Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 24/09/2017 dans toutes les zones

  1. 9 points
    Il y a un moment les gars, ce serait pas mal d'utiliser le rasoir d'ockham pour expliquer certaines choses. Un type qui paye régulièrement pour éviter des poursuite pour agression sexuelle, c'est sans doute qu'il a un problème avec les femmes...
  2. 9 points
    Mouih. Faut savoir que la correctionnalisation est courante et n'a (très souvent) absolument rien à voir avec une mansuétude supposée de la Justice pour les viols. Très concrètement, le procureur choisit de "correctionnaliser" pour plusieurs raisons : 1/ c'est plus rapide que réunir une cour d'assises ; 2/ la procédure est moins lourde (et coûte moins cher) ; 3/ ça vaut le coup si le délit est plus simple à démontrer que le crime. En l'espèce, pour qu'il y ait viol, il faut démontrer les éléments constitutifs de l'infraction. Pour rappel, un viol c'est : Il faut donc démontrer, pour l'élément matériel de l'infraction : 1/ un acte de pénétration sexuelle ; 2/ l'existence d'une violence, contrainte, menace ou surprise. Les policiers ont posé des questions sur le second élément. Visiblement, ils n'ont pas réussi à trouver d'éléments démontrant la violence, la contrainte, la menace ou la surprise, sauf à présumer qu'une différence d'âge permet de présumer l'existence de ces éléments. Face à cette difficulté, je mets une couille à couper que le procureur s'est dit qu'il était préférable de choisir "seulement" un délit simple à démontrer (car il y a bien atteinte sur mineur, c'est démontré) que de partir sur une procédure de viol plus lourde, où un élément essentiel serait soumis à débat (avec risque que l'accusé gagne son procès grâce à cela). La démonstration de l'existence d'une violence, contrainte, menace ou surprise semble signifier, pour notre journaliste professionnel, que le viol est "couvert". Ah, ok. Faudrait supprimer ces éléments matériels, alors. Ainsi, tout acte de pénétration sexuelle sur autrui = viol, jusqu'à preuve du contraire.
  3. 8 points
    C'est important que ça sorte. Et j'apprécie, d'une certaine manière, la prudence de certains ici mais l'affaire me semble être dans le sac. Les témoignages sont très similaires et dénotent un mode d'action récurrent. Pour finir, faites un peu attention à ce que vous écrivez : parler d'une agression sexuelle demande beaucoup de courage et la réaction de certains ici est quelque peu maladroite.
  4. 8 points
    Frigo n'est plus un nonosse.
  5. 7 points
    Je crois que dans mon club, discuter de foot pourrait entraîner une procédure d'exclusion. L'idée est aussi pour l'animateur de créer ses propres topics et son propre agenda (et donc des conversations originales).
  6. 7 points
    Je suis prodigieusement agacé par ce vol de concept. L'oppression, ce n'est pas devoir payer des impôts, fut-ce en payer trop. L'esclavagisme, les pogroms, les déportations, les génocides, les humiliations physiques et symboliques graves et répétées, tout cela c'est de l'oppression. Il en va de même du servage, des systèmes de castes et de tout un ensemble de systèmes qui nient les aspects les plus fondamentaux de l'individu. Or, la tendance contemporaine est, visiblement, de voir de l'oppression partout (ce qui justifie la "résistance à l'oppression", n'est-ce pas...). Non, les catalans contemporains ne sont pas des opprimés. Cela frise l'indécence que de dire une telle chose sérieusement. Qu'ils aient envie d'être indépendants est une chose, mais ce n'est pas une raison pour raconter n'importe quoi.
  7. 7 points
    "Le langage n'est pas une baguette magique capable de modeler la société à sa guise." Ça me fait penser à cette phrase de Notch: "The narrative that words hold power got internalized so hard people are confused why shouting words isn't changing reality." Je rajoute ça aussi que je viens de lire: "Dès lors, en créant une énième mystique, soit un ensemble de croyances et de discours bien plus destinés à souder une communauté qu'à comprendre la réalité, les partisans de l'écriture inclusive n'incluent rien. Ils divisent, cloisonnent, fragmentent, morcellent, se signalent leur appartenance et se font des clins d'œil entre initié.e.s." Nailed it.
  8. 6 points
    Peut-être pas, effectivement, mais ton insistance à faire état de tendances à déformer la réalité, travestir des faits consciemment ou pas, pourrait le laisser penser, surtout lorsqu'on connait ton fort attachement au féminisme de combat. Tout comme @Rincevent du reste. Du coup, tu rencontres le féminisme attendrissant de @Johnnieboy qui de son côté, sur-réagit parce qu'il est un garçon sensible Moi je suis d'accord avec vous trois, en fait. Les délires de certain.e.s (arf) ne doivent pas masquer la réalité des autres. Ce déballage de culottes sales, de lynchage médiatique, est déplaisant ; il ne faut pas oublier à la base le principe de présomption d'innocence et le droit, beaucoup ont souffert à être dénoncés de façon calomnieuse, et beaucoup se sont tus aussi, de peur de se confronter, bah, à ce qui se passe actuellement, en gros. J'espère que ça va faire débander les gros pervers. Quant aux gros lourdauds, j'ai appris à ma fille à se faire respecter, et pas à chougner, et elle s'y emploie. Nanmého !
  9. 6 points
    Ce qui aurait été dommage car il y a vraiment quelque chose de satisfaisant à sauver une vieille machine de la casse. Il y a quelque temps, mon sèche linge a arrêté de tourner. Il ne faisait plus que ventiler. J'ai convaincu l'Epouse de me laisser le réparer. Ça tombait bien, elle était en déplacement. A nous deux, sèche -linge. Or donc, je m'installe (en caleçon parce que why the fuck not), je dévisse le carter en laissant tout le bordel de pièces par terre, et je farfouille à l'intérieur. Je m'ouvre évidemment le doigt, que je ressors de la bête tout en me relevant brusquement. J'étais juste sous un meuble que j'ai donc pris sur le coin du crâne. Étouffant un grognement, je titube et pose vigoureusement le talon (nu, bien sûr) sur une bonne vis à métaux bien pointue... Au final cette réparation m'aura coûté 10 euros (condensateur de démarrage pété), un crâne démoli, un demi-litre de sang perdu dans la baignoire et une semaine de boiterie ridicule à marcher sans poser le talon. Alors @Johnnieboy je dis : respect.
  10. 6 points
    Il est aussi en train d'expliquer qu'il ne faut pas protéger les gens du changement (exemple typique de l'automatisation des emplois) mais leur créer de nouvelles opportunités. Rien que ça c'est un changement de discours infiniment bienvenu par rapport aux habitudes françaises. Evidemment qu'il va se défendre de faire de l'hyper-libéralisme/destruction de droits, ce serait suicidaire de faire l'inverse.
  11. 6 points
    J'ai tout de même un peu l'impression que, sous prétexte que des féminazis hystériques passent leur temps à dénoncer le patriarcat, et cie, et méritent largement qu'on se foutent de leur outrancière révolte, certains combats sont ridiculisés en parallèle. Les pratiques courantes dans certains milieux, quand bien même elles seraient admises et subies par des victimes plus ou moins consentantes relèvent d'une morale plus que douteuse, non ?
  12. 6 points
    Ah oui, en fait ils ont toujours été déviants... Je comprends le côté rassurant de cette idée, mais il ne suffit pas qu'une idée soit rassurante pour qu'elle soit juste (et heuristiquement, c'est plutôt le contraire). Après, c'est le genre d'options qui permet de purger en toute bonne conscience : puisque personne ne peut vraiment être convaincu, restons entre élus touchés par la grâce libérale...
  13. 5 points
    Diabète, hypertension, maladies CV, cancer sont des maladies parmi les plus graves et les plus couteuses pour les système de soin et qui sont en bonne partie évitables en soignant son mode de vie. Pas de drogues/clope/alcool (enfin, surtout la clope), l'exercice régulier (notamment le fait de ne pas garder position assise prolongée), éviter la malbouffe (au sens de trucs bourrés de sucre et d'huiles riches en omega6), et surveiller ses apports en micro-nutriments, sont clairement des facteurs essentiels. Un tel "régime" a aussi un impact sur les maladies respiratoires, qui sont une source importante de morbidité en vieillissant : L'exercice protège des infections respiratoires (probablement car ça permet une meilleure mobilité des globules et par une meilleure évacuation des fluides) de même que les apports en micronutriments sont essentiels pour avoir une bonne réponse immunitaire. (D'ailleurs, toujours sur ce sujet, l'hygiène dentaire a aussi un impact documenté significatif sur le risque de pneumonie et plus encore car une bouche en mauvaise santé crée de l'inflammation systémique affectant l'ensemble du système cardiovasculaire avec risque d'AVC et d'infarctus à la clé). Pour revenir sur l'hypertension par exemple, on sait que le stress aussi bien que les douleurs chroniques sont des facteurs de risque. Changer de mode de vie pour sortir de la pénibilité (psychologique/physique) c'est aussi faire un pas vers la santé. Et tout ce qui vaut pour les adultes est 10 fois plus vrai pour les gosses. Les slogans de santé publiques finissent par nous sortir par les trous de nez c'est normal mais à la base, oui, bien manger et bouger, c'est la base pour être un adulte en bonne santé. Après, voilà, si on ne veut pas se lancer dans la polémique sur les carbs et éviter de retomber dans les slogans de santé publiques, c'est chaud. Un truc sur lequel on peut insister c'est l'importance de sortir. Sortir c'est prendre le soleil (et faire le plein de vitamine D), c'est bouger, c'est être incité à sortir des coins moroses. Les dangers qui nous guettent en ne faisant rien sont bien pires que ceux qui nous guettent, éventuellement, à l'extérieur. Même l'air intérieur est souvent largement plus pollué que l'air extérieur.
  14. 5 points
    Moi ce qui m'énerve c'est ce "tout le monde savait" mais la presse de gauche et les grandes stars d'Hollywood arrivent encore à donner des leçons. On ne va pas me faire croire que Merill Streep ou Angelina Jolie auraient mis leur carriere en danger en ouvrant leur bouche l'année dernière plutôt qu'aujourd'hui. Rien, silence radio. Et Polanski continue d'être défendu. Le milieu est complétement pourri. Il y un coupable et des victimes mais il y a aussi des complices qui viennent aujourd'hui donner des leçons.
  15. 5 points
    Wow, putain leurs conneries avancent plus vite que prévu. Décidément, ce qui appartient à l'État est à lui, et ce qui appartient au privé est négociable. J'ai du mal à trouver les mots pour exprimer le niveau de perversité de cette proposition.
  16. 5 points
    Sur les migrants je rappelle que c'est cette sale racaille de Melenchon qui a poussé le sujet des travailleurs détaché avec un discours que le Front National aurait pu écrire à 100%. Ainsi que son amour des autres n'inclut pas les américains, ni les allemands, ni les anglais. Encore un qui aime des venzueliens pour se dispenser d'aimer ces voisins.
  17. 5 points
  18. 5 points
    Vos positions n'ont rien de contradictoire. Ce fichier n'est pas très professionnel sur la forme. Ceci étant dit, je soupçonne que ce ne soit pas les RH qui écrivent, mais les chefs d'équipe et opérationnels (=ceux qui bossent avec les intérimaires), les RH centralisant "seulement" les informations. Par contre, y a-t-il lieu d'hurler à l'atteinte à la dignité humaine? Ou de considérer la chose comme grave? Je ne le pense pas.
  19. 5 points
  20. 5 points
    Faites gaffe avec la théorie des jeux appliquée aux lois. l'État est un troisième joueur avec son propre payoff, pas une entité divine changeant magiquement les règles.
  21. 5 points
    On peut être libéral et dire haut et fort que de tels féministes veulent influencer la société dans un sens de merde et qu'ils ont prouvé à toutes les occasions possibles qu'ils n'avaient aucun scrupule à faire appel à l'état. Ils ne méritent pas plus de considération que les fascistes libéraux.
  22. 5 points
    Ceux qui disent que le libéralisme "suffit" pour le féminisme "oublie" la pression sociale. Ceux qui pensent que la société évoluera naturellement, oublie que la société ce sont des individus et que des militants peuvent orienté/modifié son évolution. Bref on peut être libéral et féministe. Tout comme on peut être libéral et conservateur (enfin je crois...), cherchant à influencer la société dans ce sens.
  23. 5 points
    This. Comme le rappelait jadis un Grand Ancien, le libéralisme est une doctrine politique, qui est vouée à décrire et borner les limites légitimes du pouvoir politique. Pour tous les autres sujets, qu'il s'agisse des fondements métaphysiques et anthropologiques ultimes menant au libéralisme lui-même, ou des sujets annexes et non directement politiques, le libéralisme laisse un large choix à chacun de trouver son bonheur et de le complémenter comme ils le jugeront bon. C'est précisément (en plus de son contenu) en raison de sa forme même qu'il ne peut pas devenir totalitaire : parce qu'il n'a ni prétention ni vocation à être total.
  24. 4 points
    A mon avis c'est multifactoriel. - il y a un effet de groupe : si on ne t'a jamais appris à répliquer vertement, tu ne le fais pas - la société moderne est même plus que pacifiste, elle est violemment anti-violence - judiciarisation d'un peu tout le domaine public ce qui fait qu'envoyer un pain dans la gueule d'un malotru peut coûter cher en poursuites - démission culturelle : après tout, l'Etat est là pour ça (et si tu t'interposes, l'Etat le prend mal) ; de surcroît, le malotru est maintenant de plus en plus souvent plus nombreux que toi - donc un peu tout ce que tu dis
  25. 4 points
    Elle s'en est platement excusée. Je comprends que ce genre de tribune suscite des reactions assez acides. Je ne sais pas si c'est de la maladresse de la part de l'auteur mais son texte n'est pas dénué d'un ton passif-agressif qui suinte le complexe de supériorité vis-à-vis des bimbos («J'ai un doctorat en neurosciences vous savez»). Je trouve qu'il y a quelques points assez valables pour Hollywood ; en jouant le jeu de la séduction on peut se retrouver sur une pente glissante et se voir suggérer que le rôle de sa vie n'attend plus que quelques dezippages de braguettes. Cependant, je suis persuadée que les femmes qui «gardent leur sexualité pour leur vie privée» comme le dit Bialik font aussi face à ce genre de propositions, peut-être moins, mais certains hommes ne verront toujours que la sexualité chez une femme. On peut agir sur la perception qu'a de nous autrui mais en aucun cas totalement l'influer et encore moins en être responsable. Par contre, je ne crois pas qu'on puisse appliquer la logique du crevard libidineux à quelqu'un capable d'agresser ou de violer. C'est un état d'esprit différent, et non un prolongement, d'une envie de baiser qui se passe de morale. Sur un point, je crois que Mayim Bialik évoque, maladroitement, dans son essai quelque chose qui rejoint ce que @Bisounours disait. C'est qu'il existe des attitudes pour faire face aux malotrus et aux harceleurs (les violeurs et agresseurs c'est bien autre chose), que ce soit avoir confiance en soi, confiance en ses aptitudes et non en son physique, avoir du répondant ou ne pas hésiter à afficher bruyamment les comportements de gros degueulasses quand ça arrive. C'est plus facile à dire qu'à faire et certaines personnes n'ont pas ou pas encore cette force de caractère. J'ai toujours eu l'impression que pour beaucoup dire ou affirmer que les victimes peuvent agir et se prémunir d'un risque reviendrait à les blâmer. Au contraire, je trouve ça plus libérateur et ça n'altère en aucun cas la responsabilité individuelle de ceux qui font du mal. Je lisais le témoignage d'une jeune femme qui avait fini par coucher avec son patron car elle n'en pouvait plus de son harcèlement et qu'elle trouvait plus simple de lui donner ce qu'il voulait. Je ne la blâme pas mais ça me fait froid dans le dos qu'on puisse avoir une estime de soi aussi basse et ça fait partie du problème. Un marché du travail plus libre qui nous donnerait plus d'emplois et plus de mobilité permettrait à bon nombre de ne plus supporter ces situations. Bien sûr, ce serait des effets macro pas adaptables à toutes les situations individuelles mais c'est un tel gâchis de voir tant de monde supporter des conditions de travail qui leur bouffent leur santé physique et mentale juste parce qu'ils n'ont pas la possibilité de gagner leur croûte autrement.
  26. 4 points
    Moi je l'envisage pour pouvoir faire des groupes de travailler sur un sujet particulier. Faisable ?
  27. 4 points
    On gagne un achievement pour arriver à se faire censurer par PAB?
  28. 4 points
    Les réactions et points de réputation sont maintenant utilisable dans le forum action, il n'y vraiment plus que dans le Taverne et le forum des nouveaux que c'est désactivé) A la demande d'un utilisateur romantique, l'option LOVE (icone petit coeur) a ete ajoutee. La réaction "rainbow flag" a été retirée, et sera rajoutée occasionnellement (à la gay pride, ou pas) L'avatar par défaut est dorénavant un couleur au hasard avec la première lettre du pseudo, mais le choix d'un avatar est toujours obligatoire Les clubs ont été activé, vous pouvez créer des clubs, j'ai teste et ca fonctionne, je ne sais pas trop ce que vous en ferez, je vous laisse découvrir et wait and see ce que ca donne
  29. 4 points
    Tu m’étonnes que ça faisait un moment. Ce type dit que de la merde depuis plus de dix ans.
  30. 4 points
    NoName tu devrais arrêter de faire le jeune con. Tu dois d'urgence reprendre une vraie formation avec des débouchés et ne pas vivre de petits boulots. J'en ai connu des comme toi. Le schéma est classique, les petits boulots sont un piège: tu vas avoir des charges, un train de vie. Tu ne seras bientôt plus capable de vivre sans argent et repartir en formation. Et du coup tu te coupes des rentrées futures supérieures. Donc arrête de déconner.
  31. 4 points
    Oui, et une enquête sera ouverte et fera la part des choses. Mais là, le débat partait sur le point de savoir si le viol impliquait nécessairement une contrainte physique. C'est un débat spécieux : bien sûr que le viol n'implique pas nécessairement une contrainte physique et que la contrainte morale peut le caractériser. Et, bien sûr qu'il convient de prouver la contrainte morale (y compris quand il s'agit d'un mineur, je referme la parenthèse).
  32. 4 points
    Non, justement ! Est-ce que tu ne vois pas la différence entre une nana qui dit non et qui se fait violer et une nana à qui on demande des faveurs sexuelles (qu'elle n'a pas envie de donner et elle n'est pas "forcée") en échange d'un rôle et ... qui a le rôle ? C'est là qu'on mélange tout : il y a sûrement des viols de la part de HW, mais dans la plupart des cas il a fait du chantage.
  33. 4 points
    Ça, c'est l'histoire de Léa Seydoux. D'ailleurs, je lis pas qu'elle révèle avoir été violée. Ensuite, le fait qu'elle l'ait suivi dans la chambre tout en ayant de fortes présomptions de ce qu'il attendait d'elle me fait penser que -elle avait davantage le souhait d'avoir le job que de conserver sa culotte en place -c'est un fait acquis et connu que pour avoir le job il faille payer de sa personne, test quasiment inclus dans la procédure de sélection -c'est quelque part par là une "culture du viol", n'en déplaise aux contempteurs des féminazis extrémistes, oui, ça existe et c'est dégueu -le viol, c'est pas seulement "ouvre les cuisses ou je te bute", ça peut être beaucoup plus sournois -c'est pas en se foutant de la gueule de ceux qui dénoncent ces faits (quand bien même parmi eux on pourrait trouver des guignols) qu'on va permettre de libérer la parole -l'histoire, l'enquête, nous dira ce qu'il en est de tout ça
  34. 4 points
    Qu'est-ce que c'est que ces conneries... On paye des gens à faire ça? Sérieusement? Si je deviens DRH, vous pouvez me croire que les conneries d'écriture inclusive, de formation bidon, et autres trucs qui coûtent du pognon pour rien seront proscrites. Je comprends l'utilité d'avoir une cafétéria décente ; je comprends l'utilité d'un système de conciergerie pour faire gagner du temps aux salariés. Mais une salle de sieste? Des jeux? Pourquoi pas du yoga et des massages?
  35. 4 points
    Entièrement d'accord. Je suis tué par les éditos jetant des pierres sur l'absence d'enquête de la part des sociétés de production ou ce genre de choses. Putain, t'es journaliste, t'es au courant des rumeurs, voire tu en sais plus, et t'as fermé ta mouille tant que le gars était puissant. Fort avec les faibles, faible avec les forts : comment peut-on trouver admirable ceux qui appliquent un tel credo?
  36. 4 points
    Un article contrepoints qui recenserait toutes ces mesures et taxes de l'ultra libéral Macron serait bien placé.
  37. 4 points
    La différence avec les libéraux est subtile mais fondamentale: Mélenchon veut des papiers pour tout le monde alors que les libéraux veulent des papiers pour personne.
  38. 4 points
    Je découvre qu'il existe des transcriptions des cours donnés par Leo Strauss (en anglais uniquement). Ils sont disponibles ici (pour ceux que ça intéresse).
  39. 4 points
    Slate poste en ce moment des interventions de féministes à propos de l'écriture inclusive. Des pour et des contre. J'aime bien le dernier article sur le sujet (forcément d'une contre ). D'ailleurs, cette phrase, pour moi, résume tout et pourrait s'appliquer à beaucoup de domaine autre: http://www.slate.fr/story/152174/toujours-voulu-etre-ecrivain-pas-ecrivaine
  40. 4 points
    Bah, on vient de lui éviter un syndrome de Paris plus tard. avait. Merci la pref. Avoir un visa en fRance, c'est l'assurance de passer des heures et des heures à la préfecture la plus proche, parfois dès 5h du matin devant pour espérer passer à 11h. Un ami qui venait du Cameroun devait y passer plusieurs fois par mois à cause de dossiers incompréhensibles et incomplets malgré des centaines (oui, centaines) de pages. Ingénieur, le gars. Un jour il est arrivé à 6 ou 7h du matin, à 11h30 ou 12h on lui a dit "c'est fini, tchao, revenez demain". J'imagine la réaction du japonais moyen : "bande d'attardés, civilisation de merde".
  41. 4 points
    Tu vois, c'est ce qui est dérangeant dans ta façon d'appréhender toutes les formes de féminisme : toujours un peu de dédain dans tes propos. Je ne pense pas que la fille s'est "amusée" à prendre ces selfies. Un gros lourdeau te fait chier dans la rue et, en plus, tu dois le laisser te poser une main sur l'épaule et sourire à côté de toi afin d'essayer de faire comprendre à certaines personnes ton quotidien et celui de beaucoup de femmes. Et comme elle le dit, il est assez révélateur qu'ils soient tous volontaires pour le selfie : ils pensent ne rien faire de mal. Nassim Nicholas Taleb se fait l'avocat de cette technique contre les incivilités : il prend les gens discourtois et incivils en photo et promet de poster leur photo sur son twitter avec une légende pour raconter ce qu'ils ont fait. Il trouve que c'est une bonne manière de lutter contre les incivilités commises dans l'anonymat de masse des grandes villes. En général, les gens se barrent en courant pour éviter la photo. Là, ces débiles ont l'air fier comme Artaban de leur façon de harceler une nana seule (tous ne sont pas des harceleurs de rue à mon goût d'ailleurs car tous n'insistent pas ou ne la suivent pas).
  42. 4 points
    L'embryon est évidemment du point de vue biologique un être vivant et humain. En revanche, ce n'est pas nécessairement d'un point de vue juridique une personne, i.e. un sujet de droit. C'est pénible, tous ces scientifiques qui se mêlent de droit, et tous ces juristes qui se mêlent de science.
  43. 4 points
    Milière a abandonné son intelligence à une époque, je suppose un problème familial, en voilà un exemple de passage libéral -> extrème-droite, encore une fois parce que certains affects ont renversé la rationalité de la théorie.
  44. 4 points
    Faut comprendre que Kim cause la merde chez les politiciens Chinois autant qu'il le fait dans les autres pays voisins. Par exemple: - En faisant assassiner des personnes officiellement sous la protection de l'etat Chinois - Propagande anti-chinoise depuis longtemps, que Tramp a mentione - Declarations de Kim qui font chier: la Coree protege militairement la Chine depuis longtemps et celle-ci devrait le traiter avec plus de gratitude - Developement d'un programme nucleaire malgres l'opposition des dirigeants Chinois (du moins des dirigeants actuels) - Menaces de guerre diverses a tout un tas de pays, qui ne sont d'ailleurs pas les ennemis de la Chine, sans consultation avec leur allie Chinois - Critique de l'abandon du vrai communisme en Chine - Perte de la face des dirigeants Chinois qui se vantaient depuis longtemps d'etre la seule super-puissance capable de controller la Coree du nord - Dans les guerres de factions internes au parti communiste chinois, le soutient reciproque avec la coree du nord va a la faction qui lutte contre Xi Et je suis assez convaincu qu'il y a plein d'autres raisons qui ne sont pas devoilees au public qui rendent les dirigeants Chinois furax contre Kim
  45. 4 points
    Si Cantwell ne convient pas (c'est nouveau de virer les cinglés du mouvement libertarien US ?), on peut évoquer Mike Enoch et son Right Stuff, Augustus Sol Invictus, ou certains chez Takimag. Et évidemment Molyneux, évoqué plus haut. La question pertinente, ce n'est pas "comment s'en distancer" (quand bien même ça peut être utile), mais "qu'est-ce qui les a convaincu et comment avoir de meilleurs arguments". Tant qu'on se trompera de question, nos réponses seront à côté de la plaque.
  46. 4 points
    Le problème ama ce ne sont pas ces mecs-là, mais plutôt la galaxie alt-right, tout comme la frange du libertarianisme qu'elle est venue braconner, sont des jeunes, des étudiants, cad des gens dont les convictions sont encore changeantes, pas bien fixées et qui cherchent justement des repères assez solides pour s'orienter dans la pensée et en politique. Bref, ils sont en train de se former, cherchent des éducateurs, et n"ont pas été vraiment satisfaits parce qu'ils ont trouvé au sein de la galaxie libertarienne (et essentiellement parce qu'il y parfois comme un fossé entre théorie et pratique de ce côté là).
  47. 4 points
    Le libéralisme suffit pour laisser le choix aux femmes. Évoluer naturellement, c'est évoluer pour plein de raisons différentes, et les opinions des individus en font partie. Libéral politiquement et féministe culturellement, oui, on peut. Politiquement, on ne peut pas être les deux (sauf si on parle uniquement du féminisme "égalité en droit", auquel cas on ne peut qu'être les deux). Evidemment que c'est permis, c'est même nécessaire si tu veux mon avis. Et là le problème n'est pas spécifiquement féministe puisque les libéraux combattent ça y compris quand les victimes ont des testicules. Et les libéraux feraient bien de ne jamais céder à ça plutôt que de combattre le nazisme par le le communisme. Nous libéraux, on doit combattre et les conservateurs qui veulent imposer leurs opinions par la force tout autant que les féministes qui veulent imposer leurs opinions par la force. On ne peut donc pas prendre parti car notre seul et unique parti, c'est la liberté, et tout ceux qui le partage doivent rester les bienvenus, qu'ils soient sexistes ou féministes n'a aucune importance.
  48. 4 points
    Non le coup des libertariens qui basculent vers l'Alt-right parce que Johnson n'est pas assez radical ça pue l'excuse et la mauvaise conscience, ces gens-là n'étaient pas libertariens par reflexion profonde. L'Alt-right a tout simplement un appeal plus puissant que les libertariens sur beaucoup de sujets, notamment grace à leur violence et à leur utilisation des bouc-émissaires on reste gouverné par les affects au niveau politique, la rationalisation a posteriori bof, les alt-righters ont été attiré par le coté confrontation, rebellion, fierté, et attaques sur les pas comme nous (moyen facile de former un groupe). Les libertariens ne désignent pas suffisament d'ennemis je suppose pour convaincre en politique.
  49. 4 points
    Melenchon n'aura été qu'à quelques millions de voix de gagner les élections allemandes…
  50. 4 points
    Je vais tenter un étude très représentative sur mon Twitter mais je pense qu'on peut enfumer le débat en établissant le fait que l'écriture inclusive est un marqueur des classes socioprofessionnelles supérieures et que sa propagation n'amène qu'à créer plus de distance entre les classes aisées, universitaires et bourgeoises et les prolétaires qui ne sont pas en mesure de recevoir ce genre d'éducation.
Ce classement est défini par rapport à Paris/GMT+02:00
×