que l'on m'a proposé, j'ai vite déchanté. Alors ok, il y en a plein que je n'ai pas checké car j'avoue que la technique du: -Tiens regarde celui-là, il dit des choses bien, malheureusement il est taxé de complotisme: -Un gars qui t'explique que la vaccination rend les femmes stériles, le but réel de la vaccination étant de diminuer de 90% la population mondiale à cause de leur écologisme mortifère (NdN: Reçu ce matin dans ma boite aux lettres)? -Je vois que je te convainc pas, je vais t'en proposer un autre Fait que je préfère aller voir qui Hugh nous a déniché sur le post des playmates. Donc, si tu as quelque chose à me proposer, je prends. Mais, non, je ne vais pas taper tous les zozos pour espérer trouver une pépite. Si quelqu'un sur le forum a quelqu'un qui l'a convaincu, je fais confiance et je veux bien lire pour me faire une opinion. Mais, si c'est de la merd. je n'irais pas m'en faire 36.
    0 points
  40. Comme indiqué dans les réponses au tweet, il n'a pas fait 37 à Munich en 2017) https://www.timeanddate.com/weather/germany/munich/historic?month=6&year=2017 Donc probablement photoshopé. Ce qui est cohérent vue la qualité du site source.
    0 points
  41. Ces derniers temps j’ai recréé un jeu auquel je jouais sur l’Apple IIC (oui j’ai 45 balais!) qui s’appelait “limonade stand”. mon fils a 8 ans, donc on a démarré cool. chaque jour, il doit calculer sa recette ou perte du jour d’avant et l’ajouter ou la soustraire de la caisse. il doit ensuite prévoir combien de limonades il va préparer en fonction de la météo et du prix unitaire de fabrication. chaque jour, je lui dis combien il a vendu de limonades et il n’a plus qu’à calculer chiffre d’affaire et bénéfices. on va pas tarder à complexifier maintenant qu’il a compris cette première phase. Je vais lui proposer d’acheter les ingrédients séparément et de mettre plus ou moins de chaque: soda, citrons, glaçons. ca permet de travailler les calculs de tête, de comprendre la différence entre ÇA et bénéfice, de comprendre qu’on a des couts, des contraintes, etc… plus tard je lui proposerai de la publicité, je lui mettrai un concurrent dans les pattes, je lui proposerai de racheter ce concurrent, donc il devra gérer un employé, etc… bref, ça l’éclate, ça lui prend 10 minutes à tout casser par jour (surtout a se décider des quantités de limonade à préparer), ça lui apprend des choses simples mais importantes tout en faisant un peu de maths toutes bêtes.
    0 points
  42. On n'a rien qui prouve au cas par cas que les gens qui sont morts non vaccinés auraient survécu en l'ayant été. Par contre ceux qui sont morts d'effets secondaires du vaccin, la causalité est là par définition...
    0 points
  43. [[Ça ressemble quand même vachement à un truc où la privatisation des nappes phréatiques résoudrait immédiatement le problème ]]
    0 points
  44. Génial, le journal précédent Séduction a semble t-il sorti un numéro spécial fétichisme dont les annonces vous rappelleront peut être les tribulations d'un certain tribun :
    0 points
  45. Merci donc @Nick de Cusa de ta confirmation implicite du 0,02% d'effets secondaires graves auquel je faisais référence il y a des mois 1 sur 5000, c'est le 0,02%, et non pas du 0,8% qui était avancé alors, division par 40. Toujours trop, et en particulier quand un gouvernement fait la faute énorme qu'est la vaccination obligatoire. Idem, ce qui circulait encore il y a un an sur le forum, c'était de l'ordre de 10 à 20 fois plus que ça, de tête. Sinon, l'étude du PEI en question, que j'avais lue alors, était bien basée sur les déclarations de pharmacovigilance donc exactement le même sujet que de par le passé, données brutes qu'on ne sait pas relier au vaccin avec certitude. La mort subite, ça existe, c'est fréquent. Les problèmes de cœur aussi. Les effets secondaires du vaccin peuvent être plus élevés (sous-déclaration), ça peut être moins (déclaration de problèmes sans aucun rapport, comme, e.g. parmi la longue liste déjà partagée ici, des suicides...). Pour rappel, pour tous les cas de morts post vaccination, listés donc dans ces bases comme effets secondaires graves potentiels, le rôle du vaccin a été exclu par les autorités de pharmacovigilance en France après vérifications. C'est toujours le cas aujourd'hui (rapport de juin 2022) : "Concernant les cas de décès déclarés, les éléments transmis n’indiquent pas un rôle potentiel du vaccin. Ces événements continueront de faire l’objet d’une surveillance spécifique." Les études sont intéressantes à lire sans a priori, pour ce que c'est, à savoir un recensement brut avant analyse/revue https://ansm.sante.fr/dossiers-thematiques/covid-19-suivi-hebdomadaire-des-cas-deffets-indesirables-des-vaccins Plus d'un an après, toujours pas d'affolement côté pharmacovigilance et autorités sanitaires en tout cas, et je n'ai rien vu posté par Nick donc ça ne doit pas être un effet de chambre d'écho. Pour faire le tri entre le bon grain et l'ivraie dans les chiffres, je crois aussi aux assureurs, et je n'ai pas l'impression que ça crie de leur côté. On ne peut pas exclure que des tendances / problèmes importants ne soient pas encore identifiés à ce stade, mais ça ne me semble toujours pas être le scénario le plus probable. Sinon sur l'état actuel des connaissances, pour ceux qui l'auraient raté, un des signaux potentiels identifiés récemment, c'est un problème de surdité, qui serait lié au vaccin pour le coup. Une centaine de cas. Signaux confirmés : Hypertension artérielle Myocardite/Péricardite Les principaux signaux sous surveillance : ● Zona ● Troubles du rythme cardiaque ● Thrombopénie / thrombopénie immunologique / hématomes spontanés ● Déséquilibre diabétique dans des contextes de réactogénicité ● Echecs vaccinaux ● Pancréatite aigüe ● Syndrome d’activation des macrophages ● Réactivation à virus Epstein-Barr ● Méningoencéphalite zostérienne ● Aplasie médullaire idiopathique ● Polyarthrite rhumatoïde ● Néphropathies glomérulaires ● Troubles menstruels ● Syndrome inflammatoire multisystémique ● Hépatites auto-immunes ● Pseudopolyarthrite rhizomélique ● Syndrome de Parsonage Turner ● Hémophilie acquise ● Thrombose veineuse cérébrale ● Rejet de greffe de la cornée
    0 points
  46. LE PAPA PINGOUIN LE PAPA PINGOUIN LE PAPA PINGOUIIIIN
    0 points
  47. Il faudrait qu'elle prenne en main sa santé physique et mentale, et qu'elle fasse un petit régime au passage, ça la calmera peut-être.
    0 points
This leaderboard is set to Paris/GMT+02:00
×
×
  • Create New...