Jump to content

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation since 08/19/21 in all areas

  1. A la fin de l'Internet vraiment libre et far west, à l'époque des sites de warez tout ça, les webmasters kiddies ont commencé à se professionnaliser dans le porn. Il existait à l'époque des fournisseurs de contenu qui poussaient des flux de vidéos payantes pour chaque niche. T'avais des previews, généralement 8-10 vignettes, et l'accès à la vidéo sous forme d'abo. Les webmasters de l'époque avaient peu d'efforts à fournir pour mettre en ligne des sites avec des milliers de pages qui s'indexaient bien sur les moteurs de recherche. Les fournisseurs donnaient les scripts clés en main, il suffisait de les déployer et pouf tu avais un site de 40 000 pages de {niche} en ligne en quelques minutes. Il était très facile de faire du 6k-8k par mois en quasi full automatisé. Evidemment ça a attiré beaucoup de monde très vite et les gens ont rapidement dû appliquer des méthodes black hat ultra agressives pour se démarquer, tout le monde avait les mêmes sites, et les clones se comptaient par million. L'arrivée de ce qu'ils ont appelé les "tube", aka les xhamster, pornhub, xvideos etc. a été un vrai coup d'arrêt qui a complètement bousillé cet ancien business model. Soudainement les gens n'ont plus accepté de payer pour du X. Les anciens de l'époque ont réagi en pur marchand de chandelle style, ils ont tenté des actions juridiques attaquant le contenu pirate rendu gratuit. Légalement c'était sensé tenir, mais l'engouement a été un tel raz de marée que bizarrement ça n'a jamais pu aboutir vraiment. Les sites owner étaient inatteignables et tout le monde a très vite compris que la partie était terminée. Du coup on s'est retrouvé avec une armée de webmasters ultra aguerris qui a dû se réinventer fissa. Il faut savoir que le pron c'est au moins 10 ans d'avance sur le mainstream en terme de savoir faire pour un IT. Si tu peux recruter un IT qui vient du pron, ne réfléchit même pas, embauche le direct. Mais c'est aussi vrai dans toute la chaine de production de valeur. L'ultra compétitivité du secteur rejaillit sur tous les maillons. Du coup on s'est retrouvé avec un volume de sites considérables, backés par des gens super forts, ce qui explique en partie le non monopole. L'industrie pron est une industrie fondamentalement black hat dans tous ses compartiments: sur les techniques évidemment, mais aussi sur les structures légales et dans la gestion des flux d'argent. Les mecs ont été assez agiles dès le départ pour s'incorporer dans les pays libres, les paradis fiscaux, monter des holdings, etc. Pour l'argent, les revolut like d'aujourd'hui ne sont rien d'autres que la version mainstream des banques que l'industrie du pron a créé. En fait ça a créé le cadre financier tel qu'il devrait être réellement dans la vraie vie si le socialisme n'avait pas gagné : tu pouvais retirer l'argent de ton compte offshore pour acheter tes pâtes ou une voiture en Europe, ça n'avait aucune espèce d'importance, on te fournissait des cartes de retrait qui fonctionnaient dans tous les distributeurs automatiques et la compta n'existait pas, les mecs regardaient juste tes flux entrants et tes flux sortants sur ton compte le 31 Décembre pour faire ton bilan. Les gros classeurs de compta vert et rouge à la papa, t'oublies. Le rêve. Après ils ont aussi créé des trucs bien hardcore pour bill et rebill les gens, shady as fuck, mais ça reste des innovations bancaires qui ont été maintes fois reprises ailleurs à des degrés édulcorés. Typiquement l'abo mensuel qu'on connaît aujourd'hui, à mon avis les bases ont été posés par l'industrie du X. Pareil pour le boom des ringtones et autres abos à base de pin submit qui ont mis très, très, trèèèèès longtemps à se faire réguler et qui ont permis de siphonner pas mal de pigeons. Donc à mon avis ça a permis à l'industrie de s'éclater sur les territoires en fonction des opportunités d'incorporation, tax, banking, etc. On a donc du volume, et le marché est éclaté. Et le dernier point à mon avis c'est le revenue stream. Le pron est un vrai crève cœur pour moi parce que c'est clairement la première vertical de l'humanité... mais c'est aussi la plus difficile à monétiser. Les gens ne paient tout simplement plus, ou pas assez pour du pron. Si tu regardes les map des régies publicitaires tu as l'impression qu'il en existe beaucoup mais en réalité elles se partagent toutes exactement le même inventaire, découpé en "tier" en fonction des deals d'exclusivité qu'arrivent à obtenir, ou ne pas obtenir, certaines plateformes. Et ça bouge tout le temps. Ceux qui durent sont ceux qui ont l'exclusivité complète sur un panel de sites. Je vais pas citer de noms mais j'en vois au moins 3 vraiment significatives, le reste se partage les cacahuètes. Les gens que tu chopes dans le trafic pron sont des gens qui n'ont aucune intention d'achat, mais pas que pour le pron, dans tous les domaines. Ils ne sont pas là pour ça. C'est pour ça que la seule façon de monétiser à peu près c'est les fake sites de rencontre 100% black hat, avec des bots ou des opérateurs offshore en guise de "base de membre". Leur bases sont tellement doublonnées et archi doublonnées que le taux de défacturation monte jusqu'à des 85%. C'est tout simplement ingérable, impossible à monétiser sans une dose de black hat qui n'est même plus de l'ordre de l'agressivité mais du truandage pur et simple pour arriver à en tirer quelque chose. No go. Aujourd'hui tu ne peux même plus y aller avec ton site de rencontre, les tubes ont depuis le temps compris comment ça marche et ils internalisent eux même la monétisation de leur espace pub. C'est souvent moins bien fait qu'un marketeur à la performance qui connaît son métier mais ils s'en foutent, c'est eux qui ont le trafic. Je pense quand même qu'il va y avoir de plus en plus de fusion et de consolidation, la vidéo est très couteuse à stocker et à streamer, et les revenus publicitaires ne couvrent pas bien. Il me semble que c'est ce qui a tué les concurrents de youtube non ? J'ai pas les metrics en tête mais il me semble que youtube n'a quasiment jamais gagné d'argent, le vrai edge pour google c'est les datas de profiling que ça lui apporte, d'où explication en partie de son monopole. Le business model de la publicité côté éditeur est de toute façon complètement flawed et la pire idée que l'on puisse avoir pour monétiser ses assets. PS pour le FBI: je ne fais rien de tout ce que j'ai décrit ici, on connaît juste les usages quand on travaille dans mon domaine
    8 points
  2. La méthode "je pose ma petite crotte et j'attends qu'on me la débunke, en espérant qu'un post passera au travers", ça devient franchement irritant et totalement pas respectueux des gens sur un forum. Quand on accuse littéralement quelqu'un (les fabricants de Pfizer) de tuer +50 000 "jeunes" (en prenant ton ratio de 3 pour 100 000 sur la population mondiale vaccinée), la moindre des choses c'est d'avoir un minimum backé son message. Mais bon, étant un peu con, j'ai regardé la vidéo en me disant, plein de bonne volonté, ça y est, les antivax du forum ont trouvé un truc fou, révolutionnaire. H16 insiste comme un malade pour qu'on checke la donnée, ça doit être de l'analyse de malade, je vais pouvoir arrêter de passer pour le rageux de service et voir la lumière moi aussi. Et bah en fait, le mec prend les courbes de mortalité de l'équivalent local de l'INSEE (jusque là ok) et dit que si la mortalité moyenne semble avoir augmenté en janvier pendant la période de vaccination, c'est que ça doit être la faute de la vaccination. Voilà. Waouh. Impressionné je suis. Conclusion du gars, la mortalité a augmenté en janvier, c'est en janvier qu'on a le plus vacciné, donc c'est la faute du vaccin. C'est littéralement le niveau de l'analyse. Je cite : "Les graphiques ci-dessous représentent le nombre d’injections reçues pour chaque tranche d’âge ainsi que le nombre de décès constatés pour chaque mois." Il aurait peut-être été intelligent de regarder en même temps s'il n'y avait pas un autre facteur qui jouait et pourrait biaiser la lecture. Par hasard, si ce n'était pas... la faute du COVID pour laquelle il y avait un surplus de mortalité en janvier. Hein, genre la base quoi. J'ai donc regardé. Oups. Oh bah zut, en fait janvier c'est le pire de la mortalité COVID. Ça c'est fou. Ça ne serait pas légèrement beaucoup malhonnête non ? Et ça décroit bien sur février et mars, de manière parfaitement cohérente avec ses chiffres de mortalité... C'est bien simple, cela suit parfaitement la courbe du nombre de morts COVID... Je me dis mais non, quand même pas, ce n'est pas possible qu'il ait ignoré cela, volontairement ou non. Je continue à regarder la vidéo. Arrive ce graph magique (repris d'un article inspiré de la vidéo) Commentaire de l'auteur : "Cette période d’octobre 2020 est d’ailleurs la seule pendant laquelle Israël a présenté une mortalité totale standardisée différente de l’habitude. Tout le reste de la période est comparable à la décennie. Nous ne pouvons malheureusement pas explorer plus loin ce sujet, n’ayant pas accès au nombre d’injections antigrippales réalisées sur la période.". Il s'interroge sérieusement sur ce deuxième pic, inexpliqué selon lui alors que le premier pic est expliqué dans cette réalité parallèle par la vaccination causant des milliers de morts. Bien évidemment la piste, c'est la vaccination contre la grippe qui tuerait. Évidemment hein, c'est toujours la faute du vaccin, c'est la règle. Curieux je suis, ne serait-ce pas encore encore tout bêtement COVID ? Je retourne à mon graph. Oups, c'est encore le pic COVID. Mais quelle surprise, donc en fait le raisonnement de YouTube man, c'est que il y a des pics de mortalité, dont un pendant la phase de vaccination. Pendant les deux pics tu as aussi un pic de morts du COVID d'après les stats officielles, mais non, ça ne peut pas être lié. C'est la faute, 1. à la vaccination 2. on ne sait pas. Pas au COVID... Qui a dit wishful thinking au fond de la salle ? Alors peut-être que j'ai tort dans ma lecture, mais je n'affirme pas quelque chose qui serait la news de l'année, sans avoir évacué une explication 10 fois plus logique. Ce que j'ai appris de plus intéressant en regardant cette vidéo en fait, c'est découvrir de nouveaux jeux de société dans la bibliothèque derrière lui.
    5 points
  3. Bon sur la partie "on constate une surmortalité statistique les mois d'injection chez la tranche des jeunes" je vais faire vite car pousser l'analyse c'est introduire d'autre données pour donner du contexte et ce sera une prochaine fois s'il y en a une. Rapidement, le raisonnement est résumé dans ce tableau : Injections 20-29 ans (1er + 2ème) Injections 20-29 ans ( 2ème) Mortalité constaté pour 100k 20-29 ans Mortalité attendue pour 100k Différence Population de la tranche d'âge morts supplémentaires déc 8 458 0 2,92 2,99 -0,07 1295500 -1 janv 300 703 70 322 3,29 2,99 +0,30 1297010 4 févr 733 592 242 907 4,21 2,99 +1,23 1298519 16 mars 689 671 483 920 3,35 2,99 +0,37 1300029 5 avr 140 014 94 067 3,82 2,99 +0,83 1301539 11 mai 48 642 30 646 2,38 2,99 -0,61 1303048 -8 juin 17 151 7 894 2,07 2,99 -0,92 1304558 -12 juil 25 046 7 330 2,30 2,99 -0,69 1306068 -9 On a constaté une mortalité supérieure à l'attendu pour les mois de janvier à avril 2021, mois où la vaccination était particulièrement intense. L'attendu correspond à la moyenne décennale du taux de décès dans la tranche d'âge pour 100 000 personnes, avec un intervalle de confiance studentisé à 1%. Ainsi on tombe sur une surmortalité d'une trentaine de personne, que je peux diviser par un nombre d'injections pour obtenir un taux de décès par 100k injections ou 100k double injections. Je ne retombe pas exactement sur les pates de la vidéo ici, car ce calcul précisément n'est pas dans le google sheet. Il a 31 décès supplémentaires j'en ai 35 avec les arrondis. 35 morts pour 891 000 deuxièmes injections ça nous fait 3,98 décès toutes les 100 000 doubles injections. Je suis un peu plus haut avec ses données, si vous voyez où je ne fais pas pareil dites moi. Bref. On voit qu'en mars on a plus vacciné qu'en février alors que c'est en février qu'on constate un pic. En avril on a moins vacciné qu'en mars alors qu'on a plus de décès. En mai on pourrait s'attendre à quelque chose mais non. Le lien temporel ne semble pas bien solide. Cela ne m'attire pas de suspicion en tout cas. Ensuite bien sûr il faudrait croiser avec d'autres données. D'abord voir si ce phénomène se répète dans les autres pays. Approfondir avec les causes de décès. (Une donnée qui remonte en France à année+5 -oui oui- ce n'est pas une donnée simple à recueillir quoi) Bref, pas de quoi s'établir dans des certitudes généralisables.
    4 points
  4. Ne laissons pas juste passer ce chiffre qui tend a denigrer la liberte. Pourquoi est-il clairement exagere ? La France est dans les pires pays. Aucun endroit au monde ne s'approche de pres ou de loin de 10x plus. C'est impossible avec SARS Cov-2 et ce climat d'exageration de la peur de coronavirus est ce qui justifie la suppression de la liberte en ce moment meme Le tout public a tue, empecher les hopitaux prives de jouer leur role plein ne peut aller que dans le mauvais sens Intimider les medecins traitants de traiter tot ne peut aller que dans le mauvais sens ou etre neutre "Doliprane jusqu'a ne presque plus pouvoir respirer" ne peut aller que dans le mauvais sens. Lie au precedent, l'approche tout hopital ne peut aller que dans le mauvais sens. La performance ignoble et lamentable de l'hopital public en termes d'infections nosocomiales ne peut aller que dans le mauvais sens, les infections a l'hopital sont une grande part du total. (NB: a mon sens, a verifier, Singapour n'a pas eu de probleme notable d'infections nosocomiles SARS Cov-2, notre hopital public serait donc, par comparaison, nul mais surtout dangereux). L'intubation precoce et/ou abusive, denoncee par l'IHU de Marseille a tue et n'a pu qu'aller dans le mauvais sens Les infections en EHPAD et le manque de degregation des Covids en EHPAD n'a pu aller que dans le mauvais sens Les morts des confinements (pas de la Covid) n'ont pu aller que dans le mauvais sens. Ce ne sont pas des morts de la Covid mais ce sont des gens tues par les autorites sous pretexte de Covid Le nutriscore n'a pu aller que dans le mauvais sens Refuser categoriquement pendant 1 an 1/2 de partager comment on ameliore (ou elimine) un syndrome metabolique ne peut aller que dans le mauvais L'option Rivotril ne peut aller que dans le mauvais (captain obvious) Le message "la seule solution c'est les injections" ne peut aller que dans le mauvais sens Les psy ops pour creer une peur exageree ne peuvent aller que dans le mauvais sens, en convaincant les gens que prendre leurs propres responsabilites est mal (obeir aux ordres, la plupart du temps absurde, n'est pas prendre ses responsabilites) Denigrer et refuser l'approche du focus sur la protection des vulnerables comme decrit par la declaration de Great Barrington ne peut aller que dans le mauvais sens Masquer les enfants et leur faire subir tout ce qu'on leur a fait, sans raison valable, ne peut aller que dans le mauvais sens, en termes de suicides. Vous allez me dire, ce n'est que quelques centaines Injecter des ados alors que le profil risque/avantages est negatif pour eux ne peut aller que dans le mauvais sens. Vous allez me dire, ce n'est que quelques centaines Balancer que plus de liberte aurait tue 10x plus en esperant que ca va juste passer comme une lettre a la poste est une tactique choquante vu combien notre liberte est au bord d'etre perdue a court terme sous les pretextes fallacieux sans cesse utilises dans cette alarme 90% manufacturee. La realite est que la grande majorite des morts Covid etaient evitables en corrigeant les points ci-dessus, a part pour ceux qui avaient atteint le jour ou, bon, l'heure est arrivee et quoi que ce soit que vous chopiez vous emmene, notre sort a tous.
    3 points
  5. Bien au contraire : pour toucher aux libertés, il faut un niveau de certitude scientifique très supérieur à ce qui se publie. Tu sais, je suis pour la séparation de la science et de l’État, pour la même raison qu'on a séparé l’Église et l’État : pour le bien des deux. En l'absence de ça, tu as des libéraux de plateau télé qui se font balader comme des teubés par des Verts qui ont bossé leurs dossiers de propagande. Si tu étais en 1920 et qu'un généticien eugéniste te disait que "c'est terrible, l'humanité va à sa perte par la faute de la dégénérescence de l'espèce, il est impératif d'avoir une politique eugéniste forte" ? En suivant ta logique, tu finirais par converger avec lui en disant "Ok, on a besoin de camps de stérilisation, mais on fait travailler les stérilisés pendant leur convalescence pour qu'ils ne vivent pas aux crochets de l'impôt d'autrui, et il faut privatiser la gestion de ces camps pour éviter la gabegie publique".
    3 points
  6. Oui! J'ai hâte de découvrir l'internat de Normale. Sinon concernant Quatremer on peut toujours pas l'interviewer pour CP? Faire un peu d'agit-prop pour le journal? Je pense que beaucoup de gens voudraient lire...
    3 points
  7. L'affaire remdesivir merite une recapitulation Seuls des experts non traitants l'ont pousse Parmi les medicaments, il est dans les dangereux Tous les medecins traitants pratiquant l'ambulatoire precoce que je lis depuis le debut de cette crise ont dit immediatement que ca ne marche pas, il est ainsi un signe net du fosse entre experts non traitants et medecins traitants Les auteurs de l'article Lancet anti hydroxychloroquine qui etait une fraude faite simplement de donnees fabriquees, avaient des conflits d'interets criants avec Gilead, le producteur du remdesivir (les decisions fondees sur cet article, n'ont pas ete inversees comme elles auraient du l'etre apres sa retraction) pourquoi l'UE en a-t-elle commande si vite pour 1 milliard ?
    2 points
  8. Pas uniquement sur cet article. C'est déjà arrivé plein de fois. De plus, une rédaction a parfaitement le droit de sélectionner ses publications. En fait, c'est même son job principal. ----------------------- Le problème des libéraux qui écrivent dans un contexte de pouvoir socialiste / social-démocrate, c'est qu'ils attirent tous les opposants à la gauche sans que ces derniers soient forcément très libéraux. J'ai aussi ce problème. Il me semble très important pour CP, pour Liborg, de bien montrer la ligne de crête suivie, de bien mettre en avant la lecture libérale des choses. Faire seulement de l'anti-Macron / Mélenchon / Hidalgo / Ecolo, ce n'est que la moitié du chemin parcouru. Non pas que ce soit simple. Dans la mesure où, comme je le disais, le pouvoir est étatique de gauche, le commentaire de l'actualité se fait forcément en opposition à cette politique et pourrait laisser sous-entendre à des oreilles pas très nuancées ou inattentives que cela vaut adoubement de quiconque se dit anti-Macron / Mélenchon / Hidalgo / Ecolo. D'où l'importance de rappeler de temps en temps que CP est un journal libéral, pas un journal de droite.
    2 points
  9. Bonjour à tous, Je suis en train de réfléchir à un article sur la postérité de la guerre contre le terrorisme, qui en 20 ans, a révolutionné la face du monde et changé l'Occident en quelque chose de profondément nouveau. C'est un gros morceau, car je pense qu'il s'agit d'un changement de paradigme global en matière géopolitique, de sécurité, de renseignement, d'état de droit et d'accélération technologique. Son ampleur est telle qu'on a encore du mal à en cerner les contours. Le plus évident, c'est bien sûr l'échec de l'invasion irakienne et de la guerre en Afghanistan (et le renforcement sans précédent des organisations terroristes/orgas terroristes!), les mensonges de l'admin Bush à l'époque, mais aussi l'accélération de la surveillance numérique et la généralisation des mesures d'exception en Occident. Il y a aussi le déclin du prestige des USA à travers le monde et la montée en puissance de la Chine (qui au moment du 'moment unipolaire' n'avait même pas été envisagée) qui annonce le déclin de la puissance n1. La société de surveillance est une des externalités de la guerre contre le terrorisme : des milliards ont été investis+des incitations énormes dans le domaine de la tech ont été créées pour la surveillance, la récolte de data, et les lois renseignements se sont empilées au nom de la lutte antiterroriste pour surveiller les citoyens au plus près. Petit à petit, le rapport entre gouvernants et gouvernés s'est modifié, faisant du citoyen une sorte de suspect par défaut, de présumé coupable jusqu'à ce qu'il soit déclaré innocent. On retrouve cette logique sécuritaire dans les législations sur le renseignement et le terrorisme, mais cette logique a fait tache d'huile est transparait dans la législation d'exception de l'urgence sanitaire (ou tout le monde est considéré comme a priori porteur du virus jusqu'à ce qu'il démontre le contraire). C'est une logique pénale, pour ne pas dire carcérale qui se substitue à celle de l'égalité entre citoyens, dans lequel le citoyen est un suspect et les gouvernants des gardiens. La logique sanitaire d'aujourd'hui n'est qu'une des multiples façons dont la guerre contre le terrorisme a fait tache d'huile : qu'on pense également aux politiques publiques ou aux campagnes d'influence visant à maîtriser la parole publique (loi avia, digital act), l'éducation des masses (et la liberté scolaire) > l'idée est la même : la menace souterraine qui vient d'une multitude impossible à maîtriser, toujours source de danger et d'instabilité, nécessite de revenir ou même de faire disparaître certaines des libertés fondamentales qui jusqu'alors avaient le droit de cité en démocratie libérale. En quelque sorte, le raidissement autoritaire du bloc élitaire d'aujourd'hui est un spin off de la panique terroriste. Ce sont ici quelques pistes de réflexion qui ne demandent qu'à être complétées/enrichies. Je pense que le fil directeur ici, c'est surtout comment le citoyen ordinaire, au fil des années, est devenu un suspect (et plus du tout la source de légitimité des démocraties libérales occidentales).
    2 points
  10. Je ne comprends pas très bien de quoi vous parlez avec la violence, il me semble qu'on mélange des trucs. Le pouvoir désigne la capacité de l’homme à agir. Il n’est pas individuel mais institutionnel, càd qu’il appartient à un groupe tant que ce groupe reste uni : potestas in populo, auctoritas in senatu (Cicéron, De Legibus). Le pouvoir est donc un fait institutionnel. La puissance est la même chose, mais pour un individu. La force est une énergie qui se libère au cours de mouvements physiques ou sociaux (à ne pas confondre avec la violence). L’autorité peut s’appliquer à une personne ou une institution et elle suscite l’obéissance sans recours à la contrainte. Elle s’apparente au pouvoir. La violence, enfin, se distingue par son caractère instrumental, qui vise à augmenter, jusqu’à la remplacer, la puissance individuelle. Le pouvoir et la violence s’excluent donc aux extrêmes : lorsque le pouvoir domine, la violence est inutile (elle n’est jamais qu’un instrument), et lorsque la violence domine, il n’y a plus de pouvoir : les sociétés totalitaires sont des exemples de règne par la violence. Autrement dit, la violence est le signe d’un pouvoir faible (Arendt corrèle même les flambées de violence avec la diminution du taux de résolution d’enquêtes de la police et le laxisme de la justice dans Du mensonge à la violence). Il existe différentes formes de violence auxquelles sont attribuées différents coefficients moraux selon le contexte culturel (meilleur exemple: la guerre); je ne défends pas son interprétation sociologique mais ça donne une idée: Sorel, dans ses Réflexions sur la violence, donne l'exemple de l'agression et du meurtre, aujourd'hui violemment réprimés par les valeurs bourgeoises, alors que le vol et la corruption le seraient moins (?) dans une société assagie, sécularisée, embourgeoisée, physiquement faible, alors qu'avant c'était (apparemment) l'inverse: on tuait pour une injure et les hommes gardaient leur honneur. Comme je dis, l'analyse sociologique vaut ce que vaut l'analyse sociologique d'un anarcho-syndicaliste léniniste et fascisant, mais le point que je relève, c'est qu'il est impossible d'être moral sans être capable de violence. Un être faible n'est pas bon, il est en-dessous du bien et du mal. C'est ce qu'écrit Nietzsche (colossale parenté intellectuelle avec Sorel). Pour les NTs: become a monster, Walter White/Heisenberg. Et pour @Johnnieboy https://youtu.be/6gDvZRH-HCY?t=5648
    2 points
  11. Ah, et Lénine avait une foi un peu naïve dans l'utilité de la technologie, notamment pour débusquer les contre-révolutionnaires. Il a proposé un jour à Dzerjinski que la Tchéka conçoive "un énorme électro-aimant" pour trouver les armes cachées lors de perquisitions. Ce à quoi Dzerjinski lui répondit "les aimants ne sont pas très utiles... on a déjà essayé.". Plus j'en apprend sur Lénine, plus son techno-prométhéisme ressemble en fait à la pensée magique d'un enfant de 8 ans.
    2 points
  12. Par ailleurs, l'Australie est (1) une île donc et (2) un pays libéral éco (3) un régime parlementaire à l'anglaise et pas présidentiel et centralisé comme la France. Et pourtant... Je m'emmerde à mourir en ce moment dans ma chambre, les cours ont pas commencé donc j'écrirais bien un article sur le thème wtf is wrong with Australia (parodie de Thomas Frank pour ceux qui connaissent), du genre: la gestion covid dans ce pays invalide quasiment toutes les théories du libéralisme classique.
    2 points
  13. Strategie qui répond à quel objectif ? Ces debiles de l’ENA se sont donné pour objectif de valider le plus de monde alors que leur objectif aurait du être le plus de vieux. Moralité la France semble être derrière les autres pays d’Europe de l’Ouest :
    2 points
  14. Mine de rien c'est pour ça que j'estime hyper dangereux de se contenter d'attaquer les études qui nous arrangent pas notamment en ce qui concerne le réchauffement climatique. Si la seule réponse que les libéraux apportent sur le sujet est "lol quel réchauffement" faudra pas s'étonner, le jour où il sera impossible de le nier (pas impossible que ça arrive) que personne ne s'intéresse à l'opinion des libéraux ou de façon plus générale aux conséquences sur les libertés individuelles. Si nous libéraux sommes incapables de réfléchir à des scénarios à +2 ou +5 degrés indépendamment de leurs probabilités de réalisation faudra pas se plaindre quand les libertés seront attaquées de tous les côtés. Il va peut-être penser que je m'acharne mais j'avais eu exactement cette discussion avec @Nick de Cusa il y a quelques années et sa réponse avait été un simple . J'en étais sorti assez abasourdi.
    2 points
  15. Ça me parait dingue de devoir expliquer ça mais soit. Sur un sujet à la frontière de la connaissance humaine il n'y a que ceux qui travaillent activement sur le sujet qui peuvent prétendre être une source d'autorité. Et généralement ces derniers ne le feront pas à moins que les résultats des autres labos concordent. Tant que le sujet n'est pas clos, il est fort peu prudent d'écouter qui que ce soit d'autre. Ça implique surtout de devoir accepter des réponses partielles et parfois décevantes. Et donc pour en revenir à vimeoman, le type n'a rien publié à ce sujet et est plutôt spécialiste de l'hygiène et de la prévention des maladies nosocomiales à l'hôpital. Je ne suis d'ailleurs pas sûr qu'il ait publié grand chose dernièrement, le seul Gayet S sur google scholar bosse à Rennes. Alors que s'il y avait travaillé sérieusement, il ne se contenterait pas d'argument de ce type là, il présenterait les résultats de son labo, les résultats concordant ailleurs et les limites d'interprétations de ses études pour éviter de passer pour un charlot. N'importe qui ayant pour deux sous de jugeote connait les enjeux de ce genre de propos et ne dirait rien d'une façon aussi légère alors qu'il se situe à la limite de la connaissance humaine. Puisque celle là à l'air d'être pour moi je te ferai remarquer que je t'ai répondu. Et qu'en l'occurence ce n'était absolument pas complet car on ne sait pas l'effet que ça a sur les morts sans l'étude d'Elgazaar.
    2 points
  16. 11 ministres invités à l'université d'été du Medef. En revanche aucun candidat déclaré à la prochaine présidentielle n'y est convié. On ne voit pas du tout pour qui roule le Medef...
    2 points
  17. Voilà j'étais passé à côté (comme tous les journalistes français, hein!) mais je viens de tomber dessus ce matin. Article 25 de la loi de finance rectificative: https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043805899?r=wU4j0dXK8X "Tout acte de recouvrement qui aurait dû être émis par les organismes de recouvrement des régimes obligatoires de sécurité sociale ou leurs délégataires à une date comprise entre le 2 juin 2021 et le 30 juin 2022 peut être valablement émis dans un délai d'un an à compter de cette date." Donc si on décale d'un an le 02/06/2021, on tombe de 02/06/2022, le second tour de l'élection présidentielle étant le 24/04/2022. Cela laisse donc 45 jours aux URSSAF pour reprendre le recouvrement des créances les moins fraiches après l'élection présidentielle, sans encourir de prescription ou de caducité. Comme par hasard.
    2 points
  18. C'est de mon point de vue très grave. Osef de OF, mais pas du précédent établi (qui rappelle Niemoller). Beaucoup d'articles sont sinon mensongers du moins trompeurs, et parlent vaguement de financiers et d'investisseurs. Mais les investisseurs ne sont pas idiots et savent parfaitement que le site va perdre 90% de son traffic à cause de cette décision, ce n'est pas un libre choix. C'est le résultat de menaces par des acteurs des paiements (Mastercard qui menace de couper le service) et bancaires (les banques emmerdées d'avoir des process de KYC/compliances lorsqu'elles doivent processer des paiements vers des travailleuses du sexe). Le tout sous la menace d'associations (mais aussi de salariés au sein de ces établissements) activistes se plaignant du proxénétisme. Les lois anti-blanchiment n'ont jamais eu pour objectif principal de traquer les terroristes. Le monde merveilleux qu'on nous promet avec la disparition du cash, c'est aussi (et surtout) ça. C'est pour ça que Big Brother déteste le cash, et c'est pour ça que les libéraux doivent détester les paiements digitaux monitorés.
    2 points
  19. Excellente synthèse de la dynamique des variants et du développement des vaccins. https://seppi.over-blog.com/2021/09/ne-tirez-pas-sur-l-arn-messager-c-est-la-faute-au-virus-pas-au-vaccin.html
    1 point
  20. Tant mieux, parce qu'on ne l'arrêtera pas plus que la grippe saisonnière. Remarque, si tous les vaccins autorisés par l'OMS ou au moins trente autres pays sont autorisés, que les médecins retrouvent une liberté de prescrire au sein de leur colloque singulier avec leurs patients, que les hôpitaux sont responsabilisés (et débarrassés de leurs sangsues administratives), qu'on laisse les commerces décider comme des grands si ils veulent imposer un passe nazitaire, d'autres restrictions, ou non, et qu'on pend par les tripes les politiciens et les hauts fonx' qui nous ont amenés là, je pense que la plupart des problèmes posés par la pandémie seront aussi résolus, au sens où on pourra enfin la gérer à peu près comme une grippe saisonnière qui aurait quelques spécificités en plus. Il ne s'agit pas de théoriser, il s'agit de bénéficier de décennies voire de siècles d'expérience de lutte contre les épidémies. On n'est pas dans le monde d'après qu'on a voulu nous vendre : les lois de la nature d'hier s'appliquent toujours aujourd'hui.
    1 point
  21. J'ai en mémoire que Vian gagnait 4000F par mois dans les années 40. Je viens de faire la conversion en sous-sous actuels, ça fait le salaire d'un partner de Big 4 aujourd'hui pour glander à l'AFNOR . Doit y avoir un plantage quelque part. La dernière mondialisation et la démocratisation de l'éducation à l'échelle mondiale. Si tu n'es pas dans un job protégé de la compétition mondiale (ie. avocat / médecin), faut justifier ton salaire assez violemment. Quoique les avocats comme ils ont ouvert les vannes des diplômes, c'est aussi la merde . C'est amplifié en France par l'augmentation délirante des prélèvements sociaux.
    1 point
  22. Pour sa défense, il a toujours assumé avoir soutenu le confinement pendant la première vague. Ça fait partie de son argumentaire pour dire qu'il soutient les mesures en cas d'extrême urgence sur une période limitée. Ce n'est que depuis l'automne 2020 qu'il s'oppose aux mesures. Bon on sait tous qu'il n'est pas un grand libéral hein, je répète que je ne lui fais pas confiance. Ça n'empêche qu'il défend très bien la liberté civile en ce moment, et dit ce que je voudrais entendre dans la bouche de ceux qui prétendent (prétendaient ?) soutenir la liberté.
    1 point
  23. Quelques minutes de Gurgaon :
    1 point
  24. D'après ce qu'un collègue musulman m'avait expliqué, la différence c'est la répartition du risque. 0 risque pour la banque / l'emprunteur peut se retrouver incapable de rembourser un prêt dont les intérêts se composent sans limite : haram l'emprunteur et la banque partagent les risques: hallal Dans ce cas, si la banque "revend" la baraque petit à petit, ça veut dire que si la baraque brûle ou perd sa valeur, la banque perd des plumes aussi, donc hallal. En gros, ils sont pour l'obtention de financement via un système d'action et non via un système d'obligation. Je suppose que ce genre de règle a été mise en place à un moment où une combinaison d'intérêts élevés et d'utilisation d'une monnaie non inflationniste (or) a transformé quelques emprunteurs malheureux en esclaves de leur dette.
    1 point
  25. J'ai revu passer encore un commentaire tout à l'heure d'un membre se plaignant de ne pas pouvoir lire un thread Twitter sans compte mais je ne le retrouve plus je ne peux pas te taguer désolé. Je voulais développer une extension mais c'est inutile. L'astuce est la suivante : (Exemple avec ce tweet) Pour lire le thread il faut cliquer sur la date (9:12 AM 1 sept.2021) , sinon vous n'allez pas avoir les commentaires ni les threads empilés Vous arrivez sur une URL avec ce que l'on appelle des "paramètres" : https://twitter.com/_h16/status/1432964551499206658?ref_src=twsrc^tfw|twcamp^tweetembed|twterm^1432964551499206658|twgr^|twcon^s1_&ref_url=https%3A%2F%2Fforum.liberaux.org%2Findex.php%3Fapp%3Dcoremodule%3Dsystemcontroller%3Dembedurl%3Dhttps%3A%2F%2Ftwitter.com%2F_h16%2Fstatus%2F1432964551499206658 Les paramètres c'est tout ce qu'il y a après le point d'interrogation ?ref_src.... ==> ça peut dégager sans problème Si le pop up apparaît et que vous le fermez, vous retournez à l'URL sans paramètre: https://twitter.com/_h16/status/1432964551499206658 et vous ne voyez plus les commentaires / threads empilés, le système de Touiteur force un genre de redirection vers l'URL référente L'astuce consiste simplement à recharger l'URL sans paramètre, en appuyant bêtement sur entrée dans la barre du navigateur, donc quand vous savez quelle est l'URL d'affichage, ici par exemple, celle-ci: https://twitter.com/_h16/status/1432964551499206658 vous enlevez les paramètres et appuyez sur "entrée". Même si le pop apparaît, cette fois il ne vous dirige plus sur l'URL référente quand vous cliquez sur la petite croix pour le fermer.
    1 point
  26. TIL, les diverses initiatives privées pour aider les Afghans menacés à quitter le pays. Cela inclut toute une série de missions discrètes par des ex-forces spéciales, ex-agent CIA, des ONG, etc (mais aussi la coopération discrète de soldats US qui gardent l'aéroport et laisseront entrer certains durant leur tour de garde, etc) https://bariweiss.substack.com/p/inside-the-underground-railroad-out https://www.wsj.com/articles/trapped-in-afghanistan-rescued-by-volunteers-how-a-handful-of-americans-freed-5-000-afghans-11630284116 https://nooneleft.org/default.aspx?
    1 point
  27. Peter Boghossian (un des auteurs des grievance studies) vient de démissionner de Portland State University https://bariweiss.substack.com/p/my-university-sacrificed-ideas-for A vrai dire, je suis un peu surpris qu'il ne se soit pas barré plus tôt vu ce qu'il raconte dans l'article. Je ne vois pas avoir la bonne personnalité pour bosser dans le monde universitaire.
    1 point
  28. Je suis de passage chez ma mère, seul endroit au monde où je regarde la télé, et je n'arrête pas de voir cette pub. L'injonction en fin de publicité est à la fois hilarante et complètement flippante : "On peut débattre de tout, mais pas des chiffres.". C'est hilarant, car ceux qui nous gouvernent semblent à peine capables d'additionner 2 et 2. Et c'est flippant, car il y a un aspect extrêmement autoritaire et liberticide dans cette phrase : les chiffres ont parlé, le débat est clos, surtout pas besoin de discuter de l'interprétation des chiffres. C'est vraiment une belle illustration du scientisme de pacotille, cette croyance naïve et puérile en la Vérité de la Science et des Mathématiques et de la dictature des experts dans laquelle on vit.
    1 point
  29. Voilà. Vilfredo met le doigt dessus : pays safe, stable, prospère, libre économiquement, parlementarisme solide, tolérant, et même structure décentralisée ! Peut-on rêver mieux ? Modulo le parquage des étrangers dans des camps au large et la xénophobie envers les aborigènes. J’ai une théorie : comme la Nouvelle Zélande et ses tremblements de terre, l’Australie est confrontée épisodiquement à des stress externes assez forts, souvent environnementaux. Les deux pays réagissent en faisant corps contre la menace naturelle, ce qui soude la collectivité (c’est mieux que de le faire dans le sang contre un envahisseur). Là la pandémie arrive, ils se mettent automatiquement en mode « on se soude contre la menace », sauf que cette menace ne part pas, et qu’elle est transmise par des humains. Donc le pays se retourne contre lui-même. Tu rajoutes à ça une aversion de plus en plus forte aux risques dans les social-démocraties vieillissante et des hordes de fonctionnaires, « experts » et médias qui vivent de ça.
    1 point
  30. Le premier régime (et pendant longtemps, le seul) avec lequel les Bolchéviks ont entretenu des relations diplomatiques était le Reich allemand (normal, ils lui doivent leur accès au pouvoir). Ce dernier installa une ambassade dès Avril 1918, mais bon, le scorpion et la grenouille, tout ça : moins d'une semaine après son installation, l'ambassadeur écrivait dans son journal que l'ambassade était truffée d'agents doubles et d'agents provocateurs. Et six semaines plus tard, le patron du contre-espionnage au sein de la Tchéka reçut l'ordre de son parti (lui n'était pas directement bolchévik mais SR rallié aux Bolchéviks) d'assassiner l'ambassadeur pour relancer la guerre et propager la Révolution au monde entier. Putain, mais quels tarés. (Je suis en train de lire une histoire du KGB, ces temps-ci : attendez-vous à voir popper d'autres histoires de fou comme celle-ci). Par exemple, avant la Révolution de 1917, l'Okhrana avait réussi à placer pas mal d'agents au sein du parti Bolchévik. Et notamment, l'une de leurs plus belles prises à partir de 1910 était Roman Malinovsky, qui est très vite monté en grade au sein du parti. Il avait été recruté pour son anti-menchévisme, dont l'Okhrana espérait qu'il permettrait de garder divisé le camp révolutionnaire (et de mettre la main sur divers autres cadres qui, "grâce à lui", passèrent quelques années en Sibérie, comme Sverdlov ou Staline). Si son anti-menchévisme plaisait à Lénine, ce qui lui plaisait plus encore en lui était qu’il était un des rares cadres du Parti à être réellement un ouvrier ; pour cette raison, Lénine refusa longtemps de croire qu'il puisse être une taupe (il est ouvrier, donc nécessairement bon et nécessairement sincère, m'voyez), allant jusqu'à lui confier la commission destinée à purger le Parti des taupes de l'Okhrana.
    1 point
  31. Based afghan people?
    1 point
  32. Petite pensée grossophobe du soir : Cette pandémie était l'occasion parfaite pour dire aux gens de se préoccuper un peu plus de leur santé, de manger mieux, de faire plus d'exercice, de prendre le soleil, avec un risque de vie ou de mort s'ils ne faisaient rien. Mais non, on les a assignés à domicile, on a fermé les salles de sport et les "vrais" restaurants pour ne laisser que la nourriture en livraison : la combinaison parfaite pour s'engraisser chez soi devant Netflix sans bouger. C'est formidable.
    1 point
  33. Notez que vous n'êtes pas les seuls à avoir pensé à faire ce genre d'analyses :
    1 point
  34. Ceci devrait faire l'objet d'un article sur CP.
    1 point
  35. Ce sont probablement des dommages et intérêts punitifs. Ils viennent sanctionner une pratique habituelle d'une personne morale, pour laquelle une simple réparation à hauteur du dommage ne suffirait pas à changer la pratique de l'entreprise. Cela n'existe pas en France (on a un système de sanction étatique qui repose sur l'amende: c'est l'état qui touche le produit des sanctions). Le jugement est rendu par défaut, ça veut dire que la partie adverse (le restaurant) ne s'est pas faite représenter (cela arrive quand la secrétaire a oublié de faire suivre l'assignation au service juridique, par exemple). Aux US comme en France, en théorie, quand la partie adverse est défaillante, le jugement est rendu sur la seule foi des arguments de la partie présente. Le juge n'a pas à se poser de questions. En pratique, en France le juge se fait l'avocat du type absent, et rend un jugement équilibré. Aux US le truc est plus brutal: t'es pas là, si le mec en fasse demande 1 milliard, on lui donne 1 milliard. Si t'es pas content, t'avais qu'à être là. Ici le demandeur a probablement demandé des dommages et intérêts punitifs, et en l'absence d'argumentation adverse, il n'y avait juridiquement aucune raison de ne pas lui donner.
    1 point
  36. J'ai voulu vérifier à la source car ça me semble aberrant. Le texte en question: https://parlinfo.aph.gov.au/parlInfo/download/legislation/bills/r6623_aspassed/toc_pdf/20144b01.pdf;fileType=application%2Fpdf page 3: "to establish procedures for certain law enforcement officers 9 of the Australian Federal Police or the Australian Crime 10 Commission to obtain warrants and emergency authorisations 11 that: 12 (i) authorise the disruption of data held in computers; and 13 (ii) are likely to substantially assist in frustrating the 14 commission of relevant offences; and" page 4: "10 disrupting data held in a computer means adding, copying, 11 deleting or altering data held in the computer." Donc MSN n'exagère pas. Outre la fabrication de fausses preuves, ca peut aussi servir à supprimer des preuves.
    1 point
  37. Ben oui, le seul segment auquel il faut toucher avec la main qui tremble c'est la partie scientifique. J'ai rien dit de plus. Justement et à moins d'avoir le bagage et les ressources nécessaires pour maximiser la vérité, il vaut mieux se tenir éloigner du sujet scientifique. Le risque étant justement de passer pour un idéologue buté si au lieu de s'en tenir à la politique on ne peut s'empêcher de déborder sur la science. Au passage pour recouper avec mon post sur la frontière de la connaissance, c'est pour cela que le respect de la méthode scientifique est capital. Cela permet à un public plus large mais familier de la méthode de vérifier une partie des résultats sans pour autant être à la frontière du domaine. Alors quand je vois les mêmes dénigrer les "méthodistes fanatiques" alors qu'ils n'ont finalement que ça comme arme pour attaquer les études qui ne vont pas dans leur sens ça me fait sourire. Et c'est bien parce que je pense aussi que la liberté permet une meilleure adaptation au réchauffement quel qu'en soit l'intensité que je ne crains pas d'envisager les scénarios les plus pessimistes. Or c'est exactement ce qu'a fait Nick plusieurs fois ou pourquoi Rübezahl me qualifie de libéral théorique, pour ne pas dire de chienchien à son État qui avale goulûment ses susucres data. Ben oui, à titre perso si je débat avec un réchauffiste, je lui demande ce qu'il proposerait si le réchauffement n'était pas anthropique mais causé par le soleil. S'il a les mêmes réponses je sais que ces solutions sont tirées de l'idéologie et je peux alors m'épargner tout débat sur l'efficacité des mesures ou toute analyse bénéfice risque. Donc plutôt que de se prendre la tête sur des questions de science pure, qui a réfléchi à la faisabilité des scenarios que les écolos nous vendent ? Qu'on soit instinctivement convaincu que c'est de la connerie ne doit pas nous priver d'arguments dans un débat. Prenons l'exemple des voitures électriques. Quel effet sur la consommation d'électricité ? Même sans suppression du nucléaire, si toute la hausse doit être absorbée par de l'éolien ou du solaire comment sera gérée l'intermitence ? Les batteries des voitures (lol), des barrages ? Qui peut dire de tête combien de litres d'eau froide on peut faire bouillir avec une batterie de Tesla pleine ? Ou pour l'autre option, qui ici sait quelle est la hauteur moyenne des barrages français ? Avec cette moyenne, quelle superficie de nouveau barrage faudrait-il pour assurer l'approvisionnement en électricité pendant au moins 15 jours au cas ou ni l'éolien ni le solaire ne produisent de courant ? Rien qu'avec ça on peut crever les illusions de tout un tas de fanatiques des énergies renouvelables, des anti-nucléaires et j'en passe. Du coup je ne vois pas l'intérêt de prendre le risque de se tromper et de passer pour des couillons en perdant notre temps avec un sujet qu'aucun de nous ne maitrise.
    1 point
  38. Faut apprendre à dire merde à ces parents. Et eux-mêmes doivent apprendre à s'entendre dire merde de la part de leur enfants.
    1 point
  39. Le pass sanitaire pour accéder aux centres commerciaux a été annulé dans les Yvelines à la suite de la démarche judiciaire d'un avocat qui y réside. Ça pourrait donner des idées ailleurs, non ? Il existe donc quelques personnes qui résistent, et qui remportent leur combat https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/08/25/apres-la-suspension-du-passe-sanitaire-dans-les-yvelines-obtenez-la-meme-chose-pres-de-chez-vous/?fbclid=IwAR3iJSW_Ln2wyNMlWKr5tSe7iglEvUt_zE9DnLRbQXCxiJI8tC8I4Tdwi8U
    1 point
  40. S’être inscrit sur un forum libéral ?
    1 point
  41. Juste pour info, en Afrique de l'ouest, les politiciens parlent d'harmoniser le cout des test PCR ; le Bénin est l'exception qui refuse pour le moment. Le prix auquel voudraient arriver les autorités est 25 000 CF ( 38€) et le prix actuel au Bénin est de 51 000cfa (77€). Le salaire moyen béninois hors agglomération urbaine est de 35/40 000 cfa (un peu plus de 50€), un prof gagne entre 60 et 100 000 CFA (entre 100 et 150€). Beaucoup de gens vivent avec 20/25 000cfa (30€ ; 1€/jour). Dans un pays sans sécu, une nuit d'hôpital coute entre 5 et 10 000CFA ; les médicaments coutent a peine moins chers qu'en Europe et les blancs ont l'habitude de se balader avec minimum 50 000cfa sur eux (en fait souvent beaucoup plus mais passons) parce que la première chose qu'on te demande en arrivant à l'hôpital c'est d'avancer de l'argent pour payer. Les examens médicaux les moins chers coutent 2500 CFA. Bref autant dire que les gens ne vont pas aller mettre un mois de salaire pour se faire tester et éventuellement se faire soigner du covid (et donc se faire déclarer covid). Ils meurent chez eux bêtement. Voilà la réalité des chiffres en Afrique, d'ailleurs on remarque aisément que plus les pays sont riches et développés, plus leurs chiffres sont élevés (af du sud, rwanda, sénégal, ...), et ce n'est pas un hasard.
    1 point
  42. Darmanin est un débile.
    1 point
This leaderboard is set to Paris/GMT+02:00
×
×
  • Create New...