Jump to content

Tremendo

Utilisateur
  • Content Count

    25674
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    20

About Tremendo

  • Rank
    Coquinou
  • Birthday 08/16/1983

Previous Fields

  • Ma référence
    Jose, Rallo, Jeff. Tucker

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Montréal

Recent Profile Visitors

2959 profile views
  1. Effectivement les arguments des deux côtés se tiennent. Pour ma part le côté fermé me dérange également, mais je suis pour un vrai championnat européen des clubs à l’année. Si on pouvait s’entendre déjà sur la création d’un championnat avec système de relégation ce serait pas mal. A la limite , pour calmer les gros clubs; il faudrait plus de 20 équipes; on ne fait descendre que le dernier et on utilise un système de compensation financier pour celui qui descend.
  2. « La #SuperLeague annonce un versement de 10 milliards d'euros sur 23 ans, à verser à la "pyramide" du foot en dehors de la Super League. 434M/an (+160M par rapport à UEFA) » Game over? En gros là les gros clubs ont dit à l’UEFA fuck off, vous savez pas négocier des contrats , vous êtes des nuls on s’en occupe et on gere la chose nous
  3. Autant la superligue européenne m’est apparue clairement il y a 10 ans autant la superligue mondiale logistiquement parlant c’est autre chose. Sans parler qu’au début le gap de niveau avec les argentins et brésiliens serait important quand même, au début...
  4. Ce qui n’est pas clair ce sont les 5 invités. Il est dit que ce sera sur leurs performances sportives des dernières années. Vont-ils pouvoir rester définitivement ? L’autre chose c’est que si la SL voit le jour et fonctionne, oubliez le fonctionnement a 20, ils l’élargiront a d’autres
  5. My bad oui c’est ça que je voulais dire.
  6. Dans les faits je pense que ce sera le contraire. Les clubs de la superligue n’auront aucune obligation de jouer les championnats (s’ils y participent) à fond étant donné que leur présence en superligue est assurée. Ils mettront l’équipe B ou l’équipe réserve
  7. Quand je vois toutes les réactions choquées dans les medias ca me donne vraiment envie d’être encore plus pour cette superligue. Beaucoup d’hypocrisie de journalistes et consultants qui nous parlent de passion et de tuer le football. Mais le football d’aujourd’hui n’a rien a voir avec celui de 2000, ni celui de 80 qui n’avait rien a voir avec celui de 1960 ou 40. Faut pas non plus jouer les vieux cons. Lors de l’arrêt Bosman tout le monde s’est choqué, lors de l’admission des premiers du championnat aussi, quand la coupe d’Europe des clubs champions a été proposée dans les 50’s les grandes li
  8. [emoji2][emoji2] Oui effectivement, là depuis hier je jubile. Et le fait que cette histoire aille peut-être devant les tribunaux européens ou la jurisprudence en Angleterre va mettre un point final au monopole des fédérations. Il y a récemment le cas dans le patinage artistique où l’Europe a statué contre le monopole. Je ne suis pas forcément pour un système fermé sans promotion /relégation, mais oui le système actuel ne tient pas la route et la future réforme de 2024 est du grand n’importe quoi. Deux choses: d’abord le système économique du football ne tient plus, les gros et les petits on
  9. Je ne sais pas si c’est un moralisme catho ou religieux. Il y a une influence dans le fond c’est certain vue que nous baignons dans des sociétés judéo-chrétiennes, mais c’est inconscient. En tout cas il y a un néo-moralisme teinté de religieux, d’hygiénisme et de progressisme. Sur la division entre groupes sociaux , j’aurais dû dire au sens large: vieux vs jeunes, travailleurs essentiels vs non-essentiels, travailleurs du privé qui risquent leurs jobs vs. Public . Et puis phobiques vs. Rationnels, entre ceux qui en ont plus que marre et les anxiogènes qui te rappellent en public avec leur tet
  10. En fait cette crise, sur fond de moraline aura bien crispé la société, plus divisée que jamais entre catégories sociales
  11. Sans transports on ne peut pas aller travailler, mais sans loisirs on se fait chier. On trouve toujours des excuses à tout mais seulement certaines retiennent l’attention, parce qu’elles rentrent dans la matrice morale pré-formatée. Une société qui se fait chier, déprime et ressent de la haine au final ce n’est pas plus conseillable qu’une société qui a du mal a se déplacer. Quant aux télétravailleurs ils sont loin d’être tous aisés, et ils ont reçu les leçons de morale des boomers dépassés sur soi-disant leur rendement défectueux loin du boulot. Et ce ne sont pas eux qui ont téléguidé ces me
  12. L’autre réflexion c’est qu’on est en pleine moraline. La morale est a l’oeuvre avec la covid. On ferme les bars, les restaurants, les stations de ski, les cinémas, les théâtres, parce que c’est perçu comme du loisir et pas du travail. On ferme les petits commerces peut-être plus difficilement mais quand même parce que c’est l’argent, le fric, le business, référence a la morale chrétienne qui se méfiait de l’argent. On demande aux gens de télétravailler dans les bureaux ....parce que au fond votre présence n’est pas si souhaitable hein...en fait vous bossez pas vraiment... Par contre les tran
  13. Ce qui est certain c’est que le covid c’est franchement l’occasion de revisiter à peu près tous les concepts de base qu’on connaissait avant, qu’on avait perdu vraisemblablement, mais en nawak de compétition. On découvre que le feu ça brule et l’eau ca mouille et donc on decide d’enfermer la population. On revisite les gestes de base d’hygiène et de bienséance qu’on enseignait avant mais on va au-delà en en faisant un mantra. On revisite le concept de vaccin en foutant en l’air plus de cent ans de recherche depuis Pasteur. On découvre que le vaccin contre la grippe dont tout le monde s’en fo
  14. Idem. On oublie que tous les ans il y a des reportages sur les urgences bondées. Marrant d’un coup ca intéresse
  15. Ok mais j’ai l’impression qu’on découvre ce qu’est un virus. C’est ce rappel sans cesse des mesures à prendre qui gonfle comme si on se croyait plus malin de nos jours. Nos vieux nous disaient de nous laver les mains et d’éviter de postillonner sur son voisin, ca faisait partie de la bienséance. On a peut-être oublié cela et on est parti dans un délire sanitaire à l’opposé. Tous les ans il y a la grippe saisonnière, parfois aussi violente, des gastros à Noël et j’en passe et tout le monde s’en fout. On n’observe pas de surmortalité ou très peu dans les pays développés a l’échelle d’une anné
×
×
  • Create New...