Jump to content

L.F.

Membre Adhérent
  • Content Count

    761
  • Joined

  • Last visited

About L.F.

  • Rank
    Vieux Padawan
  • Birthday 05/30/1980

Previous Fields

  • Tendance
    Anarcap
  • Ma référence
    La famille Seize

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Paris

Recent Profile Visitors

1446 profile views
  1. mmh à cause de tes BREAK, ton code est coupable à la fois de sexisme ET d'homophobie !
  2. - Attention, je ne parlais pas de volumes, mais de la possibilité de financer l'achat des parts par un emprunt. - Pour les frais, franchement, je dirais que ça peut être à l'achat, à la gestion, lors de la sortie... C'est sans doute très variable d'un contrat à un autre. Et en effet, si je ne me trompe pas, - l'achat est un peu moins cher en assurance-vie - les dividendes peuvent ne pas être complètement reversés - la valorisation de l'unité de compte n'a pas de raison d'être asservie à celle de la valeur de part En quelque sorte, le risque est d'échanger un peu de fiscalité contre des frais d'intermédiaire... Je ne suis pas un pro, ça dépend aussi de l'objectif de l'investissement, de la durée de détention, du foyer fiscal et de la confiance dans le produit "assurance-vie".
  3. Les SCPI ont sans doute été surachetées pendant quelque temps. Il va y avoir des remous pour les moins solides. Les inconvénients de l'achat de parts de SCPI via assurance-vie : - quasi impossible de financer l'achat des parts - frais supplémentaires - surtout, c'est l'assureur qui est propriétaire des parts. Donc 1-C'est lui qui décide quel montant des dividendes il reverse. Il sera peut-être très content de te servir un rendement de 4,5% alors que la SCPI fait 5,5% 2-Tu n'as que des unités de compte. Pas de raison particulière pour que les revalorisations de part soient reportées intégralement sur le support. Comme l'assurance-vie a une incitation fiscale à durer longtemps, il est bien possible que les qq % de plus-value conservés par l'assureur compensent le discount à l'achat.
  4. Le virus n'est plus là mais les anticorps spécifiques oui.
  5. Si on fait dans la nostalgie, petit florilège de mes souvenirs perso. S'il y a un Lillois dans la salle, ça lui rappellera peut-être aussi des souvenirs. Désolé pour la qualité fin 20ème-début 21ème siècle... Eden Hazard LOSC Barça-style Bruno Cheyrou façon Thierry Heny Milenko Acimovic
  6. http://www.entrepriseindividuelle.info/Choix_Forme.php#top https://www.freelance-info.fr/forum/ En quelques lignes acronym-friendly: - Auto-entrepreneur. Pas de récup de TVA. Chiffre d'affaires plafonné. Pas de distinction perso/pro.Très light à sa création (la seule bonne réforme de Sarko ?) mais le législateur le complique chaque année parce que bon, why the fuck not. - EI : simpliste, pas de distinction entre la personne physique et la personne morale => imposition à l'IR sur le résultat de l'entreprise. Donc bonne année N => gros impôt en N+1. Nécessite d'adhérer à un CGA sinon pandagl sur les taux d'imposition - EIRL : évolution pokemon de l'EI qui devient une pseudo EURL (cf ci-dessous). Pseudo car elle n'est toujours pas une personne morale distincte de la personne physique. Permet tout de même d'opter pour l'imposition à l'IS et donc de piloter la rémunération en la dissociant du résultat. Nécessite de prendre un EC. - EURL : SARL à associé unique. Véritable société donc imposée à l'IS par défaut. Permet donc d'accueillir d'autres associés si besoin ou d'... d'.... de... d'embaucher (lol). Le dirigeant est un gérant au statut TNS (taux de cotis environ 35-40% sur rémunération nette). Pilotage de la rémunération possible via dividendes (mais peu d'intérêt si tranche IRPP < 41%). Nécessite de prendre un EC (se trouvent à <1500 / an). Il existe aussi une EURL à l'IR => ne sert à rien. - SASU : SA à associé unique. Société donc imposée à l'IS aussi, EC aussi. Le dirigeant est un président assimilé salarié donc continue de cotiser aux taux salariés (ie 85% sur rémunération nette) sauf sur ses dividendes (prélèvements sociaux de 15% (à vérifier) uniquement, en contrepartie de l'ouverture de strictement aucun droit maladie ou retraite), ce qui permet de piloter la rémunération. S'attendre quand même à ce que la jurisprudence se penche un jour sur ce cas pour leur péter lagl aussi. Dans tous les cas : - URSSAF : champion des procédures merdiques et inextricables. S'en méfier - caisses de retraite : habituées des calculs foireux, des appels de cotisation fantaisistes et de la communication par chèque et téléphone uniquement. Toujours avoir l'oeil sur leurs calculs. S'en méfier - Toujours toujours prévoir la trésorerie pour faire face aux engagements N+1 (je parle des cotisations évidemment) - fisc : s'en méfier
  7. Les raccourcis clavier... the gift that keeps on giving.
  8. C'était cryptoportfolio.io Le site a disparu courant 2019.
  9. La même chose m'est arrivé. Ça m'a surpris aussi alors j'ai creusé. Ce qu'il s'est passé pour ma SCPI si j'ai bien compris: - jusqu'en 2017, elle SCPI semble avoir fait plutôt des moins-values. Pour rappel, lors de chaque vente, en cas de plus-value, la SCPI doit faire l'avance d'IRPP + prélèvements sociaux au fisc (36%...). En cas de moins-value, on peut bien sûr aller se faire foutre pour l'affecter. Normal quoi. Comme elle a quand même fait quelques plus-values en 2018 (et peut-être d'autres avant mais j'ai pas cherché), la SCPI avait donc malgré tout une créance auprès des détenteurs de parts. A vue de nez, de l'ordre de 2 à 3 M€ - en 2018, la SCPI a fait une plus-value de 15 M€ sur un immeuble. Après avoir fait l'avance au fisc d'environ 5M€, elle s'est donc retrouvée avec un compte de plus-value d'environ 12 M€, et une créance d'environ 8M€ auprès des détenteurs de part (que je n'arrive cependant pas à isoler dans les comptes du rapport annuel). - l'AG effectuée en juin a donc décidé de piocher dans le compte de plus-value pour permettre aux détenteurs de rembourser la dette fiscale auprès de la SCPI. Ca se traduit sur l'avis de distribution par ; - voici x € en plus pour vous - mais bon vous nous deviez x € qu'on a déjà payés au fisc pour vous - donc voici epsilon euros pour vous => résultat: le compte de plus-value a désormais un solde distribuable de 3M€. TL;DR : la SCPI n'a redistribué que le montant de plus-value qui lui permet d'annuler la dette des détenteurs de part contractée au titre des plus-values des exercices précédents.
  10. Jamais trop tard ! J'ai commencé le judo à 36 ans.
  11. Ah on reconnait ceux qui n'ont pas connu la chance d'avoir une moitié de carte de France en magnets sur le frigo.
  12. Argh, un Profond ! Cthulhu Fhtagn ! Ou pire, un Gallois !
  13. Plus la durée qui s'écoule entre deux tremblements de terre (géographiquement proches) est longue, plus l'énergie libérée est importante. On aurait donc probablement intérêt à provoquer des mini-tremblements de terre fréquents si on en était capable... Quant à l'idée que des pluies et des sécheresses puissent avoir une influence sur l'activité sismique...
  14. Et ben il aurait le droit de demander qu'on le considère comme une licorne s'il veut. On aurait le droit de se moquer de lui. Il aurait le droit de faire un caca nerveux. Qu'on aurait le droit d'ignorer. Répéter les deux dernières étapes.
  15. Il y a quelques cas de maladies reconnus et un décès en 2018 par cancer. Soit grosso modo 0,05 pour mille des décès dus au tremblement de terre et au tsunami...
×
×
  • Create New...